une attractivité renforcée

Commentaires

Transcription

une attractivité renforcée
Harfleur
Informations
2011
In formations Municipales
Municipales--numéro
numéro012 --Octobre
Février 2013
Développement économique,
une attractivité renforcée
Tranquillité publique :
la réponse du Préfet au Maire d’Harfleur
Souhaitant que de nouveaux moyens soient mobilisés par l’Etat
sur la commune en faveur de la tranquillité des Harfleurais, le
Maire avait saisi le Préfet de Seine Maritime, en novembre dernier
et exigé des effectifs supplémentaires de police. Si l’affectation
d’un Officier de Police Judiciaire n’est pas acceptée par l’Etat,
l’arrivée prochaine d’un gardien de la paix renforce quant à elle
l’effectif du bureau de police d’Harfleur.
Dans son courrier, le Préfet note que « la délinquance est globalement
en baisse à Harfleur en 2012 », et précise que les « dégradations, qui
ont augmenté notamment en août et novembre, restent un domaine
particulièrement surveillé par les effectifs de la police nationale.
Preuve de l’attention des forces de l’ordre, le nombre de faits
élucidés à Harfleur est en augmentation. C’est ainsi que les policiers ont
interpellé il y a peu l’auteur de 24 dégradations commises sur des
véhicules en centre ville ainsi que l’auteur de l’agression du 26 octobre
dernier à l’agence Postale de Beaulieu grâce à un travail d’enquête
efficace.»
Pour le Préfet, « le bureau de Police d’Harfleur dispose d’une patrouille
de secteur qui multiplie les points de présence visibles en mutualisant,
autant que de besoin avec la patrouille du secteur de Montivilliers. »
Il ajoute que « la qualité de l’engagement des effectifs affectés au
bureau de police d’Harfleur, ouvert entre 10 et 18 heures, ne rend pas
indispensable la présence d’un officier de police judiciaire en continu ».
Il explicite ce choix par « la parfaite coordination de l’activité de sécurité
publique avec l’activité judiciaire, réservée aux services d’investigations du
commissariat central du Havre. »
Enfin, il assure au maire d’Harfleur que « tous les appels passés au
17 par les habitants de la commune sont traités de la même façon
que les autres. »
François Guégan et la Municipalité resteront vigilants sur
l’évolution des moyens accordés par l’Etat pour la sécurité des
harfleurais.
Dernière minute :
Ligne 2, des riverains satisfaits
Les riverains de la rue Jean Barbe avaient informé la Municipalité des
troubles qu’ils subissaient lors du passage et du stationnement du Bus
N°2 dans leur rue. Après en avoir saisi la Codah, la Municipalité vient
d’obtenir gain de cause et un nouveau terminus va être créé dans
les prochains jours. Plus d’informations dans le prochain numéro de
Zoom.
2
E
n entendant, sur tous les tons, ministres et chef de l’État
proclamer « l’emploi, l’emploi, l’emploi », on serait tenté
d’ironiser comme le faisait De Gaulle à propos de ceux qui
«sautent comme des cabris en proclamant l’Europe, l’Europe,
l’Europe». On serait tenté de se dire, tant le décalage est cruel entre les
promesses et les menaces, bien réelles concernant Florange, Petroplus,
Renault... que la marge est immense entre le voeu de résorber le
chômage - que chacun partage - et la réalité qui est bien là pour cette
année et les suivantes.
Sommaire
Retrospective p.4
Voeux 2013
Tombolas
Repas des anciens
Nouveaux logements
Dossier p.8
Développement
économique
En détails p.14
Cuisine centrale
Focus p.16
Handball féminin
Actu p.17
Travaux
Exposition
Spectacles / Concert
Fête de la Scie
Pages pratiques p.20
Bulletin d’information
de la ville d’Harfleur
Mairie d’Harfleur
55 rue de la République
76700 Harfleur
Directeur de publication :
François Guégan
Rédaction :
Thomas Carpentier
Maquette / photographie :
Alexandra Gobbé
Ont participé à ce numéro :
A. Doré, E.Boucher
Imprimeur : Imprimerie jouve
733, rue St Léonard - BP3
53101 mayenne cedex
Même si des mesures autrement efficaces que ces incantations
pourraient être prises, au niveau de l’Europe, mieux vaut cependant,
par exemple, continuer d’affirmer notre solidarité avec tous ceux
qui luttent et agir, en même temps, à notre modeste échelle, pour
que, concrètement, des créations d’emplois soient effectives sur notre
territoire. Ainsi le dossier de l’éolien dans notre agglomération reçoit
tout le soutien des élus d’Harfleur.
Le dossier « développement économique » qui vous est présenté ce
mois-ci présente des mesures concrètes de notre municipalité pour
l’aménagement de notre ville et la création d’emplois à Harfleur. Outre
cet accueil de nouvelles entreprises privées, permettez-moi d’attirer
votre attention sur quelques données concernant la municipalité
elle-même en tant qu’employeur.
Malgré les difficultés financières nous maintenons notre effectif de
150 agents municipaux permanents au sein des services dont 8,5% de
personnes reconnues salariés handicapés : le seuil obligatoire est de
6%. Nous nous efforçons d’assurer la garantie d’emploi à un maximum
de personnes en CDD avec trois mises en stage en 2012 et sept
titularisations, ainsi que la formation de ces agents non-titulaires
comme titulaires (40 agents ont bénéficié de formation en 2012).
Un effort est fait en permanence pour les jeunes avec sept à huit
recrutements saisonniers pour l’été en plus de la vingtaine d’animateurs pour nos centres de loisirs ; tout au long de l’année ce sont 50
jeunes scolarisés qui viennent «faire leurs armes» dans nos services
dont au moins trois stages rémunérés d’un minimum de huit semaines.
De plus, accompagnant en cela une décision du gouvernement que
nous jugeons positive, même si elle est loin de régler sur le fond le
problème de l’emploi des jeunes, notre conseil municipal a affiché fin
janvier notre volonté de recruter cinq «contrats d’avenir», pour une
durée de trois ans. Ainsi, tout en maintenant avec fermeté nos revendications pour une autre politique de l’emploi, notre municipalité, vous
le voyez, n’hésite pas à mettre la main à la pâte pour contribuer à ce
que notre région, notre pays sortent du fléau du chômage.
François Guégan
Conseiller Général
Maire d’Harfleur
3
Bilan 2012 : année d’actions
Cap sur 2013 : année de construction(s)
Vœux aux personnalités
Il a évoqué le projet de construction d’un espace
d’accueil du public et d’une maison de gardien sur le
domaine du Colmoulins : « Le concours de maîtrise
d’œuvre (...) vient de s’achever et le jury a sélectionné, à
l’unanimité, un projet original et en pleine harmonie avec
le site et que nous pourrons réaliser cette année, si son
plan de financement est bouclé. » Après avoir commenté
l’actualité politique nationale, François Guégan a conclu
son discours en souhaitant à chacune et chacun une
excellente année pleine de réussite et de bonheur.
Voeux au personnel municipal
Un retour sur 2012
En ce début d’année, François Guégan, maire
d’Harfleur, entouré de son équipe municipale, a
présenté ses vœux aux personnalités de la ville et de
l’agglomération issues du monde politique, institutionnel,
économique ou associatif. Dans un premier temps, il
est revenu sur les grands moments de 2012, une année
riche qui a vu l’inauguration des vitraux contemporains
de l’église Saint-Martin (« une œuvre vivante » selon le
premier magistrat de la commune), la mise en place d’un
nouveau marché dominical, un voyage exceptionnel à
Rollo ou encore la découverte de 669 tombes mérovingiennes, par l’entreprise Archéopole, dans le cadre du
chantier des Coteaux.
Il s’est également félicité des succès du Marché de Noël
« considérablement relooké et plus convivial que jamais »
ainsi que de la Fête de la Scie, livrant à cette occasion le
nom du dessinateur de l’édition 2013 : Jung (voir plus
de détails en p.19).
À venir en 2013
Il a ensuite fait un tour d’horizon de l’année 2013 qui sera
indéniablement dédiée au logement avec la livraison
d’appartements rue Général Leclerc par Habitat 76
(premier trimestre) et par Cirmad (fin d’année).
L’ancienne gendarmerie d’Harfleur sera, quant à
elle, réhabilitée par Alcéane, tandis que le projet des
Coteaux entrepris par Gotham, battra son plein pour une
première livraison fixée au deuxième trimestre 2014.
Le maire d’Harfleur a cependant fait part de ses
inquiétudes sur la question du financement des projets immobiliers : « Le surcoût du foncier (…) m’a conduit
à solliciter une nouvelle réflexion, auprès de la Codah, sur
l’attribution des aides dans le cadre du programme local
de l’habitat. »
4
Fidèle à la tradition, le directeur général des services
municipaux a présenté ses vœux à monsieur le Maire
en ouverture de la cérémonie, ainsi qu’à l’ensemble de
la municipalité et aux 150 agents municipaux, réunis à
La Forge pour cette occasion. Il a fait part de ses craintes
pour 2013 et les années à venir, concernant notamment
la fragilité des finances publiques : « Le gel, pour 2013, et
la baisse annoncée, pour 2014, des dotations financières
de l’Etat, vont accentuer cette situation après six années
consécutives de diminutions » (la ville a perdu 15,58 %
de dotations de l’Etat depuis 2008).
Prenant ensuite la parole, François Guégan a avoué
« partager ces inquiétudes sur la situation économique et sociale actuelle, et singulièrement sur celle des
collectivités locales » ajoutant qu’« une poursuite de cette
politique d’austérité dans les prochaines années, serait
très grave ». Malgré ces difficultés, il s’est dit satisfait du
bon fonctionnement des services municipaux, affirmant
sa volonté de « pénaliser le moins possible ceux qui travaillent au service de tous ». Enfin, après avoir souhaité
à chacun « une année 2013 heureuse » tant dans leur vie
professionnelle que personnelle, le maire d’Harfleur a
remis les médailles du travail aux agents fêtant leurs
20, 25, 30 ou 35 ans d’activités au sein de la mairie. Les
jeunes retraités n’étaient pas en reste non plus et se sont
vu remettre une composition florale et un cadeau.
Les sportifs à l’honneur
Remise des médailles aux sportifs
Le maire d’Harfleur a présenté, le 15 janvier
dernier, ses vœux aux sportifs harfleurais ayant fait le
déplacement jusqu’à La Forge pour la traditionnelle
remise de médailles. Cette cérémonie a pour but de
récompenser les sportifs qui se sont distingués au cours
de la saison 2011-2012.
Parmi les heureux lauréats, on retiendra notamment
le succès des joueuses de handball harfleuraises
de moins de 18 ans, qui ont remporté les titres de
Championnes Honneur Régional et Championnes de
Normandie Honneur Régional (voir plus de détails en
p.16). Après avoir reçu leurs médailles des mains des élus
municipaux, les lauréats et invités se sont retrouvés
autour d’un verre de l’amitié, trinquant à une année 2013
tout aussi fructueuse.
Un jeu qui ne fait que des heureux !
Pour Noël, les commerçants de Beaulieu
ont organisé une grande tombola
avec pas moins de 4000 tickets,... tous
gagnants ! Pour découvrir leur lot, les
participants avaient rendez-vous le
28 décembre dernier au bar-tabac «Le
Beaulieu», place Guy de Maupassant.
Parmi les gros lots, on retrouvait deux
écrans plats de 101 cm et 55 cm, ainsi
qu’une tablette tactile dernier cri.
Avant la remise des lots, M. Pietrzak,
boulanger de Beaulieu, a tenu à remercier le Maire, François Guégan, et la mairie
d’Harfleur pour le soutien apporté à cette
initiative commerciale qui devrait se
renouveler l’an prochain.
En Bref...
Rois des «Jardins»
La cérémonie s’est clôturée autour d’un
verre de l’amitié et de quelques amusebouches, afin de célébrer la fin de l’année
en toute convivialité.
Dimanche 13 janvier, les
membres de l’association
des «Jardins Familiaux»
ont pu goûter ensemble la
galette des rois «millésime
2013».
C’est dans une ambiance
accueillante et joviale,
que 4 d’entre eux ont été
couronnés le temps d’un
après midi gourmand.
Une baguette et... un vélo !
L’année commence bien pour Michel
Maugy ! Ce Harfleurais a eu l’agréable
surprise de repartir récemment de
chez son boulanger, non pas avec une
baguette sous le bras, mais... sur un vélo
flambant neuf !
Comme chaque année durant le mois de
décembre, la boulangerie « Au bon pain »
(plus connue des harfleurais sous le nom
de «boulangerie verte»), situé 4 rue Jehan
de Grouchy, participait au grand jeu de fin
d’année « Festival des pains » qui permet-
tait à ses clients de remporter un magnifique VTC (vélo tout chemin) d’une valeur
de 159 €. Le nom de l’heureux gagnant
avait été tiré au sort le 6 janvier dernier.
5
Repas de fêtes avec nos anciens
Rendez-vous immanquable pour les retraités harfleurais, le repas des anciens a réuni
351 convives dans la salle le Creuset, les 28 et 29 décembre 2012.
Comme toujours, le menu concocté par l’équipe
du service restauration municipale a fait forte
impression notamment grâce à un impressionnant gâteau
représentant le Père Noël à côté d’un somptueux sapin,
le tout, en sucre. Une très belle réalisation qui a été
accueillie sous les applaudissements des convives.
Honneur aux doyens
Cette année, les doyens, Jacqueline Ansquer et
Gaston Karsenty de Beaulieu, puis Madeleine Hanin et
Roger Auvray du centre ville étaient heureux de recevoir
quelques cadeaux des mains de François Guégan.
D’autres élus municipaux, comme Maud Charles et
Mariama Epiphana, se sont même prêtées au jeu en
participant à un tour de magie ou en « poussant la
chansonnette » avec la compagnie CDA qui a assuré les
animations tout au long de ces deux après midi festifs.
Il n’y a pas d’âge pour s’amuser !
Après une semaine de préparation, au cours de laquelle
enfants et personnes âgées se sont retrouvés pour préparer un grand jeu, tous s’étaient donné rendez-vous le
11 janvier à la Résidence des 104, pour une fête intergénérationnelle. Il faut dire qu’ils y ont mis du cœur en
créant divers costumes, accessoires et décors, avant que
n’arrive le grand jour de leur représentation. Composé
de numéros de danse, de chants, mais également de
lectures de poèmes et de sketchs hilarants, ce spectacle
a offert à chacun une bonne dose de convivialité indispensable pour bien commencer l’année.
Où est passée la hotte du Père Noël ?
Le 19 décembre 2012, « Gabilolo, Noël et la Fée Licité »
a émerveillé sur la scène du Creuset à La Forge.
Proposé par la Compagnie la Dandinière, les deux acteurs
(dont une comédienne jouant les rôles des sept fées !)
s’en sont donné à cœur joie et ont alterné les moments
de magie et de bonne humeur en faisant participer activement le public. Un pur moment de plaisir pour petits
et grands, ponctué de jeux de mots subtils et de jolis
jeux de lumière.
6
Harfleur inaugure le «Tram’»
Le 12 décembre 2012, les
habitants de l’agglomération havraise se sont
retrouvés pour célébrer
l’inauguration du tramway,
après deux années de travaux intensifs. Dès 11h,
François Guégan, faisait
partie des 300 premiers
voyageurs montés à bord
Des logements
de qualité en centre ville
du « tram ». En plus des
élus locaux et de la presse,
des habitants tirés au sort
à la suite d’un jeu-concours
organisé par la Codah, ont
pu profiter de cette virée
en avant-première.
Parmi les animations proposées dans l’après-midi,
l’association harfleuraise
Tam Tam de Rue offrait un
numéro de percussions
festif, devant un public
composé d’usagers, de personnalités locales et d’élus
d’Harfleur. L’arrêt retenu
pour cette animation n’est
autre que celui dit du Pré
Fleuri, à Caucriauville, spécialement « habillé » aux
couleurs de notre ville
pendant toute la durée de
la période inaugurale.
Du côté des terrains...
Comme chaque année le Club Athlétique Harfleur
Beaulieu a organisé son traditionnel tournoi de foot en
salle, le 22ème du nom, le 20 janvier 2013 au gymnase
M. Thorez. Les clubs de la région ont répondu présents
malgré les routes enneigées et le froid extérieur.
Les résultats :
Challenge « Maurice HERBERT »
1er Le Havre AC
2ème AS Sanvic Rennaissance
5ème CA Harfleur Beaulieu 1
8ème CA Harfleur Beaulieu 2
François Guégan, maire d’Harfleur, Agathe Cahierre,
vice-présidente de la Codah, Catherine Troallic, députée,
Daniel Viard de la société Logirep (bailleur) et Philippe
Grandval de la société Cirmad Prospectives, ont inauguré la construction du futur Domaine des Gallées,
situé rue Général Leclerc. À défaut de la pose d’une
première brique, c’est d’une pelletée de terre au pied
d’un magnolia que les différents acteurs du projet ont
marqué l’entrée du chantier dans sa phase la plus active.
C’était également une façon symbolique de vanter les
qualités environnementales des futurs bâtiments, ceuxci - à l’instar des autres projets immobiliers actuellement
en cours sur la commune - étant certifiés BBC (Bâtiments
Basse Consommation). Conscient de la difficulté de
« construire la ville sur la ville », le maire d’Harfleur s’est
dit satisfait de voir des logements aux loyers abordables
se construire en plein cœur de ville et non en périphérie.
Un point sur lequel il fut rejoint par Daniel Viard.
Pour rappel, les 63 logements, locatifs sociaux, seront
répartis dans trois bâtiments : deux bâtiments neufs de
27 et 31 logements et une maison de maître réhabilitée
comportant, pour sa part, cinq logements. La livraison
est prévue pour le premier trimestre 2014.
Challenge « René DAUMER »
1er SC Frileuse 2
2ème CA Harfleur Beaulieu 2
6ème CA Harfleur Beaulieu 1
Se disputait également le challenge du faire play,
remporté par le FC Dollemard.
Cette manifestation s’est déroulée de 9h à 18h dans un
excellent esprit de sportivité et de bonne humeur.
Le CAHB par la voix de son Président Mickaël François
a chaleureusement remercié les 160 participants, les
dirigeants, la ville d’Harfleur, le Conseil Général, les
commerçants de Beaulieu et le CAHB qui grâce à
leur soutien et leurs actions ont contribué au bon
déroulement de cette grande fête du football.
7
Développement économique,
une attractivité renforcée
Ville à taille humaine, Harfleur n’en est pas moins une commune bénéficiant de
pôles économiques importants, à savoir le parc de l’Estuaire (qu’elle partage avec
Gonfreville-l’Orcher), la ZAC des Courtines, le secteur de la rue Paul Doumer ou
encore la ZAC des 2 Rivières (qu’elle partage avec Montivilliers). Des zones d’activités
attractives qui seront bientôt enrichies par l’arrivée de nouvelles enseignes et sociétés, la création d’un village d’entreprises et l’ouverture d’un Pôle santé sur le site de
l’ancienne clinique du Petit Colmoulins. Parallèlement, la ville peut compter sur ses
commerces de proximité et son traditionnel marché dominical pour dynamiser
l’activité économique locale.
Entretien avec Claude Onfray / Les zones
d’activités économiques / Les pôles d’activités
/ Zoom sur Isaac / Le commerce de proximité
/ Les incontournables à Harfleur.
8
E ntretien
Avec Claude Onfray,
adjoint au maire
en charge du développement économique
Quelle est la portée de
l’activité économique
harfleuraise sur l’agglomération havraise ?
Har fleur est un petit
territoire exclu de la
zone industrielle, là où
sont toutes les grandes
entreprises, pour tant
notre ville dispose d’un
panel d’activités incontournables, nécessaires
et complémentaires des
grandes industries de
l’agglomération.
L’activité économique
Harfleuraise est à la fois
plutôt tournée vers des
besoins de proximité
mais accueille aussi des
entreprises performantes
et innovantes qui participent au rayonnement de
notre commune. Ces activités correspondent bien
aux besoins locaux d’une
population qui participe
fortement à la création de
richesse.
En quoi l’arrivée de
nouvelles entreprises
sur le territoire communal est-elle un
avantage pour la ville
d’Harfleur ?
Bien entendu Harfleur
est satisfait de l’arrivée
de nouvelles entreprises
sur son territoire, parce ce
que cela apporte quelques
rentrées fiscales supplémentaires, ouvre la porte
à la création d’emplois
nouveaux pour les habitants de notre ville et des
environs et participe à
conforter le dynamisme
économique du commerce local.
Quels sont les futurs
projets d’implantation
ou de développement
d’entreprises, sur la
commune ?
2013 s’annonce bien
partie, puisque six nouvelles créations d’enseignes sont prévues sur
Harfleur, dont deux sur la
ZAC des 2 rivières et quatre
dans le centre d’Harfleur,
plus un changement de
propriétaire sur Beaulieu.
A Fleurville, sur des terrains
non occupés depuis plusieurs années par Réseau
Ferré de France, au niveau
de la gare, la création sur
4 460m² de terrain, d’un
Village d’entreprises comprenant sept bâtiments,
regroupant 20 ateliers
allant de 150 à 1000 m²,
va permettre de redonner
à ce secteur une vocation
affirmée. Mais le projet le
plus important est sans
aucun doute celui qui va
se créer sur la zone des
Courtines avec l’implantation de locaux d’activités
en bordure de la Lézarde
et avec la construction
d’un nouvel hôtel de cinquante chambres.
Ce projet, d’une forte qualité environnementale,
répond bien aux attentes
de la ville et confortera
harmonieusement le pôle
d’activité et hôtelier des
Courtines.
En savoir +
Les atouts d’Harfleur
Harfleur fait partie des
territoires « clé » pour le
développement économique de l’agglomération havraise en raison
de :
• sa localisation stratégique aux croisements
des principaux axes
routiers (A13 / A29),
• sa proximité immédiate
du centre urbain havrais,
• son accès privilégié à la
ZIP (Zone Industrielle
Portuaire).
9
Le
plan
Les principales zones d’activités économiques
Zone
des 2 Rivières
On y trouve :
La Halle aux vêtements
Keria Luminaires
Kiabi
La Halle aux chaussures
Mondial tissu
Buffalo
Boulanger
Chocolats Rolland Réauté
Easy cash...
A venir :
Cache – Cache / Bonobo
Chantemur
Zone
« Parc De
l’Estuaire »
Ensemble d’environ
120 ha, y compris les
voiries et espaces verts.
Environ 25 entreprises
avec principalement :
centre de tri,
entreprises d’électricité,
plomberie, couverture,
peinture, revêtements,
menuiserie, maintenance
industrielle, cabinet
comptable...
Zone
« Les Courtines »
Zone d’activité urbaine de 7 ha
dont 5.5 ha de terrains à usage
d’activités et d’hôtellerie.
On y trouve :
2 hôtels B&B
Poivre Rouge
Hôtel Ibis
Garage Ford Suffren
ANPE / ASSEDIC...
A venir en 2014 : hôtel + activités
10
S’ajoutent à ces zones :
Les entreprises et commerces du centre ville et de
Beaulieu,
les entreprises situées sur Fleurville
(rue Paul Doumer, Chemin des Vallées, route
de Rouelle, rue Robert Ancel)
Galli, Gagneraud, Isoplast...
L es
projets
Pôles d’activités : les futures évolutions
Zone des 2 Rivières
En 2012, la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) des
2 Rivières a vu l’installation de nouvelles boutiques avec
l’arrivée de la chocolaterie Roland Réauté et du Magasin
de vente de produits d’occasions, Easy Cash. Le magasin
Kiabi s’est complétement rénové dans le cadre d’une
extension de qualité.
L’année 2013 ne sera pas en reste puisque la zone commerciale devrait accueillir les boutiques Cache-Cache
et Bonobo (prêt-à-porter) qui se partageront le local
précédemment occupé par le magasin Lidl.
Le magasin Chantemur (décoration d’intérieur) devrait
également rouvrir ses portes, à son ancien emplacement.
Village d’entreprises
Ce terrain de 4 460 m2, situé rue Robert Ancel à Fleurville,
était une propriété de Réseau Ferré de France (R.F.F) qui
l’utilisait, il y a plusieurs dizaines d’années comme gare
de triage pour les trains de marchandises. Ce terrain ne
présentant plus d’utilité pour son activité, R.F.F a informé
la ville de sa mise en vente. Les services de la ville ont
donc recherché un repreneur pouvant valoriser ce site,
bien placé.
Avec le rachat par la SAS Vanskap, un projet de village
d’entreprises va pourvoir voir jour. Au total, cette zone
accueillera vingt ateliers répartis en sept bâtiments. La
taille de chaque atelier variera entre 150 et 1000 m2.
Ce nouveau pôle devrait, à terme, permettre l’accueil
d’entreprises artisanales ne présentant pas de nuisance
pour l’environnement urbain.
Les Courtines
Depuis l’achat par l’entreprise Estate (immobilier
d’entreprises) de la dernière parcelle des Courtines
appartenant à la Codah (d’une superficie de 10 035 m2),
un nouveau projet d’implantation d’un hôtel et de bâtiments d’activités est actuellement sur les rails !
Le Nature Resort Hotel (c’est son nom) sera un établissements deux étoiles et comportera cinquante chambres.
L’originalité de son concept réside en son profond
respect des normes environnementales.
Ainsi, chaque service (de la composition du petit
déjeuner au lavage des draps) est réalisé selon une
charte de qualité stricte.
Un grand soin sera également apporté à l’architecture
du lieu et à son esthétique.
Ce nouvel hôtel proposera des tarifs abordables et
se présentera comme un parfait complément à l’offre
d’hôtellerie déjà présente sur la ZAC des Courtines.
Le parc d’activités sera composé de cinq bâtiments
(rez-de-chaussée + 1 étage) qui accueilleront des activités de bureaux et un pôle d’activités légères (ateliers).
Répondant également à des normes environnementales
et architecturales strictes, ces bâtiments occuperont le
bord des berges de la Lézarde.
Prévus pour une durée d’une vingtaine de mois, les
travaux devraient débuter avant la fin de l’année 2013.
Le saviez vous ?
La société Estate Aménagement et Développement
est spécialisée dans l’achat, la vente, la location et
la construction de biens en immobilier d’entreprise.
Historiquement basée en Normandie, dans le triangle
Le Havre - Rouen - Caen, elle étend son champ
d’action vers Paris, mais aussi sur les départements des
Alpes-Maritimes et du Var. Parmi ses réalisations, on
peut citer le Pôle Emploi d’Harfleur, plusieurs bureaux,
éco-bureaux (avec une façade en bois) et des locaux
commerciaux sur Montivilliers et Le Havre.
11
P lus
proches
Les commerces et la proximité
La bonne santé des commerces de proximité a toujours été une des principales préoccupations municipales,
au sujet du développement économique. Ainsi, une grande attention est portée, chaque année, aux projets
d’ouvertures et d’agrandissements d’activités.
Etats des lieux 2012
Prévisions 2013
Les ouvertures :
Les ouvertures :
Pizza Déliss - Pizza au feu de bois, passage du camion
les lundis, mercredis et un samedi sur deux,
tarif unique et commandes par téléphone à partir de 16h
au 06 09 84 15 34 - place Guy de Maupassant
(plus de détails dans le prochain «Echos des Commerces»
de votre Zoom)
Beaulieu Auto Ecole - place Guy de Maupassant
(voir Zoom n°4 - Avril 2012)
Baty Seine (rue des 104)
Leader interim - 39 rue de la République
Sandwicherie - 20 rue de la République (ancien coiffeur)
Pizzeria Pizza mamma - 5 rue des 104
Tout pour les Bout’choux : dépot vente de vêtements
pour enfants, landeaux/poussettes... -16 rue des 104
Extension :
Pizzeria Del Mondo
(reprise de l’ancienne Coop en plus du local existant)
Les changements de propriétaires : A noter que, depuis mai 2012,
Bar-tabac Le Longchamp - rue de la république
Bar-tabac Le Beaulieu - place Guy de Maupassant
Boucherie-charcuterie-traiteur
place Guy de Maupassant
aucun commerce n’a fermé sur Harfleur.
Les déménagements :
So Glam (désormais 19 rue des 104)
Zoom sur...
Isaac
Spécialisée en menuiserie aluminium et métallerie,
la société Isaac propose ses services aux particuliers
comme aux professionnels pour la création de fenêtres,
vérandas, volets roulants, portails et portes de garage.
Fidèle au Parc de l’Estuaire sur lequel elle est implantée
depuis de nombreuses années, l’entreprise a récemment
emménager dans de nouveaux locaux, passant ainsi de
Gonfreville-l’Orcher à Harfleur.
Le Havre Développement a accompagné la commune
d’Harfleur sur l’accueil de l’entreprise Isaac. Ce projet a
permis de conforter plus de cinquante emplois sur le
territoire et de développer l’entreprise.
12
AAFP
L’association d’Aide Familiale Populaire vient d’emménager parc de l’Estuaire dans de nouveaux locaux plus
fonctionnels que les précédents situés rue Paul Doumer.
En
plus...
Le marché dominical
Fruit d’une réflexion entre la ville
d’Harfleur et la CCI du Havre, le
marché dominical a connu en 2012
un coup de jeune en inaugurant une
toute nouvelle implantation. Avec
150 commerçants chaque dimanche,
c’est l’équivalent d’un hypermarché
(en terme de taille) en plein centre
ville. Sachant allier qualité et authenticité, le marché dominical a un rôle
de « locomotive économique »
pour le commerce local et assure un
rayonnement de la ville d’Harfleur
sur l’ensemble de l’agglomération.
Avec plus de 100 ans d’existence,
c’est aussi un atout touristique au
Harfleur et la Codah
La compétence développement
économique est partagée entre la
Codah et les Villes. Certaines zones,
déclarées d’intérêt d’agglomération
(les Courtines, le Parc de l’Estuaire)
sont aménagées et gérées par la
Codah. En complément, les villes
peuvent développer leurs propres
zones d’activités. Cependant ces
implantations doivent respecter un
schéma de développement commercial élaboré et décidé en commun.
La ville d’Harfleur respecte donc,
comme théoriquement, l’ensemble
des 17 communes de l’agglomération havraise, ce schéma de dévelop-
La CCI : un partenaire important
Parce que la dynamisation des commerces locaux reste l’une de ses priorités, la ville d’Harfleur a reconduit,
en octobre 2012, sa convention avec
la Chambre de Commerce et d’In-
dustrie du Havre. Suite au renouvellement du coordinateur de l’Union
Commerciale d’Harfleur-Beaulieu,
un nouveau travail coopératif avec
la ville sera mis en place cette année,
Le Havre-Développement
Comité d’expansion économique
de la région havraise, Le Havre
Développement fédère l’énergie de
plusieurs partenaires institutionnels
pour accompagner les entreprises
dans toutes les étapes de leurs pro-
jets d’implantation, d’investissement
ou de développement. Un travail
complémentaire se fait entre les
services du Havre Développement
et ceux de la ville pour valoriser
les espaces communaux dédiés à
sein duquel les familles se retrouvent
pour passer un moment agréable, le
dimanche matin.
pement commercial. Ainsi, chaque
décision d’implantation prise, au
sein de la municipalité, est en accord
avec la ligne directrice concernant
le développement économique de
l’agglomération.
incluant la mise en œuvre d’une
logique globale de management
des commerces locaux.
l’activité économique et veiller au
maintien et à l’extension des entreprises implantées sur le territoire
harfleurais.
Des soins de suite...et quelques incertitudes
L’avenir du site du petit Colmoulins est entre les mains
de « La Générale de Santé », entreprise privée, propriétaire du site harfleurais qui a construit l’hôpital privé de
l’Estuaire. Mais les pouvoirs publics - la ville d’Harfleur en
tête - interviennent depuis 2009 pour qu’une partie du
site soit réaffectée en activité sanitaire. Ainsi, l’entreprise
annonçait en octobre 2012 l’aménagement de plusieurs
dizaines de lits dans le domaine du traitement des addictions, de la neurologie et de soins de suite polyvalents,
à l’horizon de 2014. Bonne nouvelle... cependant une
inconnue demeure intacte à l’heure actuelle : que va-
t’il advenir du reste des terrains, puisque la Générale de
Santé souhaite démolir les bâtiments non-réhabilités
pour ce service ? La ville d’Harfleur a récemment émis
en direction de ses partenaires - dont la Codah- d’autres
propositions complémentaires, qui sont à l’étude à
l’heure actuelle. « Car, Harfleur, importante ville de services dans le domaine médical et paramédical pour l’Est
de l’agglomération, tient à garder cette fonction qui participe grandement à sa vie économique » a rappelé il y a
quelques semaines le maire François Guégan à Edouard
Philippe, président de la Codah.
13
Moins de dépenses pour plus de goût
Harfleur, Gonfreville-l’Orcher, Montivilliers et Gainneville se sont unies pour créer un
groupement d’achats alimentaires qui leur permet de proposer des repas de meilleure
qualité à moindre coût.
Fin 2012, François
Guégan, Jean-Paul
Lecoq, Hubert Bénard
et Daniel Petit respectivement maires
d’Harfleur, Gonfrevillel ’O r c h e r, G a i n n e v i l l e
et
Montivilliersont créé un groupement d’achats
intercommunal pour la restauration collective.
«Ce n’est peut-être pas une expérience unique,
précise le maire d’Harfleur, mais elle est encore rare
en France. Je crois que nos quatre collectivités peuvent
être fières d’être parmi les pionnières».
Les fondements de cette démarche sont de :
- recourir exclusivement aux produits du terroir ,
dont plus de 50% d’origine biologique et issus
de l’agriculture durable,
- f avoriser les filières courtes et par conséquent un
nombre limité d’intermédiaires entre le producteur
et le consommateur,
- faire appel en priorité aux producteurs locaux.
U n m a rc h é p u b l i c co m m u n ( d e p l u s d ’ u n
million d’euros) a d’ailleurs été signé le 1 er janvier
dernier, entre les quatre communes, afin de passer les
commandes auprès d’une trentaine de fournisseurs
alimentaires.
«Cette mutualisation des commandes a des
avantages financiers pour toutes nos collectivités»,
poursuit François Guégan. «Elle garantit également
aux producteurs de notre région un écoulement de
leur production pendant quatre années et favorise
donc l’agriculture de proximité. De plus, elle assure
aux bénéficiaires des restaurations municipales une
alimentation de grande qualité.»
Ecoles, Ehpad (établissement d’hébergement pour
personnes âgées dépendantes), crèches, résidences
de personnes âgées, sans oublier les portages de
repas à domicile, au total, ce sont près de 3500 repas
par jour qui bénéficieront ainsi de cette nouvelle
initiative intercommunale.
14
Bien entendu, cette mutualisation engendre une
toute nouvelle logistique commune que les différents
responsables de restauration collective ont élaboré
ensemble.
«Les membres du groupement se sont répartis le
travail», explique Christophe Hébert, responsable de
la restauration municipale harfleuraise. «Notre ville,
dans cette organisation, a la charge de la gestion des
lots portant sur les produits laitiers et les produits
surgelés, Montivilliers les lots relatifs à l’épicerie
(conserves, produits de pâtisserie, biscuiterie, fonds
de sauce...) et les fruits et légumes. Gonfreville l’Orcher
se charge de la mise en concurrence des fournisseurs
de viandes (volailles, boeuf, veau, agneau et porc) et
de boissons, par exemple.»
L’autre facette de la logistique porte sur l’harmonisation des pratiques et le regroupement des
livraisons afin de réduire les frais de transports et
l’impact environnemental.
Si ce système de groupement porte ses fruits, il
pourrait bien se voir décliner dans d’autres secteurs.
Selon le maire d’Harfleur, «la mutualisation des
moyens peut être utile aux communes. Avec Jean-Paul
Lecoq et nos collègues de Gonfreville-l’Orcher, nous
réfléchissons à des partenariats accrus. Les difficultés
financières de nos collectivités et la solidarité insuffisante de l’agglomération nous y incitent.»
Qu’est ce qu’on mange ?
Le saviez vous ?
Voici quelques exemples de menus proposés
par la cuisine centrale de la ville d’Harfleur :
• U ne moyenne de 270 portages repas à domicile
par mois (Villes d’Harfleur, Gonfreville l’Orcher et
Gainneville)
Pour les adultes :
Jambon fumé et sa salade
Filet de poisson blanc à la crème
Pdt au four persillées
Salade Tomme Noire
Pomme de saison
Pour les enfants à l’école :
Pain Biologique
Tomate vinaigrette
Chipolatas / Purée Isabelle
(courgette, carotte, céleri, navet, pdt)
Livarot
Yaourt Biologique / Sucre / Biscuit
Pour les enfants à la crèche :
Poulet rôti Label Rouge
Salsifis / purée d’artichauts et pdt
Flan maison
Kiwi
Mini Quizz
• Une moyenne de 800 repas servis par jour en période
scolaire
• S ont concernés : crèches, maternelles, primaires, enseignants, personnel municipal,
fêtes et manifestations, centre de loisirs,
portage à domicile, ... et des conventions hors
les murs avec Gainnevile (Portage + centre de loisirs),
Saint Vigor (Centre de loisirs), Gonfreville (Portage à
domicile) ...
• Les restaurations collectives des quatre villes concernées n’ont pas attendu la création du groupement
d’achats pour travailler ensemble. Elles collaborent
depuis quelques années déjà dans la composition
de menus équilibrés et la mise en place de contrôles
alimentaires et de formations pour le personnel.
• D epuis 1998, la ville d’Harfleur travaille avec les
producteurs locaux et a signé la «Charte Nationale
Qualité» pour la restauration collective municipale
élaborée par l’Association des Directeurs de la
restauration Publique Territoriale «Agores».
1) Quel est le poisson qu’on appelle la lisette à Dieppe ?
A Le lieu jaune B Le maquereau C La raie bouclée
2) Quelle est la période de pêche de la coquille St-Jacques ?
A L’été B L’automne C L’hiver
3) Quel est le rang de la Normandie pour la production
d’huîtres?
A Le 1er rang B Le 2ème rang C Le 3ème rang
Source : http://www.gourmandie.fr (IRQUA)
Réponse aux questions du QUIZZ : 1B, 2C, 3A
15
Handball féminin... une équipe en or
L’équipe féminine de handball de moins de 18 ans de l’ASHB faisait partie des 150 sportifs récompensés par
la municipalité, le 15 janvier dernier, pour ses deux titres remportés lors de la saison 2011-2012.
Christelle Lemesle est une sportive heureuse !
Non contente d’être déjà une personnalité incontournable de l’ASHB – au sein de laquelle elle occupe
plusieurs postes – l’équipe de handball féminine des
moins de 18 ans, dont elle est l’entraîneuse, a été
récompensée lors de la dernière réception en l’honneur
des sportifs harfleurais.
Une considération bien méritée puisque ces neuf jeunes
joueuses ont remporté les titres de :
- Championnes Honneur Régional,
- Championnes de Normandie Honneur Régional.
« Pour diverses raisons, l’équipe a joué dans le
championnat de Basse-Normandie » explique Christelle
Lemesle.
« Elles sont arrivées premières de leur pool. Ensuite, elles
se sont confrontées aux vainqueurs de Haute-Normandie
lors d’une rencontre au Tréport. Elles ont remporté ce
match et sont devenues championnes de Normandie. »
Pour leur entraîneuse qui les suit depuis qu’elles jouent
en « moins de 15 ans », ce beau palmarès est le résultat,
entre autre, de leur bonne entente : « C’était avant tout
un groupe de copines qui a décidé de jouer au handball.
Elles ont évolué ensemble. Ma politique a toujours été
de maintenir le groupe uni pour faciliter la cohésion
d’équipe. »
16
Ensemble, elles ont ainsi développé un parfait jeu
collectif tout en se motivant les unes les autres. « La
difficulté chez les moins de 18 ans, c’est de maintenir la
motivation au maximum. A leur âge, il est normal d’avoir
d’autres envies que de passer le samedi après-midi sur la
route pour une rencontre de handball. C’est donc parce
que le groupe était soudé qu’elles sont arrivées là où elles
en sont aujourd’hui. »
Actuellement, l’équipe est dissoute. Mais selon Christelle
Lemesle, les championnes ont encore un bel avenir
devant elles : « Certaines d’entre elles ont quitté Harfleur
pour des raisons personnelles (études, emplois) et ont,
par la même occasion, arrêté le handball. Mais je sais que
trois d’entre elles jouent en senior maintenant. Une autre
continue de jouer à Gravenchon. Je pense que certaines
d’entre elles ont le niveau pour jouer en équipe 2, voire
en équipe première, en senior. Elles ont du potentiel à
exploiter ! »
En attendant de les voir briller dans d’autres sphères,
adressons nos félicitations à Marion Toutain, Noémie
Toutain, Héléna Madelaine, Emeline Hauchecorne,
Jessica Leboucher, Romane Sautreuil, Mathilde Lemesle,
Cécile Gillet, Maéva Huberson et à leur entraîneuse,
Christelle Lemesle, qui se sont vu remettre, chacune, une
médaille d’or, accompagnée d’une coupe, des mains des
élus d’Harfleur.
En Bref...
Route d’Oudalle :
un rond-point à l’étude
Dans le cadre de la
réhabilitation de «l’entrée
est» de la commune, la
ville d’Harfleur entreprend
l’étude d’un rond-point
au carrefour de la route
d’Oudalle, de l’avenue
Charles De Gaulle et du
boulevard du Midi.
La démolition de l’habitation située sur l’îlot qui
accueillera le nouveau
giratoire, s’est terminée
fin 2012. Dernièrement,
le bureau d’étude Arc en
Terre a été retenu pour
élaborer, au cours du
premier semestre 2013,
un aménagement prenant
en compte la circulation
(fluidité, maîtrise de la
vitesse), l’identification de
l’entrée de ville et la mise
en perspective des fortifications médiévales, restaurées depuis quelques
Les Coteaux :
années maintenant.
Après une estimation
chiffrée du coût de ces
futurs travaux, la ville
d’Harfleur sollicitera des
partenaires financiers avec
une perspective de réalisation souhaitée pour 2014.
Coût de l’étude 8 000 €
financée dans le cadre du
SIEHGO.
Découvrir «Les Trésors d’Harfleur»
Au fil des années et des
expositions qui ont été
accueillies au musée du
Prieuré et à La Forge,
la ville d’Harfleur a fait
régulièrement l’acquisition d’œuvres d’art.
Aujourd’hui, dans un souci
de partager ces véritables
trésors avec le plus large
public possible, une quarantaine de tableaux et
sculptures s’expose dans
la Galerie des Fondeurs,
du 2 février au 23 mars.
Cette sélection, répartie
en quatre catégories
( p o r t ra i t s, p ays a g e s,
abstraits et ethniques),
témoigne de la diversité
des artistes ayant exposé
dans notre ville, chacun
apportant son style et sa
technique propres.
Cette rétrospective
exceptionnelle permet
donc aux visiteurs de voir
ces différents univers se
confronter – quitte à y
voir des mariages improbables – tout en ayant un
aperçu des expositions
passées. Un bref retour en
arrière avant que la Galerie
des Fondeurs n’accueille
de nouveaux artistes à
découvrir.
Du 2 février au 23 mars
Galerie des Fondeurs
La Forge - Entrée libre
ça démarre !
Le chantier de la première
tranche du nouveau quartier des Coteaux vient de
débuter.
Après le débroussaillage
du terrain - d’une superficie de 12 578 m2 - et le
retrait des clôtures, courant décembre, la société
Eurovia a pris possession
des lieux début janvier
pour commencer par les
travaux de terrassement.
Cette étape consiste,
dans un premier temps,
à décaper la terre et installer les plateformes et
dalles qui supporteront
les immeubles.
Le chantier se poursuivra
par les travaux d’assainissement et la mise en place
des fourreaux du réseau
électrique. Parallèlement,
toujours dans le cadre
du quartier des Coteaux,
la construction de six
pavillons situés route
d’Orcher a également démarré récemment. Pour
rappel, les 298 logements
de ce nouveau quartier, porté par la société
Gotham, seront tous
labellisés Bâtiments Basse
Consommation (BBC). La
livraison de la première
tranche est prévue pour
début 2014.
Femmes sur grand écran
Dans le cadre de la Journée Internationale de la femme, et en partenariat avec Femmes solidaires Comité
d’Harfleur et le Grain à Démoudre.
Mardi 6 mars 2013 à 18 h
Entrée libre
We Want Sex Equality
(Made in Dagenham)
Film britannique réalisé par Nigel Cole
Avec Sally Hawkins, Daniel Mays,
Miranda Richardson, Rosamund Pike,
Bob Hoskins.
Travailler autant qu’un homme et
ne pas recevoir le même salaire.
C’est inacceptable ! S’occuper de
sa vie et organiser des piquets de
grève. C’est tout nouveau ! Voilà
comment 187 femmes, couturières
de l’usine Ford de Dagenham vont
transformer leur quotidien et sortir
leurs banderoles afin de modifier leurs
conditions de travail et des habitudes
bien ancrées dans la famille.
Une belle histoire relatant des faits
réels datant du printemps 1968.
La projection du film sera suivie d’un
pot amical.
Bienvenue à toutes et à tous !!!
17
Les marionnettes revisitent Satie
Dans un petit castelet, le directeur
du théâtre tente de mettre la main
sur Erik Satie. Mais celui-ci a disparu !
Nous partons donc à la poursuite de
M. Satie qui disparaît et réapparaît,
tour à tour en pierrot pianiste, en
conférencier absurde, en clown triste
qui joue de la trompette, en roi des
haricots avec un nez plein de poils et
un gros ventre.
Le directeur du petit théâtre a fort
à faire : mettre la main sur M. Satie
n’est pas une simple histoire de
récompense, de saucisson ou de
bâton de gendarme. Faut-il appeler
la police ? Et qu’a-t-on retrouvé dans
ce tiroir ?
Variations autour des textes,
musiques et dessins d’Erik Satie,
« Disparitions... ou le tiroir magique
d’Erik Satie» se présente sous la
forme d’un superbe spectacle de
marionnettes à gaine chinoise.
A la fois loufoque et poétique, ce
spectacle est une création originale
du Théâtre d’Illusia, qui prouve ici
sa réelle admiration pour le grand
musicien.
Un spectacle «jeune public» idéal
pour une sortie en famille !
Mercredi 20 février
2 représentations : 14h et 16h
Le Creuset / La Forge
Dès 3 ans
Tarif plein : 5,10 € ;
Tarif plein harfeurais : 4,10 €
Tarifs harfleurais en fonction
du quotient familial.
Tarif réduit pour les enfants.
Réservation billetterie :
La Forge – Fnac – Carrefour –
Magasin U – Géant
Le Point Virgule vient tordre La Forge (...de rire)
18
Samedi 9 février
20h30 - Le Creuset / La Forge
Tarif plein : 15,30 €
Tarif plein harfleurais : 12,30 €
Tarifs harfleurais en fonction du quotien familial
Réservation billetterie :
La Forge – Fnac – Carrefour – Magasin U – Géant
4/01/12
14:42:35
26101 2206 36101 2207
40x60.pdf
licence n°1 16101 2205
Il vous reste quelques jours pour réserver votre place
pour « Les Plateaux du Point-Virgule ».
Une date (le 9 février) mais trois jeunes prodiges de
l’humour qui viendront, à tour de rôle, jouer le meilleur
de leur one (wo)man show ! Mais qui sont-ils, au juste ?
Artiste « coup de cœur » du Jamel Comedy Club,
Mohamed Nouar a été décrit par le maître des lieux,
Jamel Debbouzze, comme « un mélange entre Antonio
Banderas, Penelope Cruz, tout Fleury Mérogis… Et un
peu Fernandel aussi. ». Un sacré cocktail !
Créatrice de la web série « Souad fait le bilan », on a pu
apercevoir le talent de La Bajon à travers une poignée de
sketchs diffusés dans l’émission télévisée « le soiring »
sur France 2. Depuis 2010, elle se produit partout en
France avec son premier one woman show intitulé « ça
va piquer ».
En 2003, Antoine Schoumsky crée la Compagnie Bande
Originale qui présente, avec Rhinocéros, sa première
mise en scène. On le retrouve en metteur sur scène sur
Une goutte de hasard (sa première création en tant
qu’auteur), créée en 2005 juste avant «Pleine lune sur
Big Manoir».
C
M
J
CM
MJ
CJ
CMJ
N
3
SAMEDI 9 FÉVRIER 201
FLEUR
20H30 / LA FORGE - HAR
Le Havre, Harfleur, Montivilliers
Renseignements : Office de Tourisme
r.fr
Harfleur > 02 35 13 30 09 - www.harfleu
m–
Magasins U – Géant – www.fnac.co
0 892 68 36 22 (0,34€/min)
Locations : Fnac – Carrefour –
Bon concert, bon appétit !
L’orchestre d’harmonie du Havre vous invite à un concert
hors du commun (à moins qu’il s’agisse d’une dégustation originale ?). Au menu, «Musique en cuisine» : un
programme musical ayant pour thème la gastronomie,
le tout entrecoupé de trois dégustations de mises en
bouche et de produits régionaux (proposés par le
service de restauration municipal). Une rencontre
surprenante entre deux univers qui s’annonce on ne
peut plus alléchante !
Samedi 9 mars
20h - Le Creuset / La Forge
Tarif plein : 8,20 € ; Tarif plein harfleurais : 6,60 €
Tarifs harfleurais en fonction du quotient familial
La Fête de la Scie
approche !
Ouvrez vos agendas ! Les dates de la prochaine Fête de
la Scie viennent de tomber : ce sera le samedi 6 et le
dimanche 7 avril 2013.
Pour cette 27 ème édition, vous êtes invités à venir
partager de superbes moments d’émotions, de rire
et d’étonnement avec des artistes venus de France
entière et au-delà. Parmi eux, le dessinateur de bandes
dessinées, Jung (« Couleur de Peau : Miel »), illustrateur
de la magnifique affiche de la fête, sera présent tout au
long de ce week-end de bouffonnerie !
Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, un
euro collector à l’effigie de la Fête de la Scie et réalisé
par la Monnaie de Paris en collaboration avec l’office de
Tourisme de l’agglomération, sera en vente, en exclusivité, au Point Info Tourisme de La Forge, dès l’ouverture
de la fête.
Plus de renseignements dans votre Zoom de mars 2013.
Prochainement à La Forge...
«Petites histoires
de la folie ordinaire»
par Le Théâtre de l’Impossible
Avec «Petites histoires
de la folie ordinaire» de
Petr Zelenka, le Théâtre de
l’Impossible nous plonge dans
l’intimité de personnages
décalés... ou pas tout à fait.
Leur point commun est Pierre,
qui tente de se ressaisir, mais a
du mal à ne pas être happé par
la douce folie de ses proches.
Mais d’ailleurs, Pierre est-il
fou ? Public à partir de 14 ans
22 mars 20h30
Tarif plein : 8.20 €
Tarif plein harfleurais : 6,60 €
«Le Squat»
de Jean-Marie Chevret
avec Marion Game & Geneviève Fontanel
Tarifs harfleurais en fonction du quotien familial
Un appartement bourgeois est squatté depuis
peu par un couple
marginal. La liber té !
Jusqu’à ce que les propriétaires, débarquent !
Une pièce dans la tradition du théâtre de boulevard, avec la comé dienne Marion Game (une
habituée de « Scènes de
ménages »).
20 avril 20h30
Tarif plein : 20,40 € - Tarif
plein harfleurais : 16,40 €
19
La Poste se met au vert
Dans le cadre de la modernisation de la distribution
postale, La Poste équipe,
en ce début d’année,
quatre tournées de
facteurs desservant
Harfleur (et plus particulièrement le centre ville) en
nouveaux véhicules électriques.Ils permettront aux
agents de travailler dans
de meilleures conditions
de sécurité et de confort,
en étant nettement moins
soumis aux intempéries
que les scooters utilisés
par le passé.
Une bonne nouvelle
également pour l’environnement, ces nouveaux
véhicules étant entièrement propres et silencieux.
plus qu’il y a un an et 92
habitants de plus qu’il y a
deux ans. Cette nouvelle
progression de la population harfleuraise, calculée
par l’INSEE, montre que
les efforts de la ville en
matière de création de
Mardi 12 février
Les Cambrettes
10 Km - départ : 9 h
place V. Hugo
logements commencent
à porter leurs fruits.
Cette tendance devrait
d’ailleurs se confirmer
dans les années à venir
avec la livraison d’importantes opérations dans le
secteur de l’habitat.
Du neuf pour la section jeunesse
Attention ! La bibliothèque Elsa Triolet sera exceptionnellement fermée le
samedi 16 février 2013 - pour cause de changement du mobilier de la section
jeunesse – et rouvrira ses portes le mardi suivant à 16h30.
Partir à l’étranger avec des enfants
En application de la loi du 9 juillet 2010, une circulaire du 20 novembre 2012 supprime
à compter du 1er janvier 2013 les attestations d’autorisations individuelles de
sortie du territoire national délivrées par les mairies pour les mineurs.
-
l e m i n e u r f ra n ç a i s C e p e n d a n t
u n e Le laissez-passer
pourra franchir les fron- autorisation parentale p r é f e c t o r a l
qui
tières sans attestation spécifique est demandée pouvait être délivré pour
d’autorisation de sortie pour un mineur titulaire les mineurs de moins de
de territoire muni de son d’un passeport en cours 15 ans qui se rendaient
seul passeport en cours de validité se rendant sans titre en Belgique,
de validité.
dans certains pays tels que en Italie, en Suisse ou
-A
u sein de l’union les Etats-Unis, le Canada, a u Lu xe m b o u r g e s t
européenne ainsi qu’en l’Algérie, le Maroc, la supprimé.
Islande, Norvège, Suisse, Tunisie, la Turquie, etc…..
au Liechtenstein, à Celle-ci doit être rédigée Renseignements :
Monaco, en Andorre, à auprès d’un officier d’état- Pôle Accueil Population
Saint Marin et au Saint civil qui légalise la signa- Mairie d’Harfleur
Siège, sa carte d’iden- ture du parent ou des 02 35 13 30 20
tité en cours de validité parents.
suffira.
20
Mardi 5 février
St-Laurent de brèvedent
10km - départ : 9h
parking de l’église
8274 harfleurais
Suite à l’enquête de recensement de la population
effectuée en janvier et
février 2011, la population officielle harfleuraise
est désormais de 8 274
habitants, au 1 er janvier
2013, soit 37 habitants de
Promenons
nous
Mardi 19 février
Plateau des Ardennes
10 Km - départ : 9h
place G. de Maupassant
Mardi 26 février
Château d’Orcher
8Km - départ : 9 h
place V. Hugo
Renseignements :
tél. 02 35 51 86 57
Pharmacies
Dans la journée, appelez
votre pharmacien habituel.
Pharmacie Delplanque
35 rue de la République
02 35 45 40 39
Pharmacie Morisset
26 rue Jehan de Grouchy
02 35 45 77 09
Pharmacie Debris - Fievet
33 pl. Guy de Maupassant
02 35 45 43 29
Après 20h, appelez le
3237
Urgences
Tél. prioritairement au
Samu : 15 / Pompiers : 18
Police : 17
Sinon, téléphonez à la mairie au
02 35 13 30 00
Un répondeur vous donnera le
nom et le numéro de téléphone
de la personne d’astreinte.
Programme des animations retraités
Mercredi 6 février : Déco spéciale Fête de la Scie
Activité de création afin de décorer la Forge pour le
concert du samedi 6 Avril - animations sur les mois de
février et mars - 14h30 à la RPA des 104
Mercredi 20 février :
Visité guidée par les Amis du Musée
de l’ exposition sur La Lézarde
14h45 au musée du Prieuré
Jeudi 7 février :
Projet Garder l’fil : Animation autour de la mémoire
proposée par des étudiantes en DUT carrières sociales
14h30 à la RPA des 104
Mardi 26 février :
Après midi récréatif autour d’une animation karaoké
14h30 salle de restaurant des 104
Samedi 9 février :
Spectacle « les Plateaux du Point Virgule »
avec de jeunes talents du rire
20h30 à la Forge - inscriptions et tarifs à La Forge
Mardi 12 février :
Dictée : 14h30 à la Rpa des 104
Soirée carte : 20h-22h à la RPA des 104
( tournois tarot, manille...) - sans inscription
Mercredi 13 février :
Repas anniversaire sur le thème : « Les Années 70 »
12h30 sur inscription à la RPA des 104
avant le Mercredi 6 Février
Vendredi 15 février :
Sortie bowling de Montivilliers
(sur inscription en Janvier)
À venir :
Jeudi 14 mars : Réunion de concertation
15h00 salle du Creuset - La Forge
Vendredi 29 mars : Colis de Pâques 2013
Livraison des colis à domicile
Rappel : le colis s’adresse à des personnes présentant des
problèmes de santé ou de mobilité les empêchant de participer aux activités retraités de la ville.
Les personnes concernées doivent en faire la demande
auprès des services du pôle accueil population ou du pôle
de Beaulieu par téléphone au 02 35 13 30 20 et produire
un certificat médical attestant de leur incapacité avant
le samedi 23 Février.
Samedi 20 avril : Spectacle «Le Squat»
20h30 à La Forge
Réservez vos places dès maintenant !
Pour tout renseignement, contacter
le service retraités de la ville au 02 35 45 34 08.
C arnet
Décembre 2012
Naissances
Le 04 Le 06 Le 08 Le 09 Le 22 Décès
Le 07 Le 14 Le 30
Le 31
LEMAITRE Mila
KADI Mohamed
DURAND Zakary
TORQUET Romane
LECOURT Lony
PREVOST Arnaud
PROTAIS Louis
MOLLETEdith veuve GRÈVERIE
NICOLAS Philippe
Janvier 2013
Naissances
François Guégan et Mariama Epiphana
ont rendu visite à la famille Debris qui s’est agrandie
en donnant naissance à Shayna, 1ère harfleuraise
de l’année 2013.
Le 03 DEBRIS Shayna
Le 03 GUILLEMELLE Léa
Le 12 LESCÊNE Ilan
Décès
Le 07 MASURIER Yvette veuve HAUCHECORNE
Le 02 LE PLAY Isabelle
Le 08 SKALKA Laurent
Le 12 PAPAURELLE Gisèle épouse FOUACHE
21
Conseil Municipal
Les principales délibérations du conseil municipal du 28 janvier 2013
Emploi des jeunes :
une décision d’avenir
Dans le cadre du dispositif des Emplois d’avenir initié
par l’État, la Ville d’Harfleur, souhaite en y participant
favoriser le recrutement à durée déterminée de jeunes
en besoin d’insertion professionnelle à compter de
l’année 2013.
L’objectif est en effet de donner l’opportunité à des
jeunes d’accéder à un premier emploi et de leur donner
les moyens de se former. La Ville recevra dans le cadre
de ce dispositif l’aide financière de l’État concernant la
rémunération (75% du montant du salaire brut salarié
sur la base du SMIC).
Le public pouvant être recruté devra remplir l’un de ces
critères d’éligibilité obligatoires :
- être âgé(e) entre 16 et 25 ans, ou, jusqu’à 30 ans s’il(elle)
bénéficie de la reconnaissance travailleur handicapé,
- être sans diplôme ou de niveau V, soit CAP/BEP et en
recherche d’emploi,
- à titre exceptionnel, être sans emploi depuis un an,
résidant(e) dans une zone urbaine sensible (ZUS), une
zone de revitalisation rurale (ZRR) ou en outre-mer et,
être diplômé(e) jusqu’à Bac + 3.
Le contrat d’avenir est conclu sous forme de contrat
d’accompagnement dans l’emploi, à durée déterminée
d’au moins douze mois et d’au plus de trente six mois,
dans une perspective de professionnalisation et de
qualification pour laquelle l’accès à la formation sera
fondamental.
La Ville d’Harfleur fait le choix de s’engager à recruter,
dans un premier temps, cinq emplois d’avenir dans le
courant du premier semestre 2013, dont trois au plus
tôt à compter du 1er mars.
Les services d’accueil seront plus particulièrement :
les secteurs techniques, administratifs et ceux de
l’animation.
Pour chacune des embauches, une contractualisation
tripartite, entre la collectivité, la Mission Locale et le
(la) jeune, sera mise en œuvre. Cette contractualisation
pourra porter sur un engagement d’un an, confirmé
après le premier bilan d’intégration et, renouvelable
d’autant deux fois au plus.
La collectivité prend l’engagement de participer à
la construction du parcours professionnel du jeune
à travers :
Prochain Conseil Municipal :
25 février 2013 / 18h30 / Salle du Parc
22
- un poste de travail permettant l’intégration professionnelle au sein des services,
- un tutorat compétent.
La Mission Locale sera référent du suivi personnalisé en
assurant le suivi de chacun des jeunes embauchés au
sein de la Mairie dans toutes les étapes du parcours (intégration, formation, bilans intermédiaires, stabilisation,
consolidation, bilan final) ou encore, pour toute difficulté
pouvant survenir au cours de l’emploi.
Habitat – Impasse Gambetta
Par délibération du 2 juillet 2007, le Conseil Municipal
avait adopté le principe que le secteur de l’Impasse
Gambetta soit considéré comme un périmètre
d’intervention permettant, dans le cadre d’une insertion
urbaine et paysagère de qualité, de réaliser une aire de
stationnement destinée principalement aux riverains,
ainsi que la possibilité de développer une offre de
logement complémentaire à l’existant.
A ce jour, douze dossiers d’acquisitions ont été traités
à l’amiable et une signature est en attente auprès des
notaires, le tout représentant une surface d’environ
7 569 m². Les parcelles restant à acquérir représentent
une contenance totale d’environ 1 571 m².
Aucun accord ferme n’a été fixé avec les quatre
derniers propriétaires, malgré plusieurs tentatives de
négociations.
Afin de ne pas retarder la concrétisation du projet urbain
proposé par la société anonyme ESTUAIRE DE LA SEINE,
il convient donc de demander à l’EPFN (Etablissement
Public Foncier de Normandie) d’engager une procédure
de Déclaration d’Utilité Publique opérationnelle pour
acquérir ces terrains par voie d’expropriation, conformément aux articles L 11-1 et suivants du Code de
l’expropriation.
Le conseil municipal a donc autorisé l’Établissement
Public Foncier de Normandie à solliciter de Monsieur
le Préfet de la Seine-Maritime, l’ouverture conjointe de
l’enquête publique préalable à la Déclaration d’Utilité
Publique opérationnelle et de l’enquête parcellaire pour
acquérir les derniers terrains nécessaires à la réalisation
du projet urbain du secteur de l’Impasse Gambetta.
Groupe communiste et républicain
L’emploi industriel : une priorité
La direction de Renault a officialisé son projet de suppression de 7500 emplois en France. Est-ce un hasard si
cette annonce tombe quelques heures après l’accord
entre le MEDEF et trois organisations syndicales qui
entérinent les accords compétitivité pour «éviter les
licenciements secs» ?
Pourtant, des organisations syndicales qui, d’ailleurs
n’ont pas signé cet accord, dénoncent un chantage
sur l’emploi. Bien sûr que c’est la triple peine pour les
salariés : une augmentation du temps de travail, une
baisse des salaires et une remise en cause des acquis
sociaux alors qu’ils ont su prouver combien leurs
expériences, combien leur savoir-faire pouvaient être
mis au service du développement économique et du
pouvoir d’achat. A l’image de Sandouville où les salariés
ont su créer des projets alternatifs pour maintenir une
construction automobile dans notre région et innover
à travers la déconstruction automobile en faveur de
l’environnement.
Cela nécessite que les millions versés au titre des bénéfices soient redirigés vers la production et non pas les
actionnaires. L’état qui est doublement concerné a donc
son mot à dire. Cela devient urgent.
Yves Rose, Président du groupe
Groupe socialiste et républicain
Le cinquantenaire du Traité de l’Elysée
Le 22 janvier 1963 le Général De Gaulle et le chancelier
Konrad Adenauer signaient à Paris un traité marquant
la réconciliation entre la France et l’Allemagne. La page
des confrontations sanglantes entre les deux pays qui
avaient fait des millions de morts était tournée.
Les successeurs des deux chefs d’état ont poursuivi
dans la même voie. L’image de François Mitterrand
et d’Helmut Kohl la main dans la main devant la
tombe du soldat inconnu est encore dans toutes les
mémoires.
C’est maintenant au tour de François Hollande et
d’Angela Merkel de poursuivre l’œuvre accomplie et
de rapprocher des points de vue parfois éloignés sur
la construction de l’Europe. L’austérité pour l’austérité
ne permettra pas de sortir des difficultés actuelles.
Des perspectives de développement économiques
sont indispensables pour relancer la machine.
François Hollande a su faire partager ce point de vue à
sa partenaire, rejoint dans cette voie par d’autres pays
européens comme l’Irlande et les Pays-Bas.
Rémy Enault, Président du groupe
Groupe d’opposition, «Harfleur, un avenir»
Le groupe d’opposition n’a pas souhaité s’exprimer ce mois-ci.
23
A vos
Agendas !
Du samedi 9 au jeudi 14 février
Exposition
À venir en mars....
À réserver dès maintenant !
Association Echanges Franco-Allemands
«Le Land de Brandebourg en photos»
Samedi 16 et dimanche 17 mars
Dimanche 10 février
Spectacle musical
Hall du Pôle de Beaulieu
15h
Rugby
Stade Harfleurais de l’Estuaire
2ème partie du championnat
SHE / LES ANDELYS - Complexe sportif M. Thorez
Mercredi 20 février
de 15h00 à 19h00
Don du Sang
La Forge - La Taillanderie
Samedi 2 mars
19h30
16 mars à 20h30 et 17 mars 14h30
Les Comédiens de la Lézarde
«Question de Génération II»
Réservation Auchan Montivilliers : 02 32 79 65 35
du lundi au vendredi
La Forge - Le Creuset
Samedi 30 mars
Association Carpe Diem
Diner acoustique
Réservation jusqu’au 1er mars 2013
par téléphone au 06 30 37 31 79 (Mr Goyer)
ou 06 15 23 14 16 (Mme Prudhomme)
ou sur raspoutinerock.eu
au profit des Restos du Coeur
Dîner spectacle
Tarif : 12€ pour les adultes, 5€ pour les enfants
Tél : 02 35 49 02 98 ou 07 63 03 52 88
Tarif : 30 € par personne - La Forge - Le Creuset
La Forge - Le Creuset
«Cloclo For Ever 76, Look and Dance»
Rencontres franco-allemandes
Le Comité de Jumelage de la ville d’Harfleur
Groupes : Coup d’Rouge, Red Lezards, Oscar
Bérenger, White and Black et Raspoutine
Soirée choucroute ! Une méthode conviviale de
récolter des fonds pour le voyage.
prépare actuellement
un voyage vers Bramsche, en Allemagne,
du 9 au 12 mai
Ce séjour est ouvert à tous !
(participation financière, montant à déterminer.)
Renseignements et adhésions
Christine Morel : 06 70 80 10 27
Jonathan Evrard : 06 66 46 78 91
Le Point Information Tourisme d’Harfleur vous accueille
(La Forge – Rue Frédéric Chopin – 76700 Harfleur)
Du 1er octobre au 31 mars :
Le lundi : 14h – 17h30
Du mardi au samedi : 10h – 12h30 et 14h – 17h30
Du 1er avril au 30 septembre :
Le lundi : 14h – 18h
Du mardi au samedi : 10h – 12h30 et 14h – 18h
Fermé le lundi matin, le dimanche et jours fériés

Documents pareils

espace à vivre - La ville d`Harfleur

espace à vivre - La ville d`Harfleur héritier de son père et des millionnaires réactionnaires qui ont toujours dirigé le syndicat des grands patrons. Ce qui est nouveau c’est l’arrogance du langage et l’importance des destructions de ...

Plus en détail