Présentation des Shadows (1978-79)

Commentaires

Transcription

Présentation des Shadows (1978-79)
 5
16
Programme des musées de la ville de Paris – groupes
saison 2015 — 2016
WARHOL
UNLIMITED
EXPOSITION
MUSÉE
D’ART MODERNE
FANTASTIQUE !
DEUX
EXPOSITIONS
AU PETIT PALAIS
ALBERT MARQUET
exposition
MUSÉE
D’ART MODERNE
ANATOMIE D’UNE
COLLECTION
EXPOSITION
PALAIS GALLIERA
Présentation des
Shadows (1978-79)
dans leur totalité
pour la première
fois en Europe.
Le musée présente
le graveur japonais
Kuniyoshi et
l’estampe fantastique
au XIXe siècle.
Une importante
monographie
regroupant plus d’une
centaine d’œuvres
d’Albert Marquet.
Une sélection des
plus beaux vêtements
des collections
du XVIIIe siècle
à nos jours.
A rt mo der n e de la Ville de P aris ■ Mais o n de Bal z ac ■ Mus é e Bourdelle ■ Musée Carnavalet – histoire
paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée
s arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du xViiie siècle de la ville de paris ■
lais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de
libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée des beaux-arts de la ville de paris ■
aisons de victor hugo ■ Musée de la Vie romantique ■ Musée Zadkine ■ Musée d’Art moderne de la Ville
Paris ■ Maison de Balzac ■ Musée Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes de
ris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée des arts de l’asie de la ville
paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du du xViiie siècle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de la
ode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - musée
an moulin ■ Petit palais, musée des beaux-arts de la ville de paris ■ Mus é e d’Art mo der n e de la Vi l le
P a ris ■ Maison de Balz ac ■ Mus é e Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes de
ris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée des arts de l’asie de la ville
paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du xViiie siècle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de la mode
la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - musée jean
oulin ■ Petit palais, musée des beaux-arts de la ville de paris ■ Maisons de victor hugo ■ Musée de la
e romantique ■ Musée Zadkine ■ Musée d’Art moderne de la Ville de Paris ■ Maison de Balzac ■ Musée
urdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du parvis
tre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée des arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée
du xViiie siècle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée du
NÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée
s beaux-arts de la ville de paris ■ Mus ée d’Art mo der n e de la Vi lle de P aris ■ Maiso n de Balz ac ■
us ée Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du
rvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée des arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay,
usée du xViiie siècle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée
GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée
s beaux-arts de la ville de paris ■ Maisons de victor hugo ■ Musée de la Vie romantique ■ Musée
dkine ■ Musée d’Art moderne de la Ville de Paris ■ Maison de Balzac ■ Musée Bourdelle ■ Musée
rnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame ■
usée Cernuschi, musée des arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du du xViiie
cle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL
clerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée des beauxts de la ville de paris ■ Musé e d’Art mod ern e de la Vi l le de P aris ■ Mais on de Bal z ac ■ Mus é e Bourdelle
Musée Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du parvis Notreme ■ Musée Cernuschi, musée des arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du xViiie
cle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL
clerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée des beauxts de la ville de paris ■ Maisons de victor hugo ■ Musée de la Vie romantique ■ Musée Zadkine ■ Musée
Art moderne de la Ville de Paris ■ Maison de Balzac ■ Musée Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire de
ris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée des
ts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du du xViiie siècle de la ville de paris ■ palais
lliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de la
ération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée des beaux-arts de la ville de paris ■ Mus ée
A rt moderne de la Ville de P a ris ■ Mais o n de Bal z ac ■ Mus é e Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire
paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée
s arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du xViiie siècle de la ville de paris ■
lais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de
libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée des beaux-arts de la ville de paris ■
aisons de victor hugo ■ Musée de la Vie romantique ■ Musée Zadkine ■ Musée d’Art moderne de la Ville
Paris ■ Maison de Balzac ■ Musée Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes de
■
■
Les quatorze musées de la Ville de Paris
forment un ensemble d’une richesse et d’une
diversité étonnantes. À des degrés divers,
ils sont tous des témoins de l’histoire de la
capitale. Illustrée au musée Carnavalet, aux
Catacombes comme au musée du général
Leclerc et musée Jean Moulin ; elle l’est
également à travers l’œuvre et le souvenir
d’illustres écrivains comme Hugo, Balzac ou
George Sand, ou des sculpteurs Antoine Bourdelle et Ossip Zadkine.
L’histoire se reflète aussi dans la passion des collectionneurs tels que
Ernest Cognacq et Marie-Louise Jay, Henri Cernuschi, Jacques Zoubaloff
ou Edward Tuck auxquels le Petit Palais doit tant de merveilles. L’histoire
de la mode se dévoile au Palais Galliera…
Le musée d’Art moderne rappelle les grands mouvements du XXe siècle
dont Paris a été le berceau, et donne aux artistes vivants la possibilité de
présenter la création contemporaine. Soucieux d’élargir le public des
amateurs, les musées municipaux, gérés par l’établissement public Paris
Musées, accueillent chaque année près de trois millions de visiteurs.
Dans ce travail de médiation, les services culturels jouent un rôle
essentiel.
Le réseau
des musées
de la Ville
de Paris
Couvertures :
Corsage de
Marie-Antoinette.
Taffetas de soie.
Vers 1780.
Galliera, musée
de la Mode de
la Ville de Paris.
© Stéphane Piera / Galliera / Roger-Viollet
Utagawa
Kuniyoshi
(1797-1861),
Oniwaka-maru sur
le point d’attaquer
la monstrueuse
carpe, vers 1845.
Partie gauche
du triptyque,
39 × 26,5 cm.
Collection
particulière.
Photo : Courtesy
of Gallery Beniya
dans ce numéro sommaire
2015 — 2016
Des ateliers, des visites,
des conférences
thématiques et des
spectacles qui illustrent
la créativité, le dynamisme
et l’engagement
des musées de la Ville
de Paris et font partager
la richesse de leurs
collections et expositions.
infos pratiques,
p. 2
conditions d’accès
et tarifs MUSÉE D’ART p. 4
MODERNE DE LA VILLE
DE PARIS
MAISON DE BALZAC p. 10
MUSÉE BOURDELLE p. 14
musée Carnavaletp. 17
– Histoire de Paris
LES CATACOMBES p. 22
DE PARIS
LA CRYPTE
p. 24
ARCHéOLOGIQUE
DU PARVIS NOTRE-DAME
MUSÉE CERNUSCHI p. 26
Musée des arts
de l’Asie de la Ville
de Paris
MUSÉE p. 34
COGNACQ-JAY
Musée du XVIIIe siècle
de la ville de Paris
Palais galliera p. 39
musée de la mode
de la ville de paris
MUSéE DU GéNéRAL p. 42
LECLERC
DE HAUTECLOCQUE
ET DE LA
Libération
DE PARIS ⁄ MUSéE
JEAN MOULIN
PETIT PALAIS Musée
des Beaux-Arts
de la Ville
de Paris
p. 46
MAISONs DE VICTOR HUGO
p. 52
musée de la Vie p. 56
romantique
musée zadkine p. 61
calendrier p. 64
plan p. 66
informations pratiques et Conditions d’accès
Les horaires
d’ouverture
des musées
Les musées sont ouverts
du mardi au dimanche
de 10h à 18h *.
Ils sont fermés les lundis
et certains jours fériés.
* Sauf Catacombes
de 10h à 20h (sous réserve
de modifications)
Nocturnes
Pour les expositions
temporaires : le vendredi
jusqu’à 21h au Petit Palais,
musée des Beaux-Arts
de la Ville de Paris, le jeudi
jusqu’à 22h au musée
d’Art moderne de la Ville
de Paris et jusqu’à 21h
au Palais Galliera.
Pour toutes informations,
reportez-vous sur le site
internet de Paris Musées
www.parismusees.paris.fr
AUDIOGUIDES
Des audioguides payants
sont disponibles à l’accueil
des musées de la Ville
de Paris, excepté au Palais
Galliera. Ils vous guident
en plusieurs langues
dans les collections
permanentes et dans
certaines expositions.
Visiter les
expositions
La réservation est obligatoire
pour toute visite
en groupe, qu’il s’agisse
d’une visite libre ou avec
un conférencier du musée.
Droit de parole
pour les groupes
en visite autonome
Les groupes en visite
autonome ou accompagnés
d’un conférencier extérieur
au musée doivent
acquitter un droit
de parole de 30 euros.
Ce tarif s’applique
aux groupes autonomes
ne faisant pas appel
à un intervenant culturel
du musée pour la visite
des collections
permanentes ou pour
la visite des expositions.
Les groupes scolaires,
péri-scolaires, groupes
d’étudiants en art,
groupes issus du champ
social, groupes
de personnes en situation
de handicap sont exonérés
de ce paiement.
La réservation est
obligatoire pour les groupes
et doit se faire auprès
du service des réservations
du musée concerné. Renseignements et
réservations directement
auprès du musée concerné.
Les bénéficiaires Réserver
de réductions une activité
dans les
Une fois l’activité choisie
expositions
Gratuit
Groupes d’enfants
de moins de 18 ans.
Tarif réduit
— Groupes de 18 à 26 ans
inclus : forfait de 10 billets
au tarif réduit.
— Groupes d’adultes :
tarif réduit individuel
par personne.
L’achat de billets
en nombre est possible en
adressant votre demande à :
Paris Musées- Service
développement des publics
— 27 rue des Petites-Écuries,
75010 Paris
Courriel : billetterieennombre
@paris.fr
Remise pour achat
en nombre
Vous pouvez bénéficier
d’une remise applicable
à partir du tarif
de référence :
— réduction de 10%
pour l’achat de 20 billets
— réduction de 20%
pour l’achat de 50 billets
— réduction de 30%
pour l’achat de 100 billets
vous devrez contacter le
service culturel du musée
concerné au moins un mois
avant la date souhaitée.
Veuillez vous reporter
à chaque musée pour prendre
connaissance des coordonnées
de ces services.
Les activités liées aux
expositions du printemps
2016 ne sont pas encore
établies. Il convient
de prendre contact avec
les musées à partir du mois
de janvier.
Dans certains musées,
en fonction de la capacité
d’accueil, il peut vous être
demandé de dédoubler
votre groupe.
Le musée enverra ensuite
au responsable du groupe
une confirmation
de commande, qui reprend
le nom de l’activité, la date,
l’heure et le prix à payer,
suivant des modalités
indiquées page suivante.
Le paiement peut se faire
en numéraire, par chèque,
par carte bancaire ou
par voie administrative.
L’annulation d’une
réservation doit s’effectuer
8 jours avant la prestation.
Passé ce délai, le montant
de la prestation devra être
acquitté.
Le jour venu, présentezvous à l’accueil du musée
15 minutes avant le début
de l’activité.
2
informations pratiques, conditions d’accès et tarifs
Préparer
sa visite
Le site Internet
des musées de la Ville
de Paris donne des
informations actualisées
sur tous les musées :
www.parismusees.paris.fr
Le site internet de chacun
des musées permet
de préparer et de prolonger
la visite. Veuillez vous
reporter à chaque musée
pour prendre connaissance
de l’adresse de leur site.
Tarifs des activités culturelles (sous réserve de modifications)
Quand l’activité s’inscrit
dans le cadre d’une
exposition, le prix d’entrée
de l’exposition s’ajoute
à celui de l’activité.
Plein tarif
Groupes de plus
de 10 personnes.
Tarif réduit
De 18 à 26 ans inclus,
enseignants en activité,
documentalistes des
établissements scolaires
en activité, animateurs
des centres aérés et
des centres de loisirs
de la Ville de Paris, groupes
assujettis au plein tarif
réservant au moins
2 activités le même jour ;
séance d’une activité
en cycle pour les groupes
assujettis au plein tarif ;
personnes de plus
de 60 ans.
Tarif minimum Moins de 18 ans, scolaires,
personnes handicapées
(et leur accompagnateur)
et groupes de malades
des hôpitaux et institutions
spécialisées, groupes
issus du champ social,
demandeurs d’emploi et
les titulaires des minimas
sociaux.
gratuit
Pour les groupes d’enfants
des centres de loisirs
de la Ville de Paris et leurs
accompagnateurs (selon
les normes d’encadrement).
PARCOURS,
visitepromenade,
conférences
et contes
hors les murs
Plein tarif : 122 €
Tarif réduit : 78 €
Tarif minimum : 38 € Service du
développement
des publics
27, rue des Petites-Écuries
75 010 Paris
Tél. 01 80 05 41 05
Atelier, Duo
Plein tarif : 140 € Tarif réduit : 87 €
Tarif minimum : 45 €
Visiteconférence,
visite-animation,
visite
découverte,
conte,
conférencediapositives
Document non contractuel
Plein tarif : 105 € Tarif réduit : 65 €
Tarif minimum: 30 €
informations pratiques, conditions d’accès et tarifs
3
11, avenue du
Président Wilson
75 116 Paris
www.mam.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
MUSÉE D’ART
MODERNE
DE LA VILLE
DE PARIS
Renseignements
Réservations De 9h
à 13h et de 14h à 17h30
Tél : 01 53 67 40 80 ou 40 83
Fax : 01 53 67 40 70
Accès Métro : ligne 9,
Alma-Marceau, Iéna
RER C : Pont de l’Alma
Bus : 32, 42, 63, 72, 80, 82, 92
Vélib’ : 3 av. Montaigne,
2 rue Marceau
Parking : Wilson
horaires Ouvert
du mardi au dimanche
de 10h à 18h. Fermé
le lundi et certains
jours fériés.
Nocturne le jeudi jusqu’à
22h pour les expositions
temporaires.
© Christophe Fouin
Expositions
Conditions :
warhol
unlimited
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
Pour vous aider
à préparer votre visite,
plusieurs documents
téléchargeables sur le site
internet du musée sont
à votre disposition
(dossiers pédagogiques,
livrets en famille, fiches
pédagogiques…)
www.mam.paris.fr/fr/
activite/preparer-sa-visite
4
2 octobre 2015 — 7 février 2016
Warhol,
Self-portrait, 1966,
The Museum
of Modern Art,
New York.
Gift of Philip
Johnson © 2015.
Digital image,
The Museum
of Modern Art,
New York / Scala, Florence
© 2015, ADAGP.
© The Andy
Warhol
Foundation
for the Visual
Arts, Inc. / Adagp, Paris,
2015
MUSÉE D’ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS
À l’occasion de la première présentation en
Europe des Shadows (1978-79) dans leur
totalité, le musée d’Art moderne de la Ville de
Paris consacre une exposition exceptionnelle
à Andy Warhol (1928-1987).
Avec plus de 200 œuvres, cet accrochage met
en valeur la dimension sérielle de l’œuvre de
Warhol, aspect incontournable de son travail,
et sa capacité à repenser les principes de
l’exposition.
Conservées à la Dia Art Foundation, les Shadows,
étonnant ensemble de 102 toiles sérigraphiées
de 17 couleurs différentes se déploient sur
une longueur de plus de 130 mètres. Elles
rappellent de façon magistrale la capacité
de Warhol à ébranler les conventions de
l’art, depuis la conception des œuvres jusqu’à
leur mise en scène. À la question de savoir si
elles étaient de l’art, Warhol répondait non :
Expositions
« … on passait de la disco durant le vernissage,
je suppose que ça en fait un décor disco ». L’art
de Warhol se présente comme un défi que
l’exposition du musée d’Art moderne de la
Ville de Paris étend à plusieurs séries comme
les Electric Chairs (1964-1971), les Jackies (1964),
les Flowers (1964-1965), les Maos (1972-1973).
Co-Workers
Le réseau
comme artiste
9 octobre 2015 — 31 janvier 2016
CO-WORKERS – Le réseau comme artiste
présente une génération de créateurs
internationaux formés dans les années 2000,
qui renouvelle les processus de production,
autour d’une pratique artistique essentiellement en réseau. Celle-ci fait émerger
un langage inédit, fondé sur un travail
collaboratif, mettant en jeu de multiples
acteurs autour d’un même projet. Ce mode
d’organisation est symptomatique de ce
que le sociologue Barry Wellman appelle
« l’individualisme connecté ».
DIS — Competing
Images, (détail)
2012, Art pictured :
Ancestral Prayer
by Timur Si-Qin
ALBERT MARQUET
MARS — AOÛT 2016
Le musée d’Art moderne consacre à Albert
Marquet (1875-1947) une importante monographie regroupant plus d’une centaine
d’œuvres (peintures et dessins) dont certaines
montrées pour la première fois en France.
Le parcours chronologique permet de
redécouvrir plus amplement les différents
aspects de son œuvre : depuis ses premiers
travaux à Paris et à Arcueil aux côtés de
Matisse, ses œuvres de la période fauve, ses
nus si caractéristiques entre étude académique
et face à face sensuel, jusqu’à son obsession
du paysage, dont la dimension méditative et
troublante fait de Marquet un peintre unique
au XXe siècle.
MUSÉE D’ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS
Albert Marquet,
La Seine à Poissy,
1908,
Huile sur toile,
65 × 81 cm ; S.B.G. :
Marquet © Adagp,
Paris ; Photo :
Patrick Pierrain / Parisienne de
Photographie.
Adagp, Paris, 2015
5
Scolaires maternelles
et élémentaires
VISITES
DIALOGUES
DANS
L’EXPOSITION
« WARHOL
UNLIMITED »
ATELIERS ARTS
PLASTIQUES
DANS
L’EXPOSITION
« WARHOL
UNLIMITED »
ATELIER BIEN
ÊTRE AU MUSÉE
DANS
L’EXPOSITION
« WARHOL
UNLIMITED »
Durée : 1h30.
Classe entière.
Durée : 2h.
Les classes de maternelles :
au-delà de 15 enfants,
le groupe devra être
dédoublé. Classe entière
à partir du CP.
Durée : 2h.
Au-delà de 15 enfants,
le groupe devra être
dédoublé.
À partir des grandes
sections de maternelle
Est-ce que
c’est de l’art ?
Les enfants appréhendent
les différents espaces de
l’exposition et découvrent
le travail de série réalisé
par l’artiste (les Shadows,
les Flowers, les Maos…). À
la question de savoir
si ses œuvres étaient
de l’art, Warhol répondait
non : « … on passait
de la disco durant
le vernissage, je suppose
que ça en fait un décor
disco ». Les élèves sont
invités à donner leur
avis en répondant à cette
même question.
À partir des grandes
sections de maternelles
My Pop school
Les enfants créent
et découpent des motifs
empruntés à l’univers
de Warhol, dans une
collection de papiers
de différentes textures et
couleurs. Ils expérimentent
des agencements sur
différents supports.
Ils pourront rejouer
cette mise en espace
dans leur classe.
Look at me
Cet atelier interroge
la question de la mise
en scène et de l’identité.
En atelier, les élèves
colorisent leur image,
afin de créer une série
d’autoportraits
les présentant comme
nouvelle « icône ».
Chaque enfant doit
apporter une photographie
d’identité.
À partir des moyennes
sections de maternelles
Screen test/ vidéo
Dans le parcours
de l’exposition, tout
le monde est invité
à jouer corporellement
avec l’environnement.
Pour passer d’un espace
à un autre, des exercices
de wutao et de yoga
aident les participants
à se concentrer et à prêter
attention à ces moments
de « vide », sans action.
En atelier, ces expériences
sont prolongées par
un screen test, c’est
à dire un portrait filmé
sans mouvement.
VISITES
DIALOGUES
DANS LES
COLLECTIONS
VISITESANIMATIONS
DANS LES
COLLECTIONS
Durée : 1h30.
Classe entière.
Durée : 2h.
Au-delà de 15 enfants,
le groupe devra être
dédoublé.
À partir des grandes
sections de maternelle
Couleurs !
Les enfants se laissent
imprégner par des
couleurs vives comme
la lumière, ou parfois
légères comme des
aquarelles… Ils découvrent
les recherches d’effets
colorés menés par
les peintres modernes
et contemporains.
Art en mouvement Les enfants plongent
au cœur de mouvements
suggérés dans certaines
œuvres des collections :
cercles colorés de Fernand
Léger, dynamiques
simultanées présentes
dans les peintures
de Robert Delaunay,
corps en mouvement
d’Henri Matisse…
Tu veux mon portrait ?
Une série de portraits
parfois drôles, effrayants,
tristes à découvrir
dans les collections.
Les enfants expriment
les sentiments qu’ils
éprouvent face à ces
œuvres (Soutine,
Modigliani, Chaissac…).
Un monde d’objets Cette visite est
une invitation à découvrir
les objets représentés,
détournés, assemblés par
les artistes du XXe siècle :
une façon d’affiner son
regard sur les matériaux
et les objets du quotidien
(Braque, Juan Gris, Léger,
Arman, César, Ben…).
6
MUSÉE D’ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS
À partir des grandes
sections de maternelles
Nouveau ! /
Fashion art
Devant des peintures,
des sculptures ou
des vidéos, les enfants
observent comment
l’artiste fait le portrait
de son époque. En salle,
ils s’amusent à croquer
les motifs de vêtements
et les postures qui les ont
particulièrement marqués.
L’aventure colorée Les enfants poursuivent
l’aventure colorée
de Sonia Delaunay
à travers les peintures
des collections.
Ils relèvent devant
les œuvres, les contrastes
simultanés, les camaïeux,
les dégradés et
les superpositions pour
inventer leur propre
surface colorée.
Formes en mouvement Les enfants plongent
au cœur de mouvements
suggérés dans certaines
œuvres des collections :
dans les rythmes et
les figures en mouvement
de Matisse, Herbin,
Delaunay…
Ils relèvent devant
les œuvres toutes
les représentations ou
idées du mouvement.
Scolaires maternelles
et élémentaires
Ma tribu à moi Dans un parcours
autour des portraits,
au cœur des collections,
les enfants constituent
un album des tribus
en sélectionnant
des personnages issus
des œuvres modernes
et contemporaines
(Modigliani, Soutine,
Chaissac,…).
TABLETTE
TACTILE
Durée : 2h.
Sur deux séances.
Au-delà de 15 enfants,
le groupe devra être
dédoublé.
À partir des CM1
Grand reporteur
en terre sensible Les élèves utilisent
les tablettes tactiles afin
de devenir acteurs de leur
visite. Ils sélectionnent
chacun une œuvre
et la commentent à
un de leur camarade qui
doit ensuite la retrouver
et la photographier.
Une façon originale
de s’approprier les œuvres
des collections mais aussi
de convoquer la créativité
avec une tablette.
Scolaires collégiens
et lycéens
ATELIERS ARTS
PLASTIQUES
DANS LES
COLLECTIONS
Durée : 2h.
Pour les classes
de maternelles, au-delà
de 15 enfants, le groupe
devra être dédoublé.
Classe entière à partir
du CP.
À partir des grandes
sections de maternelles
Nouveau ! /
Ma mode a moi
Un parcours dans
les collections pour
les enfants qui découvrent
les œuvres à travers
les habits que portent
les sujets peints.
Grâce à ce fil conducteur
ils apprennent à regarder
les détails qui font
toute la différence. En
atelier, ils expérimentent
des techniques et des
matériaux variés afin de
constituer une collection
de matières premières.
Traits pour traces Après avoir observé
pendant la visite les traces
laissées par les artistes
dans les peintures, sur
les murs, les enfants
expérimentent différentes
techniques en atelier afin
d’en produire les effets
(touches, empreintes…).
Coup de ciseaux
Tel un tracé au crayon,
un simple coup de ciseaux
dessine en les découpant
des formes simplifiées.
Les élèves redécouvrent
et réinventent la
technique du découpage
sous le regard de Matisse.
La vie en couleur… Les enfants poursuivent
l’aventure colorée de
Sonia Delaunay à travers
les œuvres des collections
(Derain, Dufy, Bonnard…)
et se laissent imprégner
par des couleurs vives
comme la lumière,
ou parfois légères comme
des aquarelles. En atelier,
ils en expérimentent
les contrastes sur
différents supports.
ATELIERS
DE CRÉATION
SONORE
DANS LES
COLLECTIONS
Durée : 2h pour « matières
sonores » et la journée
pour « cartes postales
sonores ».
Au-delà de 15 enfants
le groupe devra être
dédoublé.
Élémentaires
Matières sonores L’atelier propose d’évoquer
la matière des œuvres
comme une source
sonore, et de faire résonner
plusieurs matériaux.
Grâce à un dispositif
Formes en mouvement de capteurs, les sons
recueillis sont ensuite
Les enfants plongent
écoutés et composés
au cœur de mouvements
dans l’atelier.
suggérés dans certaines
œuvres des collections :
cercles colorés de Fernand Cartes postales
sonores Léger, dynamiques
Les
enfants observent
simultanées présentes
des œuvres puis se
dans les peintures
promènent dans la ville
de Robert Delaunay,
sur les lieux évoqués
corps en mouvement…
par les artistes (Tour
L’atelier propose aux
Eiffel, bords de Seine…)
enfants de créer une
en collectant des sons.
composition dynamique
En atelier, ils inventent
et colorée.
leur carte postale sonore.
VISITESCONFÉRENCES
DANS LES
EXPOSITIONS
Durée : 1h30.
Classe entière.
« Warhol unlimited »
Cette visite permet
au public de se familiariser
avec l’œuvre de Andy
Warhol. Accompagnés
par un intervenant
du musée qui instaure
un dialogue, les élèves
sont invités à s’interroger
et à analyser les œuvres
mais aussi à débattre.
Des repères et des clés
de compréhension
leur sont transmis tout
au long du parcours.
« Co-Workers »
Cette visite permet
aux élèves de découvrir
l’exposition. Accompagnés
par un intervenant
du musée qui instaure
un dialogue, les élèves
sont invités à s’interroger
et à analyser les œuvres
mais aussi à débattre.
Des repères et des clés
de compréhension
leur sont transmis tout
au long du parcours.
Jeu de famille
recomposé
Dans un parcours
sur le portrait au cœur
des collections, puis
en atelier, les enfants
constituent des tribus
en sélectionnant
des personnages issus
des œuvres modernes
et contemporaines :
les Jolipabô, les Kifaipeur,
les Toutencouleur…
MUSÉE D’ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS
7
Scolaires collégiens
et lycéens
ATELIER
CO-WORKERS
Durée : 2h. En une
ou plusieurs séances.
Classe entière.
Appel à projet :
Vous êtes tentés par
un projet collaboratif
numérique ? Le musée
se propose de mettre en
lien divers établissements
volontaires, afin
de travailler ensemble
les questions de réseau
et d’échanges (littéraires,
artistiques…).
Parallèlement, nous vous
proposons de découvrir
l’exposition « Co-workers »
présentant des démarches
d’artistes confirmés.
Une plate-forme liée au
site du musée et réalisée
sous la forme d’un blog,
présentera une galerie
de travaux réalisés
en co-working. Que vous
soyez en Île de France
ou en région, en collège
ou en lycée, en filière
générale ou technique,
ce projet est le vôtre.
Contact : anne.
[email protected]
ATELIERS ARTS
PLASTIQUES
DANS
L’EXPOSITION
« WARHOL
UNLIMITED »
Durée : 2h.
Inside
Après avoir créé
des surfaces animées
par des jeux d’ombre
et de lumière,
les élèves inventent
un environnement
éphémère dans l’atelier.
Ces mêmes éléments
pourront ensuite être
agencés dans leur classe,
de façon à créer un
espace unique.
Packaging Inspiré de l’objet « pop »,
des boîtes neutres sont
customisées. Les élèves
inventent leur propre
produit en détournant
les codes publicitaires.
ATELIERS
DE CRÉATION
SONORE
DANS
L’EXPOSITION
« WARHOL
UNLIMITED »
Durée : 2h.
Sur une ou deux séances
avec un intervenant
son et un intervenant
plasticien par séance.
Captation
Les jeunes sont invités
à mettre en place un
espace environnemental
dans lequel sons et
lumière se mettent en
résonnance avec le travail
de l’artiste Andy Warhol.
8
VISITESCONFÉRENCES
DANS LES
COLLECTIONS
Durée : 1h30.
Classe entière.
Parcours général Cette visite permet aux
élèves de se familiariser
avec la création artistique,
elle donne des points
de repère pour comprendre
l’évolution de l’art des
XXe et XXIe siècles.
Parcours art
moderne Ce parcours offre une vue
d’ensemble de la création
de la première moitié
du XXe siècle, des figures
artistiques majeures
de la modernité
(Henri Matisse, Pablo
Picasso, André Derain,
Robert Delaunay, Raoul
Dufy, Pierre Bonnard,
Jean Fautrier…) aux
mouvements historiques
tels que les fauves, l’École
de Paris, l’abstraction
des années 1920-1930,
Dada et le surréalisme…
Parcours art
contemporain S’initier à l’art
contemporain : dans
les collections du musée,
regarder, questionner,
échanger afin de s’initier
à l’art de notre temps
dans ses manifestations
les plus diverses : peinture,
sculpture, installation,
photographie, vidéo, film.
Pour devenir incollable
sur les créations actuelles.
MUSÉE D’ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS
La représentation
du corps dans l’art
du XXe et XXIe siècle
La visite rend compte
de la libération de la forme
et de la représentation
du corps humain dans l’art
du XXe siècle. Le parcours
permet de confronter
différentes expériences
plastiques (le corps
fragmenté, le corps
métamorphosé, hybride,
le corps désertant le tableau,
le corps dématérialisé…).
La visite s’appuie sur un
choix d’œuvres d’artistes
représentatif des grands
courants : Fauvisme,
Cubisme, École de Paris,
Surréalisme….
Un accompagnement des
enseignements d’EPS,
lettres ou SVT, mais aussi
des programmes d’arts
plastiques de 3e.
L’espace, l’œuvre
et le spectateur L’objectif de la visite
est d’explorer la question
de l’espace et ses différents
modes de mise en œuvre :
l’espace représenté, de
l’espace réel bidimensionnel
à la troisième dimension.
En écho au programme
de 3e d’arts plastiques
et aux questionnements
sur les arts de l’espace
en histoire des arts.
L’objet à travers
l’œuvre d’art La visite pointe à travers
un corpus d’œuvres
de la collection les
différentes utilisations
et représentations
de l’objet et son potentiel
expressif dans le champ
de l’art : l’objet représenté,
intégré, détourné,
transformé, fragmenté,
réformé, recyclé, mis en
scène… (Dada, Nouveaux
réalistes, Néo Dada…).
En lien avec le programme
de technologie ou d’arts
plastiques de 3e.
Art et sciences Au cours de la visite
est abordée la nature
du dialogue entre les arts
et les sciences. En effet,
de nombreux artistes
se sont intéressés aux
avancées scientifiques
et techniques qui
ont marqué le XXe siècle
et ont pris en compte
ces découvertes dans
leur création.
Une approche féconde au
croisement des disciplines
pour les projets d’histoire
des arts.
Images, entre fiction
et réalité
Cette visite offre l’occasion
d’interroger les procédés
de reproduction ou
d’utilisation des images
dans les œuvres,
les photomontages,
la question de la narration,
l’image et leurs pouvoirs,
les photographies dans
leur rapport entre image
et référent. Les artistes
convoqués pourront
être Picasso, Duchamp,
Ben, Jacquet, Spoerri,
Foujita…
En lien avec le programme
de 5e et de 4e en arts
plastiques.
Scolaires collégiens
et lycéens
VISITES
NUMÉRIQUES
DANS LES
COLLECTIONS
Durée : 2h. Classe entière.
L’outil numérique est utilisé
dans cette visite comme
un moyen de médiation
et d’apprentissage
artistique. L’appropriation
des œuvres se fait par
l’intermédiaire d’une
tablette tactile, à travers
une captation, point
de départ à une analyse,
et ce de façon collaborative
et vivante entre les élèves.
La classe est répartie en
deux groupes. Un groupe
découvre les collections
avec les tablettes tactiles
pendant que le second
suit une visite conférence.
Au bout d’une heure,
les groupes permutent.
Ou comment un outil
actuel peut donner forme
à de nouvelles modalités
de visite.
Le plaisir et l’émotion
sont privilégiés au-delà
de la théorie et sont
prolongés par des activités
plastiques : modeler
une forme, procéder
à des frottages, créer
dans et avec l’aléatoire.
Une façon originale
et ludique d’analyser
et de décrypter une œuvre.
Une approche décalée
pour ressentir autrement
les œuvres.
ATELIER
DE CRÉATION
SONORE
DANS LES
COLLECTIONS
Durée : 2h.
Au-delà de 15 élèves,
le groupe devra être
dédoublé.
Des ateliers qui ne
nécessitent pas de
connaissances techniques
particulières.
Paysage sonore
VISITES
BIEN-ÊTRE
AU MUSÉE
DANS LES
COLLECTIONS
Durée : 2h.
Au-delà de 15 élèves,
le groupe devra être
dédoublé.
Une heure,
une œuvre
Cette visite sensorielle
propose une approche
en une heure d’une
œuvre en expérimentant
les différents points
de vue que l’on peut
percevoir en bougeant
autour de celle-ci.
Les élèves sont invités
à exprimer leur ressenti
avant même d’aborder
les références artistiques.
Les élèves observent
des œuvres puis se
promènent dans la ville
sur les lieux évoqués par
les artistes (Tour Eiffel,
bords de Seine…)
en collectant des sons.
En atelier, ils inventent
leur carte postale sonore.
L’objet sonore
Prenant les Nouveaux
Réalistes comme point
d’inspiration, les élèves
fabriqueront leur
propre micro de contact
pour ensuite capter
les sons des différents
objets trouvés.
adultes
accessibilité
Des professionnels,
historiens d’art et/ou
plasticiens proposent
des parcours commentés
dans les expositions ou des conférences
thématiques dans
les collections : dialogue
entre les participants,
observation et analyses
plastiques.
(jusqu’à 30 participants)
Visites et activités
destinées aux groupes
de personnes en situation
de handicap psychique
et mental dans l’exposition
« Warhol Unlimited »
et dans les collections
permanentes.
Toutes ces activités
sont gratuites grâce
au mécénat d’Entreprendre
pour Aider dans la limite
des capacités d’accueil.
Ils proposent d’évoquer
la matière des œuvres
comme une source sonore.
Grâce à un dispositif
de capteurs, les sons
recueillis sont ensuite
écoutés et composés
dans l’atelier.
VISITESCONFÉRENCES
ATELIERS D’ARTS
PLASTIQUES Elles permettent
de se familiariser avec
la création artistique
à travers les collections
permanentes ou les
expositions temporaires.
Plongez au cœur
d’une exposition ou des
collections, s’immerger
dans l’univers d’un artiste
ou d’une seule œuvre
avant de se lancer
soi-même dans une
expression artistique
dans les ateliers.
VISITES
DANS LES
COLLECTIONS
PERMANENTES
OU LES
EXPOSITIONS
TEMPORAIRES
SLOW VISITE
Une visite toute en
douceur qui invite
à découvrir différemment
les œuvres et le musée :
multiplication des points
de vue, contemplation
des œuvres, déambulation,
présence à soi, présence
aux œuvres…
(20 participants)
VISITES ATELIERS
« BIEN ÊTRE AU MUSÉE »
Cet atelier propose
de s’initier au wutao,
un art énergétique
accessible à tous. Il permet,
par une approche qui
fait appel aux sens,
d’entrer en résonance
avec des œuvres dans
les collections ou
les expositions, mais
aussi de développer par
le biais des arts plastiques,
une créativité réellement
libre et spontanée.
(15 participants)
MUSÉE D’ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS
ATELIERS
DE CRÉATIONS
SONORES ATELIERS « BIEN ÊTRE
AU MUSÉE » Ils proposent trois
approches différentes
avec des pratiques
de yoga, de wutao
mais aussi de l’écocréation
afin d’affiner ses
perceptions face aux
œuvres et d’animer
sa propre créativité.
9
47, rue Raynouard
75 016 Paris
www.balzac.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
MAISON
DE BALZAC
Renseignements
Réservations
De 10h à 13h
Tél. : 01 55 74 41 80
Fax : 01 45 25 19 22
COURRIEL : eppm-balzac.
[email protected]
Accès
Métro : ligne 6, Passy
Ligne 9, La Muette
RER C : Radio France
Bus : 32, 50, 70, 72
Conditions :
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
horaires
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h à 18h.
Fermé le lundi et
certains jours fériés.
Audioguide payant
disponible à l’accueil
(français).
© Didier Messina
Exposition
BALZAC ET
LES ARTISTES :
Gautier, Hugo,
Lamartine…
(titre provisoire)
17 juin — 25 octobre 2016
Balzac écrivait seul, souvent la nuit. La Comédie
humaine est toutefois nourrie des rencontres
avec les grands esprits du temps. Car le foyer
de l’opéra, les rédactions des journaux, les
soirées littéraires permettent aux artistes de
se croiser. Dans le brillant salon de Delphine
de Girardin, Balzac côtoie ainsi Alphonse de
Lamartine, Victor Hugo, Alexandre Dumas,
George Sand, Alfred de Musset ou Franz Liszt.
Ces liens plus ou moins amicaux exercent une
influence profonde et stimulent Balzac,
l’amènent à se lancer dans des entreprises
parfois audacieuses, que ce soit en art ou en
politique. Balzac n’hésite pas à solliciter
10
MAISON DE BALZAC
des spécialistes pour mieux comprendre la
musique ou la peinture, à solliciter ses amis
pour l’écriture d’une pièce de théâtre ou de
poèmes qu’il insère dans ses romans. Quelques
personnages de La Comédie humaine s’inspirent
de ces fortes personnalités. Mais ce sont
aussi leurs réalisations, des sculptures, des
gravures, des pièces de théâtre, qui ont
suscité des personnages, voire une nouvelle,
un roman. Un choix de peintures, sculptures
et objets d’arts, présente les liens noués
entre ces artistes, dans toute leur complexité.
La création artistique a-t-elle changé depuis
le XIX e siècle ? Le talent, le génie, s’ils
s’expriment souvent dans la solitude, se
nourrissent toujours de relations humaines.
Scolaires
et centres de loisirs
Conte
Durée : 1h30.
Élémentaires
La canne d’Honoré
Contes inspirés par la vie
et l’œuvre de Balzac,
et notamment la canne-fée
qui l’autorisait à se glisser
dans la peau de toutes
sortes de personnes
ou d’animaux.
Visitesanimations
Durée : 1h30.
Élémentaires (7-11 ans)
Nouveau /
Écrire / Dessiner.
J’écris mon prénom
façon Balzac
Écrire son prénom,
dessiner son prénom,
peindre son prénom,
autant de déclinaisons
possibles. Viens t’amuser
à faire danser les lettres
et découvrir comment
un simple mot peut
prendre une telle liberté
qu’il devient illisible,
mais en revanche se fait
œuvre d’art, sur les traces
d’Honoré de Balzac.
Mercredi à 14h et 16h
Croqué / Modelé.
Le cirque de Balzac
façon Calder
e
Au XIX siècle, avec
un œil incisif, Honoré
Daumier a croqué
les loisirs des Parisiens
sur ou dans la Seine.
À ton tour d’imaginer
avec humour les poses
d’un baigneur,
d’un pêcheur à la ligne
ou d’un canoteur,
en terre ou en fil de fer.
Bas les masques !
Beauty, Brisquet,
Puff et les autres
En écoutant des extraits
de la nouvelle de Balzac
Peines de cœur d’une chatte
anglaise, illustrée par
Grandville, le « La Fontaine
des dessinateurs »,
les enfants donneront
à Beauty, Brisquet, Puff
et les autres les masques
qui leur plairont.
Élémentaires (6-13 ans)
Le jeu des portraits
croisés
Dans ses portraits physiques
et psychologiques, Balzac
mêle finesse, drôlerie
et interprétation. Les
illustrateurs de La Comédie
humaine ont-ils été fidèles ?
Les enfants pourront
eux-mêmes s’adonner
au jeu des portraits croisés.
Ateliers
lectureécriture
Durée : 1h30.
Collégiens et lycéens
Lettres choisies dans
la correspondance
de Madame Hanska,
la femme aimée,
la femme rêvée
et l’épouse
Première séance :
la narratrice évoque cet
échange de près de vingt
ans, puis partage avec
les participants, la lecture
de certaines lettres.
Eve Hanska ayant obligé
Balzac à brûler les lettres
qu’elle lui adressa,
aux auditeurs d’écrire
une réponse imaginaire.
Visitesconférences
dans les
collections
Durée : 1h30.
Collégiens et lycéens
La vie et l’œuvre
de Balzac
Vautrin
Se laisser fasciner par
l’as de la métamorphose,
l’ancien forçat Jacques
Collin. « Monstrueusement
beau », Balzac le considère
comme une « espèce
de colonne vertébrale »
pour son œuvre.
Deuxième séance :
certains liront leurs écrits,
d’autres de nouvelles
lettres de Balzac.
Mignonne,
la panthère
de M. Balzac
Mignonne est l’héroïne
de la nouvelle Une passion
dans le désert. Au fil
des mots, la panthère
prend forme et les élèves,
se laissant guider par
leur crayon, se prendront
pour les illustrateurs
de Balzac.
MAISON DE BALZAC
11
Scolaires
et centres de loisirs
Eugène de Rastignac
Amour, argent, politique
et fulgurante ascension
sociale. Rastignac,
modèle du héros
balzacien, réapparaît
dans vingt-six romans.
Sur les conseils
du sulfureux Vautrin,
il ne recule devant
rien pour satisfaire
ses ambitions.
Passy au temps
de Balzac.
« Ma maison,
mon musée »
Dernier vestige à Passy
d’une maison habitée par
un homme illustre entre
1840 et 1847. Refuge bien
modeste à l’époque,
comment le lieu a-t-il
échappé à la spéculation
parisienne avant
de devenir un musée ?
Balzac et les femmes
Balzac est l’ami des femmes,
il en est aussi l’écrivain
et le défenseur. Il y a
les femmes aimées, Laure
de Berny, la duchesse
d’Abrantès, Eve Hanska,
les femmes admirées,
George Sand, les femmes
amies, Zulma Caraud.
Décor et
personnages
dans La Comédie
humaine,
une interaction
« L’archéologue du
mobilier social », ainsi se
définissait Balzac. Installé
au cœur d’une mise
en scène, chaque acteur
de La Comédie humaine
s’y accorde.
12
adultes
Collégiens et lycéens
(à partir de la 3e)
Balzac, l’argent
et la création
Balzac et l’argent, c’est
presque une tautologie.
On évoquera certains
mythes : Balzac enchaîné
à sa table de travail pour
payer ses dettes, Balzac
fuyant ses créanciers…
On comprendra
aussi comment l’argent
est un moteur pour
l’écrivain, ainsi que
pour les personnages
de La Comédie humaine.
Les dandys dans
l’œuvre de Balzac
Riche ou pauvre,
aristocrate ou bourgeois,
parisien ou provincial,
ils ont parfois des destins
opposés. Ils peuvent
atteindre les sommets
de l’État ou succomber
à leur propre ambition.
L’Artiste selon Balzac
Balzac pose la question
de la notion de génie,
une façon de s’interroger
sur lui-même et sur
la création. Pour la plupart,
ses artistes, s’ils sont
doués du pouvoir de créer,
échouent et se consument
dans la souffrance.
Entrez dans
La Comédie humaine
Balzac s’appuie sur
les théories de Buffon
pour étudier la société
et classer les espèces
humaines comme
les espèces animales.
Il s’intéresse également
à la physiognomonie,
ainsi qu’à la phrénologie.
MAISON DE BALZAC
Cycle :
une visiteconférence
et deux
parcours
Durée : 1h30.
Collégiens (4e et 3e)
et lycéens
Balzac, un flâneur
parisien
Passy, Marais,
quartier latin
Le Paris de Balzac
se situe entre un Paris
réel, un Paris disparu
et celui qui disparaît
sous la poussée urbaine.
Premier rendez-vous :
Maison de Balzac
Deuxième rendez-vous :
Le Marais, sous l’Horloge
de l’Hôtel de Ville
Troisième rendez-vous :
Le Quartier latin, métro
Odéon, statue de Danton
Ateliers
lecture
Durée : 1h30.
Lettres choisies
dans la
Correspondance
de Balzac avec
madame Hanska,
la femme aimée,
la femme rêvée,
et l’épouse
La narratrice évoque cet
échange de près de vingt
ans, puis partage avec
les participants, la lecture
de certaines lettres choisies
sur un thème précis.
Visitesconférences
dans les
collections
Durée : 1h30.
La vie et l’œuvre
de Balzac
Balzac, l’argent
et la création
Balzac et l’argent, c’est
presque une tautologie.
On évoquera certains
mythes : Balzac enchaîné
à sa table de travail pour
payer ses dettes, Balzac
fuyant ses créanciers…
On comprendra
aussi comment l’argent
est un moteur pour
l’écrivain, ainsi que
pour les personnages
de La Comédie humaine.
Vautrin
Se laisser fasciner par
l’as de la métamorphose,
l’ancien forçat Jacques
Collin. « Monstrueusement
beau », Balzac le considère
comme une « espèce
de colonne vertébrale »
pour son œuvre.
Eugène de Rastignac
Amour, argent, politique
et fulgurante ascension
sociale. Rastignac, modèle
du héros balzacien,
réapparaît dans vingt-six
romans. Sur les conseils
du sulfureux Vautrin, il ne
recule devant rien pour
satisfaire ses ambitions.
adultes
Passy au temps
de Balzac. « Ma maison,
mon musée »
Dernier vestige à Passy
d’une maison habitée par
un homme illustre entre
1840 et 1847. Refuge
bien modeste à l’époque,
comment le lieu a-t-il
échappé à la spéculation
parisienne avant
de devenir un musée ?
Balzac et les femmes
Balzac est l’ami des femmes,
il en est aussi l’écrivain
et le défenseur. Il y a
les femmes aimées, Laure
de Berny, la duchesse
d’Abrantès, Eve Hanska,
les femmes admirées,
George Sand, les femmes
amies, Zulma Caraud.
tous publics
L’Artiste selon Balzac
Balzac pose la question
de la notion de génie,
une façon de s’interroger
sur lui-même et sur
la création. Pour la plupart,
ses artistes, s’ils sont
doués du pouvoir de créer,
échouent et se consument
dans la souffrance.
Entrez dans
La Comédie humaine
Balzac s’appuie sur
les théories de Buffon
pour étudier la société
et classer les espèces
humaines comme
les espèces animales.
Il s’intéresse également
à la physiognomonie,
ainsi qu’à la phrénologie.
Cycle :
une visiteconférence
et deux
parcours
Durée : 1h30.
Balzac,
un flâneur parisien
Passy, Marais,
quartier latin
Le Paris de Balzac
se situe entre un Paris
réel, un Paris disparu
et celui qui disparaît
sous la poussée urbaine.
Premier rendez-vous :
Maison de Balzac
visitepromenade
Durée : 1h30.
La traversée des
passages avec Balzac
Rendez-vous devant
les Colonnes de Buren
au Palais Royal.
Au XIXe siècle la foule
se concentre dans
les passages et galeries,
lieux de vie, de promenades
et de rencontres.
La voix de Balzac décrira
tout ce qui s’est cristallisé
autour de ce phénomène
architectural qui
lui est contemporain.
Deuxième rendez-vous :
Le Marais, sous l’Horloge
de l’Hôtel de Ville
Décor et
personnages
dans La Comédie
humaine,
une interaction
Troisième rendez-vous :
Le Quartier latin, métro
Odéon, statue de Danton
« L’archéologue du
mobilier social », ainsi se
définissait Balzac. Installé
au cœur d’une mise
en scène, chaque acteur
de La Comédie humaine s’y
accorde.
Les dandys dans
l’œuvre de Balzac
Riche ou pauvre,
aristocrate ou bourgeois,
parisien ou provincial,
ils ont parfois des destins
opposés. Ils peuvent
atteindre les sommets
de l’État ou succomber
à leur propre ambition.
© Maison
de Balzac
MAISON DE BALZAC
13
18, rue AntoineBourdelle
75 015 Paris
www.bourdelle.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
MUSÉE
BOURDELLE
Renseignements
Réservations
Tél. : 01 49 54 73 91 / 93
Les mardis et mercredis
de 10h à 18h
Fax : 01 45 44 21 65
COURRIEL : action-culturelle.
[email protected]
Accès
Métro : lignes 4, 6, 12, 13
Montparnasse-Bienvenüe,
Falguière
Bus : 28, 58, 91, 92, 94,
95, 96
Velib’ : avenue du Maine
horaires
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h à 18h.
Fermé le lundi
et certains jours fériés.
© Philippe Ladet
exposition
Conditions :
Rhodia bourdelle
récit d’une vie,
histoire d’un musée
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
18 novembre 2015 — 27 mars 2016
« Rhodia
Bourdelle
dans le jardin
des ateliers,
vers 1917 »
© musée Bourdelle
14
MUSÉE BOURDELLE
Fille très aimée du sculpteur Antoine Bourdelle,
Rhodia (1911-2002) a vécu une enfance choyée
dans l’atelier de son père – le musée Bourdelle
d’aujourd’hui. Sa mère Cléopâtre, son époux
Michel Dufet et elle-même, n’auront de cesse
de préserver la mémoire de l’artiste : ils
transformeront à force de ténacité et de passion
ce lieu de travail et de vie en un sanctuaire
ouvert au public : en exposant, en publiant, en
éditant l’œuvre de Bourdelle, ils la feront
rayonner bien au-delà des murs de l’atelier.
Le parcours est conçu comme un fil rouge
traversant le musée : en suivant pas à pas
cette femme étonnante, le visiteur déambule
au gré des souvenirs, des objets, des mots,
des images et des voix. Dévidant le fil de cette
mémoire jusqu’à son cœur, l’exposition agit
comme un révélateur : elle jette un jour
nouveau sur la naissance d’un musée d’artiste.
SCOLAIRES
et CENTRES de LOISIRS
Conte
Ateliers
Durée : 1h.
Activité proposée
également hors les murs.
Durée : 2h.
Sur réservation.
Une approche poétique
des œuvres et du musée
Antoine Bourdelle.
Grandes sections
de maternelle,
élémentaires, collégiens
et lycéens
Dieux et héros de la
mythologie grecque
Rencontre avec Pégase,
Pan et Méduse.
Moyennes
et grandes sections
de maternelle
Le portrait
Au cours de cette visite,
les enfants découvrent
le sens d’une attitude,
le rôle du buste, du port
de tête et le travail
de la matière. En atelier,
chacun modèlera
un portrait expressif.
Dieux et Déesses
Partir à la rencontre
des dieux et héros qui
vivent parmi les œuvres
d’Antoine Bourdelle :
Apollon poursuivant
Daphné, la naissance
d’Athéna, les douze
travaux d’Héraklès…
Le corps
Les sculptures ne bougent
pas et pourtant elles
se déploient dans l’espace.
Visitesconférences
et ateliers
Au cours de la visiteconférence les enfants
découvrent l’œuvre
d’Antoine Bourdelle,
les collections et
le musée à la lumière
du thème retenu.
Cette séance peut
être suivie d’un atelier
de sensibilisation aux
volumes et de découverte
des matériaux.
Les activités peuvent être
proposées hors les murs.
2 formules au choix
sur réservation :
— Une visite-conférence
(1h30)
— Une visite-conférence
suivie d’un atelier
de modelage (3h)
Élémentaires,
collégiens et lycéens
Ainsi font !
Création d’objets animés
sur le thème de la
mythologie. Stimulateur
et récréatif, cet atelier
apprend aux enfants
à créer des personnages,
des animaux fantastiques
en marionnettes,
à développer leur sens
de l’observation,
leur dextérité et leur
esprit d’invention.
Le portrait
Au cours de cette visite,
les enfants découvrent
le sens d’une attitude,
le rôle du buste, du port
de tête et le travail
de la matière. En atelier,
chacun modèlera
un portrait expressif.
Le mouvement
Prendre conscience
de l’espace occupé par
les sculptures, du rôle
des volumes, des vides
et de la lumière dans
l’élaboration d’une œuvre.
Parcours découverte
de la sculpture entre
observations et
expériences plastiques.
Les héros
Cycles
inter-musées
Durée : 1h30 ou 2h
selon les séances.
Grandes sections de
maternelle et élémentaires
Modeler la lumière
Musée Zadkine /
musée Bourdelle
Quels étaient les dieux
de la mythologie ?
Comment est né Héraklès ?
Qu’est-ce qu’une nymphe ?
Les enfants partent
à leur rencontre avant
de représenter un mythe
en atelier.
Ronde-bosse ou bas-relief,
c’est la lumière qui cisèle
les volumes. À toi de la
dessiner puis de la modeler.
Du plus petit
au plus grand
Élémentaires,
collégiens et lycéens
Comment passe-t-on
d’une étude de 20 cm
à une sculpture
monumentale ?
Pour comprendre
les étapes de la réalisation
d’un monument,
les enfants apprennent
en atelier à modifier
visuellement l’échelle
de leur modelage.
Collégiens et lycéens
Des idées au dessin
Le dessin, outil indispensable
du sculpteur : l’observation
des œuvres se nourrit de
croquis à la mine de plomb
et au fusain.
Étude des lignes de force
et de l’expressivité du geste.
Le dessin d’observation
fait appel au sens créatif
de l’étudiant.
Durée : 2h
au musée Zadkine
et 2h au musée Bourdelle
L’évolution
de la sculpture de
Carpeaux à Zadkine
Petit Palais / Musée Rodin / Musée Bourdelle / Musée Zadkine
Séances de croquis,
atelier de modelage
et expérimentation d’une
mallette pédagogique :
une approche concrète
et ludique des différentes
étapes de l’évolution
de la sculpture, à partir
des œuvres de Carpeaux,
Dalou, Carriès, Rodin,
Bourdelle et Zadkine.
Collégiens et lycéens
Le « Sacre
du printemps »
au Théâtre
des Champs Elysées
Une visite-conférence
au Théâtre des Champs
Elysées sur les pas
de Nijinsky et d’Isadora
Duncan suivie d’un atelier
terre au musée Bourdelle
(réalisation d’un haut-relief).
Durée : 2 × 2h.
MUSÉE BOURDELLE
15
adultes
Accessibilité
Visitesconférences
et ateliers
Visiteanimation
Public
malvoyant
La visite-conférence
peut être suivie d’un
atelier de sensibilisation
aux volumes et de
découverte des matériaux.
Durée de la visite
conférence : 1h30
Durée de l’atelier :
1h30 ou 2h
Les activités peuvent être
proposées hors les murs.
Un atelier d’artiste
Déployé dans les ateliers
de Bourdelle, le récent
accrochage éclaire le
processus de la création.
Une centaine de
sculptures, des dessins,
des documents d’archives,
autant de pièces – parfois
inédites – pour suivre
le parcours chronologique
de l’artiste, accompagner
les étapes décisives
d’une œuvre aussi diverse
que féconde.
La sculpture :
histoire et techniques
À travers l’étude des
œuvres d’Antoine
Bourdelle c’est la sculpture
de la seconde moitié
du XIXe siècle et du début
XXe siècle qui est donnée
à voir : son histoire
et ses procédés techniques.
Durée : 1h30.
Groupe de 6 personnes.
Bourdelle au bout
des doigts
Toucher, explorer,
reconnaître une œuvre
à main nue, voilà
ce que propose le musée
Bourdelle pour le public
voyant et non-voyant :
une nouvelle aventure !
visite-Conte
tactile
Public
malvoyant
Cette séance accompagne
de récits la découverte
tactile des œuvres.
Durée : 1h30.
Le murmure du bronze
Une découverte
poétique de l’œuvre
d’Antoine Bourdelle.
TOUs PUBLICs
Visitesconférences
Visite
théâtralisée
Le contenu de la visite
est adapté à la capacité
d’écoute et de
compréhension du groupe.
Après la visite-conférence,
le groupe peut suivre
un atelier de sensibilisation
aux volumes et de
découverte des matériaux.
Durée : 1h30.
Durée : 1h30.
Portraits :
caractères
et sentiments
Comprendre ce qui
caractérise un portrait,
apprendre à saisir
des expressions,
des sentiments, percevoir
une personnalité à travers
une physionomie.
Bourdelle au bout
des doigts
Toucher, explorer,
reconnaître une œuvre
à main nue, voilà
ce que propose le musée
Bourdelle pour le public
voyant et non-voyant :
une nouvelle aventure !
Visiteconférence
et atelier
Handicap
mental / moteur
Cette activité peut être
mise en place sur un
trimestre ou sur l’année.
Des activités peuvent
être proposées hors
les murs, avec projection
de vues dans l’institution
et séances d’ateliers.
Voir les thèmes
précédemment proposés.
16
MUSÉE BOURDELLE
La place
de Montauban
dans l’œuvre
de Bourdelle
Antoine Bourdelle
disait qu’il « sculptait
en patois ». Ce n’est pas
seulement une formule
tant le culte de sa ville
natale est omniprésente
dans son œuvre.
À travers une sélection
de ses sculptures,
ce parcours sera l’occasion
de redécouvrir le lien
qui l’unissait au chef-lieu
du Tarn-et-Garonne.
Visiteconférence
de l’exposition
Durée : 1h30.
Sur réservation.
« rhodia bourdelle
Récit d’une vie,
histoire d’un musée »
18 novembre 2015 —
27 mars 2016
16, rue des Francs
Bourgeois
75 003 Paris
www.carnavalet.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
MUSÉE
CARNAVALET –
HISTOIRE
DE PARIS
Renseignements
Réservations
COURRIEL : carnavalet.
[email protected]
Tél. : 01 44 59 58 31/32/56
Du lundi au vendredi
de 14h à 17h
Accès
Métro : lignes 1 Saint Paul,
et 8 Chemin vert
Bus : 29, 65, 69, 76 et 96
Velib’ : rue de Sévigné
et station Saint Paul.
HORAIRES Ouvert
du mardi au dimanche
de 10h à 18h.
Fermé le lundi et certains
jours fériés.
© François Grunberg
exposition
Conditions
Le Marais
en héritage(s)
50 ans de sauvegarde
depuis la loi Malraux
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et activités
en groupe (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférenciers extérieur),
2 mois minimum avant
la date de visite souhaitée.
Les groupes sont limités
à 30 personnes
accompagnateurs
compris, dans les
collections permanentes
et à 20 personnes
dans les salles d’exposition
temporaire.
Toutes nos visites
et activités sont adaptées
et accessibles pour tous
les publics.
4 novembre 2015 — 28 février 2016
Église
Saint-Paul-SaintLouis vue depuis
la rue de Sévigné,
4e arrondissement,
Paris, 1960-1970.
Photographie de
Gösta Wilander,
Paris, musée
Carnavalet.
Église
Saint-Paul-SaintLouis, vue
de la rue de
Sévigné,
4e arrondissement,
2014
© JB Woloch
MUSÉE CARNAVALET – HISTOIRE DE PARIS
Près de vingt ans après la Seconde Guerre
mondiale, le patrimoine français doit être
ravalé, restauré, et remis en valeur. Visionnaire,
la loi Malraux votée le 4 août 1962 permet la
sauvegarde de quartiers historiques comme
celui du Marais.
L’exposition s’attache à faire ressortir les
personnalités qui, depuis André Malraux, ont
contribué à donner à l’architecture et au
patrimoine du Marais un élan novateur.
Quelles ont été les opérations de sauvegarde et
de rénovation les plus significatives ? Quel peut
être le bilan des échanges entre la conservation
des Monuments historiques et l’évolution
économique, sociale et culturelle du quartier ?
Quelle est la vision de ses habitants à l’heure du
17
exposition
second Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur
du Marais voté en décembre 2013 ?
Grâce à l’apport de recherches récentes et de
documents inédits, cette exposition éclairera
la politique de l’architecture et du patrimoine
à l’œuvre pendant 50 ans dans un quartier
parisien exceptionnel. Le parcours multisensoriel et multidimensionnel agira tel un
kaléidoscope de couleurs, d’images et de
perceptions. Les créateurs, photographes,
réalisateurs, historiens, amateurs et habitants
du Marais en seront les révélateurs, contribuant
ainsi à faire rayonner les potentiels de
développement et l’attractivité d’un quartier
qui abrite, en son cœur, le musée Carnavalet.
Conception
graphique :
Romain Hisqui
18
MUSÉE CARNAVALET – HISTOIRE DE PARIS
tous publics
Contes
Durée : 1h.
Sur réservation
(maximum 15 personnes
pour les centres de loisirs,
maximum 30 personnes
pour les classes,
accompagnateurs compris).
Particulièrement adaptés
aux primaires et collèges.
Contes de Paris
Une première découverte
des collections au travers
de contes sur Paris.
L’ombre et la lumière
Le Paris de la Renaissance.
Le Garum venu
de Rome
Le Paris gallo-romain.
Le roi sʼen va
Paris sous la Révolution.
Des yeux
pour entendre
La musique dans
les collections du musée.
Scolaires tous niveaux,
étudiants et adultes
Promenade
contée
Durée : 1h.
Sur réservation
(maximum 15 personnes,
accompagnateurs compris).
Quand le Marais
brillait
Il était une fois quatre
lieux de jadis, il était
une fois quatre lieux
d’aujourd’hui : l’hôtel
d’Albret, l’hôtel Donon,
l’hôtel Lamoignon, l’hôtel
Carnavalet. Comment
les petites histoires font
briller la grande Histoire.
Lectures
Durée : 2h.
Sur réservation
(maximum 30 personnes,
accompagnateurs compris).
Ateliers Duos Durée : 2h.
Sur réservation
(maximum 30 personnes
accompagnateurs compris).
Un combiné contesateliers ou visites-ateliers
en demi groupe autour
de quatre thématiques
au choix.
Particulièrement adaptés
aux élémentaires.
Enseignes et petits
métiers de Paris
Avec leurs calembours
et devinettes, les célèbres
enseignes du musée
Carnavalet racontent
le spectacle de la rue
parisienne.
Après les avoir découvertes
dans les collections,
les enfants inventent
et réalisent leur propre
devanture ou enseigne
de boutique en atelier.
Un combiné
lectures-conférences.
Particulièrement
adaptés aux collèges,
lycées et adultes.
Voyage autour des
chambres d’écrivains
Marcel Proust, Anna
de Noailles, Paul Léautaud.
mercure, messager
des dieux
Messager des dieux,
protecteur des
commerçants, Mercure
était le dieu préféré
des habitants de Lutèce…
Contes ou visite dans
les salles archéologiques
du musée, puis réalisation,
en atelier, grâce à la
technique de la barbotine
(argile mélangé
à l’eau), d’une bande
dessinée racontant
le mythe de Mercure.
Les monuments
de Paris
Partir à la découverte
des grands monuments
de Paris et de leur histoire ;
découvrir un style,
un architecte, un matériau.
De l’Arc de triomphe
à la colonne de Juillet
en passant par
la Conciergerie, le
Panthéon, la Tour Eiffel…
Après une exploration
dans les collections
du musée, les enfants
réalisent en atelier,
un nouveau monument,
fruit de leur imagination.
Visite
découverte
Durée : 1h30.
Sur réservation.
30 personnes
accompagnateurs compris.
Découvrir le musée
Carnavalet
Au cœur du Marais,
le musée Carnavalet
raconte l’histoire de Paris,
depuis ses plus lointaines
origines jusqu’à nos jours.
Venez découvrir ou
redécouvrir son cadre
architectural remarquable,
explorer l’histoire de ses
origines, et vous initier
à la magie et à la richesse
de ses collections.
ROIS ET REINES
Que de rois et de reines
au musée ! Certains ont
existé d’autres restent
à imaginer. En atelier,
réalisation d’un « portrait
d’apparat » d’un roi ou
d’une reine imaginaire.
Les transports à Paris
À pied, à cheval,
en voiture, une petite
histoire des transports
parisiens depuis
la préhistoire !
Dans l’atelier les enfants
réaliseront une frise
chronologique
des différents transports
observés dans le musée.
MUSÉE CARNAVALET – HISTOIRE DE PARIS
19
Scolaires tous niveaux,
étudiants et adultes
Visites
thématiques
Durée : 1h30.
Sur réservation.
30 personnes
accompagnateurs compris.
Grâce aux visites
thématiques, plongez
dans l’esprit d’une époque
et pénétrez le mystère
des œuvres du musée
Carnavalet.
Paris Antique Du Néolithique à la fin
de la période gallo-romaine,
partez sur les traces
d’un Paris disparu.
Le Paris des Lumières Au XVIIIe siècle, Paris
est en effervescence,
observez l’influence
des philosophes
et l’essor d’un art de vivre
à la française.
les métamorphoses
de Paris Napoléon III et le Baron
Haussmann vont faire
de Paris la ville que nous
connaissons aujourd’hui.
Agrandissements,
démolitions, constructions,
vivez les transformations
de la capitale à travers
les œuvres du musée.
Le Paris
de la Belle Époque Période de renouveau,
la Belle Époque se dévoile
au travers de décors
et d’ambiances, décrits
par les artistes du temps.
De Zola à Proust en passant
par le peintre Béraud,
suivez cette nouvelle
histoire de la capitale.
D’autres thèmes
de visites peuvent
être proposés
dans les collections
et adaptées
en fonction des
La Révolution à Paris périodes historiques C’est à Paris que
se concentrent les plus
grands événements
de la Révolution française,
dont le musée Carnavalet
possède la plus ancienne
et la plus importante
collection au monde.
Le Paris
des Romantiques De Napoléon 1er
à Louis Philippe,
les changements
politiques et sociaux
s’enchaînent tandis
que les artistes trouvent
de nouveaux modes
d’expression.
20
— Art de vivre
— Vie quotidienne
— Personnalités
et périodes historiques.
— Le Paris des écrivains :
Balzac, Zola, Proust…
Renseignements sur
le site Internet du musée :
www.carnavalet.paris.fr
Visitespromenades
Durée : 1h30.
Sur réservation.
30 personnes
accompagnateurs compris.
De rues en places,
de la vie des personnages
illustres au quotidien des
Parisiens, de l’architecture
et du patrimoine
aux histoires et légendes,
vous êtes invités
à découvrir Paris avec
un nouveau regard.
Le Marais, hier
et aujourd’hui
L’histoire du Marais
se confond avec celle
des somptueux hôtels
particuliers qu’il abrite.
S’il a été relativement
épargné par les grands
travaux haussmanniens,
il a toutefois connu
des évolutions notables
au cours des XIXe et XXe
siècles. C’est aujourd’hui
un quartier bien vivant,
témoin de l’histoire
ancienne mais aussi
des enjeux urbains plus
récents de la capitale.
Sur les pas de
Madame de Sévigné Née place des Vosges,
mariée à l’église Saint
Gervais, écoutant
la messe à Saint Paul,
ou logeant à Carnavalet,
la Marquise de Sévigné
vous entraîne dans
les rues d’un quartier
qu’elle affectionnait
particulièrement.
MUSÉE CARNAVALET – HISTOIRE DE PARIS
Le quartier du Temple Paris dans
ses quartiers
Explorez l’histoire
d’un autre Marais
historique et méconnu,
celle des Templiers,
des destructions
haussmanniennes
ou de la réhabilitation
récente du Carreau
du Temple.
Ces visites dans des
quartiers moins
touristiques permettent
de découvrir un Paris
souvent méconnu, mais
rempli d’histoires,
d’anecdotes et de
surprises.
Mémoire juive
du Marais La Grange aux belles,
10e arrdt
Du Moyen Âge
à nos jours, découvrez
l’évolution des
communautés juives
du Marais : patrimoine
culturel, traditions
et mémoire.
Le Marais
des artistes
et des écrivains De Rabelais à Jim
Morrison, nombreuses
sont les personnalités
littéraires, musicales
et politiques qui
fréquentèrent, vécurent
et vivent encore dans
le Marais. Un parcours
historique original pour
voir le Marais autrement.
Le Paris
de la Révolution
(quartier de l’Odéon) Du couvent des Cordeliers
à la statue de Danton,
du Procope au théâtre
de l’Odéon, revivez
l’histoire de la Révolution.
Le quartier des Portes,
10e arrdt
La Fontaine au roi,
11e arrdt
Nationale, Massena,
Sud-est, 13e arrdt
Quartier de la porte
de Vanves, 14e arrdt
Portes de Clichy
et de Saint-Ouen,
17e arrdt
La Chapelle, 18e arrdt
La Goutte d’Or,
18e arrdt
Autour de la rue
de Flandres, 19e arrdt
Belleville-Ménilmontant,
20e arrdt
Scolaires tous niveaux,
étudiants et adultes
Accessibilité
Visitesconférences
dans les
expositions
VISITES TACTILES
PERSONNES
NON-VOYANTES
OU MALVOYANTES
Durée : 1h30.
Sur réservation.
30 personnes
accompagnateurs compris.
Droit d’entrée
dans l’exposition.
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Groupe limité à 5 personnes
non voyantes ou
malvoyantes, assistées
de 5 accompagnateurs.
« Le Marais
« À portée de main »
Le musée propose de
découvrir par le touché,
des œuvres des collections
gallo-romaines et XVIIIe.
en héritage(s)
50 ans de sauvegarde
depuis la loi Malraux »
4 novembre 2015 —
28 février 2016
Mercure, un dieu
gallo-romain
Messager des dieux,
protecteur des
commerçants, Mercure
était le dieu préféré
des habitants de Lutèce…
Cycle inter-musées
Durée : en 2 séances de 1h.
Réservation au musée
Carnavalet.
Découverte du mobilier
au XVIIIe siècle
re
— 1 séance : À 14h,
au musée Cognacq-Jay.
Découverte des
techniques de fabrication
du mobilier à partir d’un
meuble pédagogique
réalisé par l’école Boulle.
— 2e séance : À 15h30,
au musée Carnavalet.
Découverte tactile
du mobilier d’ébénisterie
et de menuiserie, à partir
de six ou sept meubles
Louis XV et Louis XVI.
Mobilier et art
de vivre au XVIIIe siècle
Une évocation
de la vie quotidienne
de la bourgeoisie et
de l’aristocratie parisienne
au siècle des Lumières.
« Le Marais
en héritage(s)
50 ans de sauvegarde
depuis la loi Malraux »
4 novembre 2015 —
28 février 2016
Parcours multi-sensoriel
pour découvrir le Marais
d’hier et d’aujourd’hui.
VISITEs
EN LANGUE
DES SIGNES
FRANÇAISE
Durée : 1h30.
Sur réservation. Groupes
de 10 à 15 personnes.
Préhistoire
et Antiquité
Une histoire des premiers
Parisiens, du Néolithique
à la fin de la période
gallo-romaine.
La Révolution à Paris
Une période trouble
de l’histoire de Paris
à la lumière de l’une
des plus riches collections
révolutionnaires au monde.
VISITEs
EN LECTURE
LABIALE
PERSONNES
SOURDES ET
MALENTENDANTES
Durée : 1h30.
Sur réservation. Groupes
de 10 à 15 personnes.
Avec audiophone
et boucle à induction.
Toutes nos visites sont
également proposées
en lecture labiale
(voir programmation
Tous publics)
Paris au XIXe siècle
La grande histoire
des Parisiens du 1er Empire
à la Commune, en passant
par la Restauration,
le règne de Louis Philippe,
Napoléon III et
le Second Empire.
Enseignes
et petits métiers
À quoi servaient
les enseignes ?
Que vendait-on dans
les magasins qui les
arboraient ? Qui étaient
les cris de Paris ? Pourquoi
les appelait-on ainsi ?
« Le Marais
en héritage(s)
50 ans de sauvegarde
depuis la loi Malraux »
4 novembre 2015 —
28 février 2016
MUSÉE CARNAVALET – HISTOIRE DE PARIS
21
1, Avenue du Colonel
Henri-Rol-Tanguy
75 014 Paris
www.catacombes.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
LES CATACOMBES
DE PARIS
Renseignements
Réservations
COURRIEL : carnavalet.
[email protected]
Tél. : 01 44 59 58 31/32/56
Du lundi au vendredi
de 14h à 17h
Accès
Métro : ligne 4,
Denfert-Rochereau
RER B : Denfert-Rochereau
Bus : 38, 68
Velib’ : av. René-Coty
horaires
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h à 20h.
Fermeture des caisses
à 19h. Fermé le lundi
et certains jours fériés.
© Christophe Fouin
exposition
la Mer à Paris,
il y a 45 millions
d’années
Jusqu’au 31 décembre 2015
Sous les pavés, la mer ! Cette exposition propose
de mettre en valeur un aspect méconnu des
Catacombes de Paris : son patrimoine géologique. Il révèle les traces d’une époque où
Paris était occupée par une mer tropicale, il
y a 45 millions d’années environ.
Conditions :
Visite aux
Catacombes
Reproduction
d’une gravure
anglaise, 1822
Carte postale,
vers 1900.Paris,
collection
Roger-Viollet
© Neurdein / Roger-Viollet
22
les catacombes de paris
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
touS publics
à partir de 10 ans
Un droit d’entrée par personne s’ajoute
au tarif des visites
guidées appliqué au groupe
(voir page des tarifs) :
Adultes : 8 € par personne,
18-26 ans : forfait de 80 €
pour le groupe, enfants
de moins de 18 ans
et personnes en situation
de handicap : gratuit.
(sous réserve
de modification)
Accessibilité
Visiteconférence
Durée : 2h.
Sur réservation.
Groupes
de 20 personnes maximum
accompagnateurs compris.
Collèges, lycées,
étudiants et adultes
Découvrir
les Catacombes
Deux kilomètres
de galeries souterraines
racontant l’histoire
du sous-sol parisien
et de son exploitation
jusqu’à sa transformation
en ossuaire
au XVIIIe siècle.
Conte
VISITE
EN LANGUE
DES SIGNES
FRANÇAISE
POUR PERSONNES
SOURDES ET
MALENTENDANTES
Durée : 2h.
Sur Réservation.
Groupes
de 10 à 15 personnes.
Découvrir
les Catacombes
en langue
des signes française
Deux kilomètres
de galeries souterraines
racontant l’histoire
du sous-sol parisien
et de son exploitation
jusqu’à sa transformation
en ossuaire au XVIIIe siècle.
VISITE EN
LECTURE
LABIALE
POUR PERSONNES
SOURDES ET
MALENTENDANTES
Avec audiophones
et boucles à induction.
Durée : 2h.
Sur réservation. Groupes
de 20 personnes maximum
accompagnateurs compris.
Découvrir
les Catacombes
en langue
des signes française
Deux kilomètres
de galeries souterraines
racontant l’histoire
du sous-sol parisien
et de son exploitation
jusqu’à sa transformation
en ossuaire au XVIIIe siècle.
Parcours conté à partir
de 10 ans.
Durée : 2h.
Sur réservation.
Groupes
de 20 personnes maximum
accompagnateurs compris.
Le chant
des carrières
Document non contractuel
Histoires de mort
et de vies, histoire
d’hommes, qui racontent
ce lieu fascinant…
les catacombes de paris
23
7, Parvis Notre-Dame
Place Jean-Paul II
75 004 Paris
www.crypte.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
Tél. : 01 55 42 50 10
LA CRYPTE
ARCHÉOLOGIQUE
DU PARVIS
NOTRE-DAME
Renseignements
Réservations
Courriel : carnavalet.
[email protected]
Tél. : 01 44 59 58 31 /32 /56
Du lundi au vendredi
14h-17h
Accès
Métro : lignes 1 et 4,
Cité, Saint-Michel,
Hôtel de Ville
Bus : 21, 38, 47, 85, 96
HORAIRES
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h à 20h.
Fermé le lundi et
certains jours fériés.
La crypte archéologique
sera exceptionnellement
fermée pour travaux
du 21 septembre
au 20 décembre 2015.
© Didier Messina
exposition
Conditions :
L’OR DU POUVOIR
PARCOURS
NUMISMATIQUE DANS
L’HISTOIRE DE PARIS
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
PRINTEMPS 2016
Albert-Désiré
Barré (1818-1878).
Pièce de 100 francs
en or de Napoléon
III, 1859. Or. 1859.
© Julien Vidal / Musée Carnavalet / Roger-Viollet
24
LA CRYPTE ARCHéOLOGIQUE DU PARVIS NOTRE-DAME
L’exposition présente une sélection de monnaies
d’or illustrant les personnages historiques qui
ont transformé le destin de la ville et de leur
époque, en lien avec les vestiges archéologiques
conservés dans la Crypte. Les Parisii fondateurs
de la cité gauloise, Jules César vainqueur de la
bataille de Lutèce, l’empereur Julien qui prit le
pouvoir dans l’île de la Cité, Philippe IV le Bel et
Charles V qui transformèrent la ville médiévale,
jusqu’à Napoléon III initiateur de la capitale
d’aujourd’hui : tous ces puissants ont laissé leur
effigie et leur symbole gravés dans le métal. Ces
monnaies d’or sont associées à des monnaies
moins prestigieuses en argent et bronze, ainsi
qu’à des objets issus de fouilles archéologiques,
révélant une part de l’histoire parisienne.
tous publics
Un droit d’entrée par personne s’ajoute
au tarif des visites
guidées appliqué au groupe
(voir page des tarifs) :
Adultes : 5€ par personne,
18-26 ans : forfait de 50 €
pour le groupe, enfants
de moins de 18 ans
et personnes en situation
de handicap : gratuit.
(sous réserve
de modification)
accessibilité
Visiteconférence
VISITESPROMENADES
Durée : 1h30
Sur réservation.
30 personnes
accompagnateurs compris.
Durée : 1h30.
Sur réservation.
30 personnes
accompagnateurs compris.
Scolaires tous niveaux,
étudiants et adultes
Scolaires tous niveaux,
étudiants et adultes
Découvrir la Crypte
archéologique
Des promenades au départ
de la Crypte archéologique
pour comprendre dans les
rues l’évolution du centre
historique de Paris.
Le long des enceintes
gallo-romaines,
ou sur les quais du port
de Lutèce, le visiteur
est invité à découvrir
les vestiges d’une ville
prospère, cachée
sous le parvis depuis
deux millénaires.
L’île de la Cité Le cœur de la capitale
dévoile son histoire
et ses légendes
entre monuments
emblématiques
et vestiges cachés.
L’île Saint Louis De la réunion
de l’Île aux vaches
et de l’Île Notre-Dame
nait l’Ile Saint-Louis
au XVIIe siècle,
l’un des seuls ensembles
classiques ayant
traversé les siècles
presque indemne.
Haussmann
au cœur de Paris
Document non contractuel
De la cité médiévale
dense aux rues exiguës,
Haussmann a fait
un quartier nouveau
aux grands espaces
aérés et aux édifices
monumentaux.
Découvrez l’histoire
de ces transformations
qui ont marqué la capitale.
25
LA CRYPTE ARCHéOLOGIQUE DU PARVIS NOTRE-DAME
CONTE
Durée : 1h.
Sur réservation.
30 personnes
accompagnateurs compris.
Élémentaires
et collégiens
Lʼhomme
aux plusieurs vies
Comment un étrange
dessinateur redonne
vie aux vestiges exposés
et nous entraîne
dans le passé de Paris, de
l’Antiquité au Moyen-âge.
PARCOURS
CONTÉ
Durée : 1h.
Sur réservation.
15 personnes
accompagnateurs compris.
Élémentaires
et collégiens
Parcours conté au départ
de la Crypte archéologique
se poursuivant par
une promenade autour
de Notre-Dame.
à lʼombre
de Notre-Dame
Paris s’agrandit,
Notre-Dame se construit :
Paris au Moyen-âge
ou la naissance
d’une capitale !
VISITE
EN LANGUE
DES SIGNES
FRANCAISE
POUR PERSONNES
SOURDES ET
MALENTENDANTES
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Groupes de 20 personnes
maximum
accompagnateurs compris
sans majoration.
Découvrir la Crypte
archéologique
en langue des signes
française
VISITE
EN LECTURE
LABIALE
POUR PERSONNES
SOURDES ET
MALENTENDANTES
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Groupes de 20 personnes
maximum
accompagnateurs compris
sans majoration.
Découvrir la Crypte
archéologique
en lecture labiale
Avec audiophone
et boucles magnétiques.
Le long des enceintes
gallo-romaines,
ou sur les quais du port
de Lutèce, le visiteur
est invité à découvrir
les vestiges d’une ville
prospère, cachée
sous le parvis depuis
deux millénaires.
25
7, avenue Vélasquez
75 008 Paris
www.cernuschi.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
MUSÉE
CERNUSCHI
Musée des arts
de l’Asie
de la Ville
de Paris
Renseignements
Réservations
COURRIEL : eppm-cernuschi.
[email protected]
Tél. : 01 53 96 21 72
Fax : 01 53 96 21 71
Du lundi au vendredi de 10h
à 12h et de 14h30 à 17h
Accès
Métro : lignes 2, 3,
Monceau, Villiers
Bus : 30, 94 arrêt
Courcelles / Malesherbes ;
84, arrêt
Ruysdaël / Monceau
horaires
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h à 18h.
Fermé le lundi et certains
jours fériés.
© Gilles Targat
expositions
Conditions :
SÉOUL – PARIS – SÉOUL
Artistes coréens
en France
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
16 octobre 2015 — 7 février 2016
Musée Cernuschi
Préparer
votre visite :
Une documentation
pédagogique est disponible
pour les enseignants et les
responsables de groupes
sur le site internet :
www.cernuschi.paris.fr/fr/
activites
26
Bang Hai Ja,
Naissance
de lumière, 2014
© banghaija.com / photo :
Jean-Martin
Barbut
MUSÉE CERNUSCHI, Musée des arts de l’Asie de la Ville de Paris
À l’occasion de l’Année de la Corée en France,
le musée Cernuschi organise une exposition
consacrée aux artistes coréens contemporains
ayant travaillé ou travaillant toujours en France.
Attirés à partir des années 1950 par le rayonnement culturel de Paris, ces derniers ont étudié
dans la capitale, se sont intégrés aux milieux
artistiques français et ont, par leur travail,
participé activement au renouveau de la peinture
coréenne ainsi qu’à sa diffusion en Europe.
L’exposition propose une approche historique
et thématique de ce sujet à travers des sections
consacrées à la génération des pionniers de
l’art coréen contemporain, à l’Académie de
peinture orientale, aux rapports entre artistes
coréens et école de Paris, aux conséquences de
la pratique calligraphique sur l’œuvre de ces
expositions
artistes, à l’intérêt porté à des matériaux
traditionnels ainsi qu’à leur attrait pour la
valorisation des processus créatifs. Les plus
importants artistes coréens du XXe siècle,
ainsi que quelques artistes plus jeunes, sont
présents dans l’exposition : Pai Unsung, Rhee
Seund Ja, Kim Whanki, Lee Ungno, Bang Hai
Ja, Han Mook, Moon Shin, Nam Kwan, Park
Seo-Bo, Kim Tschang-Yeul, Yun Hyong-Keun,
Shim Kyung Ja, Lee Bae, Chung Sang-Hwa,
Paek Youngsu, Park In-kyung, Kim Guiline,
Hong Insook, Lee Jinwoo, Chae Sung-Pil, Won
Sou-Yeol, Yoon Hee.
Les soixante œuvres exposées proviennent des
collections du musée Cernuschi, du musée
national d’art moderne et contemporain de
Corée, du musée Lee Ungno de Daejeon ainsi
que de collections privées.
SÉOUL – PARIS – SÉOUL
FIGURATIONS
CORÉENNES
15 octobre 2015 — 7 novembre 2015
Mairie du 8 e arrondissement
L’exposition au musée Cernuschi est doublée
d’une exposition à la mairie du 8e arrondissement
de Paris. En partenariat avec le musée Cernuschi
et la société des amis du musée, la mairie du
8e propose au public des œuvres figuratives
produites par d’autres artistes coréens,
confirmés ou prometteurs.
Leurs choix de techniques, traditionnelles ou
occidentales, leurs styles et leurs expérimentations révèlent leurs différentes sensibilités et
leur relation contrastée à leur culture d’origine.
Son Seock
(1955 - ),
L’Attente, 2013,
130 × 164 cm
– technique
mixte sur toile
© Son Seock / D.R
MUSÉE CERNUSCHI, Musée des arts de l’Asie de la Ville de Paris
27
scolaires maternelles
et élémentaires
Pendant l’année scolaire
CONTES
ET LEGENDES
DE L’ASIE
Durée : 1h.
(La classe entière).
Possibilité de séance
de conte hors les murs
et de cycle sur l’année
scolaire.
Une découverte dans
les collections de la Chine
et du Japon à travers
leurs plus remarquables
légendes historiques.
Contes coréens en
lien avec l’exposition
« Séoul – Paris – Séoul »
16 octobre 2015 —
7 février 2016
Petite et moyenne
sections
L’origine de
la Grande Ourse
Grand-mère Ippuni
se souvient de sept frères,
tous attentifs pour leur
vieille mère. Celle-ci fit
un vœu et ses fils se
transformèrent en étoiles.
Grande section – CP
Tangun,
le petit-fils du Ciel
Ce héros mythique,
né d’une ourse devenue
femme, fut le fondateur
de l’antique royaume
de Corée.
28
CE1-CE2
Grande section – CP
La princesse
Pyoung-gang
et le pauvre Ondol
L’histoire de Zaohe
« noyau de jujube »
Cette princesse
du royaume de Koguryo
changea l’homme
le plus sot en un héros
exemplaire, véritable
chevalier coréen.
CM1-CM2
Grand frère Soleil
et petite soeur Lune
Dalsoon et Haesik sont
deux enfants poursuivis
par un tigre terrible
(et sanguinaire). Sauvés
par les Cieux, ils éclairent
pour l’éternité nos jours
et nos nuits.
Contes chinois
en lien avec
les collections
permanentes
du musée Petite et moyenne
sections
Le dragon des
Montagnes Jaunes
L’histoire d’une rencontre
entre une courageuse
petite chinoise et
un dragon malicieux.
Le dragon
devenu lion
Ou comment les lions
sont pour toujours
les gardiens des temples
et des palais.
Un drôle de petit poucet
à la chinoise !
Petit empereur
de Chine À la suite d’aventures
inattendues, un petit
empereur deviendra grand
pour aider son peuple.
Pas à pas,
l’écriture
d’un conte
Sur une ou deux séances.
Durée : 1h30 à l’école
et 1h au musée.
CP – CM2
À partir des grands
archétypes de la Chine,
l’enfant choisit le(s)
Le festin des oiseaux héros de son histoire,
C’est arrivé dans les temps le cadre et la saison,
anciens, à la lune qui
éléments à partir desquels
précède le printemps…
il construit ensuite sa
propre légende asiatique.
CE1-CE2
Le pinceau magique
de Wang-Fo Une fable moderne
sur le pouvoir créateur
de la peinture chinoise.
« Qiu Xian, le jardinier
passionné de fleurs » Un conte olfactif pour
se plonger dans la magie
des jardins de Chine
et leurs senteurs.
CM1-CM2
Le manteau
de plumes blanches Histoire de la jeune
Fatouman, du peuple
des Dongxiang de Chine
centrale, sauvée
du malheur par des pigeons
et un grand-père magicien.
Étoile-du-matin
et Rossignol Légende du peuple
Zhuang de Chine du Sud
et de deux amoureux
inséparables.
MUSÉE CERNUSCHI, Musée des arts de l’Asie de la Ville de Paris
VISITES
DéCOUVERTE
Durée : 1h. Au-delà
de 15 enfants, les groupes
sont dédoublés.
À partir de la petite
section de maternelle
Toucher, sentir, voir :
une façon différente
de découvrir la Chine
et d’appréhender le musée
et ses collections.
Les animaux d’Asie
Visite tactile pour
se familiariser avec
le bestiaire exposé dans
les collections du musée.
Accompagnée d’un livret
à colorier, des matières
à toucher.
Mes mains
découvrent…
Les enfants appréhendent
les différentes matières
des œuvres : précieuses,
fragiles, naturelles
ou fabriquées, et leurs
textures ; ils partent
à leur recherche
et les identifient dans
le musée.
scolaires maternelles
et élémentaires
VISITESANIMATIONS /
LIVRET
D’ACTIVITÉ
Durée : 1h30. Au-delà
de 15 enfants les groupes
sont dédoublés.
Observer, décrire,
écouter et dessiner pour
apprivoiser les œuvres
du musée à l’aide
d’un livret d’activité.
Moyenne section
de maternelle
Animaux insolites,
animaux chinois
Découverte du bestiaire
fabuleux : dragon
phénix, tigre blanc,
tortue-serpent et
de leurs symboles.
Mes premiers signes
d’écriture chinoise
Initiation
à l’écriture chinoise.
Grande section
de maternelle
À la découverte
des dragons
Origine et histoire
des dragons de Chine.
Le signe chinois
Initiation
à l’écriture chinoise.
ANNIVERSAIRES
De 5 à 14 ans
Élémentaires CP-CE1
Le mot dessiné
Initiation à l’écriture
chinoise.
VISITESCYCLE
ANIMATIONS /
INTER-MUSÉES ARTS PLASTIQUES Origine et histoire
des douze animaux
qui constituent
le calendrier chinois.
Durée : 1h30. Au-delà
de 15 enfants, les groupes
sont dédoublés.
Découverte des œuvres
du musée, suivie d’une
réalisation plastique
dans les collections.
Le signe chinois
Élémentaires CP-CE1
Les animaux
calendaires
Initiation à l’écriture
chinoise.
Partons pour
la Chine
Découvrir la Chine,
son art, son histoire,
ses traditions.
Souvenirs du Japon
Le voyage
d’Henri Cernuschi.
Élémentaires CE2-CM2
Les quatre trésors
du lettré
Initiation à l’écriture
chinoise.
La Chine au temps
des empereurs
Origami
Initiation à l’art
du pliage japonais
(différents niveaux).
Masque taotie
Confection d’un masque
animalier.
La musique et la danse
se sont développées
dès l’époque des Han.
Le musée Cernuschi
et le Musée de la musique
– Cité de la musique –
proposent une visite
de leurs collections
respectives.
Fabriquer
une couronne de phénix,
une pagode, un masque
de dragon.
S’initier
à l’origami.
S’amuser
Elémentaires CE2-CM2
Programme d’activités
à consulter sur
le site internet
www.cernuschi.paris.fr
Origami
Initiation à l’art
du pliage japonais
(différents niveaux).
Ombres chinoises
Le Japon tradition
et modernité
Fêtes
traditionnelles
et nouvel an
Dans la tradition
des lettrés asiatiques,
les poètes en herbe
s’inspirent d’objets
pour composer des formes
poétiques, telles que
le haïku japonais. (séance
en classe uniquement)
Musée Cernuschi /
Musée de la musique
Dessiner
un dragon dans les nuages,
l’envol d’un phénix.
Fleurs et oiseaux
Richesse de la nature
en Extrême-Orient.
Confection d’une
marionnette à l’aspect
d’un dragon.
Initiation
à la poésie en Asie
CE2-CM2
autour d’un jeu d’aventure
au musée.
Initiation à la civilisation
chinoise à travers
les collections du musée.
Un parcours autour
de la période Edo
et de quelques œuvres
contemporaines japonaises.
Durée : 1h30. Réservation
auprès de l’un des musées,
la classe entière.
Deux visites associant
représentations
artistiques et musicales.
Durée : 1h30. Les groupes
sont limités à 15 enfants
accompagnés d’un adulte.
Pour des raisons
de sécurité, le musée
n’accepte pas les goûters.
Mercredi à 16h et samedi
à 13h30 ou 16h30
et certains dimanches.
Réunir sur un support
tous les symboles
les plus favorables
de l’Extrême-Orient pour
bien commencer l’année.
Du CP au CM2
L’art du trait
Initiation à la calligraphie
chinoise : fabrication de
l’encre, tenue du pinceau,
geste. (Séance dans l’école
« Hors les murs » uniquement
pour les classes de Paris
et proche banlieue zone 3)
MUSÉE CERNUSCHI, Musée des arts de l’Asie de la Ville de Paris
29
SCOLAIRES
Collèges et Lycées
SCOLAIRES Nouveaux
rythmes éducatifs
CENTRES DE LOISIRS –
GROUPES ENFANTS
CONTES
ET LÉGENDES
DE L’ASIE
VISITES
CONTÉES
VISITESANIMATIONS
VISITESCONFÉRENCES
VISITESANIMATIONS
Durée : 1h30.
La classe entière
Possibilité de Hors
les murs sur 1h30.
Programme proposé
aux classes de français
et philosophie,
de chinois et japonais,
d’histoire – géographie
et d’histoire des arts.
Durée : 1h30.
La classe entière.
Possibilité de cycle.
Mardi après-midi
et vendredi après-midi
pendant l’année scolaire.
Découverte de la
civilisation chinoise,
de sa culture, son histoire,
son art et ses traditions.
Durée : 1h30.
La classe entière.
Visite guidée
permettant d’approfondir
une thématique liée
à la Chine.
Durée : 1h.
La classe entière.
Possibilité de cycle.
Mardi après-midi
et vendredi après-midi
pendant l’année scolaire.
Découverte de la
civilisation chinoise,
de sa culture, son histoire,
son art et ses traditions.
Les grandes
épopées de la fin
de la dynastie Han
Les trois royaumes.
L’Histoire de la
grande statue du
Buddha de Meguro
Trésor rapporté
par Henri Cernuschi.
Création poétique Dans la tradition
des lettrés asiatiques,
les poètes en herbe
s’inspirent d’objets
pour composer
des formes poétiques,
telles que le haïku.
Origami
Collégiens
Visite générale dans
collections
Initiation à l’art
du pliage japonais.
Visite avec activité
(groupes dédoublés).
La Chine à l’époque
des Han
Du signe à l’écriture Lycéens
Les principes de l’écriture
chinoise avec livret.
Visite avec activité
(groupes dédoublés).
Écriture
et civilisation Pour les sinisants, avec
livret. Visite avec activité
(groupes dédoublés).
La route de la soie Visite générale
des collections
La Chine, terre
d’échanges
interactions culturelles
entre la Chine
et ses peuples voisins.
Le dragon de pluie Moyenne
et grande sections
À la découverte
des fabuleux
animaux d’Asie
Le bel oiseau
multicolore
Découverte du bestiaire
fabuleux d’Asie.
« Geshang se retourna :
une jolie jeune fille
était apparue ! »
De l’œuvre naît
l’histoire
Élémentaires 6-8 ans
Construction et illustration
de contes à partir
des œuvres du musée.
L’arbre sur la lune Jeu autour de l’écriture
chinoise : appréhension
de l’image, du signe ancien
et du caractère moderne.
De l’idée au signe Le quinzième jour de
la huitième lune, les gens
se rassemblent pour
observer la pleine lune.
On dit qu’un bonheur
particulier peut vous être
donné cette nuit-là.
Écoutez l’histoire pour
savoir de quel bonheur
il s’agit.
Élémentaires CE2-CM2
Élémentaires 9-11ans
Du sens à la forme La légende
du jardin japonais
Élémentaires CP-CE1
Élémentaires
Le murmure
des œuvres…
Construction et illustration
de contes à partir
des œuvres du musée.
MUSÉE CERNUSCHI, Musée des arts de l’Asie de la Ville de Paris
Moyenne
et grande sections
Ou comment la petite
chinoise Li Mei sauva son
village de la sècheresse.
Jeu autour de l’écriture
chinoise : de la
composition du signe
chinois, et des liens entre
la signification des mots
et leur aspect graphique.
30
Durée : 1h. Groupes
limités à 24 enfants.
Mercredi après-midi
et vacances scolaires.
Senhimé est triste
et son visage ne se déride
qu’en écoutant le chant
de son bien- aimé.
En apprenant la cause
de son chagrin, son père,
un redoutable samouraï,
devient fou de rage…
CENTRES DE LOISIRS –
GROUPES ENFANTS
VISITESANIMATIONS
Durée : 1h30. Groupes
limités à 16 enfants,
au-delà les groupes sont
dédoublés.
Moyenne
et grandes section
Animaux insolites,
animaux chinois
Carnet en main,
les enfants partent
à la recherche des animaux
réels ou chimériques
cachés dans les collections
du musée.
La ronde des
animaux
Découverte des animaux
qui composent le calendrier
du zodiaque chinois.
Dans l’œil du dragon
Confection d’un masque
aux yeux étranges.
Mes premiers signes
d’écriture chinoise
ÉTUDIANTS ET ADULTES
Élémentaires 6-8 ans
Élémentaires 9-11 ans
Origami – l’animal
est dans le pli
Ombres chinoises Initiation à l’art
du pliage japonais
(différents niveaux).
Un dragon
dans les nuages
Dessin d’un dragon
de pluie en s’appuyant
sur les légendes
et l’histoire des dragons.
Tigre dansant En prenant modèle
sur les tigres observés
dans les collections,
les enfants réalisent
un tigre dansant.
Fleurs et oiseaux Richesse de la nature
en Extrême-Orient.
En prenant modèle sur
les animaux observés
dans les collections,
les enfants réalisent
une marionnette articulée
ou « PiYing », figurine
du théâtre d’ombres.
Coiffure du phénix Le phénix figure à partir
du Xe siècle sur certains
casques des guerriers
Tang, ainsi que dans
les coiffures de cérémonie
des impératrices.
Les coiffures seront réalisées
en papiers découpés.
Papiers découpés Initiation à l’art du papier
découpé très traditionnel
en Chine et fabrication
de fleurs comme
de la dentelle.
Création magique Couleurs, lignes et formes
géométriques initient
le jeune visiteur à l’art
contemporain en Asie.
Initiation à l’écriture
chinoise.
Petit jardin d’Asie
Une promenade
dans le musée comme
dans un jardin, pour
découvrir les fleurs et
oiseaux d’Extrême-Orient.
Parcours
animaux
« Monstres
et merveilles »
Visite libre des collections
du musée. Parcours
gratuit à télécharger sur
le site internet du musée.
MUSÉE CERNUSCHI, Musée des arts de l’Asie de la Ville de Paris
VISITESCONFÉRENCES
dans les
collections
VISITESCONFÉRENCES
dans les
expositions
Durée : 1h30. Groupes
limités à 25 personnes.
Durée : 1h30. Groupes
limités à 25 personnes.
La Chine ancienne
du néolithique
au XIII e siècle
« SéOUL – PARIS – SéOUL
VISITESCONFÉRENCES
thématiques
Parcours approfondis
autour de thématiques
avec possibilité de cycles.
Henri Cernuschi,
voyageur et
collectionneur
évolution de la
céramique chinoise
jusqu’ à l’époque Liao
L’art et la manière,
les techniques
décoratives
chinoises
La statuaire
bouddhique
L’art de vivre dans
la Chine ancienne :
poésie, peinture,
musique et danse
Musique et
société dans
la Chine ancienne
Artistes coréens
en France »
Musée Cernuschi
16 octobre 2015 —
7 février 2016
« SéOUL – PARIS – SéOUL
Figurations
coréennes »
Mairie du VIIIe arr.
16 octobre —
7 novembre 2015
UN MUSÉE,
UN QUARTIER
Durée : 1h30. Groupes
limités à 25 personnes.
La Chine à Paris
Visite-promenade dans
le « triangle de Choisy »
du 13e avec visite
d’un temple bouddhique.
Le musée Cernuschi
et la plaine Monceau
Visite-promenade autour
du musée et des hôtels
particuliers qui bordent
le parc Monceau.
(ces hôtels particuliers
étant privés, ils ne sont
pas accessibles au public).
31
PUBLIC
DU CHAMP SOCIAL
Visites
et animations
Durée : 1h30. Groupes
limités à 25 personnes.
Possibilité de hors
les murs (Paris et proche
banlieue) et de cycles.
Visite-conférence :
à la rencontre
de l’art Chinois
Visites de sensibilisation
proposées aux relais pour
favoriser l’accès au musée
ainsi qu’aux cultures
d’Extrême-Orient.
Visite-animation
multi-sensorielle (tactile, olfactive…)
Toucher, sentir, voir :
une façon différente
d’appréhender les collections
du musée, de découvrir
les différentes matières
des œuvres : précieuses,
fragiles, naturelles ou
fabriquées et leurs textures.
Visite contée
Une découverte
des collections de la Chine
et du Japon à travers
leurs remarquables
légendes historiques.
PERSONNES AGÉES
ET EN RÉSIDENCES
Visite-animation
Observer, décrire,
écouter et dessiner pour
apprivoiser les œuvres
du musée, suivi d’une
réalisation plastique dans
les collections.
Autour de l’écriture
chinoise
Découvrir la Chine
à travers son écriture :
comprendre ses supports
et outils ; son histoire
et s’initier à quelques
idéogrammes chinois.
Autour de l’Origami
Initiation à l’art du pliage
japonais.
Visite : perception /
expression :
à la rencontre
de l’art Chinois
Cycle sur plusieurs
séances. Adultes ou
adolescents se familiarisent
avec les œuvres d’art
du musée, enrichissent
ainsi leur regard
et le vocabulaire.
VISITESCONFÉRENCES
Durée : 1h30.
Groupes limités
à 25 personnes. Possibilité
de hors les murs à Paris
et en proche banlieue.
Possibilité de cycles
et de séances adaptées
selon les projets
et les publics.
À la rencontre
de l’art Chinois
Parcours illustré d’une
visioconférence sur place.
Les grandes
dynasties
de la Chine impériale
Visites-conférences dans
les collections du musée.
VISITESCONFÉRENCES
dans
l’exposition
« SÉOUL – PARIS – SÉOUL
Artistes coréens
en France »
16 octobre 2015 —
7 février 2016
ACCESSIBILITÉ
L’ensemble du parcours
du musée est accessible
aux personnes en fauteuil
roulant. Des visites
des collections (générales
ou thématiques) et/ou
des expositions peuvent
être organisées sur
demande pour les adultes
et enfants.
VISITESCONFERENCES
MULTISENSORIELLES
ENFANTS
Durée : 1h30. Enfants
déficients moteurs, visuels,
psychiques, âgés de 8
à 10 ans (groupes limités
à 6 enfants + leurs
accompagnateurs).
Les activités sont
disponibles pour les élèves
de classes CLIS.
Toucher, sentir, voir :
une façon différente
de découvrir la Chine
et d’appréhender le musée
et ses collections.
Les animaux d’Asie Visite tactile pour
se familiariser avec
le bestiaire exposé dans
les collections du musée.
Accompagné d’un livret
à colorier, des matières
à toucher.
Mes mains
découvrent…
Les enfants appréhendent
les différentes matières
des œuvres : précieuses,
fragiles, naturelles
ou fabriquées, et leurs
textures ; ils partent
à leur recherche et les
identifient dans le musée.
32
MUSÉE CERNUSCHI, Musée des arts de l’Asie de la Ville de Paris
VISITE
DECOUVERTE
ENFANTS
Durée : 1h30. Enfants
déficients visuels âgés
de 6 à 10 ans (groupes
limités à 6 enfants + leurs accompagnateurs).
À la découverte
de l’écriture chinoise
Découvrir l’écriture
chinoise : comprendre
ses supports et outils,
son histoire, et s’initier
à la pratique de l’écriture,
en tenant compte des
domaines disciplinaires
à acquérir du CP au CM2.
Possibilité de plusieurs
séances approfondies.
ACCESSIBILITÉ
VISITESCONFÉRENCES
MULTISENSORIELLES
ADULTES
Durée : 1h30. Groupes
de déficients moteurs,
visuels, psychiques limités
à 8 personnes + leurs
accompagnateurs.
La Chine au temps
des empereurs
Avec des cartes et
des reproductions
d’œuvres en 3D.
Délicieux parfums
d’Asie
Les senteurs pour voyager
à travers la Chine.
VISITEVISITES LABIALES UN MUSÉE,
ANIMATION ET
des COLLECTIONS UN QUARTIER
ARTS PLASTIQUES ADULTES
ADULTES
ADULTES
Durée : 1h30. Groupes
de déficients moteurs,
visuels, psychiques limités
à 8 personnes + leurs
accompagnateurs.
Origami
Initiation à l’art du pliage
japonais.
VISITES LABIALES
des expositions
ADULTES
Durée : 1h30. Groupes
de déficients auditifs
limités à 8 personnes.
Beautés de Chine
(au sujet de la femme)
Art contemporain
en Extrême-Orient
Vie quotidienne
en Chine
Animaux sacrés d’Asie
Durée : 1h30. Groupes
de déficients auditifs
limités à 8 personnes.
Durée : 1h30. Groupes
de déficients visuels,
auditifs, psychiques
limités à 8 personnes + leurs accompagnateurs.
La Chine à Paris
Visite-promenade dans
le « triangle de Choisy »
du 13e avec visite
d’un temple bouddhique.
Le musée Cernuschi
et la plaine Monceau
Visite-promenade autour
du musée, du Parc
Monceau et des hôtels
particuliers qui bordent
le parc.
« SÉOUL – PARIS – SÉOUL
Artistes coréens
en France »
16 octobre 2015 —
7 février 2016
Atelier enfant
© Musée
Cernuschi
MUSÉE CERNUSCHI, Musée des arts de l’Asie de la Ville de Paris
33
MUSéE
COGNACQ-JAY
Musée
du XVIII e siècle
de la ville
de Paris
8, rue Elzévir
75 003 Paris
www.museecognacqjay.
paris.fr
www.parismusees.paris.fr
Renseignements
Réservations
COURRIEL : reservation.
[email protected]
Tél. : 01 40 27 07 21
Du lundi au vendredi
de 10h à 13h
Accès
Métro : lignes 1 et 8,
Conditions :
Saint-Paul, Chemin-Vert
Bus : 29, 69, 76 et 96
Velib’ : Saint-Paul
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
HORAIRES
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h à 18h.
Fermé le lundi
et certains jours fériés.
© JM Moser
expositions
Thé, café ou
chocolat ? L’essor
des boissons
exotiques
au XVIII e siècle
Jusqu’au 27 septembre 2015
Louées pour leurs vertus médicales et thérapeutiques, les boissons dites « exotiques »,
introduites au XVIIe siècle en Europe, ont été
associées aux plaisirs et aux sociabilités du
XVIIIe siècle. Les boissons issues du cacaoyer,
du caféier et du théier – plantes exogènes
à l’Europe – ont fait partie intégrante des
sociabilités de l’aristocratie et de la haute
bourgeoisie dès leurs introductions officielles
auprès des cours d’Europe. En tant que
matière importée, leur coût d’achat classe
au XVIIe et au XVIIIe siècle le thé, le café et le
chocolat parmi les produits de luxe et ajoute
à leur consommation celle de l’image affichée
Carmontelle
(1717-1806).
« Mme la Marquise
de Montesson,
Mme la Marquise
du Crest et
Mme la comtesse
de Damas prenant
le thé dans
un jardin ». Dessin
lavé d’aquarelle
et rehaussé
de pastel. Paris,
musée Carnavalet.
© Musée
Carnavalet / Roger-Viollet
34
MUSéE COGNACQ-JAY, Musée du XVIIIe siècle de la ville de Paris
ExpositionS
du prestige. Leur consommation s’est matérialisée dans l’apparition de mobiliers et de
nécessaires ou services produits dans les
manufactures. Elle a aussi permis l’existence
de lieux de consommation publique, les cafés,
et de nouvelles pratiques de table, telles le
petit déjeuner et le goûter, qui se diffusent
progressivement dans la société.
Organisée autour de trois axes – « Vertus et
dangers des boissons exotiques », « Cercles de
consommation » et « Nouveaux services »–,
cette exposition propose une nouvelle
lecture de ces boissons entrées dans les rituels
du quotidien.
Jean-Baptiste Huet
Le plaisir
de la nature
6 février — 5 juin 2016
Appartenant à une importante lignée d’artistes
du XVIIIe siècle, Jean-Baptiste Huet (1745-1811)
n’a pourtant jamais fait l’objet d’une exposition
monographique. Le musée Cognacq-Jay rend
hommage à son séduisant talent à travers une
sélection de tableaux et œuvres graphiques.
Exerçant l’essentiel de sa carrière à Paris,
Jean-Baptiste Huet se forme d’abord dans son
milieu familial. Il reçoit ensuite l’enseignement
du peintre animalier Charles Dagomer et les
encouragements de Jean-Baptiste Le Prince,
un talentueux élève de Boucher. Riche de
ces influences, Huet développe un style
naturaliste et gracieux. Il s’illustre avec
bonheur dans les pastorales narrant les amours
tendres des bergers, réalise des paysages
rustiques aux accents poétiques et dépeint le
monde animalier avec franchise et sympathie.
Reçu à l’Académie en 1769, l’artiste expose
régulièrement au Salon et se voit confier des
cycles décoratifs. L’art de Huet a connu une
grande fortune sous différents supports. En
1783, Oberkampf, fondateur de la manufacture
royale de Jouy-en-Josas, fait appel à ses
services pour créer des motifs imprimés. Les
créations légères des débuts, encore dans le
goût rococo, cèdent peu à peu la place à des
formes plus droites et ordonnées dans le sillage
du néoclassicisme. Jusque dans ses ultimes
témoignages, l’œuvre de Huet constitue un
formidable hommage à la beauté de la nature,
entre rêverie et fascination.
Jean-Baptiste
Huet (1745-1811).
« La Laitière ».
Huile sur toile.
Paris, musée
Cognacq-Jay.
© Musée
Cognacq-Jay / Roger-Viollet
MUSéE COGNACQ-JAY, Musée du XVIIIe siècle de la ville de Paris
35
Scolaires
Visites-contes
Durée : 1h30.
Élémentaires
Collégiens
Lycéens
Sur les pas de Candide
Au cours d’une visite
dans le musée, est
proposée une découverte
de l’art de vivre
au siècle des Lumières
à travers les peintures,
les sculptures, le mobilier
et les objets d’art.
La visite est suivie par
la lecture de contes et
récits du XVIIIe siècle.
Ils permettent de découvrir
les écrivains des Lumières
et de rendre vivante
une époque délicate
dans ses goûts, désireuse
d’échapper à une certaine
réalité et pour se faire
friande de contes
en tous genres : le conte
philosophique, le conte
merveilleux et oriental,
le récit d’aventure
imaginaire.
Centres de loisirs
Visitesateliers
Visiteanimation
Durée : 2h.
Durée : 1h30.
Élémentaires
Élémentaires
Collégiens
Lycéens
Visite des collections
de peintures, sculptures,
mobilier et objets d’art
pour découvrir l’art
et la vie quotidienne au
siècle des Lumières.
La visite est suivie
d’un atelier.
Deux thèmes au choix :
– Le portrait au pastel
– Le masque du bal
Touchez du bois !
Au cours d’une visite
dans le musée, est
proposée une découverte
de la collection
de mobilier Louis XV
et Louis XVI (style
et usage du mobilier).
La visite est suivie d’une
animation autour des
techniques de fabrication
du mobilier au XVIIIe siècle
à partir d’un meuble
pédagogique réalisée par
l’école Boulle (matériaux,
outils, assemblages,
placages, marqueterie…).
Visitesconférences
dans les
collections
Durée : 1h30.
Collégiens
Lycéens
L’art de vivre au
siècle des Lumières
Le portrait
et l’émergence
de l’individu
La femme
au XVIIIe siècle
36
MUSéE COGNACQ-JAY, Musée du XVIIIe siècle de la ville de Paris
Visitesconférences
dans
l’exposition
Durée : 1h30.
Élémentaires
Collégiens
Lycéens
« Thé, café ou
chocolat ? L’essor
des boissons
exotiques
au XVIIIe siècle »
Jusqu’au 27 septembre 2015
« Jean-Baptiste Huet
Le plaisir de la nature »
6 février — 5 juin 2016
Contes
Durée : 1h.
À partir de la grande
section de maternelle
Le cabinet féerique
Les récits tirés du Cabinet
des fées de Madame
d’Aulnoy (1650-1705),
du répertoire des contes
de Madame Leprince
de Beaumont (1711-1780)
ou de celui de Charles
Perrault (1628-1703)
enrichissent l’imaginaire
des enfants et les
entraînent à la découverte
des œuvres du musée.
Ateliers
Durée : 2h ou
en deux séances d’1h.
Grandes sections
de maternelle
Élémentaires
Visite dans les collections
de peintures, sculptures,
mobilier et objets d’art
pour découvrir l’art
et la vie quotidienne
au siècle des Lumières.
La visite est suivie
d’un atelier.
Six thèmes au choix :
– Le portrait au pastel
– Le masque du bal
– Paysagiste en herbe
– Mon premier tableau
– L’animal sculpté
– Boîte à secrets
Centres de loisirs
adultes
Visitesanimations
Visitesconférences
dans les
collections
Durée : 1h.
Grandes sections
de maternelle
Élémentaires
Énigmes au musée
Les enfants visitent
le musée tout en
s’amusant, en aiguisant
leur curiosité et leur
sens de l’observation
à la recherche des
réponses aux énigmes
qui leur sont posées.
Cherchez la perle
À la recherche de la fleur
mystérieuse…
À la recherche d’un loup !
En quête d’une boîte
disparue…
En quête de saveurs
Une ménagerie
au musée
Faune et flore
Histoires de tableaux
Jeux d’enfants
Durée : 1h30.
L’art de vivre
au XVIIIe siècle
(visite générale)
Visitepromenade
Un musée,
un quartier
Cycle en
deux séances
Durée : 1h30.
En deux séances
dans la journée.
Durée de chaque séance :
1h30
Durée de chaque séance :
1h30.
L’hôtel Donon et
le quartier du Marais
1re séance : Découverte
des collections de mobilier
Louis XV et Louis XVI
(styles, usages).
Découverte du Marais
De l’hôtel Donon,
l’hôtel Lamoignon
puis de l’hôtel Carnavalet
à la place des Vosges
jusqu’à l’hôtel Sully.
La femme au siècle
des Lumières
Le portrait
au XVIIIe siècle
Scènes de la vie
quotidienne, ou
la peinture de genre
au XVIIIe siècle
Visitesconférences
dans lES
expositionS
Durée : 1h30.
Le paysage
ou le sentiment
de la nature
au XVIIIe siècle
« Thé, café ou
chocolat ? L’essor
des boissons
exotiques
au XVIIIe siècle »
La porcelaine
au XVIIIe siècle
Jusqu’au 27 septembre 2015
Le mobilier
au XVIIIe siècle :
style, usage,
fabrication
1re séance : Découverte
de l’hôtel Donon et
des collections d’Ernest
Cognacq.
2e séance : Parcours
dans le Marais (hôtel
de Sens, la rue St Antoine,
l’hôtel Sully, la place des
Vosges, l’hôtel Carnavalet,
l’hôtel de Soubise).
Touchez du bois !
2e séance : Présentation
des techniques de
fabrication du mobilier
à partir d’un meuble
pédagogique réalisé par
l’école Boulle (matériaux,
outils, assemblages,
placages, marqueteries…).
« Jean-Baptiste Huet
Le plaisir de la nature »
6 février — 5 juin 2016
Amarante, bois de
rose ou de violette
Histoire des bois dans
le mobilier du XVIIIe siècle.
La vie secrète
des œuvres
Technique de fabrication,
vieillissement et
restauration des œuvres.
Les cinq sens
Les exotismes
du XVIIIe siècle :
chinoiseries,
turqueries, russeries
MUSéE COGNACQ-JAY, Musée du XVIIIe siècle de la ville de Paris
37
Accessibilité
Visiteanimation
Personnes
non-voyantes
et malvoyantes
Cycle en
deux séances
Personnes
non-voyantes
et malvoyantes
Durée : 1h30.
Durée de chaque séance :
1h30.
Touchez du bois !
Style et techniques
de fabrications du mobilier
au XVIIIe siècle à partir
d’un meuble pédagogique
réalisé par l’école Boulle.
Visitepromenade
Personnes
non-voyantes
et malvoyantes
Durée : 1h30.
À la rencontre
de marquises,
princes et princesses.
Découverte du Marais,
de l’hôtel Donon, l’hôtel
Lamoignon puis de l’hôtel
Carnavalet à la place des
Vosges jusqu’à l’hôtel Sully.
LES PORTES DU MARAIS :
PARCOURS TACTILE
DE POIGNÉES
EN HEURTOIRS
1re séance : Parcours
autour de la place
des Vosges et de L’église
Saint-Paul Saint Louis,
pour redécouvrir l’histoire
d’un quartier royal
et aristocratique au cours
du XVIIe siècle.
Visiteconférence
en langue
des signes
française
Personnes
sourdes et
malentendantes
Adultes
Visiteconférence
en langue
des signes
française
Personnes
sourdes et
malentendantes
enfants
Durée : 1h30.
Durée : 1h30.
L’art de vivre au
siècle des Lumières
La vie quotidienne
au XVIIIe siècle
2e séance : Parcours
autour de l’hôtel de
Soubise, dans les petites
rues du Marais d’autrefois,
autour des hôtels
particuliers et maisons
d’autrefois dont les portes
rappellent le passé.
Ce parcours évoquera
le Marais au XVIIIe siècle.
Visiteconférence
en lecture
labiale
Personnes
sourdes et
malentendantes
Adultes
Durée : 1h30.
L’art de vivre au
siècle des Lumières
© Paris Musées
38
MUSéE COGNACQ-JAY, Musée du XVIIIe siècle de la ville de Paris
PALAIS
GALLIERA
Musée
de la Mode
de la Ville
de Paris
10 avenue Pierre 1er
de Serbie, 75116 Paris
www.palaisgalliera.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
Renseignements
Réservations
Du mardi au vendredi
de 9h30 à 12h30
et de 14h à 17h
Tél. : 01 56 52 86 20 / 21
Fax : 01 56 52 86 26
Courriel :
[email protected]
Toutes les activités
se font sur réservation.
Conditions :
Accès
Métro : Iéna
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
ou Alma Marceau
RER : Pont de l’Alma
Bus : 32, 42, 63, 72, 80, 82, 92
HORAIRES
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h à 18h
nocturne le jeudi
jusqu’à 21h.
Fermé le lundi
et certains jours fériés.
expositions
La mode retrouvée :
les robes-trésors
de la comtesse
Greffulhe
7 novembre 2015 — 20 mars 2016
Cette exposition propose de découvrir la
garde-robe de la comtesse Greffulhe dont la
beauté et l’élégance légendaire ont inspiré les
plus grands couturiers de son temps.
La comtesse Greffulhe, née Elisabeth de
Caraman-Chimay (1860-1952), est l’une des
femmes les plus en vue et les plus élégantes
de Paris au début du XXe siècle. Mariée à Henry
Greffulhe, la comtesse occupe une position
mondaine exceptionnelle. D’une beauté très
originale, elle commande – notamment à
Worth – de somptueuses toilettes dont la
ligne met en valeur sa taille superbe. Marcel
Proust s’en inspire pour son personnage de la
duchesse de Guermantes dans son célèbre
roman Á la recherche du temps perdu.
Worth
v. 1897
© Stéphane
Piera
Galliera
Roger-Viollet
PALAIS GALLIERA, Musée de la Mode de la Ville de Paris
39
ExpositionS
ANATOMIE
D’UNE COLLECTION
14 mai 2016 — 12 mars 2017
Réinventer le musée de mode aujourd’hui,
interroger la géographie du vêtement dès
lors qu’il abandonne les épaules qui l’ont
épousé, consacrer son auteur, le couturier et
célébrer ceux qui les ont possédés, clientes
célèbres ou anonymes fameux…
Le corps, ce grand absent des musées de
costume et de mode constitue le socle d’une
réflexion scénique.
Autour d’une sélection suspendue des plus belles pièces issues de ses collections
patrimoniales, le Palais Galliera confronte
vêtements du XVIII e, XIXe, XXe siècles et
créations contemporaines. Au- delà des saisons et des modes qui
meurent, le vêtement en résistance est
présenté sous le format exceptionnel ou
ordinaire qui fait de lui le double fidèle et
infidèle de nous-mêmes.
Exposition sans cesse en renouvellement tout
au long des mois qui s’écoulent, performances,
intrusions, surprises d’accrochage commentent
cette sélection rigoureuse de silhouette hors
du temps et réinventent le musée miroir du
souvenir des modes.
40
Corsage de
Marie-Antoinette.
Taffetas de soie.
Vers 1780.
Galliera, musée
de la Mode de
la Ville de Paris.
© Stéphane Piera / Galliera / Roger-Viollet
PALAIS GALLIERA, Musée de la Mode de la Ville de Paris
Scolaires
et centres de loisirs
Visiteanimation
Durée : 1h30.
Élémentaires (7-11 ans)
Les enfants parcourront
les salles d’exposition
accompagnés d’une
intervenante culturelle.
Leur carnet de visite
à la main, ils découvriront
la garde-robe d’une
grande dame.
Atelier
Lecture
Durée : 1h30.
Durée : 1h.
Maternelles (4-6 ans)
Maternelles
et élémentaires
à partir de 4 ans
PETIT EXPLORATEUR
DE MODE
La visite de l’exposition
adaptée aux plus jeunes
enfants leur permettra
de découvrir la garde-robe
de la comtesse Greffuhle.
Une activité plastique
leur sera proposée sur
une planche de croquis
de mode.
Visite contée
Durée : 1h30.
Maternelles
et élémentaires
à partir de 5 ans
Dans l’exposition
« La mode retrouvée :
les robes-trésors
de la comtesse
Greffuhle »
7 novembre 2015
— 20 mars 2016
CONTE
Durée : 1h.
Maternelles
et élémentaires
à partir de 6 ans
« La malle
aux vêtements »
ou la mode
dans les albums
de jeunesse
La conteuse lira des
histoires aux enfants,
comme Les 12 manteaux
de maman qu’elle
choisit selon son humeur,
ou celle d’Emeline qui
confectionne des habits
pour tous avec sa machine
à coudre. Elle leur présentera
aussi des planches
d’illustrations de costumes
du monde entier…
Scolaires collégiens
et lycéens
ADULTES
Visiteconférence
dans
l’exposition
Visiteconférence
dans
l’exposition
Durée : 1h30.
Durée : 1h30.
« La mode retrouvée :
les robes-trésors
de la comtesse
Greffuhle »
« La mode retrouvée :
les robes-trésors
de la comtesse
Greffuhle »
7 novembre 2015
— 20 mars 2016
7 novembre 2015
— 20 mars 2016
Une conférencière
présentera l’histoire
du musée et l’exposition
« La mode retrouvée :
les robes trésors de
la comtesse Greffuhle ».
Une conférencière
présentera l’histoire
du musée et l’exposition
« La mode retrouvée :
les robes trésors de
la comtesse Greffuhle ».
habits magiques !
La conteuse du Palais
plongera les enfants dans
des histoires d’antan et
d’aujourd’hui qui parlent
du pouvoir merveilleux
de vêtements !
Ils découvriront la poupée
de Camille qu’elle habille
selon les saisons, les robes
de Cendrillon, ou encore
la princesse qui rêvait
de devenir couturière…
Et tout en les racontant
la conteuse vous ouvrira
sa boîte à couture !
PALAIS GALLIERA, Musée de la Mode de la Ville de Paris
41
23, allée de la 2e DB Jardin Atlantique
75 015 Paris
www.museesleclerc
moulin.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
MUSéE
DU GéNéRAL
LECLERC DE
HAUTECLOCQUE
ET DE LA
Libération DE
PARIS – MUSéE
JEAN MOULIN
Renseignements
Réservations
Tél. : 01 40 64 39 44/42
Fax : 01 43 21 28 30
Du lundi au vendredi
de 9h30 à 12h30
Courriel : cecile.
[email protected]
Accès
Métro : lignes 4, 6, 12
Montparnasse-Bienvenue
Bus : 28, 58, 91, 92, 94, 95, 96
Velib’ : 69 bd de Vaugirard
ou 5 rue du Cdt Mouchotte
horaires
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h à 18h.
Fermé le lundi et certains
jours fériés.
© Didier Messina
expositions
Conditions :
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
Dessin
préparatoire
de Paul-Pierre
Lemagny
pour le premier
timbre illustrant
la Résistance
en 1947.
© L’Adresse
Musée
de La Poste,
Paris / La Poste
42
Mémoires gravées.
Les timbres
racontent
la guerre 39-45
Jusqu’au 8 novembre 2015
Alors qu’il touche tous les foyers et a nourri
l’imaginaire de plusieurs générations, le
timbre-poste est un outil de pouvoir. Enjeu
politique pendant la guerre, il devient porteur
de symboles et vecteur de mémoire. Cette
exposition retrace l’histoire de la Seconde
Guerre mondiale, de la guerre des ondes à la
guerre des timbres, des grandes figures de la
Résistance à la libération des camps et des
territoires. Les ensembles philatéliques
présentés sont issus des collections du musée
du général Leclerc de Hauteclocque et de la
Libération de Paris-Musée Jean Moulin et
bénéficient également de l’apport des riches
collections de L’Adresse Musée de La Poste,
partenaire de l’événement. L’exposition met
MUSéE DU GéNéRAL LECLERC DE HAUTECLOCQUE ET DE LA Libération DE PARIS – MUSéE JEAN MOULIN
expositions
l’accent sur le travail des artistes dessinateurs
et graveurs et offre la possibilité de suivre
la démarche de création de ces timbres dont
les épreuves, croquis, poinçons, sont pour la
première fois dévoilés au public.
Autour de l’exposition
« Mémoires gravées »
L’école Estienne
invitée
Jusqu’au 8 novembre 2015
Antoinette Sasse,
rebelle, résistante
et mécène (1897-1986)
avril 2016 — janvier 2017
Anticonformiste, Antoinette l’est assurément.
Rebelle dans sa vie privée, elle divorce de
Raymond Sachs en 1933. Parfaite illustration
de la garçonne des années folles, sportive et
soucieuse de son image, elle pratique le ski, la
natation et conduit sa voiture. Élégante, elle
s’habille chez les grands couturiers : Jeanne
Lanvin, Lucien Lelong, Maggy Rouff. Son
carnet d’adresses richement fourni – hommes
politiques, diplomates, banquiers, avionneurs
mais aussi artistes – lui permet de fréquenter
le Tout-Paris. S’affirmant comme une peintre
fauviste, amie de Léger, de Soutine et de
Van Dongen, Antoinette expose dans
différents salons. Femme d’affaires avisée,
elle fait fructifier la fortune dont elle a héritée
et s’assure un train de vie exceptionnel.
Résistante dès l’été 1940, elle devient une
assistante précieuse pour Jean Moulin qui,
limogé de ses fonctions de préfet, s’installe
dans le midi à Saint-Andiol où il œuvre pour
la Résistance. En plus de cela, Antoinette
travaille en 1942 pour le réseau Gilbert dirigé
par son beau-frère, le Colonel Groussard. Après
la guerre, elle met sa ténacité au service de
la recherche de la vérité sur l’arrestation de
Jean Moulin jusqu’à ce que justice soit rendue.
Son combat pour la mémoire du grand
résistant l’amène à léguer toute sa fortune à
la Ville de Paris pour réaliser le musée Jean
Moulin inauguré en 1994.
En écho aux œuvres d’artistes présentées
dans l ’e xp ositio n, l e s étu diant s
dessinateurs-graveurs de l’Ecole Estienne
livrent un regard nouveau sur le timbre
Résistance de 1947. Découvrez leurs
travaux à l’entrée de l’exposition.
Open
studio gravure
19 et 20 SEPTEMBRE
10 OCTOBRE
Samedi 14h-17h
Entrée libre
De l’épreuve d’art au timbre-poste, venez
découvrir les dessous de la gravure en taille
douce avec Elsa Catelin, artiste-graveur.
Antoinette
peignant le portrait
de Paul Geraldy
à Beauvallon,
fin des années 1930
© Fonds A. Sasse,
Musée du général
Leclerc et de
la Libération
de Paris – Musée
Jean Moulin
(Paris Musées)
MUSéE DU GéNéRAL LECLERC DE HAUTECLOCQUE ET DE LA Libération DE PARIS – MUSéE JEAN MOULIN
43
Scolaires
et centres de loisirs
Visiteconférence
Durée : 1h30.
30 participants maximum.
À partir du CM2
Découverte
des collections
permanentes, autour
des personnalités
du général Leclerc
et de Jean Moulin
La vie quotidienne
sous l’Occupation
À partir de la 3e
Découverte
de l’exposition
temporaire en cours
Durée : 1h.
20 participants maximum.
Les jeunes dans
la Résistance
30 participants maximum.
Ateliers
Durée : 1h30.
15 enfants maximum.
8-12 ans
La vie quotidienne
sous l’Occupation
Après un parcours dans
le musée et la découverte
de documents et d’affiches
d’époque, l’atelier propose
de réaliser une affiche
sur la vie quotidienne
des Français
sous l’Occupation.
Paris timbré
Une découverte de
Paris, de ses monuments
et son histoire à travers
les timbres, suivi d’un
atelier plastique : illustrer
sa vision de Paris avec
des timbres, des collages
et des dessins.
Cycles
d’ateliers
Durée : 1h30 ou 2 × 45 mn
pour les classes entières.
Ce cycle en deux séances
est proposé en partenariat
avec l’Adresse Musée
de la Poste. Les ateliers
ne peuvent accueillir
plus de 15 élèves. Pour
les classes entières, l’atelier
d’une durée de 45mn
est donc réalisé en deux
temps successifs. Un
livret-jeux dans l’exposition
temporaire est proposé
parallèlement.
L’histoire
du message secret
Depuis l’Antiquité,
la confidentialité des
messages et la rapidité
d’acheminement
des informations sont
des enjeux politiques
majeurs. Une découverte
d’inventions insolites
pour transmettre
des messages secrets
(scytale, télégraphe…).
Messages codés
Coder des messages
et des plans d’attaque,
déjouer et tenter d’infiltrer
le code secret de l’ennemi,
autant d’éléments essentiels
durant la Seconde Guerre
mondiale. Réalisation
d’un message secret à partir
d’exemples concrets…
Visite
avec tablettes
tactiles
ConférenceS
Les jeudis
de l’histoire
À partir du CM2
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Entrée gratuite.
Le jeudi à 14h30.
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Prêt de tablettes gratuit
pour les scolaires.
Découverte du musée
avec l’application
« Connaître LeclercMoulin »
Unique en son genre,
l’application « Connaître
Leclerc-Moulin » propose
aux groupes de scolaires
des visites en toute
autonomie des collections
permanentes du musée,
par une approche
pédagogique, interactive
et modulable selon le
niveau des élèves accueillis.
À travers les différentes
activités proposées,
les élèves s’engagent
dans la France Libre
et dans la Résistance
aux côtés du général
Leclerc ou de Jean Moulin,
pour libérer Paris.
Programme des
conférences 2016 à venir
sur www.museesleclercmoulin.
paris.fr
Rose Valland,
une résistante
au musée du Jeu
de Paume
Conférence par
Emmanuelle Polack,
Historienne et scénariste.
Octobre : 1er
L’Opéra en résistance
Conférence par
Guy Krivopissko, historien
et directeur du Musée
de la Résistance Nationale
(Champigny).
Novembre : 19
Filmer et Résister
Le musée se transformera
en salle obscure et
accueillera une projection
de films à l’ancienne,
en partenariat avec
la cinémathèque Robert
Lynen. Au fil des bobines
de cinéastes résistants,
mais aussi des images
officielles de la Victoire,
les élèves découvrent
l’Insurrection parisienne
et la Libération.
La projection sera suivie
d’une séance d’analyse
d’images, pour comprendre
quels sont les enjeux
de ces images filmées
au cœur du conflit ?
Décembre : 10
44
MUSéE DU GéNéRAL LECLERC DE HAUTECLOCQUE ET DE LA Libération DE PARIS – MUSéE JEAN MOULIN
Adultes
Adolescents
accessibilité
Visitesconférences
ConférenceS
du samedi
Durée : 1h30.
30 participants maximum.
Durée : 2h.
Sur réservation.
Par Christine
Levisse-Touzé,
directrice du musée,
historienne.
Entrée gratuite. À 10h.
Programme des
conférences 2016 à venir.
Les collections
permanentes autour
des personnalités
du général Leclerc
et de Jean Moulin
Découverte
de l’exposition
temporaire en cours
20 participants maximum
Résister par l’Art
et la Littérature
Octobre: 3
Les Jours heureux :
le programme
commun du Conseil
National de la
Résistance et son
application
Novembre: 7
Jean Moulin, artiste,
préfet, résistant
Décembre: 5
ConférenceS
Les jeudis
de l’histoire
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Entrée gratuite.
Le jeudi à 14h30.
Programme des
conférences 2016 à venir
sur www.museesleclercmoulin.
paris.fr
Rose Valland,
une résistante
au musée du Jeu
de Paume
Conférence par
Emmanuelle Polack,
Historienne et scénariste.
er
Octobre : 1
L’Opéra en résistance
Conférence par
Guy Krivopissko, historien
et directeur du Musée
de la Résistance Nationale
(Champigny).
Le musée est accessible
aux fauteuils roulants
par le jardin Atlantique.
(téléphoner au préalable
pour obtenir les
renseignements sur
les accès).
Visitesconférences
Personnes
à mobilité
réduite
Scolaires
et adultes
Durée : 1h30.
Visiteconférence
tactile
Personnes
non-voyantes
et malvoyantes
Scolaires
et adultes
À partir de cartes
en braille, le public peut
suivre l’insurrection
parisienne et les combats
de la 2e division blindée
(2e DB) et de la 4e division
d’Infanterie
des États-Unis (4e DIUS)
pour la Libération
de Paris, le 25 août 1944.
Les Collections
permanentes
L’exposition
temporaire en cours
Novembre : 19
Visite avec
l’application
« Connaître
Leclerc-Moulin »,
téléchargeable
gratuitement
sur l’App Store
© Canopé
MUSéE DU GéNéRAL LECLERC DE HAUTECLOCQUE ET DE LA Libération DE PARIS – MUSéE JEAN MOULIN
45
PETIT PALAIS
Musée
des Beaux-Arts
de la Ville
de Paris
Av. Winston
Churchill
75 008 Paris
www.petitpalais.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
Tous renseignements
Tél. : 01 53 43 40 00
réservations
obligatoires des activités
au moins un mois avant
la date de visite souhaitée.
Tél : 01 53 43 40 36
du mardi au vendredi de
10h à 12h et de 14h à 16h
Accès Métro : lignes 1 et 13
Station Champs-Elysées
Clemenceau Bus : 28, 42,
72, 73, 83 et 93
horaires
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h
à 18h. Fermé le lundi
et certains jours fériés.
Nocturne vendredi
jusqu’à 21h pour les
expositions temporaires.
© Christophe Fouin
Expositions « FANTASTIQUE ! »
Deux expositions autour de l’estampe
fantastique au XIXe siècle
Conditions :
KUNIYOSHI,
le démon
de l’estampe
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
1er octobre 2015 — 17 janvier 2016
Contemporain presque exact d’Eugène
Delacroix, le graveur japonais Utagawa
Kuniyoshi (1797-1861) est resté moins connu en
Occident qu’Hokusaï et Utamaro. Ses estampes
sont cependant caractérisées par l’originalité
de son inspiration et des cadrages, la violence
dans ses séries de monstres et de combattants,
l’humour dans ses séries d’ombres chinoises,
ses caricatures et ses représentations de la vie
des chats. Au travers d’une collection privée
japonaise complétée par quelques prêts
d’institutions françaises, et pour la première
fois en France, l’expo-sition présente, de façon
thématique, 250 œuvres d’une grande force
dramatique et d’une beauté expressive
produites par cet artiste hors du commun.
Enseignants / Scolaires
Retrouvez le vade-mecum
de visite et les fiches
des activités proposées
dans ce programme sur
www.petitpalais.paris.fr/fr/
Utagawa
Kuniyoshi
(1797-1861),
Oniwaka-maru sur
le point d’attaquer
la monstrueuse
carpe, vers 1845.
Partie gauche
du triptyque,
39 × 26,5 cm.
Collection
particulière.
Photo : Courtesy
of Gallery Beniya
46
PETIT PALAIS, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Expositions « FANTASTIQUE ! »
EXPOSITIONS
L’Estampe
visionnaire,
de Goya à Redon
George Desvallières,
la peinture corps
et âme
1er octobre 2015 — 17 janvier 2016
Le répertoire fantastique, avec ses sujets
d’inspiration littéraire, le macabre, le bestiaire
fantastique, le paysage habité, la représentation du rêve ou du cauchemar est
omniprésent dans la gravure et la lithographie
du XIXe siècle. S’il se développe dans l’œuvre
des maîtres de l’estampe comme Eugène
Delacroix, Grandville, Gustave Doré, Rodolphe
Bresdin, Charles Meryon, Odilon Redon ou
Félicien Rops, il a également attiré des artistes
moins connus que l’exposition permet de
découvrir tels Alphonse Legros, François
Chifflart, Félix Buhot, Eugène Viala ou encore
Marcel Roux.
Les 175 œuvres, toutes issues des collections
du département des estampes et de la
photographie de la Bibliothèque nationale de
France, sont présentées suivant un parcours
chronologique, au fil de trois générations
successives d’artistes.
15 mars — 17 juillet 2016
Première rétrospective consacrée au peintre
George Desvallières (1861-1950), l’exposition
invite à découvrir un homme d’engagement, à
l’occasion de la parution du catalogue raisonné
de son œuvre complet sous la direction de
Catherine Ambroselli de Bayser. Peintre
indépendant, au style puissant et raffiné,
Desvallières accorde une place centrale à la
figure humaine, incarnation héroïque d’une
spiritualité ardente. Ce dialogue entre le corps
et l’esprit, le charnel et le spirituel, sera le fil
conducteur de l’exposition.
DANS L’ATELIER
L’ARTISTE
PHOTOGRAPHIÉ
D’INGRES À JEFF KOONS
Georges
LefèbvreDesvallières,
Portrait d’Yvonne
Robiquet au piano,
Huile sur
papier marouflé
sur toile, 1911.
Musée des
Beaux-Arts de
la Ville de Paris,
Petit Palais
© Françoise
Cochennec /
Petit Palais /
Roger-Viollet
© Adagp, Paris,
2015
5 avril — 17 juillet 2016
Depuis les débuts de la photographie, les
ateliers d’artiste fascinent les photographes.
Qu’elle documente les intérieurs et tire les
portraits des artistes en vogue, qu’elle
s’intéresse au geste créateur ou qu’elle prenne
l’atelier comme métaphore de la naissance des
images, la photographie n’a de cesse depuis le
XIX e siècle de pénétrer et d’explorer ces
espaces où s’élabore l’œuvre d’art. Jamais une
exposition n’a traité à grande échelle et de
façons aussi spectaculaires ce regard
photographique sur l’atelier. L’exposition, loin
d’être une présentation exhaustive des
photographies d’ateliers depuis la naissance du
procédé, interrogera la persistance d’une
fascination. Près de 300 photographies
permettront au public de s’approcher au plus
près du processus de création de l’artiste,
depuis Ingres, en passant par Picasso, Matisse,
Bourdelle, Zadkine, Brancusi, jusqu’à Joan
Mitchell, Miquel Barcelo ou encore Jeff Koons.
PETIT PALAIS, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
47
ADULTES
Visitesconférences
dans les
EXPOSITIONS
Durée : 1h30.
« Kuniyoshi, le démon
de l’estampe »
ou
« L’estampe visionnaire,
de Goya à Redon »
Scolaires
MATERNELLES ET ÉLÉMENTAIRES
La Renaissance,
la redécouverte
de l’Antiquité
Inspirés des modèles
diffusés par la toute
nouvelle imprimerie et
les estampes, les portraits
à la manière des empereurs
romains sur les médailles
ou les objets d’art, les décors
à l’antique, sur la vaisselle
d’apparat ou sur le mobilier,
gagnent toute l’Europe
via l’Italie.
Les icônes
Visitesconférences
dans
Collections
permanentes
Durée : 1h30.
Visite générale
du Petit Palais
L’histoire et l’architecture
du musée, le déploiement
de ses collections
en une visite générale.
Les Antiques,
les mondes grecs
et romains
Avec le mobilier funéraire
de Sala Consilina (VIe siècle
avant J.-C.), des vases
peints et des bronzes
représentatifs de
la suprématie athénienne
et du Classicisme
du Ve siècle avant J.-C.,
des terres cuites et bijoux
du IVe siècle avant J.-C.
Tandis que l’éphèbe des
Fins d’Annecy et le Bacchus
de la via del Babuino
témoignent de l’« Âge
d’or » d’Auguste, des pièces
de verre et d’orfèvrerie
traduisent l’évolution des
goûts du Ier au IVe siècle.
48
Grâce à la donation
de Roger Cabal, le Petit
Palais possède actuellement
le plus important fonds
public français d’icônes.
Nées de la tradition
orthodoxe, la cinquantaine
d’icônes présentées sont
grecques ou russes et datées
du XVe au XVIIIe siècle.
Peintures du nord
Les grands
mouvements
artistiques
au XIXe siècle
Les transformations
sociales engendrées
par l’ère industrielle
apparaissent sur
les cimaises du musée
à travers les différents
courants artistiques
(romantisme,
académisme, réalisme,
impressionnisme…) qui
animèrent le XIXe siècle.
1900 : Au temps
de l’Exposition
universelle
Inscrit dans un projet
urbanistique grandiose,
le Petit Palais par son
architecture, son décor
et ses collections est
un révélateur du prestige
de la France et de
sa capitale.
Issues du legs des frères
Dutuit, les scènes de la vie
bourgeoise, de Metsu
à Mieris, offrent une
approche de la peinture
de genre dans la Hollande
du XVIIe siècle tandis
que le paysage est
une véritable spécificité
du Siècle d’or, avec
des artistes tels que
Van Goyen, Ruisdael,
Hobbema ou Van de Velde.
L’art de vivre
au XVIIIe siècle
Dans l’atmosphère
d’un salon au XVIIIe siècle,
entre boiseries, tentures
et mobilier, tableaux,
sculptures, faïences,
porcelaines de Saxe,
de Sèvres, argenterie,
émaux anglais et montres
témoignent d’un art
de vivre particulièrement
raffiné et d’un univers
artistique aux dimensions
européennes.
PETIT PALAIS, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Visites
découverte
dans les
expositions
Ateliers
d’estampe
dans les
expositions
La visite propose une
découverte des estampes
fantastiques à travers
le thème du bestiaire
fantastique. À plumes,
poils ou écailles,
domestiques ou sauvages,
les animaux de toutes
espèces peuplent
les œuvres et donnent
naissance à d’étranges
créatures et chimères.
Au cours de la visite
des deux expositions,
avec un(e) plasticien(ne),
les élèves découvrent
l’univers fascinant des
estampes fantastiques,
à travers leur sujet
mais aussi à travers
la technique présentée
dans deux espaces
pédagogiques. Ensuite,
en atelier, ils produisent
leur propre gravure.
Visites
contées
dans les
expositions
Cette visite propose
une découverte
des estampes fantastiques
par le biais de contes
et de mythes, et sera
l’occasion de voyager
dans des univers lointains
et extraordinaires.
Téléchargez le dossier
enseignants de ces deux
expositions sur
www.petitpalais.paris.fr
Visites
découverte
dans les
collections
Dans les salles du musée,
face aux œuvres.
Durée : 1h (pour les PS)
ou 1h30.
Petites, moyennes
et grandes sections
de maternelles
Ma première visite
au musée
Avec une mallette ludique
et sensorielle adaptée
au rythme des tout petits
et à leur niveau
d’approche, sensibilisation
à l’espace du musée,
à son architecture et à
différents types d’œuvres.
Scolaires
MATERNELLES ET ÉLÉMENTAIRES
Moyennes et grandes
sections de maternelle
et élémentaires
Les 5 sens
Une mallette jeu
à manipuler devant
les œuvres pour une
approche toute sensorielle
des œuvres d’art.
1, 2, 3 couleurs
Avec une mallette jeu,
quelques secrets sur
les mélanges, contrastes
et nuances des couleurs
se dévoilent ainsi que
sur les outils et supports
de la peinture.
Grandes sections
de maternelles
et élémentaires
La galerie
des portraits
En buste, en pied, de face
ou de profil, intimes
ou d’apparat… regarder
les portraits, voilà une
occasion de se connaître
soi-même.
Images du corps
Deux bras, deux jambes,
une tête … et puis
la posture, le mouvement,
la beauté et l’expression
du sentiment.
Élémentaires
Les 4 éléments
L’eau, l’air, la terre et le
feu dans les œuvres d’art
avec une mallette jeu.
Petit Palais : une
architecture en jeu
À partir de l’observation
du Petit Palais, découvrir
l’architecture et son
vocabulaire. Jeu
de manipulation
d’une grande maquette
modulable.
Ateliers d’arts
plastiques
dans les
collections
Durée : 2h.
Visite dans les salles
et création plastique
en atelier.
Petites, moyennes
et grandes sections
de maternelle
Mon premier atelier
au musée
Sensibilisation à l’espace
du musée, à son
architecture et à
différents types d’œuvres,
avec une mallette ludique.
Création : séries de petites
cartes souvenir évoquant
les matériaux, les formes
et les couleurs des œuvres
découvertes au musée
(dessin et collage).
Moyennes et grandes
sections de maternelle
et élémentaires
Les petits pinceaux
Pour faire un tableau,
il faut : des pinceaux,
des couleurs… et une
bonne dose d’observation.
Création : réalisation
d’une peinture,
deux thèmes au choix :
— le paysage : formes
et motif
— l’eau : rythmes
et mouvement
Les cinq sens,
le tableau gourmand
Découverte sensorielle,
avec une mallette jeu,
des œuvres liées
à la gourmandise
(nature-mortes, vaisselle …)
Création : réalisation
d’un tableau tactile
et odorant, collage
de matériaux divers
et ajout de senteurs.
Un animal,
des créatures
Contes, récits, Ateliers
mythes
Hors les murs
et légendes
Durée : 1h ou 1h30.
Approche sensible
et orale, face aux œuvres,
dans les salles du musée.
Petites, moyennes
et grandes sections
de maternelle,
élémentaires
Cette offre étant limitée,
il est conseillé de
privilégier les activités
au musée.
Le coffret
merveilleux
Présentation en classe
de reproductions
des œuvres du musée
suivie d’une création
plastique individuelle.
Un matériel léger est
à prévoir. La liste vous
sera fournie lors de
la réservation. Durée 1h30.
Entre animal réel
et créature fantastique,
il y a l’imagination
des artistes.
Création : créature
fantastique en argile.
Prévoir des boîtes pour
remporter les travaux.
Fées ou ogres, sorcières,
monstres ou princesses
s’échappent du coffret qui
les a retenus prisonniers.
Grandes sections
de maternelle
et élémentaires
Domestiques, sauvages,
fantastiques, à poils
ou à plumes, les animaux
sont très présents au musée.
Face à face
Du sourire à la grimace,
les portraits du musée
reflètent toutes les
expressions humaines.
Création : portrait
et/ou autoportrait peint.
Du corps au geste
Du corps au geste
Articulation, geste,
mouvement, expression…
le corps est toujours
présent dans l’art.
Création : jeu de mimes
devant les œuvres et
réalisation d’un modelage
en argile, traité en relief,
représentant un ou
plusieurs personnages.
Prévoir des boîtes pour
remporter les travaux.
PETIT PALAIS, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Les intervenants du Petit
Palais se déplacent dans
les écoles parisiennes,
les mardis et vendredis
de 13h30 à 15h et les
mercredis de 9h30 à 11h.
Bestiaire au musée
Moyennes et grandes
sections de maternelle
et élémentaires
Dame nature
La nature et les éléments
inspirent les œuvres d’art
autant que les contes.
Aventures d’eaux
De la source à l’océan
primordial, l’eau
est l’élément vital, fort
et impétueux.
Élémentaires
Dieux et héros
de l’Olympe
Depuis l’Antiquité et
à travers les siècles,
les œuvres d’art racontent
la vie et les aventures
des dieux et des héros.
Petites, moyennes
et grandes sections
de maternelle
Bestiaire
fantastique
Découverte de tableaux,
sculptures et objets d’art
d‘inspiration animalière,
entre animal réel
et créature fantastique.
Création d’un animal
fantastique en papier,
dessin et collage.
Les animaux seront ensuite
regroupés pour former
une grande parade.
Tableau gourmand
Découverte de tableaux
de nature morte et objets
d’arts, notamment
céramiques, liés aux arts
de la table. Création
d’un plat gourmand en
papier, dessin et collage,
avec ajout de senteurs.
L’ensemble des plats sera
ensuite regroupé pour
former un grand banquet.
49
SCOLAIRES
COLLÉGIENS ET LYCÉENS
Visites
découverte
dans les
expositions
Ateliers
d’estampe
dans les
expositions
La visite explorera
la thématique
du fantastique
– au programme de
l’enseignement du français
et de l’histoire des arts –
omniprésente dans les
estampes du XIXe siècle,
en France comme
au Japon. En découvrant
un monde peuplé de
créatures extraordinaires,
entre imagination et
cauchemar, ils pourront
appréhender les craintes
de l’homme dans
une époque en proie
au doute mais également
à l’inépuisable richesse
imaginative des artistes.
Au cours de la visite
des deux expositions,
avec un(e) plasticien(ne),
les élèves découvrent
l’univers fascinant des
estampes fantastiques,
à travers leur sujet
mais aussi à travers
la technique présentée
dans deux espaces
pédagogiques. Ensuite,
en atelier, ils produisent
leur propre gravure.
Visites
littéraires
dans les
expositions
Cette visite révèlera
plus particulièrement
les grandes œuvres
littéraires, sources
d’inspirations pour
les graveurs romantiques
du XIXe siècle. La divine
Comédie, Gargantua,
Don Quichotte, Macbeth, Le Docteur Faustus, ou
encore Les fleurs du mal,
offrent un univers propice
au fantastique entre
réel et irréel, rationnel
et irrationnel, ordinaire
et extraordinaire.
Le voyage s’achèvera
en Extrême-Orient sur
les mythes qui prennent
place dans les estampes
colorées de Kuniyoshi.
50
Téléchargez le dossier
enseignants de ces deux
expositions sur
www.petitpalais.paris.fr,
rubrique enseignants/
scolaires
Visitesconférences
Durée : 1h30.
Dans les salles du musée,
face aux œuvres.
L’univers muséal
Visite découverte
du Petit Palais
L’histoire, l’architecture
du musée et le déploiement
de ses collections en
une visite générale.
La représentation
humaine
Art et société
Portraits, autoportrait
Vases, sculptures et
objets restituent quelques
aspects des mondes grec
et romain.
Portraits d’apparat,
portraits intimes,
expressifs, autoportraits…
A travers les siècles,
leurs formes sont
multiples autant que
leurs fonctions.
Le corps
De la recherche de la beauté
à l’expression du sentiment,
au fil des siècles, les
représentations humaines
s’inscrivent dans une
infinie variété de formes.
Fonctionnement
de l’image
Espace et perspective
en peinture
Par divers jeux de lignes,
de couleurs, de plans,
de proportions…
le peintre charpente son
tableau et cherche à créer
l’illusion de l’espace.
(mallette pédagogique)
Image et narration
Les rapports entre
peintures et textes sont
multiples. Quelles mises
en scène les peintres
ont-ils élaborées, de
la Renaissance au début
du XXe siècle, pour faire
« parler » les images ?
Qu’est-ce qu’un musée ?
A travers l’histoire,
l’architecture et la
découverte des collections
du Petit Palais, la visite
veut sensibiliser les élèves
à ce qu’est un musée
à travers sa mission,
les choix qui président
à la présentation
des œuvres et les divers
corps de métier qui lui
donnent vie.
PETIT PALAIS, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
L’Antiquité
Contes, récits,
mythes
et légendes
La Renaissance,
une nouvelle vision
de l’Homme et du monde
Cette approche orale et/
ou littéraire donne à voir
le sens des oeuvres dans
ce qu’elles ont de plus
onirique et sensible. Elle
doit être perçue comme
une mise en contexte du
thème choisi.
Durée : 1h30. 30 €
Inspiration antique,
exaltation du corps humain
et de la nature, maîtrise
du temps et de la
perspective, découverte
de l’altérité… : autant
de thèmes à traquer dans
les œuvres de la collection.
Le siècle des Lumières
Dans l‘atmosphère intime
d’un salon, peintures,
tapisseries, meubles
et objets témoignent de
la naissance des Lumières.
Le XIXe siècle
Les transformations
sociales engendrées
par l’ère industrielle
apparaissent sur
les cimaises du musée
à travers les différents
courants artistiques
(académisme, réalisme,
impressionnisme…) qui
animèrent le XIXe siècle.
1900 : Au temps
de l’Exposition universelle
Inscrit dans un projet
urbanistique grandiose,
le Petit Palais par
son architecture, son
décor et ses collections
est un révélateur
du prestige de la France
et de sa capitale.
Dieux et héros
de l’Olympe
Depuis l’Antiquité
et à travers les siècles,
les œuvres sont
de véritables livres
ouverts sur la mythologie
gréco-romaine.
Accessibilité scolaires
Clis – Handicap visuel / mental
Pour les classes
d’élémentaires accueillant
des élèves en situation
de handicap, visuel
ou mental, le Petit Palais
propose des activités
accessibles, animées
par des intervenants
sensibilisés au handicap.
Ateliers d’arts Contes, récits, Groupes
plastiques
mythes
de personnes
et légendes
EN SITUATION
Durée : 2h
DE HANDICAP
Visite dans les salles et
création plastique en atelier.
Élémentaires
Tableau gourmand
Visites
découverte
Élémentaires
Durée : 1h ou 1h30
Dans les salles du musée,
face aux œuvres.
30 € (tarif aménageable
en fonction du nombre
de participants)
Ma première visite
au musée
Avec une mallette jeu à
manipuler, sensibilisation
à l’espace du musée,
à son architecture et à
différents types d’œuvres.
Les 5 sens
Une mallette jeu à
manipuler pour éprouver
ses 5 sens devant les
œuvres et les découvrir
autrement.
La peinture dans
tous ses états
Une mallette multisensorielle pour découvrir
la peinture et les tableaux
avec tous ses sens.
Accessibilité adultes
Découverte sensorielle,
avec une mallette jeu,
des œuvres liées à la
gourmandise (naturemortes, vaisselle …)
Création : réalisation d’un
tableau en relief, tactile
et odorant, par collage de
matériaux divers et ajout
de senteurs.
Reflets sur l’eau
Découverte sensorielle,
avec une mallette jeu,
des tableaux de paysage.
Création : réalisation d’un
tableau peint et odorant,
peinture au doigt ou au
pinceau, rythme et geste,
et ajout de senteurs.
Durée : 1h ou 1h30
Dans les salles du musée,
face aux œuvres,
approche sensible autour
de belles histoires et d’un
matériel multi sensoriel.
Élémentaires
Bestiaire au musée
Domestiques, sauvages,
fantastiques, à poils
ou à plumes, les animaux
sont très présents
au musée.
Dame nature
La nature et les éléments
inspirent les œuvres d’art
autant que les contes.
Masque et
expressions
Du sourire à la grimace,
les portraits du musée
reflètent toutes les
expressions humaines.
Création : modelage
d’un masque d’expression
en argile. Prévoir des boîtes
pour remporter les travaux.
Le Petit Palais, accueille
tous les publics en
situation de handicap.
Toutes les salles du
musée, les sanitaires
et les ascenseurs sont
adaptés aux personnes
à mobilité réduite.
Le service éducatif
et culturel organise
des activités appropriées
aux attentes de chacun,
sur demande, pour
groupes d’adultes,
d’enfants ou de familles.
Ces visites sont
accompagnées par des
intervenants du Service
éducatif et culturel
sensibilisés aux différents
handicaps.
Visites multi-sensorielles,
ateliers de pratique
artistique adaptés, visites
en lecture labiale, visites
mixtes voyants/déficients
visuels …
Public
du champ social
Le service éducatif
et culturel organise
des activités adaptées
à tous les publics
issus du champ social.
Visites découverte
du musée, visite
alphabétisation, visites
contées, ateliers…
sont accompagnées
par des intervenants
du Service éducatif
et culturel, conférencières,
animateurs, conteuses
ou plasticiens, sensibilisés
à ces différents publics.
Consulter la brochure
spécifique sur
www.petitpalais.paris.fr
Consulter la brochure
spécifique sur
www.petitpalais.paris.fr
Du visage
aux portraits
Découverte des portraits,
peints ou sculptés et
des différentes façons
de représenter l’homme
et son visage. Supports
ludiques à manipuler.
PETIT PALAIS, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
51
MAISONS
DE VICTOR HUGO
6, place des Vosges
75 004 Paris
www.musee-hugo.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
Réservations
Tél. : 01 42 72 69 49
Fax : 01 42 72 06 64
COURRIEL : francoise.
[email protected]
Accès
Métro : Lignes 1, 5, 8
Saint-Paul, Bastille,
Chemin-Vert
Bus : 20, 29, 65, 69, 87,
91, 96.
horaires
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h à 18h.
Fermé le lundi et certains
jours fériés.
38, Hauteville
Saint Peter Port
Guernesey GY1 1DG
Iles AngloNormandes
Grande Bretagne
www.musee-hugo.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
Réservations
Tél. + 44 (0) 1481 721 911
COURRIEL : [email protected]
cwgsy.net
horaires
Ouvert tous les jours
sauf dimanche et jours
fériés d’avril à septembre,
de 12h à 16h en avril,
de 10h à 16h de mai
à septembre. Visites
guidées uniquement.
Conditions :
© Didier Messina
Les réservations sont obligatoires pour toutes les visites
et les activités en groupe (scolaires, périscolaires,
adultes, handicapés, avec conférencier extérieur),
15 jours avant la date souhaitée.
expositions
Accessibilité
EROS HUGO,
Entre pudeur
et excès
Accessible aux visiteurs
à mobilité réduite.
Audiophones à disposition
pour les visiteurs
malentendants.
Traduction en langue de
signes LSF sur réservation.
Visites tactiles
sur réservation.
19 novembre 2015 — 21 février 2016
Grande exposition de la rentrée, « Eros Hugo »
évoque, selon un parcours chronologique, les
visions de la femme, de l’amour, de la
sexualité, très présents dans la vie de Victor
Hugo, mais qui n’apparaissent dans son œuvre,
le plus souvent, que de façon voilée. Pudeur
et excès forment les deux faces d’un même
mouvement qui est celui du désir souverain,
du dieu Eros dictant sa loi aussi bien aux
attractions humaines qu’au geste poétique. —
Attention : certaines œuvres présentées dans
l’exposition « Eros Hugo » peuvent heurter la
sensibilité des jeunes enfants.
Pour des projets de classes
à PAC, des parcours
culturels, des projets
pour personnes déficientes
mentales ainsi que
pour des élèves non
francophones, contactez
le service culturel :
[email protected]
Jules Vallou
de Villeneuve,
Nu de dos,
1852-1853
Épreuve sur
papier salé
à partir d’un
52
MAISONS DE VICTOR HUGO
négatif papier
ciré, sur
son papier
de montage
d’origine,
Paris, collection
Gérard Lévy
Expositions
Les Hugo, une
famille d’artistes
14 avril — 21 août 2016
Le musée propose sur la totalité de ses espaces
une exposition consacrée à l’activité artistique
que la famille Hugo a déployée sur pas moins
de six générations. Mêlant des œuvres
connues – celle de Victor Hugo, en particulier,
ou de Jean Hugo – elle sera aussi l’occasion de
belles redécouvertes avec les peintures et
dessins de Georges Hugo, le petit-fils célébré
de L’Art d’être grand père dont on ignore
souvent qu’il fut un peintre de talent, ou les
gravures de Léopold Hugo, le neveu, étrange
personnalité à la fois mathématicien et artiste.
Georges Hugo
(1868-1925).
« Victor Hugo
descendant
le look-out
à Hauteville
House ».
Huile sur toile.
Paris, Maison
de Victor Hugo.
© Maisons
de Victor Hugo / Roger-Viollet
MAISONS DE VICTOR HUGO
53
Scolaires et centres
de loisirs
Visites
contées
Durée : 1h30.
Élémentaires
Mille et une bêtises
L’art d’être
grand-père
Monstres et
merveilles chez
Monsieur Hugo
Elémentaires (7-11 ans)
Victor Hugo, une vie
comme un conte
Du preu Pécopin
et de la belle Baldur
Élémentaires (10-11 ans)
Gilliat le marin
Notre-Dame de Paris
Cosette et Gavroche
adultes
Visitespromenades
thématiques
Durée : 2 × 1h30.
Élémentaires (9-11 ans)
La dame cathédrale
Parcours en deux temps :
visite contée « Notre-Dame
de Paris » au musée
puis découverte
de la cathédrale : façade,
portails, intérieur
La cathédrale
dans sa cité
Durée : 1h30.
Collégiens et lycéens
Le Paris de Victor
Hugo
La visite de l’appartement
de Victor Hugo place
des Vosges, sur le thème
de son rapport entretenu
avec Paris est poursuivie
par un parcours à travers
le Marais évoquant
les lieux où l’écrivain
a séjourné et les
mutations urbaines.
La dame cathédrale
Visitesconférences
Durée : 1h30.
Durée : 1h30.
Collégiens et lycéens
La vie et l’œuvre
de Victor Hugo
La vie et l’œuvre
de Victor Hugo
Victor Hugo, citoyen
et homme politique
Victor Hugo : combat
contre la peine
de mort
Parcours en deux temps :
visite contée « Notre-Dame
de Paris » au musée
puis découverte de l’île
de la Cité
Parcours en deux temps :
présentation du roman
Notre-Dame de Paris
au musée puis découverte
de la cathédrale : façade,
portails, intérieur.
Hernani :
pièce et bataille
Sur les pas
de Gavroche
La cathédrale
dans sa cité
Victor Hugo :
père de l’école
républicaine ?
Après la visite contée
« Cosette et Gavroche »,
les élèves partent
à la découverte du
quartier de la Bastille.
Parcours en deux temps :
présentation du roman
Notre-Dame de Paris
au musée puis découverte
de l’île de la Cité.
Sur les pas
de Gavroche
Après la présentation
du contexte de l’écriture
des Misérables les visiteurs
partent à la découverte
du quartier de la Bastille.
Visitesdécouvertes
Durée : 1h30.
Élémentaires (10-11 ans)
Victor Hugo:
défenseur des droits
de l’enfant
La question des
femmes dans l’œuvre
de Victor Hugo
Hugo face à son
époque
Victor Hugo :
poète de l’enfance
Collégiens et lycéens
(à partir de la 3e)
Victor Hugo,
Notre-Dame de Paris
et la question
du patrimoine
Victor Hugo,
défenseur des droits
de l’enfant
Victor Hugo, l’homme
de son époque
Votre portrait,
Monsieur Hugo !
54
Visitesconférences
MAISONS DE VICTOR HUGO
Victor Hugo, citoyen
et homme politique
Victor Hugo :
combat contre
la peine de mort
Hernani :
pièce et bataille
Victor Hugo:
défenseur des droits
de l’enfant
Victor Hugo :
père de l’école
républicaine ?
La question des
femmes dans l’œuvre
de Victor Hugo
Hugo face
à son époque
Victor Hugo :
poète de l’enfance
Victor Hugo,
Notre-Dame de Paris
et la question
du patrimoine
adultes
Visitesconférences
thématiques
Visitespromenades
thématiques
Durée : 1h30.
Durée : 2h.
Visite dans les salles et
création plastique en atelier.
Victor Hugo,
Alexandre Dumas :
les écrivains face
à l’Histoire
Victor Hugo et
Théophile Gauthier :
portraits croisés
Victor Hugo
et Alphonse
de Lamartine : deux
poètes romantiques
engagés
Le Paris
de Victor Hugo
Visite de l’appartement
de Victor Hugo place
des Vosges sur le thème
de son rapport entretenu
avec Paris poursuivie
par un parcours à travers
le Marais évoquant
les lieux où l’écrivain
a séjourné et les mutations
urbaines qu’il a vécues.
Victor Hugo
et George Sand :
engagement et amitié
dame cathédrale
Parcours en deux temps :
présentation du roman
Notre-Dame de Paris
au musée puis découverte
de la cathédrale : façade,
portails, intérieur.
La cathédrale
dans sa cité
Parcours en deux temps :
présentation du roman
Notre-Dame de Paris
au musée puis découverte
de l’île de la Cité.
Sur les pas
de Gavroche
Après la présentation
du contexte de l’écriture
des Misérables les visiteurs
partent à la découverte
du quartier de la Bastille.
© Paris Musées / Capucine
Requillart
MAISONS DE VICTOR HUGO
55
Hôtel Scheffer-Renan
16, rue Chaptal
75 009 Paris
www.vie-romantique.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
MUSÉE DE LA VIE
ROMANTIQUE
Renseignements
Réservations
Tél. : 01 55 31 95 67
Fax : 01 71 19 24 12
COURRIEL : reservations.
[email protected]
Accès
Métro : Ligne 2, Blanche,
Pigalle. Ligne 12, SaintGeorges. Ligne 13, Liège
Bus : 74, 67, 68
Velib’ : 38 rue Victor Massé,
28 rue J.B Pigalle
horaires
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h à 18h.
Fermé le lundi et
certains jours fériés.
© Christophe Fouin
exposition
Conditions :
VISAGES
DE L’EFFROI,
VIOLENCE
ET FANTASTIQUE
DE DAVID À DELACROIX
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
3 NOVEMBRE 2015 — 28 FEVRIER 2016
Emile Signol
(1804-1892),
La Folie
de la fiancée
de Lammermoor,
1850, Tours,
musée
des Beaux-Arts
© Tours, MBA
56
MUSéE DE LA VIE ROMANTIQUE
« Visages de l’Effroi » montre, à travers un
ensemble d’une centaine d’œuvres souvent
inédites, les formes françaises du romantisme
fantas-tique et noir, nourries tant par le
traumatisme révolutionnaire que par la
littérature ancienne et contemporaine, comme
par exemple le mythe celte d’Ossian représenté
par Ingres et son cercle ou la redécouverte de
Dante illustrée par Delacroix ou Ary Scheffer.
Cette exposition est organisée en collaboration
entre le musée de la Vie romantique et le
musée de la Roche-sur-Yon.
SCOLAIRES
ÉLÉMENTAIRES ET CENTRES DE LOISIRS
CONTES
Durée : 1h.
LA FÉE AUX GROS YEUX
D’APRÈS LES CONTES
D’UNE GRAND-MÈRE
DE GEORGE SAND
Un conte magique pour
apprendre à regarder
au-delà des apparences
et percevoir « la beauté »
en portant un regard
différent sur le monde
qui nous entoure.
LE CHÊNE PARLANT
D’APRÈS LES CONTES
D’UNE GRAND-MÈRE
DE GEORGE SAND
Pendant que la nature
est occupée à s’habiller
de mille couleurs dans
le jardin de l’enclos Chaptal
où George Sand venait
en voisine, profitons-en
pour découvrir l’histoire
du petit Emmi et
d’un arbre extraordinaire.
Un conte fantastique
que la célèbre romancière
racontait à ses petites filles.
GEORGE SAND,
UNE DRÔLE
DE GRAND-MÈRE !
Entre réalité et
merveilleux, les enfants
découvrent le récit conté
de la vie de la célèbre
romancière, grande
amoureuse, artiste
romantique au prénom
d’homme !
CONTE DE NOËL D’APRÈS CHARLES
DICKENS
Une jolie leçon d’humanité
par le détour du
fantastique. Dickens
transforme un cruel
grippe-sou en un homme
généreux et attentif
à ceux qui l’entourent :
la magie et le miracle
de Noël… Un conte
de Charles Dickens, l’un
des plus grands écrivains
anglais du XIXe siècle,
qui rencontra le peintre
Ary Scheffer ici-même.
VISITESANIMATIONS
ATELIER
PLASTIQUE
Durée : 1h.
Durée : 2h.
HISTOIRES EN ÉVENTAIL
COMME PAR HASARD !
Rencontre d’un conte
envoûtant et d’un objet
magique : l’éventail
des caricatures de George
Sand. Les enfants créent
et décorent un éventail
en s’inspirant de cette
drôle d’histoire !
DES VISAGES ET NOUS…
DÉVISAGEONS-NOUS !
Les enfants partent à la
découverte des portraits
du musée. Ils sont invités
à observer les détails
des visages (yeux, nez,
bouche, cheveux…),
à mimer les expressions
et attitudes. À l’issue
de leur observation,
ils créent leur drôle
de portrait avec l’aide
d’Ary Scheffer, le peintre,
maître des lieux.
À partir de couleurs
écrasées sur une feuille
de papier pour obtenir
des formes aléatoires,
George Sand pratiquait
la « dendrite » et
retravaillait les taches,
selon son imagination,
de façon à créer un paysage,
un personnage, des
animaux, des monstres…
Les enfants perçoivent,
en exécutant leurs
« dendrites » qu’une œuvre
même réaliste peut avoir
comme point de départ
un tracé dû au hasard.
CYCLE CONTE
ET ARTS
PLASTIQUES
Cycle de deux séances
sur une journée ou deux
demies journées
(une séance de conte d’1h
au musée et une séance
plastique de 2h dans votre
établissement).
GEORGE SAND,
UNE IMAGINATION
DÉBORDANTE !
Conte « George Sand,
une drôle de grand-mère ! »
suivi d’une création
plastique : réalisation
de « dendrites » à la manière
de la grande écrivain.
À partir de taches d’encre
ou d’aquarelle obtenues
par pliage de papier, travail
aux pinceaux de ces formes
aléatoires et réalisation
de paysages imaginaires.
HISTOIRES
DE PRINCESSES…
Des peintures surgissent
de merveilleuses
histoires… Une reine
mélancolique et ses filles,
d’élégantes princesses
spirituelles et artistes,
une altesse qui voyage…
MUSéE DE LA VIE ROMANTIQUE
57
SCOLAIRES
COLLÉGIENS ET LYCÉENS
VISITESCONFÉRENCES
DANS LE CADRE
DE L’EXPOSITION
Durée : 1h30.
« VISAGES DE L’EFFROI,
VIOLENCE ET
FANTASTIQUE DE DAVID
À DELACROIx » 3 novembre 2015
— 28 février 2016
SCOLAIRES
COLLÉGIENS ET LYCÉENS
VISITESCONFÉRENCES
THÉMATIQUES
Durée : 1h30.
LE MUSÉE DE LA VIE
ROMANTIQUE Installé dans la maison
du peintre Ary Scheffer,
construite en 1830,
le musée situé dans
le quartier de La Nouvelle
Athènes présente un
cadre historique intimiste
évoquant l’époque
romantique. Le peintre
Ary Scheffer, portraitiste
de Louis-Philippe,
y peignait et recevait
« le Tout-Paris » artistique
et intellectuel :
compositeurs, écrivains,
hommes politiques,
philosophes…
Les collections permettent
également d’évoquer
grâce à de nombreux
souvenirs la femme libre,
engagée, indépendante,
moderne : l’écrivain
George Sand.
DIALOGUE ENTRE
LES ARTS : PEINTURE,
LITTÉRATURE,
MUSIQUE
ROMANTIQUES
À la période romantique,
les sources d’inspiration
artistiques se bousculent.
Les arts se répondent
et découvrent de nouveaux
sujets à explorer.
Les textes de Walter
Scott, Byron, Bürger
influencèrent la peinture
dont celle de Scheffer
ainsi que la musique
et l’opéra.
GEORGE SAND,
FEMME ROMANTIQUE
ET MODERNE L’écrivain a incarné
la modernité des années
1830-1860 par son
indépendance d’esprit,
son génie créatif,
son engagement politique
et social et son amour
de la nature…
VISITE LITTÉRAIRE :
GEORGE SAND
Cette visite littéraire
se déroule dans l’univers
intime du musée
et propose des lectures
de textes choisis
de George Sand (Un hiver
à Majorque, Lélia, Consuelo,
Histoire de ma vie…) en
écho aux œuvres exposées.
VISITE LITTÉRAIRE
« LES ROMANTIQUES »
Cette visite propose
une plongée au cœur
du romantisme à travers
des lectures d’extraits
de textes des plus grands
auteurs de la première
moitié du XIXe siècle :
Walter Scott, Byron,
Bürger… face aux œuvres
qu’ils ont inspirées.
58
MUSéE DE LA VIE ROMANTIQUE
CYCLES
INTER-MUSÉES
VISITESPROMENADES
L’ATELIER D’ARTISTE
AU XIXe SIÈCLE
musée de la Vie
romantique / musée Delacroix / musée Gustave
Moreau / musée Bourdelle
Durée : 1h30.
Découverte des ateliers
d’Ary Scheffer,
Eugène Delacroix,
Gustave Moreau, Antoine
Bourdelle : ces lieux
de création, de vie, de
rencontres et d’échanges.
Durée : 4 × 1h30.
LES ÉCRIVAINS
AU XIXe SIÈCLE
MUSÉE DE LA VIE
ROMANTIQUE / MAISON DE BALZAC / Maison VICTOR HUGO
Ce cycle présente trois
écrivains majeurs
du XIXe siècle.
Premier rendez-vous :
Musée de la Vie
romantique pour
une visite-conférence
consacrée à George Sand
et son temps.
Deuxième rendez-vous :
Maison de Balzac
pour la visite-conférence
« La vie et l’œuvre
de Balzac ».
Troisième rendez-vous :
Maison de Victor Hugo
pour la visite-conférence « La vie et l’œuvre
de Victor Hugo »
Durée : 3 × 1h30.
L’ATELIER D’ARTISTE
AU XIXe SIÈCLE
Les ateliers se multiplient
tout au long du XIXe siècle
sous l’effet de la
démocratisation du statut
de l’artiste dans les
quartiers neufs comme
celui de la Nouvelle Athènes.
Lieu de rencontres et de
débats, espace d’exposition
et de création, les ateliers
d’Ary Scheffer sont
le point de départ d’une
promenade dans le quartier
à la découverte de ces
espaces caractéristiques. À LA DÉCOUVERTE
DU PARIS ROMANTIQUE :
« LA NOUVELLE
ATHÈNES » Promenade sur les traces
des grandes figures du
romantisme : Sand, Hugo,
Chopin, Liszt, Delacroix…
LE PANTHÉON
DU 9e ARRONDISSEMENT :
LE CIMETIÈRE
MONTMARTRE
Lieu de promenade
favori du Montmartrois
Berlioz, le cimetière
est aujourd’hui
la nécropole romantique
par excellence.
adultes
VISITESCONFÉRENCES
THÉMATIQUES
Durée : 1h30.
LE MUSÉE DE LA VIE
ROMANTIQUE Une occasion de découvrir
ce lieu intimiste où
le peintre Ary Scheffer,
portraitiste de LouisPhilippe, peignait et
recevait « le Tout-Paris »
artistique et intellectuel :
compositeurs, écrivains,
hommes politiques,
philosophes…
Les collections permettent
également d’évoquer
grâce à de nombreux
souvenirs la femme
libre, engagée,
indépendante, moderne :
l’écrivain George Sand.
DIALOGUE ENTRE
LES ARTS : PEINTURE,
LITTÉRATURE, MUSIQUE
ROMANTIQUES
À la période romantique,
les sources d’inspiration
artistiques sont multiples.
Les arts se répondent et
découvrent de nouveaux
sujets à explorer. Les textes
de Walter Scott, Byron,
Bürger influencèrent
la peinture dont celle
de Scheffer ainsi que
la musique et l’opéra.
GEORGE SAND,
FEMME ROMANTIQUE
ET MODERNE
L’écrivain a incarné
la modernité des années
1830-1860 par son
indépendance d’esprit,
son génie créatif, son
engagement politique
et social et son amour
de la nature…
PUBLIC
DU CHAMP SOCIAL
VISITE LITTÉRAIRE
GEORGE SAND
Cette visite littéraire
se déroule dans l’univers
intime du musée
et propose des lectures
de textes choisis
de George Sand (Un hiver
à Majorque, Lélia, Consuelo,
Histoire de ma vie…)
en écho aux œuvres
exposées.
PARCOURS
Durée : 1h30.
L’ATELIER D’ARTISTE
AU XIXe SIÈCLE
(visite / parcours
dans le quartier)
Cette visite propose
une plongée au cœur
du romantisme à travers
des lectures d’extraits
de textes des plus grands
auteurs de la première
moitié du XIXe siècle :
Walter Scott, Byron,
Bürger… face aux œuvres
qu’ils ont inspirées.
Les ateliers se multiplient
tout au long du
XIXe siècle sous l’effet
de la démocratisation
du statut de l’artiste
dans les quartiers neufs
comme celui de la Nouvelle
Athènes. Lieu de
rencontres et de débats,
espace d’exposition
et de création, les ateliers
d’Ary Scheffer sont le point
de départ d’une promenade
dans le quartier à la
découverte de ces espaces
caractéristiques. LES VENDREDIS
DU « TOUT-PARIS »,
LE SALON DU PEINTRE
ARY SCHEFFER
À LA DÉCOUVERTE
DU PARIS ROMANTIQUE :
LE QUARTIER DE « LA
NOUVELLE ATHÈNES » VISITE LITTÉRAIRE
« LES ROMANTIQUES »
Découverte de l’art
du peintre, professeur
de dessin des enfants
de Louis-Philippe dans
le salon duquel se
croisaient compositeurs,
écrivains, hommes
politiques, philosophes.
Promenade sur les traces
des grandes figures du
romantisme : Sand, Hugo,
Chopin, Liszt, Delacroix…
DAVID D’ANGERS
ET LES MÉDAILLONS
ROMANTIQUES
Lieu de promenade
favori du Montmartrois
Berlioz, le cimetière
est aujourd’hui
la nécropole romantique
par excellence.
Un bel ensemble de
médaillons du sculpteur
David d’Angers permet
d’évoquer de nombreuses
figures du monde
des arts de la première
moitié du XIXe siècle
de Goethe à Sand,
de Delacroix à Musset.
MUSéE DE LA VIE ROMANTIQUE
LE PANTHÉON
DU 9e ARRONDISSEMENT :
LE CIMETIÈRE
MONTMARTRE
UNE JOURNÉE :
UN MUSÉE,
UN QUARTIER
Durée : 2 × 1h30.
LE MUSÉE DE LA VIE
ROMANTIQUE À LA DÉCOUVERTE
DU PARIS ROMANTIQUE :
LE QUARTIER DE « LA
NOUVELLE ATHÈNES »
VISITECONFÉRENCE
DANS LE CADRE
DE L’EXPOSITION
UN MUSÉE
SUR MESURE
Durée : 1h30.
Cette visite permet
de découvrir le musée
et ses collections à travers
un discours adapté selon
les groupes.
Des visites de sensibilisation
sont possible : destinées
aux travailleurs sociaux
pour favoriser l’accès
au musée et découvrir
ses ressources.
Possibilité de hors
les murs (Paris et proche
banlieue) et de cycles.
Durée : 1h30.
« VISAGES DE L’EFFROI,
VIOLENCE ET
FANTASTIQUE DE DAVID
À DELACROIX » PERSONNES ÂGÉES
EN RÉSIDENCEs
3 novembre 2015
— 28 février 2016
Durée : 1h30.
Parcours illustré
d’un PowerPoint sur place.
CONFÉRENCES
DIALOGUE ENTRE
LES ARTS : PEINTURE,
LITTÉRATURE, MUSIQUE
ROMANTIQUES
GEORGE SAND,
FEMME ROMANTIQUE
ET MODERNE
59
ACCESSIBILITÉ
HANDICAP VISUEL
VISITESCONFÉRENCES
PARCOURS
DESCRIPTIFS
Durée : 1h30.
Groupes de 6 personnes
et leurs accompagnateurs.
Durée : 1h30.
LE MUSÉE DE LA VIE
ROMANTIQUE AU BOUT
DES DOIGTS
Cette séance alterne visite
descriptive et découverte
tactile pour appréhender
le musée et ses collections.
Un parcours articulé autour
de cinq lieux : l’atelier-salon
d’Ary Scheffer, le salon
George Sand, la chambre
bleue, le jardin d’hiver,
le salon des romantiques.
LES MÉDAILLONS
DE DAVID D’ANGERS :
MIROIR D’UN MONDE
À LA DÉCOUVERTE
DU PARIS ROMANTIQUE :
LE QUARTIER DE « LA
NOUVELLE ATHÈNES »
Promenade sur les traces
des grandes figures du
romantisme : Sand, Hugo,
Chopin, Liszt, Delacroix…
LE PANTHÉON
DU 9e ARRONDISSEMENT :
LE CIMETIÈRE
MONTMARTRE
Lieu de promenade favori
du Montmartrois Berlioz,
le cimetière est aujourd’hui
la nécropole romantique
par excellence.
Visite-conférence tactile
à travers une sélection
de médaillons de David
d’Angers représentatifs
des figures marquantes
du romantisme.
60
MUSéE DE LA VIE ROMANTIQUE
HANDICAP AUDITIF
HANDICAP MENTAL
ou PSYCHIQUE
HANDICAP MOTEUR
VISITESCONFÉRENCES
EN LECTURE
LABIALE
VISITES
ET CONTES
AUTOUR DES
COLLECTIONS
Seules les salles d’exposition au rez-de-chaussée
sont accessibles.
Avant toute visite,
il est vivement conseillé
de prendre contact
avec le musée pour
le détail des conditions
d’accès et de stationnement.
Durée : 1h30.
Groupes de 10 personnes.
Durée adaptée selon
la capacité d’écoute et de
compréhension du groupe
DÉCOUVERTE DU MUSÉE en hôpital de jour ou
DE LA VIE ROMANTIQUE en institution spécialisée.
Ou possibilité de mise
à disposition de boucles
magnétiques adaptables
sur audioguides.
Visite de l’exposition
« VISAGES DE L’EFFROI,
VIOLENCE ET
FANTASTIQUE DE DAVID
À DELACROIX »
3 novembre 2015
— 28 février 2016
100 bis rue d’Assas
75 006 Paris
MUSÉE ZADKINE
www.zadkine.paris.fr
www.parismusees.paris.fr
Renseignements
Réservations Tél. : 01 49 54 73 91 / 93
Fax : 01 45 44 21 65
Les mardis et mercredis
de 10h à 18h
COURRIEL : action-culturelle.
[email protected]
Accès
Métro : Ligne 12 et ligne 4
Conditions :
Les réservations sont
obligatoires pour toutes
les visites et les activités
en groupes (scolaires,
périscolaires, adultes,
handicapés, avec
conférencier extérieur),
15 jours avant
la date souhaitée.
Station Notre-Dame
des Champs, Vavin
RER B : Port Royal
Bus : 83, 38, 82, 91, 58
Vélib’: 90 rue d’Assas
horaires
Ouvert du mardi
au dimanche de 10h à 18h.
Fermé le lundi
et certains jours fériés.
© Véronique Koehler
EXPOSITION
Des(t/s)ins
de guerre
Printemps 2016
Ossip Zadkine, (1890-1967),
Album : eaux-fortes
de la guerre
1914-1918, « Vingt
eaux fortes
inédites, dessinées
et gravées par
Ossip Zadkine »,
1919, imprimeur
Images de corps brisés, de vies fauchées, l’espace
qui bascule et se déconstruit, les dessins et
gravures réalisés par Zadkine durant la Première
Guerre mondiale, sont ceux de l’implacable. Ces
quelques soixante compositions seront réunies,
pour la première fois, dans les ateliers dans
lesquels Zadkine, engagé volontaire dès 1915,
gazé en 1916, définitivement réformé en 1918,
s’installa en 1928. Aux côtés de ces dessins de
guerre : l’œuvre de Chris Marker Owls at noon,
Prelude : The Hollow Men, inspirée du poème Les
Hommes creux écrit par T.S. Eliot en 1925.
Fragments du poème de l’écrivain américain,
photographies hallucinées de soldats blessés,
images de femmes belles à pleurer y alternent en
séquences sérielles sur huit écrans, selon une
écriture bouleversant les conventions narratives.
Chambre d’écho, le temps d’une exposition, des
éclats de guerre sur papier laissés par celui qui fut
de ceux – Apollinaire, la tête bandée, Cendrars,
le bras arraché – qui en revinrent. Dont le destin
fut d’en revenir.
Maison Wittmann,
eau-forte sur
papier hollande,
27,5 × 36,4 cm.
Paris, musée
Zadkine.
© Musée Zadkine
/ Roger-Viollet.
© Adagp, Paris
2015.
MUSÉE ZADKINE
61
Scolaires et centres
de loisirs
Atelier
d’écriture
Durée : 1h.
Sur réservation.
Cet atelier est précédé
d’une séance de conte
(durée : 1h).
Pour créer son arbre
ou son autoportrait
à la lumière de la visite
contée.
Un atelier d’écriture
poétique et/ou de collage.
Lecture
Durée : 1h.
Sur réservation.
Ateliers
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Centres de loisirs
Un conte de papier
Entre sculpture et légende…
Fabriquer les personnages
du conte que l’on aura
écouté au milieu des
sculptures de Zadkine.
Forêt humaine
Tout en faisant
dessiner les enfants,
une plasticienne les invite
à découvrir les sculptures
de Zadkine inspirées
des arbres et de la nature.
Un atelier pour apprendre
à regarder.
Zadkine en poésie
Une invitation à entendre
les poèmes de Zadkine
et de ses amis :
Max Jacob, Jean Cassou,
André Salmon, Guillaume
Apollinaire et Paul Eluard
auquel Zadkine rendit
un hommage sculpté.
Visitesanimations
Cycle
inter-musées
Visitesconférences
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Durée : 2h au musée
Zadkine (visite
animation) et 2h au
musée Bourdelle (atelier).
Sur réservation.
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Maternelles
et élémentaires
Entrer dans le secret
d’une œuvre et
dans l’intimité du monde
d’Ossip Zadkine.
Maternelles
par ½ groupes
Touchez, s’il vous plait
Manipulations et jeux
tactiles : une sensibilisation
interactive et ludique
aux matières et formes
des sculptures de Zadkine.
Élémentaires
Voir et dire Zadkine
À partir d’une
présentation de quatre
œuvres d’Ossip Zadkine,
l’intervenante propose
aux enfants de mettre
en mots leurs perceptions.
De la vision à l’expression
orale.
Modeler la lumière
Bronze, pierre ou bois,
c’est la lumière qui
cisèle les volumes.
À toi de la dessiner
puis de la modeler.
Visiteanimation
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Maternelles, élémentaires
et collégiens
La vie de l’œuvre,
de sa création à son
entrée au musée
De l’élaboration
de l’œuvre dans l’atelier,
à sa présentation
dans le musée :
la vie d’Ossip Zadkine
et de Valentine Prax.
Raconter et dessiner.
Visite animation
© F. de Chazournes
62
MUSÉE ZADKINE
Collégiens et lycéens
à la rencontre de…
Pas si vieux que ça !
La narration de mythes
grecs et ce qui demeure
de ces récits et personnages
lointains dans notre vie :
les mots, les expressions,
la création artistique,
le cinéma ou la publicité.
adultes
Tous Publics
Accessibilité
Parcours
Visiteconférence
théâtralisée
Atelier
pour public
handicapé
mental
Visite tactile
personnes
malvoyantes et
non-voyantes
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Durée : 1h30.
Sur réservation – Groupe
de six personnes maximum.
Durée : 2h.
Sur réservation
Rencontre !
Promenade dans
le quartier, à la rencontre
des artistes ayant vécu
et travaillé à la même
période qu’Ossip Zadkine.
Cette promenade
sera ponctuée de lectures.
Atelier
Durée : 1h30.
Sur réservation.
La sculpture au fil
du dessin
Découverte du musée et
observation des sculptures
au cours d’une séance
de croquis.
Durée : 1h30.
Sur réservation.
Zadkine et la
mythologie grecque
La mythologie n’est
pas pour Zadkine l’étude
académique à laquelle
tout artiste s’initie dans
les écoles d’art, c’est
avant tout une occasion
de revisiter les mythes
fondateurs et de chercher
leur signification première.
Des représentations
d’Hermaphrodite,
de Vénus, de Pomone
à celle d’Orphée, nous
tenterons de comprendre
le rapport singulier que
Zadkine entretient avec
la mythologie.
Visite
conférence
de l’exposition
Durée : 1h30.
Sur réservation.
La sculpture au fil
du dessin
Découverte du musée et
observation des sculptures
au cours d’une séance
de croquis.
Visite
en lecture
labiale
personnes
malentendantes
La vie et l’œuvre
d’Ossip Zadkine
Découverte tactile
des œuvres représentatives
de l’art d’Ossip Zadkine,
sculptées dans le bronze,
la pierre ou le bois.
Utilisation d’une mallette
pédagogique sur les
matériaux et techniques
de la sculpture.
Durée : 1h30.
Sur réservation.
La vie et l’œuvre
d’Ossip Zadkine
Visite découverte
des sculptures de l’artiste,
dans la maison et l’atelier
où il vécut et travailla,
de 1928 à sa mort, en 1967.
« Des (T/s)in(s)
de guerre »
5 février — 5 juin 2016
Visite tactile
© F. Delahaye
MUSÉE ZADKINE
63
EXPOSITIONS 2015 — 2016
Musée d’Art moderne
de la Ville de Paris
2015
juin
juillet
août
sept.
oct.
nov.
dec.
Henry Darger
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
Jusqu’ au 11 octobre 2015
Warhol unlimited
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
2 octobre 2015 — 7 février 2016
Co-Workers. Le réseau comme artiste
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris ­­– ARC
9 octobre 2015 — 31 janvier 2016
Maison de Balzac
Musée Bourdelle
Rhodia Bourdelle. Récit d’une vie, h
Musée bourdelle
18 novembre 2015 – 27 mars 2016
Musée carnavalet –
histoire de Paris
CATACOMBES DE PARIS
Le Marais en héritage (s).
50 ans de sauvegarde depuis la lo
Musée carnavalet – histoire de Paris
4 novembre 2015 — 28 février 2016
La mer à Paris, il y a 45 millions d’années / CATACOMBES DE PARIS
Jusqu’au 31 décembre 2016
CRYPTE archéologique
du parvis Notre-Dame
Musée Cernuschi,
musée des Arts de l’Asie
de la Ville de Paris
Musée Cognacq-Jay,
musée du XVIIIe Siècle
de la Ville de Paris
PALAIS GALLIERA,
Musée DE LA MODE
DE LA VILLE DE PARIS
MUSéE DU GéNéRAL LECLERC
DE HAUTECLOCQUE ET
DE LA LIBéRATION DE PARIS /
MUSéE JEAN MOULIN
PETIT PALAIS,
musée des beaux-arts
de la ville de paris
Séoul Paris Séoul, artistes coréens en France
Musée Cernuschi, musée des Arts de l’Asie de la Ville
16 octobre 2015 — 7 février 2016
Thé, café ou chocolat ?
L’essor des boissons exotiques au XVIIIe siècle
Musée Cognacq-Jay, musée du XVIIIe Siècle de la Ville de Paris
Jusqu’au 27 septembre 2015
La mode retrouvée : les robes-trésor
PALAIS GALLIERA, Musée DE LA MODE DE
7 novembre 2015 — 20 mars 2016
Mémoires gravées. Les timbres racontent la Guerre 39-45
MUSéE DU GéNéRAL LECLERC DE HAUTECLOCQUE ET DE LA LIBéRATION DE PARIS / MUSéE JEAN MOULIN
Jusqu’au 8 novembre 2015
Kuniyoshi. Le démon de l’estampe
PETIT PALAIS, musée des beaux-arts de la ville de paris
1er octobre 2015 – 17 janvier 2016
L’estampe visionnaire. De Goya à Redon / PETIT PALAIS,
musée des beaux-arts de la ville de paris
1er octobre 2015 – 17 janvier 2016
MAISON DE VICTOR HUGO
Eros Hugo. Entre pudeur et excès
maison de victor hugo
19 novembre 2015 — 21 février 2016
musée de la VIE
ROMANTIQUE
Visages de l’effroi. Violence et fanta
musée de la vie romantique
3 novembre 2015 — 28 février 2016
MUSéE ZADKINE
64
2016
jan.
fév.
mars
avril
mai
juin
juillet
août
sept.
Albert Marquet
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
24 mars — 21 août 2016
La boîte de Pandore. Une histoire de la photographie par Jan Dibbets
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
23 mars — 17 juillet 2016
Paula Modersohn-Becker
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
7 avril — 21 août 2016
Balzac et les artistes : Gautier, Hugo et Lamartine
(titre provisoire)
maison de balzac
17 juin — 25 octobre 2016
histoire d’un musée
oi Malraux
aris
L’or du pouvoir. Parcours numismatique
dans l’histoire de Paris
CRYPTE archéologique du parvis Notre-Dame
Printemps 2016
ille de Paris
Jean-Baptiste Huet. Le plaisir de la nature
Musée Cognacq-Jay, musée du XVIIIe Siècle de la Ville de Paris
6 février — 5 juin 2016
rs de la Comtesse Greffulhe
E LA VILLE DE PARIS
paris
,
Anatomie d’une collection
PALAIS GALLIERA, Musée DE LA MODE DE LA VILLE DE PARIS
14 mai 2016 — 12 mars 2017
Antoinette Sasse. Rebelle, résistante et mécène
MUSéE DU GéNéRAL LECLERC DE HAUTECLOCQUE ET DE LA LIBéRATION DE PARIS / MUSéE JEAN MOULIN
Avril 2016 — janvier 2017
George Desvallières. La peinture corps et âme
PETIT PALAIS, musée des beaux-arts de la ville de paris
15 mars — 17 juillet 2016
Dans l’atelier. L’artiste photographié d’Ingres à Jeff Koons
PETIT PALAIS, musée des beaux-arts de la ville de paris
5 avril — 17 juillet 2016
Les Hugo, une famille d’artistes
maison de victor hugo
14 avril — 21 août 2016
astique de David à Delacroix
Des(t/s)in(s) de guerre
musée zadkine
Printemps 2016
65
plans des musées de la ville de paris
1
9
5
Musée d’Art moderne
de la Ville de Paris
Les Catacombes
1, avenue du Colonel Henri
Rol-Tanguy, 75 014 Paris
11, avenue du Président
Wilson, 75 116 Paris
10, avenue Pierre
1er de Serbie, 75 116 Paris
6
2
Crypte archéologique
du parvis Notre-Dame
Maison de Balzac
47, rue Raynouard,
75 016 Paris
7, parvis Notre-Dame Place
Jean-Paul-II, 75 004 Paris
3
7
Musée Bourdelle
Musée Cernuschi,
musée des Arts de l’Asie
de la Ville de Paris
18, rue Antoine-Bourdelle,
75 015 Paris
Musée carnavalet –
histoire de Paris
12
Maison de Victor Hugo
18
19
13
9
10
2 3
1
11
4
6
5
7
8
11
8
7
20
4
12
2
6
15
14
3
10
5
14
66
16, rue Chaptal,
75 009 Paris
100 bis, rue d’Assas,
75 006 Paris
17
16
13
Musée de la Vie
romantique
Musée Zadkine
8, rue Elzévir,
75 003 Paris
1
6, place des Vosges,
75 004 Paris
14
Musée Cognacq-Jay,
musée du XVIIIe siècle
de la Ville de Paris
9
Avenue Winston Churchill
75 008 Paris
10
8
16, rue des
Francs-Bourgeois,
75003 Paris
Petit Palais,
musée des Beaux-Arts
de la Ville de Paris
Musée du Général
Leclerc
de Hauteclocque
et de la Libération
de Paris – musée
Jean Moulin
23, allée de la 2e DB, Jardin
Atlantique, 75 015 Paris
7, avenue Vélasquez,
75 008 Paris
4
11
palais Galliera,
musée de la mode
de la Ville de Paris
tarifs et informations pratiques
13
12
d’A rt mo der n e de la Ville de P aris ■ Mais on de Balz ac ■ Mus é e Bourdelle ■ Musée Carnavalet – histoi
de paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, mus
des arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du xViiie siècle de la ville de pari
palais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et
la libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée des beaux-arts de la ville de pari
Maisons de victor hugo ■ Musée de la Vie romantique ■ Musée Zadkine ■ Musée d’Art moderne de la Vil
de Paris ■ Maison de Balzac ■ Musée Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes
paris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée des arts de l’asie de la vil
de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du du xViiie siècle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de
mode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - mus
jean moulin ■ Petit palais, musée des beaux-arts de la ville de paris ■ Mus é e d’Art mo der n e de la Vi l
de P aris ■ Maiso n de Bal zac ■ Mus é e Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes
paris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée des arts de l’asie de la vil
de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du xViiie siècle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de la mo
de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - musée je
moulin ■ Petit palais, musée des beaux-arts de la ville de paris ■ Maisons de victor hugo ■ Musée de
Vie romantique ■ Musée Zadkine ■ Musée d’Art moderne de la Ville de Paris ■ Maison de Balzac ■ Mus
Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du parv
Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée des arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay, mus
du du xViiie siècle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée
GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, mus
des beaux-arts de la ville de paris ■ Musé e d’A rt mo der ne de la Vi lle de P aris ■ Mais on de Bal za
Mus ée Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique
parvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée des arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-J
musée du xViiie siècle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Mus
du GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, mus
des beaux-arts de la ville de paris ■ Maisons de victor hugo ■ Musée de la Vie romantique ■ Mus
Zadkine ■ Musée d’Art moderne de la Ville de Paris ■ Maison de Balzac ■ Musée Bourdelle ■ Mus
Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame
Musée Cernuschi, musée des arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du du xV
siècle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL
Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée des beau
arts de la ville de paris ■ Musé e d’Art mod ern e de la Vi l le de P aris ■ Mais on de Bal z ac ■ Mus é e Bourdel
■ M sée Car aval t ­– hi toi e de p ris ■ Catac mbes de pa is ■ C ypte arc éologiq e du pa vis N tr
u
n
e
s r
a
o
r
r
h
u
r
o
■ Mus e Cer uschi, m sée d s a ts de l’a ie de la vi le de p ris ■ M sée C gna q-Jay, mu ée du x
ame
é
n
u
e r
s
l
a
u
o
c
s
V
D
siècle de la ville de paris ■ palais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL
Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée des beau
arts de la ville de paris ■ Maisons de victor hugo ■ Musée de la Vie romantique ■ Musée Zadkine ■ Mus
d’Art moderne de la Ville de Paris ■ Maison de Balzac ■ Musée Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire
paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, musée d
arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du du xViiie siècle de la ville de paris ■ pala
Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et de
libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée des beaux-arts de la ville de paris ■ Mus
d’A rt moderne de la Vi lle de P aris ■ Mais on de Balz ac ■ Mus é e Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoi
de paris ■ Catacombes de paris ■ Crypte archéologique du parvis Notre-Dame ■ Musée Cernuschi, mus
des arts de l’asie de la ville de paris ■ Musée Cognacq-Jay, musée du xViiie siècle de la ville de pari
palais Galliera, musée de la mode de la ville de paris ■ Musée du GÉNÉRAL Leclerc de Hauteclocque et
la libération de Paris - musée jean moulin ■ Petit palais, musée des beaux-arts de la ville de pari
Maisons de victor hugo ■ Musée de la Vie romantique ■ Musée Zadkine ■ Musée d’Art moderne de la Vil
de Paris ■ Maison de Balzac ■ Musée Bourdelle ■ Musée Carnavalet ­– histoire de paris ■ Catacombes
■
■
Musée d’Art
moderne de la
Ville de Paris
Maison de Balzac
Musée Bourdelle
Musée carnavalet –
histoire de Paris
les catacombes
de paris
Musée Cernuschi,
musée des Arts
de l’Asie de la Ville
de Paris
RETROUVEZ TOUTES
LES INFOS SUR
www.parismusees.paris.fr
Musée
Cognacq-Jay,
musée du XVIII e
siècle
de la Ville de Paris
CRYPTE
ARCHÉOLOGIQUE DU
PARVIS NOTRE-DAME
PALAIS GALLIERA,
MUSéE DE LA MODE
DE LA VILLE DE PARIS
Musée du Général
Leclerc
de Hauteclocque
et de la
Libération
de Paris / musée
Jean Moulin
Petit Palais,
musée des
Beaux-Arts
de la Ville de Paris
Maison
de Victor Hugo
Musée de la Vie
romantique
Musée Zadkine

Documents pareils