Lire l`article ici

Commentaires

Transcription

Lire l`article ici
WARREN BLAUVAC
M1 DESIGN & ENVIRONNEMENTS
UNIVERSITÉ PARIS 1 SORBONNE PANTHEON
LE FAIRPHONE UN
SMARTPHONE
INNOVANT ?
Le Fairphone est commercialisé dans sa
première édition en 2014, c’est le smartphone
le plus équitable du marché, et sa batterie et
son écran sont échangeables en cas de casse ou
d’usure. C’est une première dans l’industrie des
smartphones qui a tendance à agir de manière
inverse.
En 2016 Fairphone commercialise un deuxième
modèle de smartphone, cette fois ci avec
encore plus de possibilités de réparations car ce
nouveau smartphone est conçu de manière à ce
que l’utilisateur lui-même puisse entièrement
démonter toutes les pièces et les changer.
00
HISTORIQUE SÉLÉCTIF DES
« INNOVATIONS » LIÉES AUX
SMARTPHONES
1992
L’IBM Simon est conçu en 1992 et commercialisé
en 1994 (États-Unis) par IBM. C’est le premier
exemple d’appareil combinant plusieurs fonctions
différentes, il dispose d’un service de messagerie,
il peut recevoir des fax et il peut servir d’assistant
personnel (PDA) avec carnet d’adresses, agenda,
une calculatrice, et une horloge mondiale. Il est
également équipé d’un traitement de texte, d’un
écran tactile et d’un stylet.
1996
Le Nokia 9000 est commercialisé en 1996 (en
Europe), il est présenté comme un téléphone avec
un ordinateur “caché” à l’intérieur. Le téléphone
s’ouvre en deux et laisse apparaitre un deuxième
écran plus grand et un clavier. Il permet d’envoyer
des fax, des courts messages, des e-mails, il est
équipé d’un traitement de texte, d’un agenda,
carnet d’adresse, notes, horloge mondiale, et
calculatrice.
1997
Le terme de “smart phone” est utilisé pour la
première fois par la firme Ericsson pour qualifier
leur nouveau téléphone le GS88. Qui dispose
de fonctionnalités similaires aux appareils déjà
existants, tels que les fonctions d’un assistant
personnel (PDA).
02
03
2000
Le Ericsson R380 est commercialisé, c’est
le premier smartphone équipé d’un réel OS
(système d’exploitation) appelé Symbian et
d’un écran tactile noir et blanc. C’est également
la première fois que l’on voit apparaitre une
interface utilisateur sur un smartphone.
2001
Le Kyocera 6035 est le premier smartphone
dont l’utilisation s’est généralisée. Il peut servir
de modem externe et il est équipé du système
d’exploitation Palm OS, qui permet d’envoyer des
e-mails et d’utiliser un navigateur web.
2002
Le Palmone, c’est le premier des smartphones à
posséder un clavier complet situé sous l’écran.
Le Pocket PC phone, Microsoft commercialise le
premier smartphone Windows. Esthétiquement,
le système d’exploitation utilisé est similaire au
système d’exploitation pour ordinateur Windows
XP.
04
05
Le Blackberry 5810, est le premier Blackberry de
la firme RIM (Reasearch In Motion) optimisé pour
l’envoi d’e-mails avec écran tactile monochrome
et clavier QWERTY ainsi que les fonctions
classiques (PDA). Mais il ne possède pas de
hautparleur ou de micro intégré ce qui impliquait
de passer ses appels avec des oreillettes. Il fut
tout de même très apprécié par une clientèle
professionnelle.
2007
L’iPhone commercialisé par Apple est le premier
smartphone à utiliser une interface multitouche,
le clavier disparait pour laisser place à un écran qui
occupe la totalité de la face avant du téléphone.
Il fonctionne grâce à un système d’exploitation
l’iOS développé par la même occasion par la firme.
C’est une nouvelle génération de smartphone qui
va complètement influencer toute la filière de
téléphonie mobile durant les années à suivre.
Apple propose un téléphone avec des lignes
élégantes et sobres, un changement radical
en comparaison aux appareils commercialisés
auparavant.
Un an plus tard, Apple lancera son App Store qui
permettra aux utilisateurs de l’iPhone d’installer
autant de nouvelles applications qu’ils le désirent
sur leur smartphone.
06
07
2008
Le HTC Dream, est le premier téléphone commercialisé avec le système d’exploitation Android
(Google) et il est muni d’un clavier QWERTY ou
AZERTY.
Il est également possible de développer ses
propres applications et de les proposer sur la
plateforme Android Market.
L’iPhone 3G est commercialisé, le réseau 3G est
disponible dans la plupart des grandes villes,
c’est le début d’internet haut débit sur mobile.
2010
Le Galaxy S est commercialisé par Samsung, la
ressemblance avec l’iPhone est frappante, l’écran
occupe toute la face avant du téléphone, le clavier
disparait pour laisser place à une surface tactile.
Même chose au niveau de l’interface, Samsung
reprend les icônes de forme carrée qui occupent
toute la surface de l’écran.1
Samsung à été
condamné en 2012
à versé plus d’un
milliard de dollars
pour des violations de
brevets liés à l’Phone
et à l’iPad.
1
08
09
2011
Le Samsung Galaxy S2 est doté d’un écran de
grande taille, c’est le premier smartphone a
posséder un écran de plus de 10cm de diagonale.
2012
Nokia Lumia 920, la firme développe une gamme
de smartphones qui fonctionnent grâce au
système d’exploitation Windows 8 de Microsoft.
Wiko, filiale française de la société chinoise
Tinno fabriquant de smartphones. Leur premier
téléphone le Cink, est le premier smartphone
lowcost, proposé à moins de 100€. Certes, il est
moins performant que d’autres smartphones
commercialisés à la même période, mais il
ouvre le marché du lowcost dans ce domaine qui
propose des smartphones au moins 6 à 7 fois plus
cher.2
10
11
2014
Huawei est une entreprise chinoise qui commercialise une nouvelle gamme de smartphones
lowcost sous la marque Honor, mais contrairement
à Wiko Huawei propose des téléphones avec
un excellent rapport qualité-prix, avec des
performances similaires à celles des smartphones
des leaders du marché comme Apple ou Samsung,
mais à moitié prix (350-400€) comme le Honor 6.2
Les entreprises
Wiko et Huawei en
novembre 2014 sont
cités dans l’émission
Cash Investigation,
elles y sont accusés
de collaborer avec
un prestataire faisant
travailler des enfants
pour la fabrication de
ses smartphones.
2
2015
Samsung Galaxy Note Edge est le premier smartphone à posséder un grand écran incurvé sur les
côtés, et il possède un stylet, ce qui le rapproche
de plus en plus de la tablette tactile.
12
13
iPhone 6 Plus
Apple commercialise son plus grand téléphone,
avec un écran de 5,5 pouces soit 14cm de
diagonale qui le rapproche du plus petit des
iPad de la marque. Son épaisseur est de 7,1mm,
c’est également le plus fin jamais produit. Il
est équipé du déverrouillage du téléphone par
reconnaissance de l’empreinte digitale, proposé
par Apple depuis l’iPhone 5s.
2016
Fairphone 2
C’est le deuxième appareil de la petite entreprise
Fairphone avec à sa tête le designer Bas van
Abel. Il se veut être le plus équitable et le moins
polluant possible dans sa conception et réparable
par les utilisateurs eux-mêmes.
14
15
iPhone 6 Plus plié
3
Apple n’a pas été
condamné, un accord
à l’amiable d’un bon
d’achat de 45$ et
d’une mise en place
d’un service de remplacement de la batterie des iPods a été mis
en place. Documentaire Prêt à jeter, Arte,
74 minutes, 2009
16
17
Cet historique sélectif nous permet d’obtenir
un aperçu de l’Histoire du smartphone des
premières tentatives que l’on pourrait qualifier
d’innovantes de l’IBM Simon en 1992 à l’iPhone
en 2007, en passant par plusieurs déclinaisons
low-cost du smartphone avec les appareils de
Wiko et Huawei entre 2012 et 2014, jusqu’aux
appareils les plus récents d’Apple ou de Samsung
qui sont de plus en plus ‘‘gadgétisés’’.
La question des techniques de production de
ces appareils se pose déjà depuis de nombreuses
années, mais il semblerait que les principaux
acteurs du secteur de la téléphonie mobile et
les entreprises de nouvelles technologies ne
prennent pas en compte cette question d’un point
de vue éthique, mais seulement économique dans
le but de produire toujours plus, plus rapidement,
moins cher pour générer le plus de bénéfices
possible.
Du côté de l’utilisation nous remarquons que
les smartphones sont conçus de manière, de plus
en plus significative depuis 5 ans, à être obsolètes rapidement en fabriquant des appareils au
nom de “l’innovation” et du progrès de plus en
plus fins, mais aussi impossibles à démonter et à
réparer. La firme Apple en est l’exemple le plus
flagrant, avec en 2003 un premier procès autour
de la batterie de l’iPod, qui une fois arrivée en fin
de vie (car conçue pour avoir une durée de vie limitée) n’était pas remplaçable. Apple proposait
à ses clients de racheter un nouvel iPod au lieu
de proposer une réparation de celui-ci.3 Malgré
ce procès, Apple continue à appliquer cette politique petit à petit à tous ces appareils, notamment
à l’iPhone, toujours au nom de “l’innovation” et
du progrès technique au risque de rendre trop
fragiles ses appareils. En 2015 lors de la commercialisation de l’iPhone 6 et 6 Plus au bout de
seulement quelques jours une polémique éclate,
l’iPhone 6 Plus est tellement fin et fragile qu’il se
plie en deux lorsque les utilisateurs le mettent
dans une poche de pantalon.
L’utopie que Bernard London propose dans son
essai en 1932 pour résoudre les problèmes de
la crise économique et de la Grande Dépression
est devenue réalité. Et de manière encore plus
accentuée dans le domaine des nouvelles
technologies - lorsque l’on sait qu’un smartphone
est conçu en moyenne pour avoir une durée de
vie de moins de 18 mois. Mais depuis quelques
années certaines initiatives apparaissent dans
le but de contrer cette pratique entrée dans les
moeurs et devenue systématique.
Bas van Abel, designer
“Dès leur création, je ferais attribuer par le gouvernement une
durée de vie aux chaussures, aux maisons et aux machines ainsi
qu’à tous les autres produits manufacturés, miniers ou agricoles;
leur vente comme utilisation auraient lieu dans l’intervalle de
leur existence - intervalle du reste parfaitement connu du client.
Une fois le temps imparti expiré, ces choses deviendraient
légalement “mortes”, seraient contrôlées par l’agence fédérale
dûment nommée à cette fin et détruites en cas de chômage
massif. Les usines et les marchés sortiraient constamment
de nouveaux produits pour remplacer ceux qui sont devenus
obsolètes, (...)” 4
LE FAIRPHONE
L’obsolescence planifiée - Pour en finir avec
la grande dépression,
Bernard London, 1932.
p.29
4
18
19
Le designer Bas van Abel à créé en 2010 le
projet Fairphone visant à sensibiliser l’opinion
publique à propos des minerais utilisés dans
les appareils électroniques grand public, et
des conflits que ces minerais alimentent en
République Démocratique du Congo. Le designer
a mené des études sur le sujet pendant 3 ans, en
2013 Fairphone a été officiellement fondé en tant
qu’entreprise sociale. En créant un smartphone
qui sert à dévoiler les systèmes de production,
à aborder des problèmes complexes et à
encourager le débat à propos de l’idée d’équité.
L’entreprise espère avoir un rôle positif à travers
toute la chaine de valeur dans le domaine de
l’extraction minière, du design, de la fabrication
et du cycle de vie, tout en élargissant le marché
des produits qui offrent la priorité aux valeurs
éthiques. Fairphone veut changer la manière dont
les produits sont fabriqués.
L’entreprise a commercialisé un premier
smartphone en 2013. Grâce aux bénéfices
générés, l’entreprise à décidé en 2014 d’investir
dans un design différent pour leur nouveau
téléphone, en se concentrant particulièrement
sur la longévité du produit et sur la transparence
de la chaine de production.
Gecamines, Kolwezi, République Démocratique du Congo
L’EXTRACTION MINIÈRE
Kolwezi, République Démocratique du Congo
5
Cash Investigation :
Les secrets inavouables
de nos téléphones
portables, France 2, 4
novembre 2014.
20
21
Chaque smartphone contient plus de 30
minerais différents. De la pollution, des conditions
de travail extrêmement dangereuses jusqu’au
travail des enfants, de nombreuses pratiques liées
aux mines requièrent un changement urgent. Les
“minerais de conflit”100 servent au financement
de groupes rebels contribuant à l’instabilité
politique et économique des régions tout en
bafouant les droits, la sécurité et les revenus des
travailleurs.5 Fairphone à la volonté d’utiliser des
minerais et métaux extraits de façon responsable,
qui soutiennent les économies locales et non les
milices armées.
Par exemple Fairphone travaille avec ConflictFree Tin Initiative pour pouvoir retracer l’étain
directement à sa source et soutenir des pratiques
minières officielles et plus justes. Depuis octobre
2012 de l’étain non-conflictuel est produit au
Sud-Kivu en République Démocratique du Congo.
Cet étain est utilisé dans la pâte à souder du
Fairphone.
Ou encore avec Solution for Hope pour
l’extraction de tantale non conflictuel depuis la
province du Katanga en République Démocratique
du Congo. Dans le Fairphone, une partie des
condensateurs des circuits imprimés est réalisée
à l’aide de tantale non-conflictuel.
LE DESIGN
En 2002 aux EtatsUnis plus de 130
millions de téléphones
portables en état de
marche ont été jetés.
Postface de Serge
Latouche, économiste
et objecteur de croissance. L’obsolescence
planifiée - Pour en finir
avec la grande dépression, Bernard London,
1932 p.86
Fairphone 2, avec coque arrière transparente
6
22
23
Les appareils électroniques sont considérés
comme des objets jetables, tandis que les
consommateurs sont de moins en moins capables
de modifier et de réparer eux-mêmes leurs
appareils, ainsi que de réellement comprendre
comment ils sont fabriqués.6 En concevant son
propre téléphone l’entreprise Fairphone influe
sur la chaine d’approvisionnement et sur le cycle
de vie de son produit, et en se préoccupant de
facteurs tels que la longévité et la possibilité
de réparer l’appareil. Fairphone a recours au
design pour changer le rapport que les gens
entretiennent avec leurs produits, avec comme
objectif d’offrir aux consommateurs les outils
qui leur permettront d’avoir plus de contrôle sur
leurs smartphones.
Le Fairphone 2 est conçu sur la base d’une
architecture modulaire, permettant à son
propriétaire d’ouvrir et de réparer lui-même
son téléphone. Cette possibilité de réparer soimême son téléphone permet de créer un appareil
offrant une durée de vie accrue. Ce qui produit
un téléphone avec un design lié directement
à son utilisation et sa potentielle réparation
plutôt qu’un “design d’apparence” peut être
répondant à des caractéristiques esthétiques
liées aux “tendances” actuelles comme le sont
les smartphones des grandes marques.
Fairphone propose également un système
d’exploitation qui soit le plus équitable possible.
Conformément aux principaux objectifs de
l’entreprise en matière de conception, la stratégie
logicielle cible l’ouverture, la transparence et la
propriété qui doivent permettre d’augmenter la
longévité des produits. En utilisant des méthodes
open source, notamment en rendant accessible le
Fairphone 2
Fairphone 2
7
https://www.3dhubs.
com/fairphone
26
27
code source de leur système d’exploitation afin
qu’il puisse être utilisé, vérifié, modifié et amélioré
par tous. Fairphone travaille actuellement avec
des entreprises qui développent des systèmes
d’exploitation alternatifs afin d’offrir un plus
large choix à ses utilisateurs. Pour l’instant il est
possible d’installer un système Android ou la
V1 du système d’exploitation Fairphone sur un
Fairphone.
L’entreprise a également créé des coques de
protection imprimable en 3D, sur la base d’idées
émises par les utilisateurs et en collaboration
avec 3D Hubs pour pouvoir les imprimer sur
demande. Ce projet constitue une expérience en
matière de production décentralisée, c’est-à-dire
qui vise à éliminer la nécessité d’expédition sur
de longues distances et de production de larges
stocks excédentaires.7
LA FABRICATION
Ligne d’assemblage, Fairphone 2, Chine
Ligne d’assemblage, Fairphone 2, Chine
Le stade de la fabrication, dans l’industrie
des appareils électroniques, est éprouvant et
exigeant, impliquant bien souvent des processus
de production à fort coefficient de maind’oeuvre. Les travailleurs touchent souvent un
salaire insuffisant et ne sont pas représentés,
travaillent des heures interminables dans de
mauvaises conditions de sécurité et de santé.
Afin d’initier un changement positif, Fairphone a
établi des relations collaboratives, transparentes
et gagnant-gagnant avec des fabricants disposés
à investir dans le bien-être de leurs employés.
Fairphone est associé à la société d’évaluation
sociale TAOS pour les aider à effectuer les
évaluations de leurs fournisseurs en Chine. Leur
partenaire chargé de la production a déjà réalisé
plusieurs améliorations concrètes, telles que la
mise en place de dispositifs de sécurité en cas
d’incendie et d’équipements de protection pour
les employés, ou encore l’adaptation de points
problématiques tels que les heures de travail.
Toujours en collaboration avec leur partenaire
de production en Chine, Fairphone a créé un fonds
destiné à améliorer le bien-être des employés.
Pour chaque téléphone vendu, de l’argent est
investi dans le fonds, tant par Fairphone que par
le partenaire chinois. Ce fond permet d’aider les
travailleurs à mieux répondre à leurs besoins tout
en promouvant la formation et le développement
des compétences des ouvriers.
28
29
Fairphone Urban Mine, Lowlands
Pays-Bas
LE CYCLE DE VIE
Fairphone Urban Mine, Lowlands
Pays-Bas
8
https://www.ifixit.
com/Device/Fairphone_2
30
31
Tous les ans des millions de téléphones
portables sont jetés dans des zones non équipées
pour les recycler. Ce problème découle du
fait que la plupart des téléphones ne sont pas
construits pour durer, et que nous voulons sans
cesse améliorer nos appareils.
La plupart des déchets électroniques sont soit
brûlés, soit déversés dans des décharges à ciel
ouvert, diffusant des substances toxiques, novices
tant pour l’homme que pour l’environnement.
C’est pour ça que Fairphone s’est penché sur le
cycle de vie complet de leur téléphone portable
afin de comprendre son utilisation, sa réutilisation
et son recyclage.
Pour étendre la durée de vie du Fairphone,
l’entreprise vends un certain nombre de pièces
détachées sur leur site internet, permettant aux
utilisateurs de réparer leur téléphone, ou de
changer certaines pièces pour de nouvelles plus
performantes. L’entreprise s’est aussi associé
avec iFixit8 pour créer des guides de réparation
en open source pour le Fairphone.
Fairphone travaille avec Closing the Loop
pour aider à trouver des solutions aux déchets
électroniques dans des pays disposant d’un
système officiel de recyclage des appareils.
L’entreprise a commencé par une campagne de
sensibilisation au Ghana et y a récolté 75 000
téléphones jetés, qu’ils ont expédiés en Belgique
pour les faire recycler. Le but étant de favoriser
la croissance d’une demande mondiale pour les
matériaux recyclés. Par exemple le Fairphone 2
est doté d’un circuit imprimé fabriqué à partir de
cuivre recyclé.
UNE DÉMARCHE
TRANSPARENTE
9
https://www.
fairphone.com/
wp-content/
uploads/2015/09/
Fairphone-2-CostBreakdown-French2.
pdf
http://free.
sourcemap.com/
view/10617#cluster-stop-35
10
32
33
Bas van Abel pense que les consommateurs
méritent d’être informés de toutes les étapes, y
compris de ce à quoi leur argent servira. En 2015
Fairphone publie un détail de prix du Fairphone
2, destiné à offrir un aperçu de là où l’argent des
consommateurs va.9
Une des ambitions principales de l’entreprise
est d’accroitre la transparence de la chaine
d’approvisionnement au sein du secteur des
appareils électronques. L’objectif est d’être
capable de retracer chaque élément du téléphone,
depuis les matières premières jusqu’aux pièces
définitives. Fairphone a donc publié la liste des
ses fournisseurs pour révéler d’où proviennent
les composants utilisés pour la production du
smartphone.10
UN SMARTPHONE
INNOVANT ?
Punkt MP01, Jasper Morrison, 2015
11
La différance au
sens polysémique de
Jacques Derrida, c’est
à dire la différence
comme façon de faire
exister quelque chose
d’autre, le différend en
tant que «polémos»
grec : façon de contester quelque chose, le
différer (diaphereim
en grec) : rapport au
temps impliquant un
calcul économique,
une durée, quelque
chose de non immédiat, qui va à rebours
de l’instantané : temporisation liée à un
rapport à l’espace, qui
permet de faire exister
un écart permettant
d’accueillir cette différence.
Jacques Derrida, La différance, Paris, Éditions
de Minuit, 1972.
12
Postface de Serge
Latouche, économiste
et objecteur de croissance. L’obsolescence
planifiée - Pour en finir
avec la grande dépression, Bernard London,
1932 p.82
34
35
Le designer Bas van Abel, avec le Fairphone,
fait donc la différance11 dans le domaine des
nouvelles technologies dicté par l’obsolescence
systématique12 des appareils.
Le designer ici ne touche pas à l’invention
en elle-même - le smartphone, un téléphone
multifonction -, mais il innove dans la façon
dont il est fabriqué, réutilisé et recyclé, en
remettant en question toute la chaine de
production des smartphones utilisée par les plus
grandes industries des nouvelles technologies.
Tout en allant à l’encontre du phénomène de
l’obsolescence programmée, et en essayant
de produire un objet équitable à travers une
économie circulaire.
C’est en cela que le Fairphone est innovant, par sa
production et non pas par apparence esthétique
ou par une gadgétisations de l’objet.
Mais là où le Fairphone n’est pas encore
complétement innovant, c’est dans son système
d’exploitation (qui est semblable aux autres
OS déjà existants) et donc dans l’utilisation du
smartphone pour ses fonctions de smartphone.
Bas van Abel et son équipe ont pour projet de
travailler sur cet aspect du smartphone, sans
tomber dans une caricature qui consisterait à
produire un téléphone pour ses fonctions de
téléphone (appels et SMS) uniquement. Comme l’a
fait Jasper Morrison en 2015 avec le Punkt PM01
qui est un téléphone qui ne sert qu’à téléphoner
et envoyer des SMS, dans l’idée de proposer
un téléphone “libérateur” en opposition aux
smartphones, qui pose de manière intéressante
la question de l’usage du smartphone, mais
qui donne une réponse radicale en supprimant
toutes les fonctions du smartphone pour revenir
aux fonctions basiques du téléphone portable.
13
Le Fairphone est
distribué uniquement
via le site internet
http://fairphone.com
37
On peut dire que Bas Van Abel questionne à
différents niveaux l’invention : smartphone. Dans
le rapport de l’usager à l’objet, mais aussi dans
son mode de production, ce qui influe sur toutes
les étapes de conception du choix des matières
premières, au design jusqu’à la distribution.13
Peut-être que la responsabilité des designers
se situe en partie là: dans le questionnement
des inventions que l’on a déjà acquises, et non
pas dans une recherche de « l’innovation » et
de la performance technologique au profit de
l’industrie et non de l’utilisateur ?
BIBLIOGRAPHIE
Bernard London, L’obsolescence planifiée - Pour en finir avec la
grande dépression, 1932, Éditions B2 : collection Fac-similé, 2013,
Paris.
Jacques Derrida, La différance dans Marges de la philosophie
Paris, Editions de Minuit, 1972.
REVUES
À quoi tient le design: un entretien avec Pierre-Damien Huyghe,
Tiphanie Kazi-Tani, Pierre-Damien Huyghe, Sciences du Design n° 2
décembre 2015.
Mobiles Magazine n°6 Février-Mars 1998.
RESSOURCES NUMÉRIQUES
Site Fairphone
https://www.fairphone.com
Article sur l’évolution des smartphones.
http://pocketnow.com/2014/07/28/the-evolution-of-the-smartphone
Infographie retraçant l’évolution des smartphones entre 1992
et 2011.
http://www.testking.com/techking/infographics/evolution-of-smartphones-infographic/
Futuremag : Fairphone & fin des lunettes, Arte, 16 janvier 2016.
http://www.arte.tv/magazine/futuremag/fr/futuremag-060180-014
Cash Investigation : Les secrets inavouables de nos téléphones
portables, France 2, 4 novembre 2014.
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/cash-investigation-du-mardi-4-novembre-2014_730935.
html
Documentaire, Prêt à jeter, Arte, 74 minutes, 2009.
http://boutique.arte.tv/f6448-pret_a_jeter
http://future.arte.tv/fr/pret-jeter-1?language=de
Conférence “L’innovation comme maître mot” - Pierre-Damien
Huyghe, ENSCI-Les Ateliers, 2013, Paris.
http://www.ensci.com/actualites/rencontres-des-ateliers/une-rencontre/article/18261/

Documents pareils