Les techniques liées à la TEM au Canada

Commentaires

Transcription

Les techniques liées à la TEM au Canada
Les techniques liées à la TEM au Canada
Numéro 34 avril 2012
Contexte
Le déclassement prévu du réacteur
national de recherche universel du
Canada en 2016 et les récentes ruptures
mondiales d’approvisionnement en
technétium-99m ( 99mTc ) ont renforcé
la nécessité de nouvelles technologies
de conservation du 99mTc1. Les progrès
des techniques liées à la tomographie
d’émission monophotonique (TEM)
permettent de réduire l’utilisation du
99m
Tc par rapport à la TEM classique.
Plus particulièrement, la TEM/TDM
(tomodensitométrie), les détecteurs
CZT (tellurure de zinc et de cadmium)
et les logiciels de reconstruction des
images pourraient permettre à la
TEM de continuer de jouer un rôle
important dans le domaine de
l’imagerie nucléaire diagnostique2.
Il y a environ 2 000 caméras de TEM au
Canada3. On estime que presque tous les
hôpitaux nord-américains en ont une3. Par
contre, seulement environ 36 unités de
31 établissements de santé canadiens
utilisent des techniques d’imagerie TEP
(tomographie par émission de positons) et
TEP/TDM4.
Nombreux sont ceux qui ont avancé que la
TEP allait remplacer la TEM comme
principale technique d’imagerie nucléaire5.
Selon TRIUMF, le laboratoire national
canadien pour la recherche en physique
nucléaire et en physique des particules, la
TEP devrait supplanter la TEM d’ici dix
ans3. Toutefois, selon une enquête menée
en 2011 par l’Agence pour l’énergie
nucléaire de l’Organisation de coopération
et de développement économiques auprès
de 700 experts internationaux en imagerie
nucléaire, entre 2020 et 2030, la part du
marché global de la TEM sera inférieure à
Les techniques liées à la TEM au Canada
celle de la TEP, mais elle ne connaîtra pas
de baisse globale en termes absolus.
Les mesures visant à encourager la
transition de la TEM à la TEP, qui est plus
coûteuse, pourraient sembler moins
intéressantes tant que les besoins en 99mTc
continueront d’être comblés. Non
seulement les tomographes par émission de
positons sont-ils plus coûteux, mais le coût
de l’examen est supérieur. Règle générale,
une TEM au 99mTc est dix fois moins
coûteuse qu’une TEP5.
Comme les décideurs canadiens du
domaine de la santé ont déjà investi des
sommes considérables dans les techniques
de TEM, l’adoption des techniques de TEP
pourrait être plus longue que voulue. En
outre, les progrès constants des techniques
liées à la TEP et à la TEM et de nombreuses
autres forces de changements externes
pourraient influer sur la rapidité
d’adoption de ces techniques d’imagerie
nucléaire.
Objectifs
La présente Analyse prospective a pour
objet de donner des renseignements sur
l’utilisation au Canada des techniques de
TEM de pointe qui utilisent le 99mTc plus
efficacement que les vieilles techniques de
TEM. Elle répond aux questions suivantes :
•
•
•
Quel est l’âge des techniques de TEM
utilisées au Canada ?
Les provinces canadiennes prévoientelles remplacer ou moderniser le
matériel utilisé pour la TEM ?
Dans les provinces canadiennes qui ont
investi dans les techniques de TEM de
pointe, ces nouvelles techniques
permettent-elles une utilisation plus
efficiente du 99mTc que les plus vieilles ?
1
Analyse prospective
Résultats
La présente Analyse prospective ne
constitue pas un examen exhaustif de la
question. Ses résultats sont fondés sur une
recherche documentaire limitée, ainsi que
sur des communications avec des membres
du Comité consultatif sur les isotopes
médicaux et les techniques d’imagerie
(CCIMTI) de l’ACMTS, des intervenants de
l’industrie et d’autres décideurs du
domaine de l’imagerie diagnostique des
administrations de soins de santé du
Canada. L’Analyse prospective porte sur
les renseignements recueillis jusqu’en
mars 2012.
Les renseignements ci-dessous donnent un
aperçu de l’état de la TEM au Canada. Les
Statistiques éclair intitulées L’Imagerie
médicale au Canada, de l’Institut canadien
d'information sur la santé, donnent des
renseignements sur l’âge d’environ
500 appareils de TEM6, soit environ un
quart de tous les appareils de TEM
actuellement utilisés au Canada3. Les
détecteurs TEM/TDM sont exclus.
Selon les données de l’ICIS (n = 500),
25 % des tomographes d’émission
monophotonique utilisés au Canada n’ont
pas plus de cinq ans, et on considère qu’ils
reflètent l’état actuel de la technologie7.
Trente-quatre pour cent des tomographes
d’émission monophotonique utilisés au
Canada ont de cinq à dix ans et 34 % ont
plus de dix ans, dont un qui a 29 ans. Selon
les lignes directrices sur le cycle de vie des
appareils de l’Association canadienne des
radiologistes, l’espérance de vie maximum
des tomographes d’émission
monophotonique est de dix ans8.
Des 17 sondages envoyés par l’ACMTS, six
réponses ont été obtenues. Un contact
provincial, trois contacts régionaux et deux
contacts en milieu hospitalier ont répondu.
Ce sondage a révélé que le financement
était le principal déterminant de
l’acquisition de nouveaux tomographes
Les techniques liées à la TEM au Canada
d’émission monophotonique. Les
répondants provinciaux ont souligné que
les vieux tomographes d’émission
monophotonique n’étaient pas remplacés
dans leur province en raison de restrictions
du budget d’immobilisations.
Un représentant régional a fait remarquer
que la plupart des tomographes d’émission
monophotonique de sa région avaient
moins de cinq ans, certains ayant été
installés au cours de l’année précédente.
Deux représentants régionaux ont déclaré
qu’ils allaient commencer à investir dans la
TEM à partir du prochain exercice
financier, mais un seul des deux avait, au
moment de l’analyse prospective, reçu
l’autorisation finale concernant l’achat de
nouveaux tomographes d’émission
monophotonique. Un représentant régional
a fait remarquer que les hôpitaux de sa
région sanitaire avaient déployé un logiciel
de reprise de résolution. Un autre
représentant régional a mentionné qu’un
logiciel de reprise de résolution était sur le
marché, mais qu’on ne l’achetait pas
souvent et qu’on l’employait rarement.
Un répondant du milieu hospitalier a
souligné qu’un tomographe d’émission
monophotonique CZT avait récemment été
acheté exclusivement pour le diagnostic
des maladies du cœur et que l’appareil
utilisait la moitié de la dose de 99mTc par
rapport à un tomographe d’émission
monophotonique classique. Le répondant a
aussi fait remarquer que deux tomographes
d’émission monophotonique allaient être
achetés en 2013 pour remplacer des
appareils ayant 14 ans. L’autre répondant
du milieu hospitalier a signalé que son
établissement ne prévoyait pas acheter de
tomographes d’émission monophotonique
au cours des trois prochaines années. Cet
établissement dispose de cinq tomographes
d’émission monophotonique ayant de 8 à
15 ans et d’un appareil de TEM/TDM de
quatre ans6. L’hôpital n’utilise pas de CZT
ni de logiciel de reprise de résolution.
2
Analyse prospective
L’Institut de cardiologie de l’Université
d’Ottawa procède actuellement au
recrutement de patients pour une étude
sur la qualité des images de la perfusion
sanguine myocardique obtenues pour
l’établissement du diagnostic et du
pronostic au moyen de l’appareil Discovery
NM530c CZT, qui utilise moins de 99mTc que
les tomographes d’émission
monophotonique habituels9.
Conclusions
Selon les données de l’ICIS, environ
25 % des tomographes d’émission
monophotonique utilisés au Canada n’ont
pas plus de cinq ans. Comme le taux de
réponse au sondage a été faible, il est
difficile de tirer des conclusions sur les
intentions d’achat de tomographes
d’émission monophotonique d’un bout à
l’autre du Canada ou de déterminer si les
tomographes d’émission monophotonique
de pointe récemment achetés utilisent plus
efficacement le 99mTc. Toutefois, les
personnes ayant répondu au sondage ont
en général indiqué qu’on entendait
continuer d’investir dans la TEM.
Comme complément à la présente Analyse
prospective, il existe deux rapports
préparés par le Service d’examen rapide
de l’ACMTS en 2012 sur les effets des
progrès de l’imagerie par TEM sur
l’utilisation efficiente du 99mTc. En 2011,
l’ACMTS a préparé une Analyse prospective
sur les solutions de rechange à venir à la
production de molybdène 99 pour
l’imagerie diagnostique. Ces deux rapports
peuvent être obtenus sans frais par
l’entremise du site Web de l’ACMTS1,10.
L’ACMTS a aussi entrepris des travaux sur
le classement des usages cliniques du 99mTc
par ordre de priorité en cas de rupture
d’approvisionnement. Un rapport final sur
la question sera publié au milieu de 2012.
Références
1. Morrison A. Solutions de rechange dans la
production de molybdène 99 destiné à
l'imagerie médicale [Internet]. Ottawa:
Agence canadienne des médicaments et des
technologies de la santé; janvier 2011
(Analyse prospective numéro 10). [cité le
27 janvier 2012]. Accessible à :
http://www.cadth.ca/media/pdf/ES10_504_Future_Alternatives_to_Mo99_f.pdf
2. Adak S, Bhalla R, Raj V, Mandal S, Pickett
R, Luthra SK. Radiotracers for SPECT
imaging: current scenario and future
prospects. Radiochim Acta [Internet]. 2012
[cité le 23 mars 2012];100:95-107.
Accessible à : http://www.oldenbourglink.com/doi/pdf/10.1524/ract.2011.1891
3. FAQ on medical isotopes [Internet].
Vancouver: TRIUMF; 2012. [cité le 23 mars
2012]. Accessible à :
http://www.triumf.ca/node/1725
4. Agence canadienne des médicaments et des
technologies de la santé. Le point sur la
tomographie par émission de positrons au
Canada [Internet]. Ottawa: L'Agence; 2011.
[cité le 23 mars 2012]. (Analyse prospective
numéro 32). Accessible à :
http://www.cadth.ca/fr/products/environ
mental-scanning/environmentalscans/environmental-scan-32
5. The Nuclear Energy Agency. The supply of
medical radioisotopes: An assessment of
the long-term global demand for
technetium-99 [Internet]. Paris:
Organization for Economic Cooperation and
Development; 2011. [cité le 23 mars 2012].
Accessible à : http://www.oecdnea.org/med-radio/reports/long-termassessment-99mtc.pdf
6. Institut canadien d'information sur la santé.
Statistiques éclair : Selected medical
imaging equipment in Canada
[Internet].Ottawa; 2011. L'Institut. [cité le
23 mars 2012]. Accessible à :
http://www.cihi.ca/CIHI-extportal/internet/en/quick_stats/quick+stats
/quick_stats_main?xTopic=Specialized%20C
are&pageNumber=6&resultCount=10&filter
TypeBy=undefined&filterTopicBy=13&autor
efresh=1#
7. Esmail N. Old and outdated medical
equipment. Fraser Forum [Internet]. 2011
Jun [cité le 28 mars 2012];31-4. Accessible
Les techniques liées à la TEM au Canada
3
Analyse prospective
à:
http://www.fraserinstitute.org/uploadedFil
es/fraser-ca/Content/researchnews/research/articles/old-and-outdatedmedical-equipment.pdf
8. Promed Associates Limited. Report to the
Saskatchewan department of health for a
province-wide diagnostic imaging review
and framework for strategic planning
[Internet]. Regina: Saskatchewan; 2004.
[cité le 28 mars 2012]. Accessible à :
http://www.health.gov.sk.ca/diagnosticimaging-review
9. University of Ottawa Heart Institute.
Identifier NCT01412827: Accuracy of half of
the usual radiotracer dose in SPECT (SPECTLight). 2011 Aug 8 [cité le 28 mars 2012].
In: National Library of Medicine.
Clinicaltrials.gov [Internet]. 2000 Feb 29.
Accessible à :
http://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT0141
2827
10. Rapid Response Service. Advances in single
photon emission computed tomography
imaging technology for patients requiring
SPECT diagnostic imaging: Clinical evidence
and cost-effectiveness [Internet]. Ottawa:
Agence canadienne des médicaments et des
technologies de la santé; 2012 Mar. [cité le
28 mars 2012]. Accessible à :
http://www.cadth.ca/media/pdf/htis/mar2012/RB0486%20SPECT%20Cameras%20Final
.pdf
Citer comme suit : Morrison A. Les technologies liées à la TEM au Canada [Analyse prospective numéro 34].
Ottawa: Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé; 2012.
*****************
L'Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) assume l'entière
responsabilité de la forme finale et du contenu de cette analyse prospective. Les énoncés et les
conclusions dans ce document sont ceux de l’ACMTS.
La production de ce rapport a été rendu possible grâce à l’apport financier de Santé Canada et des
gouvernements d’Alberta, de la Colombie-Britannique, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick, de TerreNeuve-et-Labrador, des Territoires du Nord-Ouest, de la Nouvelle-Écosse, du Nunavut, de l’Île-du-PrinceÉdouard, de la Saskatchewan et du Yukon. L’ACMTS assume l’entière responsabilité de la forme finale et
du contenu de ce rapport. Les opinions exprimées ici ne représentent pas forcément le point de vue de
Santé Canada ou des gouvernements provinciaux ou territoriaux.
***************
Avis de non responsabilité : Le Service d’analyse prospective offre de l’information aux planificateurs et
aux prestataires de services de santé au Canada. Les produits d’information du Service d’analyse
prospective sont issus d’une recherche documentaire restreinte, ce ne sont pas des études méthodiques
exhaustives. L’objectif consiste à produire des synthèses d’information sur des sujets précis dans les
délais impartis. L’information offerte par le Service d’analyse prospective fait office de complément
d’information à d’autres renseignements et considérations sur le sujet. Elle ne vient pas remplacer l’avis
ou l’opinion en bonne et due forme d’un médecin et elle ne constitue pas une recommandation favorable
ou défavorable sur une technologie de la santé en particulier. Le lecteur est prié de ne pas assimiler
l’absence de données probantes rigoureuses à l’absence d’efficacité clinique de la technologie en
question, particulièrement s’il s’agit d’une technologie nouvelle ou émergente au sujet de laquelle
l’information est encore rare, mais qui pourrait se révéler néanmoins efficace. Bien que l’ACMTS ait tout
mis en œuvre pour veiller à l’exactitude, à l’exhaustivité et à l’actualité du rapport, elle décline toute
responsabilité à cet égard, comme elle ne saurait être tenue responsable des pertes ou des dommages
découlant de l’usage de l’information contenue dans le présent rapport. Droit d’auteur : L’information
présentée ici est protégée par un droit d’auteur. Elle peut être reproduite à des fins non commerciales
pourvu que l’ACMTS soit dûment mentionnée. Liens : Le présent rapport peut renfermer des liens à de
l’information dans le site Web de tiers sur Internet.
Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS)
600-865 avenue Carling, Ottawa (Ontario) K1S 5S8
Les techniques liées à la TEM au Canada
4

Documents pareils