BPJEPS Loisirs Tous Publics - Site officiel des Ceméa

Commentaires

Transcription

BPJEPS Loisirs Tous Publics - Site officiel des Ceméa
Brevet Professionnel
Jeunesse, Éducation Populaire et Sports
BPJEPS Loisirs Tous Publics
UC 10 : Concevoir, réaliser et utiliser des outils pédagogiques d’éducation
relative à l’environnement pour un développement durable
CEMÉA de Lyon
Du 29 août 2011 au 31 mars 2013
29, rue Smith
69002 LYON
Tel : 04 72 10 63 00
CEMÉA de Grenoble
12, place des Écrins
38600 FONTAINE
Tel : 04 76 26 85 40
Bureaux ouverts
du lundi au vendredi
de 9h à 12h30
et de 13h30 à 17h
Formation en
partenariat avec :
Union régionale des Centres
Permanents d'Initiatives
pour l'Environnement
de Rhône-Alpes
FRAPNA Rhône-Alpes
Formation habilitée par la DRJSCS Rhône-Alpes sous le N°11-069-BP-004
n Le BPJEPS
Le BPJEPS atteste de la possession des compétences professionnelles indispensables à
l’exercice du métier d’animateur dans le champ de la spécialité obtenue.
Le BPJEPS Loisirs Tous Publics (LTP) est délivré au titre d’une spécialité pluridisciplinaire,
permettant à des animateurs généralistes d’intervenir sur tous les types de structures
relevant de l’animation socioculturelle et de l’éducation populaire.
Le BPJEPS est composé de 10 unités de compétences (UC).
è Les atouts de cette formation de niveau IV :
- Elle est reconnue par les réseaux d’employeurs.
- Elle permet de se présenter au concours d’animateur territorial au sein de la
Fonction Publique Territoriale.
- C’est une formation en alternance.
- Le BPJEPS LTP permet de diriger des Accueils Collectifs de Mineurs.
n Publics concernés
Cette formation est ouverte aux professionnels de l’animation en poste, aux demandeurs
d’emploi, ainsi qu'aux personnes en reconversion professionnelle. Différents modes de
financement sont possibles selon le statut des candidats.
è Les demandeurs d’emploi devront s’adresser au Pôle Emploi et aux structures
spécifiques (mission locale, commission locale d’insertion…). Des propositions de contrats
Informations pratiques
pratiques
Informations
Nombre de
Nombre
departicipants
participants
De12
12àà24
24stagiaires
De
Durée
Durée
602 heures
heures en
600
en centre
centre de
de formation
formation
répartiesenen16 16
semaines
et heures
600
réparties
semaines
et 600
heures d’expériences pratiques
d’expérience pratique minimum. Pour
minimum.
Pourdéjà
les en
animateurs
déjà
les
animateurs
poste, ces
600
en poste, ces 600 heures sont
heures sont comprises dans le cadre
comprises
danstemps
le cadre
habituel de
habituel
de leur
de travail.
leur temps de travail.
Lieu
de la formation
Séléction
Grenoble
Le 4 juin 2010
Inscriptions
Positionnement
Inscription
obligatoire
23, 24 et 25
juin 2010auprès des
CEMÉA avant le 30 avril 2011.
Un
dossier
d’inscription est
Lieu
de la formation
envoyé
sur simple demande.
Grenoble
Inscription gratuite.
Inscriptions
Sélection
Inscription obligatoire auprès des
Le
12 maiavant
2011le 20 mai 2010.
CEMEA
Un dossier d’inscription est envoyé
sur simple demande.
Positionnement
29,
30 et 31gratuite.
août 2011
Inscription
Pour
Pourplus
plusd’informations
d’informationsconcernant
concernant
l’organisation
la formation de la formation
Stéphane
StéphaneHENRI
HENRI
04
0472
7210
1063
6300
00
[email protected]
[email protected]
Pour
Pourplus
plusd’information
d’informationconcernant
concernant
l’inscription
l’inscriptionetetles
lesfinancements
financements
Claire
ClaireDUCAROUGE
DUCAROUGE
Lundi,
Lundi,mercredi,
mercredi,vendredi
vendredi
04
0476
7626
2685
8546
46
[email protected]
[email protected]
Prix
Prix: :55920
800€€
tels que le contrat unique d’insertion, contrat de professionnalisation... sont
envisageables. Les personnes de moins de 26 ans doivent s'adresser à la mission locale.
è Les salariés devront s’adresser à leur employeur qui pourra leur proposer différentes
alternatives : congé individuel de formation, plan de formation, aide à la formation des
contrats aidés…
n Contenus de la formation
La formation est organisée en alternance avec en moyenne une semaine par mois de
formation en centre. Les contenus de formation sont répartis en 16 stages thématiques
permettant d’aborder les 10 Unités de Compétences :
● L’animateur, acteur de/dans sa structure
● Connaissance du champ de l’animation
● Les publics de l’animation
● Pédagogie et activités
● Techniques d’animation (1) : Les activités de découverte technique et scientifique
● Démarches pédagogiques et éducation nouvelle
● Le projet et ses outils
● Préparation à la direction d’un ACM (stage en internat)
● Construire et évaluer un projet
● Conception et évaluation d’une séance d’animation
● Techniques d’animation (2) : Les activités d’expression
● Techniques d’animation (3) : Les activités physiques de loisirs
● Dynamique de groupe, éthique et encadrement
● Approfondissement des connaissances du champ de l’animation
Deux stages concernent plus particulièrement l’UC10 (UC d’adaptation à l’emploi) :
L’éducation relative à l’environnement pour un développement durable (ERE-DD) : ce
stage permet d’aborder les enjeux actuels, les acteurs et les pédagogies de l’éducation
relative à l’environnement et du développement durable.
Les outils de l’ERE-DD : ce stage permet à l’animateur de concevoir, de réaliser un outil
pédagogique d’éducation relative à l’environnement et de l’utiliser auprès du public.
n Le métier d’animateur
n Les unités capitalisables
L'animateur « loisirs tous publics » est un généraliste. Il conduit
les publics dont il a la charge en s'appuyant sur la découverte
d'activités diversifiées.
L'animateur organise ses activités dans le cadre de la structure
qui l'emploie et des attentes de son public, depuis la
programmation jusqu'à l'évaluation finale de son action.
UC1 :
de loisirs tous publics
Les activités s'exercent dans le cadre d'associations de
jeunesse et d'éducation populaire, de collectivités locales, de
regroupements intercommunaux, du secteur médico-social ou
parfois d'entreprises relevant du secteur concurrentiel
marchand. L'offre d'animation concerne tous les publics. Elle
peut s'adresser à une population de proximité (quartier, ville,
regroupements intercommunaux...) ou à un public plus
spécifique (hôpitaux, villages de vacances, centres de vacances
avec ou sans hébergement...).
L'intervention de l'animateur tous publics s'inscrit dans une
logique globale d'éducation populaire dont il est acteur.
Ainsi, il privilégie l'écoute des différents publics, la mise en
action des personnes et répond aux besoins identifiés ; il
contribue à développer la citoyenneté et à renforcer le "lien
social" ; il vise à développer l'engagement associatif ; il vise à
renforcer la capacité à vivre ensemble par le développement de
la curiosité, de la confrontation à la diversité et la
reconnaissance des différences.
Il conçoit et conduit de manière autonome des projets et des
prestations d'animation dans le champ socio-éducatif et
socioculturel. Son intervention se situe dans le cadre du projet
institutionnel de la structure qui l'emploie dont il est porteur.
Dans ce cadre, il est en permanence attentif à la fois à la qualité
de vie collective et à l'épanouissement de chaque participant.
du BPJEPS Loisirs Tous Publics
UC2 :
UC3 :
UC4 :
UC5 :
UC6 :
UC7 :
UC8 :
UC9 :
Communiquer dans les situations de la vie
professionnelle.
Prendre en compte les caractéristiques des publics pour
préparer une action éducative.
Préparer un projet ainsi que son évaluation.
Participer au fonctionnement de la structure.
Préparer une action d'animation de loisirs pour tous
publics.
Encadrer un groupe dans le cadre d'une action
d'animation de loisirs pour tous publics.
Mobiliser les connaissances nécessaires à la
conduite des activités éducatives et de découverte pour
tous publics .
Conduire une action éducative et de découverte dans le
cadre des loisirs pour tous publics.
Maîtriser les outils et techniques nécessaires à la mise
en œuvre d'actions d'animation de loisirs tous publics.
UC10 : Concevoir, réaliser et utiliser des outils pédagogiques
d’éducation relative à l’environnement pour un
développement durable.
Cette UC10 est spécifique à cette session de
formation proposée par les CEMÉA Rhône-Alpes.
Elle permet à l’animateur professionnel d’acquérir une
double compétence : d’une part de concevoir et de
réaliser un outil pédagogique au service de ses actions
d’animation et d’autre part d’intégrer les problématiques
du développement durable dans sa pratique
professionnelle.
L'animateur facilite la découverte d'activités dans les domaines
suivants : les activités scientifiques et techniques, les activités
culturelles et d'expression ainsi que les activités physiques.
Dans ces trois domaines, l'approche des activités est centrée
sur la socialisation, l'émergence de projets et l'estime de soi,
sans recherche de perfectionnement technique et de
développement de la performance personnelle.
Les activités dont il a la responsabilité sont réalisées en
cohérence avec le projet global de la structure employeuse et
adaptées aux publics auprès desquels il travaille. La
programmation des séquences d'activité peut faire partie de ses
fonctions.
Le métier est caractérisé par la relation à un public.
L'animateur est amené à accueillir et informer le public au sein
de la structure, à comprendre ses demandes, à l'aider à monter
un projet d'activité et à le mettre en œuvre.
Ce métier comporte une dimension collective, quel que soit le
type d'activité. L'animateur est amené à conduire un groupe
dans la pratique d'activités d'animation, de médiation, de
découverte de l'activité et de développement de la personne.
Possédant les compétences lui permettant d'intervenir auprès
de tous types de publics en situation de loisirs, cet animateur
peut être fonctionnellement amené à intervenir en direction d'un
public particulier. Il intervient néanmoins prioritairement auprès
d'enfants et de jeunes et peut être amené à diriger ou à assurer
la coordination pédagogique d’un ACM (Accueil Collectif de
Mineurs).
Il agit au sein d'une équipe de professionnels et/ou de
bénévoles dont il peut être amené à assurer occasionnellement
la coordination.
Le secteur associatif et la fonction publique territoriale sont
les principaux employeurs des animateurs de loisirs tous
publics.
n Conditions d’admission
Les personnes titulaires des qualifications suivantes satisferont
automatiquement aux exigences préalables à l’entrée en
formation :
- BASE, BAFA, BAFD, BAPAAT.
- Diplôme attestant de compétences à animer un groupe,
quel que soit le champ d’intervention.
- Tout diplôme de niveau IV ou supérieur.
Les personnes non-titulaires d’une qualification doivent présenter
un dossier retraçant leur expérience en matière d’animation et
expliquant les motivations pour ce brevet professionnel. Ce
dossier sera soutenu lors d’un entretien avec un membre du jury
de la DRJSCS (Jeunesse et Sports).
Ce dossier est à demander aux CEMÉA Rhône-Alpes et à
remettre lors du dépôt du dossier d’inscription.
La satisfaction aux exigences préalables à l’entrée en formation
permet au candidat de se présenter aux épreuves de sélection
organisées par les CEMÉA Rhône-Alpes.
n Les diplômes de la filière « Jeunesse et sports »
Le BPJEPS est l’un des diplômes de la filière des ministères chargés de la jeunesse et des sports.
Celle-ci est organisée en quatre niveaux de qualification : le BAPAAT, le BPJEPS, le DEJEPS et le DESJEPS.
Il s’agit de diplômes d’Etat, très reconnus par les milieux professionnels.
Le descriptif de chacune des formations, présenté ci-dessous, doit vous aider à situer le niveau de qualification du BPJEPS parmi les
autres diplômes de la filière. Il a ainsi pour but de vous accompagner dans votre orientation professionnelle.
Pour plus d’informations : www.jeunesse-vie-associative.gouv.fr (rubrique « métiers de l’animation / formations et diplômes professionnels »).
Le BAPAAT : Diplôme de niveau V
Le Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien atteste d’une qualification professionnelle pour l’encadrement,
l’animation et l’accompagnement des activités socio-culturelles et de certaines activités physiques et sportives. La formation propose
trois options : « loisirs du jeune et de l’enfant », « loisirs tous publics » dans les sites et structures d’accueil collectif et « loisirs de pleine
nature ». Ce diplôme représente le premier niveau de qualification professionnelle pour l’animation et l’encadrement des activités
physiques et socio-culturelles. Le BAPAAT permet de se présenter au concours d’adjoint d’animation de la fonction publique territoriale.
Il prépare au métier d’assistant animateur.
Le BPJEPS : Diplôme de niveau IV
Le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et des Sports est organisé en spécialités telles que « Loisirs Tous
Publics », « Animation sociale » ou « Animation culturelle ». Il permet d’assurer la responsabilité globale d’une activité, d’un public ou
d’un territoire au sein d’une association ou d’une collectivité territoriale. Le BPJEPS permet de se présenter au concours d’animateur de
la fonction publique territoriale. Il prépare à la profession d’animateur et représente la principale formation aux métiers de l’animation.
Le DEJEPS : Diplôme de niveau III
Le Diplôme d’Etat de la Jeunesse, de l’Education Populaire et des Sports est organisé en spécialités telles que « animation socioéducative ou culturelle », « développement de projets de territoire et de réseaux ». Il permet, dans le domaine des activités de jeunesse
et d’éducation populaire et dans le domaine de l’animation sociale, d’exercer de manière autonome un travail de responsabilité, de
conception et de gestion de projets. Le DEJEPS prépare au métier de coordinateur.
Le DESJEPS : Diplôme de niveau II
Le Diplôme d’Etat Supérieur de la Jeunesse, de l’Education Populaire et des Sports spécialité « animation socio-éducative ou
culturelle » atteste de l’acquisition des compétences nécessaires à l’exercice du métier de directeur de projet ou de structure dans les
domaines de l’éducation populaire ou de l’animation sociale.
Mobilité Européenne, Education et Europe
Pour cette session de formation 2011-2013, les CEMÉA Rhône-Alpes proposent d’intégrer au BPJEPS Loisirs Tous Publics
une ouverture aux questions interculturelles et de mobilité européenne.
Depuis longtemps, les CEMÉA sont porteurs d’un projet qui met au centre des préoccupations la mobilité des personnes et
défendent le droit à une mobilité émancipatrice pour tous. Cette mobilité s’apprend et nécessite d’être accompagnée pour
être porteuse de sens. Nous pensons que les expériences de mobilité ont toute leur place dans les formations et le
parcours éducatif, qu’elle permet des apprentissages que l’on ne trouve pas ailleurs.
Les animateurs professionnels sont aujourd’hui les « parents pauvres » de la mobilité européenne alors qu’ils sont des
acteurs de terrain essentiels, chargés de la faire vivre, notamment à travers :
- la mise en place de séjours de jeunes à l’étranger ou de séjours linguistiques,
- l’accueil de jeunes européens au sein des structures d’animation (dans le cadre du Service Volontaire Européen),
- l’organisation de chantiers internationaux de jeunes bénévoles,
- les rencontres européennes de jeunes,
- etc.
En proposant d’intégrer à cette formation BPJEPS une dimension européenne et interculturelle, les CEMÉA Rhône-Alpes
souhaitent former les animateurs professionnels à l’accompagnement de projets de mobilité de jeunes. La formation intègre
des modules de préparation et d’apprentissage permettant une sensibilisation à la mobilité européenne dans la pratique
professionnelle (interculturalité, dynamique de groupe, découverte du milieu professionnel, comparaison des pratiques et
de la relation éducative, immersion socioculturelle, …) et l’accompagnement vers un départ dans et/ou post formation dans
le cadre des dispositifs européens Leonardo.
Ces temps de formation poursuivent trois objectifs principaux :
- la découverte d’un milieu socioculturel et professionnel,
- l’apprentissage de la langue,
- l’immersion et la mise en œuvre d’activités.
Le programme Leonardo da Vinci est l’un des outils du programme Education
et Formation tout au long de la vie de l’Union Européenne. Il permet la
mobilité des personnes désireuses d’acquérir une expérience professionnelle
en Europe. Il facilite les échanges de pratique et constitue un levier important
pour mettre en place de nouveaux réseaux d’échanges entre structures de
l’animation socioculturelle. Il constitue aussi une opportunité originale de
bénéficier d’une formation et d’une expérience professionnelle à l’étranger.
Cette orientation est aussi pleinement complémentaire avec la spécificité de
l’UC10 de cette action de formation. En effet, les enjeux actuels du
développement durable et tout particulièrement de l’éducation relative à
l’environnement dans son approche naturelle, mais aussi sociale, culturelle, humaine ou encore institutionnelle, nécessitent
pour l’animateur d’appréhender sa pratique professionnelle dans un contexte européen.
Chaque stagiaire participant à ces dispositifs est accompagné individuellement par un formateur des CEMÉA Rhône-Alpes
et du partenaire du pays d’accueil pour la préparation, le bilan intermédiaire et le bilan final qui permettent à l’animateur
professionnel de valoriser cette expérience auprès de ses pairs et des partenaires institutionnels.
Quelques positionnements des CEMÉA
Notre conception du métier d'animateur
L’animateur maîtrise le sens de son action. Cette maîtrise du sens de l’action passe par :
► une attitude de questionnement permanent entre les pratiques concrètes et les finalités de
son action.
► une confiance dans les possibilités des publics à prendre en charge collectivement et
individuellement leur activité, leur vie sociale et leur milieu de vie.
► une volonté de contribuer au développement des personnes et à la transformation sociale.
L’animateur soutient et promeut la vie associative. L’animateur invite les publics à s’impliquer et à faire
évoluer les structures. Il met en œuvre des démarches participatives et d’accompagnement de projets.
Située dans le prolongement de l’éducation populaire, l’animation suppose un engagement personnel et
une dimension politique. L’animation est marquée par une dimension militante.
L’animateur est aussi un accompagnateur culturel, il s’appuie sur l'activité, sur les émotions, sur les
pratiques d’expressions pour que s’établisse une rencontre entre les personnes et les différentes formes
artistiques et culturelles.
La mise en activité des publics est le mode d’intervention commun de tous les animateurs. Cela nécessite
une maîtrise de techniques d’activités et une inscription de ces pratiques dans des démarches
pédagogiques cohérentes avec les intentions de la structure.
Nos options sur la formation professionnelle d'animateur
La formation est un moyen de promotion sociale des animateurs.
La valorisation des compétences individuelles et collectives sera prise en compte tout au long de la
formation.
L’alternance est un principe de formation : s’appuyant sur le parcours et l’expérience, elle permet et favorise
une dynamique de développement personnel et professionnel. Cette alternance résulte de l’interaction
entre le terrain professionnel et le centre de formation. Le projet de formation est partagé et le rôle de
chacun est précisé. Le vécu du terrain est exprimé et analysé en centre de formation. En retour, le terrain
sollicite et utilise les activités et les acquisitions construites en centre de formation. Les liaisons entre
situations en centre et sur le terrain sont systématisées.
Nous nous référons à la pédagogie institutionnelle et à l'éducation nouvelle.
Nos pratiques pédagogiques visent à la transformation des personnes et des pratiques de terrain, elles sont
fondées sur la mise à profit de la dynamique du groupe, et sur l'activité des stagiaires.
Nos actions de formation s’appuient sur des réseaux professionnels et militants qui garantissent un ancrage
dans la réalité des terrains et dans le courant de l’éducation populaire.
La qualité du terrain (possibilité d’expérimentation, clarté des missions, présence de cadres capables
d’accompagner le stagiaire…) est déterminante dans le processus de formation.
Une association de loi 1901
Numéro et date d’agrément : N°4457 du 19 avril 1945
Reconnue d’utilité publique depuis 1966
Cette plaquette peut être téléchargée sur le site :
http://www.cemea.asso.fr/spip.php?article353
Déclaration d’activité de formation enregistrée sous le N°82-69-04983-69
auprès du Préfet de la région Rhône-Alpes

Documents pareils