Clichy-73.qxd:Mise en page 1 - Ville de Clichy-sous-Bois

Commentaires

Transcription

Clichy-73.qxd:Mise en page 1 - Ville de Clichy-sous-Bois
y-sou
www.clich
s-bois.fr
Avril - Mai 2009 n° 73
Budget 2009
Investissements
encore
en hausse
La démocratie
participative
en action
La Pama en travaux
© M. Saadi
Des collégiens
face à l’Histoire
L’agenda
d’avril-mai
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 2
envie d’avenir
Le budget 2009 voté
à l’unanimité
Comme les autres années, nous avons mobilisé le
maximum de dotations et de recettes de l'État
mais aussi de l'Europe, du Conseil général de la
Seine-Saint-Denis et de la Région Île-de-France.
Cela nous a permis de ne pas augmenter les
taxes locales, pour la 13e année consécutive, tout en proposant un
budget ambitieux.
Sont notamment prévus la continuation des travaux du haut Clichy, qui
rayonnent sur l'ensemble de la ville, la sécurisation des bâtiments
publics, en particulier les écoles, le début de la réhabilitation de
l'Orangerie, patrimoine historique de la ville, la construction du
gymnase Desmet, d'un nouveau groupe scolaire...
Parmi les nouveautés 2009, je suis aussi heureux de vous annoncer
l'ouverture, en septembre prochain, de la « Maison Kangourou », une
nouvelle crèche qui accueillera 15 enfants clichois. Avec la construction
de la maison de la petite enfance, notre capacité d'accueil sera ainsi
multipliée et diversifiée !
Rien ne se fera sans vous !
Parce que les bonnes idées viennent souvent du terrain, de ceux qui y
habitent, qui y scolarisent leurs enfants, nous cherchons à favoriser
l'émergence de propositions de la part des habitants eux-mêmes. C'est
pour cela que je compte sur vous dans les différents rendez-vous
participatifs où vous pouvez donner votre avis, débattre, échanger...
Certains d'entre vous ont participé aux ateliers de travail urbain qui ont
permis de nommer les nouvelles rues créées dans le PRU. D'autres,
j'espère, donneront leur avis sur le centre-ville dans le cadre de l'étude
sur le « bas Clichy ». D'autres encore ont pu échanger sur le relogement
lors du Forum pour l'habitat organisé avec les bailleurs et les
associations locales les 1er et 2 avril derniers.
Un comité consultatif pour le marché Anatole-France
C'est dans ce sens, également, que la Ville organise l’élection d’un
comité consultatif pour le marché Anatole-France, composé de la
municipalité, de représentants des commerçants et du gestionnaire du
marché. Ce comité sera un relais essentiel entre la Ville et les
commerçants, qui participeront ainsi directement aux changements et
aux décisions à prendre pour l'amélioration de l'organisation du
marché, qui va se poursuivre dans les prochains mois.
Claude Dilain,
maire de Clichy-sous-Bois
l’événement
60 jours
ça parle
c’est décidé
c’est chez vous
ça change
ça marche
ça bouge
ça m’intéresse
clichy sans cliché
2
3
4
6
7
8
10
13
14
15
16
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
Clichy-sous-Bois Magazine n°73
Bulletin d’informations municipales
Avril - Mai 2009
• Directeur de la publication : Claude Dilain
• Adjoint à la publication : Stéphane Testé
• Rédactrice en chef : Lamya Monkachi
• Rédaction : Fabrice Neddam
• Photographies : Josiane Cordani, Fabrice Neddam
• Conception graphique : Atelier des Giboulées • Conception - réalisation : IDcommunes
• Service communication : 3 allée Fernand Lindet - 93390 Clichy-sous-Bois - Tél : 01 41 70 10 32
Internet : www.clichy-sous-bois.fr
• Impression : sur papier recylé Cyclus, Imprimerie J.M. Barbou - RCS Bobigny B 572 188 357
Tél : 01 48 02 14 14 - Tirage : 12 000 exemplaires
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 3
l’événement
ZOOM
La dénomination des huit nouvelles
voies créées dans le cadre
du programme de rénovation urbaine
Voie n°1 > Allée des 5 Continents
Voie n°2 > Allée Nelson Mandela
Voie n°3 > Allée du Renouveau
Voie n°4 > Allée Françoise N'Guyen
Voie n°5 > Allée des Tirailleurs africains
Voie n°6 > Allée de la Forestière
Voie n°7 > Allée de l'Aulnoye
Voie n°8 > Allée Martin Luther King
Des voies nommées
par des voix anonymes
Des habitants ont choisi les noms des huit
nouvelles rues prévues par le programme
de rénovation urbaine.
À Clichy-sous-Bois, concertation rime
bien avec participation active. Début
décembre, une soixantaine de Clichois
se sont mobilisés au sein de cinq
ateliers de travail urbain pour réfléchir,
entre autres, sur la dénomination
des nouvelles rues qui se dessinent
au gré des travaux du programme
de rénovation urbaine (démolitions,
constructions, résidentialisations, etc.).
Acteurs associatifs, membres du
conseil d’enfants, du comité local de la
jeunesse ou bien simples citoyens, ils
ont émis de nombreuses propositions.
Après un premier tri et quelques
ajouts par les élus municipaux, ce sont
les habitants qui ont eu le dernier mot.
Les futures allées porteront le nom
d’une personnalité célèbre, feront
référence à l’histoire de la ville ou bien
rendront hommage à sa diversité.
Quatre nouveaux espaces publics
Interrogés également sur la destination de quatre espaces publics
prévus par cette réorganisation du
paysage urbain, les participants aux
ateliers ont préconisé tantôt des lieux
de convivialité, tantôt des espaces
ludiques et sportifs adaptés aux
différents besoins des enfants et des
adolescents (lire encadré). Grâce à ce
travail de concertation coordonné par
la Ville et l’agence État d’Esprit, ces
Clichois ont pu témoigner de leur
engagement citoyen en s’impliquant
très concrètement dans le changement de leur cadre de vie. ●
Les résultats de la concertation
sur la destination de quatre
espaces publics
1 « Dhuys » > Espace mixte
mêlant, compte tenu de son étendue,
des aires de jeux pour les enfants
et les adolescents
2 « Camus » > Espace calme,
vu la proximité avec la résidence,
avec des bancs et des jeux pour
les jeunes enfants
3 « Poil de Carotte » > Espace pour
les enfants, avec des jeux solides
et de qualité
4 « Émile Zola » > Espace dont
la destination n’est pas encore
déterminée. Plutôt calme car à proximité
des habitations
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
3
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 4
60 jours
• Bibliothèque
© M. Saadi
Chacun ses petites frousses
Mohamed Nouar, vainqueur des Tremplins
de l’humour 2009
• Tremplins de l’humour
Nouar lumineux
L'installation d'Hélène Riff, à la bibliothèque Cyrano
de Bergerac, a accueilli environ 330 jeunes visiteurs
entre le 4 février et le 1er mars. Des arbres en
morceaux, un poisson rouge, un hibou… Dans un
décor de clairière, maternelles et primaires ont
partagé les « petites frousses » de cette auteure
pour la jeunesse, tout droit sorties de ses souvenirs
d'enfance. Libérés par ces récits pleins de sincérité,
de finesse et de fantaisie, les enfants ont alors
laissé échapper leurs propres petites peurs.
Il s’appelle Mohamed Nouar : un bon début
pour un humoriste qui joue sur les mots !
Après l’audition d’une quarantaine de
candidats venus de la France entière et une
demi-finale devant le public nombreux de
l’Espace 93, c’est lui qui a remporté la
septième édition des Tremplins de l’humour
organisés par le service municipal de la
jeunesse. Grâce à son texte très travaillé,
sa présence scénique et son sens de la
communication, il a su gagner les faveurs
d’un public toujours exigeant quand il s’agit
d’humour.
• Seniors
Hommage aux aînés des aînés
Les 28 février et 1er mars, plus de 700 invités se sont
retrouvés à l’Espace 93 pour le banquet annuel des seniors.
Chants, danses et prestidigitation ont rythmé ces deux
journées de fête et de convivialité. Des journées également
marquées par l’émouvant hommage rendu aux doyennes
et doyens présents, Delphine Curiat, Madeleine Pierre,
Saïd Kheloufi et Laurent Rideau.
• Concertation
Quel centre-ville pour Clichy-sous-Bois ?
Dans le cadre de l’étude lancée sur le « bas Clichy » en vue
de la création d’un véritable centre-ville, la municipalité a réuni
les habitants une première fois, le 11 mars, afin de les associer
à cette démarche. Cette vaste étude vise à élaborer un projet
complet et précis, notamment dans l’éventualité d’un second
programme de rénovation urbaine dédié à ce quartier, réclamé
depuis 2002. Souhaitant qu’un maximum de suggestions vienne
des habitants, la Ville mettra en place des séances de concertation
en petits groupes, sous forme d’ateliers de travail urbain (ATU),
en mai et octobre prochains.
Renseignements auprès du pôle Démocratie participative :
01 43 30 19 29
4
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 5
• Journée des femmes
La création en formes
Pour l’édition 2009, la Ville avait choisi de rendre
hommage aux femmes qui s’investissent dans
la création. Le 7 mars, le Centre social
de la Dhuys accueillait une exposition tout
en courbes, mettant en scène les Clichoises
créatrices d’entreprise et d’association.
De son côté, l’Espace 93 abandonnait
sa scène aux créations de la danseuse
et chorégraphe Stéphanie Decourteille :
« Naïades », magnifiquement interprétée
par les élèves de l’atelier chorégraphique
du conservatoire Maurice-Ravel, et « Vertiges », un spectacle envoûtant,
débordant d’émotion et lourd de sens. En clôture de cette semaine des femmes,
un village associatif s’est tenu les 13 et 14 mars sur le parvis de l’hôtel de ville de
Paris, où Bertrand Delanoë a accueilli personnellement les associations clichoises.
• Commémoration
Hommage aux victimes
de la guerre d’Algérie
• Théâtre
Britanniculte
© J.F. Quillet
Qu’il fut hétéroclite ce Britannicus
de Racine mis en scène par André
Valverde et joué sous le chapiteau
de la Fontaine aux images du 20 mars
au 11 avril. Le texte de 1669 se mêlait
à des attitudes de 2009 et la comédie
rejoignait la tragédie, tout cela dans
un décor épuré et fluide. Encore
une superbe création locale, sublimée
par des acteurs toujours justes et des
costumes réalisés par les talents clichois
réunis au sein de l’association Asti.
Le 19 mars a marqué le 47e anniversaire
du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie.
À cette occasion, le maire, des élus et des
représentants des associations d’anciens
combattants, en premier lieu la Fédération
nationale des anciens combattants d’Algérie
(Fnaca), ont rendu hommage aux victimes
civiles et militaires de ce conflit sanglant.
Accompagnés d’une vingtaine de Clichois,
ils se sont recueillis devant la stèle
de la Fnaca et le monument aux morts,
aux abords de l’hôtel de ville.
Néron pris entre les vestiges de la Rome antique
et la modernité de son trône.
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
5
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 6
ça parle
Les élus ont la parole
Conformément à la loi du 27 février 2002 relative à la démocratie
de proximité, Clichy-sous-Bois magazine ouvre ses colonnes
aux groupes politiques représentés au conseil municipal.
Ensemble pour Clichy
Ensemble pour un autre
Clichy-sous-Bois
Il est temps d’agir
Singularités clichoises
Le conseil muni cipal du 10 mars a
permis de mettre en évidence
quelques spécificités de la vie municipale clichoise.
La première est que Clichy demeure
une ville structurellement pauvre et
que l’apport des différentes subventions de solidarité auxquelles la loi
lui donne droit, comme à toutes les
communes, lui demeure indispensable
compte tenu de ses moyens et de ses
besoins. Ce n'est pas là le fruit de la
générosité de l’État, mais la simple
mise en œuvre de correctifs à des
inégalités criantes. Une solidarité
financière républicaine applicable à
tous car abondée par l'impôt de tous.
Nous avons le devoir et la responsabilité de continuer à gérer les finances
locales avec rigueur et sérieux,
comme cela a été souligné par la
chambre régionale des comptes et les
agences de notation.
C’est dans le respect de nos engagements que nous nous efforçons de
répondre aux demandes et besoins des
Clichois qui sont légitimes et immenses
dans de nombreux domaines. C'est
là une deuxième spécificité clichoise :
la volonté et l’effort de la majorité
municipale de répondre avec réalisme
et responsabilité aux besoins de tous
les Clichois.
La troisième spécificité est que la
reconnaissance de qualités de gestion
(sans fausse modestie) de la majorité
est partagée par l'opposition municipale qui a, sans hésiter, joint ses votes
à ceux de la majorité, pour une adoption du budget à l'unanimité des voix !
Cette approbation unanime n'est pas
la moindre des singularités clichoises.
Dommage que la proposition d’accroître
le nombre de places en crèche n’ait
pas recueilli la même unanimité !
Chères Clichoises, Chers Clichois,
Ça y est ! Les budgets sont votés et une
nouvelle fois, forte de sa majorité quasiabsolue, l’équipe municipale a imposé
un budget où aucun de nos investissements ne permettra de générer des
recettes pourtant indispensables à
notre ville, et notre « générosité » au
vu des subventions distribuées atteint
son paroxysme.
Nous nous trompons de sujet puisque
l’équipe en place propose d’améliorer le
cadre de vie des Clichois, à leurs frais
bien sûr, ce qui a le mérite d’être visible.
Mais ce n’est pas le cadre de vie qu’il faut
améliorer, c’est la vie tout simplement !
Emplois pour permettre de vivre, loisirs
pour profiter de cette vie, où sont-ils à
Clichy ?
Les seules « bonnes nouvelles », les
constructions en zone Anru et le
contrat urbain de cohésion sociale
conclu entre la ville de Clichy-sous-Bois
et l’État, autrement formulé, c’est bien
grâce au gouvernement de droite que
la Ville réussit à se transformer, hélas
bien en dessous que nécessaire.
Ce groupe n’a pas souhaité s’exprimer.
Le groupe UMP de Clichy-sous-Bois
Les élu-e-s de la majorité
Les textes publiés dans cette page
n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.
6
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 7
c’est décidé
En direct du conseil municipal
Lors de sa séance du 10 mars 2009, le conseil municipal a signé
une convention qui permet d’accroître l’offre de la ville en matière
d’accueil des jeunes enfants. Il a également décidé la création
d’un comité consultatif pour le marché Anatole-France
et approuvé le plan de financement de la Mission copropriétés
pour 2009.
Des places supplémentaires
en crèche
Afin d’accroître sa capacité d’accueil
des enfants de 10 semaines à 4 ans,
la Ville a signé une convention pour
trois ans avec la Maison Kangourou,
promoteur et gestionnaire de
crèches collectives et d’entreprises.
Quinze berceaux seront donc
réservés aux familles clichoises
au sein d’une nouvelle structure
située 9 allée des Espaliers,
au Raincy. Le coût pour la commune
est de 10 000 € par berceau et
par an, soit un montant annuel de
150 000 €. La capacité d’accueil des
jeunes enfants de Clichy-sous-Bois,
actuellement de 110 places,
augmentera ainsi de plus de 13 %.
La future maison de la petite
enfance fournira encore 40 berceaux
supplémentaires.
Une nouvelle convention
pour la petite enfance
La convention de fonctionnement
du Centre d’études et de recherches
pour la petite enfance (Cerpe)
a été approuvée pour 2009
et une subvention de 150 000 € lui a
été attribuée au titre de cette année.
Le Cerpe s’engage à animer et à faire
fonctionner l’espace multi-accueil
qu’il fait vivre à Clichy-sous-Bois
depuis 2004. Un lieu conçu pour
accueillir trente enfants de 3 mois
à 6 ans, avec leurs parents.
Un comité consultatif pour
le marché Anatole-France
Pour améliorer l’organisation
et maintenir la qualité du marché
Anatole-France, le conseil municipal
a créé un comité consultatif.
Il sera composé de représentants
des commerçants abonnés
et « volants », de la municipalité,
des organisations professionnelles
et du concessionnaire du marché.
Les commerçants qui souhaitent
y participer ont jusqu’au lundi
20 avril (17h) pour déposer en mairie
leur dossier de candidature. Le vote
aura lieu le mercredi 6 mai, de 9h
à 16h, à l’école Henri-Barbusse.
Plan de financement 2009
pour la Mission copropriétés
Le conseil municipal a approuvé
le plan de financement de la Mission
copropriétés pour 2009. Il s’élève
à 92 848 € et prévoit de solliciter des
subventions auprès des partenaires
financiers de la Ville. Composée
de deux personnes, la Mission
copropriétés est un service
municipal qui assure des missions
d’observation, d’amélioration
et de sauvegarde des copropriétés
de la commune, tout particulièrement
celles situés dans le « bas Clichy ».
Elle pilote ainsi les différents
programmes d’action qui visent,
en concertation avec les habitants,
à maintenir ces copropriétés dans
un état normal de fonctionnement,
de gestion et de sécurité.
Subvention à la Caisse des écoles
31 000 € ont été attribués à la Caisse
des écoles pour l’année 2009.
Cette subvention est destinée
à l’achat de jouets de Noël pour
les 1 700 enfants des écoles
maternelles, à l’organisation
des spectacles de fin d’année
des 458 élèves en classe de CM2
et aux actions de prévention routière.
ont été montés par les écoles
élémentaires de la ville. Le conseil
municipal a accordé 18 540 €
de subventions aux coopératives
de ces établissements pour
permettre la réalisation de ces
projets qui concernent 425 enfants.
Subventions aux clubs sportifs
Un montant de 180 000 € de
subventions a été attribué aux
associations sportives de la ville
pour leur fonctionnement.
La municipalité accompagne
également le mouvement sportif
en mettant gratuitement à la
disposition des clubs les équipements
et les locaux dont ils ont besoin.
Au total, 1 509 Clichoises et Clichois
sont inscrits dans les 19 clubs sportifs
locaux et 548 jeunes participent
aux activités proposées par les
associations sportives de leur lycée
ou de leur collège.
Le procès verbal des conseils
municipaux est disponible
sur www.clichy-sous-bois.fr
Subventions pour les classes
découverte
Visite du Futuroscope, voyage en
Normandie, séjour à la montagne… :
huit projets de classes découverte
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
7
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 8
c’est chez vous
*
concerne
l’ensemble de la ville
Rénovation urbaine
Les abords de la future
mosquée en chantier
1
5
Avancement
des travaux
de La Pama
Les travaux de construction de la rue et du parking qui
borderont la future mosquée de Clichy-sous-Bois/Montfermeil
(voir plan en page 3) ont commencé le 23 février. La nouvelle
voie, baptisée symboliquement « allée des 5 Continents »
par les habitants, reliera l’allée de Gagny à la promenade
de la Dhuys, en passant au sud de la mosquée. Le chantier
devrait se terminer fin mai.
Le parking fera place
à des logements
2
Les travaux inscrits dans le plan
de sauvegarde de la copropriété La Pama
ont été inaugurés officiellement le 5 mars,
en présence des partenaires financiers
(Anah, Caisse des dépôts et consignations,
Région, Département, Ville, syndic)
et de nombreux habitants. Lancé en
décembre dernier, ce chantier a déjà
bien avancé : tous les box ont été démolis
et la réfection des toitures-terrasses ainsi
que le ravalement extérieur sont en cours.
Cette réhabilitation totale, échelonnée
sur deux ans, prévoit également
la rénovation des cages d’escalier
et la résidentialisation de l’ensemble.
La démolition du parking situé à l’angle de l’allée
Jules-Renard et du boulevard Émile-Zola débutera mi-avril.
Cette opération, une fois terminée, permettra d’achever
la résidentialisation de l’ensemble des logements de l’Aqueduc
et, à plus long terme, de construire 42 logements neufs
supplémentaires.
L’allée Étienne-Laurent
fermée pour travaux
3
La partie nord de l’allée Étienne-Laurent, entre l’allée RomainRolland et le boulevard Émile-Zola, est fermée à la circulation
jusqu’au 30 juin pour cause de travaux : réalisation de bassins
de rétention et raccordement en eau, électricité, gaz
et téléphonie des 45 logements en construction dans cette
partie de la rue, qui seront livrés cet été.
4
Un gymnase rafraîchi
Les services techniques municipaux ont donné un coup
de jeune au gymnase Henri-Barbusse.
8
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
Après les tribunes, les vestiaires, les sanitaires et une partie des
portes et des murs extérieurs, c’est la grande salle du gymnase
Henri-Barbusse qui a bénéficié d’un rafraîchissement salutaire
pendant les vacances scolaires de février. La rénovation des sites
sportifs se poursuivra avec les palissades d’enceinte du stade
et les vestiaires des courts de tennis.
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 9
NORD
e
5
6
7
4
2
3
1
6
Davantage
de supports
d’information
Après ceux mis en place allée
Maurice-Audin, un troisième
panneau d’information
électronique a été installé
à l’angle de l’allée de Gagny
et du chemin de la Tourelle,
face au centre commercial des
Marronniers. Ces nouveaux outils
de communication, qui diffusent des messages courts
et pratiques, permettent notamment aux acteurs
locaux d’annoncer leurs initiatives.
Contacter le service Communication : 01 41 70 10 32
* Démarchage
à domicile :
attention !
Si une entreprise se présente chez vous
en se réclamant de la mairie, sachez
que la municipalité ne mandate aucun
prestataire privé afin de proposer
des services ou des produits à domicile
(fourniture d’électricité, téléphonie,
ventes diverses, etc.).
7
La Butte : point final pour les travaux
L’achèvement du rond-point créé à la sortie du centre
commercial Clichy 2-Leclerc a mis un terme aux
importants travaux de voirie entrepris dans le quartier
La Butte par les services techniques municipaux.
Ce carrefour avait été tracé sur la chaussée dès la fin
du mois de novembre, mais il a fallu attendre la remontée
des températures pour poser son revêtement interne.
Par ailleurs, étant donné la vitesse toujours excessive
des véhicules sur le chemin des Postes, des ralentisseurs
et un stationnement unilatéral ont été préférés
à des places en quinconce.
Le nouveau rond-point entre le chemin des Postes
et l’allée de la Fosse Maussoin.
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
9
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 10
ça change
Budget 2009
Fonctionnement
Recettes
Dépenses
35
4,76 M€ Éducation
30
0,56 M€ Pompiers et Contrat local de sécurité
3,43 M€ Sport, jeunesse et loisirs
15,42 M€
Impots et taxes
(impôts locaux, compensation d'exonération de taxe d’habitation,
taxe sur le foncier bâti et taxe professionnelle, enlèvement des ordures ménagères)
25
20
1,97 M€ Culture (Espace 93, bibliothèque et conservatoire)
2,66 M€ Petite enfance et seniors
0,55 M€ Santé
5,36 M€ Voirie et environnement
0,89 M€ Mission copropriétés et logement social
20,44 M€
15
Dotations et participations
(dotation globale de fonctionnement, dotation de solidarité urbaine,
fonds de solidarité de la région Île-de-France)
9,46 M€ Services généraux des administrations
Charges de gestion courante
37,92 millions d’euros (M€)
10
5
2,06 M€
Autres (produit des services et de ventes diverses,
revenus d'immeubles, concessions, etc.)
0,66 M€ Politique de la ville (subventions aux associations)
0,97 M€ Autres
1,36 M€ Intérêts de la dette et charges exceptionnelles
5,29 M€
0
Excédent de fonctionnement, servant à financer les dépenses d'équipement
Investissements
Recettes
Dépenses
14,66 millions d’euros (M€)
1,59 M€ Entretien des écoles, des équipements culturels
Subventions d'investissement
(État, Conseil régional, Conseil général, autres)
3,11M€
12
9
1,10 M€ Réhabilitation de l’Orangerie
0,39 M€ Raccordement en géothermie
5,27 M€ Construction du nouveau groupe scolaire,
de la maison de la petite enfance et du gymnase Armand-Desmet
Emprunts et dettes assimilés
1,26 M€
Dotations, fonds divers et réserves
(fonds de compensation pour la TVA, taxe locale d’équipement)
5,29 M€
Excédent de fonctionnement
0,34 M€
Autres
6
0,20 M€ Sécurisation des bâtiments publics
2,38 M€ Travaux et entretien de l’espace public
Dépenses d’équipement
et des équipements sportifs
4,66 M€
(voirie, éclairage, sécurisation du parking du centre commercial du Chêne
Pointu, rénovation de l’allée de la Chapelle et du boulevard du Temple)
3
0,92 M€ Services généraux (acquisitions et travaux bénéficiant
0
3,15 M€ Remboursement du capital d'emprunt
à l’ensemble de la collectivité)
Une gestion maîtrisée pour encore plus
d’investissements
Cette année encore, le budget de la Ville reflète les principes
de gestion de la municipalité : stabilisation de la dette et maîtrise
des dépenses afin de maintenir le rythme des investissements.
Comme tout budget, celui de Clichysous-Bois consiste en un savant équilibre entre recettes et dépenses. Il
témoigne également des orientations,
des priorités et des moyens de la municipalité sur une période donnée. D’un
côté, la Ville bénéficie en effet de
dotations et de subventions de l’État
10
et des collectivités locales, ainsi que
du produit des taxes et des impôts
locaux. Pour compléter ses recettes,
elle a aussi recours à l’emprunt. De
l’autre côté, elle répartit ses dépenses
entre celles de fonctionnement, visant
à assurer la qualité des services
municipaux, celles d’investissement,
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
destinées à améliorer la consistance
ou la valeur du patrimoine de la ville,
et celles vouées à rembourser la dette.
Ainsi en est-il tous les ans, de manière
générale.
Voté le 10 mars à l’unanimité, le budget
prévisionnel 2009 s’inscrit dans la
continuité de celui de 2008 : une gestion
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 11
« Notre bonne gestion financière
garantit des recettes indispensables
à notre ville »
Entretien avec le maire, Claude Dilain, sur le budget 2009
Quelles sont les grandes orientations de ce budget ?
1
2
C’est un budget qui s’inscrit dans la continuité des précédents. Son équilibre
est assuré, notamment par les dotations des pouvoirs publics. Une part significative
des dépenses est liée à la rénovation urbaine de la ville, avec la construction de
nouveaux équipements publics dont une école et une crèche. Parmi les principales
dépenses d’investissement, il y a aussi la reconstruction du gymnase Armand-Desmet,
qui a pris bien trop de retard (lire en page 12). Nous investissons également dans
le secteur du bas Clichy, avec des travaux de sécurisation du parking du centre
commercial du Chêne Pointu et la réalisation d’une importante étude urbaine
technique et sociale. Cela dit, concernant le bas Clichy, tant que nous n’aurons
pas une aide financière à l’échelle des besoins, nous n’arriverons pas à sortir
certaines copropriétés de leurs difficultés. C’est pourquoi, en nous appuyant
sur les études que nous finançons, nous interpellons sans cesse la ministre
du Logement, le préfet et le président de la Région à ce sujet. Leur intervention
est indispensable car même si la Ville y consacrait la totalité de son budget,
cela ne représenterait qu’une goutte d’eau.
Cela veut-il dire que les recettes de la Ville dépendent
largement de l’État ?
Elles ne proviennent pas que de l’État mais aussi du Département, de la Région
et de l’Europe. Il s’agit de dotations et de subventions que nous obtenons du fait
de notre gestion financière qui garantit la bonne utilisation des moyens qui nous sont
alloués. On ne donne pas d’argent à des personnes qui n’ont pas la réputation de
bien le gérer. Depuis que je suis en charge du budget de notre ville, quelle que soit
la couleur politique du gouvernement, nous avons toujours bénéficié de ces dotations
de l’État parce qu’elles sont justes. Ce sont des recettes qui viennent compenser
les inégalités de richesses tout à fait injustes qui existent entre les collectivités.
3
1 La réhabilitation des écoles fait partie des
priorités budgétaires de la Ville.
2 Le parking du centre commercial du Chêne
Pointu va être sécurisé et restructuré.
3 Une partie du budget est dédiée à l’entretien
des équipements sportifs.
rigoureuse des dépenses de fonctionnement afin de financer des équipements publics ambitieux et de maîtriser
la dette. Réduite quasiment de moitié
entre 1998 et 2008, la dette de Clichysous-Bois se stabilise ainsi à un niveau
équivalent aux communes franciliennes de taille comparable (lire en
page 12).
Deux fois plus d’investissements
Grâce à cette politique budgétaire,
plus de 5 millions d’euros d’économie
contribueront, cette année encore, à
la dynamique d’investissement de la
Ville. Ajouté à des subventions en
hausse, ce surplus de fonctionnement
alimentera une enveloppe de quelque
11,5 millions d’euros d’investissements,
soit près de deux fois plus qu’en 2008.
Cette somme sera dédiée principalement aux équipements publics,
Quel est l’impact de la crise économique sur les finances
de Clichy-sous-Bois ?
Nous n’avons aucun emprunt dit « toxique ». S’agissant de nos recettes, l’impact
de la crise est donc faible. En revanche, celle-ci risque d'affecter de nombreuses
familles clichoises, qui solliciteront sans doute davantage d'aides auprès de la Ville.
Certains postes de dépenses sont ainsi susceptibles d’augmenter à cause de la crise.
en vue d’améliorer et de diversifier les
services offerts aux habitants. Elle
financera ainsi la construction de la
maison de la petite enfance (1,95 million d’euros) et celle du gymnase
Armand-Desmet (2,68 millions d’euros), deux opérations qui figuraient
dans les projections budgétaires de
2008 mais qui ont été retardées
pour des raisons de procédure (lire en
page 12). Cette enveloppe permettra
également de réhabiliter l’Orangerie,
classée monument historique, pour
qu’elle puisse accueillir, entre autres,
le conseil municipal et les mariages
civils. Ainsi, après travaux, la mairie
accueillera les habitants uniquement
en rez-de-chaussée. De gros investissements seront aussi réalisés dans
le domaine de l’éducation, avec
la construction d’un nouveau groupe
scolaire dans le quartier ÉtienneLaurent et la réfection de nombreux
établissements.
Concernant la voirie, outre les interventions sur l’éclairage public, la
signalisation tricolore et pour la
sécurité des usagers, l’allée de la
Chapelle et le boulevard du Temple
bénéficieront de travaux d’envergure.
Le parking du centre commercial du
Chêne Pointu sera, en outre, sécurisé
et restructuré après démolition de la
dalle. Enfin, la Ville investira près
de 400 000 euros dans les énergies
renouvelables, en raccordant divers
bâtiments communaux au système
de chauffage par géothermie. ●
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
11
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 12
ça change
Dette : le choix de la stabilisation
La dette de la Ville représente le
capital restant dû aux différents
organismes prêteurs, dont les trois
principaux sont la Caisse des dépôts
et consignations, Dexia et la BFT
(banque de financement et de trésorerie). Grâce à la gestion financière
très rigoureuse de la municipalité,
cette dette a connu une chute vertigineuse entre 1998 et 2006. « Plus on
est endetté, plus on paie des intérêts
aux banques et donc plus nos recettes
vont vers les banques, explique le
maire. Nous devions donc procéder
à ce désendettement, qui représente
un effort considérable pour la Ville.
Nous sommes maintenant arrivés à
un niveau d’endettement tout à fait
acceptable par rapport aux villes
comparables à Clichy-sous-Bois. C’est
pourquoi nous avons décidé de stabiliser la dette plutôt que de tenter de
la réduire encore. Il y aurait en effet
un certain acharnement à vouloir
poursuivre cet effort. Nous pourrions
le faire, mais nous ferions alors passer les questions budgétaires avant
l’intérêt des Clichois. » ●
Diminution et stabilisation
de la dette de Clichy-sous-Bois
En millions d’euros
Comparaison du taux d’endettement de Clichy-sous-Bois
10
20
30
40
50
50,2
1998
Ville de Clichy-sous-Bois
Moyenne des villes de 20 000 à 50 000 habitants appartenant à une communauté
d’agglomération ou de communes à taxe professionnelle unique
1999
Moyenne des villes de 20 000 à 50 000 habitants en région Île-de-France
2000
47,5
44,7
En pourcentage
40,9
2001
180
154
160
39,8
2002
146
140
133
104
100
80
80
60
115
101
79
93
78
37,3
2003
125
120
88
85
100
82
75
76
76
34,6
2004
82
82
80
71
2005
32,5
73
2006
29
2007
29,8
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Depuis 2006, le taux d’endettement de Clichy-sous-Bois est revenu au niveau de celui
des villes comparables.
Nouveaux équipements publics :
pourquoi ces retards ?
La construction du gymnase Armand-Desmet et celle
de la maison de la petite enfance représentent des
investissements sur plusieurs années, réalisés en différentes
phases. Celle des appels d’offres permet de choisir les entreprises
qui seront chargées de construire le bâtiment. S’agissant
du gymnase Armand-Desmet et de la maison de la petite
2008
28,4
enfance, « le lancement des chantiers a pris du retard
uniquement pour des questions de procédure liées aux
appels d’offres », indique le maire. Parmi les réponses reçues,
relativement peu nombreuses, les dossiers des entreprises,
en général, présentaient des qualités techniques médiocres
ou bien dépassaient l’enveloppe budgétaire prévue.
De nouveaux appels d’offres ont donc dû être lancés
fin février. « Une partie de l’argent prévu pour ces
investissements dans le budget 2008 a été dépensée
(1 million d’euros, NDLR), précise Claude Dilain. Le reste
sera reporté sur le budget 2009 et s’ajoutera aux sommes
déjà destinées à ces projets. »
© Gaëtan Lepenhuel architecte
Impôts locaux : quelle évolution ?
La maison de la petite enfance sera construite en face de l’hôtel de ville.
12
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
Contrairement à nombre de ses voisines, la Ville a décidé,
cette année encore, de ne pas alourdir la pression fiscale
qui pèse sur les foyers clichois. Ainsi, depuis 1996, ses taux
pour les trois impôts locaux (taxe d’habitation, taxes foncières
sur le bâti et sur le non bâti) sont inchangés. « Nous avons
fait le choix de ne pas les augmenter, explique le maire, parce
que nous considérons que la pression fiscale pour les Clichois
est déjà élevée. Le Département a été contraint de le faire
car il doit affronter des situations exceptionnelles, non seulement
les emprunts "toxiques" mais aussi des transferts de charges
de la part de l’État qui ont amené des dépenses nouvelles. »
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 13
ça marche
Les collégiens ont visité le site
de Drancy le 15 janvier.
La plupart de ces collégiens de
Romain-Rolland n’en avait jamais
entendu parler : l’idéologie nazie, la
déportation, la collaboration des
autorités de leur propre pays. C’est
le programme
d’histoire, en
« La chance
classe de 3e,
de vivre dans
qui le leur a fait
un pays qui
découvrir. Leur
nous protège
curiosité ainsi
du racisme et
éveillée, une
de l’intolérance » dizaine d’élèves
ont souhaité
approfondir le sujet dans le cadre de
l’heure de soutien hebdomadaire.
Encadrés par leur professeur
d’his toire et le docu mentaliste
de l’établissement, également
membre d’une association d’anciens
résistants, ils se sont inscrits au
concours national de la résistance et
de la déportation. Celui-ci portait,
cette année, sur « les enfants et
les adolescents dans le système
concentrationnaire nazi ». Grâce au
dossier qu’ils ont rédigé sur ce
thème, les collégiens ont pris
conscience de leur « chance de vivre
dans un pays qui [les] protège du
racisme et de l’intolérance ».
Hostilité au rejet de l’autre
Leur rencontre avec Paul Fogel,
interné à Drancy puis déporté vers
Auschwitz, a renforcé encore ce
sentiment. « C’était un moment
fort », racontent-ils. De leur visite à
Drancy, ils retiennent surtout le choc
qu’ils ont ressenti devant ce wagon,
synonyme de mort, planté au cœur
d’une « cité » pleine de vie. Face à
cet épisode tragique de l’Histoire,
doit-on « tirer les leçons du passé »
ou considérer que « le passé, c’est le
passé » ? Si ce débat divise les élèves,
une chose les réunit : leur hostilité,
plus résolue que jamais, à toutes les
formes de rejet de l’autre. ●
Première journée jobs d’été
Le 29 avril prochain, la Ville et les acteurs locaux organisent
pour la première fois à Clichy-sous-Bois une journée destinée
à aider les jeunes adultes à décrocher un emploi pendant
la période estivale.
Pour les jeunes adultes, trouver un
emploi saisonnier, un « job », un
« p’tit boulot » ou encore un « taf »
pour l’été relève souvent du
parcours du combattant. Pour la
première fois, la Ville organise
donc une journée jobs d’été afin
d’accompagner les Clichois dans
leur recherche. Rendez-vous le
Les collégiens de 5e 3 de RobertDoisneau conçoivent actuellement
leur ligne de bus. Dans le cadre
d’un projet initié par la TRA
et l’Éducation nationale autour
du respect de l’autre et du « savoir
voyager », ces élèves, assistés
notamment d’un conducteur,
travaillent sur le tracé, le logo
et le règlement intérieur de cette
ligne virtuelle. Celle-ci deviendra
bien réelle le 3 juin prochain :
les élèves l’emprunteront
dans un bus de la TRA et feront
en sorte de croiser, sur leur
parcours, les collégiens de
Montfermeil qui ont eux aussi
créé leur propre ligne locale.
JEUNESSE
© P. Fauthoux
Pour la deuxième année consécutive, des élèves
de 3e du collège Romain-Rolland ont participé au concours
national de la résistance et de la déportation.
Ligne d’un jour
29 avril de 10h à 17h, à la maison
de la jeunesse.
Organisée par le service municipal
de la jeunesse, en partenariat avec
les acteurs locaux de l’emploi, à
savoir DEFI (Direction emploi,
formation et insertion), la Mission
locale pour l’emploi de la Dhuys
et Pôle Emploi, cette initiative
permettra de rapprocher l’offre et la
demande, par la mise à disposition
d’annonces et la présence d’entreprises qui recrutent. Mais l’objectif
est aussi d’épauler les jeunes
Clichois dans leurs démarches de
candidature. Divers ateliers leur
seront ainsi proposés : recherche
d’emploi via Internet, information
sur le droit du travail, aide à la
rédaction de CV et de lettres de
motivation, ou encore préparation
aux entretiens de recrutement.
Un job d’été, en effet, ne doit pas
être pris à la légère car il peut
parfois déboucher sur un emploi
durable… ●
T R AVA I L
Histoire, mémoire
et prise de conscience
Mercredi 29 avril de 10h à 17h
Maison de la jeunesse
105 allée de la Chapelle
Tél. : 01 43 88 84 66
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
13
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 14
ça bouge
• Randonnée
Tous les pieds sont comblés
• Tir à l’arc
La Compagnie d’Arc
fait mouche
Lors des championnats de France de tir à l'arc en
salle, Dominique Vignol, président de la Compagnie
d'Arc de Clichy-sous-Bois, s’est encore illustré
de fort belle manière. Déjà sacré vice-champion
d’Île-de-France le 7 février dernier, il s’est classé
cinquième dans la catégorie arc classique
super-vétérans (+ de 60 ans) lors de cette
compétition nationale où s’affrontaient
les quatorze meilleurs archers de l’Hexagone.
Compagnie d’Arc de Clichy-sous-Bois :
01 43 32 71 95
À l’approche des beaux jours,
le club clichois de randonnée
pédestre « Les pieds agiles »
étoffe son programme
d’activités. Des petites
marches du mardi (4-7 km)
aux grandes randonnées
du dimanche (17-23 km),
l’association propose
en moyenne six sorties
par mois depuis avril.
Les parcours, de tous niveaux,
Les pieds agiles de l’association clichoise
permettent d’arpenter les plus
de randonnée pédestre.
beaux espaces naturels
de la région. Pour les pieds les plus agiles, des week-ends et des séjours
sont également organisés dans d’autres contrées.
Renseignements auprès de Daniel Cuiller :
01 43 32 26 90 ou 06 09 69 78 27
• Service Jeunesse
• École municipale des sports
Le programme
de printemps
Vacances en mouvement
Comme à son habitude, le service municipal
de la jeunesse propose un programme varié
pour les prochaines vacances, du 14 au 24 avril.
En matinée, les 12-14 ans pourront participer
à divers ateliers (création de blog, bande
dessinée, vidéo, théâtre). L’après-midi, place
au sport, aux balades en VTT et aux jeux
de plein air, pour eux comme pour les 15-17ans.
Des sorties à l’Institut du monde arabe,
au Musée des arts premiers, au Palais
de la découverte et au cinéma
sont également prévues.
Service municipal de la jeunesse
105 allée de la Chapelle – 01 43 88 84 66
Régie de quartiers
Bricologis reprend
Ouverts à tous, les ateliers Bricologis
proposés gratuitement par la Régie
de quartiers, le bailleur I3F et DCM
Formation ont repris. Ils permettent
aux bricoleurs débutants d’apprendre
les rudiments de l’électricité,
de la plomberie, de la décoration
et de la pose de revêtements de sol
ou muraux, et aux bricoleurs
expérimentés d’emprunter du matériel
et de bénéficier de conseils à domicile.
Régie de quartiers
4 avenue Jean Moulin
Tél. : 01 43 30 01 80
Maison de l’habitat et des cultures
9 rue Picasso (Montfermeil)
Tél. : 01 43 88 06 21
14
Pas de repos pour l’École
municipale des sports (EMS)
pendant les vacances !
Lors de celles de février,
ses activités multisports
(basket-ball, ping-pong,
badminton, volley-ball,
handball…) ont rempli
quotidiennement
le gymnase Paul VaillantCouturier d’adolescents
clichois. Les 12-15 ans et
les 16-20 ans ont également
pu participer à des rencontres de football en salle. Ces activités, entre autres,
seront reconduites durant les vacances de printemps.
EMS : stade Henri-Barbusse, tribune 1er étage - 01 43 88 09 34
Égalité
Clichy-sous-Bois
accueille la Halde
Depuis le 3 avril, la Haute autorité de lutte
contre les discriminations et pour l’égalité
(Halde) tient une permanence à la Maison
de justice et de droit de Clichy-sousBois/Montfermeil. Si vous pensez avoir
été victime de discrimination, c’est-à-dire
d’une restriction de vos droits en raison de
votre âge, sexe, origine, handicap, religion
ou orientation sexuelle, un professionnel
vous propose une orientation juridique
gratuite et confidentielle.
Permanence les 1er et 3e vendredis du
mois de 9h à 12h30, sur rendez-vous.
Maison de justice et de droit
201 allée de Gagny
Tél. : 01 41 70 38 20
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
Formation
L’informatique pour tous
Dans le cadre du programme Navitic
financé par la Région et l’Union
européenne, le centre clichois du
Greta-Geforme 93 propose des ateliers
d’initiation aux outils bureautiques
(Word, Excel, etc.) et à Internet. Ouvert
à tous les habitants de plus de 16 ans,
ce programme comprend vingt heures
de cours à répartir selon les
disponibilités de chacun. Objectif :
lutter contre la fracture numérique.
Renseignements et inscriptions :
Greta-Geforme 93
6 allée Victor Hugo
Tél. : 01 43 32 11 11
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 15
ça m’intéresse
AGENDA
À l’Espace 93-Victor Hugo
Place de l’Orangerie
Embarquement pour le Mali
Anne Roumanoff : humour (complet)
Mardi 28 avril > à 20h30
Pour sa cinquième édition, le festival Carnets de voyages
invite à la découverte de la culture musicale du Mali.
Après l’Orient, l’Acadie, l’Italie et
Cuba, le festival Carnets de voyages
embarque, cette année, les Clichois
et les Sevranais à destination
du Mali. Du 8 au 16 mai, la richesse
musicale de ce pays, mélange
de tradition et de modernité,
sera à mise à l’honneur à travers
« Carnets de voyages » du Mali
Africa Percussions et Afel Bocoum :
concert
Vendredi 8 mai > à 20h30
Tata Pound : rap malien
Vendredi 15 mai > à 20h30
un programme varié, partagé
entre les deux villes.
Clichy-sous-Bois aura le privilège
d’ouvrir le festival en recevant
les groupes Africa Percussions
et Afel Bocoum : percussions
traditionnelles du Mali et du Congo,
gestuelle et rites
ancestraux, mais aussi
Un trio
de rappeurs « désert blues » avec
des sons acoustiques
engagés
et épurés. Autre
temps fort, le concert
du groupe Tata Pound illustrera
la diversité de la musique malienne
d’aujourd’hui. Ce trio de rappeurs,
pour la première fois en tournée
en France, livrera ses rimes brutes,
efficaces et engagées. Des textes
qui, dans leur pays, ont suscité
l’adhésion du public mais aussi
la colère des autorités locales…
Moderato Tangabilé
Tango : musique
et danse
Samedi 16 mai >
à 21h
Festival jeunesse : danses urbaines
Samedi 30 mai > à 16h
Jeune Philharmonie : musique classique
Dimanche 7 juin > à 15h30
À la bibliothèque Cyrano
de Bergerac
58 allée Auguste-Geneviève
L’instant des bulles
Exposition de BD par Kara
Du 5 au 23 mai
Atelier de dessin, à partir
de 10 ans (réservation
obligatoire)
Mercredi 13 mai > à 14h
Conférence sur le manga
et l’animation nippone
Samedi 16 mai > à 15h
Voir agenda ci-contre
Danseurs en ordre de bataille
« Bêbêtises » : marionnettes
Pour les enfants de 1 à 5 ans
Mercredi 13 mai > à 9h30 et 10h30
(à l’Espace 93)
Pour les enfants de 18 mois à 4 ans
Samedi 16 mai > à 10h30
© M. Saadi
Au chapiteau de la Fontaine
aux images
Avenue de Sévigné
Le 30 mai prochain, l’édition 2009
du festival jeunesse sera dédiée
exclusivement à la danse, plus
précisément aux danses urbaines.
Sur scène, le hip-hop, le breakdance,
le popping, le locking ou encore
le krump feront le show à travers
une série de « battles » : des
groupes de danseurs, ou « crews »,
s’affronteront sur un même morceau
de musique en exécutant leurs
plus beaux pas et figures.
Une figure emblématique
Cette bataille chorégraphique sera
arbitrée par un jury de connaisseurs.
Il se murmure même qu’une figure
emblématique des « battles »
de danse en France pourrait animer
l’événement. Tous les talents clichois —
Démo de mots : soirée lecture
Lundi 13 avril > à 20h30
Lundi 4 mai > à 20h30
et ils sont nombreux — sont invités
à venir s’exprimer sur scène.
Une démonstration de danseurs
professionnels viendra clore cette
grande manifestation organisée par
le service municipal de la jeunesse.
Renseignements auprès du service
municipal de la jeunesse
Tél. : 01 43 88 84 66
Goûter à la menthe : en famille
Mercredi 15 avril > à 15h
Mercredi 6 mai > à 15h
Paris Novembre : rock
Samedi 16 mai > à 20h30
Participez à la Fête de la musique
Musiciens, chanteurs et danseurs
amateurs, si vous souhaitez vous
produire lors de la Fête de la musique,
le 21 juin prochain, inscrivez-vous
avant le 29 mai.
Renseignements à la maison
de la jeunesse
105 allée de la Chapelle – 01 43 88 84 66
Spectacle musical autour de l’accordéon,
par les élèves du conservatoire
Dimanche 24 mai > à 14h et 16h
Le Petit Commerce : chanson
Samedi 30 mai > à 20h30
Slam et poésie : scène ouverte
Vendredi 29 mai > à 20h30
www.
plus d’info sur
www.clichy-sous-bois.fr
Clichy-sous-Bois magazine avril - mai 2009
15
Clichy-73.qxd:Mise en page 1
3/04/09
18:14
Page 16
clichy sans cliché
LE SAVIEZ-VOUS ?
Passerelle vers la réussite
Lycéens à Alfred-Nobel, ils ont bénéficié
du tutorat offert par l’association Réussir
Aujourd’hui. Ils suivent désormais
des études supérieures, pour la plupart
dans des filières sélectives.
D’anciens lycéens d’Alfred-Nobel qui avaient bénéficié du tutorat de Réussir Aujourd’hui se sont retrouvés
le 27 février, à l’occasion d’une journée organisée par l’association.
« Leur proposer un marchepied afin
qu’ils prennent conscience de leurs
possibilités » : voici cinq ans que
Réussir Aujourd’hui s’est fixé cet
objectif pour les lycéens de Première
et de Terminale qu’elle offre de « coacher ». Dans les onze établissements
où l’association intervient, dont le
lycée Alfred-Nobel de Clichy-sousBois, elle se charge, en lien étroit avec
les équipes enseignantes, de repérer
non pas « les tout meilleurs élèves
mais les suivants », indique son président Jean-Claude Barrois. Ceux dont
la motivation est forte et les capacités
avérées, mais dont l’autocensure, le
manque de confiance en eux ou l’idée
d’un déterminisme social peuvent
réduire les ambitions scolaires et
professionnelles.
De nouveaux horizons
Parmi les élèves suivis par Réussir
Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui
Parole de Clichois :
« L’image de Clichy-sous-Bois
est caricaturée. Surtout la jeunesse.
Moi, j’avais le sentiment de valoir
autant que les autres. »
Christian, ancien élève du lycée Alfred-Nobel,
actuellement en classe préparatoire intégrée
de l’École supérieure d’électronique de l’Ouest (ESEO)
Durant l’année 2008-2009, l’association
Réussir Aujourd’hui, subventionnée
par la Ville, permet à 30 élèves du lycée
Alfred-Nobel de suivre des séances
de tutorat tous les mercredis après-midi
(hors vacances scolaires). Depuis
sa création en septembre 2004,
près de 90 lycéens clichois de Première
et de Terminale ont bénéficié de
ce dispositif.
Voici le parcours de quelques-uns
de ces étudiants (sur la photo) :
• Agnès, 1re année d’études de
médecine
• Christian, classe préparatoire intégrée
de l’École supérieure d’électronique
de l’Ouest (ESEO)
• Faïrouz, 1re année de licence
en sciences de la vie
• Farah, 1re année de DUT
en informatique
• Jean-Gabriel, Maths Sup au lycée
Saint-Louis, à Paris
• Karima, 1re année d’études
de médecine
• Laëtitia, Maths Sup au lycée
Saint-Louis, à Paris
• Madeline, 1re année de licence
de droit
• Michèle, 1re année d’études
de médecine
• Mohamed, 1re année de licence
en informatique
• Olivia, 1re année à l’IEP (Sciences Po)
de Paris
• Shahzad, 2e année de licence
en lettres modernes
reconnaissent que ce tutorat leur
a ouvert de nouveaux horizons. Ils se
souviennent également des professeurs d’Alfred-Nobel qui leur ont
apporté « un soutien tout particulier ».
« C’était un avantage d’être dans
ce lycée », souligne Karima. Hauts
fonctionnaires à la retraite, les deux
tuteurs de l’association insistent sur
la nécessité de préparer ces jeunes
aux cursus qui leur sont accessibles.
« Il faut les pousser, leur donner des
outils supplémentaires », précise
Pierre Dasté. Et Philippe Marano
d’ajouter : « Tout ce que j’avais lu et
entendu sur Clichy-sous-Bois s’est
avéré en complet décalage avec la
réalité tout au long de mon expérience
à Alfred-Nobel. » Si leur travail de
bénévole au sein de l’association ne
prétend pas apporter un changement
de fond, ils espèrent néanmoins
contribuer à lutter contre une certaine
inégalité des chances. ●

Documents pareils

Un quartier en pleine mutation - Ville de Clichy-sous-Bois

Un quartier en pleine mutation - Ville de Clichy-sous-Bois échanger ces dernières semaines : beaucoup vivent dans des conditions difficiles et ne sentent pas que leur vote puisse participer à réellement

Plus en détail

Une grande maison pour les petits - Ville de Clichy-sous-Bois

Une grande maison pour les petits - Ville de Clichy-sous-Bois des mains du maire, Claude Dilain, et de Gilbert Klein, conseiller municipal délégué aux seniors, en présence des associations d’anciens

Plus en détail