TOURISME FLUVIAL ou LE PLAISIR DE NAVIGUER AU DEPART

Commentaires

Transcription

TOURISME FLUVIAL ou LE PLAISIR DE NAVIGUER AU DEPART
DD037CB
Mis à jour le 14/02/2006
TOURISME FLUVIAL
ou
LE PLAISIR DE NAVIGUER
AU DEPART DE MONTBELIARD
DOSSIER DE PRESSE
2006
Contact presse : Françoise GAUTHĖ-GIRARD
Téléphone direct : 03.81.94.14.64
e-mail personnel :
[email protected]
www.ot-pays-de-montbeliard.fr
LE DOUBS AU FIL DE L’EAU,
SAUVAGE ET ENCHANTEUR
Une autre manière de découvrir la Franche-Comté de façon originale et
ludique, hors des sentiers battus, en associant culture, nature et patrimoine.
Entre Alsace, Suisse et Bourgogne, la Franche-Comté ouvre ses 330 kms de voies
navigables aux plaisirs multiples du tourisme fluvial. L’axe de la Saône et l’axe du
Doubs (rivière et canal du Rhône au Rhin) captent la navigation venant du Nord de
l’Europe et forment un V dont les branches se rejoignent à l’entrée de la Bourgogne
pour conduire au Rhône et à la Méditerranée.
Si la Saône, verte rivière bénéficie désormais d’une certaine notoriété, la vallée du
Doubs, longtemps menacée par le projet de grand canal, est à ce jour méconnue.
Or cette rivière présente son miroir à l’une des plus belles vallées de France.
Le Doubs navigable serpente sur 200 kms à travers des sites sauvages et enchanteurs.
Courant d’abord entre falaises rocheuses et pentes boisées, il paresse ensuite en longs
méandres. Le canal du Rhône au Rhin, au gabarit Freycinet, qui l’accompagne et le
prolonge permet une navigation variée, tantôt dans des eaux sages, tantôt en rivière
naturelle.
Le parcours est jalonné d’escales invitant à la découverte d’un patrimoine authentique
et d’une gastronomie alliant la sincérité à une simplicité traditionnelle et chaleureuse.
L’épicurien qui sommeille en chacun d’entre nous saura savourer l’ambiance bon
enfant d’un petit « Bistrot de la marine » ou d’un « Rendez-vous des pêcheurs »…
MONTBELIARD, PLAISANT PORT
Avec sa capitainerie à deux pas du séduisant parc du Près la Rose,
Montbéliard est un beau port d’attache pour des croisières… tout doux au fil
du Doubs.
Un bassin de 150 m de long et 50 m de large aménagé avec trois pontons, accueille 30
bateaux. La capitainerie offre les commodités aux plaisanciers qui voudraient faire
escale pour découvrir l’attachante Cité des Princes. La société Nicols propose à
Montbéliard des locations de vedettes sans permis (semaine, mi-semaine, week-end)
Deux suggestions :
Au départ de Montbéliard, la descente du Doubs jusqu’à Dôle, un parcours
d’une beauté encore sauvage dans une nature intacte.
On quitte Montbéliard par le canal, tout en hauteur, sans rideau d’arbres, qui offre une
vue dégagée sur un doux paysage agricole, le long de la vallée de l’Allan. A quelques
kilomètres le navigateur fait sa 1ère rencontre avec le Doubs, venu de la frontière
suisse ; temples protestants, petites bourgades se succèdent jusqu’à Baume les
Dames, Petite Cité Comtoise de Caractère.
Sur ces 47 kms, 27 écluses. N’en déplaise à certains, le passage des écluses est un
des attraits de la navigation fluviale. C’est l’instant où l’équipage se mobilise (sans
hâte excessive) pour assister le capitaine de la manoeuvre. C’est aussi l’occasion de
bavarder avec une des rares éclusières encore en activité et de lui acheter salades,
oeufs ou miel du pays.
La rivière se faufile entre de hautes falaises, le paysage est des plus pittoresque ! On
découvre Besançon lovée dans une boucle du Doubs et protégée par ses forts, puis on
termine notre visite à Dôle dont les rues étroites et tortueuses se serrent autour de sa
collégiale. Savourez les paysages, goûtez les fromages et… la saucisse de Montbéliard.
Au départ de Montbéliard, le charme paisible du Sundgau… déjà l’Alsace !
A peine quitté le Pays de Montbéliard, s’égrènent les villages typiques du Sundgau,
porte de l’Alsace. On admire les fermes à colombages entourées de champs de maïs et
de vastes pâturages et l’on déguste la spécialité gastronomique locale : la carpe-frite.
Depuis le port de Dannemarie, il faut passer une spectaculaire succession de 12
écluses qui en moins de 2 kms font descendre le bateau de plus de 32 mètres.
RESISTEZ A L’APPEL DE L’EAU, VISITEZ MONTBELIARD
Le port de plaisance est au coeur de la Cité des Princes. Il côtoie le superbe
parc du Prés la Rose qui s’étale sur 10 ha entre rivière et canal. Agrémenté de
plus de 100 variétés végétales, d’une peupleraie majestueuse, d’un labyrinthe
végétal, d’un parc ludique et sportif, d’un restaurant, d’un espace concerts…
ce parc d’agrément est voué à la culture scientifique et technique.
Ainsi le Pavillon des sciences, petit temple de la connaissance scientifique s’est installé
dans cet écrin paisible, îlot de verdure entre rivière et canal.
Le Pavillon des sciences ou le plaisir d’apprendre ! Tout ce que vous avez
toujours voulu savoir sur les sciences sans jamais oser le demander se trouve au
Pavillon des sciences ! Ce dernier répond au besoin croissant de mieux comprendre
l’évolution des sciences et de l’industrie : les connaissances qu’il distille sont à
consommer sans modération, et dès le plus jeune âge. Et non content de fournir des
réponses et certaines des clés de la connaissance, il invite encore à se poser plus de
questions.
De là, une passerelle vous conduit au « Coeur historique » de cette Cité millénaire.
Son histoire est singulière. Elle commence avec un mariage, celui d’Henriette d’Orbe,
héritière du Comté, avec Eberhardt de Wurtemberg, jeune prince d’empire.
S’ensuivent 4 siècles marqués par l’empreinte du protestantisme luthérien et les
réalisations architecturales du talentueux Heinrich Schickhardt.
Aujourd’hui, blottie à l’abri de son château, hérité des ducs de Wurtemberg,
Montbéliard déploie le charme des belles cités allemandes.
Les demeures Renaissance et petites maisons aux couleurs pimpantes (lavande, lilas,
sang de boeuf ou rose tendre) s’accordent, se répondent, s’entraînent tout au long des
rues, se désunissent un temps pour laisser place à un temple luthérien si sobre ou un
édifice public si puissant et repartent de plus belle dans leur farandole multicolore
rehaussée par des fleurs à profusion qui lui ont valu une récompense européenne.
Pour ceux qui n’ont pas encore oublié ce que voiture signifie, rappelons que ce petit
pays est le berceau de l’automobile.
En effet, redevenue française en 1793, la principauté s’est modelée sous l’impulsion de
grandes familles : Japy et Peugeot. Ces pionniers insufflent un farouche esprit
créateur. Le Musée de l’Aventure Peugeot retrace avec brio la fabuleuse
histoire de la marque au Lion.
Vous aimez les belles voitures, les petites choses qui brillent ou les grosses machines
qui sentent l’huile ?
Vous voulez savoir comment tout cela s’est passé et ce qui vous attend dans l’avenir ?
Venez découvrir l’univers des automobiles Peugeot comme vous ne l’avez jamais vu et
voyager à travers la fabuleuse histoire de la marque au Lion.
Le Musée de l’Aventure Peugeot vous permettra, sur 6 000 m², d’effectuer un véritable
voyage à travers le temps et ainsi de découvrir la saga Peugeot : des premiers outils
et moulins à café aux récents modèles avant-gardistes symboles de l’imagination, de
l’audace et de la technologie de la marque.
Ce voyage n’est pas seulement l’occasion de regarder dans le rétroviseur, il sera fait
d’émotions, d’innovations et de sensations.
Alors férus d’histoire automobile, curieux de nouveautés ou passionnés de technologie,
laissez-vous tenter par ce sympathique voyage et en route pour l’Aventure…
Cet esprit de conquête technologique et scientifique anime toujours le Pays de
Montbéliard. Découvrir est ici une passion !
Du port le regard s’arrête sur une colline ; le site du Mont-Bart, haut de 452 m d’où
l’on jouit d’une superbe vue panoramique à 360 ° sur tout le Nord Franche-Comté.
Niché dans la verdure, le Fort du Mont-Bart domine remarquablement le Pays. Si
l’ouvrage militaire construit de 1873 à 1877 attire les passionnés de fortifications par
ses particularités, Ligne Séré de Rivières, ville intérieure couverte, casemate blindée,…
le site dans son ensemble sait surprendre et faire le bonheur de tous les amoureux de
nature et de beauté.
C’est sur ce mont de légende que rode probablement la célèbre Tante Airie, bonne fée
du Pays.
L’église du Sacré-Coeur à Audincourt et les célèbres vitraux de Léger, le théâtre GalloRomain de Mandeure complètent le charme de ce petit « pays ».
Montbéliard la singulière se singularise encore par sa vie culturelle intense et
diversifiée : la Cité des Princes est passée reine dans le spectacle de rues !
Les « Lumières de Noël » sont les reines de l’hiver et, toutes les années impaires, le
réveillon de la Saint Sylvestre « Cité Rêvée » remplit de folie les rues de la ville le
temps d’un soir.
Et l’été, le coeur de la ville bat au rythme d’un éventail de spectacles. Animations,
fêtes et expositions variées (Festival des Mômes, Festival du Nez-Rouge, samedis du
Prés la Rose, visites nocturnes théâtralisées, Fête médiévale…)
La ville est fleurie, très fleurie… les restaurants sont nombreux, les spécialités
culinaires ont le goût du terroir… laissez vous charmer.
LA COULEE VERTE
ou partir sur les chemins, à bicyclette !
Au départ de Montbéliard, on ne peut plus atteindre Belfort (20 kms) par la
voie fluviale. La Coulée Verte, ancien chemin de halage permet cependant de
relier la Cité des Princes à la Cité du Lion, en vélo par exemple.
Au départ du port de plaisance, la piste longe le canal du Rhône au Rhin sur quelques
kilomètres puis emprunte un pont-écluse au dessus de l’Allan avant de rejoindre le
canal de la Haute Saône à Montbéliard. Tracée en pleine nature, on provoque souvent
l’envol de hérons dérangés dans leur pêche, la Coulée Verte enjambe la Savoureuse
avant de rejoindre le Territoire de Belfort.
Au départ du port de plaisance, une piste conduit au plan d'eau de Brognard qui sur
120 ha accueille baigneurs, véliplanchistes, pêcheurs et kayakistes.
A l’horizon 2004/2006, une vélo-route reliera Nantes à Budapest par les chemins de
halage en passant par Montbéliard, au total 135 kms d’itinéraire le long du Doubs et
du canal Freycinet entre Allenjoie (Pays de Montbéliard) et Saint Vit (frontière du
Jura).
LA LOCATION DE BATEAUX
Les modèles proposés : ils sont conçus pour des équipages de 2 à 12 personnes. Ils
mesurent 8 à 13,5 m et il n’est pas besoin de permis pour les piloter. Après une rapide
initiation par le loueur, vous pouvez lever l’ancre pour une aventure nonchalante.
L’équipement : une cuisine équipée, des cabines, un coin repas-salon, 1 ou 2
cabinets de toilette avec WC.
La location de bicyclette, prévue au départ.
Les tarifs : ils sont fonction de la taille du bateau, de son degré de confort et de
l’époque de l’année (mars à octobre inclus).
Exemples pour une semaine (en 2006)
Nicols Sedan
2/4 places
6/8 places
7/9 places
8/10 places
Nicols Grand
Confort
de 791 à 1193 €
de 1392 à 2099 €
de 1601 à 2414 €
de 1725 à 2601 €
de 2278 à 3435 €
Riviera
Estivale
de 731 à 1102 €
de 974 à 1469 €
de 1139 à 1718 €
de 1234 à 1861 €
de 1270 à 1915 €
1er prix : du 25 mars au 28 avril et du 16 septembre au 4 novembre 2006
2ème prix : du 08 juillet au 25 août 2006
Equipement du port : 3 pontons avec bornes électriques, rampe de mise à l’eau, 30
emplacements, douches et sanitaires à la capitainerie, eau potable, parking gratuit.
Conditions de navigation : sur le Doubs, la navigation est ouverte toute l’année,
sauf en période de crue et lors des travaux (chômage)
Le Doubs est coupé de nombreuses déviations en canal. On y rencontre beaucoup
d’écluses. Peu sont automatisées.
Pour plus d'informations : www.nicols.com ou 03.81.94.92.69
TERRE D’ACCUEIL ET DE GOURMANDISE
VIE PRATIQUE
Produits régionaux
une boutique de produits régionaux en centre ville,
deux marchés : le samedi matin, à côté du port,
le mercredi matin en centre ville.
la saucisse de Montbéliard, joyau de la gastronomie régionale, authentique
produit du terroir labellisé et les fumés du Haut-Doubs.
nombreuses spécialités de chocolats :
les belles comtoises, le palet Schickhardt, les galets du Doubs…
spécialités fromagères : Comté, Morbier, Mont d’Or, cancoillotte…
Restaurants
20 en centre ville et de nombreux plats régionaux à déguster :
Friture de carpes, croûtes aux morilles, grenouilles, écrevisses,
Montbéliard aux lentilles, fondue au Mont d’Or, truite au vin Jaune.
saucisse
de
Commerces
Supermarché sur l’autre rive du port,
tous commerces à 10 minutes à pied.
Services
Location de voitures, poste, cafés, taxi, médecins à proximité…
Accueil
En français et allemand à la capitainerie, en 5 langues à l’Office de Tourisme
(allemand, anglais, italien, espagnol, japonais) ouvert toute l’année, les dimanches en
période estivale.
Guides
Tourisme fluvial en Franche-Comté (gratuit, dans les Offices de Tourisme)
Canal du Rhône au Rhin – Editions du Breuil

Documents pareils