Instructeurs/Instructors André Filiatrault, Ph.D., ing

Commentaires

Transcription

Instructeurs/Instructors André Filiatrault, Ph.D., ing
Instructeurs/Instructors
André Filiatrault, Ph.D., ing., Professeur de Génie Civil, l’Université de Buffalo et directeur de MCEER
André Filiatrault, originaire du Québec, est à la fois professeur au département de génie civil de
l’Université de Buffalo, directeur de MCEER, le centre de recherches multidisciplinaires en
génie parasismique de l’Université de Buffalo, et ingénieur civil licencié de l’Ordre des
Ingénieurs du Québec (#104162). Après le tremblement de terre du 12 janvier 2010 qui a
considérablement affecté Haïti, Filiatrault a dirigé une équipe de dix ingénieurs et architectes
francophones dépêchée par MCEER en Haïti pour conduire des inspections de sécurité
d’infrastructures critiques incluant des hôpitaux, des entrepôts d’aides alimentaires et d’autres bâtiments dans la ville
de Port-au-Prince. En une semaine, l’équipe qu’il a dirigée a mis en place une procédure d’inspection des bâtiments.
Cette procédure fût par la suite adoptée par le Ministère des travaux Publics, des Transports et des Communications
(MTPTC) d’Haïti. Comme expert dans le domaine des essais sismiques, de l’analyse et du dimensionnement de
structures de génie civil, Filiatrault a pris part à différentes missions de reconnaissance à la suite des tremblements de
terre d’importance, comme celui de Loma Prieta et de Northridge ayant survenu respectivement en1989 et en 1994
dans l’état de Californie, Kobe au Japon en 1995 et Nisqually en 2011 dans la région de l’Olympia-Seattle de l’état de
Washington aux Etats-Unis. Filiatrault détient un doctorat en Génie Civil de l’Université de la Colombie Britannique
depuis1988. Il a été professeur de génie civil à l’Université de la Californie à San Diego, l’Ecole Polytechnique de
l’Université de Montréal et l’Université de la Colombie Britannique.
André Filiatrault, Ph.D., Eng., Professor of Civil Engineering, University at Buffalo & MCEER Director
André Filiatrault, originally from Quebec, is a Professor in the Department of Civil, Structural and Environmental
Engineering at the University at Buffalo, Director of MCEER, UB’s Multidisciplinary Center for Earthquake
Engineering Research, and a licensed civil engineer in the Province of Quebec, Canada (OIQ #104162). Following the
January 12 earthquake in Haiti, Filiatrault led a team of 10 French-speaking engineers and architects in conducting
structural safety assessments of critical facilities, including hospitals, food distribution warehouses and other buildings
in Port-au-Prince. In one week, his team established a process for building assessments that remains in use in Haiti
today and inspected over a hundred buildings. An expert in seismic testing, analysis and design of civil engineering
structures, Filiatrault has participated in reconnaissance investigations following several earthquakes, including the
1989 Loma Prieta and 1994 Northridge earthquakes in California, the 1995 Kobe earthquake in Japan, and the 2001
Nisqually earthquake in the Olympia-Seattle, Washington region of the United States. He received his Ph.D. in Civil
Engineering from the University of British Columbia in 1988. Prior to coming to the University at Buffalo, he held
engineering faculty positions at the University of California, San Diego; the Ecole Polytechnique of the University of
Montreal; and the University of British Columbia.
Pierre Fouché, Doctorant en Génie Civil, l’Université de Buffalo
Pierre Fouché , originaire d’Haiti, est un doctorant en génie parasismique à l’Université de
Buffalo et un ancien boursier du Programme Fulbright. Il détient des diplômes en génie civil de
l’Université Quisqueya d’Haïti et de l’Université de Buffalo où il a terminé sa maitrise en génie
parasismique en 2007. Depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010, Fouché cherche à faire
une différence dans la manière dont son pays natal sera reconstruit en insistant sur la nécessité
d’adopter des codes de construction appropriés au niveau du développement du pays mais
également d’utiliser les technologies de construction à même d’aider les structures de génie civil à résister non
seulement aux demandes imposées par les tremblements de terre comme celui du 12 janvier mais également aux effets
d’autres événements extrêmes. Peu de temps après le tremblement de terre, il a été interviewé par différents medias
américains incluant CNN où il a été présenté comme l’une des personnes notables de la semaine du 21 janvier 2010.
Fouché conduit actuellement des recherches dans le cadre de sa thèse de doctorat sur l’intégration et le
développement d’un système multirisque devant permettre aux ouvrages de traversées (ponts) de résister de manière
efficace et économique aux effets des risques naturels ou anthropogéniques. Fouché a reçu différentes distinctions de
l’Université de Buffalo incluant le “School of Engineering Dean’s Fellowship” en 2007, le “Presidential Fellowship”
en 2008, et le “Chair's Graduate Recognition Award” en 2010.
Pierre Fouché, Ph.D. Candidate, University at Buffalo
Pierre Fouché, originally from Haiti, is a Ph.D. Candidate and Fulbright Scholar in the University at Buffalo’s
Department of Civil, Structural and Environmental Engineering. He is a citizen of Haiti and a graduate of the
University of Quisqueya and Buffalo where he completed his Master’s in 2007. Fouché is seeking to make a difference
in the rebuilding of Haiti after the January 12 earthquake by promoting the adoption of construction codes applicable
within the economic context of his country and the integration of existing technologies that can help structures
withstand the demands imposed by earthquakes and other hazards. In the aftermath of the earthquake, Fouché was
interviewed by several media outlets and was named one of CNN’s “Intriguing People” for the week of January 21,
2010. Fouché’s current research interests are in multi-hazard engineering and design of bridge structures. For his
Ph.D. dissertation, he is developing an integrated and cost-effective bridge system that aims to offer a single
optimized solution to the constraints of multiple hazards. His awards from the University at Buffalo include the
School of Engineering Dean’s Fellowship in 2007, the Presidential Fellowship in 2008, and the Chair's Graduate
Recognition Award in 2010.
Eric Karsh, MEng, PEng, StructEng, MIStructE, ing
Eric Karsh, originaire du Québec, a débuté sa carrière dans le génie-conseil à Ottawa en 1987 avec
la firme Adjeleian Allen Rubeli, concepteur du Skydome de Toronto. C’est à son arrivée à
Vancouver en 1994 que Karsh s’initie au génie du bois. En 1998, il fonde Equilibrium Consulting
Inc., qui est rapidement reconnu pour son expertise dans le domaine du bois au Canada et à
l’étranger. La firme conçoit plusieurs projets novateurs gagnants de nombreux prix tel la grande
façade des galeries d’arts de l’Ontario, avec l’architecte Frank Gehry, de même que le toit de
l’aéroport de Raleigh-Durham en Caroline du Nord, une structure avec fermes acier-bois de plus de 320,000 pieds
carrés, faisant d’elle la plus grande du genre en Amérique du Nord.
Eric Karsh, MEng, PEng, StructEng, MIStructE, ing
Eric Karsh, originally from Quebec, started his engineering career in Ottawa in 1987 with the firm Adjeleian Allen
Rubeli, designers of the Toronto Skydome. After moving to Vancouver in 1994, Eric is introduced to timber
engineering. In 1998, he founds the consulting engineering firm of Equilibrium Consulting Inc., which is quickly
recognized for its expertise in timber engineering in Canada and abroad. The firm designs many innovative, awardwinning timber projects such as the Art Gallery of Ontario Façade with architect Frank Gehry, and the RaleighDurham Airport, a 320,000 square foot roof structure featuring steel-timber composite trusses, making it the largest
timber structure in North America.
Conférencier Invité/Guest Speaker:
Eric Calais, PhD, Professeur de Géophysique, l’Université de Purdue
Eric Calais est à la fois professeur de géophysique à l’Université de Purdue (Indiana, Etats-Unis) et
expert-consultant pour PNUD. Il est actuellement co-président du Groupe de Travail pour la
Réduction des Risques Sismiques en Haïti sous l'Organisation des Nations Unies. Les intérêts de
recherche de Calais concernent la géodynamique des processus tectoniques aux limites des plaques
et dans les intérieurs des plaques. Ses outils principaux sont Global Positioning System (GPS)
géodésie et la déformation de la modélisation. Il a dirigé un certain nombre d'expériences GPS sur
le terrain à travers le monde (dans les Caraïbes, en Europe de l'Ouest, et en Afrique de l'Est) pour
étudier les processus de déformation active à des échelles spatiales et temporelles allant des tremblements de terre
individuels ou des événements volcaniques à la motion des plaques tectoniques. Il utilise aussi GPS comme outil de
télédétection atmosphérique de la vapeur d'eau dans la troposphère et des perturbations ionosphériques. A Purdue,
Calais a dirigé une équipe de chercheurs qui ont trouvé qu'une faille non-cartographiées auparavant été responsable du
séisme du 12 janvier en Haïti.
Eric Calais, Ph.D., Professor of Geophysics, Purdue University
Eric Calais is a professor of geophysics at Purdue University (Indiana, USA) and an expert-consultant for the United
Nations Development Program. He is currently co-chair of the United Nations Haiti Earthquake Risk Reduction Task
Force. Calais’ research interests concern the geodynamics of tectonic processes at plate boundaries and in plate
interiors. His main tools are Global Positioning System (GPS) geodesy and deformation modeling. He has led a
number of GPS field experiments worldwide (Central and Southeastern , Caribbean, Western Europe, Eastern Africa)
to study active deformation processes at spatial and temporal scales ranging from individual earthquakes or volcanic
events to the motion of tectonic plates. He also uses GPS as an atmospheric remote sensing tool for tropospheric
water vapor and ionospheric perturbations. At Purdue, Calais led a team of researchers who found that a previously
unmapped fault was responsible for the January 12 earthquake in Haiti.