Voyage en Chine 17 octobre – 2 novembre 2012

Commentaires

Transcription

Voyage en Chine 17 octobre – 2 novembre 2012
Voyage en Chine 17 octobre – 2 novembre 2012
Départ de Paris le mercredi 17 à 12h30, pas de retard. Malgré l’absence de films
dans l’avion, le voyage de 11 heures passe assez vite : manger, dormir, manger
(plutôt bien).
Shanghai :
Jeudi 18 octobre
Arrivée à 5h30, 1 heure pour récupérer les bagages, de l’argent et trouver
comment acheter les billets de métro, on arrive dans le centre de Shanghai,
Nanjing DongLu, la grande avenue commerciale, vers 7h30, et c’est
l’émerveillement : des groupes de Chinois font leur gymnastique (tai chi) en
plein air sur la partie piétonne de la voie, enfin surtout des Chinoises mais il y a
aussi des hommes, plusieurs petits groupes s’agitent en musique , diffusée par
des haut-parleurs de piètre qualité. Café et muffin dans un Costa, très cher mais
tant pis !
Arrivée à l’hôtel Astor House une heure plus tard, magnifique lieu historique. Un
peu déçus car la vue est bouchée même au quatrième étage, la rivière Huangpu
est toute proche mais un immeuble est devant. Sieste de deux heures et douche
bien méritées ! On sort et on fait tout le Bund, puis la vieille ville, qui est au bout
du Bund. Le parc Yu Yuan, le marché qui ressemble au souk, plus tard le marché
aux oiseaux et insectes et autres. Dîner dans un restaurant Sichuan branché de la
Concession française, Sichuan Citizen, bonne cuisine un peu épicée, et pour finir
un verre dans un Club de Jazz sympa, le JZ Club. Couchés crevés vers 23h.
Vendredi 19 octobre
Visite de la banque Shanghai Pudong & Development Bank, immense, hauts
plafonds peints. Métro direction la Concession française. Visite du parc Fuxing,
parc à la française, puis de la demeure du Dr.Sun Yat Sen, premier Président de la
République chinoise, pour 44 jours seulement, anciennement rue Molière.
Direction la place du Peuple en taxi, visite du Musée de Shanghai. Restaurant de
fruits de mer dans un quartier populaire près de notre hôtel, puis promenade
nocturne sur le Bund, pour admirer avec des centaines de Chinois les tours
illuminées. Un verre (Porto blanc et Whisky japonais) sur la terrasse du Bar
Rouge, au huitième étage, vue magnifique sur le Bund et les immeubles illuminés
de l’autre côté de la rivière, « de toute beauté mais un peu frisquet » !
Samedi 20 octobre
Retour à la Concession française. Une pensée pour Marine car la Fashion Week
bat son plein. Magasin des Musées où Edith a failli acheter un très beau masque,
malheureusement un peu abîmé, et où François achète un mug. Visite de la
maison où a eu lieu la première réunion du Parti Communiste. Passage par le «
Marais » de Shanghai, Xintiandi, grouillant de monde, des Occidentaux mais aussi
des Chinois. Marche épuisante pour arriver à quelques rues branchées, genre
Greenwich Village, Taikang Lu, sympa mais trop de monde. Taxi direction le «
Neuilly » shanghaien, où se trouve le musée privé de Posters de la Propagande,
dans la cave d’un immeuble anodin, merci le Routard de nous avoir indiqué ça !
Achat d’un deuxième mug et d’un catalogue. Retour en taxi à l’hôtel pour un
repos de deux heures, ouf ! Re-taxi pour un restaurant dans la Concession
française, branché mais pas cher et bon, Southern Barbarian, puis un verre
(Mojito et Margarita) à la terrasse de l’Element Fresh, nous savourons notre
dernière soirée à Shanghai. Edith : « Ville colossale, propre dans l’ensemble, pas
de crottes de chiens, pas ou peu d’obèses, gens serviables ».
Dimanche 21 octobre
Arrivée à l’aéroport en taxi au mauvais terminal, sur les « bons » conseils de la
réception de l’hôtel, heureusement il est tôt et nous avons tout le temps de
prendre la navette. Voyage de deux heures sans histoire malgré trente minutes
de retard.
Pékin :
Arrivée à Pékin avec trente minutes de retard sous la pluie ! Nous prenons un
taxi pour l’hôtel, il nous dépose à cent mètres car il ne veut pas entrer dans la
petite rue du « hutong ». Vingt minutes pour faire comprendre qu’on a réservé
pour six nuits, la chambre est petite mais donne sur une cour arborée et est à peu
près propre. Nous ressortons sous la pluie vers le Temple des Lamas, fermé, et la
place Tian An Men, où nous achetons des parapluies. Contrôle des sacs à chaque
station de métro. Retour à l’hôtel puis sortie vers le quartier Sanlitun, qui sur la
carte a l’air assez près, quartier diplomatique plein d’expatriés, immeubles
modernes, sans grand intérêt. Resto moyen et nous nous perdons en voulant
rentrer, il ne pleut plus mais il fait froid et humide, les taxis ne veulent pas aller à
l’hôtel qui est dans un hutong, heureusement un couple de Chinois très gentils
nous amène au métro, après une marche de deux kms au moins…
Lundi 22 octobre
Le lendemain, il fait beau, la pluie a chassé la pollution, pas très chaud mais le ciel
est clair ! Direction le Temple des Lamas, très beau, un peu de monde mais
surtout des Chinois qui viennent prier. A côté, le Temple de Confucius est désert,
intéressant aussi mais moins bien entretenu. On prend le métro pour le lac Xihai,
charmant mais on est crevés, stop dans un café en plein air pour un cappucino,
très bon. On continue les lacs jusqu’au Beihai, juste le temps de voir la Pagode
Blanche qui surplombe le lac, et le restaurant impérial attenant, il fait nuit à 18h
et la plupart des endroits à visiter ferment à 17h, même à la Capitale. Dîner dans
un grand resto, Beipingju, plutôt bon, rentrée en taxi jusqu’au métro Beixinqiao,
là ils veulent bien, ça coûte dix yuans (1,25 euro), et nous ne sommes qu’à 200
mètres de l’hôtel.
Mardi 23 octobre
La Cité Interdite : la porte Nord n’est pas trop loin de l’hôtel mais en y arrivant (à
pied) nous voyons qu’elle est fermée. Nous trouvons un taxi qui nous emmène
place Tian An Men, nettement mieux sous le soleil, visite par l’entrée Sud, ainsi
que des jardins à côté du Palais, puis de la Colline de Charbon, encore une bonne
montée, qui en vaut la peine. Des femmes d’une minorité chinoise sont là en
costume. Ensuite longue marche (taxis escrocs et métro trop loin) jusqu’après
Tian An Men, vers les échoppes de Liulichang, malheureusement dans des rues
pas ou peu éclairées. Sortie par le hutong avoisinant : marché en plein air et vrai
Pékin. Retour sur l’avenue, magasins de musique avec des musiciens qui y
jouent. Resto en face Old Beijing, nous sommes les seuls Occidentaux, il y a quand
même une carte en anglais, Edith veut sa bouteille de vin, la première du resto en
six mois au moins, je suis obligé de l’ouvrir car aucun serveur ne sait se servir
d’un tire-bouchon, tout ça pour un vin médiocre, enfin nous mangeons très bien.
Rentrée en métro, épuisés.
Mercredi 24 octobre
Grand jour, Grande Muraille ! En arrivant à la gare routière, nous cherchons le
bus 919, finalement c’est le 887, quatre Occidentaux dans le bus, nous et un
couple italo-espagnol jeune sympa. Arrivée à Badaling en cinquante minutes, à
11h, après un baratin de quinze minutes du guide chinois, rien compris bien sûr
et devant notre nez, c’est pas cher, 24 yuans aller-retour ! Arrivée à la Grande
Muraille, la grimpette commence, heureusement il fait beau et pas trop chaud, au
sommet en trente minutes, puis on va un peu plus loin, jusqu’à la partie fermée
au public, et on redescend. Retour à Pékin à 15h, direction les tours du Tambour
et de la Cloche, pas trop loin à pied, et à travers un hutong, sympa. Nous visitons
les deux Tours et grimpons encore quelques centaines de marches… Puis retour
vers le métro le long des lacs. Nous trouvons un resto spécialisé « Canard de
Pékin » et nous régalons d’un canard laqué et une salade, nous commençons à
être doués en restos pas chers et bons (150 yuans pour deux). Visite de quelques
boutiques plutôt chères et retour à l’hôtel.
Jeudi 25 octobre
Le Temple du Ciel : en sortant du métro, école où les élèves font des mouvements
en mesure. Entrée par la porte Est, danseurs, chorale avec chef d’orchestre,
cuivres et batterie, etc. Visite de la Salle de Prière pour les Moissons, magnifique,
puis de la Chambre des Echos et de l’Autel du Ciel. Direction le Sud pour le Hall
de l’Abstinence mais on n’y entre pas, sortie par la porte Ouest, au moins cinq
kms en tout… Restauration dans une chaîne chinoise pour 16 yuans chacun…
Taxi pour la Grande Mosquée, qui essaie de nous escroquer, je ne me laisse pas
faire. On traverse à pied le quartier musulman, c’est le 93, on arrive à la Mosquée
après avoir tourné en rond. Architecture chinoise très originale pour une
Mosquée et site accueillant, un vieux nous demande d’où on vient et rêve sur ses
cartes. Puis Temple de la Source de la Loi Fuayuan, aucun touriste, même style
que les Lamas en plus petit. Retour en métro à la porte Est du Temple du Ciel
pour aller à un supermarché sur quatre étages, celui que nous a indiqué Zhao et
qui est dans le Routard. Vendeuses très agressives, on achète trois pantalons et
deux ceintures après marchandage. Ensuite métro pour Qianmen et
déambulation sur l’avenue, noire de monde. On mange une fondue dans un resto
moyen où ils essaient de nous arnaquer. Retour à l’hôtel en métro, ouf !
Vendredi 26 octobre
Marché aux Puces : près du troisième périphérique, on voit bien la pollution ;
marché très étendu, impressionnant, mais finalement souvent les mêmes choses:
calligraphie, statuettes, perles, « maonneries », meubles, bric-à-brac. On mange
dans le resto des Puces, bon repas de dumplings. Retour vers le lac pour la
Résidence de Song Quilin, la première Présidente, magnifique jardin et grande
maison, « très simple » comme ils disent. Retour à l’hôtel, à côté il y a la rue des
Fantômes, on la fait en entier pour trouver un resto, on tombe sur un resto
branché sympa où on mange des brochettes très bonnes pour moins de cent
yuans à deux.
Samedi 27 octobre
Départ pour Hong Kong, quatre heures d’avion, une heure de retard, Hélène nous
attend à l’aéroport.
Hong Kong :
On prend le train spécial qui nous amène en plein centre ville au pied des Ferrys
pour les iles, puis dîner dans un resto en plein air, un peu venteux mais première
vue des gratte-ciel au bord de l’eau, de nuit. Ferry pour l’île Cheung Chau, vingt
minutes de marche avec une bonne montée en traînant les valises, accueil très
sympa de Martin et Debby, une douche et au lit ! Dans la chambre il fait une
chaleur d’enfer et pas moyen d’ouvrir la fenêtre à cause des moustiques. Mais on
survit!
Dimanche 28 octobre
Le lendemain petit-déjeuner chez Hélène et en route pour l’île de Lantau : là,
nous prenons le bus qui nous amène à un Bouddha géant en métal, rien d’ancien
mais c’est impressionnant et les routes et les paysages sont jolis, très verts, des
vaches sur la route, on se croirait en Inde. On retourne sur l’île d’Hélène pour
manger et boire du vin français chez elle.
Lundi 29 octobre
Petit-déjeuner chez Martin, il commence à pleuvoir, en route pour HK et ses
plages. Il ne fait pas très beau, nous arrivons à Stanley Beach après une chouette
balade en bus, nous mangeons un très bon fish and chips mais pas de baignade. A
côté, nombreuses petites boutiques pas chères, nous achetons des fringues.
De retour a Cheung Chau, Dîner de fruits de mer sur le port, excellent.
Macau :
Mardi 30 octobre
Il pleut mais nous partons quand même, deux Ferrys, la douane, et nous arrivons
vers 11h30. La ville est charmante, rue traditionnelle du Sud chinois, ancien
mont-de-piété transformé en musée, vieux quartier portugais assez étendu, nous
mangeons des sardines et du vinho de la Casa, très bon, dans un restau où
serveuses et clients parlent portugais! J’achète une paire de mocassins de bonne
qualité pour moitié prix par rapport à la France, et nous continuons la visite du
vieux Macau, sous la pluie mais il fait 26°, c’est supportable. Visite du Marché
rouge avec ses étals de charcuterie et ses poissons tués devant les clients. Pot
dans un café chinois ordinaire avec Dennis, l’ami d’Hélène, sympa et drôle. On
termine par le beau temple de la déesse Ma, qui a donné son nom à Macao, avant
de reprendre le bateau pour HK.
Mercredi 31 octobre
Visite du musée historique, très bien fait. En sortant, il fait beau. Déjeuner
japonais puis balade dans Hollywood Road le Marché aux Puces/quartier des
Antiquaires/Galleries. Un apéritif au resto du parc de Hong Kong et voyage en
Tramway pour le Peak. Moyen de transport sympa et paysage magnifique dans la
nuit claire, nous avons l’impression de toucher les tours de HK ! Dîner au club
anglais d'Hélène, très agréable.
Jeudi 1er novembre
Plage de Cheung Chau où nous nous baignons dans la mer de Chine, l’eau est
juste chaude mais une fois dedans ça va. Ensuite omelette chez Hélène et départ
pour HK, où nous prenons un bus destination le Peak. Au sommet (980 m) nous
prenons le chemin qui fait le tour du Peak a travers la végétation tropicale,
découvrant des points de vue uniques. Le soleil se couche juste quand nous
arrivons a notre point de départ.
Nous mangeons au même resto que le premier soir. Hélène nous accompagne au
métro spécial aéroport, nous nous disons au revoir et partons pour l’hôtel où
nous allons passer notre dernière nuit. L’hôtel est dans l’aéroport, c’est très
pratique et c’est le luxe, le lit est tellement grand qu’on a du mal à s’y retrouver !
Vendredi 2 novembre
C’est le départ, nous nous levons à 5h30 et cherchons désespéramment des
Marlboro Light pour Caro, ça n’existe plus ! Décollage de HK à 8h30, mais trente
minutes de retard à l’escale de Pékin, je regarde quatre films et dors moins d’une
heure dans l’avion. Arrivée à 18h à Roissy, nous passons très vite la douane et
sommes à 20 heures à Pantin, bien contents ! Nous nous couchons vers 22h, soit
24 heures après notre lever.
Voilà, très beau voyage, sans problème, mais fatiguant, surtout Pékin... On a vu
plein de choses en peu de temps, peut-être trop même, j'en avais pas vu autant à
mon premier voyage il y a sept ans. Encore merci à Hélène pour ses conseils et
son accueil ! La prochaine fois, la Birmanie ?

Documents pareils