lien - Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid

Commentaires

Transcription

lien - Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid
CURENEWS
La revue de l’Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid Al Nahyan - N° 1 - Janvier 2016
Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Altesse
le Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane
inaugurent l’Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid
le 17 Mars 2015.
P. 6
Sommaire
Première embolisation pour
hémorragie de la délivrance
Agée de 22 ans, la jeune parturiente a accouché par
Editorial ....................................................................................................................................... 4
Notre offre de soins ..................................................................................................................... 5
Inauguration ................................................................................................................................ 6
ACTUALITÉS :
Première embolisation pour hémorragie de la délivrance ........................................................ 8
Une unité spécialisée pour prendre en charge les AVC ............................................................. 9
Réalisation d’une opération de vaporisation de la prostate à l’HCK ........................................ 10
Première opération chirurgicale de la maladie d’Ebstein ........................................................ 12
Première opération de neuronavigation ................................................................................... 13
Dépistage et implantation cochléaire à l’HCK............................... ...................................... 14-15
Prise en charge d’une patiente Ramediste pour un échange plasmatique ............................ 16
Une équipe médicale réalise cinq opérations pour des enfants nécessiteux atteints de
cardiopathie ............................................................................................................................... 16
La resynchronisation cardiaque, une technique innovante pour traiter les insuffisances
cardiaques ................................................................................................................................. 17
Strabisme divergent paralytique - une pathologie très rare prise en charge à l’HCK ..............18
EVÉNEMENTS :
Première campagne de don du sang à l’Hôpital Cheikh Khalifa : plus de 100 personnes
mobilisées .................................................................................................................................. 20
Visite d’une équipe de journalistes africains ............................................................................ 21
Signature d’un accord de partenariat avec la CMIM ................................................................. 21
Projet de certification par la Haute Autorité de Santé .............................................................. 22
Création du Comité de Liaison Alimentation – Nutrition .......................................................... 22
Première édition du tournoi inter-clinique de mini-foot de Casablanca ................................. 23
Des médecins de différentes régions du Maroc rendent visite à l’HCK .................................... 24
La check-list « sécurité du patient au bloc opératoire » .......................................................... 25
L’hôpital numérique ................................................................................................................... 26
Transcatheter aortic valve implantation (TAVI) - des débuts réussis à l’HCK ................................... 28
ZOOM SUR UN SERVICE :
Le service d’hébergement ......................................................................................................... 30
PORTRAITS :
M. Rachid Benmessaoud - Cadre de laboratoire ...................................................................... 34
Mme. Ibtissam Benelbarguia - Ingénieure biomédicale ........................................................... 35
INTERVIEW :
Pr. Fatima Zohra Alaoui - Professeur de médecine interne, Centre de Check-Up à l’Hôpital
Cheikh Khalifa ............................................................................................................................ 36
SENSIBILISATION:
La gestion du risque infectieux ................................................................................................. 38
Les éco gestes ............................................................................................................................ 40
Editorial – Version arabe ............................................................................................................ 43
2
voie basse sous péridurale, donnant naissance à 2
jumeaux bien portants de 2,4 et 2,9 kg.
08
Une première au Maroc
Réalisation d’une opération de
vaporisation de la prostate à l’HCK !
Pour la première fois au Maroc, une nouvelle technique pour traiter l’hypertrophie de la prostate a été
mise en place à l’HCK.
10
Dépistage de la surdité et
implantation cochléaire à
l’HCK
Des techniques innovantes mises en oeuvre
à l’HCK.
14
La gestion du risque infectieux
La gestion du risque infectieux est une démarche qualité, et toute
36
démarche qualité commence par l’analyse des exigences des clients
et des parties concernées afin d’apporter des réponses appropriées.
3
NOTRE OFFRE DE SOINS
EDITORIAL
pays d’Afrique et du Moyen-Orient.
Directeur de publication
L’Hôpital prend ainsi progressivement
Pr. M’hamed Harif
sa place dans l’offre de soin de Casa-
Rédacteur en Chef
blanca, du pays et à l’international.
Dr. Saad Chaacho
A ce stade, nous pouvons affirmer que
Comité de rédaction
non seulement nous avons tenu nos en-
Pr. Abdelhaq Alaoui Yazidi :
gagements, mais nous nous sommes
Directeur Médical
également inscrits dans des
Pr. Mohamed Benbachir :
démarches innovantes et complexes.
Directeur Qualité
Dans ce numéro y seront d’ailleurs
Mme. Nabila Abid :
relevées quelques-unes, notamment la
Chargée de Communication
chirurgie par neuronavigation, la chiru-
Ont participé à la rédaction
de ce numéro :
Pr. Ibrahim Amahzoune :
Chirurgien Cardiaque
Dr. Nabil Bouzoubaa :
Neurochirurgien
Pr. Redouane Rabii :
Urologue
Dr. Khalid Snoussi :
ORL
Dr. Drissi Daoudi Jaafar :
Ophtalmologue
Pr. Jalila Bakouri :
Directrice Laboratoire
Mlles. Amina Hadir, Aicha ihihi,
Naima Attaf.
Service Qualité
Mme Oumnia Ouazzani Touhami
Responsable de Communication FCKM
V
oici le premier numéro de « Cure
News ».
En plein démarrage de ses activités,
l’Hôpital Universitaire Cheikh Khalifa
décide de mettre en place un journal
reflétant sa dynamique.
Par cet acte, l’hôpital veut mettre à
votre disposition un outil de communication et de mise en valeur des efforts,
que nos équipes ne cessent de
déployer pour vous servir au quotidien.
Nous ambitionnons également de
partager cette dynamique avec les
acteurs du système de santé du pays
dont nous faisons, fièrement, partie intégrante.
Depuis son inauguration par Sa
Majesté le Roi Mohammed VI, le 17
Mars 2015, les soignants ainsi que les
Conception et édition :
cadres de gestion de notre établisse-
M. Khalil Mounji
ment se sont attelés à déployer les
activités selon le calendrier préétabli.
Aujourd’hui, quelques mois après
son inauguration, l’essentiel des
activités médico-chirurgicales est déjà
en place. Plus de 27 000 patients nous
ont déjà fait confiance, dont certains de
4
rgie pour la maladie d’Ebstein, les actions d’embolisation vasculaire et les
résections prostatiques par les techniques de vaporisation.
Concernant le domaine de la qualité
et de gestion des risques, les équipes
sont attelées à mettre en place les
procédures qualité. C’est ainsi que le
comité de lutte contre l’infection
nosocomiale (CLIN) ainsi que le comité
Pôle cardiovasculaire
Pôle chirurgie
Cardiologie
Chirurgie cardiaque
Cardiologie interventionnelle (cathétérisme)
Rythmologie
Chirurgie pédiatrique
Chirurgie esthétique, réparatrice et brulés
Chirurgie viscérale
Neurochirurgie
Ophtalmologie
ORL
Traumatologie-orthopédie
Stomatologie et chirurgie maxillo-faciale Urologie
Pôle médecine
Dermatologie
Endocrinologie et maladies métaboliques
Médecine physique et réhabilitation
Hépato-gastro-entérologie
Neurologie
Rhumatologie
Néphrologie-dialyse
Médecine interne
Pneumologie
Psychiatrie et addictologie
Pôle oncologie-hématologie
Chirurgie oncologique
Oncologie médicale
Hématologie
Radiothérapie
Médecine nucléaire
de liaison alimentation nutrition (CLAN)
ont déjà vu le jour au sein de notre
Pôle urgences-réanimation
Anesthésie-réanimation
Urgentologie
Autres spécialités
Anatomopathologie
Soins palliatifs et centre de la douleur
Chirurgie dentaire
Radiologie (imagerie médicale)
Biologie médicale
Pôle Mère-enfant
Gynécologie
Obstétrique et néonatologie
Médecine foetale
Pédiatrie
Hôpital.
Les défis restent cependant nombreux.
Citons, à titre d’exemple, celui de
Urgences / SAMU
Centre de check-up
Clinique de la douleur
structurer les pôles médicaux pour
Le Service d’Aide Médicale
Disposant de 6 boxes
Ayant une triple mission de soins, d’en-
en faire une force organisationnelle,
Urgente dispose d’une flotte de
individuels, d’une salle de
seignement et de recherche, le clinique
ou encore la réussite du déploiement
six ambulances médicalisées
consultation et de services
de la douleur assure des consultations
d’un système d’information hospitalier
disponibles 24h/24 et 7j/7 via le
annexes, notre centre de
externes et au besoin des hospitalisa-
intégré.
numéro de téléphone :
Check-Up permet de réaliser
tions pour les patients adultes et en-
+212 529 004 488.
jusqu’à 100 check-up
fants souffrant de tous types de dou-
L’enthousiasme et le professionnalisme
Ces ambulances sont dédiées
par semaine pouvant être
leurs aigues et/ou chroniques bénignes
des acteurs, les témoignages des
au secours des patients et des
complétés en 2 à 6 heures.
ou malignes.
patients et de leurs familles nous
blessés, à domicile ou sur la
Les patients sont également pris en
donnent encore plus de confiance dans
voie publique pour une prise en
charge pour toute pathologie incurable
les choix adoptés, et nous poussent
charge précoce des cas les plus
(cancer, maladies neurodégénératives,
chaque jour à aller de l’avant.
graves.
A.V.C., pathologies cardio-vasculaires,
Pr. M’hamed Harif
Directeur général
pulmonaires, rénales, HIV etc…).
5
SM LE ROI MOHAMMED VI ET SA CHEIKH
MOHAMMED BEN ZAYED AL-NAHYANE
INAUGURENT L’HÔPITAL CHEIKH KHALIFA IBN
ZAID
SM le Roi et SA Cheikh Mohammed Ibn Zaid Al Nahyane inaugurent l’Hôpital
Cheikh Khalifa Ibn Zaid Al Nahyane de Casablanca.
Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le
Prince Moulay Rachid, et SA Cheikh Mohammed Ibn Zaid Al Nahyane, Prince
Héritier d’Abou Dhabi, Commandant Suprême Adjoint des Forces Armées de
l’Etat des Emirats Arabes Unis, ont procédé, le mardi 17 Mars 2015, à
l’inauguration de l’Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid Al Nahyane de Casablanca.
Cet établissement de santé, fruit d’un partenariat stratégique entre le
Royaume du Maroc et l’Etat des Emirats Arabes Unis, s’inscrit dans les efforts
consentis par notre pays pour améliorer la qualité des soins et élargir l’accès
aux services de santé.
de l’arrondissement Hay Hassani avec une
Erigé sur un terrain de 6,5 hectares (41.000 m2 couverts), dans la préfecture
l’Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid Al Nahyane
capacité de 205 lits,
dispose de 46 salles de consultation, 85 salles
d’exploration et de traitement et 8 salles
d’intervention chirurgicale.
Il s’articule autour de quatre pôles
d’excellence : oncologie, cardiologie, urgences
et mère-enfant.
L’Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid Al Nahyane a
également pour ambition de devenir un acteur
majeur de la recherche médicale et de la formation initiale et continue du personnel de santé,
grâce notamment à un partenariat avec l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé.
Grâce à sa conception technique, cette nouvelle
structure de pointe prend en compte les
besoins en soins tertiaires et de référence
des Marocains et des populations d’Afrique de
l’Ouest et propose une offre médicale adaptée
et à la pointe des avancées technologiques.
6
MAP
7
Le Stroke Center :
ACTUALITÉS
Une unité spécialisée pour
prendre en charge les AVC
Pour un patient atteint d’un accident vasculaire cérébral,
chaque seconde est précieuse. Afin de sauver les centaines de cas atteints d’AVC, l’Hôpital Cheikh Khalifa veut
mettre en place une unité dédiée aux urgences neuro-vasculaires (« Stroke Center ») ayant pour mission d’offrir une
prise en charge rapide et précoce, dans le but de réduire le
Stroke Center augmente ses chances de 30% par rap-
risque de mortalité ainsi que les multiples handicaps que
port à une hospitalisation standard. Ceci s’explique par
peut causer un AVC.
le fait que le Stroke Center garantie une prise en charge
Qu’est-ce qu’un accident vasculaire cérébral ?
spécialisée permettant de réduire le risque de mortalité
L’accident vasculaire cérébral est une perte soudaine de la
et de handicap. Plus la prise en charge est spécialisée,
fonction cérébrale.
meilleurs seront les résultats.
Il se caractérise ainsi par une interruption de la circulation
L’équipe médicale en compagnie de la patiente et sa famille
Première embolisation pour
hémorragie de la délivrance
Une
première
à
l’Hôpital
sans succès, Dr. Amal
Cheikh Khalifa Ibn Zaid, le 14
Zari (gynécologue obstétrici-
août 2015, l’équipe médicale a
enne),
pu réaliser avec succès un acte
le Pr. Mohamed Miguil (anes-
de radiologie interventionnelle.
thésiste réanimateur) et le
Agée de 22 ans, la jeune partu-
Dr. Abdelali
riente a accouché
Bouamama (radiologue inter-
par voie basse sous
ventionniste) ont préconisé
péridurale, donnant naissance
une embolisation des vais-
à 2 jumeaux bien portants de
seaux sanguins, qui a permis
2,4 et 2,9 kg. Suite à une com-
d’arrêter le saignement.
plication hémorragique grave
du post-partum, après tentative de traitement médical
sanguine vers ou dans le cerveau, ce qui conduit à la mort
Quels sont ses objectifs :
des cellules cérébrales (neurones) de la zone affectée.
- Prévenir et sensibiliser le grand public aux signes
d’alerte et à l’urgence de la prise en charge de l’AVC.
Cette intervention a permis
Quels sont ses symptômes ?
- Offrir une meilleure prise en charge aux patients at-
de sauver la patiente sans lui
- Impossibilité de sourire, la lèvre est tombante d’un côté.
teints d’AVC.
faire subir une ablation de son
- Impossibilité de lever le bras / le pied.
- Réduire le risque de mortalité et les séquelles liées
utérus. Par ailleurs, aucune
- Difficulté à parler ou à répéter une phrase (l’aphasie).
à l’AVC grâce à une prise en charge pluridisciplinaire
transfusion sanguine n’a été
- Difficulté à comprendre son interlocuteur.
rapide et précoce.
nécessaire.
- Perte soudaine de l’équilibre : instabilité en marchant.
- Garantir un meilleur suivi médical afin de réduire les
- Mal de tête sévère n’ayant aucune cause connue.
facteurs de risques.
Cette prise en charge rapide
- Problème de vision, même temporaire : perte de la vue
d’une complication engageant
d’un œil ou vision double.
L’accident vasculaire cérébral est une urgence vitale qui
le pronostic vital après un ac-
Ces signes ne doivent en aucun cas être négligés même
doit être prise en charge le plus rapidement possible.
couchement témoigne de la
s’ils paraissent faibles ou disparaissent dans quelques
Il est donc essentiel de disposer d’une unité spécialisée
réactivité et du niveau de soin
minutes.
disponible 24h/24, afin de garantir la qualité optimale de
soins pour tous les patients ayant un AVC. Cependant,
à l’Hôpital Cheikh Khalifa.
La Rédaction
Le Stroke Center : qu’est-ce que c’est ?
la présence d’un personnel qualifié, d’un système de
Le stroke center est une unité dédiée spécialement à la
sensibilisation et de prévention et d’un plateau tech-
prise en charge des accidents vasculaires cérébraux.
nique sophistiqué sont tous des éléments qui permet-
Elle regroupe l’ensemble des médecins impliqués dans
tent au patient d’avoir le maximum de bénéfices, surtout
la chaîne des soins d’urgence : urgentistes, neurologues,
lorsque celui-ci est admis au centre dès les premiers
radiologues, réanimateurs, cardiologues et neurochirur-
symptômes.
giens. Sans oublier le rôle majeur du personnel soignant :
infirmières, aides-soignantes, kinésithérapeutes et nutri-
Mme. Nabila Abid
Chargée de Communication
tionnistes.
Il est important de noter que l’admission d’un patient au
8
9
sible grâce à un courant bipolaire et
à l’usage d’une nouvelle électrode.
UNE PREMIÈRE AU MAROC
Lorsque celle-ci est actionnée par le
Réalisation d’une opération de vaporisation
de la prostate à l’HCK !
Cette technique micro-invasive se
courant elle génère un gaz à haute
température qui vaporise le tissu.
Pr. Redouane Rabii – Urologue & le patient opéré
de vaporisation en forme de champignon inversé, le geste du
chirurgien est facilité et le tissu prostatique est vaporisé sous l’action
du plasma créé au bout de l’électrode.
Concernant la sécurité du patient, grâce à l’utilisation d’eau
physiologique, la sécurité est améliorée du point de vue du risque
d’hyponatrémie (Tur syndrôme).
De même, on n’utilise plus de plaque de bistouri ce qui évite les risques de brûlure. Le temps opératoire est le même ou diminué.
Equipe médicale au bloc opératoire
10
Pour la première fois au Maroc, une nouvelle
La nouvelle technique présente des avantages
technique pour traiter l’hypertrophie de la
indéniables pour les nombreux patients qui
prostate a été mise en place à l’Hôpital Cheikh
souffrent de cette pathologie. «Le patient va
Khalifa Ibn Zaid.
pouvoir bénéficier d’un confort post opératoire
Réalisée par le Professeur Redouane Rabii le
accru et d’un séjour hospitalier considérable-
mercredi 19 août 2015, cette technique ultraso-
ment réduit » indique le Professeur Redouane
phistiquée appelée « vaporisation endoscopique
RABII, urologue au sein de l’HCK.
de la prostate » vise à soigner certaines
Ainsi, les risques d’hémorragie sont quasi
pathologies de la prostate notamment les
inexistants, le patient sort dans les vingt-quatre
tumeurs bénignes qui sont d’une extrême
heures et ne nécessite bien souvent plus
fréquence chez les hommes aujourd’hui (1
de sonde urinaire, ce qui est loin d’être
homme sur 3). Ces tumeurs peuvent être
négligeable.
responsables de complications graves : réten-
Du point de vie technique, il s’agit d’une vapori-
tion d’urine, insuffisance rénale et infection.
sation endoscopique de la prostate rendue pos-
La procédure est virtuellement sans saignement (hémostase
fait par les voies naturelles (l’urètre)
et dans un sérum physiologique.
excellente due à la vaporisation) et la pose d’une sonde post
opératoire très souvent facultative ou uniquement pour 24h.
L’électrode de vaporisation «Turis»
Pr. Redouane Rabii
représente une innovation tech-
Urologue
nologique majeure dans le traitement de l’hypertrophie bénigne de
la prostate.
Cette technique permet de traiter
les patients sans courbe d’apprentissage pour le chirurgien, son geste
restant presque identique à une
résection endoscopique classique.
Grâce à la toute nouvelle électrode
Equipe médicale
11
Première opération chirurgicale
de la maladie d’Ebstein
Première opération de neuronavigation
à l’Hôpital Cheikh Khalifa
Pour la première fois à l’Hôpital Cheikh Khalifa,
une intervention chirurgicale de neuronavigation
a été effectuée avec succès !
Enfant de 6 ans, le patient opéré avait deux
Pour la première fois au Maroc, l’équipe
cardiaque droite.
chirurgicale de l’Hôpital Cheikh Khalifa a
La malformation d’Ebstein est souvent associée
réalisé le lundi 15 juin 2015 une intervention
à d’autres malformations cardiaques,
chirurgicale avec ablation sur un patient atteint
telles qu’une communication interauriculaire
d’une maladie d’Ebstein et d’une cardiopathie
ou interventriculaire, une persistance du canal
congénitale complexe rare.
artériel ou une sténose pulmonaire.
cérébrale postérieure accolée en partie au tronc
La malformation d’Ebstein est une cardio-
D’origine nigérienne, le patient âgé de 30 ans a
pratiqué le lundi 25 mai 2015 une opération chiru-
pathie congénitale rare caractérisée par le dé-
fait l’objet d’une opération à cœur ouvert pour
placement des feuillets septal et inférieur de la
une cure complète de sa cardiopathie par répa-
valve tricuspide, normalement situés au niveau
ration de la valve tricuspide associée à une ab-
de la jonction auriculo-ventriculaire, vers la
lation chirurgicale du trouble du rythme cardia-
pointe du ventricule droit.
que qui est un “ flutter auriculaire “ dans le cas
d’espèce.
Les manifestations cliniques de la maladie sont
antécédents de méningite et souffrait entre autres de céphalées persistantes et rebelles, ce qui
a conduit à la pratique d’une imagerie cérébrale.
Ayant constaté une tumeur au niveau de la fosse
cérébral, l’équipe médicale et paramédicale ont
rgicale de neuronavigation qui a permis de situer
Dans quels cas peut-elle être utilisée ?
la lésion et ses rapports avec des structures vi-
En neurochirurgie, l’utilisation de la neuronavigation est
tales et/ou fonctionnelles afin de pouvoir la dis-
recommandée en chirurgie crânienne mais également
séquer avec une plus grande sécurité aussi bien
pour la majorité des lésions à extirper ou à exclure (tu-
pour le patient que pour le chirurgien.
morale, vasculaire…). Ceci, d’autant plus que la lésion
Qu’est-ce que la Neuronavigation ?
est profonde dans le cerveau ou reliée à des structures
anatomiques importantes, et que la précision requise
variables et dépendent de la sévérité de la lé-
Réalisée par notre équipe chirurgicale com-
La neuronavigation est un outil technologique
pour un geste chirurgical est de l’ordre du millimètre
sion décrite ci-dessus et du degré de
posée du chirurgien cardiaque le Professeur
extrêmement intéressant qui met la technologie
voire moins. L’autre volet d’utilisation en neurochirurgie
dysfonctionnement du ventricule droit.
Brahim Amahzoune et de l’anesthésiste ré-
au service de la science et en l’occurrence de la
est la chirurgie rachidienne orthopédique ou traumatique,
Dans les formes simples, les patients
animateur le Professeur Anouar El Hassouni,
neurochirurgie.
pour une meilleure sécurité de placement des implants
peuvent ne présenter aucun symptôme tandis
l’opération s’est déroulée dans de parfaites
Il s’agit d’un logiciel informatique compris dans
lorsqu’ils sont indiqués.
que dans les formes sévères, les patients
conditions avec l’assistance du Dr. Guden, spé-
une machine ayant un mode de fonctionnement
Ses bénéfices pour le patient ?
peuvent présenter des troubles du rythme, une
cialiste turque du traitement chirurgical des
assimilable en gros à un système de GPS pour
La neuronavigation permet au chirurgien de planifier sa
cyanose et dans certains cas une insuffisance
troubles du rythme cardiaque au sein du Sema
“naviguer “ dans le cerveau humain.
chirurgie avant d’aller en salle d’opération, et de mieux
prévoir les risques et difficultés de l’intervention pour les
Hospital à Istanbul.
Ainsi, Le système de neuronavigation permet
au chirurgien de planifier son trajet vers la cible
choisie en éditant plusieurs paramètres :
- La localisation de départ qui est le point d’entrée
pour l’abord chirurgical.
- La destination qui est la cible à atteindre en
l’occurrence la pathologie à traiter. Le trajet qui
est la distance entre les 2 précédents points
qu’il est possible de modifier en fonction de
plusieurs paramètres comme en cas d’obstacles représentés par les structures vitales et/ou
fonctionnelles qu’il faut impérativement éviter en
chirurgie.
12
Dr. Nabil Bouzoubaa – Neurochirurgien
anticiper. Par ailleurs, elle permet en temps réel grâce au
système d’injection d’image plus communément appelé “
virtual reality “ de guider le chirurgien en temps réel pendant toute les étapes de la chirurgie.
La neuronavigation permet également de garantir au patient une sécurité supplémentaire et mieux répondre à
ses exigences lors des interventions neurochirurgicales
même celles dites courantes.
Avec cette chirurgie assistée par ordinateur (computer
assisted surgery), on peut aussi réaliser des incisions
plus petites. Les risques sont plus limités, le réveil est
plus rapide et la durée d’hospitalisation est plus réduite.
Dr. Nabil Bouzoubaa – Neurochirurgien
13
Provoquées (OEAP) :
ou passer aux potentiels évoqués auditifs.
Sons émis par la cochlée en réponse
Dépistage de la surdité et implantation
cochléaire à l’Hôpital Cheikh Khalifa
à une stimulation sonore. L’examen
Potentiels Evoqués Auditifs (PEA) :
est objectif, reproductible, rapide (5 à
Enregistrement de l’activité électrique du nerf auditif en réponse
10 mn), sans prémédication, qui n’a de
à une stimulation sonore. Examen objectif, qui donne un niveau
valeur que lorsqu’ils sont présents. En
précis de la perte auditive sur les fréquences aigues dès la nais-
cas de doute, le refaire 15 jours après,
sance, il permet d’apprécier la maturité des voies auditives, et de
différencier une atteinte périphérique ou centrale. Il nécessite une
La surdité est un véritable prob-
sible, spécifique et économique.
lème de santé publique dans no-
Il a pour but de dépister à la nais-
tre pays. Sa prévalence est de 1
sance des surdités bilatérales,
nouveau-né sourd / 100 grossess-
moyennes à profondes. Ses
es à risque et de 1 / 1000 gros-
limites restent les surdités évo-
sesses normales. On note plus
lutives et secondaires aux mén-
de 900 nouveaux cas de surdité
ingites.
totale par an avec une fréquence
importante des congénitales ainsi
Le dépistage ciblé doit être
systématique :
que des surdités post-méningi-
- Au décours d’une grossesse à
tiques.
risque d’embryopathie ou de fœ-
La surdité est rarement
topathie (toxoplasmose- rubéole
diagnostiquée avant l’âge de 2
– CMV - syphilis - herpès).
ans. Il existe aujourd’hui des
- En période néonatale : pré-
moyens simples de dépistage des
maturité (< 36 SA), poids de
surdités bilatérales moyennes
naissance < 1,5 kg, apgar à la
profondes pour diminuer l’âge de
naissance de 0 à 6 (anoxie), ven-
diagnostic et permettre une meil-
tilation assistée pendant 5 jours
leure prise en charge.
ou plus, ictère néonatal néces-
Par ailleurs, l’action conjointe du
sitant une exsanguino-transfu-
gynéco-obstétricien, du pédiatre
sion, hypothyroïdie congénitale,
et de l’ORL peut changer de façon
ototoxicité, anomalie crânio-fa-
radicale les aspects diagnostic et
ciale ou syndrome malformatif,
thérapeutique de la surdité infan-
surdité
tile.
familiale.
Un dépistage ciblé des populations dites à risque serait
idéal dans notre structure car il
est de réalisation simple, rapide,
reproductible, non agressif, sen-
14
petite enfance : cause iatrogène
: radiothérapie, aminosides, antimitotiques... , méningite , traumatismes : fracture du rocher,
traumatismes sonores, blast,
affection tumorale : neurinome
de l’acoustique, neurofibrome.
2) Comment évaluer la surdité ?
Otoémissions
3) L’implant cochléaire
Il s’adresse aux enfants sourds de naissance ou dont la surdité a
été découverte alors que leur langage ne s’était pas encore
développé (pré-linguaux).
L’âge limite d’implantation pour ces enfants est aux alentours de
5 ans, si l’enfant montre une appétence à la communication orale.
Au-delà de cette période, les résultats perceptifs et le
développement du langage risquent d’être extrêmement limités.
L’implant cochléaire s’adresse également aux enfants sourds
présentant des déficiences associées dans le cadre d’un
multi-handicap. Les résultats seront limités mais leur qualité de
vie améliorée par la perception d’un environnement sonore et de
la voix.
Enfin, l’implant cochléaire concerne les enfants ayant une surdité profonde acquise du fait d’une méningite, d’un traumatisme
crânien ou d’autres pathologies ou présentant une surdité sévère
Emetteur porté derrière l’oreille & antenne émettrice placée sur le cuir chevelu
s’étant aggravée. En post-lingual, l’implantation indépendamment de l’âge permettra d’améliorer leur compréhension de la
parole, de restaurer ou de maintenir la qualité de leur voix, et
d’entendre les bruits de l’environnement.
En conclusion, l’intérêt du dépistage est de diagnostiquer toute
En période post-natale et de la
1) Le dépistage devrait être
universel, chez tous les nouveaux nés, quelque soient
leurs antécédents. Mais il reste
très onéreux dans notre contexte.
prémédication.
Acoustiques
surdité de l’enfant pour y apporter une solution allant de l’appareillage conventionnel à l’implantation cochléaire.
L’efficacité de l’implant cochléaire n’est plus à prouver. C’est
une technique bien codifiée, reproductible, qui est en plein essor
à l’Hôpital Cheikh Khalifa depuis son ouverture où plus d’une
trentaine d’enfants ont pu être implantés. L’âge d’implantation
constitue le facteur principal influençant les résultats. Placé
précocement, avant l’âge de 2 ans, l’implant cochléaire permet
le plus souvent une réhabilitation de bonne qualité.
Dr. Khalid Snoussi – ORL
15
Prise en charge
d’une patiente
Ramediste pour
un échange
plasmatique
Une équipe médicale de l’Hôpital Cheikh
Khalifa a réalisé pour la première fois une
intervention d’échange plasmatique sur une
patiente
atteinte
d’une
dermatomyosite,
maladie rare qui touche les muscles et la
peau, et provoque aussi une paralysie et un
retentissement sur la sphère ORL.
L’échange plasmatique est un acte transfu-
L’équipe médicale et la patiente lors de la séance
d’échange plasmatique
Cette technique est pratiquée sur les malades possédant dans leur sang des éléments
toxiques qui sont à l’origine de la maladie.
Disposant d’une carte RAMED, la patiente bénéficie
d’une prise en charge gratuite de la part de l’Hôpital.
L’équipe médicale lui a prescrit 6 séances d’échange
plasmatique, afin de pouvoir reprendre sa mobilité.
sionnel qui consiste à prélever uniquement le
Mme. Nabila Abid
Chargée de Communication
plasma à travers un automate.
Le reste du sang est réinjecté par la suite au
Les enfants ayant bénéficié de l’opération et leurs familles.
La resynchronisation
moins d’essoufflement, moins d’œdèmes des
cardiaque, une technique
Elle diminue le risque de survenue de décom-
innovante pour traiter les
fonction cardiaque chez les patients en
insuffisances cardiaques
initialement peu ou pas symptomatiques.
Le mardi 1er décembre 2015, une équipe du service
donneur. Le plasma prélevé est remplacé par
de cardiologie a effectué une intervention de resyn-
de l’albumine.
chronisation cardiaque sur un patient qui était suivi
Une équipe médicale réalise cinq
opérations pour des enfants nécessiteux
atteints de cardiopathie
pendant un an pour insuffisance cardiaque avec une
patients très symptomatiques mais pas à court
terme chez les patients peu ou pas symptomatiques, le bénéfice n’étant visible qu’à plus long
terme.
locale par voie gauche. L’intervention fut sans complications avec un bon résultat post opératoire immédiat.
Cette technique consiste à traiter l’insuffisance
tal Cheikh Khalifa a réalisé une action à but
mécène. Les 5 patients ont bien récupéré de leur
cardiaque par pose d’un stimulateur
caritatif dédiée particulièrement à des nourris-
intervention chirurgicale et ont quitté l’Hôpital
cardiaque spécial permettant la délivrance d’une
sons et à des enfants porteurs de cardiopathies
dans la semaine suivante avec un bon résultat
stimulation électrique simultanée sur plusieurs
congénitales plus ou moins complexes.
chirurgical.
points des ventricules.
Ces patients sont tous issus d’un milieu démuni
L’équipe de chirurgie cardiovasculaire remercie
Elle est appelée également stimulation multisite.
alors qu’ils nécessitent une chirurgie à cœur ou-
vivement et particulièrement le donateur ano-
Elle constitue une avancée thérapeutique majeure
vert très couteuse.
nyme pour son aide et promet de continuer sur
dans la prise en charge de l’insuffisance cardiaque.
Chirurgien cardiaque
Elle abaisserait également la mortalité chez les
Agé de 57 ans, le patient a été opéré sous anesthésie
Dr. Mohamed Bennani
sa lancée dans la prise en charge de ces patients.
16
insuffisance cardiaque, même pour les patients
ciation).
même semaine grâce à l’aide d’un généreux
Pr. Brahim Amahzoune
pensation et améliore les paramètres de la
dyspnée stade III de la NYHA (New York Heart Asso-
L’équipe de chirurgie cardiovasculaire de l’Hôpi-
Dans ce cadre, 5 patients ont été opérés la
membres inférieurs, qualité de vie améliorée.
La stimulation multisite, lorsqu’elle est indiquée,
améliore les symptômes de l’insuffisance cardiaque :
Cardiologue interventionnel et rythmologue
lors de l’intervention
17
STRABISME DIVERGENT PARALYTIQUE
Une pathologie très
rare prise en charge
à l’HCK.
Il s’agit d’une forme très rare et sévère avec un an-
peut alors être double, de manière
gle très important où l’enfant n’arrive pas à fixer le
horizontale ou verticale. Pour pallier cette gêne,
regard et qui normalement nécessite deux à trois
le cerveau neutralise l’image qui provient de l’œil
opérations pour ajuster cet angle.
dévié, pour ne garder que celle de ce que l’on pourrait appeler “le bon œil”.
Cette opération a été faite en un seul temps opéra-
Le danger c’est qu’au fil du temps, l’œil dévié ne soit
toire avec un résultat très satisfaisant. “Coquetterie
plus utilisé et que la vision se dégrade. Il en résulte
dans l’œil” pour certains, “loucherie” pour d’au-
une différence d’acuité visuelle marquée entre les
tres, le strabisme est pourtant plus qu’une simple
deux yeux. C’est ce qu’on appelle l’amblyopie. Si rien
anomalie esthétique. Assez courant chez l’enfant, il
n’est fait, ces enfants peuvent perdre complètement
se corrige bien s’il est pris en charge assez tôt.
la vision binoculaire et donc la vision en trois dimen-
A l’âge adulte, la chirurgie reste le dernier recours.
sions.
Le strabisme retentit sur le plan fonctionnel, es-
Après la rééducation de l’amblyopie, le strabisme
thétique, social, et psychologique. peut tout de même persister. Pour en corriger les
Le strabisme est une pathologie qui concerne 2 à
conséquences esthétiques et fonctionnelles, beau-
4% de la population.
coup de patients choisissent de se faire opérer. Il
Le strabisme correspond à un défaut de
s’agit d’intervenir directement sur les muscles oc-
parallélisme des deux axes visuels.
culaires responsables du strabisme, par exemple,
Autrement dit, les mouvements des yeux ne se font
en le raccourcissant, afin de remettre l’œil dans le
pas de manière coordonnée.
bon axe.
Ce mauvais alignement est d’origine cérébrale
mais sa conséquence, elle, est mécanique.
Quand l’oeil est dévié vers l’intérieur, il s’agit
Précisons que l’on peut désormais opérer un enfant
atteint de strabisme dès l’âge de 2 ou 3
ans et que plusieurs opérations peuvent être
nécessaires, pour avoir un résultat satisfaisant.
d’un strabisme convergent. Lorsqu’il est dévié vers
l’extérieur, le strabisme est divergent. Et quand
l’œil est dévié vers le haut ou vers le bas, on parle
Dr. Drissi Daoudi Jaafar - Ophtalmologue
alors d’un strabisme vertical.
Quel que soit le strabisme, le cerveau reçoit au final deux images beaucoup trop décalées. La vision
Dr. Drissi Daoudi – Ophtalmologue,
Dr.Maaouni – Anesthésiste et le patient avant l’opération
L’équipe de l’Hôpital Cheikh Khalifa et tout particulièrement l’équipe du bloc opératoire sont heureuses de
vous présenter un cas très rare de strabisme divergent paralytique, qui a été opéré par le Docteur Drissi
Daoudi Jaafar en un seul temps avec un résultat très satisfaisant.
18
19
ÉVÉNEMENTS
Signature d’un accord de
partenariat avec la CMIM
Visite d’une équipe
de journalistes africains
Dans le cadre de la promotion de son activité à l’échelle
internationale, l’Hôpital Cheikh Khalifa a accueilli les 20,
21 et 22 mai 2015 une équipe de journalistes représentant plusieurs chaînes de télévision africaines afin de
réaliser des reportages sur ses différentes activités.
A leur arrivée, les journalistes ont été accueillis par le
Première campagne de don du sang à L’Hôpital Cheikh
Khalifa : Plus de 100 personnes mobilisées !
Professeur M’hamed Harif, Directeur
Général de l’Hôpital, Madame Mariam Paes,
Directrice du Développement et des Partenariats et
Monsieur Said Safraoui, ancien Directeur des
Affaires Générales.
Pr. M’hamed Harif – Directeur Général de l’HCK et M. Abdelaziz El Alaoui –
Président de la CMIM
Le mercredi 20 mai 2015, le Directeur Général de
Ils ont été nombreux à donner leur sang lors
teurs n’aient pas réussi à quitter leurs postes
de la première campagne de don du sang or-
de travail pour participer à cette collecte.
ganisée le mercredi 28 octobre 2015 à l’Hôpital
Ayant pour objectif de mobiliser le plus grand
Cheikh Khalifa en collaboration avec le Centre
nombre de donneurs et de répondre aux beso-
Régional de Transfusion Sanguine de la ville du
ins transfusionnels de la ville du Grand Casa-
Grand Casablanca.
blanca, cette campagne selon Dr. Loukhmas «
Personnel soignant, visiteurs, cadres adminis-
est un vrai secours aux malades souffrant de
tratifs et techniciens ont tous répondu présents
pathologies graves, aux femmes enceintes dont
pour venir en aide aux malades pour qui la
l’accouchement se complique par des hémor-
transfusion sanguine demeure
ragies et aussi aux cas urgents notamment les
accidentés de la voie publique ».
l’Hôpital Cheikh Khalifa le Professeur M’hamed
Provenant de plusieurs pays d’Afrique notamment la
Harif a reçu le Président de la Caisse Mutualiste
Côte d’Ivoire la Mauritanie et le Mali, les journalistes
Interprofessionnelle Marocaine, M. Abdelaziz El
L’inexistence de produits de substitution capa-
ont tout d’abord effectué une tournée dans les différents
Alaoui.
bles de remplacer le sang, et le manque
constant en cette matière vitale au niveau
services de l’Hôpital, une occasion de filmer les équipements modernes dont dispose l’établissement mais
Cette rencontre a été entamée par une visite
national font que la transfusion soit un geste
aussi d’effectuer quelques interviews avec nos profes-
guidée des différentes structures de l’Hôpital,
indispensable de la part des citoyens. « Il y a de
sionnels.
avant de procéder à la signature d’un accord de
nombreux malades dont la vie dépend unique-
Le programme a inclus des prises d’images et des inter-
partenariat visant à assurer une prise en charge
ment des transfusions.
views avec le Directeur Général de l’Hôpital qui a donné
aux affiliés de la CMIM.
Nous incitons donc tous les citoyens à donner
une vision globale sur l’offre de soins ainsi que la poli-
leur sang soit dans le cadre de campagnes or-
tique adoptée par l’Hôpital pour accueillir ses patients
ganisées soit en se déplaçant aux différents
provenant du continent africain.
Suite à cette visite, plusieurs émissions ont été diffusées dans différents pays d’Afrique de l’Ouest et ont
contribué à faire connaître l’offre de soins de l’Hôpital
Cheikh Khalifa.
Les demandes de prise en charge de patients de ces régions se sont aussi accrues.
20
La rédaction
Mme. Nabila Abid
Chargée de Communication
un besoin permanent.
centres de transfusion du Royaume » signale
« Plus de 100 personnes se sont mobilisées
Dr. Loukhmas. Les besoins transfusionnels de
pour participer à cette campagne » nous révèle
la ville du Grand Casablanca sont estimés, rap-
Docteur Latifa Loukhmas, hématologue au sein
pelons-le, à près de 400 dons par jour. Un chif-
de l’Hôpital Cheikh Khalifa. Elle estime que
fre important devant inciter tous les citoyens
cette première campagne est une vraie réus-
à s’engager d’avantage dans cette action hu-
site, malgré qu’un grand nombre de collabora-
manitaire qui peut sauver des centaines de vies.
21
Sur la voie de la certification par la Haute Autorité de Santé
L’Hôpital de Monaco partage son expérience avec l’Hôpital Cheikh Khalifa
Dans le cadre de la mise en place du projet de
Autorité de Santé. Celle-ci avait décerné le 15
certification de la Haute Autorité de Santé en
juillet 2015 à l’établissement une certification
France, l’Hôpital Cheikh Khalifa a eu le plai-
« sans réserve et sans recommandation » avec
sir d’accueillir les 09, 10 et 11 novembre 2015,
la note A (note maximale).
l’équipe de la Direction Qualité du Centre Hospitalier Princesse Grace de Monaco.
Il est à rappeler que le Centre Hospitalier Princesse Grace est le seul établissement public
Cette visite a eu pour objectif de penser aux
hospitalier de la principauté de Monaco. Il com-
perspectives de collaboration entre les deux
porte 759 lits et assure la plupart des activités.
établissements, et aussi de
Première édition du tournoi inter-cliniques
de mini-foot de Casablanca
Le service qualité
partager le retour d’expérience du Centre Hospitalier Princesse Grace en matière de mise
en place du projet de certification par la Haute
Création du Comité de Liaison Alimentation – Nutrition
Organisé pour la première fois à Casablanca, le
Grace à sa motivation et sa réactivité, notre équipe a
tournoi inter-cliniques de mini foot s’est tenu
pu remporter la plupart des matchs qu’elle a disputés,
du 23 juin au 15 juillet 2015 aux terrains City
ce qui a contribué à ce que les rouges remportent la
Foot de l’Oasis pour une première édition re-
deuxième place dans le classement final des équipes.
groupant plusieurs
Ces victoires tant méritées ont été distinguées par des
cliniques privées : Dar Essalam – Atlas - Al
buts splendides du Pr. Mohamed Miguil. Buts dignes
Kindy – Badr - France Ville – Andalouss –Neu-
des grands joueurs de football !
roclinique.
Bravo à l’équipe Cheikh Khalifa pour ce grand succès,
Ayant pour mission d’optimiser la prise en
- La structuration du comité et la promotion de ses mis-
charge nutritionnelle du patient et d’assurer
sions.
une prestation alimentaire de bonne qualité,
- Le dépistage, la prévention et la prise en charge des trou-
le Comité de Liaison Alimentation – Nutrition
bles nutritionnels.
de l’Hôpital Cheikh Khalifa a été créé le 10 juin
- La sécurité sanitaire et l’équilibre nutritionnel des menus.
fois une équipe composée de médecins, d’in-
dans plusieurs domaines (du personnel médi-
Mis à part son aspect consultatif, le CLAN a pour mission
mieux cette compétition.
cal et paramédical aux cadres administratifs,
d’assurer un plan de formation destiné
en passant par les responsables d’hygiène et
aux professionnels de santé, ainsi que l’instauration d’un
de qualité).
système d’évaluation de ses services à
2015 par une équipe de professionnels opérant
travers l’élaboration d’un plan de surveillance et d’un plan
Considéré comme étant une entité consultative,
d’actions correctives.
le CLAN a pour objectif de définir une politique
Afin de garantir son succès, le CLAN se doit d’être une
nutritionnelle pour l’Hôpital à travers la mise
structure consacrant à l’alimentation et la
en place d’un plan d’action structuré. Ce plan
nutrition leur place légitime de soins de base ainsi que de
s’articule autour de trois axes stratégiques :
mettre en place les dispositifs nécessaires
et rendez-vous l’année prochaine pour une seconde
Sollicité pour participer à cette édition, l’Hôpi-
édition inter-clinique de mini foot.
tal Cheikh Khalifa a constitué pour la première
Mme. Nabila Abid
Chargée de Communication
firmiers et de brancardiers pour mener au
Il s’agit de :
Dr. Mohamed Miguil, Dr. Youssef Essafi,
Dr. Akram Farissi, Dr. Mohammed Mehdi El
Habbou, Dr. Nabil Bouzoubaa, M. Rachid
Mellouk, M. Hamza Ait Lamkadam
et M. Khalil Ayar.
Résultats :
Cheikh Khalifa
Cheikh Khalifa
Cheikh Khalifa
Cheikh Khalifa
Cheikh Khalifa
Cheikh Khalifa
Cheikh Khalifa
Badr
Dar Essalam
Andalouss
Al Kindy
Atlas
Neuroclinique
France Ville
4–9
8–3
7–5
4–3
7–5
2–0
7–7
à l’atteinte de ses objectifs.
22
Mme. Nabila Abid
Chargée de Communication
23
Des médecins de différentes régions du Maroc
rendent visite à l’HCK
Pour une plus grande sécurité opératoire:
la check-list lancée à l’HCK
L’Hôpital et la Fondation Cheikh Khalifa Ibn Zaid Al nahyane ont eu l’immense plaisir d’accueillir des délégations de médecins provenant de différentes régions du Royaume.
L’objectif est de faire connaître l’établissement au niveau national, en l’occurrence son offre de soins, son
plateau médicotechnique ainsi que ses différentes structures.
01/08/15 - Des médecins de la région de l’Oriental en compagnie du Directeur Général de l’Hôpital le Pr. M’Hamed Harif, le Secrétaire Général de
la Fondation M. Abdelghani Abouyahia ainsi que
quelques membres de l’administration.
03/10/15 - Des médecins de la région de Beni Mellal en compagnie du Directeur Général de l’Hôpital le
Pr. M’hamed Harif, le Secrétaire Général de la Fondation M. Abdelghani Abouyahia ainsi que quelques
membres du personnel médical et administratif.
07/11/15 - Une équipe de médecins de la ville d’El
Jadida en compagnie du Directeur Général de l’Hôpital
le Pr. M’hamed Harif, le Directeur Délégué de la Fondation M. Ahmed El Bahri, le Secrétaire Général de la
Fondation M. Abdelghani Abouyahia ainsi que quelques
membres du personnel médical et administratif.
12/12/15 - Une délégation de médecins de la ville
du Grand Casablanca en compagnie du Directeur
Général de l’Hôpital, le Directeur Délégué de la Fondation, le Secrétaire Général de la Fondation ainsi que
quelques membres du personnel administratif.
Au bloc tout particulièrement, la sécurité des
cale et anesthésique et de l’encadrement in-
patients est en lien avec la qualité du travail en
firmier.
équipe multi professionnelle.
La check-list “Sécurité du patient au bloc
La diversité des patients, l’évolution des pra-
opératoire”, véritable changement de la culture
tiques, l’augmentation de la techni-
et des pratiques au bloc opératoire, fait désor-
cité, la diminution de la durée de séjour néces-
mais partie intégrante du travail au quotidien
sitent une vigilance permanente pour améliorer
des équipes et ce, afin de garantir une chirurgie
la sécurité du patient au bloc opératoire et di-
plus sûre.
minuer la survenue d’évènements indésirables.
La check-list est un programme qui permet de
L’HCK, dans sa démarche d’amélioration de la
réduire la morbi-mortalité opératoire de près
qualité et de la sécurité des soins, a organisé le
de 30 %.
mardi 05 janvier 2016 une journée
Le principe en est simple : vérifier de manière
de sensibilisation et de lancement de la check-
partagée au sein de l’équipe, une série de
list opératoire qui a été marquée
critères considérés indispensables avant, pen-
par la participation d’un commandant de bord
dant et après toute intervention chirurgicale. Et
de la Royal Air Maroc qui a partagé l’expérience
le cas échéant, tracer la décision prise, en cas
de l’aviation dans le domaine de la sécurité.
de non-conformité, afin de mettre en œuvre des
Une vidéo réalisée par l’équipe de l’HCK sur la
améliorations spécifiques.
check-list opératoire a également été projetée.
Sa mise en place nécessite un environnement
Le service qualité
favorable avec l’engagement explicite de la
Direction et des instances décisionnelles et
représentatives de l’établissement, ainsi que
l’implication au quotidien de l’équipe chirurgi-
24
25
L’hôpital numérique
Présentation du Dr. Saad Chaacho – Directeur des systèmes d’information
Désormais incontournables dans tous les établissements de santé
modernes, les systèmes d’information hospitaliers (SIH) ont des
systèmes informatiques destiné à faciliter la gestion de l’ensemble
des informations médicales, paramédicales et administratives d’un
hôpital.
Ces systèmes cernent tous les aspects fonctionnels d’un hôpital,
depuis la prise de RV jusqu’à la sortie du patient. Véritable carrefour de données, le SIH s’interface également avec tous les systèmes
tiers d’un hôpital (radiologie, laboratoire, pharmacie…) de manière à
proposer, à tous les acteurs de l’établissement, un système unifié,
standardisé et performant.
Loin d’être un système informatique au sens classique du terme, le
SIH est avant tout un outil global alimenté et exploité par tous les
collaborateurs impliqués dans la prise en charge du patient. Ces
derniers travaillent d’ailleurs sur son paramétrage et l’adaptent en
fonction de leurs besoins. En retour, le SIH leur fournit une multitude
de services et de données, dont on peut citer le dossier patient informatisé, la traçabilité accrue des actes et prestations, la sécurité du
patient, l’identitovigilance, les tableaux de bord de pilotage de l’établissement ou de l’une de ses entités, la facturation détaillée, le relevé
des actes en temps réel, les statistiques ou encore les outils d’aide
à la décision.
Actuellement, notre hôpital dispose de plusieurs sous-systèmes,
dont la plupart sont fonctionnels depuis le démarrage de l’activité
(laboratoire, imagerie, facturation, messagerie, pharmacie, prise de
RV…) et communicants entre eux. Il ne dispose par contre pas encore
d’un dossier patient informatisé et ne peut que difficilement réaliser
26
du reporting médical de ses activités en temps réel.
Soucieux de s’aligner sur ses homo-
équipes et produits, une assistance à la
logues internationaux et désireux d’offrir
maîtrise d’ouvrage qui accompagne les
à son personnel des outils modernes,
équipes de l’Hôpital à toutes les étapes
l’Hôpital Cheikh Khalifa a choisi la société
du projet, une implication réelle et effec-
française Medasys, principal éditeur et
tive de la Direction de l’Hôpital et de l’en-
intégrateur français de logiciels médicaux
semble des collaborateurs ainsi qu’une
pour établissements de santé, publics et
approche originale reposant sur les
privés, dans les domaines du dossier pa-
référents métier.
tient, de la production de soins et des plateaux techniques, et a retenu sa suite Dx
Une journée de communication autour
pour mettre en place un SIH performant.
du projet SIH, destinée à l’ensemble du
personnel de l’HCK, a été également
Ce projet, véritable challenge pour no-
été tenue le lundi 21 septembre à l’am-
tre établissement, a été démarré à la
phithéâtre de l’Hôpital. Cette journée de
rentrée 2015 et dispose d’un délai global
sensibilisation avait pour objectifs l’in-
de 12 mois pour le mener à terme. Fort
formation plus élargie du personnel et
complexe, ce projet soulève de nombreux
la mise en valeur de l’intérêt stratégique
défis comme le développement d’une
du projet pour l’HCK, en vue d’obtenir les
solution de facturation spécifique aux be-
adhésions nécessaires à la réussite de
soins locaux, l’adaptation du système aux
ce dernier. Lors de cette journée, deux
contraintes de l’Hôpital, son paramétrage
présentations effectuées par la DSI et
intégral ou encore la charge de travail ac-
Medasys ont mis l’accent sur le phasage
crue qu’il suppose et qui concerne tous
du projet, les attentes de l’Etablissement
les acteurs du système sans exception.
et le rôle clé des référents métier.
Malgré ces contraintes, la réussite du
projet se trouve réconfortée par de nombreux atouts dont l’excellente réputation
de la société Medasys et la qualité de ses
Dr. Saad Chaacho
Directeur des Systèmes d’Information
27
LA TAVI
un certain point, elle peut être replacée si le
(OU TRANSCATHETER
Le positionnement est important pour
Si l’idée du traitement endovasculaire des valvu-
limiter le risque de BAV post-procédure.
lopathies régurgitantes est ancienne, l’amélio-
AORTIC VALVE IMPLANTATION)
Il est recommandé d’éviter une implantation de
ration constante des matériaux et l’expertise
plus de 6mm sous l’anneau.
technique acquise dans d’autres domaines
Ceci est possible en prenant comme repère la
(comme la dilatation des sténoses vasculaires
« segmentation » du stent (la hauteur d’une
ou valvulaires) ont conduit à une résurgence de
« cellule » du stent étant de 8mm). Un positionne-
cette approche thérapeutique. Cette évolution
ment précis requiert, dans tous les cas, des aor-
est d’autant plus nécessaire qu’il existe une
tographies répétées durant la procédure.
réelle demande des patients pour une « chirur-
positionnement n’apparaît pas optimal.
Des débuts réussis
à l’hôpital cheikh khalifa
28
CoreValve Evolut R.
Il n’existe aucun traitement médical suscepti-
d’un ballonnet. Après les premiers tests ex-vi-
ble d’améliorer le pronostic des patients symp-
vo sur bancs d’essai puis chez l’animal, la
tomatiques, porteurs d’un rétrécissement
première implantation humaine a été menée
aortique calcifié. Le remplacement aortique
avec succès à Rouen en avril 2002 par le Pr
chirurgical par sternotomie et sous circulation
Alain Cribier et son équipe.
extracorporelle est universellement considéré
Dans le cadre de son programme TAVI, la 1ère
comme la solution thérapeutique optimale. Au
implantation de la nouvelle valve CoreValve
prix d’une mortalité basse pour la majorité des
Evolut® a été effectuée par l’équipe du pôle
patients traités (<3%), l’intervention donne
cardiovasculaire de l’Hôpital Cheikh Khalifa
d’excellents résultats à très long terme avec
de Casablanca le lundi 21 décembre 2015. La
une survie identique à la population générale.
procédure a été réalisée chez une patiente de
La mortalité opératoire s’accroît, cependant,
90 ans récusée pour un remplacement valvu-
de manière sensible en cas de comorbidités
laire chirurgical. L’implantation a été
cardiaques ou non cardiaques associées,
réalisée avec succès par voie transfémorale
notamment chez les patients âgés.
percutanée.
Cette éventualité est de plus en plus fréquente
La CoreValve Evolut® (CoreValve Inc.,
avec le vieillissement de la population.
Irvine, CA, USA) est une bioprothèse à trois
Dans ces cas, le risque opératoire peut être
feuillets de péricarde porcin, fixés sur un stent
considéré comme excessif par les médecins et
en nitinol auto-expansible (figure). Le nitinol
chirurgiens.
est un alliage de nickel et titane (NiTi). Il a été
Pour tenter de remédier à cette situation, le
appelé ainsi après sa découverte au Naval Or-
remplacement valvulaire percutané par une «
dance Laboratory (NiTiNOL). C’est un alliage à
stent valve » est apparu dès les années 1990
mémoire de forme, qui peut être moulé quand
comme une solution possible contre l’inévita-
on le refroidit en dessous de sa température
ble resténose post-dilatation. L’idée était d’im-
de transformation, mais retourne à sa forme
planter par cathétérisme une bioprothèse su-
originelle quand il est réchauffé. La CoreV-
turée à l’intérieur d’un stent au sein de la valve
alve, disponible en taille 23, 26, 29 et 31mm,
aortique native, en utilisant celle-ci comme
est implantée via un introducteur fémoral 14F.
support. Après de longues années de recher-
Son implantation est habituellement réalisée
che, un premier modèle de valve percutanée a
par voie percutanée fémorale (même si la voie
pu être développé. Cette valve biologique uni-
trans-sous-clavière existe), avec fermeture
directionnelle consistait en trois feuillets de
artérielle par Prostar (Prostar, Abbott, Boston,
péricarde bovin suturés à l’intérieur d’un stent
Massachusetts). La valve se déploie par retrait
en acier inoxydable expansible par le gonflage
progressif de la gaine qui la recouvre. Jusqu’à
gie » moins invasive.
La faisabilité des remplacements valvulaires
aortiques percutanés est maintenant prouvée.
Mais le bénéfice escompté à leur usage, chez
le patient tout venant, reste à démontrer. Ces
nouvelles procédures ne s’adressent, à ce jour,
qu’à des malades récusés pour la chirurgie.
La sélection des patients est importante. Seuls
les patients âgés et à haut risque sont éligibles pour la procédure. Le risque opératoire
peut être facilement approché par le calcul de
scores pronostiques tels que l’Euroscore logistique (95) ou le score STS. En Europe, une
valeur d’Euroscore logistique supérieure à 20
% (20 % de mortalité opératoire prévisible) est
considérée comme la valeur minimale pour
inclure un patient dans les registres en cours.
Ces scores reposent sur des éléments statistiques et n’ont en fait qu’une valeur limitée sur
le plan individuel.
Actuellement, la question d’une éventuelle extension des indications aux patients à faible et
moyen risque est posée. La réponse à cette
question va certainement dépendre de la durabilité valvulaire.
Jusqu’à maintenant, les résultats à moyen
terme (ex. résultats à 5 ans) n’ont pas encore
été rapportés.
29
ZOOM SUR
UN SERVICE
Les équipes sont à la disposition des patients pour faciliter
leur accueil, leur hospitalisation, leur accès aux soins, leur
hébergement et restauration dans les meilleures
Le service d’hébergement
Au regard d’une des définitions de l’OMS : « l’hôpital est un
établissement desservi de façon permanente par au moins
un médecin et assurant aux malades, outre l’hébergement,
les soins médicaux et infirmiers », il en ressort clairement que
la contribution du département hébergement fait partie intégrante de la prestation de service apportée aux malades.
conditions.
Elles sont également sollicitées à accompagner les
patients ou leurs familles à leur sortie.
Un traitement et service personnalisés sont réservés à
nos patients désirant être hospitalisés dans les suites de
l’Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid, à ce titre, les
gouvernantes et les butlers ont été formés pour assurer
une qualité de service irréprochable.
L’équipe hébergement a le devoir de définir les règles
générales d’organisation et de fonctionnement de
L’Hôpital Cheikh Khalifa a fait de l’hébérgement un de ses
atouts majeurs. Ce département comporte plusieurs équipes:
l’établissement dans le respect des obligations et devoirs
au regard des règles de la vie collective au sein de l’hôpital,
visant la protection et la sécurité sanitaire et alimentaire.
A l’instar des établissements hospitaliers internationaux
• Accueil : standardistes, réceptionnistes, hôtesses
d’accueil, voituriers et concierges.
•
•
•
•
•
Gouvernantes chargées de l’entretien et de
l’hygiène des locaux de soins et des chambres
Equipe VIP
Equipe restauration
Brancardiers
les équipes du département hébergement prennent toutes
les mesures nécessaires favorisant les meilleurs soins
dans les meilleures conditions de confort de nos hôtes,
notre challenge est de réussir à surpasser les niveaux de
qualité et de service d’un hôtel 4 étoiles.
Tout en veillant au respect du règlement intérieur,
la qualité du service est au centre de nos préoccupations,
nous mettons tout en œuvre et par tous les moyens pour
Toute l’équipe hébergement, considérée comme la vitrine de
assurer le meilleur service hôtelier à nos clients.
l’hôpital, œuvre sans cesse au bien-être de nos patients et
de leur famille avec une prise en charge entière de leurs besoins aussi minimes soient-ils.
Elle a un véritable rôle à jouer dans le processus global du
La Rédaction
service apporté.
30
31
PORTRAITS
M. Rachid Benmessaoud
Cadre de laboratoire
Mme. Ibtissam Benelbarguia
Ingénieure biomédicale
M. Rachid BENMESSAOUD, cadre technique du
Son ambition prouve que c’est une personne qui veux
laboratoire de l’Hôpital Cheikh Khalifa, a intégré
évoluer et gravir les échelons au sein de l’établisse-
les locaux en avril 2014 et a donc assisté à la nais-
ment. Il sait très bien faire la part des choses entre sa
Titulaire d’un diplôme en ingénierie biomédicale
Ses qualités lui ont permis d’avoir un rôle majeur
sance de ce service. Au tout début, il a veillé sur la
vie personnelle et sa vie professionnelle.
de l’Université de Technologie de Compiègne –
dans la détermination de la politique de main-
France, Mme. Ibtissam
as-
tenance des équipements médicaux mais aussi
bonne marche du recrutement du personnel tel les
Benelbarguia
techniciens du laboratoire. Il les a initié au démar-
Enfin, c’est une personne qui, de l’avis de tous, fait
sure plusieurs tâches au sein du département
dans la planification, l’acquisition, l’installation
rage des activités et à la rédaction des procédures
preuve d’une grande utilité, dynamisme polyvalence
biomédical de l’Hôpital Cheikh Khalifa.
et l’utilisation des technologies médicales en col-
opératoires.
et présence.
C’est une personne dynamique qui est
laboration avec les professionnels de la santé, les
Pr. Jalila El Bakkouri
Responsable du Laboratoire
Disposant d’une expérience de deux ans en tant
techniciens et les cadres d’administration.
qu’ingénieure biomédicale et technico-commerciale au sein d’une entité privée, Mme. Benelbar-
Passionnée par son métier, Mme. Benelbarguia
Il est capable d’instaurer un état d’esprit convivial
guia fait partie des collaborateurs qui ont par-
est une jeune femme très ambitieuse, à l’écoute,
et dynamique au sein du personnel les maintenant
ticipé au lancement des activités des différents
ouverte à la communication et qui profite pleine-
toujours en bonne forme et réactifs par rapport au
services de l’Hôpital.
ment des opportunités que lui offre sa carrière
quotidien du laboratoire.
Elle a ainsi contribué à l’aménagement des ser-
d’ingénieur biomédical.
Sa devise est son dévouement pour son poste, son
vices de kinésithérapie, ORL, ophtalmologie, der-
staff technique et les patients. En plus, il assure une
matologie, radioprotection, dentaire,
harmonieuse correspondance entre son équipe et
hémodialyse et autres.
sa hiérarchie.
Son rôle consiste également à assurer le bon
toujours à l’écoute de son équipe.
Mme. Nabila Abid
Chargée de Communication
fonctionnement des équipements médicaux en
32
lien avec les spécifications des fournisseurs.
33
INTERVIEW
La phase de démarrage a été lancée avec l’aide
du personnel technique et admi-
7-
Qu’appréciez-vous le plus à l’Hôpital
nistratif qui se sont investis de manière impor-
Cheikh Khalifa ?
tante pour rendre le centre opérationnel et accueillant.
Ce que j’apprécie à l’Hôpital Cheikh Khalifa,
c’est l’engagement de ses équipes, son cadre
Le Check-Up
à l’HCK
6-
Parlez-nous un peu du centre. Com-
ment fonctionne-t-il ? Quelles sont ses dif-
convivial, et surtout la qualité de ses équipements.
férentes prestations ?
8-
Que diriez-vous à un patient pour orien-
Le centre dispose d’une salle d’accueil, d’une
ter son choix de faire son check-up à l’Hôpital
salle de consultation et de 6 chambres
Cheikh Khalifa ?
individuelles dont deux pour les VIP.
Pr. Fatima Zohra Alaoui
Professeur de médecine interne,
Centre de check-up à l’Hôpital Cheikh Khalifa.
Un premier contact se fait avec le médecin qui
Je lui dirai qu’il bénéficiera d’un service très
effectue un examen clinique complet, puis un
accueillant, qu’il aura la possibilité de réaliser
bilan est réalisé comportant des prises de sang,
tous les examens sans avoir besoin de se dé-
des examens radiologiques et des consultations
placer ailleurs et qu’il sortira en fin de journée
spécialisées au besoin.
avec son compte rendu complet et confidentiel.
Un deuxième contact est effectué avec le médecin à la lumière des examens réalisés avec un
1-
En quoi consiste le check-up ?
sibilisation. Les personnes ne s’adressent
compte rendu confidentiel remis au consultant.
au médecin que lorsqu’elles sont malades.
Le check up consiste en la réalisation d’un bi-
Or, les praticiens que nous sommes, avons
lan de santé qui vise à prévenir l’apparition de
également la responsabilité de conseiller et
maladies ou à dépister des anomalies qui peu-
d’orienter afin de prévenir l’apparition des
vent être corrigées.
maladies. Au Maroc, nous voulons promotion-
Mme. Nabila Abid
Chargée de Communication
ner une médecine de santé plutôt qu’une mé2-
Selon vous, quelle est l’importance de
decine de maladie.
la médecine préventive ?
4-
La médecine préventive est la médecine de
Dans quels cas est-il fortement con-
seillé de faire un check up ?
l’avenir. Beaucoup de maladies, notamment
34
dites de civilisation telles que le diabète, l’hy-
Il est conseillé à tout le monde de faire un
pertension artérielle, la dépression, les can-
check up annuel surtout à partir de l’âge de 40
cers, peuvent être dépistées grâce à une prise
ans, et même avant lorsqu’il y a des antécé-
en charge adéquate initiale et un suivi régulier.
dents familiaux.
3-
5-
Les
Pensez-vous que les patients sont
activités
du
cen-
conscients de cette importance ?
tre ont été lancées le 10 juillet 2015.
Malheureusement non. Il n’y a pas eu as-
Comment s’est déroulée cette phase de
sez d’information à ce sujet ni assez de sen-
démarrage ?
Equipe médicale du centre de check-up
35
SENSIBILISATION
LA GESTION DU RISQUE
INFECTIEUX
La démarche stratégique a consisté à
sonnes ressources pour l’ensemble de l’institution
donner au projet une dimension institution-
dans tous les domaines qui touchent à l’hygiène
nelle, qui comprend l’engagement de la direc-
hospitalière, notamment les soins, l’environnement
tion, le positionnement sur l’organigramme
avec aussi un avis consultatif en matière de travaux,
qui assure la visibilité, l’affectation de ressou-
de choix des dispositifs médicaux etc... Les référents
rces ainsi que le suivi et l’évaluation.
quant à eux facilitent l’implantation des mesures dans
les services et participent au recueil des données con-
Quant à la structuration, 3 mois après l’in-
cernant les activités dans leur service.
auguration de l’HCK, à l’initiative de la diLa gestion du risque infectieux est une dé-
miales (CLIN), précise ses missions ainsi que sa
rection de l’hôpital et des professionnels de
La dimension technique est celle de l’élaboration d’un
marche qualité, et toute démarche qualité
composition.
santé qui y travaillent, un CLIN a été mis en
plan d’action. La première action a été de faire béné-
commence par l’analyse des exigences des
Parmi les membres de ce comité figure un représen-
place après appel à candidature. Une équipe
ficier les membres du CLIN nouvellement crée d’une
clients et des parties concernées afin d’ap-
tant de l’équipe opérationnelle d’hygiène (EOH).
opérationnelle d’hygiène a aussi été créée et
formation relative à la démarche qualité en hygiène
porter des réponses appropriées.
Enfin la stratégie nationale de lutte contre les in-
comprend actuellement un médecin et une
hospitalière. Le plan d’action actuel comprend un
fections nosocomiales comprend parmi ses axes
infirmière hygiénistes. Des groupes de travail
certain nombre d’axes dont le principal est la promo-
Les exigences des patients et des profession-
d’intervention la structuration de la lutte contre les
ont aussi été créés. La mise en place d’un ré-
tion de l’hygiène des mains qui est conduite selon le
nels de santé de l’institution sont en général
infections associées aux soins.
seau de référents hygiène dans les services
modèle préconisé par l’OMS. Les autres axes sont la
explicites et faciles à cerner. Celles des au-
D’autre part, l’Organisation Mondiale de la Santé
cliniques et autres unités est en progression.
prévention des accidents liés à l’exposition au sang, la
torités sanitaires sont elles aussi explicites et
(OMS) a lancé en 2005, le défi mondial pour la sécu-
Les tâches de ces différentes structures ont été
gestion de l’antibioprophylaxie, la surveillance à partir
figurent dans les textes de loi et réglementa-
rité des patients, pour combattre les infections liées
précisées. Le CLIN a pour missions de choisir
du laboratoire, la formation, la mise en place des pré-
tions.
aux soins de santé qui touchent des centaines de
les orientations, de proposer des objectifs et
cautions standards et des précautions complémen-
millions de patients chaque année et entrainent
aussi de procéder à une évaluation régulière
taires avec élaboration de procédures.
Au Maroc, le Dahir du 2 juillet 2011,
un nombre considérable de décès. Ce défi mondial
de l’état d’avancement du plan d’action. L’équi-
portant promulgation de la Loi cadre n° 34-
avait pour thème
pe
opéra-
Le CLIN et l’EOH recherchent aussi une ouverture
09 relative au système de santé et à l’offre de
“A bonne hygiène
tionnelle
vers l’extérieur, sous forme de collaborations avec
soins, stipule que les établissements de santé
bons
d’hygiène,
d’autres structures équivalentes au Maroc, en Afrique
garantissent le respect des normes de sécu-
soins,
soin
composée
et en Europe et aussi sous forme de participation à
rité des patients, des installations, des équipe-
propre
un
de 3 métiers
des congrès consacrés à la gestion des risques, le
ments et des personnes qui y travaillent, des
soin plus sûr”.
complé-
dernier en date étant celui organisé dernièrement par
règles d’hygiène et de salubrité, des normes
L’HCK
in-
m e n t a i re s ,
l’AFQUARIS.
et standards de qualité et des règles de bonne
scrit
parmi
a la charge
pratique clinique.
ses
priorités
de déployer
La gestion du risque infectieux est fonctionnelle à
la
quotidienne-
l’HCK. En accord avec la direction, d’autres
Le même Dahir instaure une procédure
gestion des ris-
ment sur le
vigilances sont envisagées, notamment
d’évaluation des établissements de santé
ques, et a
terrain
l’hémovigilance, la pharmacovigilance et
publics et privés dite accréditation.
priorisé
Le programme national d’accréditation
l’ensemble
comprend des critères relatifs à la lutte contre
raisons
les infections associées aux soins.
un
est
a
stratégiques
36
le
pour
plan d’action
l’identitovigilance. La gestion de l’ensemble de ces
des
élaboré par
vigilances sera regroupée dans un comité de pilotage
ci-des-
le CLIN, de
des vigilances qui permettra de travailler de façon
sus la gestion du
coordonner
coordonnée et de mutualiser les ressources.
risque infectieux.
les
Le règlement intérieur des hôpitaux, promul-
Cette démarche
des groupes
gué en 2011, précise quant à lui l’obligation de
comprend
de travail et
mettre en place un comité de lutte contre les
habituellement 3 dimensions : stratégique,
d’animer le réseau des référents. Ses mem-
infections nosoco-
structurelle et technique.
bres ont aussi pour mission de servir de per-
travaux
Pr. Mohamed Benbachir – Directeur Qualité
37
Des pratiques quotidiennes
pour un développement
durable
Je n’imprime pas des exemplaires en
que si vraiment nécessaire et je la règle à une température
nombre supérieur au besoin et je privilégie le
adaptée sans exagération pour éviter le gaspillage et éviter
mode recto-verso quand c’est possible pour
les chocs thermiques !
•
économiser du papier !
•
•
Nous passons sans doute une grande partie de
notre journée et de notre soirée au sein de notre hôpital, probablement bien plus que dans
nos propres foyers si l’on considère les heures
coïncidant avec notre activité.
Que nous faisions partie du corps soignant, administratif ou technique, notre
quotidien est marqué par une présence physique au sein de notre établissement et du
coup, nous déplaçons également une partie de
nos besoins en énergie, en eau potable et en
consommables divers vers l’hôpital pour notre
travail et notre confort.
La satisfaction de ces besoins n’est pas sans
conséquences sur notre
établissement ni sur notre environnement.
Chez nous, nous adoptons tous un comportement exemplaire en matière d’économie d’eau
et d’énergie, afin notamment de réduire les
coûts inhérents et baisser nos factures. Et si
on en faisait de même pour notre hôpital ?
Adopter une éco-conduite sur notre lieu de travail ne relève pas du parcours du combattant.
Du bon sens, du civisme et de l’implication suffisent largement à lutter contre le
gaspillage moyennant des actions et gestes
simples que nous vous proposons d’adopter
dans votre quotidien !
les fenêtres avec la climatisation en marche et je baisse
les impressions ratées à la corbeille.
les stores pour réduire le réchauffement par les rayons du
Certains papiers peuvent servir à la prise de note
soleil !
ou comme brouillon !
•
J’éteins le matériel informatique dont je n’ai pas
besoin et je recours à la mise en veille dès que possible
pour économiser l’électricité et rallonger la durée de
vie de mon matériel !
•
Je veille à éteindre complètement mon matériel
informatique en quittant le bureau car je sais que la
mise en veille consomme malgré tout de l’énergie !
•
Je ne recharge pas mon téléphone portable au
bureau de manière continue sans nécessité, je ne fais
que gaspiller de l’énergie et je réduis la durée de vie de
la batterie !
•
Je débranche les chargeurs des prises élec-
triques lorsque je ne les utilise pas pour recharger mon
téléphone ou mon PC portable !
•
Si je suis technicien, je suis les consignes de
ma Direction quant aux directives d’économie d’énergie du matériel dont j’ai la responsabilité de gérer et de
paramétrer !
•
J’optimise au maximum mon utilisation de la
messagerie électronique de l’hôpital (collecticiel) et je
ne laisse pas tourner en arrière-plan des applications
inutiles qui induisent une surconsommation électrique !
•
Dans les salles de réunion, je veille à ce
que le matériel de projection soit complètement éteint
avant de quitter la salle et je préviens les
responsables si je n’y arrive pas !
•
38
Je ne jette pas systématiquement
En été, je prends soin de ne pas ouvrir
J’évite de tout imprimer et j’essaie au
•
•
En hiver, je ne mets pas le chauffage à
fond ! Une différence de quelques degrés permet
Je n’allume que les lampes dont j’ai besoin et
j’éteins toujours la lumière quand je quitte la pièce, même
pour un court instant !
d’économiser des quantités importantes d’éner•
gie !
Quand c’est possible, j’aménage mon bureau de
manière à profiter au maximum de l’éclairage naturel tout
•
En hiver, je profite du soleil quand c’est
en évitant les reflets désagréables et l’éblouissement !
possible pour réchauffer la pièce et réduire la
consommation électrique. Je veille également à
•
ne pas ouvrir les fenêtres pour améliorer l’effi-
usage et je ne laisse pas couler inutilement l’eau tandis
cacité énergétique du chauffage !
que je fais autre chose !
•
•
En été, je prends le soin de bien
ventiler mon bureau pour profiter de la fraicheur
Je veille à bien fermer les robinets après
Si ma chasse est de type double flux, j’utilise le
pressoir le plus adapté à l’élimination au cas par cas !
naturelle et économiser l’énergie nécessaire à la
climatisation !
•
•
je n’en ai pas besoin !
En été, je ne recours à la climatisation
•
Je n’utilise pas l’eau chaude systématiquement si
Si je constate une fuite, je le signale aux techniciens
responsables sans tarder pour économiser l’eau et préserver le patrimoine de mon hôpital !
•
Je n’utilise pas le papier toilette, le savon et les es-
suie-mains au-delà de mon besoin !
•
Au bureau comme à la maison, je participe à la lutte
contre le gaspillage en donnant l’exemple et en partageant
mon expérience !
Vous avez d’autres idées ? Vous pensez que nous
pourrions améliorer encore plus notre efficacité
énergétique et la lutte contre le gaspillage ?
Pensez à rejoindre notre comité « éco-geste » !
Toutes vos idées et initiatives sont les bienvenues !
maximum de limiter mes impressions aux documents
Dr. Saad Chaacho
nécessaires !
Directeur des Systèmes d’Information
39
Première Université multidisciplinaire du Royau-
à la culture.
Créée par Dahir, la Fondation Cheikh Khalifa Ibn Zaid (FCKM) s’est vue attribuer de nombreuses
me dans le domaine de la santé, l’UM6SS est une
Le campus de l’Université offre à ses
missions qui s’articulent autour de plusieurs axes d’intervention :
institution d’utilité publique à but non lucratif.
étudiants un cadre de vie convivial et propice
Ses diplômes sont nationaux et reconnus par l’Etat.
à l’épanouissement de chacun, grâce à ses
•
•
•
•
•
•
•
structures qui ont été pensées pour le bien-être
Offrir des prestations médicales aux malades.
Créer et gérer des établissements de soins dont l’Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid, sis à Casablanca.
Elle regroupe en son sein quatre entités d’enseigne-
optimal de l’étudiant, et qui sont :
Créer et gérer des établissements d’enseignement dans le domaine des sciences de la Santé et les structures
ment supérieur :
les résidences universitaires, les clubs de
attenantes.
S’engager socialement auprès de structures publiques , dans le cadre d’une participation à la réhabilitation et à la
- Une Faculté de Médecine
modernisation de certaines structures étatiques s’occupant de la Santé et de l’Education.
- Une Faculté des Sciences Infirmières et Techniques
Contribuer à l’amélioration de la vie estudiantine par la création de logements dédiés aux étudiants, tel que la Cité
de Santé.
Universitaire.
- Une Ecole Supérieure de Santé Publique et Management
Entourée de partenaires tels que les administrations et institutions concernées, notamment le ministère de la Santé,
l’Université Hassan II, la Faculté de Médecine et de Pharmacie en relevant et le Centre Hospitalier Ibn Rochd,
des Systèmes de Santé
- Une Ecole Supérieure de Génie Biomédical
la Fondation a également pour mission de contribuer aux actions suivantes :
• La création et l’équipement des formations hospitalières ou certains de leurs services,
• L’étude des maladies et des moyens propres pour les prévenir et les combattre,
• La poursuite et le développement de travaux de recherche et de soins.
L’Université dispose d’un grand Centre d’enseignement
sport, les clubs thématiques, et les cafétérias et
médical par simulation et d’un Centre de Recherche qui
restaurants.
dispose d’une Ecole Doctorale
L’université a aussi bâti, grâce plusieurs convenGrâce aux différentes passerelles de l’Université,
tions de partenariats, un important réseau avec
Ouverte sur son environnement et dans le droit fil des missions qui lui sont dévolues, la FCKM appuiera également toute les
l’étudiant de l’UM6SS désirant poursuivre ses études,
plusieurs universités marocaines et étrangères,
initiatives visant le développement des meilleures pratiques dans la médecine et
pourra aller jusqu’au doctorat ou au diplôme d’in-
ainsi que des institutions nationales et interna-
l’enseignement.
génieur d’Etat, quel que soit la filière choisie.
tionales opérant dans le domaine de la santé et
L’UM6SS a adopté des méthodes innovantes dans ses
de l’enseignement supérieur, ouvrant ainsi un
Dans une première phase, la structuration et le développement de l’Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid constituent la mission
enseignements grâce à des outils modernes tels que
large horizon à ses étudiants.
principale de la FCKM.
Le E-Learning, les E-books, la médiathèque, les simu-
A moyen terme, la FCKM prévoit d’investir dans les secteurs de la santé, de la recherche et de
lateurs, les laboratoires de langues et par l’importance
l’enseignement médical et s’engage à trouver des ressources et des partenaires pour l’accompagner dans cette démarche.
qu’elle accorde aux sciences humaines, aux langues et
Nos Masters
Master en
SANTÉ PUBLIQUE
Master en
BIOLOGIE-SANTÉ
Plus d’informations sur :
WWW.UM6SS.MA
Master en
MANAGEMENT DES
ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ
‫ﺍﻹﻓﺘﺘﺎﺣﻴﺔ‬
‫ﺇﻟﻴﻜﻢ ﺍﻟﻌﺪﺩ ﺍﻷﻭﻝ ﻣﻦ ﻣﺠﻠﺔ ”ﻛﻴﻮﺭ ﻧﻴﻮﺯ”‪ .‬ﺍﻟﻤﺠﻠﺔ ﺍﻟﺘﻲ ﻗﺮﺭ ﺍﻟﻤﺴﺘﺸﻔﻰ ﺍﻟﺠﺎﻣﻌﻲ ﺍﻟﺸﻴﺦ‬
‫ﺧﻠﻴﻔﺔ ﺇﻃﻼﻗﻬﺎ ﺑﺎﻟﻤﻮﺍﺯﺍﺓ ﻣﻊ ﺍﻓﺘﺘﺎﺣﻪ ﻣﻦ ﺃﺟﻞ ﻋﻜﺲ ﺩﻳﻨﺎﻣﻴﺘﻪ‪.‬‬
‫ﻣﻦ ﺧﻼﻝ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺨﻄﻮﺓ‪ ،‬ﻳﺮﻏﺐ ﺍﻟﻤﺴﺘﺸﻔﻰ ﺃﻥ ﻳﻀﻊ ﺭﻫﻦ ﺇﺷﺎﺭﺗﻜﻢ ﺃﺩﺍﺓ ﻟﻼﺗﺼﺎﻝ ﺗﻌﻄﻲ ﻗﻴﻤﺔ‬
‫ﻟﻜﻞ ﺍﻟﺠﻬﻮﺩ ﺍﻟﺘﻲ ﺗﺒﺬﻟﻬﺎ ﻓﺮﻗﻨﺎ ﻣﻦ ﺃﺟﻞ ﺗﻘﺪﻳﻢ ﺧﺪﻣﺎﺕ ﻳﻮﻣﻴﺔ‪ .‬ﻧﻄﻤﺢ ﺃﻳﻀﺎ ﺇﻟﻰ ﺗﻘﺎﺳﻢ ﻫﺬﻩ‬
‫ﺍﻟﺪﻳﻨﺎﻣﻴﻜﻴﺔ ﻣﻊ ﺍﻟﻔﺎﻋﻠﻴﻦ ﻓﻲ ﻣﺠﺎﻝ ﺍﻟﺼﺤﺔ ﺑﺒﻼﺩﻧﺎ ﺍﻟﺘﻲ ﻧﺸﻜﻞ ﺟﺰء ﻣﻨﻬﺎ ﺑﻜﻞ ﻓﺨﺮ ﻭﺍﻋﺘﺰﺍﺯ‪.‬‬
‫ﻣﻨﺬ ﺗﺪﺷﻴﻨﻪ ﻣﻦ ﻃﺮﻑ ﺻﺎﺣﺐ ﺍﻟﺠﻼﻟﺔ ﺍﻟﻤﻠﻚ ﻣﺤﻤﺪ ﺍﻟﺴﺎﺩﺱ ﻓﻲ ‪ 18‬ﻣﺎﺭﺱ ‪ ،2015‬ﻗﺎﻡ ﻛﻞ‬
‫ﺍﻟﻤﺴﻌﻔﻴﻦ ﻭﺍﻷﻃﺮ ﺍﻹﺩﺍﺭﻳﺔ ﺑﻤﺆﺳﺴﺘﻨﺎ ﺑﺘﺴﺨﻴﺮ ﺟﻬﻮﺩﻫﻢ ﻣﻦ ﺃﺟﻞ ﺇﻃﻼ ﻕ ﺃﻧﺸﻄﺔ ﺍﻟﻤﺴﺘﺸﻔﻰ‬
‫ﻣﻦ ﺧﻼﻝ ﺍﻟﺒﺮﻧﺎﻣﺞ ﺍﻟﺬﻱ ﺗﻢ ﺗﺤﺪﻳﺪﻩ ﻣﺴﺒﻘﺎ‪ .‬ﺍﻟﻴﻮﻡ‪ ،‬ﻭﺑﻌﺪ ﺃﺷﻬﺮ ﻗﻠﻴﻠﺔ ﻋﻦ ﺍﻓﺘﺘﺎﺣﻪ ﺗﻤﻜﻦ‬
‫ﺍﻟﻤﺴﺘﺸﻔﻰ ﻣﻦ ﺇﻃﻼﻕ ﻛﻞ ﺃﻧﺸﻄﺘﻪ ﺍﻟﻄﺒﻴﺔ ﻭﺍﻟﺠﺮﺍﺣﻴﺔ‪ .‬ﺃﻛﺜﺮ ﻣﻦ ‪ 27000‬ﻣﺮﻳﺾ ﻭﺿﻌﻮﺍ ﺛﻘﺘﻬﻢ‬
‫ﻓﻴﻨﺎ‪ ،‬ﻣﻦ ﺑﻴﻨﻬﻢ ﻣﺮﺿﻰ ﺃﺗﻮﺍ ﻣﻦ ﺑﻠﺪﺍﻥ ﺇﻓﺮﻳﻘﻴﺎ ﻭﺍﻟﺸﺮﻕ ﺍﻷﻭﺳﻂ‪ .‬ﻫﺬﺍ ﺍﻟﺘﻄﻮﺭ ﻣﻜﻦ‬
‫ﺍﻟﻤﺴﺘﺸﻔﻰ ﻣﻦ ﺗﻌﺰﻳﺰ ﻣﻜﺎﻧﺘﻪ ﻓﻲ ﻣﺠﺎﻝ ﺍﻟﺼﺤﺔ ﻋﻠﻰ ﻣﺴﺘﻮﻯ ﻣﺪﻳﻨﺔ ﺍﻟﺪﺍﺭ ﺍﻟﺒﻴﻀﺎء‪ ،‬ﺑﻞ ﻭﺣﺘﻰ‬
‫ﻭﺍﻟﺪﻭﻟﻲ‪.‬‬
‫ﺍﻟﻮﻃﻨﻲ‬
‫ﻋﻠﻰﺍﻟﻤﺴﺘﻮﻯ‬
‫ﻓﻲ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﻤﺮﺣﻠﺔ‪ ،‬ﻻ ﻳﻤﻜﻨﻨﺎ ﺍﻟﻘﻮﻝ ﺑﺄﻧﻨﺎ ﺃﻭﻓﻴﻨﺎ ﺑﺎﻟﺘﺰﺍﻣﺎﺗﻨﺎ ﻓﺤﺴﺐ‪ ،‬ﺑﻞ ﺍﻧﺨﺮﻃﻨﺎ ﺃﻳﻀﺎ‬
‫ﻓﻲ ﺳﻠﺴﻠﺔ ﻣﻦ ﺍﻹﺟﺮﺍءﺍﺕ ﺍﻟﻤﺒﺘﻜﺮﺓ ﻭﺍﻟﻤﻌﻘﺪﺓ ﻓﻲ ﻧﻔﺲ ﺍﻟﻮﻗﺖ‪ .‬ﻓﻲ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻌﺪﺩ ﺳﻴﺘﻢ ﺍﻟﺘﻄﺮﻕ‬
‫ﺇﻟﻰ ﺍﻟﺒﻌﺾ ﻣﻨﻬﺎ‪ ،‬ﺗﺤﺪﻳﺪﺍ ﺟﺮﺍﺣﺔ ﺍﻟﻤﺦ ﻭﺍﻷﻋﺼﺎﺏ ﻋﻦ ﻃﺮﻳﻖ ﻧﻈﺎﻡ ﺍﻟﺘﻮﺟﻴﻪ‬
‫ﻧﺰﻳﻒ‬
‫ﻟﻮﻗﻒ‬
‫ﺍﻻﻧﺼﻤﺎﻡ‬
‫ﺟﺮﺍﺣﺔ‬
‫”ﺇﻳﺒﺸﺘﺎﻳﻦ”‪،‬‬
‫ﻟﻤﺮﺽ‬
‫ﺍﻟﻤﺨﺼﺼﺔ‬
‫ﺍﻟﺠﺮﺍﺣﺔ‬
‫)‪،(neuronavigation‬‬
‫ﻣﺎ ﺑﻌﺪ ﺍﻟﻮﻻﺩﺓ ﻭﻋﻤﻠﻴﺔ ﺍﺳﺘﺌﺼﺎﻝ ﺍﻟﺒﺮﻭﺳﺘﺎﺕ ﻋﻦ ﻃﺮﻳﻖ ﺗﻘﻨﻴﺔ ﺍﻟﺘﺒﺨﺮ‪.‬‬
‫ﻓﻴﻤﺎ ﻳﺨﺺ ﻣﺠﺎﻝ ﺍﻟﺠﻮﺩﺓ ﻭﺇﺩﺍﺭﺓ ﺍﻟﻤﺨﺎﻃﺮ‪ ،‬ﻗﺎﻣﺖ ﻓﺮﻗﻨﺎ ﺑﺘﺴﺨﻴﺮ ﺟﻬﻮﺩﻫﺎ ﻣﻦ ﺃﺟﻞ ﻭﺿﻊ ﻛﻞ‬
‫ﺍﻹﺟﺮﺍءﺍﺕ ﺍﻟﻤﺘﻌﻠﻘﺔ ﺑﺎﻟﺠﻮﺩﺓ‪ .‬ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺠﻬﻮﺩ ﻣﻜﻨﺖ ﻣﻦ ﺗﺄﺳﻴﺲ ﻟﺠﻨﺔ ﻣﻜﺎﻓﺤﺔ ﻋﺪﻭﻯ‬
‫ﺑﺎﻟﺘﻐﺬﻳﺔ‪.‬‬
‫ﺍﻟﺨﺎﺻﺔ‬
‫ﺍﻻﺗﺼﺎﻝ‬
‫ﻭﻟﺠﻨﺔ‬
‫ﺍﻟﻤﺴﺘﺸﻔﻴﺎﺕ‬
‫ﺑﺎﻟﺮﻏﻢ ﻣﻦ ﺫﻟﻚ‪ ،‬ﻻ ﺗﺰﺍﻝ ﻫﻨﺎﻙ ﺍﻟﻌﺪﻳﺪ ﻣﻦ ﺍﻟﺘﺤﺪﻳﺎﺕ‪ ،‬ﻟﻨﺬﻛﺮ ﻣﻨﻬﺎ‪ ،‬ﻋﻠﻰ ﺳﺒﻴﻞ ﺍﻟﻤﺜﺎﻝ‪،‬‬
‫ﻫﻴﻜﻠﺔ ﺍﻷﻗﻄﺎﺏ ﺍﻟﻄﺒﻴﺔ ﻟﺘﺤﻮﻳﻠﻬﺎ ﺇﻟﻰ ﻗﻮﺓ ﺗﻨﻈﻴﻤﻴﺔ‪ ،‬ﺇﺿﺎﻓﺔ ﺇﻟﻰ ﺗﻄﻮﻳﺮ ﻧﻈﺎﻡ ﻣﻌﻠﻮﻣﺎﺗﻲ ﺍﺳﺘﺸﻔﺎﺋﻲ ﻣﺘﻜﺎﻣﻞ‪.‬‬
‫ﺇﻥ ﺍﻟﺤﻤﺎﺱ ﻭﺍﻟﻤﻬﻨﻴﺔ ﺍﻟﺘﻲ ﻳﺤﻈﻰ ﺑﻬﺎ ﺍﻟﻔﺎﻋﻠﻮﻥ‪ ،‬ﻭﺷﻬﺎﺩﺍﺕ ﺍﻟﻤﺮﺿﻰ ﻭﺃﻗﺮﺑﺎﺋﻬﻢ ﻫﻲ ﻋﻨﺎﺻﺮ‬
‫ﺗﻌﻄﻴﻨﺎ ﻣﺰﻳﺪﺍ ﻣﻦ ﺍﻟﺜﻘﺔ ﻓﻲ ﺍﺧﺘﻴﺎﺭﺍﺗﻨﺎ ﻭﺗﺪﻓﻌﻨﺎ ﻛﻞ ﺍﻟﻴﻮﻡ ﻟﻠﻤﻀﻲ ﻗﺪﻣﺎ‪.‬‬
‫‪43‬‬
‫‪ontactez le‬‬
‫‪c‬‬
‫‪E‬‬
‫‪C‬‬
‫‪N‬‬
‫‪E‬‬
‫‪G‬‬
‫‪R‬‬
‫‪U‬‬
‫‪Pour toute‬‬
‫‪0 5 29 00 4 4 88‬‬
‫‪Contacts‬‬
‫‪Salle de prélèvement : +212 529 05 0231‬‬
‫‪Hôpital de jour Chirurgie : +212 529 05 0267‬‬
‫‪Hôpital de jour Médecine : +212 529 05 0265‬‬
‫‪Hospitalisation Mère/Enfant : +212 529 05 0266‬‬
‫‪Bloc Opératoire : +212 529 05 0264‬‬
‫‪Centre d’Endoscopie : +212 529 05 0251‬‬
‫‪Explorations Cardiologie : +212 529 05 0234‬‬
‫‪Rééducation : +212 529 05 0236‬‬
‫‪Réception Hémodialyse : +212 529 05 0235‬‬
‫‪Réception Soins coronaires : +212 529 05 0253‬‬
‫‪Réception Néonatalogie : +212 529 05 0269‬‬
‫‪Réception Unité brûlés : +212 529 05 0257‬‬
‫‪Réception Accouchement : +212 529 05 0273‬‬
‫‪Réception CathLab : +212 529 05 0274‬‬
‫‪Réception Ambulatoire : +212 529 05 0250‬‬
‫‪Réception Douleur : +212 529 05 0251‬‬
‫‪Réception Médecine nucléaire : +212 529 05 0254‬‬
‫‪Réception Dentaire : +212 529 05 0252‬‬
‫‪Urgences : +212 529 004 488‬‬
‫‪Standard : +212 529 004 466‬‬
‫‪Accueil principal : +212 529 00 4466‬‬
‫‪Consultation Médecine : +212 529 05 0243‬‬
‫‪Consultation Chirurgie : +212 529 05 0238‬‬
‫‪Consultation Cardiologie : +212 529 05 0234‬‬
‫‪Consultation Dermatologie : +212 529 05 0247‬‬
‫‪Consultation Gynécologie : +212 529 05 0239‬‬
‫‪Consultation Neurologie : +212 529 05 0246‬‬
‫‪Consultation ORL/Ophtalmo : +212 529 05 0248‬‬
‫‪Consultation Pédiatrie : +212 529 05 0244‬‬
‫‪Consultation Pneumologie : +212 529 05 0241‬‬
‫‪Consultation Urologie : +212 529 05 0242‬‬
‫‪Consultation Préanesthésie : +212 529 05 0261‬‬
‫‪Consultation Oncologie : +212 529 05 0262‬‬
‫‪Centre de Check Up : +212 529 05 0272‬‬
‫‪VIP : +212 529 05 0268‬‬
‫‪Radiologie Accueil principal : +212 529 05 0255‬‬
‫‪Laboratoire : +212 529 05 0233‬‬
‫‪42‬‬
BOULEVARD MOHAMED TAIEB NACIRI,
BP 82403 OUM RABII, HAY HASSANI, CASABLANCA
TÉL: +212 (0)5 29 00 44 66
WWW.HCK-FCKM.MA
Édité et imprimé par