Mise en place d`une journée De formation continue Au profit

Commentaires

Transcription

Mise en place d`une journée De formation continue Au profit
ÉCOLE DU VAL-DE-GRACE
Centre de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence
Mémoire du diplôme interuniversitaire de pédagogie médicale
Cycle 2009-2010
Mise en place d’une journée
De formation continue
Au profit des formateurs à l’AFGSU
Infirmier Anesthésiste Cadre de Santé Anne Marie RIVIÈRE
Infirmier Anesthésiste de classe supérieure Arnaud VACHEYROU
Infirmière Anesthésiste de classe supérieure Axelle VAGOST
Glossaire :
CESU : Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence
CFGSU : Centre de formation aux gestes et soins d’Urgence
AFGSU : attestation de formation aux gestes et soins d’urgence
SSA : Service de Santé des Armées
HIA : Hôpital d’Instruction des Armées
EVDG : Ecole du Val de Grâce
CIIADE : Centre d’Instruction des Infirmiers anesthésistes diplômés d’Etat
EPPA : Ecole des professions paramédicales des Armées
2
SOMMAIRE
INTRODUCTION ............................................................................................................................ 4
A.
ETAT DES LIEUX................................................................................................................... 4
a.
L’Attestation de formation aux Gestes et soins d’urgence (AFGSU) : ........................... 4
b.
L’AFGSU au sein du Service de santé des Armées : ......................................................... 5
c.
La formation des formateurs à l’AFGSU : ........................................................................ 6
B.
C.
LE PROJET ............................................................................................................................. 7
a.
L’objectif ............................................................................................................................... 7
b.
Le contexte : .......................................................................................................................... 7
c.
Une formation pour qui ? .................................................................................................... 8
d.
Une formation comment ? ................................................................................................... 8
LE PLAN D’ACTION ............................................................................................................ 9
CONCLUSION ............................................................................................................................... 14
ANNEXES .............................................................................................. Erreur ! Signet non défini.
3
INTRODUCTION
Le CIIADE (Centre d’Instruction des Infirmiers Anesthésistes Diplômés d’Etat), sous la
tutelle du CESU 75 a pour mission depuis janvier 2009 de former à l’AFGSU ( Attestation de
Formation aux gestes et soins d’urgence) le personnel médical et paramédical du Service de Santé
des Armées (SSA), répondant ainsi à l’obligation légale de formation des personnels en formation
initiale mais aussi à l’objectif de mettre en place un réseau de formateurs au sein du Service de
Santé des Armées.
L’élaboration du mémoire en vue de l’obtention du Diplôme Inter Universitaire de Pédagogie
Médicale nous permet de nous inscrire dans un travail de résolution de problèmes en lien avec cette
mission. Le thème choisi est : « comment adapter une journée de formation continue annuelle aux
besoins des formateurs AFGSU »
Après un état des lieux, le recensement des besoins auprès de notre réseau de formateurs est une
étape qui permet d’adapter au mieux le contenu de la formation.
A. ETAT DES LIEUX
a. L’Attestation de formation aux Gestes et soins d’urgence (AFGSU) :
L’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence (AFGSU) est née le 3 mars 2006, elle
répond à un cadre législatif précis. Son objectif est de former des personnels médicaux,
paramédicaux ou administratifs, à prendre en charge l’urgence vitale et/ou potentielle au sein des
établissements de santé. Il était en effet inconcevable que les personnels prenant en charge les
patients au quotidien ne puissent pas attester d’une formation validante et formalisée en lien avec
ces situations critiques.
Cette formation validante et obligatoire1 est placée sous la responsabilité exclusive d’un centre
d’enseignement des soins d’urgence (CESU).
Elle concerne à ce jour prioritairement les étudiants des professions inscrites dans la 4ème
partie du Code de la Santé Publique ; les attestations de niveau 2 sont nécessaires pour l’accès aux
épreuves validant la fin de leurs études et ce à compter de la rentrée de septembre 2007.
1
Circulaire n°DHOS/P1/2007/453 du 31 décembre 2007relative à l’obligation d’obtenir l’attestation de formation aux
gestes et soins d’urgence pour l’exercice de certaines professions de santé et arrêté du 21 avril 2007 modifiant les
arrêtés relatifs aux conditions de délivrance du diplôme d’Etat de certaines professions de santé.
4
Pour se conformer au cadre législatif en vigueur, il est donc indispensable de former les
personnels concernés dans le Service de Santé des Armées.
b. L’AFGSU au sein du Service de santé des Armées :
Pour répondre à l’arrêté du 3 mars 2006, une convention cadre a été signée entre le SAMU 75
et l’école du Val-de-Grâce (EVDG) en octobre 2008 pour donner naissance à une nouvelle
structure de formation consacrée à l’enseignement de l’AFGSU : le Centre de Formation aux
Gestes et Soins d’Urgence (CFGSU). Cette structure, dont les moyens pédagogiques, humains et
matériels sont mutualisés avec le Centre d’Instruction des Infirmiers Anesthésistes Diplômés
d’Etat (CIIADE),
est unique au sein du SSA : cette organisation permet
de centraliser la
dispensation de l’AFGSU au profit de tous les élèves du SSA.
Le CIIADE, spécialement dédié à la formation préparant au Diplôme d’Etat d’Infirmier
anesthésiste ( DEIA) au profit des infirmiers militaires et basé sur le site de l’hôpital d’instruction
des armées du Val de Grace à Paris, s’est vu confié la mission supplémentaire de formation à
l’AFGSU. Les formateurs, infirmiers anesthésistes de formation, ont dû se former au CESU 75, à
l’AFGSU dans un premier temps à Necker puis ils ont bénéficié de la formation de formateurs à
l’AFGSU.
Au sein du SSA, la formation à l’AFGSU concerne les étudiants auxiliaires ambulanciers,
ambulanciers, aides-soignants, infirmiers, infirmiers anesthésistes, médecins, pharmaciens, pour un
volume total de 450 personnes environ par an.
Pour répondre à cette forte demande de formation un réseau de formateurs est mis en place.
Actuellement nous avons 60 formateurs relais à l’AFGSU répartis logiquement sur les pôles de
formation du SSA (Paris, Toulon, Metz, Bordeaux et Lyon).
Le pool de formateurs est réparti comme suit :
-
20 médecins
-
25 personnels paramédicaux
-
14 cadres infirmiers issus pour la plupart de l’Ecole des Personnels Paramédicaux des
Armées (EPPA) de Toulon.
Il est à noter que cette formation aux gestes d’urgence a connu un réel succès auprès de
certaines structures hospitalières qui ont choisi de mettre en place l’AFGSU sur site au titre de la
formation continue. Cet engouement a augmenté notre charge de travail par le simple fait qu’il a
fallu former un plus grand nombre de formateurs.
5
Fin juin 2010, 698 attestations de formation au niveau 2 ont été délivrées par le CFGSU,
témoignant d’un réel effort de formation de notre part et d’un investissement important de la part
de nos formateurs relais pour satisfaire à l’obligation légale.
c. La formation des formateurs à l’AFGSU :
Nous avons, au sein de l’équipe et en tenant compte des contraintes institutionnelles, fait le
choix de dispenser la formation de formateurs à l’AFGSU en 3 jours soit 21 heures.
Elle se décompose en une analyse des textes régissant l’AFGSU (3 heures), un apport sur
l’andragogie et sur la pédagogie de la découverte (3 heures) puis 2 jours de construction et
présentation de séquences de l’AFGSU en situation réaliste.
En 2010, cinq sessions de formation de formateurs ont été réalisées. L’arrêté du 29 mars 20072
prévoit dans un esprit de maintien et de réajustement de compétences pédagogiques que « le
renouvellement de l’habilitation de formateur à l’AFGSU est subordonné au suivi d’une formation
continue assurée par les centres d’enseignement des soins d’urgence pour actualiser les
connaissances. (…) ».
Aussi, avons-nous souhaité porter notre réflexion sur
la construction d’une journée de
formation continue annuelle au profit des formateurs à l’AFGSU.
Nous rencontrons des publics de formateurs plus ou moins aguerris avec la pédagogie ce qui
nous conduit à nous adapter pour « faire passer le message » de la pédagogie requise pour
enseigner l’AFGSU.
En effet, l’aspect pédagogique de cet enseignement a rapidement été compris et mis en
application par les cadres infirmiers formateurs exerçant à l’EPPA. La même adhésion a pu être
observée avec les médecins en poste, attachés à un centre d’instruction aux techniques de
réanimation de l’avant (CITeRA) ; ils sont en effet parfaitement sensibilisés aux différentes prises
en charge et habitués aux formations des gestes d’urgence.
En revanche, les jeunes médecins , du fait du peu d’expérience en termes de pédagogie et de
pratique, rencontrent plus de difficultés.
2
Article 6 - Arrêté du 29 mars 2007 relatif à la Commission nationale des formations aux soins d’urgence et
à la gestion de crises sanitaires aux personnels enseignants des centres d’enseignement des soins d’urgence
(CESU)
6
Dans ce contexte, nous retrouvons dans nos bilans de formation de formateurs, certaines
demandes en lien avec des prises en charge pratiques, mais surtout des questionnements sur la
manière de faire passer les messages et favoriser la mémorisation des gestes enseignés. Nous
considérons alors comme légitimes les craintes des uns et des autres, expliquées par le parcours
professionnel, le niveau d’expérience, l’âge et la fonction.
Pour corriger ces imperfections de la formation à l’AFGSU le législateur a prévu que les
nouveaux formateurs soient tutorés et accompagnés lors de leurs premières sessions de formation.
Le tutorat a également une fonction de validation de la formation initiale de formateurs.
B. LE PROJET
a. L’objectif
L’objectif global : Optimiser et actualiser les compétences des formateurs à l’AFGSU.
Les objectifs intermédiaires :

construire une journée de formation continue adaptée aux besoins des formateurs en
matière de :

Modalités pédagogiques

Contenu de la formation

Organisation générale

Gestion du groupe.

Evaluer l’intérêt de cette journée de formation pour les formateurs

Réajuster le contenu de cette journée en fonction du questionnaire de satisfaction
b. Le contexte :
Le CFGSU compte à ce jour une année d’activité regroupant 6 sessions de formations à
l’AFGSU et 5 sessions de formation des Formateurs .
A ce stade, une enquête auprès des différents formateurs ne peut être représentative.
En effet, sur 60 formateurs potentiels, 6 ont pu réaliser une formation accompagnée d’un tutorat
(Bilan Annexe n°1). Néanmoins, nous nous devons d’anticiper la création de cette journée.
Nous avons donc fait le choix de construire un premier projet d’une journée de formation,
première étape de la construction de la formation continue des formateurs à l’AFGSU.
7
c.

Une formation pour qui ?
Une formation continue destinée à nos formateurs relais, au nombre de 60 à ce jour.
10 à 12 personnes seront retenues par session de formation
d. Une formation comment ?
En l’absence d’évaluation des besoins des formés après la dispensation des formations,
nous avons retenu comme base de travail le questionnaire de satisfaction donné à la fin de chaque
session de formateurs AFGSU. L’analyse de ces bilans, conduit aux axes de réflexion en lien
avec la :

construction des supports de formation à l’AFGSU

Appréhension vis-à-vis de la mise en œuvre de la pédagogie de la découverte

Maîtrise du contenu scientifique et de la gestuelle

Animation du groupe

Difficulté à intégrer le programme d’AFGSU dans le cursus d’enseignement des
formations initiales des étudiants.
Ce questionnaire nous a permis de recenser les difficultés ressenties et les différents commentaires
concernant la formation de formateur. Il est vrai qu’au cours de cette formation, nous rencontrons
un public hétérogène en termes d’âge et d’expérience professionnelle.
Si la pédagogie de la découverte requise pour enseigner l’AFGSU est déjà mise en application par
les cadres de santé formateurs exerçant à l’EPPA3, en revanche, certains rencontrent plus de
difficultés et se questionnent sur le :
«Comment allons- nous faire passer les messages ? »
« Comment allons-nous favoriser la mémorisation ? »
Il semble également difficile de passer de la méthode démonstrative à la méthode de la découverte.
Nous avons également tenu compte, pour monter cette journée, du bilan effectué après le tutorat
des 6 formateurs (Annexe n°1).
3
Ecole du Personnel Paramédical des Armées
8
C. LE PLAN D’ACTION
Optimiser et actualiser les compétences des
formateurs à l’AFGSU.
Mettre en évidence les besoins pour cette formation.
Prévoir la formation : Lieu et moyens
Actions :
Moyens/ ressources
 Demander l’autorisation auprès de la
directrice du CIIADE.
 Contacts téléphoniques et planification
des journées.
 Tenir compte des impératifs de formation
des étudiants IADE
 Disponibilité des formateurs du CFGSU
 Disponibilité des locaux et du matériel
 Programmer la première journée de
formation continue : 1ier trimestre 2011
 Prendre en compte les dernières
recommandations scientifiques.
 construire un pilote de formation
Cibler les difficultés rencontrées
Actions
 Un mois avant la formation, envoyer un
questionnaire d’évaluation des besoins en
formation.
 Réaliser une analyse de ces
questionnaires
Moyens / ressources
 questionnaire (Annexe 2)
 envoi par courrier électronique.
 date de retour impératif
 réajuster le pilote de formation.
Construire la journée de formation
Harmoniser l’enseignement
Actions
 Réactiver les différentes méthodes
pédagogiques
 réactualiser et varier les méthodes
pédagogiques employées.
 Réajuster le contenu scientifique
Moyens / ressources
 Rappels des différentes techniques
utilisées dans la pédagogie active.
 Rappels des différents supports avec
leurs avantages et leurs inconvénients.
 Réactualisation des connaissances.
 Référentiels. Internet, revue scientifique,
conférence de consensus, support
pédagogique de formation
9
Respecter le cadre réglementaire relatif à l’AFGSU
Actions
Moyens / ressources
 Clarifier les modalités administratives
 Rappels des aspects règlementaires
 Qui bénéficie de l’AFGSU
 Modalités d’enregistrement
Faciliter le travail du Formateur
Actions
 Apprendre à tenir compte des
individualités dans la gestion du groupe
Moyens / ressources
 Retour d’expérience
 Recueillir les avis des différents
formateurs.
Evaluer la journée de formation
Elaborer le dispositif d’évaluation de la formation à l’AFGSU
Actions
Moyens / ressources
 Définir les critères d’évaluation
 rappel des critères d’évaluation de
 Construire un outil d’évaluation
l’AFGSU
 réflexion autour des indicateurs
d’évaluation
Réajuster le contenu de cette formation
Prendre en compte les propositions d’amélioration et réajuster
Actions
Moyens / ressources
 Relever les différentes suggestions
 distribution et analyse des questionnaires
 Réajuster la journée de formation
de satisfaction (Annexe 3)
continue en adaptant le pilote de formation
 Réajuster le pilote de formation
10
Le pilote de formation
Déroulement de la formation
Horaires
9h00-9h15
9h15-9h30
9h30- 9h45
9h45-10h
10h00-11h15
Thèmes
Accueil
Accueil des participants
Présentation des
formateurs et des
participants
Restitution des résultats
de l’enquête faite en
amont
Annonce des objectifs de
la journée par les
formateurs
Power point
Support visuel
Techniques pédagogiques
Pédagogie active et participative
Discussion autour de ces résultats
Reprise du contenu
scientifique
Prise en compte des
dernières
recommandations
émanant de la SFAR
11h15-11h30
Outils et supports pédagogiques
Power point
Documents écrits
Distribution d’un document unique et
synthétique des différentes prises en
charge élaboré en fonction des
référentiels scientifiques
Pause
Tour de table sur les différentes fiches de synthèse
Questions-réponses
Pédagogie active : par groupe de 5 : ajustement des fiches
de synthèse et présentation au reste du groupe
Mise en commun des travaux
11h30-12h30
Organisation des
sessions d’AFGSU au
sein des différentes
structures.
Supports visuels (tableau blanc, paper
board, power point…)
12h30-14h00
14h-15h20
Repas
Les modalités
pédagogiques
Rappel des différentes
méthodes
15h20-15h30
Cours magistral : restitution par le formateur des résultats
de l’enquête
Méthode participative : facilitation par le formateur
Tour de table sur les différentes organisations :
- support
- horaire
- matériels, locaux
- personnels
- planification des sessions en fonction du cursus de
formation
Discussion : avantages/inconvénients
Organisation par groupe de personnel attaché au même
service : proposition de solutions.
Facilitation par le formateur de l’expression de solution.
Synthèse par le formateur.
Le point sur les méthodes les plus utilisées par les
formateurs : restitution de l’enquête
Pédagogie active et magistrale :
Tour de table sur les différents aspects de ces méthodes
Points positifs-points négatifs
Mise en évidence des difficultés rencontrées
facilitation et synthèse par le formateur
Power point
Jeux de rôle
Pause
12
15h30-16h45
La gestion de groupe
Power point
Jeux de rôle
16h45-17h00
Evaluation de la
formation
Pédagogie active
Tour de table sur les différents types de groupes
rencontrés
Mise en évidence des difficultés
Recherche de solutions
Tour de table sur les différents types de personnalités
rencontrées et des difficultés de positionnement du
formateur
Analyse par le groupe-discussion
Proposition de solutions par le groupe
Synthèse par le formateur.
Questionnaire
13
CONCLUSION
A travers ce travail de recherche, nous avons exposé dans le cadre contextuel la place de la
formation AFGSU dans le Service de Santé des Armées. Pour mettre en place cette formation,
nous nous sommes basés sur les différents témoignages recueillis lors des formations de
formateurs. Cette base de données nous a permis d’envisager et de construire une première journée
de formation continue au plus près des besoins de nos formateurs.
Cette formation ne demande qu’à évoluer et à être améliorée. Nous attendons beaucoup de sa mise
en place tant en matière de qualité de notre formation de formateurs qu’en terme d’investissement
de la part des formateurs à l’AFGSU.
En effet, la mise en place de l’AFGSU est un réel enjeu tout d’abord pour la conformité des
formations initiales et l’obtention des diplômes les validant mais également dans un cadre de
démarche qualité, en lien direct avec la démarche de certification des établissements de santé
(V2010), des pistes de réflexions notamment au niveau de la qualité et la gestion des risques sont
notifiées par la HAS. Dans les 13 PEP4 les notions de qualité et de sécurité des soins sont mises en
exergue, comme la dispensation des premiers secours. Aussi, chaque établissement de santé se doit
de dispenser dans le cadre de la formation continue, les gestes et soins d’urgence pour assurer la
sécurité des soins.
Il nous semble également important que tous les formateurs puissent confronter leurs idées, leurs
vécus.
De manière très concrète, l’échéancier est fixé au premier trimestre 2011 pour la première journée
de formation continue auprès de nos formateurs relais.
Ce travail va être réinvesti également avec le CESU 75 qui a été pour nous un collaborateur
indispensable et précieux pour la mise en place de l’AFGSU au sein du SSA.
4
Pratiques Exigibles Prioritaires
ANNEXE 1
Tutorat de la Formation
A.F. G. S. U. de niveau 2
Session n° 1 du 4 au 5 Janvier 2010
Préambule
L’ arrêté du 29 mars 2007 relatif à la Commission Nationale des formations aux soins
d'urgence et à la Gestion de crises sanitaires aux personnels Enseignants des centres
d'enseignement des soins D’urgence (CESU) précise au niveau de l’Art. 6. que les CESU
peuvent habiliter des formateurs à l’attestation de formation aux gestes et soins d'urgence de
niveaux 1 et 2 dénommés «formateurs AFGSU»
 La formation de « formateurs AFGSU » est dispensée au CFGSU sur une durée de trois
jours, sur les thématiques « urgences vitales » et « urgences potentielles » ;
 La validation de la formation se fait :
o Sur l'acquisition des connaissances au cours de la formation dispensée au CFGSU
o Par un accompagnement des premières sessions de formation réalisées par le(s)
formé(e)s dans les six mois suivant la formation initiale. Ce tutorat est sous la
responsabilité du CFGSU.
o Un formateur de formateur du CFGSU s'assure que l'animation menée par le
formateur AFGSU nouvellement formé répond aux objectifs spécifiques de
l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 2.
Pourquoi le tutorat ?
 Respecter un cadre règlementaire.
 Répondre à la demande des participants lors de leur formation de formateur
 Permettre, un accompagnement et la cohérence de l’enseignement dispensé
Formation AFGSU
Pour cette première session d’AFGSU 2 dispensée à l’EPPA5, au profit des élèves aidesoignant(e)s du CFASM6, le tutorat est effectué par l’un des formateurs A.F.G.S.U. du CFGSU7
Les « formateurs AFGSU » tutorés sont au nombre de 6.
5
Ecole du Personnel Paramédical des Armées
Centre de Formation des Aides-Soignants Militaires
7
Centre de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence
6
15
Observation et constats
Pour cette formation les élèves aides-soignant(e)s sont répartis en 2 groupes de 13.
La formation AFGSU est basée sur une pédagogie active. Cette pédagogie est utilisée par les
6 formateurs.
Les techniques utilisées : question /réponse
Essai /erreurs, tâtonnement.
 Programme très dense sur 1 jour 1/2
 On peut regretter cependant l’insuffisance de cas concrets sur ce temps écourté.
 Les sessions sont dynamiques avec un public très participatif. Le partage d’expérience est
également très enrichissant.
Il faut souligner le bon niveau des participants qui se révèle facilitant pour les formateurs.
 L’évaluation de fin de stage est faite oralement :
 Bilan plutôt positif, il est à noter un sentiment de nostalgie, une remise à niveau.
 La pratique du MCE est appréciée par l’ensemble des stagiaires.
 Ravis de cette formation, mais ils demandent plus de films, un apport visuel plus
important.
 Les scénarii demandent à être plus clairs.
Bilan de la formation
Le bilan qualitatif de la formation est présenté par le formateur A.F.G.S.U du C.F.G.S.U.à
l’ensemble des formateurs afin de permettre des réajustements ultérieurs.
 L’appropriation des « outils » par les formateurs est encore nécessaire. Le manque de temps et
d’anticipation en amont n’a pas permis à tous les formateurs de s’approprier les outils
informatiques (power-point).
 Ne pas oublier l’importance du message de synthèse.
 Les cas concrets doivent être plus nombreux pour permettre la participation de tous les formées
aux mise en situation
 La découverte des locaux pour certains formateurs et le manque de matériel a été un frein à la
bonne marche de cette session.
 Les formateurs ont partagé leur temps entre le CPDEI8 et le CFASM. Le changement de public
toutes les deux heures s’est révélé être un exercice difficile lorsque vous ne vous êtes pas
approprié une nouvelle formation.
 Un nombre important de formateurs
 Un point fort est à souligner dans l’animation : Les liens sont faits par rapport aux futures
affectations des élèves. La réinjection des cours d’hygiène est bien menée..
 A regretter :
Les locaux non adaptés surtout la salle TP : Manque de place et atmosphère très confinée, quelque
peu vétuste.
Le manque de matériel : frein à la réalisation de scénario retrait du casque non fait, le DSA …….
8
Centre de Préparation au Diplôme d’Etat d’Infirmiers
16
Quelques recommandations:
 Différencier conducteur pédagogique (pour les formateurs) et programme de la formation (pour
les formés).
 Intégrer dans le conducteur pédagogique les temps prévus pour les différentes animations
Prévoir une animation de « secours » selon la gestion du temps par le groupe.
 Un temps de « réactivation mémoire » peut être prévu en début de chaque session.  Faire
émerger les savoirs – écrire la synthèse au tableau. Il semble important que chaque formateur
participant à cette AFGSU sache ce que le stagiaire a fait et a retenu.
 Laisser du temps au groupe pour commenter les présentations et/ou animations
A prévoir :
Rappel règlementaire
Dans l’arrêté du 29 mars 2007 il est précisé dans :
Section II - Les centres d'enseignement des soins d'urgence
Art. 2. – Un centre d'enseignement des soins d'urgence dispose de :
– locaux dédiés,……………, comportant au minimum :
• une salle de formation de 30 personnes
• deux salles de travaux pratiques (de 10 à 15 personnes)
• matériel pédagogique adapté aux formations dispensées.
Il comporte notamment du matériel de simulation, du matériel informatique et audiovisuel
permettant d'accéder aux nouvelles technologies éducatives.
Les compétences visées sont les suivantes :
1° Maîtriser le contenu scientifique actualisé relatif à la prise en charge des urgences en santé et à
la gestion des crises sanitaires ;
2° Maîtriser les gestes techniques dans ce domaine en lien avec le référentiel de compétences
professionnelles ;
3° Connaître les principes de pédagogie active et en maîtriser les techniques pour les choisir et les
mettre en œuvre en fonction des objectifs poursuivis ;
4° Identifier les spécificités des compétences professionnelles en situation d'urgence et adapter son
enseignement ;
5° Connaître les principes d'évaluation et en maîtriser les modalités ;
6° Veiller à l'actualisation régulière de ses connaissances scientifiques et pédagogiques.
 L’actualisation du message sur le Défibrillateur Automatique Externe.
 L’achat de matériel : casque de moto, collier cervical……
 Prévoir le chariot d’urgence
Suggestion :
En terme d’organisation n’est-il pas possible de bloquer trois personnes pour une formation afin
d’éviter les changements de public ?
Conclusion :
Le peu de temps pour réagir et la charge de travail importante lié à la mise en place du nouveau
programme n’ont pas permis d’approfondir différents scenarii pour mettre les étudiants en
situation
Cette première formation a cependant été bien menée par les formateurs.
17
L’ensemble des formateurs a permis au groupe d’être dynamique. Les modalités de la pédagogie de
la découverte sont majoritairement respectées.
Pour que cette formation soit optimisée il est important d’avoir des locaux et du matériel adapté.
Ce premier bilan permettra un réajustement pour les prochaines sessions de formation AFGSU de
niveau 2 au profit des élèves du CPDEI et constituer la base d’évaluation du prochain tutorat.
18
ANNEXE 2
En tant que formateur à l’AFGSU, vous avez dispensé vos premières sessions de formation
et nous vous demandons de bien vouloir prendre quelques minutes pour répondre à ce
questionnaire.
L’objectif de cette enquête est de pouvoir adapter le contenu de la journée de formation
continue à vos besoins.
Nous souhaitons donc connaître votre expérience, vos difficultés et surtout recenser vos
besoins en terme de :
1.
2.
3.
4.
Modalités pédagogiques
Contenu de la formation
Organisation
Gestion de groupe.
Les éléments de ce questionnaire seront exploités anonymement.
Identification des personnels formateurs :
Fonction…………………………………………………………
Ancienneté dans la fonction de formateurs AFGSU :……………………………….
Depuis votre formation de formateur à l’AFGSU, combien de formations avez-vous dispensées ?
Nombre des sessions :………………………
Type de sessions (niveaux 1 et 2) :………………………………..
Public :
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
1. Les modalités pédagogiques
 Notez par une croix, sur cette échelle, votre niveau d’aisance dans l’application de la méthode
pédagogique dite de la découverte ?
Pas à l’aise
Très à l’aise
Justifiez votre réponse en précisant les difficultés rencontrées.
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………..
19
 Lors de vos formations, quels moyens pédagogiques utilisez-vous le plus ? Pourquoi ?
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
 Quel(s) support(s) utilisez-vous pour dispenser la formation ?
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………….
 Quel support utilisez-vous pour le message de synthèse ?
…………………………………………………………………………………………………

Remettez-vous un support en fin de formation ?
Non
Oui
Si oui, sous quelle forme ?
…………………………………………………………………………………………………

Reportez sur cette échelle, votre impression de mémorisation par le groupe du
message délivré :
Mémorisé
Durablement
Peu mémorisé
Le contenu de la formation :
 Lors de vos sessions de formation, le contenu scientifique de la formation vous a-t-il posé
problème ?
Non
Oui
Précisez votre réponse
………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………….
……………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………
 Avez-vous construit ou participé à l’élaboration des supports pédagogiques utilisés lors des
formations ?
Non
Oui
 Quelles sont vos sources pour actualiser le contenu de votre formation ?
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
20
 Pour vous, quel est le thème le plus difficile à enseigner ? Justifiez.
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
 Au contraire, quel thème est le plus simple à aborder ? Justifiez.
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
En termes d’organisation :
 Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées en termes d’organisation au
cours de vos sessions d’AFGSU ?
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
 Quelles actions avez-vous mis en œuvre pour améliorer les formations ultérieures ?
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………….
La gestion de groupe.
 Avez-vous rencontré des difficultés dans la gestion du groupe ? Si oui, lesquelles ?
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
……………..…………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………….
Merci d’avoir pris du temps pour répondre à ce questionnaire.
21
ANNEXE 3
Questionnaire de satisfaction
Journée de formation continue des formateurs à l’AFGSU.
Vous venez de participer à une journée de formation continue en tant que formateur à
l’AFGSU et nous vous demandons de bien vouloir prendre quelques minutes pour répondre à ce
questionnaire. Vos remarques seront prises en compte afin d’améliorer le programme de cette
formation tant sur la forme que sur le fond.
Date de la session :………………………
Catégorie professionnelle et lieu d’affectation : …………………………………………
Pour vous, quels sont les points forts de cette formation :
…………………………………………………………………………………………...……
……………………………………………………………………………………………..………….
………………………………………………………………………………………………………...
Pour vous, quels sont les points perfectibles de cette formation :
………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..
Pensez-vous que cette journée de formation aura un intérêt sur les plans :
Pédagogique
Scientifique
organisationnelle
gestion de groupe
Globalement cette formation répond-elle à vos attentes et à vos besoins (une seule
réponse) ? :
Totalement Assez bien
Insuffisamment
Pas du tout
Certaines demandes de votre part sont-elles restées sans réponses ?
Oui
non
Lesquelles :…………………………………………………………………….……………
……………………………………………………………………………………………………….
…………………………………………………………………………………………………..……
……………………………………………………………………………………………………….
22
Concernant le contenu de cette journée de formation continue (aspects pédagogiques,
actualisation des données, gestion de groupe..), diriez-vous que la formation comporte (une seule
réponse) ? :
Suffisamment de théorie et de temps d’échange
Trop de théorie et pas assez de temps d’échange
Trop de temps d’échange et pas assez de théorie
Pas assez de théorie et pas assez de temps d’échange
Concernant les thèmes abordés durant cette formation (plusieurs réponses possibles) :
Vous auriez souhaité que certains thèmes ne soient pas abordés. Lesquels ?
………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
Vous auriez souhaité aborder des thèmes qui ne l’ont pas été. Lesquels ?
………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
Tous les thèmes ont été abordés avec un temps suffisamment long.
Certains thèmes auraient mérité plus de temps. Lesquels ?
………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
Certains thèmes auraient mérité moins de temps. Lesquels ?
………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
Remarques et suggestions :
………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
Merci de votre réponse.
23
Résumé
Le CIIADE (Centre d’Instruction des Infirmiers Anesthésistes Diplômés d’Etat), sous la
tutelle du CESU 75 a pour mission depuis janvier 2009 de former à l’attestation de Formation aux
gestes et soins d’urgence (AFGSU) le personnel médical et paramédical du Service de Santé des
Armées (SSA), répondant ainsi à l’obligation légale de formation des personnels en formation
initiale mais aussi à l’objectif de mettre en place un réseau de formateurs au sein du service de
santé des armées.
Le formateur AFGSU doit répondre de certaines qualifications et son habilitation à
dispenser l’AFGSU est soumise à une formation continue annuelle.
Il nous incombait donc d’organiser cette journée de formation continue au profit des
formateurs AFGSU du SSA.
L’objectif de cette journée est : Optimiser et actualiser les compétences des formateurs
à l’AFGSU.
Nous avons pris comme base de travail les questionnaires de satisfaction des sessions de
formation de formateurs. Après leur analyse, nous avons relevé plusieurs pistes de réflexion.
Ensuite, nous avons pu construire un prototype de journée de formation au cours de laquelle
seront abordés les thèmes suivants :
-
le contenu scientifique
-
les méthodes pédagogiques
-
la construction de supports
-
l’animation de groupe
Sa mise en place sera effective au cours du premier trimestre 2011, date anniversaire des
premiers formateurs AFGSU.
Mots clés : AFGSU – Formation continue – Formateurs AFGSU
24