the full article in PDF format

Commentaires

Transcription

the full article in PDF format
elle décrypte_mode_nada_cavelier_Layout 1 11/26/10 11:20 PM Page 2
elledécryptelamode
NADA
EN QUESTIONS
Elle aurait aimé écrire comme Yourcenar.
La voilà qui fait du bijou comme chou. Nada
le Cavelier ou la plus belle histoire du bonheur...
Ce qui vous inspire ?
Les voyages, les œuvres d’art, les objets
qui ont une histoire.
À quoi reconnaît-on la signature de Nada
Le Cavelier ?
L’originalité du design, un audacieux
mélange de couleurs, un choix de
matières inattendues et la petite histoire derrière chaque pièce unique.
Sans oublier l’emballage emblème de la
marque : le petit sac à poignées en
perles.
162 E L L E
Votre style en 3 adjectifs ?
Raffiné, sophistiqué, intemporel.
Votre palette de couleurs ?
Toutes ; j’adore les couleurs, le rouge en
particulier.
Vos best pieces to wear?
Les robes de Marni, confortables, aux
imprimés uniques.
Quelle tenue pour le soir ?
Une merveille noire, très décolletée, de
Jean Paul Gaultier avec un somptueux
collier en mosaïque.
Pour séduire ?
Un vrai rouge à lèvres sur un grand sourire et l’esprit de répartie.
Un faible côté chaussures ?
Les talons aiguilles.
Vos secrets de beauté ?
Une crème hydratante au quotidien et
peu de make-up.
Photos Rodrigue Zahr.
C
omment êtes-vous entrée dans l’univers des bijoux ?
Je me destinais au stylisme.
À 15 ans, je dévorais ELLE et dessinais mes robes que confectionnait,
tant bien que mal, la couturière du
quartier. Puis, ça a été les bijoux en
plastique coloré. Et, un jour où je
n’arrivais pas à caser mon début de
collection de mini objets de fouilles,
j’ai trouvé que le mieux était de les
porter : et voilà…
elle décrypte_mode_nada_cavelier_Layout 1 11/26/10 11:20 PM Page 3
elledécryptelamodenadalecavelier
Une destination favorite ?
L’Italie encore et toujours.
Votre livre de chevet?
"La Plus Belle Histoire du Bonheur".
Votre dernier achat ?
Hier, une petite aquarelle d’un artiste
cubain inconnu.
Votre prochain achat ?
Je ne le saurai qu’au moment de l’acheter.
Qu’aimeriez-vous recevoir en cadeau ?
Un petit mobile de Calder à poser sur
ma table de travail… ou du chocolat !
Vos adresses autour du monde ?
Une glace aux marrons glacés chez Giolitti, à Rome ; un falafel à la piscine de
l’hôtel Al Moudira, à Luxor ; une promenade dans les cèdres du Chouf.
Une recette de cuisine à la Nada ?
Un soufflé au chocolat ; c’est tout ce que
je sais faire.
Si vous pouviez échanger votre vie, le
temps d’une journée, ce serait avec qui ?
La reine Hatchepsout dans l’Égypte des
Pharaons.
164 E L L E
Votre parfum ?
L’été, "Fleur d’Oranger" de Serge Lutens.
L’hiver, "Femme" de Jean Paul Gaultier.
Une folie que vous avez faite ?
Dernièrement, aucune.
Qu’est-ce qui vous déplaît le plus en vous ?
Ma très mauvaise mémoire.
De quel mot abusez-vous au quotidien ?
"Allo" ! Et "c’est exquis".
Si vous pouviez changer quelque chose en
vous, ça serait quoi ?
Trop tard pour changer quoi que ce soit.
Les qualités que vous aimez chez un
homme ?
Humour, culture et tolérance.
Un talent que vous auriez aimé avoir ?
Écrire comme Yourcenar ou chanter
comme La Callas.
Vous êtes amoureuse de ?
Javier Bardem, comme tout le monde !
La personne qui a changé votre vie ?
Juliette, l’amie qui m’a poussée, obligée
à faire ma première exposition au Centre
Culturel Français, en 82, sous les obus…
Propos recueillis par Désirée Sadek
Photos Rodrigue Zahr.
Votre valise pour un weekend ?
Jeans, t-shirts, tennis shoes, des boucles
d’oreilles en mosaïque, trois bracelets en
micro-brillants et mon ELLE !

Documents pareils