Lire l`article traduit en français

Commentaires

Transcription

Lire l`article traduit en français
Le coaching séduction est en plein essor
Le business de l'enseignement du flirt
Les cours de séduction et coachs personnels prolifèrent pour guider les célibataires lors des rencontres
L'école ouvre sa gamme de contenus : apprendre à écrire des histoires, à peindre, à cuisiner, à coudre, à conduire, à
plonger et à jardiner. Peu d'activités échappent à l'enseignement scolaire... pas même le flirt. La séduction est devenue
un sujet qui nécessite une technique, surtout pour ceux qui ne sont pas nés avec la compétence ou qui ont peu de
pratique.
"Une partie de la population exige ces services qui sont devenus à la mode, pour se distinguer des autres lors d'un
entretien d'embauche ou une prise de numéro de téléphone dans un bar" a déclaré à El Mundo Rebeca Cordero,
sociologue et directeur de l'éducation à l'université européenne de Madrid.
La coaching en séduction est devenu une entreprise florissante. A une époque où le temps manque, les gens ont besoin
d'outils numériques ou d'un guide.
Selon Cordero, "la société est de plus en plus exigeante, concurrentielle et individualiste, et cela crée des incertitudes
que chacun projette dans son travail ou ses relations personnelles. En fin de compte, il s'agit là d'éducation et
d'intelligence émotionnelle".
Un business millionnaire
L'activité des rencontres en ligne a atteint en 2012 plus de 2 milliards d'euros. Les rencontres sont la troisième source de
chiffre d'affaire sur Internet après la musique et les vidéos. Meetic par exemple fait un chiffre d'affaires de
178,3 millions d'euros et est présent dans 18 pays européens.
Certains professionnels ont franchi une étape supplémentaire en préparant les hommes avant leur rendez-vous. Le
coaching en séduction "aide les personnes qui ont décroché, soit en raison de leur age soit parce qu'ils ont eu beaucoup
de relations avant, et qui ont besoin d'aide" dit Cordero.
En France ils ont leurs propres méthodes. Le boom des sites de rencontre a favorisé la prolifération des ces entraîneurs
dans les arts de l'amour. Il existe plusieurs sociologues et psychologues dans ce domaine, la vente de livres, guides
audio ou encore des conférences et des cours. Nicolas Dolteau est un chef de file dans cette activité nouvelle, auteur de
plusieurs livres et conférences.
Un cours à 900 euros
Les prix des ateliers pratiques vont de 900€ à 4000€, tel que publié par le quotidien français Le Figaro. "Ce marché
existe depuis plus de dix ans, mais maintenant est en plein essor" déclare Alex Wagner, un autre leader Français dans
ce domaine.
Cordero avance que "ces professionnels n'enseignent rien hors de l'ordinaire", "Vous vendez de la fumée? Peut-être,
mais s'il y a des gens que ça aide alors la fumée a un prix. Il y a des gens qui ont fait de la vente de fumée leur
profession" explique t-elle.
Alex Wagner a fondé son propre atelier, Morning Kiss, qui se décrit comme une "école de séduction pour les hommes".
Parce qu'une des caractéristiques déterminantes de la plupart des sites est d'être orientée vers un public masculin.
Cordero ne pense pas que ça soit une question de sexisme: "Dans la formation des cadres, par exemple, il y a aussi des
cours visant à séduire les dirigeants avec les mêmes techniques, la communication verbale et non verbale, mais
appliquée à des situations différentes".
Supports numériques
Certains préfèrent apprendre dans l'intimité de leur maison. Pour eux, il existe une infinie variété de guides, livres, CD et
même des packs incluant plusieurs supports de formation. Le numérique représente 80% du chiffre d'affaires de Morning
Kiss, dit son créateur.
Le produit phare est un DVD qui montre un homme en train de courtiser une femme en caméra cachée. Comme dans la
réalité, dit l'instructeur après l'interaction et l'analyse des erreurs.
L'ère du numérique a réduit la spontanéité des premières rencontres. "Avant la société était plus unie et les relations
personnelles étaient plus aisées et faciles. La société est devenue aujourd'hui plus individualiste. Nous vivons à un
rythme plus rapide, où tout est temporaire, parce que si onn'aime pas alors on change. Notre monde est branché sur les
réseaux sociaux mais nous sommes en réalité de plus en plus déconnectés", explique le sociologue.
"Couples à la carte"
"Sur le réseau on choisit une femme ou un homme à la carte selon les goûts et ses affinités, on établit des relations
superflues et sans profondeur, ce qui explique de certains ont besoin d'un guide parce qu'ils sont désorientés", dit-elle.
En Amérique Latine, il y a une école qui prétend avoir une décennie d'expérience dans le domaine. Ils affirment avoir
développé "la méthode la plus complè-te" sur la base de sciences sociales et de comportements de psychologie
évolutionniste. Ses références, disent-ils, sont "des chercheurs de renom" Latino-Américains.
- Raquel VILLAÉCIJA - El Mundo, 23/08/2015

Documents pareils