Image et paysage de l`A47, une stratégie de territoire pour la vallée

Commentaires

Transcription

Image et paysage de l`A47, une stratégie de territoire pour la vallée
VII- Quelques pistes d'actions opérationnelles
A. L'image de A47
Création d’une charte identitaire (ou d’itinéraire) pour A47
comprenant :
> Aménagement plastique de A47 (donner une
cohérence, une identité forte à l’infrastructure sur
l’ensemble de son parcours)
• C’est la possibilité pour tout un territoire de
donner à voir des réalisations d’arts
appliqués, notamment le design, symbole
(encore à affirmer visuellement) du
renouveau de Saint-Etienne
• C’est l’occasion de redéfinir les rapports
entre la voie et son cadre urbain et
paysager
Patrimoine industriel en bord d'A47
> Aménagement de « fenêtres » sur le paysage Photo D.B.
environnant (le parc du Pilat, un village, un
monument,…) à partir de A47. Une vision en
dynamique.
> Entretiens et actions paysagères sur les abords de
l’autoroute (un sentiment de bonne gestion de
l’axe et un souci de l’aspect qualitatif)
> Mise
en
place
d’une
signalétique
complémentaire pour une meilleure identification
du parcours et du territoire traversé (la prise en
compte du paysage)
> Identifier les différentes séquences qui permettent
de « lire » le territoire
> Utilisation du mur antibruit comme d'un élément
Le Gier en bord d'A47 – Photo D.B.
de
composition
urbaine
(écran
acoustique/écran visuel)
B. L'image de l'entrée du département de la
Loire
> Aménagement technique de A47 (nécessité de sécurité) :
Mise aux normes des chaussées avec B.A.U. et V.A.U., mise en
place de nouvelles glissières, installation de PMV (panneaux à
messages variables)
> Traitement des délaissés fonciers en covisibilité avec A47 :
Soutien à l'EPORA pour l'acquisition du foncier (institution du
droit de préemption sur l'ensemble des abords de A47) et
traitement de celui-ci (avec éventuellement une dépollution)
pour l'harmoniser avec son environnement ou pour renforcer
38
le projet urbain et/ou paysager de la commune répondant
aux critères de développement durable.
> Mise en place de partenariat avec les collectivités et avec les
propriétaires d’emprise foncière aux abords de l’autoroute :
Pour une politique de rénovation, de traitement plastique
et/ou paysager de leur propriété (c'est aussi l'occasion pour
les arts appliqués de sortir de la confidentialité)
– pour une traduction dans les documents d'urbanisme
de la volonté de lisibilité du territoire notamment le long
de A47, cordon d'entrée du département
– pour une intégration d'actions lumières dans le plan
lumière de Saint-Etienne Métropole
gestion des différents plans (1er, second et arrière plan) :
– mise en valeur/occultation par un traitement paysager
ou événementiel
– faciliter les "ouvertures visuelles" sur les séquences
paysagères intéressantes (le Gier, les étangs, le massif
forestier, les vergers, etc…), sur les séquences urbaines
et
patrimoniales
Passage de l'A47 en milieu naturel – Photo
>
DB
(cheminée,
chevalement,
La nature borde l'industrie – Photo D.B.
Espace naturel en bordure d'A47 – Photo
DB
p
ont, édifices religieux,
unités de bâtis, etc…)
aménagements
paysagers,
C. Le développement du territoire
39
>
Des actions de conseil et d’accompagnement auprès des aménageurs :
− pour que A47 et ses abords deviennent un outil de marketing
territorial au service de la vallée du Gier
− Collaboration avec le secteur en développement du design
>
Inscrire l'ensemble des aménagements dans les logiques urbaines des
communes traversées :
− Entrées et sorties d'autoroute
− Relation de voisinage (pallier aux conflits d'usages)
>
Transposer dans le contexte d'une requalification
autoroutière l’idée du “ 1% paysage et développement ”
d'infrastructure
−
pour permettre au projet routier de contribuer financièrement aux
études et aux actions urbaines concourant à la mise en valeur des
interactions de celui-ci avec les projets urbains et paysagers
environnants
[en annexe 4, les grands axes d'intervention de la direction des routes sur pour la
valorisation des paysages]
>
mise en place d’infrastructures à très haut débit pour l’accès au TIC en
partenariat avec les collectivités
>
étendre l'animation territoriale de la DDE aux missions suivantes :
− Mettre en place la réflexion sur le type d'activité à favoriser dans la
vallée du Gier (activité peu consommatrice d'espace mais
concentrant des emplois) en associant les partenaires concernés
(exemple : CCI, agence d'urbanisme, agence de développement
économique), il s'agit ici de résoudre l'équation de la quantité
d'emploi, de la pénurie foncière et de la qualification des emplois.
− Identification des zones de réaménagement d'optimum
économique (avec la CCI, les collectivités, EPORA, l'agence
d'urbanisme).
(Les propositions ci-dessous émanent directement du projet territorial de l'Etat
2000-2003 conduit par la préfecture de la Loire, je les reprends en identifiant
la DDE comme pilote sur ces questions)
−
−
−
−
Mettre en place un réseau inter-services dans le domaine des
études et de la prospective économique, ainsi que dans celui du
développement des entreprises
Constituer un réseau de correspondants dans le domaine du
développement économique (Renforcer la capacité de l’Etat à
mobiliser ses services en faveur du développement économique
de la Loire)
identifier les sols sous-exploités, proposer une nouvelle organisation
spatiale des activités économiques, dégager de nouvelles
potentialités foncières, mettre en place les accords avec les
propriétaires ou exploitants.
constitution d’un réseau « friches industrielles », pôle de savoir-faire
en matière de requalification de sites dégradés.
40

Documents pareils