ANONYMUS >

Commentaires

Transcription

ANONYMUS >
> ANONYMUS
www.preste.ca
ALFA ROCOCO
ANONYMUS
BÉTA
CARACOL
DANY PLACARD
FINAL FLASH
GRIMSKUNK
IMPOSS
IVY
JASON BAJADA
JOSEPH ARTHUR
K.MARO
KODIAK
LA RUE KÉTANOU
LADIES OF THE CANYON
LES ÉKORCHÉS
LES TROIS ACCORDS
NUMÉRO#
OMNIKROM
PÉPÉ GOES FRANÇAIS
POLO
TRYO
VOIVOD
VULGAIRES MACHINS
XAVIER CAFÉÏNE
Après treize années de loyales sévices, 650 spectacles dans
de nombreux pays et plus de 30.000 disques vendus, l’ardeur
peut décliner. Le zèle créateur d’Anonymus semble néanmoins
contagieux. Le groupe revient en force avec Chapter Chaos begins, un dix pistes trash-métal d’une puissance jusqu’à présent
inégalée. Composé à trois plutôt qu’à quatre, Marco Calliari
ayant récemment quitté le groupe, il marque une nouvelle
étape dans la carrière d’Anonymus. Réalisé par Jean-François
Dagenais (Kataklysm, Misery Index) et masterisé par Peter In
de Betou (Messhuggah, Dimmu Borgir), l’album comprend le
meilleur matériel du groupe à ce jour. L’extrait Suffer the consequences, pour lequel un vidéoclip a été tourné, représente
bien l’énergie et l’intensité qu’on retrouve sur chaque pièce de
ce petit bijou musical.
L’aventure Anonymus se décline en effet comme une histoire
d’amitié à la vie, à la mort. Chacun des gestes du groupe transpire de cette certitude. La rencontre précoce de Carlos Araya
(batterie), Marco Calliari (guitare, chant) avec les frères Daniel
(guitare) et Oscar Souto (basse, chant) se métamorphose dès
janvier 1989 en odyssée décibélique. Après avoir arpenté les
scènes du Québec, Anonymus accouche d’un premier album
en octobre 1994. Ni vu, ni connu indique une grande maîtrise
technique et des qualités sonores indéniables. L’écriture se
veut engagée, intelligente et se conjugue exclusivement dans
la langue de Molière. Anonymus reçoit alors un Mimi (Montreal
Independent Music Industry) dans la catégorie «Meilleur groupe
métal/rock» en 1996. Les opérations s’accélèrent. La conversion vidéographique du morceau Démonomane en témoigne.
Mais les montréalais procèdent au rythme de leur passion. Ils
partagent ainsi avec Overbass un vinyle live qui se conclut sur
une version commune et musclée de La Bamba.
Les ambitions du groupe se prévalent désormais d’une expérience qui se manifeste avec brio et Stress en mai 1997. La parution de ce deuxième effort marque la signature d’Anonymus
chez Disques MPV. Le quatuor démoniaque endosse la réalisation artistique avec l’expertise technique de Pierre Rémillard. Il
en résulte des morceaux déconcertants d’inspiration et de maturité. La puissance musicale sert de théâtre à des textes que
le groupe pimente de ses origines ethniques. La magie lingistique opère entre le Français et l’Anglais, l’Italien ou l’Espagnol.
Les extraits Sans dessein et Un Pied dans la tombe provoquent
des interférences télévisuelles inédites. Sur le front scénique,
Anonymus égale ses mentors métallistes sans pour autant sombrer dans les précieuses ridicules du genre. Plusieurs Spectrum
à guichet fermé, des concerts avec Biohazard ou en vedette
américaine d’Anthrax sur le Polliwog 1998 constituent assurément des actes majeurs.
www.preste.ca
ALFA ROCOCO
ANONYMUS
BÉTA
CARACOL
DANY PLACARD
FINAL FLASH
GRIMSKUNK
IMPOSS
IVY
JASON BAJADA
JOSEPH ARTHUR
K.MARO
KODIAK
LA RUE KÉTANOU
LADIES OF THE CANYON
LES ÉKORCHÉS
LES TROIS ACCORDS
NUMÉRO#
OMNIKROM
PÉPÉ GOES FRANÇAIS
POLO
TRYO
VOIVOD
VULGAIRES MACHINS
XAVIER CAFÉÏNE
Anonymus ne se repose pas sur ses gloires locales et assure
l’exportation de sa réputation. Ses rêves s’internationalisent en
novembre 1998 dans une tournée au Mexique qui se transporte
jusqu’au Circo Volador de la capitale, en première partie des
fameux Blind Guardian. Les États-Unis se trouvent également
dans la ligne de mire, notamment le notoire Milwaukee Metalfest en 1998, puis en 1999. Sans aucun complexe, le groupe
convie Colin Richardson à la production de son nouvel Instinct.
Ce ténor de la réalisation métallifère (Machine Head, Fear Factory, Carcass, Napalm Death) décuple le potentiel d’Anonymus.
Ce disque exalte les gammes classiques en se nourrissant
d’incartades hardcore et jusqu’à l’opéra. L’audace est encore
à l’honneur dans une version multimédia du disque offerte en
édition limitée. Le contenu s’avère en revanche très complet :
entrevues, prestations et les vidéoclips Feed the dragon et Virtually insane. Le moteur s’emballe même jusqu’à la France où
le groupe donne plusieurs spectacles avec Watcha.
Avec Daemonium, Anonymus renoue avec la recette gagnante
du «Do it yourself». Dans cet esprit, le groupe se charge des
considérations artistiques et confie l’enregistrement de l’album
à Carlos Ponte, superviseur des premières heures. Les troupes
s’exilent au Wild Studios à Saint-Zénon, les prises de son et le
mixage étant assurés par Pierre Rémillard. Cette nouvelle déflagration d’Anonymus atteint sa cible et cause émoi et euphorie
chez tous les «metalheads» de la planète. Condensé qualitatif
des oeuvres précédentes du groupe, Daemonium se positionne
comme le chaînon manquant entre Pantera et l’évolution contemporaine initiée par les System Of A Down. Chose certaine,
l’assaut rythmique de chaque titre affolerait le cardiographe du
meilleur athlète à l’écoute. Les paroles s’encrent d’une plume
qui se conscientise, plaide pour l’émancipation individuelle et
relate du démonisme. Dans la foulée, Anonymus fait l’école
buissonnière avec Mononc’ Serge sur l’album L’Académie du
massacre. Ce disque s’écoule à plus de 15.000 exemplaires
pendant que cette association de malfaiteurs se produit pendant 18 mois. Un DVD live éponyme relate cette folle escapade.
S’étant récemment associé à l’étiquette Galy Records, Oscar
Souto (basse, chant), Daniel Souto (guitare), Carlos Araya
(batterie) et Jef Fortin (guitare) sont plus que jamais prêts à
conquérir la scène musicale internationale avec Chapter Chaos
begins.
ANONYMUS
Origine
Formation
Genre musical
Discographie
Label
Références scéniques
Prix et distinctions
Montréal (Québec)
Carlos Araya : batterie
Daniel Souto : guitare
Oscar Souto : basse, chant
Jef Fortin : guitare
Métal
Chapter Chaos begins (2006)
L’Académie du massacre (2003)
Daemonium (2002)
Instinct (1999)
Stress (1997)
Ni vu, ni connu (1994)
Galy Records
Éric Galy (Label manager)
[email protected]
700 spectacles (Canada, France, États-Unis, Mexique) incluant :
> FrancoFolies de Montréal (2008, 2004, 2003, 2001, 1999)
> Woodstock en Beauce (2005)
> Envol et Macadam (2005)
> Festival d’été de Québec (2004)
> Festival de la Rentrée de Sherbrooke (2004)
> Traversée Internationale du Lac Saint-Jean (2004, 2002)
> Musique en Vue (2004, 2002)
> Polliwog (2001, 2000, 1998, 1997)
> Nomination «DVD de l’année» pour le DVD XX Métal, Gala
GAMIQ (2010)
> Nomination «Meilleur album métal/hardcore» pour l’album
Chapter Chaos begins, Gala GAMIQ (2007)
www.anonymusmetal.com

Documents pareils

Anonymus en concert à Val-d`Or

Anonymus en concert à Val-d`Or satirique Mononc’ Serge sur les albums l’Académie du massacre et Musique barbare auront définitivement mis le groupe sur le devant de la scène métal. L’album l’Académie du massacre aura été vendu à...

Plus en détail