N04

Commentaires

Transcription

N04
MERCREDI 13 Juin
N04
TÉLÉVISI NS
10-14 Juin 2012
52 è Festival de Télévision de Monte-Carlo
LA
Glee-Mania
s’empare du Festival
La saison 3 de « Glee », la série phénomène d’Orange cinéma séries, débute dès ce soir
avec la projection inédite du premier épisode... Il y a fort à parier que ça va swinguer et
chanter dans les travées de la Salle Camille Blanc
P.11
Affaire resolue...
Toute l’équipe de «New York Unité Spéciale» a été vue hier
soir faisant la fête au Monte-Carlo Bay !
www.tvfestival.com
52nd TV Festival to Feature Public Screening of Hasbro Studios’ Kaijudo – Rise of the Dual Masters
This Wednesday at 15.00 in the Salle Camille Blanc,
several hundred Monegasque and French children will
enjoy a screening of the first episodes of the latest Hasbro
Studios animated series Kaijudo – Rise of the Dual
Masters, which is to be projected in feature film format.
The event was organised by Hasbro Studios President
Stephen J. Davis and his executive team.
Hasbro’s Big Treat
For Local Kids
Scott Wolf, one of the stars of
Party of Five and also the voice of
Raiden - also known as Ray - one
of the three main characters in
Kaijudo.”
Where did the idea of a public
screening originate?
“In fact this is not the first time I
have done this. We held a public
screening of The Rudy Giuliani
Story featuring James Woods
here at the TV Festival in 2003,
and the reaction from the public
was excellent. James played
Giuliani brilliantly, and of course
the topic, which was based
around how he dealt so brilliantly
with the aftermath of 9/11, was
very powerful. But Wednesday
afternoon is all about fun, and
after the screening we are holding
a party for the kids in the Llorca
Cafe which will be attended by
Sommaire
Did you or Hasbro ever consider
it to be a risk to launch Hasbro
Studios in such a competitive
market?
“It’s true that kids’ programming
is a fiercely competitive area, but
honestly that was never an issue
for me personally or for Hasbro,
because we knew that we already
had such strong brand equity
thanks to the company’s toys and
games, and Hasbro Studios is a
very natural extention of that. On
top of that, it seemed merely logical
that Hasbro itself should assume
the responsibility of extending
and creating great
stories around those
hugely popular toy
and game brands,
and I’m very
happy with the
way things have
gone so far.”
Final public screenings
On Wednesday when several hundred
French and Monegasque children are
attending a screening of three episodes
of Kaijudo – Rise of the Dual Masters
at 3pm courtesy of Hasbro Studios.
Afterwards the young fans are invited
to a chocolate tasting in the Café Llorca.
Kaijudo is the story of Raiden PierceOkamoto, aka Ray, a talented 14-year-old
boy, and the two worlds in which he lives.
One is the real world much like our own,
and the other is a fantastical world of
creatures, a parallel world made up of
five civilizations, visible only to a chosen
few. Scott Wolf, the voice of Raiden, will
be meeting fans of the show at the party.
The final screening for 2012, which
comes courtesy of Orange Cinéma, is
at 7.30pm, and features an episode of
season 3 of Glee, plus an episode from
season 1 of VEEP. Glee is that rare thing,
a musical comedy that works for adults
and leading actor Jane Lynch who plays
cheerleading coach Sue Sylvester, won a
Golden Globe in 2011. The series, which
turns around attempts to bring back the
glory days of the school Glee club, has
also won several Golden Globes, plus
several categories in both the People’s
Choice Awards and the TCA Awards.
Veep is the new HBO comedy series
written by Armando Ianucci (The Thick
Of It), starring Julia Louise-Deyfuss as
the Vice President of the US. The show
premiered in the US in April and has just
been renewed for a second season.
P.4 Homeland • P.5 Young & Restless • P.6 Réception Ministre d’Etat • P.8 Southland
P.12 Dr Oz • P.14 Photocall • P.17 Sarah Shahi • P.23 Revenge/Vampire Diaries
3 I TÉLÉ VISIONS
© 2011 WIZARDS OF THE COAST/SHOGAKUKAN/MITSUI-KIDS.
EVENT
CONFéRENCE
c
Canal +, patrie de Homeland
C’est la nouvelle série-vedette
de la rentrée sur Canal +,
produite par Howard Gordon.
Petite séance de rappel : il
était le producteur de «24h
Chrono». Mais aussi de
«X-Files», «Buffy» et «Angel».
Un pedigree de choc.
«Homeland», diffusée aux Etats-Unis sur
le câble, a reçu les éloges de la critique
et différentes récompenses. Elle met dos
à dos puis face à face deux personnages
brisés, interprétés brillamment par deux
acteurs familiers des téléspectateurs :
Claire Danes («Angela, 15 ans» et «Temple
Gradin») et Damian Lewis («Life»). Leurs
performances respectives, en particulier
lors du dernier épisode, valent à elles
seules l’intégralité de la série. Aucun
second rôle n’est pour autant négligé
et certains permettent de retrouver
des acteurs familiers comme Morena
Baccarin («V» et surtout «Firefly») et
Mandy Patankin («Esprits Criminels» et
surtout «Dead like me»).
Le pitch : la série met en scène Carrie
Mathison, un agent de la CIA qui croit
qu’un marine américain Nicholas Brody,
qui était retenu captif par Al-Qaida
comme prisonnier de guerre depuis 2003
et libéré lors d’une opération commando
en 2011, a rejoint l’ennemi et pose
aujourd’hui un risque important pour la
sécurité nationale.
L’historique : Homeland s’est inspirée
d’une série israélienne. En 2010, Howard
Gordon décide de développer la série en
s’inspirant de celle déjà existante et la
propose à Showtime. Le 19 septembre
2010, la chaîne câblée commande un
pilote de la série et le place comme une
priorité de production. Le 7 avril 2011,
suite aux bonnes appréciations du pilote,
Showtime annonce le lancement de la
série avec une commande de douze
épisodes. Dès septembre, ce sera au
tour des téléspectateurs français de se
passionner pour les aventures de Carrie
et de Nicholas.
Howard Gordon/Dick Wolf : le devenir des séries
Une conférence s’est
déroulée hier au Grimaldi
Forum mettant en présence
deux monstres sacrés de
la série télévisée : Howard
Gordon et Dick Wolf,
animée par Alain Carrazé,
directeur de 8 Art City.
4 I TÉLÉ VISIONS
Dick Wolf est un habitué et un partenaire de choix du Festival. En 1990, il crée la série « New-York :
Police Judiciaire » qui fut diffusée sur NBC jusqu’en 2010. Il crée également différentes série dérivées
dont « New-York : Unité Spéciale », « New-York : Section Criminelle », « New-York : Cour de Justice »,
« Londres : Police Judiciaire », « Paris : Enquêtes Criminelles » et « Los Angeles : Police Judiciaire »
dont deux sont encore actives à ce jour. Intéressant de connaître le point de vue de ces deux hommes qui
sont passés l’un et l’autre par l’écriture avant d’endosser le métier de producteur mais qui travaillent
sur des médias différents : Howard Gordon étant diffusé sur des chaînes câblées tandis que Dick Wolf
est sur des networks comme NBC. A l’unisson, ils ont déclaré que l’écriture n’avait pas réellement
changé malgré l’évolution d’appréhender les séries. Par contre, le rythme et la manière d’installer les
personnages étaient différents selon que l’on soit sur une chaîne câblée ou sur un média plus classique.
Pour les fans de Dick Wolf, sa nouvelle série est apparue aux Etats-Unis : « Chicago Fire », retraçant le
quotidien stressant et dangereux des pompiers, secouristes et auxiliaires médicaux de Chicago.
Le feu ne devrait pas tarder à prendre sur les écrans français… GC
soap
Stars of The Young
And The Restless
Christian Leblanc
and Tricia Cast were
in Monaco yesterday
for a lunch with fans
from around Europe,
a part of the job that
Leblanc in particular
loves.
Young and Restless Stars
Encounter Their Biggest Fans
Christian Leblanc : “I love coming to
Monaco because meeting our fans is
always a pleasure, especially if you just
throw yourself in. I know it’s not everyone’s
cup of tea, but it gives me a chance to
practice my limited but improving French.
I am currently taking lessons, two hours
every Saturday morning, and there has
already been a tremendous payback in
that since I started really trying to get to
grips with the language, I’ve been posting
on FaceBook in French, and as a result I
have loads more French followers.”
was my first bad guy role and playing the
bad guy is always kind of a fun thing. But
without going into details, my position is
about to change and I’m excited about
what’s coming up.”
How did you get into acting?
I was training as a doctor and needed to
find some part-time work, so ultimately,
the fact that I stayed in acting and never
finished my studies, means that my
career is a failed attempt to pay for my
course at medical school.”
Do you work out?
“I used to be a swimmer at college and
I still swim a lot, and in one episode of
the show I had a boxing match with my
brother, so of course I jumped on the
opportunity to get some real boxing
training. I also love to cycle along the
coast roads of California, and to be
honest physical fitness is part of the job.
My Dad is 86 and still goes to the gym,
and whenever I go home to New Orleans,
all that fantastic food means that I have to
work hard afterwards to stay in shape.”
You’ve been on the show since 1991,
how has your role changed in that time?
“There was the three year period when
I was in jail, of course, but what I love
about playing a lawyer is that I get to
wreak havoc with the rest of the cast. It
Tricia Cast who plays Nina, started acting
at age 12 and got her part in the Young
& Restless in 1986 at 19-years old. She
took nine years out after getting married,
a time she spent performing in theatre
and cultivating her garden.
“In my time off I moved to Nashville and
was involved in several theatre projects
including works by David Ives, but since
I came back to the series, I like to be
available whenever I’m needed on set, so
I have had to stop the theatre work.”
Do you enjoy being on set?
“I love it when I’m acting but the hanging
around can be hard to deal with. It’s a bit
like being in a war, in that you’re either
right in the thick of the action, or you’re
just killing time, waiting for something
to happen. But I’m lucky in that I don’t
really suffer from nerves when I’m doing
TV, I have a good relationship with the
camera.” GS
5 I TÉLÉ VISIONS
rECEPTION
Bienvenue chez
le Ministre d’Etat
6 I TÉLÉ VISIONS
CONFERENCE
The Best
Show on TV?
With a growing body of critical acclaim,
ever more rave reviews and a rapidly expanding
army of fans, including many of the LA Police
Department (LAPD), Southland’s move from
broadcast network NBC to cable channel TNT
changed everything.
Co-executive producer Andrew Stearn: “On a structural
level it stopped being an ensemble production and has
since been focussed on a core group of characters. From
the point of view of the action, on cable you can be edgier,
although it was always quite an edgy show, we have been
able to do certain things that we wouldn’t have risked on a
broadcast channel. The flip side is that despite the amazing
reviews and respect, we don’t get the wider recognition
that the show clearly deserves.”
Would you be able to do the jobs you play for real?
Shawn Hatosy: “I absolutely could not do the job in the real
world. We all did a lot of research, which include role play
scenarios and spending quite a lot of time with ex-cops.
I think it’s fair to say that it was time well spent because
we have a lot of fans in the LAPD which is the ultimate
compliment.”
Michael Cudlitz: “I don’t believe that I have what it takes to
do the job either. I’m too emotional and I would not be able
to stop that coming through, whereas real cops are able
to turn off their emotions, or at least they are very good at
compartmentalising things. We have a lot of contact with
cops because quite a few of them are friends of the show’s
writers, so often when you see a cop in the background of
a shot, they’re the real deal.”
8 I TÉLÉ VISIONS
What have you learnt about the reality of police work?
Ben McKenzie: “You appreciate how dangerous it is, just
the fact of being in a police car with the window open in
certain neighbourhoods is downright dangerous. And you
learn a lot about context as well. By that I mean that when
people get given a parking ticket or something equally
trivial, and the cop isn’t being very friendly about it, the
person moaning about getting a ticket has no clue what
that cop might have been through earlier that day. They
might have been dealing with a triple murder, or the killing
of a child, the stuff of nightmares.”
projection publique
Dernière soirée publique, avec la projection en
exclusivité du premier épisode de la Saison 3 de
Glee et le premier épisode de Veep
Depuis quelques années, Orange cinéma séries a su dénicher
les prochaines séries cultes. Tout a commencé avec Glee, qui
a innové dans le genre mixant is comédie musicale et comédie
dramatique. Cette série, créée par Ian Brennan, Brad Falchuk
et Ryan Murphy, a débuté en 2009 sur la chaîne Fox, avant de
débarquer en France sur Orange, puis sur les chaînes M6 et W9
du 29 mars au 11 mai 2011. Quant à Veep, c’est une nouvelle
série américaine créée par Armando Iannucci et qui est diffusée
depuis le 22 avril 2012 sur HBO.
Veep, l’envers du décor vice-présidentiel…
Selina Meyer (Julia Louis-Dreyfus) est une sénatrice
républicaine qui connaît une ascension fulgurante. Elle participe
aux élections présidentielles et malheureusement perd dans la
dernière ligne droite. Finalement on lui propose de servir son
pays en tant que vice-présidente des Etats-Unis, ce qu’elle
s’empresse d’accepter, pensant pouvoir ainsi mener à bien ses
projets. Mais elle semble oubliée que c’est désormais son exrival qui est au pouvoir, ce qui lui vaut un parcours politique
semé d’embûches…
Glee nous enchante avec une 3ème saison pleine de
punch !
Après leur défaite aux épreuves nationales, les élèves du
Glee Club ont le moral à zéro. En plus de cela s’ajoutent les
auditions pour « West Side Story » avec comme recruteur la
mère biologique de Rachel, Shelby Corcoran. De plus en plus
de conflits vont se créer au sein du groupe, ce qui va les diviser
pendant quelques temps, mais à la fin ils réalisent qu’ensemble
ils sont les plus forts, comme toujours !
Elizabeth ‘Bitsie’ Tulloch, who currently
plays Juliette Silverton in the hugely popular
series Grimm, is relatively ambivalent about
whether ghosts really exist, but she admits to
having had instances of déja vu…
“I would never totally dismiss whether ghosts exist or not, but
I have got to admit that I’d be surprised to say the least if I
actually saw one. It is true though, that like most people, there
have been times when I’ve thought about someone that I haven’t
seen for a long time. And the next day I’ve either bumped into
them or they have phoned unexpectedly.”
How has your role developed since the debut?
“In the pilot I was initially cast as a baker, which I found quite
odd. I mean was I supposed to fight off a monster with a
baguette? But that idea evolved as I always have my dog with
me, and in real life I love animals, and I really enjoy working
with them on set, so the idea of me being a vet came about very
naturally.”
Working with animals can be disruptive. Have there been any
incidents?
“The very first scene that we did that featured an animal, we
were using the cutest little Labrador puppy, but because it
was so young, it didn’t understand the commands, so it had to
replaced b y an older dog that did. Then there was a scene with
horses, and they kept moving when they were supposed to stay
still, which drove the camera operators crazy.”
You spent part of your childhood in Argentina and Uruguay.
Do you draw on that very South American sense of magical
realism in the show?
“I hadn’t really thought about it but I guess that I do in fact! I
love the works of Isabelle Allende and Gabriel Garcia Marquez
and I have no doubt that a sense of their take on the world
informs my work on Grimm.”
10 I TÉLÉ VISIONS
Tulloch Talks Ghosts,
Demons and Animals
© 2011-2012 Fox and its related entities / © 2012 Home Box Office, Inc. All rights reserved.
ORANGE double la mise !
PARTY
r
e
d
r
O
&& Order
w
a
L
l
w
a
i ial L a
c
e
c
p
e
p
S
S
•
•
r
e
r
d
r
e
O
d
&
r
w
a
O
L
Speecciaial lL aw &
Sp
11 I TÉLÉ VISIONS
THE DR. OZ SHOW
Having won three Emmys in two
years, Mehmet Oz is a health
and wellness phenomenon.
His trademark delivery, deep
knowledge and abundant charm
have established him as one of the
most effective campaigners for
healthy living of the 21st century.
Following a slot on the Oprah Winfrey
show, Dr. Mehmet Oz has become a huge
star thanks to his facility for explaining
complicated health topics in a way that
ordinary people can easily understand.
Added to that, his inspired and inspiring
health and wellness tips, plus his easy
12 I TÉLÉ VISIONS
Loved And Trusted By
Millions Around The World,
Dr. Oz Is In Town Today
charm and boundless enthusiasm have
seen him win three Emmy’s since the
Dr. Oz Show launched in 2009. Two of the
awards were for Outstanding Talk Show
Host in 2010 and 2011, and the third,
also in 2011, was in the Outstanding
Informative Talk Show category. The
show currently airs in 112 countries and
is the number one talk show among US
households according to NSI.
Oz is a qualified heart surgeon who still
practices every Thursday in the New York
Presbyterian Hospital, and is a dedicated
campaigner for health awareness who
runs free public seminars in the US
covering the major health issues in his
trademark style. Oz has been on the cover
of Time Magazine, he has co-authored six
books including the best-selling health
book YOU: The Owner’s Manual.
After seeing how the public reacted to
him, Winfrey anointed him ‘America’s
Doctor’, and it was she and her production
company Harpo Studios alongside Sony
Pictures Television, who persuaded him
to do his own show. He will be in Monaco
today and available for interview during
a two-hour long buffet lunch, which is
being held in the Café Llorca between
12-2pm. The food at the lunch is all part
of Dr. Oz’ healthy eating regime and will
include cheese bruschetta on wholemeal
bread, crudités, and black bean purée, as
well as a range of salads and prawn and
chicken-based brochettes.
Le chirurgien d’Oz
Les cinéphiles connaissent
« Le Magicien d’Oz » grâce à Judy
Garland et sa chanson « Over
the rainbow ». Désormais, les
téléspectateurs ont leur médecin en
la personne du Docteur Oz. En effet,
les Américains ont encore eu une
idée originale ! Un célèbre chirurgien
du cœur, Mehmet Oz, également
professeur à Columbia anime depuis
2009 le « Docteur Oz Show » sur
Wbaltv (affiliation locale de NBC).
Sur le plateau, sont accueillis des
invités qui illustrent les sujets médicaux
abordés par le chirurgien, l’ambiance
y est conviviale et sérieuse à la fois.
Il semblerait que le succès de son
émission américaine soit suffisant pour
attirer l’œil des Français, au point que
le célèbre show médical soit adapté sur
TF1 à la rentrée.
La France
est particulièrement
concernée puisque nous sommes les plus
gros consommateurs de médicaments
d’Europe, ce qui ne laisse aucun doute
quant au futur succès de l’émission,
produite par Sony Picture France.
Qui est le Dr Oz ?
C’est une star OutreAtlantique. Son but : prendre soin des
Américains. Il les motive à faire du sport,
soigner leur alimentation et perdre du
poids. Très concerné par les problèmes
d’obésité, le Dr Oz a donc mis au point
un régime ultra sain basé sur une
alimentation équilibrée pour redonner
une taille de guêpe à ses compatriotes.
Partenaire de Weight Watcher, le Dr Oz
est loin des nutritionnistes aux régimes
barbares et mauvais pour la santé.
Pour lui, la minceur est avant tout une
hygiène de vie globale qu’il met en avant
lors de ses shows télé ainsi que dans
des livres et sur son site Internet. Et tel
un autre docteur, le fameux Knock, le
médecin télégénique a fait sienne l’une
des tirades : « Tout homme bien portant
est un malade qui s’ignore »…
13 I TÉLÉ VISIONS
PHOTO SOUVENIR DU FESTIVAL
Kirsten Vangsness / Esprits Criminels
Bernard Montiel, Corinne Touzet et Adeline Blondieau
Daniela Ruah / NCIS: Los Angele
Arianne Zucker / Days of our lives
IS
Rocky Carroll / NC
Partenaire officiel coiffure et
maquillage du 52éme Festival de
Télévision de Monte-Carlo
14 I TÉLÉ VISIONS
Gabourey Sidibe / Th
es
Jack Coleman / The Vampire Diaries
Gbenga Akkinagbe / Nurse Jackie
he Big C
Lana Parrilla / Once Upon a Time
Kelly Giddish / Law & Order & Sandra Lou
Sophie Barjac / Boulevard du Palais
Mayim Bialik & Melissa Rauch / The Big Bang Theory
15 I TÉLÉ VISIONS
en vedette
Jury First-Timer Homar
‘Very Impressed’
Incredibly for someone as well known
as Lluis Homar whose career stretches back
to the late 70s when he appeared in several
Catalan productions, this week marks the
first time he has been a jury member.
“I’m very proud to be involved and so very happy to be
doing this job this week, all the more so because the
standard of entries in the Mini-Series category has
been extremely high. Not only are we seeing great work
from at least nine different countries, there have also
been some truly superb performances from the actors.
So high is the overall standard of the productions, that
even the least good are still very good indeed.”
What do you look for when judging individual
performances?
“Acting for me is all about being able to trust a character.
For example today I cried all the way through one of
the films we watched, because it was utterly convincing
and truly a fantastic piece of work. And of course as an
actor/director, I do tend to engage very much with what
I’m seeing on the screen.”
Have there been any noticeable trends in the subjects
or style of production?
“Although these are movies, they all based on real
events, but they are absolutely not what we call docudramas, which always seems to be quite a cold word to
me. These are warm, rich movies that have made me
feel enriched as a person as well.”
What are you currently working on?
“I’ve just finished a play called Luces de Bohemia
by Ramon Maria del Valle-Inclan, who is Spain’s
Shakespeare, which was playing at the National
Theatre in Madrid. And I’m currently working on a TV
series called Imperium, as well as preparing another
theatre work for the Festival of Merida.”
Stéphane De Groodt
P
L’ovni de La Matinale
Pour ceux qui se lèvent tôt - afin que l’avenir leur
appartienne - et qui ont choisi de suivre pendant une heure
trente La Matinale de Canal + composée, entre autres, de la
revue de presse de Léon, du regard sur le monde de Gilles
ou de celui sur la politique, posé par Caroline ou encore
des délires météorologiques et flamboyants de Julia, tout
cela orchestré de mains de maîtresse par Maïtena, pour
tout cela et pour les autres aussi, ils n’auront pas manqué
de rester quelque peu interloqués par un personnage qui
n’apparaît que le vendredi, le visage émacié, les cheveux en
bataille répondre au courrier des téléspectateurs comme,
par exemple, à ce monsieur « Loquoms » auquel il répond
par « Cher Loquoms » (élémentaire, mon cher Watson). Le
ton est donné. Mais ce n’est pas fini.
Stéphane de Groodt, car c’est de lui dont il s’agit, revient
pour un entretien exclusif. Et là c’est du pur délire. Comme
cette rencontre imagée et imaginée avec Mahmoud
Ahmadinejad (aussi difficile à écrire qu’à prononcer) où les
jeux de mots fusent comme « le coran ne semble pas être
passé entre nous » ou « nous nous sommes quittés sur
ces mollah ». Au-delà du simple calembour, Stéphane De
Groodt apporte un style nouveau. Une écriture acérée, fine,
intelligente, jamais vulgaire qui parfois peut faire penser à
celle d’un Pierre Desproges.
Cette notoriété m’étonne toujours. Car cette rubrique
n’existe que depuis janvier et je dois vraiment remercier
les gens de Canal qui m’ont laissé une totale liberté
d’expression. Stéphane était à Monaco pour présenter en
avant-première un épisode de la saison 3 de « Mes amis,
mes amours, mes emmerdes » dans lequel il joue le
rôle de François Kléber. Il me faut remonter sur Paris et
préparer ma chronique de vendredi matin et mon entretien
exclusif. Et ce sera…? Claude Lelouch et en plus il sera sur
le plateau. Je suis un peu intimidé... Gérard Clétil
16 I TÉLÉ VISIONS
star
Taking The Road to Paloma
Sarah Shahi is a former
National Football
League cheerleader
and the great-great
granddaughter of the
Persian Shah Fath Ali
Shah Qajar.
She got her break as an
actress in Spin City, but it
was The L Word that saw
her shoot to fame.
“It was a very controversial topic, but I
believe the US was ready for a show that
dealt so frankly with Lesbianism. And
all the feedback I get from fans and the
public generally seems to back that up,
people tell me they really loved it.”
How much like your character in Facing
Kate are you?
“Actually quite a lot, because if you’re
playing a character for three years,
inevitably parts of yourself seep into the
part. It would be almost impossible for
that not to happen in fact. We’re both
quite feisty and speak our minds, but
the big difference is that I’m a wife and a
mother, whereas Kate is very emotionally
stunted.”
wasn’t like that in the beginning, it’s only
really in the last two or three years that I
have had the confidence to be myself.”
How tough is it being a mother and an
actress?
“It’s complicated because when I’m away
I’m always thinking about him and if he’s
OK, and when I’m home working, I’m on
set 16 hours per day. Of course I take
him with me for five or six hours, and the
costume designers make him super hero
costumes so he loves being there. But
the fact is I love my work and I hope I give
him a sense of that, and that he ends up
loving it too.”
How did you get involved in The Road to
Paloma?
“The director and co-writer Jason Momoa
is a good friend and he asked me if I’d like
to be involved, but honestly I didn’t like
my part, so he changed it and I was in.
It’s been quite an adventure because we
had to raise the money independently, and
now the filming is finished and it’s in postproduction. It looks fantastic and I’m very
proud to have been part of it.”
How do you survive in Hollywood as
someone who speaks their mind?
“I just tested for a film with Justin
Timberlake and I didn’t get the part, and I
suspect that that was the reason why. And
Hollywood is a hustler’s game but I do it
my own way. I don’t like having regrets
and I need to feel that I’ve lived my daily
life the way I want, so if that means that I
lose some parts, so be it. But of course it
What is it about?
“Something that we hear little about is the
number of rapes on Indian reservations,
often by white men who then escape
justice because of the reservation laws.
Jason and I play a brother and sister whose
mother is raped and killed, and when the
killer goes free, Jason goes after him and
gets his revenge. Then the rest of the story
is about his life on the run.”
Gary Smith
17 I TÉLÉ VISIONS
en vedette
Jean-Pierre Kalfon
Un vrai conte de faits
Il est le roi Jacob dans le téléfilm « Miroir, miroirs… » de Siegrid Alnoy, tourné pour
Arte. Une retranscription libre de Blanche-Neige, conte des frères Grimm, dans la
même veine de ce qu’avait réalisé Catherine Breillat pour son « Barbe-Bleue » ou
« La Belle au bois dormant » et plus loin encore le « Peau d’âne » de Jacques Demy
ou « La Belle et la Bête » de Cocteau.
Cette cinéaste, au tempérament bien trempé, a imaginé l’environnement familial
du Prince et de Blanche-Neige, incarnée par Judith Chemla. Aurore Clément est
ma femme et Fanny Ardant, que j’ai retrouvée avec un immense bonheur depuis
«Vivement dimanche» de Truffaut, interprète la méchante reine. Les nains ont
disparu et ont été remplacés par sept bûcherons. Tout cela traité d’une manière
quelque peu caustique. Moi qui aimerais tant jouer une fois dans ma vie un rôle
simple, humain, sans double sens.
Un vœu pieu pour cet acteur à la voix et au physique si particuliers. Pour preuve,
cet été au Festival d’Avignon, il dira, accompagné d’un guitariste, des extraits de «
Life », le livre de Keith Richards, « guitar hero » du groupe mythique Les Rolling
Stones. C’est France Culture qui m’a choisi et qui produit ce spectacle. Un choix qui
ne doit rien au hasard car entre deux tournages, Jean-Pierre Kalfon chante dans
son groupe « Kalfon PIB ». Un produit intérieur brut et tendre à la fois. Retour au
cinéma sous la direction d’Agnès B. dans « Je m’appelle hmm… ». Je joue le rôle
d’un patron de bar et, pour les besoins du film, je me transforme en loup-garou...
Pour les rôles simples et linéaires, ce n’est pas pour tout de suite.
GC
Yves Rénier
Réalisateur jamais en peine
S
Solidement campé sur sa chaise d’interview,
le regard perçant et tendre à la fois, Yves
Rénier dégage l’allure d’un baroudeur de
la télé, un peu à l’image du personnage
qui l’a installé à jamais au firmament de
la télévision française, le Commissaire
Moulin. Ce n’est pas seulement son
visage buriné par le soleil qui trahit cette
impression, mais la maturité de l’acteur
dans l’art d’enchaîner le répétitif exercice
des interviews. Visiblement il s’efforce de
varier ses entrées en matière.
Pas trop dans le contenu. Il est sous
le feu des projecteurs pour évoquer
l’aboutissement d’un projet de trois ans,
la réalisation du téléfilm «Médecin-Chef
à la Santé» pour France 2, qui se déroule
bien entendu dans l’univers carcéral.
Notre gros challenge a été le choix
primordial des lieux de tournage, explique
Yves Rénier… Nous avons eu la chance de
trouver une prison désaffectée de Rennes,
dont l’architecture est très proche de
celle de la Santé à Paris, pour toutes les
scènes « dans le dur ». Puis nous avons
bénéficié d’un complément de décor
dans le centre pénitencier de Corbeil
réservé aux détenus en semi-liberté et
enfin nous avons reconstitué l’hôpital
dans la partie désaffectée de la clinique
18 I TÉLÉ VISIONS
vétérinaire de Maison-Alfort. Et bien vous
savez quoi, c’est merveilleux de voir que
toute l’action s’enchaîne à merveille, avec
de surcroît une direction artistique bien
soignée. Et que dire de la performance
de Mathilde Seigner dans le rôle de
cette femme-médecin qui n’avait jamais
imaginé pratiquer en milieu pénitencier
? C’est le personnage d’une femme qui
combat, qui n’hésite pas à mettre en péril
sa vie affective et professionnelle, pour
défendre une juste cause, un peu à la Erin
Brockowitch. Ce personnage résolument
humain confère à Mathilde une image
différente, pleine d’émotions, de nature à
faire oublier ses problèmes d’image dans
la vie réelle.
Revenons au contenant maintenant, à
savoir l’environnement de ce Festival
monégasque qui a toujours fait la part
belle aux 34 années de carrière du
Commissaire Moulin. Et le souvenir qui
revient en mémoire de notre comédien est
inattendu, suggéré par la très belle affiche
en noir et blanc de cette 52è édition : il
revoit encore le cercueil de Martine Carol
sortir de l’Hôtel de Paris, quelques heures
après sa crise cardiaque dans le palace
monégasque. C’était le 6 février 1967… en
plein Festival de Télévision !
HZ
ZOOM
Eva La Rue to Debut Jewelry Line in Monaco
After seven seasons
playing Natalia Boa
Vista on CSI: Miami,
Eva La Rue has
mixed feelings about
the show failing to be
renewed for an 11th
series, apparently
due to falling ratings
and rising costs…
O
“Of course it was a shock and we didn’t
even get a chance to say goodbye to each
other, which feels strange. Since then
though, they have organised a party for
all the cast and crew, but it’s happening
while I’m here in Monaco so I won’t be able
to go. On the one hand I’m sad that it’s
over, I enjoyed playing the character and
it was the longest period of my life that I’ve
worked with the same people. But this is
the first time in years that I’ve been free
during the summer, and I’m really enjoying
having some quality time with my daughter
Kaya. Of course my agent has been keen to
see me back in a series, but I have other
projects too, like my jewelry line.
How did you get into designing jewelry?
“I’ve always drawn and I love aesthetics
and design generally, especially interior
design. So it’s just an extension of what
I do naturally. It’s called Eva La Rue Fine
Jewelry and I will be wearing a couple of
prototypes while I’m in Monaco.”
What do you want to do next actingwise?
“It would be lovely to do some comedy
again. I worked on the series George Lopez
in 2005 and absolutely loved it, it was fun
on set and there’s no better feeling in the
world than making people laugh. Plus
it’s a very different challenge to playing
in a drama series, of course. I have also
appeared in a pilot for ABC with Mandy
Moore where I play Mandy’s character’s
older sister.”
Alain Carrazé directeur de l’agence 8 Art City
« Le Festival est le supermarché de l’interview »
ULISSES
du
CO
S
S
stival • L
E
fe
ULISSES d
CO
u
stival • L
E
fe
Il réalise du consulting et des conseils en matière de série,
il gère des interviews croisées avec d’autres journalistes…
Alain Carrazé a plusieurs cordes à son arc. Cela fait déjà plusieurs
années qu’il est présent sur le Festival.
Le Festival est l’occasion de rencontrer les producteurs, des acteurs de premiers
et de seconds plans ; bref, tout ceux qui sont à la base des séries. Ici, on peut
interviewer plus d’une trentaine de stars internationales qu’on ne rencontrerait
pas sur Paris, et dans un cadre bien plus idéal.
On à l’habitude de dire qu’il s’agit d’un immense supermarché de l’interview
où l’on n’a qu’à prendre notre caddie et faire nos courses (rires). Même si les
invités changent chaque année, lors de cette 52ème édition il y a quand même du
beau monde, à commencer par Nathan Fillion et Eva Longoria. C’est presque
devenue une obligation d’avoir des têtes d’affiche car si il y a toujours autant
de journalistes spécialisés, il y a de plus en plus de journaux tout public qui
s’intéressent à l’événement. Du coup il nous arrive souvent d’aider le Festival
autant dans le repérage de stars que dans des conseils logistiques. Après,
enfermés dans notre « tanière » toute la journée, on n’a pas encore eu la chance
de voir l’impact du public sur le Festival. L’important c’est de savoir ce que les
gens attendent. Est-ce que ce sont les autographes ? Le tapis rouge ? Je ne sais
pas bien mais une chose est sûre : plus il y a de public, plus le Festival prend de
l’importance. On sent une vraie volonté d’ouvrir l’événement à l’extérieur mais
cela va demander énormément de préparation et d’organisation.
AB
21 I TÉLÉ VISIONS
CONFERENCES
Un vent de glamour et de mystère a soufflé sur le
Festival à l’occasion de la conférence de presse de la
nouvelle série phénomène, Revenge. Emily VanCamp,
Madeleine Stowe et Joshua Bowman : trois stars
réunies dans un thriller sombre et intelligent.
L’heure de la
« Revenge » a sonné
Reprendre les ingrédients du soap-opéra pour en faire une
symphonie vengeresse sur fond de trahison et manipulation ?
«Revenge» ose le faire. Bientôt diffusée sur Canal+ puis TF1, la
série américaine n’a pas froid aux yeux. Et ce n’est pas le trio
d’acteurs qui dira le contraire. Chaque épisode est imprévisible,
les personnages sont complexes... Même nous, nous ne savons
pas ce qu’il va arriver, confie Madeleine.
Qui ment ? Qui croire ? Il y a un côté obscur en chacun d’eux… et
certains sont de vrais sociopathes ! ajoute Emilie.
Madeleine Stowe (L’ Armée des 12 Singes) signe ici son grand
retour à la télé sous les traits de l’impitoyable et puissante
Victoria. C’est grisant de revenir avec un rôle de garce, prête
à tout pour parvenir à ses fins. J’ai toujours adorer jouer les
méchantes ! Et l’actrice de porter un regard admiratif sur ses
deux jeunes partenaires. J’ai eu la chance de pouvoir évoluer sans
la pression médiatique. Aujourd’hui, les comédiens comme Josh
ou Emily sont très vite propulsés sous les feux des projecteurs.
Être pourchassés par des hordes de fans et de paparazzis, cela
peut être destructeur.
Plaisir coupable difficile à contenir, Revenge a su tracer son sillon
et reviendra dès septembre pour une saison 2. La frontière entre
le cinéma et les séries télé est de plus en plus mince, analyse
Joshua. La concurrence est rude, il faut se battre pour exister.
YR
Nous sommes tous conscients de notre chance.
The Vampire Diaries According
To Trevino And Morgan
Michael Trevino and Joseph Morgan were here yesterday
attending a press conference where the duo shed come light
on their acting technique and their favourite bad guys
Joseph Morgan: “I love Hannibal Lecter, because
he has a wonderful sense of play, and I have
to admit that he inspired how I play Klaus to a
certain degree. I also absolutely loved Teabag in
Prison Break, to the point where I was watching
the show mainly for him. And of course I really
like and respect Sean Bean who is very much the
current rent-a-villain.”
Michael, what was it like when you had to play
Joseph?
“As it was only one scene it wasn’t too much of
a chore, but I talked to Kat Graham who plays
Bonnie Bennett and she really helped with
some of Joseph’s mannerisms, such as the very
particular way he looks at people with his head
sort of thrown back.”
Will you be back in the new series?
“I really hope so as I’m leaving for Atlanta in
two weeks so I hope I still have a job there. But
seriously, I’ll be back but in a very static and
desiccated form.”
What do you think of True Blood?
Trevino: “I have really liked it up to now, but I haven’t
seen the new season, and the hard drive on my DVR
is totally full so I haven’t been able to record it either.
However, I’ve been told that it’s about fairies, so I’m
not sure how I’ll feel about that.”
GS
23 I TÉLÉ VISIONS
ULISSES
du
CO
S
ULISSES d
CO
u
Ne vous laissez pas
duper par leur air
angélique. Kelly, Marine
Amélie et Emilie…
4 jeunes superwomen
aussi charmantes que
redoutables sont là pour
conduire l’organisation
des plateaux TV
du Festival. Et avec
elles, pas de place à
l’improvisation !
S
stival • L
E
fe
stival • L
E
fe
CoulisseS
le planning global et les
autres médias en pâtissent.
Alors je jongle avec les
invités, négocie avec le
chef opérateur… On ne
s’ennuie jamais !
Je vous préviens : si votre présentateur n’est pas là dans
les cinq minutes, je vous annule l’interview !. Le sourire est
de rigueur, mais la menace réelle. Question ponctualité,
Emilie Rousseau ne transige pas. Aujourd’hui, pas moins
de huit émissions sont tournées sur les deux plateaux mis
à disposition par le Festival, dont certaines en direct. C’est
l’effet boule de neige : le moindre retard se répercute sur
Entre
les
cadreurs,
les traducteurs et les
techniciens, plus de 30
personnes sont à pied
d’œuvre pour offrir aux
journalistes un dispositif de
qualité. L’ennemi redouté
? Une météo capricieuse.
Les pointes de vent de
ces derniers jours nous
ont causé quelques désagréments. Si les rafales dépassent
100km/h, on est contraint de fermer les plateaux, par souci
de sécurité. On a frôlé la catastrophe mais heureusement,
tout est rentré dans l’ordre.
Quant à expliquer l’absence de collaborateur masculin à
leurs côtés… la réponse fuse d’une seule et même voix : Au
Festival, ce sont les femmes qui ont le pouvoir ! (rires)
Kirsten Vangsness
La « geek » d’Esprits Criminels
Cheveux décolorés, tenues délurées, avec un ordinateur en main, elle peut
retrouver n’importe qui. Elle, c’est Pénélope Garcia, l’informaticienne
d’Esprits Criminels. Pour le Festival, Kirsten Vangsness, son interprète,
préfère opter pour la robe. Mais attention, c’est « exceptionnel ».
Une équipe de profilers du FBI enquête sur le comportement des tueurs
en série pour anticiper leurs futurs crimes. Avec huit saisons et 162
épisodes, Esprits Criminels continue de fasciner les foules. Un succès qui
doit beaucoup à son équipe, aussi distincte que complémentaire. Parmi eux,
l’informaticienne Pénélope Garcia remporte la palme des tenues les plus
extravagantes.
Rôle de composition ? D’habitude je m’habille comme une pirate de l’espace
de sept ans ! J’aime faire des choses différentes. Je trouve fantastique de
pouvoir mettre un peu de moi dans le personnage. Autre point commun
avec Pénélope, sa relation avec Shemar Moore / Derek Morgan. Quand j’ai
commencé la série, j’ignorais que mon double était un grand black séduisant
d’1m85 ! On partage une affection mutuelle, on s’amuse beaucoup sur le
plateau… et nos personnages aussi !.
Mais la comparaison s’arrête là. Si dans la série elle est plus douée avec
un ordinateur que Bill Gates lui-même, dans la vraie vie elle avoue être
complètement nulle en informatique. Je suis meilleure avec un stylo en
main. Que les fans se rassurent, elle reste une férue de technologie. Quant
à savoir comment son personnage va évoluer dans les prochaines saisons,
si elle ne sait pas encore grand-chose, elle aimerait bien que Penelope
enchaîne les rencarts avec les mecs !
Et pourquoi pas avec un certain… Derek Morgan.
AB
24 I TÉLÉ VISIONS
PROJECTIONS PUBLIQUES
Mercredi 13 Juin
Mercredi 13 Juin
TÉLÉVISI NS
10-14 Juin 2012
52 è Festival de Télévision de Monte-Carlo
Le journal
© Crédits : 2011-2012 Fox and its related entities. All rights reserved / 2012 Home Box Office, Inc.
All rights reserved / Benjamin-Decoin / 2011 WIZARDS OF THE COAST/SHOGAKUKAN/MITSUI-KIDS
17h00
« PLUS BELLE LA VIE »
• Projection Publique en avant-première du
2012ème épisode en présence des acteurs
• Séance de Dédicaces
15h00
« KAIJUDO: RISE OF THE DUEL
MASTERS» (VOSTF)
• Événement Spécial HASBRO
• Projection de 3 épisodes inédits
• Goûter géant au Café Llorca
• Événement Spécial
ORANGE CINÉMA SÉRIES
• Projection en avant-première d’un épisode
de « VEEP » Saison 1 inédite (26’) en présence
d’Armando Iannucci (créateur) et d’un
épisode de « GLEE » Saison 3 inédite (60’)
ISOPRESS
© www.isopress.fr
en collaboration avec le
Festival de Télévision
de Monte-Carlo
Grimaldi Forum / Niveau -1
T: +377 99 99 26 66
[email protected]
Mercredi 13 Juin
19h30
« VEEP » / « GLEE »
TÉLÉVISIONS
est réalisé et édité par
Tous les magazines
«Télé Visions» sont
téléchargeables sur
www.tvfestival.com
(presse/communiqués
et revues)
Directeur de publication
Laurent PUONS
Rédacteur en Chef
Hervé Zorgniotti
JournalisteS
Gérard Clétil
Gary Smith
Collaborateurs
Allan Blanvillain
Claire Cellario
Yohann Ruelle
Coordinateur
Jean-Charles Vinaj
PhotographeS
Ahmed Bachir
Denis Guignebourg
Caroline Pons
Signé Gilles Marini
L’acteur frenchie de Switched at Birth s’est livré hier, à la
FNAC de Monaco, à l’exercice des dédicaces. Ce soir, il se
livrera à celui plus périlleux de la présentation officielle de la
Cérémonie de Clôture du Festival.
Graphiste
Aurély Antzemberger
Iconographe
Olivia Blaizac
Impression
Multiprint
26 I TÉLÉ VISIONS

Documents pareils

briNgs its - Festival de Télévision de Monte

briNgs its - Festival de Télévision de Monte Producer Dick Wolf and the cast of Chicago Fire arrived in spectacular fashion last night, escorted by a team of Monegasque fire fighters. The event took place just before a screening of two episod...

Plus en détail

DE toUtE bEaUté !

DE toUtE bEaUté ! Clarke: “For us both family is hugely important, I always knew I needed that, but of course it isn’t the same for everyone. We have actor friends who are perfectly happy without it.” Berkeley: “The...

Plus en détail