Intervention de Bernard BROCHAND Président du

Commentaires

Transcription

Intervention de Bernard BROCHAND Président du
Intervention de Bernard BROCHAND
Président du SIAUBC
Député des Alpes-Maritimes
Maire de Cannes
à l’occasion de l’inauguration
de la nouvelle station d’épuration
« Aquaviva »
Jeudi 18 octobre 2012, à 11 heures
Saint Cassien - Mandelieu La Napoule
Monsieur le Secrétaire Général de l’arrondissement de Grasse,
Messieurs les maires,
Mesdames
et
messieurs
Version provisoire, seul le prononcé fait foi
les
élus,
-2Monsieur le Directeur Général de Suez Environnement,
Messieurs les entrepreneurs,
Mesdames et messieurs les présidents d’association,
Mesdames et messieurs,
Chers amis,
Je suis très heureux de participer, ce matin, à vos côtés à l’inauguration d’Aquaviva, la
nouvelle station d’épuration du bassin cannois.
Au fil des mois, nous avons eu l’occasion de suivre l’évolution de sa construction, lors
des visites de chantier et dernièrement avec la mise en eau du bassin principal.
Aujourd’hui, c’est l’équipement dans son ensemble que nous inaugurons, un équipement
ô combien utile et nécessaire à la collectivité dont l’esthétique répond aux promesses
d’intégration dans l’environnement.
L’environnement, et surtout sa préservation, voilà bien l’enjeu essentiel de cette
réalisation qui nous permet désormais d’assurer un traitement biologique optimal des
eaux usées, avant leur rejet en mer.
Voilà plusieurs années que notre littoral peinait à reconquérir le fameux Pavillon Bleu,
même si les travaux transitoires d’optimisation de l’ancienne station de Saint Cassien
nous ont permis, à Cannes notamment, de passer de 4 à 15 plages labellisées depuis
deux ans. Nous pouvons désormais espérer voir l’ensemble du littoral de Cannes Mandelieu - Théoule être reconnu pour la qualité de ses eaux de baignade.
C’est une excellente nouvelle pour les habitants, pour les estivants et pour les
municipalités de ces communes qui s’attachent à longueur d’année à valoriser la qualité
de vie de leurs administrés et à promouvoir la destination touristique du territoire de
l’ouest azuréen.
-3-
Mais la grande innovation de cette nouvelle station, et vous en avez parlé Monsieur le
Directeur Général, c’est bien entendu le mode de traitement membranaire et la garantie
carboneutre de l’équipement qui en fait une usine modèle en France. La qualité de l’air
est aussi essentielle que la qualité de l’eau. Et, les élus que nous sommes, y resteront
très attentifs car l’assurance que nous avons donnée à nos concitoyens d’une usine sans
nuisance, notamment olfactive pour les riverains, doit être tenue. Le Syndicat
Intercommunal d’Assainissement Unifié du Bassin Cannois y veillera avec rigueur et
exigence.
Je tiens d’ailleurs à saluer et à remercier ici tous les élus des communes membres du
SIAUBC qui ont adhéré à ce projet et ont permis qu’il soit concrétisé. Nous avons là
l’illustration d’une intercommunalité efficace, où le débat - et parfois les désaccords peuvent intervenir, mais où in fine les projets d’intérêt général s’imposent, fédèrent, et se
réalisent.
C’est dans ce même esprit de démocratie et de concrétisation des projets que nous
devons poursuivre la réflexion lancée autour de l’intercommunalité dans notre bassin
pour travailler ensemble sur des projets structurants et qui méritent l’apport de chacun
pour offrir à nos concitoyens un service public de meilleure qualité, au moindre coût.
Personnellement, c’est ma conviction, ma philosophie, de l’intercommunalité, depuis
mon élection en 2001, c’est la voie dans laquelle je me suis inscrit et je me réjouis des
avancées récentes de nos discussions dans la perspective d’une intercommunalité
solidaire, équitable, juste, efficace. La réalisation d’Aquaviva est pleine d’enseignement
en ce sens.
Vous me permettrez de saluer aussi la performance du délégataire Suez Environnement
qui a tenu le calendrier de construction de cette nouvelle station, avec la difficulté que
constituait la nécessité de maintenir l’ancienne station en activité tout en construisant
-4celle-ci sur le même site, et la maîtrise des coûts puisque l’impact pour l’usager sera
finalement 20% en dessous des meilleures prévisions. Et je vous félicite, Monsieur le
Directeur Général, ainsi que vos équipes et les entreprises qui ont pris part à cette
réalisation qui fait honneur aux corps du BTP.
Ensemble, collectivités publiques et entreprises privées, nous avons relevé un défi
formidable, nous avons apporté une réponse à un besoin structurant de notre territoire,
la gestion des eaux usées, pour l’ensemble de l’agglomération. Nous avons inscrit ce
nouvel équipement dans la durée avec une possibilité d’optimisation en fonction de
l’évolution démographique de notre bassin de vie à l’horizon 2040, soit un équivalent de
300 000 habitants.
Mais ce projet n’aurait jamais vu le jour, malgré la volonté politique, sans des partenaires
solides et fiables, et je tiens à les remercier pour leur adhésion et leur soutien dès le
début :
-
l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée & Corse pour sa contribution de 20
millions d’euros ;
-
la Lyonnaise des Eaux, titulaire du contrat d’affermage, qui investit 57 millions
d’euros dans cet équipement, dont le coût total s’élève à 77 millions d’euros.
Au final, avec Aquaviva, c’est le contribuable qui gagne grâce à un équipement au
moindre coût financé en très grande partie par l’exploitant ; c’est le progrès qui y gagne à
travers une technologie à la pointe qui permettra un rendement épuratoire supérieur aux
normes règlementaires ; c’est la nature qui y gagne avec pour conséquence une qualité
des eaux de baignade supérieure et un recyclage des eaux dépolluées pour des usages
annexes comme l’arrosage des espaces verts.
Enfin, ce qui nous frappe évidemment, c’est l’esthétique de ce lieu qui contraste avec
l’idée que l’on se fait généralement d’une station d’épuration, avec une végétation, un
système de production d’énergie naturelle avec la ferme photovoltaïque, un parc arboré,
un lieu qu’avec notre délégataire nous envisageons d’ouvrir au tourisme industriel cet
-5équipement innovant, exemplaire, attractif qui attirera peut être autant de visiteurs que le
Palais des Festivals, qui sait…
Ensemble, avec Aquaviva, nous faisons gagner la vie de l’eau, nous faisons gagner la
vie tout court.
Vive Aquaviva.