CÉRÉMONIE DES VŒUX 2007 Nominations rentrée 2007

Commentaires

Transcription

CÉRÉMONIE DES VŒUX 2007 Nominations rentrée 2007
N°91
La lettre de l’École normale supérieure
Février 2007
En couleur sur le web
www.ens.fr/actualites/
CÉRÉMONIE DES VŒUX 2007
La directrice de l’École, Monique Canto-Sperber a adressé
ses vœux aux personnels du site Ulm le mercredi 31 janvier
2007 dans la grande salle du restaurant. Elle a tenu à remercier
les enseignants, pour leur rôle au sein de l’École, tous les
services administratifs, les chercheurs et aussi les tuteurs
qui par leur encadrement apportent aux étudiants ce qui
fait la singularité de la formation normalienne.
Elle a souligné le mérite des directeurs de département et
des directeurs des études qui ont su mener leur tâche à
bien dans une époque de mutation pour l’École (diplôme,
négociations pour les masters cohabilités en Lettres).
La directrice a fait allusion aux travaux actuels dans la Cour
aux Ernest qui devrait retrouver son état initial et surtout son
bassin et sa couverture végétale en septembre 2007.
Concernant la bibliothèque des Lettres, Mme Canto-Sperber
a annoncé que les horaires d’ouverture devraient revenir à
la normale début février.
Malgré ses modestes moyens, l’École fait preuve d’un grand
dynamisme scientifique, la médaille d’or du CNRS remportée
par Jacques Stern et la médaille Fields de Wendelin Werner
en sont de bons exemples. L’École a été classée par le Times
Higher Education Supplement premier établissement d’enseignement supérieur d’Europe continentale en 2006.
La directrice a salué le travail du secrétariat général et de
Mme Meston de Ren, « l’âme de cette maison », ainsi que celui
des deux directeurs adjoints M. Guldner et M. Darmon, des
deux directeurs des études, M. Hare et M. Clavier et de tous
ceux qui travaillent à l’étage de la direction.
Perspectives
Cette année, l’École devrait voir se concrétiser plusieurs projets
importants. Celui mené conjointement avec l’Inspection
générale et l’ENS Lyon de la mise en place d’une hypokhâgne
indifférenciée et celui des cinq réseaux thématiques de
recherche avancée (RTRA) dans lesquels l’ENS est soit membre
fondateur (3) soit membre associé (2). Dans un autre registre,
l’École va connaître dans les 10 années à venir d’importantes
rénovations des lieux de recherche et d’enseignement (sur
la Montagne Sainte-Geneviève et à Jourdan).
Pour terminer, Mme Canto-Sperber a souhaité à tous une
bonne et heureuse année 2007.
INSTITUT DE FRANCE • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Nominations rentrée 2007
L’Institut de France a été créé par le décret du 26 août 1991,
sous la forme d’un service du ministère chargé de l’enseignement supérieur, dépendant de la Direction de la recherche
et des études doctorales. Il a pour mission de favoriser le
développement de la recherche de haut niveau dans les
universités et de renforcer l’interdisciplinarité.
Depuis 1991, un certain nombre d’enseignants chercheurs
sont distingués chaque année par une nomination à I’lnstitut
universitaire de France pour une période de cinq ans. Les
membres de cet Institut, placés à ce titre en position de délégation, demeurent dans leur université d’appartenance ; ils
bénéficient d’un allègement de leur service d’enseignement
et de crédits de recherche spécifiques.
Les nominations sont prononcées par le ministre chargé
de I’enseignement supérieur, sur proposition de deux jurys
distincts. Cette année, vingt-cinq membres seniors et
cinquante membres juniors seront nommés pour la rentrée
2007. Peuvent être nommés membres seniors de l’lnstitut
universitaire de France les enseignants chercheurs titulaires
dans une université française depuis plus de cinq ans. Leur
dossier doit être présenté par deux personnalités scientifiques françaises ou étrangères. Peuvent être nommés
membres juniors les enseignants chercheurs titulaires dans
une université française depuis plus de deux ans et âgés de
moins de 40 ans.
Les candidatures féminines sont encouragées, et plus spécialement dans les disciplines scientifiques et médicales, où le
déficit de représentation féminine est plus prononcé.
La date limite d’envoi des dossiers est fixée au 31 janvier 2007 pour
les juniors et au 15 février 2007 pour les seniors.
Secrétariat général de l’Institut universitaire de France
103 boulevard Saint-Michel - 75005 Paris.
Téléphone : 01 44 32 92 01 – Fax : 01 44 32 92 08 – Mél : [email protected]
DÉPARTEMENT HISTOIRE ET THÉORIE DES ARTS• • • • • • • • • • • • • • • • • •
La photo est morte. Vive le numérique ?
Morte, la photographie ? N’a-t-elle pas plutôt de beaux jours
devant elle - et justement à l’heure du numérique ? Quelle
économie, quel gain de temps : plus besoin d’acheter des
pellicules, ni de les faire développer ! Quelle diffusion : en
quelques secondes, la photo numérique fait le tour d’un
groupe d’amis ; le tour du monde.
Et pourtant. L’image numérique n’est pas la photographie.
Ni techniquement ; ni socialement ; ni économiquement ;
ni artistiquement ; encore moins politiquement, philosophiquement ou éthiquement.
Toi, scientifique, qu’en dis-tu ? Ne penses-tu pas que cette
révolution technologique ait des implications sur notre
conception du temps ? Que les possibilités fantastiques
de modification des images qu’elle implique, cachent des
enjeux politiques de taille ?
Toi, littéraire, qu’en penses-tu ? Le « langage » photographique,
s’il en est un, a-t-il changé à l’ère du numérique ?
Toi, artiste, qu’y vois-tu ? Faut-il regarder une image numérique
de manière spécifique ?
Toi, sociologue, toi, économiste, toi, juriste ; que constatezvous et qu’en déduisez-vous ? La diffusion des images peutelle s’étudier comme autrefois ? L’ère du numérique est-elle
démocratique ? A-t-elle fait naître de nouvelles catégories
sociales, un nouveau type de demande, de nouvelles
préférences - donc de nouveaux mimétismes et de
nouveaux conflits ?
Et pour toi, historien, sommes-nous entrés - et dans quelle
mesure - dans un nouveau type de civilisation des images ?
L’urgence de telles questions est à la mesure de notre
aveuglement devant ces images qui nous inondent.
Portons alors, ensemble, un regard responsable et généreux
sur les enjeux de l’image aujourd’hui.
Photo : Christian Caujolle
Rendez-vous chaque mardi, 10h30-12h30, salle d’Histoire
(escalier D), avec Christian Caujolle, directeur de l’Agence
Vu, et ses invités de tous bords (à partir du mardi 13 février
et jusqu’au 3 avril).
DOCTORIALES 2007 • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 14 septembre
Appel à propositions
2007 (de préférence quatre mois avant la date prévue des
Le ministère délégué à l’Enseignement supérieur et à la
Recherche lance l’appel à propositions pour l’organisation
de Doctoriales en 2007. Cet appel à propositions s’adresse
aux établissements d’enseignement supérieur et de
recherche, aux formations doctorales ainsi qu’aux organismes impliqués dans la formation par la recherche ou dans
le développement des relations entre la recherche publique
et les entreprises.
Les Doctoriales sont des séminaires résidentiels d’une
semaine qui ont pour objectif de préparer les doctorants à
l’après-thèse. Ils doivent notamment s’adresser aux doctorants
de toutes disciplines, quelle que soit la carrière qu’ils
envisagent, et comporter un certain nombre de séquences :
la découverte du monde économique et de l’entreprise ; la
mise en œuvre d’un projet innovant en équipe pluridisciplinaire ; l’information sur le contexte de l’emploi des docteurs ;
l’introduction à la réflexion sur le projet personnel et
professionnel. Ce programme inclura des phases d’initiation
à la communication et des séquences d’évaluation collective
et individuelle.
Le ministère attribuera une subvention de 300 e par stagiaire
aux séminaires qui seront acceptés (dans une limite de 100
stagiaires maximum et de 50% du montant total des dépenses
spécifiques du séminaire). Il appartient aux organisateurs de
rechercher les financements complémentaires auprès des
laboratoires, des établissements, des collectivités locales et
des entreprises.
2
Février 2007
Doctoriales), mais il est indispensable d’en informer la
direction générale de l’enseignement supérieur avant
la mi-mars 2007.
Informations complémentaires et conseil sur le montage des dossiers
à soumettre au ministère :
Association Bernard Gregory
239, rue Saint-Martin 75003 Paris
Tél : 01 42 74 27 29 ou 01 42 74 78 87 – Fax : 01 42 74 18 03
Mél : [email protected]
FONDATION DE L’ENS • • • • • • • • •
Chaire Blaise Pascal
L’appel à candidatures 2007 des Chaires internationales de
recherche Blaise Pascal, destinées à accueillir des chercheurs
étrangers de toutes disciplines et financées par l’État et la
Région d’Ile-de-France, vient d’être lancé. Chaque Chaire
permet au bénéficiaire scientifique étranger d’être accueilli
pendant 12 mois à plein temps, éventuellement répartis
sur 2 ans, dans un ou plusieurs établissements d’enseignement supérieur ou de recherche de Paris/Ile-de-France,
autour d’un projet scientifique, avec un environnement, des
équipements et des moyens de fonctionnement.
Vous trouverez les formulaires sur le site :
www.chaires-blaise-pascal.org.
La date de clôture est le 25 avril 2007.
ÉDITIONS RUE D’ULM • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Dernières parutions
« CEPREMAP », la collection dirigée par Daniel Cohen,
présente en ce début d’année trois nouveautés axées sur
des problèmes économiques et de société bien concrets : le
prix de l’électricité, l’insertion professionnelle des jeunes et
l’expansion du grand commerce alimentaire.
Électricité : faut-il désespérer du marché ?
David Spector
« CEPREMAP 5 »
Au cours des dernières années, le prix de l’électricité sur le marché
libre a augmenté en France autant que chez nos voisins, alors que
les coûts de la production française, principalement nucléaire,
n’ont été que peu affectés par le renchérissement des énergies
fossiles. Comment expliquer ce paradoxe apparent ? Faut-il accuser
la libéralisation et renforcer la régulation publique des prix, ou
au contraire invoquer l’insuffisance de la concurrence et placer
ses espoirs dans la poursuite de la libéralisation et de l’intégration
européenne ?
À partir d’une analyse du marché français, David Spector montre
que ces positions sont toutes erronées et évalue les différentes
politiques possibles face à la « rente nucléaire ».
ISBN 2-7288-0382-8 / 56 pages / 3 e
UE
VENTE THÉMATIQ
Ulm
des Éditions Rue d’
OIT
IE, ÉCONOMIE, DR
OG
OL
CI
SO
,
IE
PH
RA
OG
HISTOIRE, GÉ
à 15h30
11h
jeudi 15 février de , rue d’Ulm
du 45
ll
ha
d
an
gr
le
ns
da
és 2006-2007
nte des nouveaut
présentation et ve récents offerts
livres
s)
e vingtaine de titre
(à choisir parmi un
ou 36 80
au 01 44 32 36 83
Renseignements
esses.ens.fr
.pr
ww
/w
p:/
talogue htt
Consultation du ca
Une jeunesse difficile
Études de Luc Arrondel, Christian Baudelot, Roger Establet, Fabrice
Étilé, Dominique Goux, Marc Gurgand, André Masson, Éric Maurin,
Cyril Nouveau, coordonnées par Daniel Cohen
« CEPREMAP 6 »
À quelques mois d’intervalle, deux visages de la jeunesse française
ont fait irruption dans le débat politique : la jeunesse des banlieues
à l’automne 2005, puis la jeunesse étudiante, au printemps
2006. Ils ont rappelé à l’opinion publique ce que sociologues et
économistes soulignaient depuis longtemps : la jeunesse est en
première ligne des ruptures qui ont accompagné les mutations
de la société.
Cet ouvrage vise à approfondir le diagnostic. Deux thèmes
principaux sont analysés : la précarité de l’emploi pour les jeunes,
l’allongement de la durée des études.
ISBN 2-7288-0380-4 / 238 pages / 12 e
Les Soldes de la loi Raffarin
Le contrôle du grand commerce alimentaire
Philippe Askenazy et Katia Weidenfeld
« CEPREMAP 7 »
La Commission européenne a mis la France en demeure de modifier
sa législation concernant l’équipement commercial. Le dispositif
actuel, issu de la loi Raffarin de 1996, subordonne l’ouverture de
toute surface de vente supérieure à 300 m2 à une autorisation.
Accusée par les uns de ne pas freiner suffisamment l’expansion
du grand commerce, par les autres d’être contraire à la liberté
d’établissement, la loi Raffarin est un sujet de polémique.
Philippe Askenazy et Katia Weidenfeld évaluent ici les conséquences de cette loi pour l’ensemble des acteurs dans le secteur
alimentaire. Née pour casser l’essor du hard discount, la loi a
effectivement érigé des barrières à l’entrée de nouveaux concurrents. Mais le système, à l’application incertaine, a engendré
d’importants effets pervers pour les consommateurs comme
pour les travailleurs.
ISBN 2-7288-0384-2 / 48 pages / 3 e
ANNONCES • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Bourses L’Oréal-UNESCO
Prix SUAE de l’étudiante de l’année
Pour favoriser l’accès des femmes aux carrières scientifiques, L’Oréal
France avec le soutien de la Commission nationale française pour
l’UNESCO et de l’Académie des sciences crée 10 bourses d’un
montant de 10 000 e chacune pour des étudiantes françaises
doctorantes en 3e année de thèse qui préparent un doctorat en
physique, en chimie, en sciences de l’ingénieur, en médecine ou
en biologie. Vous avez jusqu’au 15 mai 2007 pour envoyer votre
candidature.
Pour obtenir un formulaire de candidature et plus de précision sur
ces bourses : www.pourlesfemmesetlascience.fr
La Société universitaire des amis de l’étudiante présente la 2e
édition du prix de l’étudiante de l’année. Il s’adresse à toutes les
étudiantes de plus de 18 ans et de moins de 26 ans inscrites ou
souhaitant s’inscrire dans un établissement supérieur parisien. Ce
prix récompense trois étudiantes au parcours remarquable et au
projet d’études intéressant qui n’auraient pas les moyens financiers
de mener à bien leur projet. Les inscriptions sont arrêtées au 31
mars 2007.
Dossiers de participation et règlement :
www.etudiante.fr
Concours développement durable
Prix Entreprises pour l’environnement
La Recherche, l’ADEME et Generali organisent le 3e Concours
génération développement durable sur le thème « Comment
économiser l’énergie à la maison? ». Si vous avez entre Bac et Bac
+5 et des solutions à proposer afin de réduire notre consommation
d’énergie, vous pouvez participer à ce concours individuellement
ou en équipe (2 à 4 personnes) en vous inscrivant sur internet :
www. concoursgenerationd2.com. Vous avez jusqu’au 31 mars
2007 pour envoyer vos dossiers.
Si vous connaissez une innovation à l’étranger qui contribue à améliorer l’état de la planète et si vous souhaitez qu’elle soit appliquée
en France, faites part de vos idées en participant à la deuxième
édition du Prix étudiant entreprises pour l’environnement (EPE). Ce
prix est organisé par l’EPE en partenariat avec la quotidien gratuit
Metro. Il suffit d’envoyer un rapport personnel et original d’une
vingtaine de pages avant le19 mars 2007.
Pour toutes informations utiles: www.epe-asso.org
Février 2007
3
ANNONCES (SUITE) • • • • • • • • • •
CINÉ-CLUB • • • • • • • • • • • • • •
Prix PLUME
20 février – Le Ventre de l’Architecte, Peter
Greenaway (1987)
27 février – Arsenic et vieilles Dentelles,
Frank Capra (1944)
6 mars – Main Street – Martin Scorsese
(1973)
13 mars – Brazil – Terry Gilliam (1984)
Comme chaque été, l’Université de Metz invite tous les étudiants
de moins de trente ans des universités francophones à participer
au concours d’écriture du prix PLUME (Prix littéraire universitaire
de Metz Été du livre). Le choix des sujets est libre, les écrits (conte,
nouvelle, récit, théâtre) ne doivent pas dépasser 4 pages dactylographiées (format A4). Les œuvres doivent impérativement parvenir
pour le 31 mars 2007.
Détails du règlement: www.etedulivre.com
Mardi - 20h30 - Salle Dussane
3 e pour les membres du COF / 4 e plein tarif
PROCHAINS RENDEZ-VOUS • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Géographie
TAO
PHILIPPE SAN MARCO, administrateur civil au ministère de l’Intérieur et
professeur associé de géopolitique à l’École, animera au deuxième
semestre un séminaire portant sur « La mondialisation au prisme
de la Méditerranée : enjeux territoriaux ». Le champ d’expertise de
Ph. San Marco (les questions de coopération euro-méditerranéenne
en particulier) mais également ses responsabilités politiques d’élu
local au sein de la mairie et de la communauté urbaine de Marseille
rendent sa lecture des enjeux particulièrement intéressante pour
tous ceux qui s’intéressent aux questions politiques dans l’aire
méditerranéenne. Les huit séances du séminaire se concluront
par un séminaire de travail de trois jours à Marseille fin mai, qui
permettra de rencontrer des acteurs de terrain. Les élèves de tous
les départements de l’École sont les bienvenus. La première séance
aura lieu le 15 février de 10h30 à 12h30 en salle Beckett.
LUC ANDRÉ, professeur invité par le Département TAO de l’ENS,
est accueilli au Laboratoire de géologie pour un mois à partir du
19 février 2007. Luc André, est professeur à l’Université Libre de
Bruxelles et Directeur de la section Minéralogie-PétrographieGéochimie du Musée royal de l’Afrique centrale à Tervuren.
Ses domaines d’élection sont la géochimie et la biogéochimie,
en particulier dans leurs applications environnementales qui lui
ont aussi permis de tisser des collaborations avec le Laboratoire
d’écologie de l’ENS. Les isotopes du silicium lui servent de traceurs
depuis les étoiles jusqu’au cycle sol-plante, en passant par les
dépôts sédimentaires et les précipitations des systèmes hydrothermaux. Mais ses intérêts ne se limitent pas à cet élément, puisqu’il
pourra aussi nous parler de l’intérêt des carbonates biogènes dans
l’enregistrement des conditions environnementales. En outre, il est
membre du conseil scientifique du Département Mathématiques,
Physique, Planète et Univers (MPPU) du CNRS.
Conférence : « L’enregistrement des conditions environnementales
dans les carbonates biogènes : potentialités et limites ».
Mardi 27 février, 11h30, salle 316, 3e étage bâtiment Chimie 24 rue
Lhomond.
Plus d’informations sur : www.geographie.ens.fr
Transferts culturels
Christophe Charle, « Histoire comparée des théâtres : quelques problèmes de méthode ».
Vendredi 9 février, salle Henri Cartan, DMI 2e sous-sol, passage rouge.
Dominique Bourel : « L’invention allemande de la Méditerranée ».
Anne Sommerlat : « L’invention de la Courlande ».
Littérature
Vendredi 9 mars, salle Henri Cartan, DMI 2e sous-sol, passage rouge.
Stéphane Vachon, « Balzac, la science, et Flaubert ».
Samedi 10 février, 10h00-13h00, salle Dussane.
Journée franco-suisse « Les scènes de l’écriture ». Journée d’étude
de l’ITEM.
Samedi 10 mars, 9h30-17h30, salle Beckett.
Cinéma
MICHAEL ZIMMERMANN, professeur invité du département Histoire
et Théorie des Arts. Méta-média - Peinture cinématographique
et cinéma pictural en Italie - 1908-1915. Les lundis de 16h à 19h
en salle Weil : 26 février - 5, 12, 19 mars.
Physique
Dominic Vella (Dept of Applied Mathematics and Theoretical
Physics, University of Cambridge. GB) : « Capillary interactions
between floating objects ». Mercredi 14 février, 11h, salle Conf IV.
Archéologie
Monsieur Kazim Abdullaev organise une série de 6 cours sur le
thème de « La survie de l’art hellénistique en Asie centrale » à
partir du mercredi 7 février, salle F de 14 à 16h.
Conférence de Madame Ouidad Khoury : « Les églises antiques
de Syrie du Nord : un patrimoine à préserver ».
Mardi 13 février, 12h15-14h, salle F.
Conférences de 17h30 à 18h30, salle Dussane
Osmund Bopearachchi (AOROC) : « Chronologie et généalogie
des premiers rois Kushans : nouvelles données ». Jeudi 15 février.
William Van Andringa (Université d’Amiens) : « Les fouilles de la
nécropole de la Porta Nocera à Pompéi ». Jeudi 8 mars.
Philosophie
Philosophie du langage et de l’esprit. Paul Égré (CNRS) : « Savoir,
croire, et questions ».
Lundi 5 mars, 17h-19h30, salle des Actes.
Positions et arguments. Thème : L’existence. Cyrille Michon
(Université de Nantes) : « La preuve ontologique de l’existence de
Dieu ». Lundi 12 mars, 17h-19h30, salle des Actes.
Philosopher du dehors : du point de vue de la dramaturgie.
François Regnault (université Paris-VIII) : « Des coulisses au parterre et du parterre aux coulisses. Autoportrait d’un philosophe
amateur de théâtre en « dramaturge ».
Lundi 19 mars, 17h-19h30, salle des Actes.
Chimie
Clotilde Policar, Université Paris XI- Orsay : « De la dismutation
du superoxyde aux glycocomplexes : vers une approche
modulaire en chimie bioinorganique ». Mercredi 14 mars, 11h,
salle R 16, 24 rue Lhomond.
Contact :
Secrétariat général : [email protected]
Envoyer vos annonces avant jeudi 12h pour une parution le lundi