ET L`E fAT - Toulouse.fr

Commentaires

Transcription

ET L`E fAT - Toulouse.fr
LA Ni
ION
ET L'E fAT
Abois mots dont on confond par- frietud dee 51'Etat et la
fois le sens r patrie, Etat, Nation.
Sans dcete parce qu'ils recouvrent
la menue confirmite géographique.
Ce cent là trois aspects de la mecie
réalité, dont il :cet cependant nePessaire de préeicer les signifies,
bons respectives.
p
confiance du
use
,
'obligation oû' se trouve, désormais,
tout gouvernement de fixer la composition, le rale, les pouvoirs de ces
Rédaction nt A ,nfrad. e36. me Regacialne. TOULOUSE
33' AN-NEE.
corps intermédiaires entre le chef
de l'Etat et la nation. Lier 1m indiIl leur faut, à touo trois, le sou- vidus
, écrirais-je il y a
tien du territoire. On pense, pour :plusieurs mois, tel est le but a atelfacurt à la configuration de la teindre SQ55 peine de n'avoir qu'uFrance. Et sans cette image initia- ne autorité de principe, scependue
le, il n'y aurait, chez personne, le dans le vide et sans assis. solid.
sentimcet de la patrie, de la nation, dams le pays.
de EEtat. Mais il pourrait y avoir Il y aura donc une représentation
dru .pirations collectif.. La cons- cedelle des forces vives de la nation.
titution d'un territoire peut être ar- Une fois majeure, la nation, en effet
bitraire. Elle né de chance de sur- ne se laisse ni proscrire, ni même
vivre et de durer que si elle a pour prescrire. Surtout lorsque le poubase une nationalité r Cent-à-dire voir a, par suite du malheur des
un ensemble de traditions histori- temps, la périllecee miceion de s'aques, de communautés linguistiques dresser à un peuple qui souffre et
que, par conséquent, il a besoin,
celigieus., ethniques
Il arrive pourtant que la cristalli- pour justifier son autorité, de plus
sation d'ans tel a..mblage soit ren- de confiance encore qu'aux heures
du plce facile par la réalité géo- normales de la vin collective.
graphique Ainsi, la France possè- Or, une nation, c'est, nous l'ade en quelque sorte des front.ea vonS vu, .centiellernent, un .semhaturelles, que l'histoire humaine a ble de traditions, de pensées, de
respectées « grosso modo ce Da= croyances. Il se dégage, à chaque
/Ces limites, l'histoire pouvait enfer' période de son histoire une aspirafiler une autre sorte de vie natio- tion générale, qui marque l'orientae. Mais il fallait d'abord que ces tion de la volonté natio=le. Sous
géographiques fussent at- Ira formes provisoires par lesquellcn
(imites
pensée
eint..
s'exprime à toute
époquel
i lafaut reAutour d'une famille, la royauté directrice d'une nation,
e, constitué le tenitoire. A la façon trouver ce qui en fait la permanen/l'un propriétaire qui arrondit cha- ce. Ainsi, par exemple, le socialisrpie annee son domaine. Bo.gogne me traduisait la volonté essentielle
=rait pu Icesperter sur France. Ce d'être du côté des humbles, de les
qui importe, c'est que la continuité élever, non seulement sur le Plan
dynastique a été le premier sou- niatériel par Diatittioi de meilleurs Sas
tien de la patrie. Le scetienent col- laites, mars aussi d'aceurer leur lilectif n'est venu corsolider cette bération en affranchissant l'Et.i
propriété familiale qu'en réaction den tutelles oppressives, de toutes
Contre Icenvalcescur anglais, après
l'admirable symbolisme de Jeanne
d'Arc. Main oz, pouvait encere, beau
coup plus tard, S'engager dans les
N' 11981
SUR TOUS LES FRONTS
Le mauvais temps
calme les belligérants
et les positions restent inchangées
Gros engagement naval en Méditerranée
Le 8 novembre, nos unités d'aviation
opérant sur les fronts du centre et du
sud ont détruite cm mis hors de combat 30 chars ennemis, une trentaine
do pièces d'artillerie de camPagne, 050
camions transportant de l'infanterie et
de l'armement, plus de 80 motocycletpes opérant sur le front du Nord de la tes,
plusieurs autobus d'état-ma. 8.0
fille de Tikhrinn, important noeud de ...ions citernes, no fourgeoss M'Amcommunications.
mobiles. et dispersé et rorontlun Crees
Le même ceMmuniqué spécial an- tif d'infanterie équivalent à deux bu.
nonce que le nombre total des imices- émairu
mers fers par I. troupm allemandes Une unité de chars opérant sur le
sur le fnont Est depuis le début de la front sud a détruit, au cours des comcainfiagne est de trois millions six cent bats qu'elle a livrés les 5 et 7 novem-
Padjanction rà n antiseptique cbtanaos
r. 000e.i1 Pas z.
sommateurs.
LE NUMÉRO : UN FRANC
Trois
',lois
apre's
chemin de fer Leningrad-VolOgda.)
blindées, gs camions efternes, 25 wa..
c1100cvs,lOaIleOicOd000 AS chars
de combat 4 poStes de projecteurs et
lue .e heaumes.
Lia. R. S. s. NOMME
sa Natiegaux GENENAUX
Le conseil d. commissaires du
erie
Pio a annonce hier soir
nominations de getiOraux, unlae p. importante depuis le début de la guerro
NINGRAD
"TAQ" UIRRLECE
La radio allemande annonce mie des avions de
attaqué,
hier,
allemands
ont
combat
avec succés, des objectifs militaires de
Berlin, 10 novembre.
oLbsee"enim'ces
de dépôts de ravitaillement.
110-PérAVIer:".".
et l'interdiction qui leur était faite disparus et à remettre en état /es a5%e rd7rel" P-r."'eren
mines hors d'usage. Voilà pourquoi nos «flaires alimentais.. Il rase troude manifester toute activité.
et autant que durera la situation er des ersatz et des procédàs de conOn saille mal qu'a fait à la Frannous avons servation, soit, niais prenes en pitié nos
ce, l'esprit fanatique qu'il soit de créée par la guerre
n
ne nous ites pas
droite ou de gauche C'est à lui que besoin de solutions techniques Plus etrailles,
paa
nous devons la division profonde de que de solutions politiques; d'un iimporte quelles drogufaes. N'oublieravaler
les organes humains ont conservé
l'opinion publique et l'absence de pouvoir central fcet, plus que d'as- que
leur délicatesse, leur vulnérabilité. Décette unanimité indispensable pour- semblées délibérantes,
h. O Toulon, des matelots sont morts
Agir vite et parer aux diffiefitts pournvoir
tant, dans les heures de tristesse.
mangé je ne sais quel nouOn peu souhaiter que /es diverses du moment, en préparant un re- gat.
nuances de l'opinion, soient tirées tour à la vie normale, telle est la e Cerclieo à nous alimenter quand
de la palette journalistique. Mals Il règle. Il nous arrive souvent d'en- ménie, ecst louable; nom omis eu
amants tris °Migrés: mens pitié, mesne faut pas jouer avec /e feu. La tendre des critiques en apparence sinus
pitie pour nos homme ! Ainsi
France a Vécu des moments diffi- puetifiées. On oublie qu'il a fallu
ciles. File en supportera d'autres, tout immoviser en quelques mois, °doit s
André 55550f n.
dont il a besoin. On oublie qu'un voulu par la Légion, sont dm indiparti c'est avant tout une théorie et ces certains d'un état d'esprit f0'
après, une solution dogmatique aux vorable. La reVolution nationale
n'est passible que dans ce climat
problèmvs de la réalité,
Or, la réalité brise les dogmes et S'en écarter, serait aller à des nomles bilIevceées Idéologiques. La ques- plications inérttables. Nous n'en
lion des transpor/s, pour ne press avons pas besoinn. Le Maréchal ne
Ors qu'un exemple, ce n'est MM lia pas voulu. La Maréchal ne le
momentanément, le privilège des voudra pas,
Paul DORNAIN,
actionnaires et des compagnies. le
endommagés.
D'importantes
d'avions allemands ont lance des bombes incendiaires et explosives sur Mss.
LA SITLIATION
AUX TRAVAUX IFOROES
On apParis, lé novembre.
prend de Nancy que le tribunal
spécial a condamne Ia. femme Desirat, née Marcelle Solan, âgée de
31 ans, employyce aux cesur.ces
En Crimée il n'y a pas non plus de
:ils sont 'éloignés de 20 à 30 kilomètres.
i C'est 10 début don investissement qui
dessine vers "nases le Sud-Est.
Le comma. i seD'aute
Moscou 10 novembre.
part, devant Kertch ils sont
niqué du G. Q. Cl. de l'armée rouge en i arrives d'après une dépêche de Rome,
date du 9 novembre au soir donn, les :à une cinquanta,ine de kilmnètres de la
renseignements suivants,
Pendant ces marches d'aPPMehe.
.
I
leur.
CoTigjtuuel:'e'rfilreemim
sur tous les fronts. Les combats ont été
particulièrement violents dans le uns.
5 Selon des donnéeo encore incompkété détes, 10 appareiLs allemands
truits le 13 novembre. Nous aven. Pendu
deux appareils,
rayai
u
Lacharte
nouvceux organismes des élé- reSSéS qu'incembera le cein de Éxer
A peine la Charte du Travail entelle sortie que les questimas fusent ments appartenant rune anciens nyn. les attributions particulierm confiées à certains comités sociaux inCanots, osions an lédératiasa.
perle.
Quand sera-t-elle appliquée ? Que mise en application se ponceuivra au terprofessionnels, d'indiquer le rôle
faut-il entendre par famillus profes- foret à m.ure de la publication des respectif des organismru professionnel. et quelle cera Icer mm- décrets ou dispositioce réglementai- .sionnels et des pouvoirs publics: dans
la formation professionnelle appo Bon ? Comment seront eomp.és res prévus à la Charte.
Lu texte de la Charte laisse no- prentissage, perfectionnement, reles'comités sociaux 'Et la constitutamment aux Minista-ro intéressés le cicesement, promotion ouvrière qui
tion des Syndicats ? etc...
La Charte du travail n'est que la scan de fixer la nomenclature des sont essentiellement d'ordre corporro
structure 515 15 nouvelle orge/usai:mn fomillea prof.simmelle et la répar- tif ; de déterminer la composition et
tition des indcetrces et commerces le fonctionnement des Tribunaux du
du travail et de la vie sociale
canevas sur lequel le Gouvernement entre familles professionnelles de dé- Travail.
va travailler et édicter dra disposi- terminer les conditions dans lesquel- Enfin la censtitution des Synditions spéciales ceceernant chaque les seront formés les nouveaux syn- cats, comités sociaux et grcePemests
titre de la Charce et qu'il eut été dicats professionnces uniqu.. C'est profesmonnels va entrailles automaimpossible d'intégrer au texte lui- également un décret qui fixera la tiquement la dissolution des anciens
même. Il y a en effet toute une or- composition elle mode de désigna- syndicats, unions ou groupements
ganisation nouvelle à mettre sur tion du conseil d'administration syndicaux de toute nature. Ce sera
pied dans le cadre de la Ri et ce chargé de la direction du syndicat une gr.ce question et délicate que
n'est pas d'oc trait de phune que professionnel.
Il essora de même pour la dési- diienst édeti ont edsansorlge.sueicoan.stnoiqor
l'on peut pascer d'une organisation
gnation
des membrm des conseils tantes 010cm que 1 inventaire et la
sociale à une autre.
Tout d'abord quand la Charte du d'administration des Unions et Fé- dévolution des biens des anciens
Travail sera-t-elle mise en applica- dérations professionnelles groupant syndicats aux nouveaux organismes
les syndicats d'une même Profecemn aussi un règlement d'administration
tion ?
Cette mise en application sera en- lesquels membres seront élus par publique fixera les détails d'intégratreprise dès l'achèvenrcet des tra- leurstlroons ou Fédérations dace les tion et do dévolution des biens.
vaux des oomMissions provisoires conditions à déterminer.
Tels sont les différents textes
D'autre part on sait Ose la Char- qu'il
instituées pour chaque fa/Mlle proreste à promulguer en vro de
fessionnelle et dont la compfisition te institue des Comités Sociaux lo- l'application de la Charte du Travail
caux,
régionaux
et
nationaux
sur
le
sera fixée par arrêtés du ministre
fur et à mesure de leur publics.
du travail aux fins de rechercher et mode tripartite leur effectif et le au
tion nous en doncetons l'essentiel
fixer les limites dm circo.criptions mode de désignation aux différents dans le iourns en bis. faisant suivre
échelons local, régional et nations le cas échéant d'exo,iCations utiles à
attribuer ace organismes nyndiu et corporatifs locaux et réglo- sera ufféricereenent fixé par le Mi- leur borine interprétation.
dc proposer 1va conditions de nistre du Tsar dl,
M. Lnsie BETEMPS.
.,eereet et de finition an sein Ce sera au= a. Ministres inté-
les Russes fortifient la pointe de la
Caucasie qui fait face à la Crimée.
(De
Paris-Soir
Jf'enr'' 'TD°U.
DES DEUX COTES
DE LA MANCHE
,15:yotreefn'Anigletei
LE
Ils
CHEF DE LJETAT CHEZ 1,10 PAYSANS DE MANCE
instantané inédit di, Maréchal
de la vishe dose ferme.
et est rentré au port avec de graves
avaries. Une grande partie 0m naufragés ont o. sauvés.
'
PETAIN,
photouraphie
au cours
V. 251.264.
sociales, à huit ans de travaux forcés.
On a découvert chez elle of
nombre considérable de documents
en faveur de la propagande communiste.
On apprend également de Lille
que le tribunal spécial de Douai a
condamné la femme Liep Kienioz,
âgée de 23 ans, à vingt ans de travaux forcés POUT Propagande n04.numiste.
DANS UN GRAND DISCOURS A MUNICH
A l'aube, des avions torpilleUrs
boras cm attaque es unités navales en-
nemies. Un croiseur a été atteint de
deux torpilles; un destroyer a été atteint dune.
D'APRES LES ANGLAIS
taquait le nord-ouest allemand, d'ist Malgré la disproportiOn des forces,
l'en ne signale anem dommage maté- l'ordre
combat fut donne ace croiriel, mais quelques tués et blessés civils. seurs « de
Amora » et a PenelOPe » et aux
Entre le 7 et le 9 novembre, la Royal contre-torpilleurs a Lance »
e Livedie
New-York, 10 novembre. -- La
radio américaine diffuse la dépêche
suivante de Londres
a Le docteur Ckaba Weizman
chef du mouvement sioniste, a violemment critiqué hier le gouverne-
DEUX MILITANTES
COIDIUNISTES CONDMINEES
EXPLICITE
LE Cerernuaul.verer
N'EST
bre,AnoortroTuies
Une armée Mitre
des menées communistes
leur 0050111e scu,sco. D'uns
=Mu.
coca, ils approchent de SCbastopol dom
cou.
blics.
La répression
russes ont été percées dans la région
I
---
avec le conCOurs dvo pouvoirs pu-
tine ont rejoint Earmee britannique du Moyen-Orient, mais qu'ils
ne sont pas. reconnus comm. ceinstituant Une e farce juive ce
de Vorochilovgrad, Une dépêche russe
Ent-es le *,^^e,',0^1^0dans
&'111O.;co;,1 Jaz
du I su muons. oosoocçulOn0000sraire
nombre'
de
trains
adetruitun
a
ec grand
brou'. duos Oic'ouiecolbensandc.
formations
ennemis
les de France, des manifestations
du souvenir auront également lieu
s Le doc.. Weizman a ajouté
que près de lm« juifs de Pales-
Deyant MOscou, dodu a stgnaler
=
vernmnent ait demie que la journée
ne sera pas Chômée elle sera cependant comme l'année dernière cessas
ers au souvenir de nos morts.
A Viohy, des cérémonies funèbres
se dérouler.nl en présence du gouvernement. Dans bien d'autres vil-
ment britannique parce que semai n'a pas forisé une rcenée combattante juive.
que dm oscillations d'une portec Imm13ASIS LE SECTEUR SUD
anent tactique.
G. Q. G. du ruiner, 10 novembre.
Dans le secteur de Kalinine, on se
Dans la nresqu'ile cle Crimée, des ar- bat toujours dans les quartiers nord
rières-gardes ennemies qui opposaient est de la ville.
une résistance opiniâtre. ont été refoulées h l'est de Sébastopol et h. l'ouest con ge -11t eee Ornuebo'.'Ves'earke.
de Kertch.
Sur la chaussée de Smolensk, le front
Des attaques aériennes ont été effec- passe toujours au voisinage de moisi..
tuées de jmm et de nuit contre sceas- Plus au sud il osa indiqué a, l'est. de
topol, des incendies se sont déclares Kaluga.. Enfin, la bataille continue â
réservoirs de carburants.
Cane
Dans le port. un croiseur et un grand Toula
I
Sur le front du Donetz une depéChe
navire marchand ont été gravement [hongroise du 9, annonce que les /tins
L'Amiral Platon
a Djibouti
L'anniversaire
de l'Armistice
/meures de malhcers particuliers, viennent pénibles. La circulation
ni de solutions fragmentaires ou des marchandises, la circulation du
partisan.. Les maux dont nous sang, sont indispensables aux Etats
souffrons, ne peuvent recevoir, ou et a. individus. Nous vivons au
supporter que des remèdes d'ordre ralenti, comme des malades.
national ou os:mincie Qui pourrait Et il nous faut redouter les einob
Viohy,y 10 novembre.
Demain
mieux les connaître que le pouvoir tons fortes.
alisetcgs raiemeritateles les Le secret de la politique du Maré- 11 novembre, anniversaice de l'ar, des chal est là. Empêcher que les que- mistice de 1918. Bien que le gougaranties
Le coin des skatèges
dant a /a Finlande de ntirer ses trou
la P. du front russe sera remise dans
c'est moi z. Louis XVI dut compter dru formules. Imam en actes, dans
per.
vivante
réalité d'une façon
el ues :ours
:avec la nation.
tie
iniconnormuu par un public souvent mal charbon, de lubrifiant et la Pénurie "eceee,sfet're:ik,,
des wagons.
fléchir, mais à la condition que dans
Le 12 août dernier, le eh« de PE- On a pu modifier' la structure fl- six mois les f Mirants auront trouvé
tat prononçait un discours dans le- assolées des grandm organisations
quel il annonçait .e série de ré- ferroviaires, limiter le profit, on no Pre do c'o sO'!Mag-r7"'"'
Mes bons messieurs, chercher vite
farm.. L'une des principales était n'est point encore Parvenu à rem- et sshercl!er
Délivremnpus
is suppression complète des partis plaeer Instantanément les :sagace
autantloi
geneag et trente-huit généra. nia.
On mande
Dern, 10 novembre.
d'Helsinki, au D.
On estime, dans les milieux bien infonmês que la réponse finlandaise aux
représentations des Etats-Unis deman-
ni prend son rôle
Mentor très ree sériez. (et ce n'est pas
nous gni nous en plaindronM
déraie a répond non.
Messieurs, a insistd le présida«,
de la Comtniss'on des confitures, M.
Tenon, messieu q prenez mi pitié notre stock, nous sommes dans la marmelade, c'est entendu, tdri,soanomoMs
rie lo manger s ine quand la bise sera
Les réalisations du gouvernement minimum de salaire des employés. venue; autoris emous umslirodeoe.
du Maréchal ,ne sauraient être mé- des ouvriers ce sont r /absence de nos tonneau« un peu d'acide ben-
chefs des diverses branches de l'an- relies intestineo renaissent, faire
tinté économique, patronale et ou- comprendre aux diverses ncences
de l'opinion qu'il n'y a de pOSS1ble
'edier 'définition, les partis rilaPPer- qu'une Poddque s se-de du e.'''Verlent point des suggestions, ou des nement, car on s'impose pas des
renseignements, Les hommes qui solutions dogmatiques qualifiées
1m
représentent, dans toutes les pretentieceement de révolutionnaitrente-deux mille.
60 chars et plus de deux bataillons sections social., tiennent h eux ces. Ce sont les situations révolu.
(Tikhvin ou TiChvin se trouve Sitr la Ime,
d'hufantene
Motorisée.
Tiohvina, affluent du lac LadOga,
Du ler au 8 novembre, une unité tour trop de fibres, sont trop impre- tionnaires qui a.ppellent les solu111 kilomètres à Pest-sud-est de Lenin- d'aviation opérant sur le fronl central gnés d'une dcetrine ou de préjuges, lions radicales L'épuration des adgrml. C'est une station de la ligne de O détruit 332 camions, 9 automobiles pour offrir à l'Exécutif la caution ministrations, le rassemblement
ee,
s
lement avait d mondé à l'Académie en
médecine de dé lares publiqueMent
C. C. Pastan% 3.277
avec l'hiver qui vient. Dans sa ggan- que le pays a épuisé ses stocks et
de sagesse, le Maréchal a compris que, comme les gens qui ont une
qu'il n'y avait pas dans ces con- maladie de coeur, les efforts lui de-
Sur le front russe
DANS LE SECTEUR NORD
PRISE DE TIKHVINN
PAR LES ALLEMANDS
spécial du haut comaussi de celle des trusts. On voit Un oorainunque
des fOrces armées alleman
trop la première. Et l'osa oublie vo- mandement
des annonce l'occupation, par les trou-
.s
MARDI 11 NOVEMBRE 1911
LA GUERRE
le dire un peu vite, de la tutelle des
syndicats de feamtionnaires, mais
sonnelle et, pour tout dire, imam,
Il est Mufle de vouloir re.mier r,e;
tout l'essentiel de ces aspirale coinnu de cette évulution révolu- tions.
tionnaire. L'Etat a PM &Puis,
Paul RIVES.
changer de forme politique ; il a
toujours dû s'appliquer à exprimer
la volonté nationale, m'iule sous la
1' ormille autoritaire de l'Empire.
Napoléon ler a pu se croire sincèrement le continuateur de la révolution. Il s'est, en tout cas, efforcé
de In paraitre. Et même c'est parce
qu'il y avait récesi que sa popularité fut, dès le départ, aussi grande
Le
La dictature impériale pouvait PasVichy, 10 novembre.
ser pour plus supportable que l'au- contre-amiral Platon, secrétaire
tacratie royale, parce qu'elle avait &Etat aux Colonies, accoMPakmé
une origine populaire. Ce convenir du capitaine de corvette Chais,
n'était pas effacé cinquante
chef de son secrétariat particulier,
ylue tard. lorsque Napoléon III pas- a quitté Vichy mercredi dernier
sa de la République à l'Empire avec dans la certes, se rendant à MarIn consentement de la Nation.
seille-Marignane, d'où il est reparti
On pourrait même dire que plus en avion le lendemain matin pour
Ils sont autoritaires, plus les ces- Djibouti
Le secrétaire d'Etat apportait
setnements doivent veiller à exprimor les aspirations profondes d'une au gouverneur Nouilletas, à l'adnation. C'est pourquoi, dans le mes- mirable population civile et milisage qu'il vient d'adrescer à la taire française, l'hommage du go.
Commission de la Constitution, le versement et de la nattera
Le contrenmiral a repris la
Maréchal a insisté sur la nécessité
du concours populaire : « Vous étu- mute de l'air dimanche dans la
dierez surtout, a-t-il dit, l'organisa- soirée. Il est attendu à Vichy au
tion du Circuit continu entre Faute- début de l'après-midi.
200.43
L'Académie
c. tutelles ; pas seulement, conune
on profite souvent de lloccesion pomi
armées étrangères sans être accusé de désertion. Descartes suivait
les armées étrangères sans être ac- entiers la Seconde.
cusé ne désertion. Descartes suivait Ainsi pourrait-On rendre l'Etat à
les armes d'an prince =es. et Vol- a nation.
Ce qui revient à dire que, si à
taire cencefilatie le roi de Prusse.
La royyauté avait donc pu, après travers les cotre ceterméndiameu des
de longues guerre:, centre la féoda- diverses rceresentations de la vie
lité, élarge ce territoire et radier- nationale, a tom les échelons, l'Emir ?Etat, sans avoir encore suffi- tat veut garder son autorité, il hu
samment établi la nation. Il fallait faudra élaborer, exprimer, mettre
doue sue la nation prit cm:science en oeuvre une doctrine qui exprime
d'une solidarité à /a fots matérielle In tendance mairrease de la volo-nté
nationale. L'Etat n'assurera et n'afet idéglogique. La royauté aurait
réaliser cet idéal. Sa lutte contre fermira son autorité que s'il réffête
ira fcedace la fit un mommrt appa- In nation. Il ne rendra en-force et
mitre comme un facteur d'union sa sévérité supportables que s'il les
territoriale, d'ordre, de Proteetion Milice pour llberer la natice.
des faibles et des humbl.. L'Etat Cela suppose donc que l'unité de
de droit divin apparaissoit comme /a nation soit faite, en toute clarté
un progrès non seulernmrt sur la à travers les synthèses nécessames
féodalite, mais aussi sur Ira rivali- et que / Etat et le rissole se recont. et 1m discontinuités des dynas- naissent les mêmes cep:rations funties royales. /I marq= seulement =mental.. Donc, le problème prinuns identification nécessaire entre cipal est d'absel_pplitiq_ue ,C'est
cet Etat et la nation. Non qu'il fut par nette dcethice qu'il fait cornévident que la rOyauté se rangeait mencer. faut que reg= se déteie..
pour que le peuple sache si Son
du côté des privilèges, ce fut la révolution française, par laquelle la gouvernement a les mêmes aspiralui, et puis que s'étai- t dénation prit en charge l'Etat Louis tions que
XIV pouvait encore dire « L'Etat fini, il traduise non seulement en
Souei..sr de leu canserrer les stocks
de confiture q 'on nons ménage pour
Io mammite s son (il o en a des
liers de tonnes , 1¢ service du racinal.
SOCIALISTE
illiMMIIIS1111111111nOttalnallt
lys » et neUf des dix navires marchands
de2«,1p lect:; furent incendiés et coulés.
Le Chancelier du Reich
dénonce le danger que font
courir à l'Europe les Soviets,
ces "Huns modernes"
aviateurs britanniques n'ont. de ce fait » Duc deS bâtiments transportau des
munitmns es fit explosion. Le dixième
pas rejoint leurs baseS.
navire, qui jaugeait environ 10.000 sennes. fbt laissé en flammes. Dix hel,res
Plus tard i/ brbLalt toujours. Ou peut 71 proclame sa puissance intacte
le
considérer également comme perdu.
EN AFRIQUE
ranci le, vaisseaux de guerre itaTOBROUK ET mARSA-MATROUN liens, un contre-torpilleur au moins a
Olé coulé et un autre aéré sérieusement
PILONNES PAR LA LUFTWAFFE
A Tobrouk, te g novembre, les bomNores crocs signalé hier le dis-5
1 .c,ne"c'jz7117et'le':nu'relutté
bardiers allemands, on piqué, ont lour- que.
cours
du chancelier Hitler a Munich,
dement arrosé des nomtions de comet
sa
substance
générale.
« PERSONNE NE POURRA
pagne, La nuit suivante, l'a été le tour
LE cONTRE-TORPILLEUR
LIBERER LENINGRAD
suite
L'analyse
parvenue
par
la
de l'aérodrome anglais situé a l'est de
COSSACK sa ETC GOULE
Marsa-Matrouh.
révèle le tif intérêt qu'il Présente Pour ne citer qu'aa exemple, je
et donne un
avertissement aux Etats-Unis
Londres, 19 novembre.
SUR MER
Les Anglais détruisent
un convoi italien
en Méditerranée
L,Aniiraute
nubile le communiqué suivant
e L'Amirauté a le regret d'annoncer
ia perte du contre-torpilleur e Cossack s manitaine R.-L Beerghonl, qui
a été coule. »
C'est le contre-torpilleur a Cossa« »
dont l'Amirauté britannique vient d'an-
noncer la perte, eul e,eit abordé et
fait échouer. le 15 février 1040, °amies eaux norvégiennes le navir,
mand a Altmark ».
D'APRES LES ITALIENS
Le a Cossaek aconit libéré le; que/Commumque que 300 u 400 prisonniers transportés
Home. 10 novembre.
par I' « Ananark s et qui provenaient
du G. Q G. dea forces années italien. des
équipages de bateaux coulés par
nes
dig'ireéeFr ee.aq'n'rn= Î.t1'
des navires allemands
.Cc
vio ion de la neutralne norO,, 9 novembrf Par am:formation na- égie. ne par un navire de guenee botcrunnname Les bateaux at,mes tannique avait provo,. de vives proantres.
tetnMn, nllemandes nonlre :a Nor.
ovalent coule les dns près
descorte,
vine la/Icelle avait auto tour tres
Deux de rai
étaient passe o l'attaque par torpilles Muremement proteSté contre-la Gran-
ont êta mu. Un autre noté atteint
de-Bretagne.
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
pour toute l'Europe.
C'est pourquoi il cousticee rm document que nos lecteurs doivent cone
naltre,
Le Chancelier a rappelé d'abord
Ses vains efforts pour le maintien de
In paix, puis résumé les prernières
phases du conflit actuel, citant, parmi les responsables du cataclysme
« l'ivrogne insensé qui, depuis des
années, conduit l'Angleterre r et
« l'incendiaire qui a toujours véou
Ce qüerelles entre les nations
Juif a.
Le chancelier Hitler a abordé ensuite l'exposé de la bataille de Rusqm en réalité, ne déroule pas
sie
seulem.t pour Allemagne, ma.
Pour toute l'Europe ce qui « teut entière 'utte contre les Huns, comme
autrefois s.
s Je n'ai pas besoin, dit le Fuhrer
dirai que, devant Leningrad, nous
n'avons pouSSé l'offeceive que dans
ra mesure nécessaire pour investir la
ville. Maintenant, nous sommes sur
a défensive et c'est l'autre p.-tie
je ne sacrfieral pas un homme d,
qui doit briser l'encerclement. Mais
plus qu'il est absolument nécessai-
Si aujourd'hui, quelqu'un tentait
de délivrer Leningrad je donnerais
l'ordre de l'attaquer et nous 1e briserions.
CelUi qUi a marché de la frontière
de la Prusse Orientale jusqu'à dix
kilomètres de Leningrad, percera encore couvrir ces dix kilomètres, mais
ce n'est pas nécessaire. La ville est
investie.
Personne ne pourra la qbérer et
elle tombeeu entre nos mains.
Le rythme de l'avance, ce nc Sont
Iffl'fflà._
2
pas ces merveilleux stratèges bris de misère que l'esclavage ait produit.niques, si aptes à forer le rythme te dans se monde. Des millions de
ele leur retraite qui le fixeront, mais
ee sera nous-mêmes.
LES PERTES RUSSES
8 A 10 MILLIONS D'HOMMES
Je vaudrais résumer les succès
remportés jusqu'ici par cette campagne
Le nombre des prisonniers atteint
I. chiffre de 3.600.000 environ. Larequ'use de ces cervellex de paille bri-
tanniques dit que la chose ni.t pas
confirmée, je déclare que lorsqu'ime
autorité militaire allemande a essaieté quelque chose le compte est exact
Si l'on se reporte aux e.eignements
on est amené à admettre que ce
chiffre corresp.d, pour le moins, à
sa nornbre égal de tués.
Si l'on admet qu'en Russie, comme
chez no., il y a trois à quatre bleseéa pour chaque tué, il en résulte
une perte d'art moins 8 à 10 millions
d'homm., sans compter les blessés
terrorisés, d'exploitée, de déchou
demi affamés ; au-deasub une classe
de ecumnimairm dont 90 %. sont
d'origine juive et qui dirigent tont
cet Etat d'emlaym.
n Ce serait une vraie délivrance
pour l'Europe que ce danger disparaisse et que la fertilité de cette terre revienne à toute l'Europe. C'est
une tikhe énorme qui nous est imPosée. Nous avons mi but qui embrasse ce continent d'abord, notre
patrie ensuite, tous ceux qui vivent
daao la même s'êtresue qui noua et
je suis persuadé que ce continent ne
tranché pour les mille prochain.
Le matériel que nous avoue pris années ».
pendant ce temps est innombrable. En terminant le chancelier Hitler
C'est, jusqu'à présent, plus de 15.000
avisas, plus de 22.000 chars blindée,
plus de 27.000 canons.
Toute l'industrie du roonde,'Y rom
prie l'industrie allemande, ne pores
mit remplacer ce matériel que peu à
a rappelé le souvenir dessinants et en
'
oUi
sont tombés saros petit bec de Maxi ile
ont pris du 7 à 3, certes per Ic supplice
raffiné de deux coups de pieds; mais
si le lumignon du chef lieu de canton
se met à éteindre l'étoile del département, ce n'est pas de jeu.
A Tarbes, comme nous Pavions prévu
o Stedoceste Tarbais, rtar un collier
de foree,.a tombé la eientifique Secion Tatoue..
Pela petri l'oiseau fait son nid et
e sacre Jules II de dimaache en dimanche est eu train de confectionner
une équipe de beau format que bientôt les meilleurs n'aborderont qu'en
remblant Les gazettes du crû ramatent que lfanterie tarbaise en particulier sait se donner de l'air.
Il était ternps grand dieux, que TesMené réussit son but, sans quoi le
O. étal, encore battu; les toulousains ont trorté devant eux des boaares sonos de Villeneuve qui plaquent
sans répet ne S'en sans pas lauses
compter 15t puis trop de confiance cuit,
car enfin, messieurs du T. 0., il nc
suffit pas de pareltre su, le terrain en
bombant le tarse et en crient d'un air
terrible s Ils êtes-vous, menais., que
I'm vous extermine pour que tout le
particulier des morts de la guerre
mondiale. Le moment viendra a-t-il
conclu, oh devant les ton.sa des
morts de la Grande Guerre, nous
Pourrons dire e Camarades, vous
peu. Dans toue les cas, l'industrie n'êtes ras tombés en vain. Vous mondeieffreyé, m cache sous terre comdes démocraties ne pourra pas le avez vaincu n,
me un régiment de taupes.
remplacer au cours des proche..
tanné..
Ela outre, nous avons occupé jusqu'ici un territoire trois ou quatre
fois grand comme la France, cinq
Polo grand comme l'Angleterre. Ce
territoire compr.d 60 a 75 /à de
l'ensemble de toutes les industries
et de toutes les matières premières
de la Russie.
L'AMERIQUE
125 MILLIONS D'HABITANTS
Le REICH AUSSI
Un
IleSSelle dll
ministre de la guerre
Certes Brané, Avignon, Barrau dont
lineeete'rerettel'econpe'rrale're.7
Teychéne ont de la classe, mais
sayet
il n'y a pas de quoi se lécher les halaines sur le reste du fricot, surtout en
lignes arrières. Ce sont les avants du Stade Ronge'
qui ont taillé 17 points dans le drap
du P. C. A. L'habit d'Auch, déclare Tri.
5v, rayonnant comme un cigare allumé.
Le Stade aurait donc enfin trouvé une
bonne infanterie, comme le Racing Club
une .riangejeriss eaveicrie
Alger, 10 novembre, Le général Narbonnais
c,i,leeiddult.lces St-Gemme. dans le ple-
l'armée filmique
J'espère que prooharnem.t nous Huntziger, ministre .eréisire d'Epourrons faree d'autrru pas en avant tut à la Guerre, .minandant en chef
« Vous des forces terrestres a adressé, hier
avez f ai une erreur da/a le calcul mir, à l'armée &Afrique, le message
suivant
du temps », nous répondrons
Chapeau bas devant la guerres
Tirailleurs et lellahis,
éclair, mais, t'ut de même, il faut le L'armée nouvelle, que j'ai Thontemps de marcher a. Les marchm neur de commander, vou cannait
Siam ai quelqu'un nous dit
--
dans l'Aude
Préf araire de l'Aude
I
conmand.
lsm1 sus
MPLETE 51 tien houillère de la Russie d'Eumne
'SON OCCUPATION
a déclaré'
Abell ma s il est pose du Do.
,
"
GNIFIERAIT
L'ARBET
TOTAL
DE nE outre, le cberbon, extrait
actuel.
Tenant
eompte
des
difficultés
on
d qmatcuehj opère des changements avant
nets eet d excellente quai,. La e
L'INDUSTRIE MosCOVITE ET
.
les de t'existence, la Commission paritaide Mos/a
région
que
l'on
trouve
dms
MESSE
DE
CELLE
DE
L'OURAL
re départementale de l'Union CorporatiCHAMPIONNATS
millions de tonne.) esf
DE LA ZONE DfcCUPEE
ne régionale de l'Aude aient réunie us A l'heure oie nous écrive, Leningrad cou (environ 8,4inutiliedde
dans l'indus.
A ROUEN.
Rouen et Reims match décidé j'aulique port la région viticole 'cc timt erecom Mosmu n'est 5s55550' pratiquement
nul 1 à I.
une augmentation de 12 % sur les salai. re entre les mains de Padvermire. Il trie du fer et dm métaux.
Par contre le chartes du Donetz qui
A PARIS.
Racing bat Red Star ms actuels établis par l'aménagement
n'empêche que Pue et l'antre des bots fournit un coke parfait, comparable au
3 à 3.
rtortmin
du
24
mai,
en
vigueur
depuis
O A, 'kr Lai Anises I- ler juin 1941.
neeherrtek ont été atteints de façon coke de la Ruhr, e une Orée Mande vaA PARIS.
pee 1 à 0.
décisive.
Le Chancelier Hitler déclarait, leur. La preuve n'en esbelle pas dans /e
Toutefois les saleires ainsi revalorisés tout récemeamt
AU HAVRE.
Le Havrè bat Bene.
quel a Ramée d. taqu'il était exporté jusqu'aux ré.
ne roertont dér
/,
Pour 00. »minée viets était a militairement liquidée n. Et fait
glosa
métallurgiques
de la Lorraine
Reines tient 'toujours la ;rte devant de 7 heure. le prix de 41 Garda, ni être 'I ft
35 francs pour les hommes. m ât. de PU. R. S. S. pour conetater
inferieur
Rouen,
...DES PRODUITS CHIMIQUES
Las heures supplémentaires sent egale que /es
CHAMPIONNATS
ET DES LOCOMOTIVES
vitaux industriels du
DE LA LIGUE DC MID/
ertutatementées de 12 e5. C. aummen- lems sontcentres
à l'heure ethelle occupés ou ou neuve également dune le bassin du
tarions
deivent
s'appliquer
à
tom
les
em
Revel bat Espérance par
née meheés et que reffonirement mese peste., entre les industries propres
laires &mec. à l'Articulnere.
Llet:Iclé.
est virtuellement cotais.
Fermement, do endusnies chimiques et
Lee avantage, en nature restent acquis.
certain gaine, des plue graves de, min. produisant locomotives (/.000
maict-eneTr,
icie CbaeC'PZUX
En vue de faciliter la trésorerie des /I est
emmeons
n
ruee. do rt concerner /e locomonves par an) et weguns. Les fa.
LIaIs en De- propriétaires et dans l'intérêt des porte.
dom ullt Hispanie de Toulouse par 1 /nions Nesle, la commission paritaire bassin du Donets, la a chambre de briques toi se trouvent dam la région
chauffage n dePU. R. S. S., cette riche Os Karkov marnaient 60 % Ose besoins
bai.;A CASZITES.
g..
Castraise bat lais,e le soin aux propriétaires et a. on. région induetrielle
elétend du Sud- totaux de l'al. R. S. S. tout entière, en
mien de résliser des entent. particu- Fut de Kharkov aux rives
de la mer matériel de chemin de fer. Voi/à qul ne
P.nletee5, bat Ca- lières port traneformer une partie du d'Azov et en, aujourdibai partiollornent vas pas certes améliorer le trafie mass
brez par 4 à 3.
ealairo en sucent. en avantages en natu- nommée par dm troup. allemandes. Sa
,i, surtout à l'Eest de Moscon, est
es. Los commissions paritaires locales
totale ne parait plus etre qu'a. particulièrement déficient.
sont d'oill ers habilitém pour appremer chute
Silice veut comprendre quelque
Petits Echos Sportifs la valeur de eer avantager, en se bis. .5 ...Men de joura.
à le guerre germano.rume il faut mcv
etc.e
sur lm tampons officielle, et /a vals. Déjà Poccumation de /a région nilniè.
idéter
que
l'aspect
industrial
dom,.
se
dm
Krivo-Roy
avait
coupé
Papprovides terres eine..
Brases le fameux centre catalan Pour /es régions de euhure de céréa. sienne/tent m fer et en manganèse st. tons les =free problèmes. D faut dm
es4seud. à Montpellier. Il les et polyculture, l'augmentation est industriee de la Crimée, du bassin de anks, des canons, Ose avione. Beaucoup
Donets et de la récite eenmeio cul de tanks, beaucoup de canons, beaucoup
L'équipe de Cuise 11 qui rencou- aussi de 12 0. mais le maximum est de s'étend
autour de Moscou et de Toula. d'endente.
38 Fre pour la journée de travail de
du bassin Or aujourd'hui, la région qui produit
=,!,.;Yosr. eurlinfr il uumrmsrd ce' 7 heures avec , minirmum de 32 feu. La seul, ortMation comp/ète
te.autres.des joumrs de.Zurieb, Lucerne En ce qui encorne les gagés, nag- de Derees eignifierait l'errés presque 60 95 du fer cet aux narine des Alle
en
mentgion est de 12 % rte la partie du total (mine si d'autres facteurs n'in.. remets; le b.sin du Donetz -.dort
est prativient de voir l'importance
ai Ousab Prur tt
salaire en argent qui pourra- être Com. venaient pas> de l'ind.trie Momovho et quement
perdu pour 1m Rosses, rindnee
asueeLesainemeni
pensée arth entente par une aummen- même de rellea de l'Oural.
Cesque s'il est vrai que la majeure trie de Leningrad ht pamksée id. cas
tarion mrtesmudente de, avantages et
partie des rasera. eharbonnières ton. celle de Mea./ qui se trouve sous le
nature.
stOmaclionDEMANDE
DE 5fATCHES
nuee en Rumie
vouas dam la partie feu de racle/ion a/lemeande,
L'EMilo Sportive Castelpaudarienne
n Bbérde, il faut tenir
Section rugby) libre dimanche 16 noET MAINTENANT?
A. S. Playleurentaise libre te 30 no- te' de dem faits qui autténnent considéveinbre recevrait sor sort tertain bonne
cambre recevrai, bonne équipe de la re- rablement /a portée de cette constatation.
Reste lo secteur induatriel de POurd.
équipe de la région,
paire erre, au siège Grand Café gen, Evert, eu secrétaire, ou téléphoTrès intorr.slètentent exploité, il manque
..DE LA HOUILLE
Français, Castelnandary. Tel,. 3-42. ner au 40 à Puylaurens.
de matières premières et, on vient de
"-"
I
r erce
con mynuE
du bassin du Donetz
sPatEsilreEsV(EeMrEseNnTatemilIVIpORTAIICE
Au-dessus de la mêléePer"'"''.«""11`""'
Meule de 7 h. 40. P"'
Rem la art t it
'
peut être guérir. Aucune armée au lui déclarer cc Berlin ne veut en su'ponde ne pourrait se relever de tel- cuise tacon être la capitale du monde
les pertes et, pas plus qu'use autre, et Washington ne le sera jamais. »
Farm. rue..
u A la conception de l'ovni duraQ.nd Staline affirme que nous pilai, noas apposons l'homme et son
avons perdu 4 millions 500.000 ho. travail. C'est là une idée qui est parerres et qor la rassie n'a que 350.000 tagée Par tous ceux qui sont nos aldisparus, 350.000 morts cous million liés, et en premier lien par l'Italie.
rie bl.sês, on peut se denaander Nous pouvons dire à ce sujet que
pourquoi les russes. ont reculé de Presque tout le Sucl-Est de l'Europe
1.500 kilomètres, s'Ils n'ont, perdu fait partie de notre camp et que,
aucune force. C'est tout de meme un dans la plus grande partie du reste
peu fort de juiverie, ce que nous ra- de l'Europe, on ne voit que dee naconte ce pot.tat du Kremlin.
tions qui adhérent à notre front.
.. Il est hors de doute qu'en cette
1101 TERRITOIRE GRAND CINQ Période, le sort de l'Europe sera
11 novembre 1906
I t& W IE S
Pals grand chose à signaler sur le
front rugbystiquo de dimanche 9 novembre, en m Challenge dénomneé de
l'amitié ce qui est parait-il, un bienfait
Osa Dicos.
Pourtant, deux coups de Trafalgar a
l'horizon; d'abord ra. S. Biterroise au
grand
complet est allé récolter à Per.
sera pas le deuxième du monde, mals
que comme avant, il demeurera le plasma des pieds et des mains du Racing 28 mises et etNn a rendu que 8.
premier.
Les avants de Cadenat qui ne sont
furent torBERLIN NE VEUT PAS F.TRE pourtant is,:t; ,fids
cals
LA CAPITALE DU 900514E
d a.see
maettesg
Iiiiesk're:
a Quand M. Witlkie déclare qu'il a par gteast
5 fois blasphémé le nom du Sein'y a que deux possibilités e Que gneur.
Berlin soit la capitale du monde ou D'autre part, à Fumel, les agenais
légèrem.t atteints qui pourront que ce soit Washington a, je peux
FOIS COMME L'ANGLETERRE
-
LE MIDI
.
,
premier.
Le 16 novembre, journée de
En
Heu c'est que les mines le mir. dc combustible et eon oonsidé,
explolties, sont presque situées en, Rus. raide caoirtement est, P. sui. Os
sis d'Eurione Sur une production air vais atm des transportes, un bandits,
nsoulte de houille qui Mem., per exmn énorme your /a Russie.
Si Poe ajoute que ee gai setPedis
ple, et 1938. à 113 millions de tonnes,
87 millier. Soient extraits des mines de par les Bute. ert passé aux mains des
récupération
rads eurolmenne et 26 milicesAllemands, lesquela maigre
es
eget.
lament de /a régiam «Latium. Montone, tiens opérée, gourant promptement en
d'ail/ocre que la production du beeein tirer 1e maximum d'utilisation, il feus
alu DOIllet - 78,3 minions de tante, en se rendre à l'évidence la Russie a
représentait 90 % de la nrodno du définitivement la Pelle.
des métaux non terreux
1555'/938
Los Albigeois eux, n'avaient pas lmlet ddiospo'shienerd'e ttegacxreclei:11-
légers et les lértguannals s'en elle90rent leurs dépens.
Per ailleurs les ecteurs Os « Midi
Socialiste connaissent les victoire, de
PU. S, A. P. du R. C. Toulonnais, de
Au secours
de l'agriculture
DETOUT PARTOUT...
accomplies par notre infanterie sont bien ; tous cean des siens qui se sent Brive, sur- l'A. S. Carcassonnaise, lel. S.
unioues dam l'histoire du monde,
battus à vos côtés savent ce dont Moener et Bort,
Mous continuons X nous armer, vous êtes capables ; ses chefs vous Que diable I malgré rénove 10que
J'al concentré l'armement sur quel- ont en haute estime, Je vous ai vus,
logique on vautvaut.
fondrer eau dut se /orner à hies la
AU FORT DI, PORTALET
nu. domaines. On sera étonue de moi-même, à Preuvre da. les Ar- elfm:;;,..tyznsolua reniée.
part du feu afin de préserver les mai«,
Nomination du de-rame
voir avec quoi nous nous présente- dennea.
&remn vcieinea,
IO ereembre.
les efforts du gouverne- duRiom,
Chaque goutte de pétrole équi- secouder
rons on joUr.
En 1541, le command.t de Salut.
Ce n'eat «Idem'. cinq /mures de lutte
fort
de
Portales
a
été
confie.
à M. que
ment du Maréchal, des Groupevaut a une goutte de sang
Oume dit que l'Amérique a 125 Arnaud, plus tard maréchal de
le sinistre me éitm définitivêmem
Constant,
ancien
directeur
de
la
m.,.
RUGBY
Il est devenu hishorique. le mot ments de jeunesse, d. .f.ts d. Mine, lenienrittere de Rame.
millions d'habitants. Je réponds que France, qualifiait certains d'entre
maitrieé,
mais de I usine il ne restait
le territoire du Reich, avec /e pxotees vous de garde impériale de l'Afrique apron.çait Clemenceau pen- écoles, chaque habitant desvilles
plus
que
dm
amas de pierres et de ne.
et des villages de France, sur le
sorat et le gouvemement. a egale- que. Cette appellation restera à judant la guerre de 1014-1918.
LE PLEBISC,TL ROUMAIN
QUELQUES
REMILTAIS
euil de sa maison, n'alma qu'à
ment 125 millions d'habit.ts. Les mais la vôtre, Vous êtes la garde de
L'expreesion analogue de
A COMMENCE
LA NOMINATION DE M. L1TVIN(V,
Challenge de l'iginflel
eur donner ses e vieilleries a laisterritoireu qui travaillent autour- l'Empire, de est empire pour lequel
Lehideux, secrétaire d'Etat
Les premiers chiffres
AMBASSADEUR AUX ETATSLINIS,
débarras
et,
e
Chaque
sées
au
maintenant,
O.
C
Catalan
bat
d'hui pour l'All.nagne ...fru:, vous avez si souvent versé votre A PERPIGNAN.
Production ind.trielle
EST OFFICIElLE
Les are
Bucarest, 10 ,evembre.
plus de 250 millions d'habitants et sang et que vo. defendrez encore A. S. Brerroise P. 28 à 8.
graanme de métal non ferreux est vouées à une sorte de résurrection. mecs
résultats du p/ébieeite °vahiné ou
les territoires qui travaillent indi- S'il le faut. Vous savez que la gran- A FUMEL -- Fumel bat Agen pari comme une goutte de sang de l'é- S'il en est b.oin, les collecteurs
Moscou, 10 novembre.
rectem.t pour cette lutte en corn-- deur de la France dépend de son in- à a,
conomie française a, prendra aussi aideront ai. r.herch.. Et c'est h politique du marée.' Antonerto, Tasse °mamelu,. officiellement s
Briviste bal A. 0. as,
les remises suivante
A BORT.
prennent 350 millions.
Le présidium ..1,J Soviat aaaréé.
tag-mité et de son unité. Vous savez
place dacte l'histoire des temps un vrai trésor qu'ils .tasseront donnent
Votants, 974.910; oui, 974.893; non, 17 PU. R. S. S. a nommé Maxime Litvinov
dans
leurs
voitures
décoré..
Le Chancelier considère que c'est ausm que le sort de cette terre de
difficiles
que
nous
vivons,
S.
C.
DECAZEVILLR.
ccc malheur pour 1m ennemis de vos ancêtres .i lié à celui de la
p.to
extraordinaine
Decazevillebac
DE CHAUSSURLS
SANS ARSENIATE DE PlEAME, UN GESTE QUI NE PROFITERA UNE FABRIQUE
FAlleanagne de n'avoir pas compris France à qui vous avez donné votre
PlêniPermittrire de ru. R. S. S. aux
DETRUITE
PAR
LE
FEU
PAS DE POMME DE TERRE,
oue le peuple allemand d'aujour- amour et votre fidélité. Elle y. attas bat El. S. de Montpellier par 11 à 3.
EtatrUnie.
QU'A LA.FRANCE
Un
Angoulême, 10 mrtembre.
d'hui n'est pas celui de la guerre che de son malheur un Pria meeti- A MARSEILLE, S. O. Avignonnats SANS SULFATE DE CUIVRE, ' A LA FRANCE SEULE.
M. Oamareiry, mcqn'ici anilnrsndeur
asdic a Molk .....dredi l'une dee en des Soviets à Emballai». a été nommé
PAS DE VIN.
per 21 o 3.
Mondiale.
mab1e ; elle éprouve pour vous les bat Olympique de klerseilleTarbaise
et
A. S
A BERGERAC.
des métaux non importantes Uri,. de chamsures an poste responsable an mamies..
e L'ennemi dit que des soulève- mêmes sentira...
C'est qu'en effet, la pénurie de La récupération
S Bergeramise fait match nul t à 0.
est une uvre de solide. d'Augoldeme. Malaré ls ropijdité des se. du peuple ana affaires rami.. de TU.
Ments se produiront à l'arrière
Je vous adresse et adresse par y. Moutferrand.
osa métaux indispen.bles met en ferreux
Grenoble,
le
C.
A.
Périmura, la toirme
l'usine, longue de
Seul un sot pourrait se laisser en- votre intermédiaire, à toutes les gourdin, Avignon, P11, S. A. P., le Sta. très grave danger notre industrie mité nationale.
Elle smpêchera des Irtillea de plus de la mètre, co tarda P. à cid
trainer par la radio anglaise, mais troupes d'Afrique, le salut du Maré- de
UNE 151011E SE JETTE
Toulousain, le T. O. sont actuelle- et notre agricultme.
leurs portes, 300.000 sus
il ne le ferait pas longtemps, car on chal, incarnation de la Patrie.
DANS UN PUITS AVEC SES DEUX
On ne répétera jamais trop que fermer
meM tee entiers de leur poule.
d'être livrés au
viendrait à bout de ses .tes de re- Bk son nom, au nom de l'Armée,
BEBES
le sulfate de cuivre est absolum.t vriem français champs
de devenir demrnent dans un sens diamétraleCOUPE DES PYRENEES
belli°. Il ne faut se faire au.ne ils au nom du paya je salue vos draindispensable à la vitieultutv. Sans dinifrlugess ,dses
novembre
10
Heure-en-Heu.,
lusion à ce sujet. Il rencontrerait peaux et vos étendards.
de mimer, l'année 1042
ment oPPosé.
sulfate
neuranhénie,
Muse
.ô
TOULOUSE.
-L'Avenir
St.Cjprien
Dans
une
mies
de
occup.tes,
rapLes
autorilt.
aujourd'hui non pas une Allemagne
D'autre mit le générai Huntziger bat 51axamet per 21 à 0
pourrait
être
une
année
sans
raiSuivant la tradition, des négocia- Math?, usée de 15 ans, demeurent à
se
sont
pelons-le,
solennellement
bourgeoise en gants blancs, ma. une a adressé à l'Algérie un messam de A FOIX
Stade Fuxéen bat Castre, sin, .ns vin.
e'erl4u7drent; Polliat (Aral, profit.. de /'absence de
Ob'manque
ineuvininabies
à ne prélever aucu. p.- Le
:Allemagne nationale-socialiste au remerciement. dans lequel il déclare: Olympique par 40 Sa.
d'autorité de
la Sociéte esm ma,. s'est jetée dams 1111
Et la pomme de terre ? Deman- engagées
celle
du
stock
ainsi
constitué.
poing fermé.
Ma visite à Alger apporte son
lui
est
po.ible
des
Nations
fit
qu'ameun
nMeted ne ,
dez
au
pay.n
s'il
2nie
série
dann eus jet.
la put aboutir. En fin février
C'est pour la France
u Il y a longtemps que ceux qui couronnement à la grande tournée À PAMIERS.
1933,
ses d, 2 565 51 de
d'espérer une récolte alors que, Fr.ce
Partners
bat
Laveur
que
le
gante
deseule
pouvaient faire .e révolution en africaine que je viens d'accomplir.
il
'A.emblée adoptait le rapport
faute d'arséniate de plomb,
APPLICATION DE LA LOI
Allemagne n'y sont plus. Ils sont en C'est avec une satisfaction profonde
par 42 voix sur 44. Le Japon ''AP
n'aurait pu combattre le terrible mandé sera accompli.
3me série
DU 16 NOVEMBRE 1940
Angleterre, en Amérique, au Casa- que je communiquerai, dès man re>
setaut
prononcé
contre
et
/e
Siam
St-Gmeden, bas doryphore.
St-GAEDENS.
RELATIVE AUX OPERATIONS
des,
tour. 0Maréchal, à l'Amiral de la
déclarant s'abstenir.
S.
de
Prat
par
12
à
0.
IMMOBILIERES
FOUILLER LES GRENIERS ET
Flotte, vice-président du Oo.eil, et
AVERTISSEMENTS
Le porte-parole alla, M.'
LES CAVES EST ;AILIOURD'IlLI
AUX ETATS.UNIS
suoka, qui devintj mPoinistr
au gouvernement l'impression hautre des AfADDITIF
UN DEVOIR NATIONAL...
faires étranger., alarès avoir c exLe chancelier parle ensuite des tement réconfortante que je rapporASSOCIATION
duquel
primé
le
regret
profond
que
lui
eauArticle
premier.
L'article
tentatives faites pour l'intimider et te de mon voyage as cours circonshésiter
deComment, dès lors,
sont affirmées, en toutes
sait la dé.sion prias u, quittait la mier
16 novera
ja
loi
du
des mcnaces proferees en Amérique. se
vant
l'élérn.taire
devoir
qui
s'iml'ardente solidarité des popu- L'EQUIPE
,P,OUR JOUER pose à tous
salle avec tom les membres de sa 1940, relative asm opreations imPuis cl renouvelle les déclarations tances,
fouiller les cavea
françaisea et musulmanes et
LA
aneauucol,. Le ai mars
,
mobilières est complété mmine
nu11 fit il y a un an e Quels que lations
sous
la
...tiers
oh,
les
visiter
'indissoluble union de la France
gouvernement faisait eonnaitre au
La Fértration de foot- Poilas/ère et vies toiles d'araignées,
soient les navires qui transporte/il d'outre-mer
à
la
Métropole.
.crétaire
général
qu'i/
avait
Vinball on zone non occupée a constitué ont été abandonnés tant d'objets
e Tout partage ou tout acte ou
du matériel de guerre, ils seront tortentron de se retirer de la Societe opération ayant pour effet de
Pequme de Z. N. O. tful reneoniftra longtemps tenus pour inutilun et
pillés n.
celle
de
Suisselli,
dimanche
prochain,
à
L'envoi d'un général comme délé- des Nations. La désagrégation de transmettre ou d'attribuer de quelLe chancelier dénare que la carte
qui, aujourd'hui, constituent une
Lyon.
rnati,00nali.,a..
tidu que manière que . soit, à im asevoirnstaeiu.
au moyen de laquelle le président
véritable richesse. On y retrouvera gué du dictateur chinois la cordé- raurgité.anismde
La voici t
truite
socié ou à un tiers la pleine proRoosevelt a cherché à faire croire à
But 1 Lieuse (St-Mienne). arrières e de vieux ehenêts, des casseroles reee des grands chefs militaires qui
Ru f9e, 000 00000 dm Ca..0 priété, la nue propriété ou P.ude prétendus plans allemands de
Mathieu (Sète), Franques ISrte); demie bosselées, des chaudrons troués s'est tenue en Extrême-Orient a avaient
été
tirés
depuis
longtemps.
fruit d'immeubles dépendent da
Bastien (Marseille), Magne (Toula., qu'en ne songeait même 1.1. à ramené pour un moment l'attentim
partage de l'Amérique du Sud. est
Bigot Confier au rétameur, des lampes sur la guerre sino-jaPonalse. DePuis Le3 h.tilités revêtaient Même déjà l'actif d'une société. a
Schmitt (Toulouse). >avants
une falsification des plus stupides.
(St-Etienne), banne (Montpellier), lio- désuètes, due bouts de tuyaux de combien de temps se bat-on en Clu.. . une assez grande envergure. Le 3
En conséquence les opératia.
L'affirmation que l'Allemagne veut
, on
nina eaadonent
janvier 1933, les troupes bfrianaises ci-dessus visées doivent faire l'ut(Sète). Amer (Marseille), Virage plomb mTachés aux pompes taries
abolir toutes les rellgions est n'OP Hanoi, 10 novembre.
Daas un ranyi
Le conflit en est à sa denaidnà avaient franchi la e Grande Mu- jet d'une demande d'autori.tion
arsoille).
sotte pour qu'il soit utile de s'en oc- message qu'il a remis aux reprise, Renie/agents
Cabannes (Alès). Ma- ou aménagées de façon plus moIle u et occupé la ville de Shan- réfeetorale
ase. C'est endrnennéo.
1932 qu'eurent
heu kaï-Kivan,
00e.
cuper sérieusement. Le Reich ne tants de la presse, M. Yoshizama, reck (Toulouse). Laurent (Sète), Leduc derne. et jusqu'à des montures de
i. parpior
Peu après elles étaient
au onsation dehyrée par le
s'intirmse nullement am diverses ambassadeur extraordinaire du Ja- (Sée', Curt Keller (Toutous..
lunettes brisées dont le maillechort tesp0
ajo.
membres
entrées
dans
les provin.s de Jehol.
rassemblée
vendredi
opposant.
étaient
sera
seligions qui existent clans le morde, pon en Indochine, déclare
L'équipe
reprend me valeur inestimable.
-ruet
du dePerieveuni
du leu rdi
41.1 taud le que devant là sodété
dises.l'unmeuble
est situé est essentielle
de la S.iété des Nations. Celle-ci des
ni à l'attitude des Peuples à l'ga-ra e Je suis heureux et fier de p.er
Tout relu T..t. d:41 .fruir
on
Natio.
impuissante,
à
la
validité
de
.s
actes
qui ne
crut clevair
de ces religions, Dans le Reich alles es pieds sur le sol de l'Indochine
roMaadehoucore.
nippons'
soldats nippo
ni
Se une Commission d'enquête col- tait, les
ni
enregistrés
pourront
être
/rand, chacun peut faire son salut Française, non pas comme un voyanvelie.':-16 NOVEMBRE PROCHAIN, duite par M. Letton. Cependant, ve. le cmur de In mir,
à sa façon.
geur étranger, mais comme ambas- La cession des ItketS LE
LES
ENFANTS
DES
ECOLES
du Mandchouko ne pil PAssPtuemreblea'ieveuergenêtrye
le numéro
de cette
du Japon, chargé de haute
créa n 'Conritsdeeitoe,,,et
é- trr°srrit° en°
or Prte't
PARTENT POUR LA COURSE l'organisation
1'0 ...la
LE a PARADIS » SOVIETIQUE sadeur
s'en
poursuivit
pas
moins
et
le
15
mimion.
consultatif
chargé
0550105e
le
déAU
TRESOR...
est
autorisée
septembre
de
là
même
année,
le
gé..
1
Il rappelle que, ayant fait un séLe chancelier Hitler montre en-suinovem- néral Moto, chef des forces >panai- 7eloPpement de la situation en ExQuand passeront. le 16
te que chaque soldatsallemd a pu, jour de plus d'un mois en Indochine,
eeee
erdesesee
do
tré:me-Orient.
Cependant.
la
Granardents
à
ses
sis56e,
de ms propres yeux, faire redes com ci y a douze ans, avant de reg/Indre PARENTS ET AMIS PEUVERT bre prochain, dévoués,
Mandehauko, un protneole con, de-Bretag''' d'a fin février' nu'
paraisons entre le paradis des no- son poste d'ambassadeur en France, SE
DONNER LEURS TICKETS
portant la reconnaissance formelle Pendait l'octroi des licences Pour
criera et des paysans et ce qu'a u/' il garde un souvenir reconnaissant
DE
RATIONNEMENT
Leatee Ater,,,ritliritee edne tean
eit
;rempli en huit ans l'Allemagne na. de l'hospitalité très cordia/e dont a
eres.r.1.,:t
La Cour d'appel de Riais a eu Les ours dans nos Pyrénées
, glua' dêkZ1 prissaresbreigdimarmntess
fut l'objet de la part d. autorités à se
konale-socialiste.
prononcer pour savoir s'il y
tion chinoise à Genève élevait une
e Si, dans notre lutte contre /e
g e.e.7.
`
r...
d'Once
avait délit dans le fait de donner
vigomeuse protestation.
bolchevisme, n.s avons pu écarter L'ambassadeur ajoute
wilitilTbRE-i,,,,,gGtoLuEM,clolloRENT.0.PeonAtI.FL_Q.U.,:
vies,ubelilLleovnatitlele 0s1ienmapiropairoerslég,1,3
Le
ler
octobre
1932,
la
COmmlales dangem de l'Est de l'Europe et a Les rapports entre le Japon et à quelqu'in/ des tickets de mat.DANS LE LUCLIONNAIS
sion Lytton distribua son rapport. mal,
si nous avons pu mobiliser la fertili- 'Indochine française ont beaucoup res ratio.ées.
sr.. de Le 18 novembre, en réunion du
La Cour a décidé que les mem- Luellon, 10 novembm. Unconduite
té sans limite et les richesses du sol haugé depuis lors. Le Japon et la
sous la
chassas
ludionnai.
avant-gardes
Conseil, le repré.ntant du Ja on ifs
samiral Nomma amba.aneur du famême
famine
ou
1m
ornonntent
os pékin onmiladuarrni.%
bres
d'une
de l'Est, c'est mi service' énorme France ont conclu des accords écoguide François Ladrim vient d'abat. faisait connaître les observationf de
pon aux Etats-Cas, a déclaré hier,
que nom avons rendu à l'ensemble nomiqueo en mai dernier puis un amis peuvent se donner leur ration du
ron
gooareneatent
déclarant
fut
conclu
entre
les chefs des are aucoursd'une interview .cordée
chemin Louise, dana la région de
de l'Europe. C'est un but énorme, protocole pour la défense en com- en n'entourant due précautions tre
de Prame, u ne ourse da Pmds « le rapport présenté n'était, dans mee/ /a areseace.
journal a Washington Times Hequi flépmm de loin les limites du mun de l'Indochine française. en rouv.t qu'il s'agit bien d'un don. l'Hospicr
'u n pause rald a, qu'il avait la conviction Qu'a
lin ce qui concerne les articles Os 120 kilos environ, qui a été transpor- beaucoup de ses déductions et con- Ce ne devait étre que
parti et même du Reich, but considé- juillet.
tés à l'abattoir de Luchon.
clusions M complet ni adéquat coupée de multiples incidents et es- était emore possible de trouver une
u Grâce à ces accords, le Japon et textiles, rien ne s'oppose
rable, non seulement par l'effort
du Japon en Mandchourie carmouches militaires. Moms de solution pannque ans problemes
qu'il demande, mais aussi par ses 'Indochine française ont reussi à qu'un commerçant détaillant pré
EN BEARN
avait
été
en réalité une mesure de den. uns Pi. 1affl, la gosses,
qui séparent ks Etats-Unis du Jaleve
sur
plusieurs
cartes
qui
lui
établir,
non
seulement
des
rapports
conséquences. n
Lee traces du 'légitime déféuse contre les menées qui dure encore, se rallumait. Mal- pon
d'amitié et de bon voisinage, mais sont présentées au moment de Pau, 10 novembre,
pasmge d'un ours ayant été relevées, le Rnti-japonaises du gouvernement gré de nombreux succès, les JapoLA COMMUNAUTE
L'ambassadeur Ramure, qui Muaussi des liens économiques d'..- l'achat des Points né...frsa
EUROPEENNE
r.tère particulièrement intime. Les l'acquisition du vêteme.nt ou du maire d'Arbéost autorisa une battue ,eilc-iiirerioiseuet ec,,,onitoreffileeieibodyeer pagroeduoifts_ tIaadis,drosIvireerit toounjouvriesnetnduatrenr.ave,ecr se pour représenter les éléments
/squatte participèrent Fuit ehasseurs.
modérés de la politique Japonaise, a
entre nos demi pays sont mus-vêtement indispensable.
Le chancelier Hitler est ainsi ame- relations
aux la relfri. Par les Chinois de dive, démenti /es bruits selon lesquels 11
Pour établir la régularité ou I:un des dm, M. Arbeille, as de l'Empire du Levant Quant
donc
entrés
dans
une
nouvelle
phase
la
communauté
de
iolenlIcees
ses
pontions.
On
se
bat
de
nouveau
né à Parle/ d/ peuples européens de coopération constante et de pros- l'origine deu points remis, le com- ie., à ni un ours, près de la
srppegesstalioenIst ries laCombisisete
rappelé à Tokio et ce/on lessort qui unit les
sur le Yang-Tsé I. Inf. des rosa- serait
Chics
54 kileditetres du sel d'Au.
merçant devra inscrire sur son requels
fi aurait 1 intenten de depérité
mutuelle
en
Asie
Orientale.
qu'il
voit
tout
d'un
point
et déclare
que, /I le tira à men. mètres et rabote Mun gouvernement stable et fort, ces explique le rebondissement des énander a. êtrereiew de son poste
gistre
de
caisse
les
noms,
prénoms
Le
massage
conclut
D
fait
.e
diffévue superieur.
ce qui n'était malheureusement Pas hostilités. Sans doute, ne se tern, rianoass,eor da Japon a am'
Lais.zmoi exprhner mon plus et le numéro de la carte de véte- eo. coup de fusil en plein front
et leurs
rence oatce leu FrtIglealft
le cas. En outre, le Japon ne pou_ neront-elles qu'avec la fin du cent mé n'avoir qu'un désir : Celui de
M. Arbeille chassai, l'ours pas,ment
du
bénéficiaire
et
lre
numéau
gouvernement
juifs,
entre
gr.d
respect
juifs, les Belges et leurs
vait remettre su m iestion l'existena lit gni ensanglante_ le monde.
»nec
fois.
tester id Weeshitigton nonr aider son
ros
et
/es
notas
dm
cart.
sur
lesL'animal,
un
.W.ns
rennais
qui.
en
compréhension
de
la
X.
Albert RIVIERE. pays et les Etats-Unis dt ruver un
les Hollandais et leurs juifs.
s brun de 3 à i aie pesait le poids; ce de l'Etat du Mandchoukouo
quell.
le
supplément
de
points
a
situation
générale,
pomsult
une
pop4n. le
Le délégué ehinois s'esps4r. m4.1
(andins onnheie).
terrain d'optent°
...able Sa Ha
et de l'industrie françaises
!
;
seuegire if.;v
Une guerre
.
I
suInonMarseille
d
>
Les rapports
en.Yer
franco-mous
!
-.0a;
Les relations
no mn- amêmcaines
ee
da."rlell
.
celleL'acton
,
... M
,
5.550,,»d'Arbam,
I
I
.
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
LE IDDI
11 nevem4re 1941 Effleffieme%_
c'est seulement s'astreindre
... à l'emploi d'appareils de qualité, conformes aux réglementations en vigueur
... à les acheter exclusivemen, chez des électriciens de métier.
... à bien les entretenir et à les utiliser en suivant des conseils autorisés.
ECONOMISER L'ELECTRICITE
La rage, depuis un an, avait mis saints. On nous objectera om cer-
russes
sine forme nouvelle Les gens attemts tains de ces saints sont contestables
ne mordaient plus. ILs débaptisaient Pour l'heure la question n'est pas
les place et les rues. Un certain là. Disses simplement que l'on SeGrégaire s'était, au murs de la Ré- rait bien inspiré d'apporter la dé.
volutMn de 89 livré au même jeu. Il
déclarait
quand on construit un
(gouvernement à neuf, aucun chue ne
doit échapper à la faux réformatrice ». Nos enragés modernes parais-
monstration de cette contestation.
Ceci accepté, on verra même les convertis parmi les plus zélés à débaptiser, si la choeo doit être faite.
D'autres erreurs parient d'inte.
sent s'être grandem.t inspirés de Lions plus la.bles. D'an patriotisme
ces principes de 89. Le ples amus- ombrageux par eXemple.
ant- était de les entendre proferer On nous a signalé qu'au début de
Maints griefs contre les mêmes la Révolution Nationale, prie d'an
principes. La logique, il est vrai, est beau zèle. un Mo.ieur coulait que
une formule à laquelle ne peuvent de Lyon cisparaisse le nom du «Bous'attacher que de « vieUl. gens
levard dos Beigne ». A l'époque, le
comme no..
roi des Belges avait a trahi D. On
Le même Grégoire ah:estait :e Les sait que depuis, la lumière s'.t faimute, suivant leur nature, servent te sur cette pretendue trahison.
de ralliement aux vertus au aux erConvenons qu'il y a .euss à fai4.
meurs. Désormais, les dénominations re et applaudissons à l'opinion de la
topographiques atteindront l'esprit royaliste « République Lyonnai. »
et /e mur
Justement, certaines appellations
atteignaient P.prit et le cama Ces
deux partiee importent. de Veneto-
mie de milliers de non camaradee fusent coMmotionnées par des débap-
tèmes ou des baptêmes nouveaux,
eue les rues débite.ee ne s.taiciti
longtemps sans parrain. Bien
souvent le baptême nouveau y mettait l'accent... si besoin en était.
Cette reiremotien eut des effets essoc parti.liers sur ces milliers de
.manades. Au cours de nos touen.é. à travers le pays, noue trouvions les une sur le recul, les autres
e attendant ». d'autres encore s'opp.ant môme à l'expérience en cours
La plupart de ces CAS avait pour
origine tel nom enlevé d'une rue ou
d'un édifice Public, Il V avait, d'ail-
leurs, très couvent, de la pitié à
l'adresse de sauteurs de ces déliasirern., dans les propos qui nous
étaient tenus. On avait fait montre
di.e telle ignorance et d'un tel man
que de psychologie que l'on se se.
irait laissé aller à rire du geste, s'il
'avait fallu pleurer du °labile.
Proudhon que l'on invoque à tous
---toi Pelloutier. créateur des
hourses du travail, à qui on se réfère très souvent ; Anatole Fran.,
dont Charles Maurras luiamême
prend la défense ; laurée, enfin,
dont les cendres sont encore an
Panthéon, furent jugés indéeirablcs.
sa sa.vait Mar doute pas que /a
e
ouvrière à ses sain.. Le croclas. comme bl.phème toute
ii
al :sue contre la Christ et.considère
sacrilège la mutilation des statutes
d'église eu des sroix de carrefour.
Le travailleur réagit dans le méme
sens lorsque l'on atteente à ces
-
tr
:-:EN VRAC
L'Allemagne
POUR LA FEMME ET L'ENFANT
et les paysans
LES NOMS DE RUES
Un Immense
mn, dans un mand nombre de paye. I/
La cantine scolaire obligatoire ?
territoire,
vi-
où
vaient environ 70 millions d'hommes, est dès à présent .eupé par
/a Wehrmacht et tout fait penser
que l'année mviétique n'est plus 0u
condition de le reconquerir. Elle
tient encore autour de Leningrad et
de Moscou, mais déjà au sud elle
doit battre e retraite au-delà de
Donetz et vers le Caucase. Pourrat-elle s'arrêter sud la Votée, ou sera-t-elle repoussée jusqu'a, l'Oural?
Quoi qui/ en son, l'Allemagne a
devant elle une tâche immense
l'organisation du territoire occupé..
Laissaoa de côté, pour l'instant,
forgani.tion politique, sur laquelle
on n'a aucun renseignement, et où
peut-ètre ne seront adoptéru que
des mesures de transition
Le problème qui, au contraire,
qui, parl.t de celte question danse
son numéro du 15 .tobre 1941,
mit t a ..Nous avons tout de même exige une solution immédiate ou en
admis qu'il y a des choses plus ur- test cas assez rapide, est celui du
gentes et plus importantea a faire statut économique et social de la
pour le redressement du p.ayrt ». On Russie occupée. Quand on dit Rusne peut mieux dire.
sie, on dit surtout paysannerie.
Le Maréchal pense d'ailleurs ain- Quelle sera et condition faite aux
e, Si nous en croyons s Candide » paysans russes, quel sera /e régime
du 3 .tob., q,sd, relatant le voyage agraire auquel les conviera /a no.
de M. le Marechal Pétain daim le velle Allemagne ?
Beaujelais, publie S.soclote suivante
« Le Maréchal est reçu dans une
RETROUVE Ltie VESTIGES
DE LA VILLE D'ATTILA
L'archéologue hongrois Alexander Sas.
bugyi, qui dirige actuellement des feuilles
à proximité de Ponms. non loin de Budapest, annonce qu'il vient de découvrir /a
ogiguement et humainement pouvoir pré- tombe de prises Arpad qui fonda, en l'an
tendre à la gratuité totale.
898, un Des européen. Selon les données
Ensuite, s'il est exedlent de faire payer de ce savant, le résultat de ces recherches
ceux qui le peuvent. il est non moins in. qui n'out pas dmé snoins de vingt ans, a
dimnsable de préciser quelles sont les été Pilintifieation des ruines de Pensas
resmurees familiales qui devront supper- moine étant les restes de Sicambre, ville
ter intégralement le prix du repas.
d moi des Huns, Attila, que tom les sa.
Il conviendra d'Ulm d'autant plus réas van. do monde avaient longtemps cher.
MAINTIEN PROVISOIRE
DES a KROLKOS
L'alimentation des enfante constitue, en
ces heures difficiles, un problème parti.
°enlacement angoissant.
Le mul mayen efficace de le résoudre consisterait, sembled.il, à organiser
dans chaque école une cantine ouverte
tom les jours de la semaine et durent
lm vacances molaires, assurant aux enfante
le repas de midi et du soir.
11 est émdent qu'il sera ainsi plus facile
de veil/er à m que chaque enfant reçoive
une nourriture substantielle sms laquelle
son développement physique risquerait
d'être dangereusement compromis. Mets
encore faut-il que le prix de ces repas
demeure à le portée de toutes les bourses.
A Lion, /1 mmieipalité vient de déci.
der que celouci, Osé à I francs avant la
guerre serait porté à 4 franç. Les tickets
gratuits étmt supprimés. Pons les familles
néeeasitmses, sul .11ix sera exceptionnelle.
ment réduit à 1 franc.
None emhaitons que la municipalité
lyonnaise reconsidère le (menine.
D'ebord, il est de, veuves, des familles
don de chef est «I chômage mi doivent
Les conseils de Josette
Il'
Un Patron parle à ses pairs
nonthrem Ilium du monde musical de
remanger, let Ett ., gni avait fondé une
école de caullooneurs. Punique école du
génie dans /e minde entier, avait formé
bemeoup d'élèves, et m sont précisément
ces élèves qui se sont appliqués à réunir
les souvenirs et I. documente les plus
intéressants, pour mnstimes le musée Sai
carillonneurs desliné à perpétrer la mé
moire du amitié malinois et de mn rem.
TINORROSSISSIE
liste à cet isard et de tenir manne d'une chie. Lee chroniqueurs suces, déjà ex.
hausse comidérable du mût de la vie Me parés da la nouvelle en annonçant. que
D est dee instuutions qui ont prouiel
le prix d'un seul repas, inehmestablement le lieu où le prinm Arpad dort de son dan, le souffle de la défet. toute leur
.p élevé, absorbe à lui seul l'indemnité dernier mmmeit se .uve à proximité de vitalité et /eut .husteme. L'Association
de l'allocation familiale.
la ville d'Attila.
des amis cle Tissa Rossi est du mmbre et
Les grands centres urbains ee doivent
elle et toujouns solide. Sous la présiLA
VILLE
DE
MALINES
de seconder les efforts du gouvernement,
dence de Mlle %mei, ce club groupe enles mmplétm par des initiatims sociales OUVRE LE MUSEE
cora gainer eeme membres fanatiques, qui
qui mndent à protéger /a famille et à sau. DES CARILLONNEURS
communien trinque semaiea dans leur
verarder la sang publique.
En mémoire du célèbre earillomeur de culteIssu le celèlme chanteur.
(Le création, le développement des can, Malines,
Mile Rame/ conservu, avec un min jarécemment décédé, Jet Dmyn,
tisses scolaires fent Perne de ce
es ville notaie vient de constituer en mus loux /e &archives oùl'on trouve des arti.
ment).
sée original. Jet Den., mort réeemment dm, des abers, de sieures où débordent
Mals enm doivent è. criées pour ces' d'u
et la ferveur. Une fidèle
mccident, était devenu célèbre par radmirstion
Inger Ire familles ouvrières, non pem
écrit
soc
se,
blesse
delà
des
linaites
de,,
accabler un budget Joli, déjà, à toutes
e Napoléon
quitté sa patrie corse
prosince na.tde .et avait donné des conle, peines du monde à s'équilibres.
pour oonquérir l'Europe avec Pépie !
'lino Rossi l'a fait, un siècle plus tard,
Pierre DANIEL,
avec sa vois. is
Mé/anger dans ne petit réel- Pas moins...
une tatee de vimigre et deux bon.
bas on des chaussettes nous les enfants pient
nes cuillerées do se/. Humecter de cette UN HOMMAGE, EN MARBRE
sole. adultes sujets à la transpiration.
solution un chiffon que t'on passe ensuite A LA PLUIE
sur les objets à nettoyer jusqu'à ee qu'ils
POUR CELLES ET CEUX
Un sculpteur ebilien m renom elest
deviennent brillants. Terminer en frottant
primitif
Même sur Se point les précisions
r Mais le Maire avait une faveur à
manquent, mais la question est d'udemander au Chef de l'Eliat t «Pour ne
QUAND VOTRE CHAT MUE...
telle importance, et si passioncélébrer votre passage dans notre
ville, me permettrez-vous de donner saute, alüll vaut la peine de ras- Vous ne savez guère comment ôter les
votre nom à une de nos belles ave- sembler les quelques informations Mils qu'il laisse sur vos vêtements on vos
pelerot.
nues ?
nt la brome n'es
Il a pain tout d'abord que l'armée tains. Ni I as/maser, iste
a
Voue savez, j'ai un prereipe
endant un
d'occupation
n'avait
pas
touché
au
ne pas laisser débaptiser les rues ; régime actuel de la terre, sorti de pyhtitnee'rt' ue.irr't:dicale e'estceetfent
n'autoriser à donner mon nom
de frotter, au moyen d'une eponge
collectivisation imposée au cours ment
qu'aux voix nouvelles. Pour lay., je la
les meubles rembourrés msquels
premier plan quinquennal. C.. humide
me suis opposé à . que la Place de
eau resté «mioches le fourrure de l'anitait
assez
compréhesible,
car
il
/3ellecour Re s'appelle plus aune...
difficile de s'attacher en plei- mal. Ge système est Infaillible.
Cette avenue, dont vous me parles, était
ne
lutte
armée à une structure ruEVITONS L'ENNUI DES LAINES
portait bien un nom ?
rale existant depuis une dis lue
«
Oui, M. le Maréchal.
FEUTREES
d'années
et
dérernmis
intégrée
doue
o
Alors qu'elle le garde.
celle
du
régime
dominant.
Pour se faire. R faut verser de l'eau
« Jamais, le malheureuX Maire
bouillante sur les écheveaux avent de les
n'osa dire qu'elle se nommait « l'A- D'autre part /es e kholkoses
étaient en Russie surtout un moyen laisser Moiser dms un linge. Cc Procédé
venue Sean-Jaurès. s
Souhaitons que cette réMOIMe du pour tirer des paysans un maximum est fers appréciable lorsqu'on tricote des
produits au plus bas prix possichef de l'Etat arrête l'hécatombe. de
Les Allemands trouvent ainsi
Les haineux inguesissablm en con- ble.
tout prêt un système de réqui- sans eux-mêm.. P.d.t ce temps
tracteront un accès de bile. Les tra- déjà
vailleurs, que ris faits avaient Un sition qu'ils e pouvaient détruire les autorités allemandes prépareravoir remplacé par d'autres raient un projet permettant le parMarnent tenu parqués, terrés, re- sana
pliés sur eux-mêmes, reprendren moyens.
tage équitable des terres.
L'importance :te cet appel est évi
leur route, en paix avec leur cons- Ainsi, comme le signa/ait M. R.
Lauret da. a Le Temps n du 0 no- dente, car il implique les conséquenciemse, vens de nouveaux destins.
vembre, fermée viles fonctEnnal- ces suivantes
Louis BERTIN,
ms a/lemends oubliaient dans le secdans Au Travail. teur
autos°és allemamles asnord des instructions comme raientLes
décidé en principe de liquider
celle-ci :
« L'ancien mode d'exploitation est l'expérience et lés formes de la cola
maintenu jusqu'à nouvel ordre lectivisaties forcée à la campagne
et le retour à la propriété individuel
tout partage des terres et du eh.tel entre .particuliere est interdit.
Pour
recolle livrée, /e Gouvernem.t allemand fixera des prix plus
léevés que par I assé. Si les machin. manquent,. le travail devra
Dans le bulletin des e demies P. ,respo.abilités qu'il parte et Cer- &te fait b la mam. Il ne sera pas
trous » en date du ter .tobre, M. tains patrons perdent encore que le admis qu'il soit suspendu en l'absende machines. C,eux qui y collaboJ. Wander, grand Patron s'émois , problème de l'Union des Français ne ce
.asse sas le cadre de l'entreprise rerant activement s conserveront
s'adresse en ces termes à ses pairs dép
recevait aussi à Malines, à Poesiasion de
la semaine annuelle des carillons, de
QUI N'AIMENT PAS LA CRIME
DE LAIT CUIT
11 y a des personnes auxquelles la eyetème de nettoyage qui donne toujours
a peau du luis, procure un instinctif dés un réant. merveilleux.
go5t. Pose éviter la formation de là cris
POUR AVOIR DES LAINAGES
eur le lait mit, il suffit simplement
TRES BLANCS...
de la fouetter énergiquement pendant
l'ébullition. La précieuse boisson n'aura
Il nen dieiouter à l'eau de rinçage de
ainsi pas de peau et aura gagné en pins
la fleur de mufre. (On compte une cuiller
un goût exquie.
à café pour 4 à 5 lie. d'eau). Avec ce
moyen, mon bébé a toujours du lainages
DU VINAIGRE ET DU SEL
d'une parfaite blanshem.
POUR NETTOYER NOS CUIVRES
'Cette nouvelle nous vient de la ville do
Piredos. au Chili. Dans ce. région où
les pleies sont rares, après une période
de sécheresse de dix.nenf ans, Pansée
/936 a été marquée par d'assea abonda,
tee °butes de pluie. C'eet pour oonsmé-
mimer cet évènement sensationnel que 1.
Chiliens ont commmdà lo monument en
question,
Le ,ouvernenroes seoudisu
annoncé.
hi r, as la ouvelle autoe.de reliant
La Maso. au pan de Djoddah est sec.
soins,. Lee pèlerins de La Menue pourront. désormais. emprunter ce nouveau
Nous avons souvent des ustensiles en
enivre, ternis par /e temps ou l'emploi
et que nous ne poumns p/us rendre brillande. Voici un moyeu très simple ot Mo.
nomigue de leur redonner Dur .peca
114 11124Hos
moyen de locomation qui Imr permettra
de gagner du temps.
SOCIÉTÉ
Prograuune du mardi 11 novembre.
UN MOT 15E CLEMENCEAU
C'était à la Chambre, pendant qu'un
dé,puté verbeux et essea nasillard berçais
MERIDIONAL E
D'IMPRESSION
Les e kholkose,s u serai.t main
Issus provisoirement. mais leur ad-
31,
ministrateur serait du Par le, Paysans et non imposé, comme il arrivait en pratiaue, par les comités du
parti bolchevik. Ainsi, les o kholkoe se raPPrecheraient à la tradition du e mir 4, qui s'était maintemalgré l'intervention brutale de
pas seulement leur propriété parti- nue
L'Union des Fr.çais entre eux, à
la
natioes
agraire stalinienne.
culière,
qui
sera
exempte
d'impôts,
Par
ailleurs,
la
question
de
la
solil'époque ragique que nous
Il
s'agirait
bien de partage de
ils
auront
la
possibilité
d'augmenter
est . élément essentiel dm possibi- darité est, quant à eux, résolue lorstemes
entre
/es
paysans actuels et
/eur
cheptel
lorsqu'.e
nouvelle
ad.
lités mêmes du relèvement du pays. qu'ils payent les salaires normaux
aucunement d'un retour des .ciente
ministration
sera
installée.
a
de
leur
profession.
Une effective solidarité morale et
En ces deux points, ils se trom- Suivant c. instructions I pro- propriétair..
matérielle est indispe.able si nous pent
informations plus résentes,
les responsabilités les ples priétê collective, la propriété « khol- sueD.nous
voulons éviter à la patrie dm déchirelevons dans la oresee de
kosienne
o
était,
tout
au
moins
pour
rements sociaux tels que sou existe° lourdes pèsent à l'époque .reelle le mem.; maintenue ; les payeses l'Axe de la fin d'octobre confirment
sur les épaules de tous ceux qui ont
ce même en serait compromise.
décision dm autorités du Reich de
donnaient activement leur cou- la
Tout homme de bon sens cocue- la charge et l'honneur de UMM.- qui
rétablir la propriété individselle
cou..
travail
du
«
kholkos
a
en
der
à
d'autres
hommes.
sait ces Sri en .
Les chefs d'entreprises nota.m recevaient comme avantage l'exern. dans les campagnes russes.
Mais souvent chae00 ne se rend
ment
ont, vis-a-ms du pays des de- tics de l'imp6t qui grevait, assez ITNE NOUVELLE REVOLUTION
pas absolument compte des propres
lourdem.t, I petite parcelle de Provoirs qu'ils ne peuvent éluder.
C'est d'eux en grande Partie que priété individuelle dont ils diapo- FAI 1917 Lénine et les bokheviks
é nd la paix sociale, fruit d'une Salent à l'intérieur du damai. calunion sincère et d'une solidarité ef- toren.
kurgagnPre les iseysass
50en les poussant'gr'unle
à se ma
fective.
LIN PAS EN AVANT
Une fois le pouvoir conquis, les
La paix .riale doit Cire pensée et
Peu après, des nouvelles arrivées bolcheviks fnent machine en arrière
A NOS ABONNES oo.truite. Il appartient aux chefs d'Ukraine
signalaient que les auto- et enlevèrent la terre au PaYsans,
d'entreprise de le faire.
Ceux qui s'en désintére.eraient rités allemandes avaient fait un pas . forcent d'entrer dans les a ferParasite de la décasion gon ne seraient pas des chefs, et ce titre en avant. Une proclamation était mes collectives >>.
de chef ils mériteraient d'en être dé- adressée vers la moitié de septem- Ils font appel à la a faim de terversements.lr supprimant les
bre à la population ukrainienne afin re a du pavaan russe. à son désir
possédés, peut-être brutalement.
journaux le dimanche, le SynCombien un tel langage nous niait de préci.r le statut futur de l'agri- d'avoir la libre propriété de sa terdicat des mande quotidiens rute et tien haine contre l'exploitation
sionsne et la Fédération des et bien facile à réaliser serait la paix culture.
L'appel promettait aux paysans dont il souffrait dans les «
sociale, si tous les patrons faisaient
journaux français ont déridé
ukraini.s de restituer leurs terres
qu'à partir de ce imie le tarif preuve d'autant de compréhension et mais
pas immédiatement. La réforme
C'est une opération politique de
de largesse d'esprit.
abonneumuts serait fixé
devait être effectuée progressive- gramde envergure qui se déroulerait
nomme suit
ment et en tenant compte dre inté- ainsi, et qui serait, sus le plan éco2501e.
Un an
réts des milliose de paysans dépor- nomique et social, à la mesure des
130 (r.
Six mois
emet
tés en Sibérie.
plans militaires. C'est une autre ré.
70
fis
mois
Trois
Ainsi, pour le mom.t, les a khol- volve., une révolution qui tesdrait
m
composé
par
une
équipe
d'eu..
Paiement à notre C/ (1/
imads
kosee a seraient transformés en fer- a dresser contre les bolcheviks la
chèques padans 5277 Toulouse.
mes communales et dirigés par des masse d. paysans.
La Gr..
COUD..
personnen qui désigneraient les pay
30Cd
à tirer d'un bloc de marbre la
eue.. avec nu entpier de ioumal. Nul attarhé
dente que lee ménagères n'appréeient ce ' pie figure IMno gesse de Plais
L 30 ,Isleemitloo,,ah,aùtpsue
I noe prisonniers; 6 h. 40 t D
6 h 60 Rubrique de 21jnistere de
green/tune: 0 h. 22 t Musique symphoniquq légère; 7 h. 20 o Radio-Jeunesse:
h. 25 C. que'mus rleves eaMfm 5k,
30 'Etformèttents: 7 h 40 Cinq mi.
nutes pour la same: 7 L 45 : Emtssion
rue Rigolai% 38
TO U LO U SE
de la Famille Française; 7 h.
50
grectm;,,,V.1-eleie° L h o..12
ses oollègues d'os ronron aussi monotone qu'abondant. 11 tenait la tribune des
pms quaranm minntee.
C'étitit un adversaire de Clémences,
tatillon, toujours prêt à le contredire et
à lui poser de, guenon. insidieuses.
Amsi le Tigre le déseraàe,d, comme lui
seul le savait détestes.
scolaire; 9 h. 85 t neure et mût lm
Arrivé à un a ut » de son homélie,
l'émission; Il h. 50 : Disques: 11 h. 55 remueur prit une voix de tribun e. la
punies-sou, savoir m qu'ôtait la Frau.. main sur le
t
aTmais,
ma Mers collé.
rerrleetleP75151; 3Velerad?".
12 hi
un mensonge n'est sorti de ma bon,
:12Légion Sei' G'oeigte.:: sues,
dm.
Déjeuner concert, /3 h. 30 )
/nrormatiens: 13 h. 40 t Aetuaiités:
54 h. L'Initiation à la musique festival présenté par M. E. Villermost 15 h.
Arrêt de l'émission: 16 h. t ftemial
d'orgue par MM, Dunré en rEglise StSulpice à Paris; /6 h. 45 : La demiheure du poète; 1 71, 15 t Concert de
solistes; 18 h. Pour no, prieonniers:
10h. 05 uSperts per G. Menne: 10h.
10 t Radio-Jeunesse; 18 h. 30
La
11h57 57
Et le Tigre, dans sa moustache
Parbleu ! Il par le du nu.
t
TOUS
TRAVAUX DE
Toute demande de changent.eg
30
La soirée des héros:
Trd'u'es.1.0119.b.
25 h. In- adresse et être .compagnée de I.
formations; 21 h. 10 t La Marseillaise; somme de lieux francs pour confeod
21 /1. 55 Pin des émissions.
Une du nouveau cliché d. bande&
TOPOGRAPHIE
:
Changements d'adresse
ingeleatroun's
d'adresse doit Indiquer l'anelennef
1r5
r.
BROCHE)
JOURNAUX
CATALOGUES
TETES DE LETTRES
FACTURES
PROSPECTUS
CARTES COMMERCIALES
AVIS DE DECES
VOICI NOTRE TARIF
POUR
LES
OIS 0E TESTS, REMERCIEMENTS. ANNIVERSAIRES, NEUVAINES
PROGRAMMES
Chronique Chronique
TOUTES
RENNES ILLUSTREES
deToulouse Régionale
Editions
11111SILIGTINIS
ETC., ETC.
Wicli
jusqu'à 20 lignes
De 21 à35 bgnes
NOUS CONSULTER
au dessus de 35 lignes
60
70
83
50
60
70
85
70 100
TÉLÉPHONE 200.43 TOULOUSE
mars rouge et
NEBULEUSE
par An'ré
BIRABEAU
murommisz
le visage triom- me dires si je suis une imbécile.
celui dm troiines, de boulns de rien à craindre, murmura-t-elle. Le
pur ?Pour le petit (a le petit »,
« Le lendemain, là-ban, nous neige et des sureaux; au-dessus
de
«
Mes enfants, cria-t-elle dûmes convenir, notaire .mpris, notre mur un catalpa nous t.datit murent haut. On a dû le faire en c'était moi) qui avait besoin d.
bonn. Senteurs de la nature, pour
avant Même d'avoir enlevé son que ma mère était la femme la ses fsuilles rondes, et un hètre onséquence.
Chapeau (a mm enf.ts as c'était pins avieée du monde. La ville Pleureur, pareil à un anunal anté- a M. pitre haussa I. épaul.. mon père qui avait besoin de calmon père et moi), j'ai la villa I était vraiment très agr é able. Elle diluvien, ...air sa tete au cou Il ouvrit la bouche, mais la refer- me,.. Qu'ils se rappellent donc un
ma. Sans doute qu'il ne voulait pas prunus vacances de l'an dernier
a Mile cherchait,
depuis plu-
phant.
avait dû être construite vers 1860 penché jusqu'à la fet.être de ma
sieurs .moines, pas trop loin de par d. bourg.is bien it leur aise, chambre. Charmant
spectach pour
Paris, une villa où noue puiSsionS dans un style imitation Louis XVI nos yeux
des massifs de gérapasser les vacanCeS.
qu ne manquait pas d'une .niaise niums, de béganias et de sauges
J'ai la villa ! Et quelle noblesse, et modernisée depuis pourpres apportait le parfum des
villa ! Un petit -bijou
Quatre (les sdles de bain !). Elle etait serins,as jusque dans nus lits.
chambres
deux salles de bain honnêtement carrée et sa pierre Bref, un rêve,
une Salle de billard ! eau chaude était de la perre. Dans les cham« Notre ravissement dura une
et le téléphone ! un jardin à la bres on pouvait non seulement
dizattle de j'OS :Sprée notre insVérité Un peu petit mais qui donne ecueher et s'asseoir, mais .eore tallation. Et puis, un raidi, je vis
Sur le jardin de la propriété voi- marchés. Enfin
ô miracle
mon
se Inerus à. table avec
sine, lequel est, lui, un véritable eau coulait dans les baignoires et un mr
ai à la fois goguenard et miparc.., ce qui nous vaudra une vue le tapis du billard (devenu toute- sautent
délicieuse et une atmosphère ex- fois plus jaune que vert) n'était
Ma chère amie, dit-il en
quise... et le tout, mes enfants, même p. crevé.
fixant
ms
mère à trave'e ses lupeur un prix dérisoire t 2.500 « Ma mère n'avait pan dav.- nettes, je crois que j'avais raison
fr.es pour trois mois !..
tage gonfié la vérité mur le jardin
te disant qu'on ne doit jamais
a Les .fants durent convenir qui nous était voisin. C'était, en en
rien signer tout de suite : une 05'
que, si la description était ex.te, effet, a lin vrai pare a. Il était sé- bite enquête n'eût pas été inutile
e prix était dérisoire en effet.
PUré de nous Par un mur élevé
d'arrèter cette villa... sais-tu
Exacte ? répondit ma mais on le voyait parfaitement de avant
ce que ce» que ce parc dont trente
o
!
si j'ose m'exprimer ainsi !
Voici l'histoire d'Ed.ard Mani- bien
la tête a renverser en /a table
.t.Je fus . peu surpris quand, cer- du déjeuner
un verre ou une boute. soir, poussé pas je ne sais teille quand elles voulaient saisir
de con- le pals, des cheveux qui avaient
ce besoin
quel désir
fidences, il me la r.onta... Ra- honte d'être blende sans avoir le
très sourage d'être bruns et une petite
conta, oh ! à demi et pasélan...
mo.tache qui ne pareenae
bien, une gêne freinant son
aucune vlite sur sa lèAinsi, l'ai-je, cette histoire, devi- mettre
vre... Mainten.t que je connais
née presque autant surpris
qu'entendue...
? Eh ! son histoire, je me dis que, peutEt pourquoi fus-je
mon Dieu, parce qu'on a beau être, si j'avais mieux regardé ses
avoir avancil dues la vie et avoir yeux,.. Mais de, yeux bleus, on ne
jamais els sont rêveurs ou
pris bon gré mal gré euelque con- sait
Et puis son métier : 11
Sa- vides
nal.ance de l'hum.ite (triste tses
était
receveur
de l'enregistrement!
!)
on
ne
se
piétait
pas
voir
Dec. Et puis sa famille : il etait fils de
bien de certaines naïvetés.
du notaire
Enfin, pas du tout la
exemple on garde le préjugé
physique. On se dit, comme au tête à e !,
temps des plus je.es
Ce qu'il me dit d'abord, c'est
!
!
mais il n'a pas la tête
ceci
a Tiens
à ça !... a Edouard Manicot n'avait
C'était... voyons... c'était en
pas du tout la tête à son histoire.
court 1920.., j'allais avoir dix-huit ans...
C'était un garesu ull des
peumaioe
En 1920, en juin. Mn mère arriva
et as mulépais, avec
lares et Cellsa qui, elles, avaient tira jreur en retard poes le dîner.
!
:
!
!
!
'
mère avec un beau rire victorieux. notre premier étage. Il semblait
Je cuis encore au-dessous de la assez étepdu; on n'apercevait pas
vérité !... Aussi j'ai signé tout de la villa dont il dépendait, ce gui
suite.
permettait à notre regard d'en
s Mas Père était notaire
Or ne doit lama. riea signer test-de suite, enonça-tal.
A...ment ricana ine
mère, ei r7:1 a l'Intention de se
souffier par d'autres les
is mes oeessasient Naos irons dem, in là-bas tous les traie, et vin.
!
Ir
!
Je-mn sans scrapules. Deux allées
sable. s arronsh.ment avant de
disparaître : de petits sentiers
bruns perçaient les sous-bois. C,e
qui brutes. sous le vent, c'était
le feuillage mé"ang) des marron.
niera, dés sycomores et des peule.ms de riolls.le et, ploss Ses,
paraître avoir peur. Ma mère reprit
D'alleu., ils nont pan l'air
J
méchant.,
Tant qu'on ne sait pas,
on ne saginerait
a En effet, Ils n'avaient pas l'air
méchant. Nous avions vu une fois
trois massier°m qui étaient venus
jusqu'à m fond de parc, en bavardant côte à côte. Une autre fois,
j'avais aperçu un autre nionsi.r,
dans l'allée la pl. lointaine, qui
fessais les cent sas, les mains derTiè'e le dos C'étaient d. fous ?
« Mon péri et ma mère continuaient à discuter un Pes siffse7
ment. Mai j'en r.taie à cette sûr-
!
je mis qq. Mit a tule amui alerté un dr esiei I
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
une étable et une fosse à purin 1
et ce/les de l'année précédente où
noue avions pour voisins deux flûtes de Pan d'enf.ts, frères et
cousins, qui. du lever du jour au
lever de la nuit, eourai.t, criaient,
se battaient et envoyaient dans
nos vits55 les baies de leur tennis!
Ah ! s'il s'agissait d'un sanatorium. la question ne se pooereit
pas t on decamperait
ehamp... Mais une maison de fous,
c'est beau.up moins dangereux...
Sans compter que ce n'était
Pas un
.ils,
une « maison
de
repos 3. Nous oelesa
pour VOMMS
n moment, j ont... mon des g.s un peu trop fatiguée qui
père dire
Je te l'avoue- inodsoiarsesi
Chère Mnie, male je n'éprouve
entlinètres d'épai.eur de mur Ma
aucun plaisir à avoir pour voisins
nous séparent ? C'est le parc d'une Victor Hugo, Jeanne d'Arc et
Mai.o de fous I
Jésus-Christ !...
a Ma mère baissa la aime
e Ma mère haussa les épaules
-- Je l'al appris demis quatre a
non plus pardi Male... »
jours par la femme de ménage, IlsElle
dureot en discuter longuement
avoua.t-elle. Je coassa pas vous le le soir dans leur chambre. Voue
dire.
comnrenes, la location était déjà
« Elle était confuee et mal à navée... Et
à part ça !
cette
l'aise. Elle n'avait pas dû très bien villa était vraiment le réve. Où
dormir depuis quatre jours.
eu.ions-nous trime ailleurs une
5
ou no. avions sous .s fenêtres
seJeposaient,
voilà tout.. Je crois
que, finalement, après s'être
un peu chamaillés et lancé
l'un à
l'autre d'amies.
qui n'avaient rien à voir a.griefs
l'affaire (cens
qui reviennent tout de suite dans
es disputes sonies-ales) mon pére
et ma mère décidèrent.. de ne rien
décider. On allait
ne peu
et s'Il es produisaitattendre
le moindre inlà suivre).
.
4
Nr
LE MIros
11 novembre 1941
imiétés
COURRIER
OUCTUS
FABIEN-ARTIGUE
DE L'ACADEMIE DES JEUX FLORAUX
ARTISTIQUE
N
s rappelons que l'Amdéinie des
Jeux Floraux décernera en 1942 le
tura
le deodee'll;.t's-erdr:
NICOLE COULANGE
Art JARDLN ROYAL
Pour le troisième coneert qu'elle don.
salle du Jardin Royal, Nicole Eoninngm,
viemo de treize
interprétera la
Sonate en si bémol mineur de Cime..
ans,
Les HM)las babimés de
Dans la rue
nos
concerts
n'ont oublié ni le talent trie complet,
ni le nom de Nicole Coulange.
Dis
viendront
nombreux
applaudir
one jeune virtuose dans un programme
Toujours des voie de bicyclettes. composé des meilleures
de
C'est un .gin frès utile et facile- Ramen. Svarletti, Rach, Chopin, Dahus-
aux maires du département ment monnayable
tuelle... Aussi les
Pour un meilleur approvisionne- ner sur le marché de Toulouse les
ment de la population toulousaine, volailles qui lui manquent depuis
M. le préfet vient d'adresser aux déjà longtemps.
maires du département la lettre
suivante qui eut portée à la connaissance du public.
Nous souhaitons vivement que
cet appel soit entendu des producteurs ruraux qui voudront ainsi,
uore . sommes convaincus, montrer leur solidarité à l'égard des
populations déshéritées des villes.
r Des r..ignements qui m'ont
été fournis de divers côtes, il ressert que l'état actuel des bass.ores permet, sans Mle leu
à l'heure ac-
sy, Scriabine, Meszkowski, Chabrier.
recherche-t-on
volontiers (renq ou six au moment
où no. écrivons). Un autre genre
de vol qui avec l'approche de Phiver prend une certaine vogue, est
le vol de vêtements. Nous avons,
en effet, deux plaintes, l'une de
M. A.
d, sus d. Sénéchal,
et l'autre de Mlle Toujac, 1, rue
Louis-Deffès. Parmi les voleurs fi
y a des tràvaill.rs .nsciencieux
pumque les outils, et particulièrement ceux de M. P. Imbert, 13 rue
eurs en se/Nit gênés, la Produccols:ion
au ravitaillement général, d'ace
mitaine quantité d'animaux dans
STUDIO SUPER PHOTO
es mois qui vont suivre.
39, rue St-Rome (Pres do Capitole)
D En conséquence, j'ai décidé du 10-Avril 1. intreess.t,
Atelier chauffé
que chaque exifiretation agricole Les cartes d'alimentation contiserait tenue de participer au ra- nuent à se perdre, malgré les soins
massage qui va être effectué dans dont les ménagères les entourent.
es conditions que j'indique ciIl y a a.si 1m mules qui, de A
IE
après.
temps à autre réclament leur jour
r Chaque commune devra livrer de sortie. C'est ainsi qu'on tient à
aux ramiasseurs qui opéreront sous la disposition de .n propriétaire,
la direction des President, des invité à se présenter au 7° arroncommi.... d'achat (enclouacd dissement, une mule tiouvée dans
cannessic.s de réception) et des les jardins de la caserne Gallieni.
C091TE REGIONAL DU MIN
chefs de district du ravitaillement Au a septième D, décidément, n'est
tion civile est actuellement Pune
vjes préaccupatiems les plus graves
eby gouvernement à l'approche de
l'hiver. Les problèmes qu'il
ponu
sont plus difficiles à résoudre lorsqu'Ils s'agit de l'approvisionnement
de grossra agglomerations dont les
foeScins sont énormes malgré les
,rostrictimm que s'imposent les populations.
em
â Mais quelle que soit la nommeh.sion des habitants des villes
à l'égard d'une situatkm qui pour
jeux s'affirme chaque jour plus pis
mette, n'est un devoir social pour
Mes populations rurales de leur am
porter l'aide qui leur est indispensablepour améliorer pendant les
ois rigoureux qui s'approchent
urs conditions de vie dejà
ditKele,
D Je sais, par les multiples con;bots que j'ai eus avec vous et
avec 1ux represtatants de la corI.Poration agriColO. que je Peux
jeompter sur votre entier concours
contingent
de volailles
qui,
le jour des tr.vailles de prix
3 poules au poulets, ou
2 canards, ou
1 dindon, ou
lapins, ou
pigeons.
D Il est bien précisé qu'il s'agit
là d'un minimum qui sera angMouté sur votre initiative, selon
portance de la promreté.
Prix Maury
ul
Education plapsiMel PréPar.
Nous avons vu une jeune fille médical;
tion du Congrès.
ort entreprenante et à pense 'âgée
de 19 ans (encore ne les aura-toile
que le 29 janvier P.M.I.) qui,
OYCLOTOUR ISM«
- st La volaille codée sera payée au ay.t lié connaissance a.vee M. Savembre.
moment de l'enlèvement, par le lomon Pistai, demeurant 17, place
ramasseur nu prix de M. taxe.
Dupin,, apprit qu'il cherchait un
ASSOCIATION SPORTIVE
D Te vous serais oblige de porter appartement. La jeune fille déclara
DU LANCIIEDOC (IL P. C.)
ImMediatement ces dispositiona à qu'eu possédant elle-même un de
mour a..er au mieux l'approvir la connaissance de vos administrés mg meces elle pouvait lui en louer Réuni. de toms les sectio. mardi
si-enfilement de la ville de Toulo.e et de 1m inviter è vons faire aus- In moitié, et se fit remettre I/ novembre, à 21 heures, au café Barilbbenclant nette période.
sitôt °renaître les volailles
1.375 firmes à valoir sur le mon- le toai les membrce libres le dimanche
La
;:ntrz.' Chois
D'.cord avec MI. les di.e- comptent mettre à la
disposition
tant du layer. D'autre part, elle
In novembre sont imites à PardeMer
réussit à dérober 1.000 francs dans Rallye organisé par l'Union Cyclotorairo.
l'appartement de ce pauvre M. te Toulousain, renseignements à la réu-
doms régional et dép.temeutal du du ravitaillement général.
âramtaillon.t, j'ai pensé qu'en de- â Je vais indiquerai le momszit
ni. du /1 novembre.
gués des produita agrmoles dont venu dans quelles conditions le ra- Finkel.
D'espère assurer un rationnement massage sera effectué s
L'appartement à louer, naturelleg..dgbfier, il était eficoisaire d'ameLE PM-PET. ment, /l'existait pas... lia jeune
Odette C... a été déférée au parNATATION
quet.
La brigade des sueurs a raflé
IrESCAGAIROL
cinq filles soumises et mie è....
Déclarations de stocks met
e.
Haullaillemeal
533115
L. brigade.a de contrôle ont inLa Préfecture de la HeuSe-anso, terpellé un tas de gens et ont
ne communique
TBAVAILLEURS DE FORCE
dressé quelques contraventions,
Mite, lue indus- dont quatre à des conducteurs
D est ...eu b -.ons les chefs d enGERO.
troprise, Patrons et artioais, que les tairla, commerçants (grosststes, de- d'automobile.
états modèle 11 joints aux envois re. sentants-entrepositaires et tous M...mandés de cart. de Travailleurs ares détenteurs de produits et dende Force dormit être adressés mon. rees alimentaires, qu'ils doivent
Vente aux enchères publiques
sou
mental du ravitaillement général, 11, faire la déclaration de leurs stsesks
existant
au
dernier
jour
de
chaque
Place Saint...Etienne. ces 'états devront
etre revêtes d'un nombre de oupons mois, aux Services du Ravitaille- de VEHICULES AUTOMOBILES
cabigorie V ou J3 correspondant ment général, /1 place St-Etienne
nu *Mime de travaiheurs de force
'Administration d. Domaines, le
rem-, droit aux ratioea suppl./mutai.
H est indispensable que le
libellé
21 Novembre 1941, à 9 h.
de ces déclarations soit rigoureuse- Vendredi
30, l'après-midi s'il y a lieu, à CARgeu. seront acceptés dans la enté. ment
établi
conformeront
aux
Indisanie 0, 1m coupons n 7 ....am .tio. données sur les
CASSONNE, dans une salle de l'Anaux .vriers en montagne (bûcherons).
imprimés cienne Bourse du Travail, 17, rue
Niers rappelons égalemMat que les lis- mis à cet effet à /a disp.ition des Voltaire, à la. VEtNTE AUX ENtas de travailleurs de force doivent être intére..
n.dresSées avant le 15 de chaque mois 1° A la Chambre de Commerce CHERES VERBALES de camions,
camionnett., voitures de tourisme,
aira inspecteurs du travail chargés du pour la ville de Toulouse
rAmrmorzueâ ljerorryeenLreTrtare
esp
de
contrôle, avec les noms et prénoms,
2.
Dans
chaque
mairie
pour
Ms
Profession très exacte, numéro de la
communes
du
département,
carte d'alimentation ve. /a catégorie
T, J3 ou 0, pour les ouvriers en mon- Les industriels, fabricants et re- PRIX POYtILES AU COMP FAIT 12 a/oENSUS
tagne Ces liste ne donneront droit aux présentan'm - dépositaires
devront
.rtes de travailleurs de force que pour utiliser les feuilles jaunes (Modela Pour recevoir un exemplaire de la
notice, ou tous renseignements comlé mets suivant.
S. 9) et en fournir 2 exemptais..
s'adres.r à la DirecLes autres détenteurs utiliseront pléments.ea
tion
des
Domaines,
42, Rue Victor-Ira feuilles blanches (Modèle S. 81 Hugo, à CARCASSONNE.
CHAUSSURES
en un seul exemplaire.
La Préfecture communique
La date extrême de reeeption des
'Les coMrnerçants qui ne Pourraient
pas obtenir de leur fournisseur habituel
la ljvralson de chaussures d'enfants
sont Invités t demander au comité d'organisation des chaussures, 10, rue des
Teinturiers â Lyon, l'assignation d'un
fournisour MISeeptible de les ...visionne,
déclarationo de st.ks Pour tout le
département est arrêtée au 5 de
chaque 210i3, date qui ne saurait
être dépassée, l'évaluation globale
des ressources dont les Soreices du
Ravitaillement ont la charge, devant parvenir à M. le s.retairs
d'Etat b Vichy, le 10 de chaque
mois, au plus tard.
La journee du 11 Novembre
AVIS IMPORTANT
dans nos éco'es
Les Modèles S. 8 et S. 9
ç A El Lr
dernier appel à tom les professionnels
de publicité de maisons de comteint, de la lessive au savon en chefs
merce, de journaux, etc.., dirmteurv.
acide g,
(en quintaux).
colMborateUrs d'agences de publicité
Pénérale, d'entreprises de publiai. Per
de maisons
DE NICE. COURONNES. affichage, radio, cMémaipublicité
[FLEURS
diIsEGION FRANÇAISE
Largenté, 35, r. St,Rome, 501, 205.26. rmla nu publicitaires;
DES combattants
;Choix à donde.. Gros arrivages.
eslaura inli'ficleies; =Ler die
Gdrémonis du 1/ novembre
pubreite; employés et ouvriers des
reences ou serviem de publicité, etc...
une cérémonie tris si/m.0.i; laquelle 11)
ll
Ce recen.ment dama se terminer le
30 nOvembre 1941, dernier &lm pour la
erilia'â
dans'
relie eereets lruna"eeue'
P
déminasse 'de la carte d'Identité profespieaat Monument aux Rosis de la litesionnelle, obligatoire pour l'exercice de
lbes Légionnaires disponiblessont
h.113
nié, d'msister
!L'EAU CHAUDE g.
PAR
E
L' EL ECTRICITE I
agi'''revl'iddseiStce-jibennr'e à Id s.
10 1Tempie Protestant (Mare du Satin),
E
MUSIQUE DE LA LEGION
Nomma tarifs
elb
oese igilreisés sont invités a écrire
immédiatement mx services ann.es
du comité d'organisation due prof.
sions de la publicité 103. bonlevard des
Belges O Lyon.
FONCTIONNEMENT DES SIRENES
DEMAIN
Greta GAIRBO
Charles BOYER
dans
Marie WALESKA
permettant de réaliser l'eusse
Iode du s Colis du Prisonnier a,
Le geste de nos compatriotes a Cni
spontané, /orge et panienlièrement tom
chenu U sera apprécié comme il mérite
de l'être par /es bénéficiais.. Cu mins
d.t leo organisateurs sont pleins d'admiLin arrêté régional du 28 octobre rem ration. Tout le monde a donné. seit
ont vient de fixer naue le rée. de nature sois margent; c'est ainsi qu'reec
Toulouse, à 12 hectolitres la quantité ma. des provisions direrses des conserves et
Dernière Heure
autour ge le guerre
LA SUEDE UEDIATRICE
ENTRE LA .GRANDE-BRETAGN
ET Lit FINLANDE
Stockholm, 10 novembre. 0,1 0e4
savoir quo la Suède or disp.M sofa
frir se tom s offices à la Grando-Bn.
sagas et à I Finlande dme. le conflit
qui s'est élevé, Il y a quelques semslmj
entre ces deux poissanms.
mains c/éronies.
infor00ai. est colifirinee pas
Cet etr-ol, sr. l'épointe- sera Ponr nes la Cette
sasraspaudavt /redoulac du
btgrk.
passmss exilé, be d Colis de Neill a. I/
apporte-a à ses chers enfants en cette
fin d'année Phommoe reconnaissant et
En vertu d'un arrêté régional -interve- ionu de la petite patrie et la çonfirmm
nu à la suite d'instructions de M. le se, tion de le pensée constante st affeestem
erétaire d'Eut au Ravitaillement /es caf- se de tous /es Antenais, éreitment nes
fineurs et mneentriamrs de moûts de dam le ouvonir des absent et le terme
raisin
de la région de Toul.. sont .poit d'un retour Proeltain
tenus de déclarer 1
IsOia
holm Tidningen .5 se jcatrnal demenij
les bruits de ornes anglaise, suivant
1 suaI I Suède amuie full d'énergiv
emes représentations à Londres mur,
mirer une déclaration de guerre de le
Grande sert go à la Flidande, mals 15
ajoute qu'on indique dans Ies
compétents me /a Suède ne pans reit.
ser ses services aux deux parties.
noue, au cur de en hiver qui eanuon- D'ai/leurs, prdeise-t-il, I Grande1) Leurs stocks de moûts concentrés et oe rigoureux, dm êtrer ohms revivront le Bretagne ne prendra
avoune 51cieo4
demi-concentrés de raisin sous que/me posé et retrouveront un précieux siluou. eaus s ai Insuappa,,raaver
Daniel S
, 1, rue des Teinturiers_ forme que raioit (solide ou liquide);
/am de patience et de courage dans
Noé/ Faisqlell 1, rue de. Teinturiers.
el° P
2. Les quantités de moûts d'obliga- la preuve inéluctable que la commune
Elle Zmatoro, rue Sainaltrôme.
tion qu'as détiennent ou encore dém. entière à pense' à ere.
eJan Testain, avmne des Blini/nes, 71. ms pour leur compte par des videra.
NAISSANCES
Are générera donaMum, le maire en
Christian lusbats, rue de /a Chaise, tenrs.
oonseil manicipal redisent un ruo
Yves 40,100, quai de Tenni, 34.
Is. intéressés doivent adresser cette sol
ffial Merei, o, renouveli.t leurs senti,
Gilbert Petit, rue Garagne, 6.
double déclaration è l'inebndot, dace. monts de gratitude am gracieuses jeunes
enr dépmtem.en./ du Ravitaillement fres qui ont accompli . geste de soliMARIAGES
générai avant . 18 novembre dernier duite him comprise à l'égard de mus
délai.
Henri Brison, manoeuvre
cmes qu'une captivité déjà /ongle Silos,
menue de Muret, 109 et Marcelle Ver
retient loin de tons cens gai les aiment,
mes a. tu., à Selieedu-Salat (mots.
DECLARATION AGRICOLE
28.
M. Roosevelt
parlera au Inonde
ce matin à 11 heures
Garonne).
Roger Leoussan, minera, rue Saint. Les agriculteurs ont informés qu'ils
Antoinc.do-T., 19 et Surent. Culliére doivent faire, a. la Mairie, du 10 au 20
novembre, dernier délai, une Maar.
s. p., rue Bio/dieu, 1 bis.
Jean .Delord, cultivateur, rome de Lion indiquant la surface de la proainsi que les surfaces cultivém
Paris, 169 es eIanne Sou/errera, s. p., priété
en céréales. /Couines secs, fourrages, le
me des Erahles, 3.
nombre de quintaux de paille, le ne.
Arraand Scheide ajesteur mécanicien, bre d'hectolitres de vin récolte,s, etc...
rne Lejeune, 13 et Augustine Treiber, la composition du troupeau, les naissan-
c. en poulains, venu, agneaux, par-,
celets dans l'exploitation du lac novembre 1940 au 31 octobre 1141110 ani.
ARIEGE
FOIRES DE LA SEMAINE
Le 11 t Pamiers.
demi-home.
I
Gileerne
BESSIERES
AUDE
AVIS AUX ENTREPRISES
QUI CONFIENT DU TRAVAIL
A DOMICILE
La laids lia aoflt 1941 étend aux travailleurs o domicile le bénéfice de la
législation sur les allocations familia/ca
et l'allocation de salaire unique et sur
last'néeployens des ouvriers ou ouvrières a domicile (ou les chefs d'établissement peur le muante desqueis /es
travaux sont effectués, si les gus...
...heurs ne remplissent pas leum
obligations) supportent la charge des
00000.
tiements.
k
main matin 11 novembre au cimes
tiére d'Arlington, à Washington, un
discours adressé à la nation américaine et au monde.
Le Président parlera pendant une,
Le 12 t Lézat, la 111as-d'And.
La Vie Ouvrière
11111111111111111111111111
New-York, 10 //Membre.
Le
PréSidese Roosevelt prononcera, de-
Maux vendus b la boucherie, durant la' Le 13
Taras.. Le Carla.Bayle, '1. Priorité absolue r Enfants gic O a
même périodr.
Laroque.d'Ohnes, Leone, Mumat, Sv 2 ans.
fresque les aMiculteurs minmo fait
Les malades régime. 1 et 2.
des déclarations inférieurea a. la réalité Martin.d'Oydes.
Les enfants de 2 à 6 ans.
Le 14 t Savardon.
ils ne pourront recemin lors des ré4 Les enfmts de 6 h 13 ans.
partitions de produite indispensables a Le 15 Costelnao-Durban.
I. Les femmes enceintes on allaitant.
',agriculture (aliments du bétail, se.
6. Les vieillards et autres malades.
menues, engrais. sels de cuivre, etc..I
En cas de raanque total de /au
que des quantités ntonotttennelles
0150. 1m
les enfants de 0 h 18 mois, pet.
leurs déclaratio..
vent seuls recevoir en échange du lait
1111200 COMMUNALE DE LA Le.
Le président informe /a ponidation que la souscription en faveur
de ncc camarades qui se trouvent en
oaptivité, est mujours ouverte.
Les versements seront reçus avec reconnaissance, Mus 1mo joUrs chez M.
Remondou Mari., tm.orier de la section
Camille, 75 ans, rue Beauséjour, I.
II est rappelé que les sommes ainsi allocations et dur congés papes.
Marie /card, 68 am, 21, 'na SainbAntok recueillies cont exclusivement et tota- En matiCre de congé payé, le crevai/a domicile ainsi que l'auxiliaire
réservé. aux On,. Leen- leur
ne...Padoue.
Roger Delta 41 me lement
salarié de celubci ont droit à une allo.
mires
de
prisonniers
de
grec,
Gnmde Sine SaintiMichadl.
Jeanne
cation égale 0 4 % de la rémunération
Frme, 35 ans, 62, allée Saint-Agne.
nette avant retenues. Mention du verSALIES-DV-SALAT
mauriec Degeorge, 72 ans. II, rue
sement de cette allocation est portée sur
Flopital r. /O. '
bulletin ou carnet réglementaire. lors
LEGION FRANÇAISE DES 0004- le
On paiement des- seaires 0 damai...
On nous communique
BATTANTS.
Les ...lions familiales et de saLa nouvelle de /a venue du Theâtre
d'Oc dans notre ville a réjoui jeunes et ina,10%.,,a/que iseror versez selon des
vieux. Les viemtr savent qu'ils entenPour Mut renseignement complémendront dimanche les refrains que leur Mire
a l'Inspecteur du Trapère chahmient et les jeunes avides de vail ns'adresser
Caressonne qui /es employeurs
nouveauté vont &couvrir /a bemté. la commi.ionnaires
ou intermédiaires mmême Mmos,que la cocas- imant do travailleurs
:MONTEURS
enlangue
a domicile si.
ILOMBIERS
Z1N .a..deur
Sede
d'une
qui
avalt
dens
gnaleront le nombre des travailleurs
COEURS.
Réunion du conseil syndi PaYs ses poèt., ses gre.meiri.s
qu'ils
occupent
et
le
cal jeudi soir à 18 h 30
ses mathématiciens bme él.que où le qu'ils leur confient. Pedro de le..d
Franvais en était à ses premiers balbu-
L'exercice bi-mensuel de vérification
mit très rédnito
Répétition 1e more.di 12 novembre E
du fonctionnement des sirènes d'alerte
pour les musiciens tambours et ch.
inns au 71, a. du TMe.
n?;11b.rek
DES SOCIETES 1111111111111
à' Suinte Toulousaine da Bugle!. a.ug
d.r.1.
h.
8
u
1.2
h.
id,
repos.
E
quai SaintPiend
12 h. 15 li 12 h. 20. fin d'alerte.
Ce oir
r. de
(0111-001041114 afriVAIR335. E
MM. les directeurs d'établissement ORPRECIN TOLOSA.
25,
utilisant des sirènes pour rappel de di, répétition d'ensemble à 21 heure°.
nnel sont amas de les fere Programme due audition, du 7 dém.
teiF
mIe
DE MOU. DE RAISINS
dont il
borde, 68.
s'agit ci-de.us ne comprennent eine tuel'eltueee
heures 30 dans le grand Amphithéâtre Jean de la Tourbe, inspecteur au Comles déclarations de dentrées
de l'ancienne Faculté des Let... 17, missariat général à PEdneation générale
L'InspectSur d'Acmé:mue césium, taies.
rue de Rémusat.
aux Sports, rue d'Ales,. 39 et Anne.
nique
MM. les induSuriels, commerçants Etudiant réfugie, si tu veux conne. ai
Marie
de Vienne, s. p., rue
tre les nouvelles activités ainsi que 1m Fermat,Matbieu
Conformément aux instructions
4.
diverses
sortes
ment-rial&
du
Mannepu gouvern..nt le travail ne sera rlare.rotnt.e,s,rsonddlratl'lidoontuiru ment do étudiants réfugiés pour Pan- Je. Smonet, .mp.ble, rue des Lois
Pou arrêté au cours de la journée stocks en produits détersifs, sur une née scolaire 1941-1942 ton devoir et ton 11 et Chsr/otte Maurice, agem de Ms
nu 1/ novembre. Les établissements
intérêt est d'assister à cette import.te veau rue des Fontaines, 141.
d'e.eignement ne m'ont donc P. feaveleieent'teee'de titerMae187nrZ Muulon.
1.. Tuai, mécanicien, ajusteur, route
Les inscriptions Su gren,Pe- de Mag., 98 et Vvemc le Rous, s.
pavoisés et les cours ou classes au- vont /a nomenclature ci-ressous 1 B. B.
ment
pOur
cette
année
seront
renoms
le
ront lieu comme de coutume. Mais Savon de Mar.ille 7210 (en quinmardi 11 novembre et le mercredi 12 p., route de Mag.., 98.
il convient que cette journée soit taux).
une des salles du Café des ArcaSUCES
marquée par un profond recueille- Savon de ménage 30 %é (en quin- dons
d., Café Borios, place du Capitole.
ment. Il appartiendra aux chefs taux).
Et Mn dose pas retarder le début de Adide Baujon, 64 ses,
rra du Prim
la rétinien 1mo inscriptions seront rod'établissements et directeurs et directrices d'écoles de faire observer Savon de toilette (ancienne fabri- anes ente 16 h. 15 et 17 h. 30 au Grand temps, 1, Jeanne Bennes, 85 ans, 130,
AmPhithatre de l'ancienne Facilité des Côte-Pavée.
Marie Durand, 81 ans,
une minute de silence soit dans les cation) (en quintaux).
55, rue ils la Providence.
Léontina
salles de .urs ou classes, soit de- Savon de toilette (nouvelle fabri- Lettres. 17. rue de Rémusat.
Bagatin, 33 ans, Il, rue de Belfort.
RECENSEMENT
vant /es monuments aux morts de cation (en quintaux).
Françoise Touron, 62 ans, 15, me Boieb
DES PROFESSIONNELS
l'établissement, lorsqu'ils existent.
Poudre de savon 52 7à (en quinDE LA PUBLICITE
Adrien Poutre], 81 ans 288 rom
taux).
La IXine région économique est priée un e Smiui.Siman.
Antonume Coures.
Leucine au savon 3 % (en Suin- par le comité d'organisation des pro- 88 ms, 18, rue de, Bravo.
Nancy
fessions de la publicité d'adresser un
Saure industriel destiné à la fa- de la publicité, non encore recensés
retei
sorties
___-.,,,,.......i...--
me Alrace, 9.
GR`WE7aVel. Z7al."1%1"" bonne.
Pierre Chabrol, sous.agent de lute
A l'Occasion de la rentrée de l'Uni- clame, au dépôt de Stockage de Toubou.
l'usité et de la rentrée s.laire, me as- se-Pérignon,
avenue de Lasbordes, 68 et
semblée generale du gremPenient des Georgette o1livel,
s, p., avenue do Las.
ta.).
interruptim de 14 b 24 h. Ure
OONAT
GPSEll GARSON
Merci aussi ara dévouées lames Elio
qui, dimanche dernier ont fait, maison
maison, me fructueuse tournée dans
le bot de recueillir des dene de lentes
vie arme
DECLARATION DES STOCKS
Da 6 novembre 1941
Permanent sa. intorno,
Won de 14 à 24 h. Une comédie ravis,.
Deanna et ses Boys
sante
aveq
Dean. Durbin et Adolphe Melqart.,
Très beau emp/ément et les actualité..
C/NEAC. Permanent de 19h. à mie
nuit, Alice Faye, Constance Remet/
dans . Descente en Vrille o. AoMali8
Ils. Dessin animé.
NOUVEAUTES.
Permanent sang
PeiROBER/redi
Entrainemem des nageurs, mardi à einem de vin que les producteur dom mecs, la coquet. ..ne de 5.533 feu
18 b. 30, P., Manicipa/ des Sports, a récolte tota/e est inférieure à 50 bec. a été recueillie.
Les anailks des pries.imn sblit relias
Mercredi, III herms, Culture physique; talitres penrront «morves, pour leur
Grima., rue Malhee. Prochainement o.onsomniation et note oelie du pensum de venir déposer à /a mairie me CS.
première sortie au Puymorens de la sec. nel travel/ma sur lente exploitations queue permettant Pen.: respectif dee
colis qui vont acs, conf.-Mun. Per des
tion de ski.
pondant la rampa.. 1941.1942.
7,22 87FrIC nzhze.
tirAT
11
a
deemtSile, TOI. lsO.55
RAVITAILLEMENT EN VIN
QUANTITE MAXIMUM CONSERVER
FAR LE' PRODUCTEUR RECOLTANT
MOINS DE 50 HECTOLITRES
1
VOX.
h.
DERNIER TOUR
fia Chambre de Commercede Tous
louse uomtanuiqae2
M. Pierre Maury a fondé, par tes-
.ra attribué ceOe année deux
Pr. Maury de mille francs, l'un jà
un efployé, l'autre à une employ.
de commerce.
Les employés et employées qui
remplissent 1mo conditiOns exigées
par le donateur et egal désirent Peser leur candMature au Prix Maorie
sont priés de faire parvenir leur
dossier (.° demande de l'intéressé ;
e extrait de naissance; 35 certificat du patron; 45 extrait du elle
des contributions on certificat de
non imposition, le tout sur impie,
libre) à M. le Président de la Chambre de Commerce, avant le 30 no-
contenant un poulet en chair et en de la F. S. G. T.
nmrdi 11 novem.
os et cinq kilogs de poires qu'on a b., à 21 heures, à la Bourse
du Tree
trouvé d.s le quartier Boguet, .t
prié de le réclamer. (Pour ma part,
du jeir
j'aimerais autant le poulet... que la Ordre
Saison sportive 1941-1942, Contré.
Pdro Noële, Permm.t de 14
24 bémrés.
'Ledoux,
avec P. Blmchar, Annie Ouen=
GAUMONT
En exclusivité r pros
Blanchet. Bundy. Location soirées.
osier Da/ v Perm de 14 à 24 h.
ployé ou une employée de commerce, natif de Toulouse, ayant den..1ré dix ans sans interruption chez le
même négociant, à. Toulouse et dénué de ressources.
Réunion do la C. E. du C. R. du Midi
Cs soir
Dien
du menite professionnel, à un em-
(F. S. G. T,)
;
pour chaque exploitation agri.le l'heureux propriétaire d'un panier
devra être au minimum de
THEATRE DU CAPITOLE.
Harry Bara, Fernmd
R. Rradeau dans « l'Assassinat
éblouissant, une musique raqut. 4
Le Danube Men avec lo célébre ore.
TRIANON.
Deuxième semaine. ebestre tzigane Alfred Rode, Madeleine!.
Permanent de /4 h. à 19 I, Soirée 21 h. SMogne, Mats, Moreno. etc... Très bene
Le film de Pennée « l'Empreinte du complément et les actualités.
tament, un prix qui doit être décerné, par la Chambre de Comraerce de Toulouse, an tenant compte
SPORTIVE
VARIETES.
h 20 h. 30 r La Damnation de Faust s
Oratorio de Hector Berlioz. 240 exécutants sous la direction de maitre Rune
Mme Martmellt empéchee au dernier
moment de quitter Paris, c'est Mine
able. poliment être présentées dans Bernadette Delpmt, de l'Opéra, qui
les mimes conditions, c'ests-à-dire en chantera ce soir le rôle de Marguerite
cinq exemplaires.
dans « La Damnation de Faust s.
En ce gin rouera° /es ouvrage in.
primés, seront seuls admis, pour 1942,
carrEitAs
ceux qui aurom été nidifiés en 1941.
PLAZA.
Permanent de 14 h.
Ce concours sera irrévocableme
clos le 31 d.embre 1941 à 1 heures.
nt9 19 h. oirée 21 h, 15 « Au revoir M.
e programme sera envoyé gratis et Chips s. Documentaire. Dessin animé et
franco à toute persounr myes fera la actualités.
Niede Couda:me est dans me forme dcmsoda
concert
halai
Tendeuse sem un triompha/ suerhs.
Touions,
Lomtion ouverte t Maison Baron, 25,
rue de Rémusat
*
r Le ravitaillement de la popula-
THEATRES
attribué précédemment aux poétes
moue Gay et Maurice Magies
Ce prix sera attribue, s'il y a lieu, à
un volume iniralmé de Poide frunerds.
de plus, en raison des cirenstances,
des uvres manuscrites ou dacty/ogra-
nedentlido et son troisième
POUR VOTRE PRISONNIER
35 fr les 6 portraits format spécial
a
.,.
sr.* Jreiiieli'lliï:1:14;;Ie
I \
LE GRAND PRIX DE POESIE
neva diminuaiie ramas., en nanti.r,
UR APPEL DE m. LE PREFET
savantes
Que /es personnes étrangeres â notre
ville ne disent pas r a La Langue d'Oc,
je ne la compmnds pas Venez et vO.
comprendrez.
AUL097
'OUR NOS PRISONNIERS. MERCY
Telle, sont les proies me nous
adressons à la population de notre cone
nome. qui si généreusement( à répondu
à l'appel que lui mit adressé la munici.
-
lette en faveur de nes chers prisa
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
concentre.
CARCASSONNE
CONSOMMATION DU GAZ.
ommi.ion extra muniCiliale de contrôle de la conommation du gaz a drt
prendre, au mirs de sa demie, séance
do sanctions céveroa contre des consommateurs négligents ou impuisSants
à se contraindre à une modération
pourtant nécessaire, et qui avaient dépassé plus ou moims le maximum qu'ils
esient auto.és o consommer
26 consommateurs seront privés de
g. pendant 2 jours; 12 pendant trois
jours; 4 pendant 4 »Ms, 14 penelanr.
5 jeUrs 11 pendant 6 jours; 5 pendant
7 leurs 4 pendant 8 Jour., 1 pmadant
9 jours 3 pendant 10 jours; 2 pendant
11 lama; 5 pendant. 12 jours; 2 pendant 13 jours; 5 pendant 15 joms; un
pendant 16 jours; un pendant 19 jours:
un pendant 20 jourS; un pendant 29
jours; 2 pendant 30 jours 5 familles
utilisant le gaz pour chauffage ou salle
'
de MI., ont eu leur compteur a cet
usage fermé définitivement
Cas sanctions sévères cor. dl etre Tri.
ses dans l'intérêt general de la pope.tion qui ne saurait s'accomoder de prélèvernent Munir sur 0 quantité de 32
mloebla
lies con2;rm=ur: âgroe;
ég....
SULFATE DE CUIVRE. LABOURS.
Le:yncle,r
t,emoraterniecole
porte a la .rmaissance des viticultétrr
complément de cuivre leur est
00u
RAVITAILLEMENT EN LAIT
En conséquence, ils sont boités â se
Les difficultés d'approv.ionnement Présenter avant le 30 courant dernier
en lait entier devemnt très grande.s, le délai au siège du syndicat, 52. me de
secrétariat d'Erat au ravitaillement a Lu Mairie, pour y retirer mur bon.
décidé de donner, m ordre de M'imité
ara consommateurs bénéficiaires d'une
carte de lait
En conséquence, Moue Cet. <tenrec
arrivera en quantité insuffisante dans
votre commme, il vous appartient de
prendre toutm les disposai°. MU.
Pour que l'ordre de m'orle cisiessons
atololganale
I Per agriculteurs désirant taire
fectuer leurs labours, sont aras de efse
faire inscrire au syndicat en indiquant
In superficie ci l'eMedaemient des Mo
res à labourer
7E892 ET FAITES
,
« 601I6
.