L´école de pensée juive de Paris

Commentaires

Transcription

L´école de pensée juive de Paris
Les piliers d'Orsay
L´école de pensée juive de Paris
Jacob Gordin,Léon, André Neher, Emmanuel Levinas, Eliane
Amado Lévi-Valensi…
Les plus importants penseurs juifs se réunissent à Paris pour
tenter de repenser ensemble le monde détruit d'après la
Shoah.
L'École d'Orsay est fondée immédiatement après la guerre avec l'objectif de reconstituer les
cadres de la communauté. Une de ses vocations est de retrouver l'importance et la
dimension de la tradition juive dans la culture universelle.
« C'était une sorte d'oasis de la vie juive, de haut niveau intellectuel, dans une communauté
qui, à l'époque, était vraiment détruite. C'est dans ce milieu qu'apparurent les premiers
universitaires et enseignants juifs pratiquants. Ensuite, ils ont essaimé dans toutes les
directions. »1
Parmi les plus remarquables d'entre eux :
Jacob Gordin (1896-1947)
Né en Russie, qu'il fuit pour se rendre en Allemagne avant de s'installer en
France en 1933.
Grand talmudiste, cabaliste et philosophe, il influence durablement les trois
grandes figures du judaïsme français d'après-guerre, à savoir Emmanuel
Lévinas, André Néher et Léon Ashkénasi, auxquels il fait découvrir " la possibilité
d'une relation entre la pensée générale et la tradition juive, formulée selon les
critères de la tradition juive ".
André Néher (1913-1988)
Rabbin et philosophe. Il enseigne l'allemand dans à au cours de la
première partie de sa vie, avant d'en être renvoyé à la veille de la
Seconde Guerre mondiale. Il s'attache ensuite à ressusciter le judaïsme
dans la France d'après-guerre, avant d'émigrer en Israël.
Emmanuel Lévinas (1906-1995)
Philosophe français d'origine lituanienne, né à Kaunas et naturalisé français en
1930. Il a reçu dès son enfance une éducation juive traditionnelle. Son travail
philosophique a été marqué par la tradition juive, et par la condition juive ellemême.
Eliane Amado Levy-Valensi (1919-2006)
Psychologue et psychanalyste française. Après avoir suivi des études de philosophie, elle se
marie avec Max Amado en 1942. Le couple émigre en Israël en 1969.
Elle est l'amie de Francine Bloch avec laquelle elle correspondra régulièrement tout au long
de leurs vies. Elle a enseigné à la Sorbonne puis à l'Université de Bar-Ilan.
Source : http://www.inpress.fr/f/index.php?sp=liv&livre_id=417
1
Autobiographie de Manitou sur les site de la Fondation Manitou
http://www.manitou.org.il/la_vie.htm
1

Documents pareils