Biographies pour le jeu de rôles

Commentaires

Transcription

Biographies pour le jeu de rôles
Beyoncé, Chanteuse Américaine
•
•
•
•
•
•
•
Nom complet: Beyoncé Knowles
Née : le 4 septembre, 1981
Lieu : Houston, Texas. USA.
Son surnom : Bee et Juju
Son père : Matthew Knowles, Manager du groupe Destiny's Child
Son chanteur favori : Stevie Wonder
Son chat : Master P
Beyoncé a commencé sa carrière avec le groupe Destiny's Child. Elle est fondatrice et leader du
groupe, qu'elle mène avec son amie, Kelly Rowland.
1998 : les Destiny's Child enregistrent leur premier single "no, no, no"
Deux ans plus tard, un second album intitulé « The writing is on the wall » se vend à 10 millions
d'exemplaires dans le monde entier. Le tube « Say My name » en est extrait.
Michelle Williams intègre le groupe en 2000. Il sort « Survivor », qui fait presque aussi bien que son
prédécesseur avec 9 millions de copies écoulées. Le trio participe à la BO de « Charlie et ses drôles
de Dames » avec « Independant Women ».
Au sein de Destiny's Child, Beyonce co-écrit ou co-produit la plupart des titres. A ce jour, le trio a
vendu 33 millions d'albums.
L'année 2003 marque la séparation provisoire du trio. Chacune décide de s'adonner à des projets
solos. Beyonce Knowles en profite pour voler de ses propres ailes et sortir un album solo intitulé
« Dangerously in love ».
Elle a travaillé sur cet album avec de nombreux artistes tels que Missy Eliot, Jay-Z, Sean Paul, Mark
Batson, Mario Winans, D-Roy et Mr.B , Big Boi d'Outkast, Rich Harrison, Fanatic, Scott Storch , le
légendaire Luther Van Dross et même le groupe français IAM.
Le premier extrait de l'album est Crazy in love, un duo avec son amoureux, Jay-Z. Beyonce Knowles
s'est investie à tous les stades de la réalisation de cet album.
Pour Beyoncé, cette expérience fut un moyen de montrer à quel point elle maitrisait toutes sortes de
styles différents, puisqu'elle explore dans son album du disco au funk en passant par le ragga.
L'entourage de la chanteuse est toujours très présent à ses côtés. Sa mère est sa styliste, son père, le
manager du groupe, et il était question que sa petite soeur intègre les Destiny's Child.
La chanteuse n'est pas en reste côté cinéma puisque après un rôle dans Austin Powers in
Goldmember, elle était à l'affiche de The fighting temptations le 3 mars 2004.
Un nouvel album avec les Destiny's child voit le jour en novembre 2004 : Fulfilled. Beyonce déclare
que cela pourrait bien être le dernier du groupe et qu'elle aimerait se consacrer à fonder un foyer.
Jamel Debbouze, comique et acteur français
Il naît en France en 1975, de parents d’origine marocaine. Il est l'aîné de
5 enfants.
Il perd l'usage de son bras en 1989 après avoir été happé par un RER à
la gare de Trappes. C'était trop bête : pour attraper un bus, lui et son
copain ont traversé la voie au moment où il ne fallait pas. Son copain est
mort, lui s'en est sorti avec un bras invalide.
Cette même année, Alain Degois, éducateur et directeur de la compagnie
théâtrale des Merisiers, dit Papy, repère Jamel. Il parle aujourd'hui de
ses yeux qui pétillaient déjà et de sa tchatche déjà "monstrueuse".
C'est lui qui a entraîné Jamel (qui a ensuite quitté son "BEP force de vente" en deuxième année) à la
Ligue d'improvisation française et qui l'a installé au théâtre Trévise, à Paris .
1994 : Il obtient le premier rôle dans un court métrage de Nabil Ayouch : "Les pierres bleues du
désert". Ce film, où il incarne un jeune marocain incompris par sa communauté, a reçu ensuite le Prix
Canal+ du court métrage.
1995 : Il réalise ce dont il rêvait : son premier one-man show. Après l'avoir vu rien qu'une fois sur
scène, Jean-François Bizot et Jacques Massadian, patrons de Radio Nova, (Jacques Massadian est
devenu depuis son heureux agent) lui offrent une chronique culturelle et cinématographique
quotidienne sur Radio Nova.
1996 : Il joue le rôle principal dans le court métrage de Djamel Bensalah "Y’a du foutage dans l’air"
(Djamel Bensalah est également le réalisateur de « Le Ciel, les Oiseaux et ta mère »).
Il s'agit d'une vision humoristique et sympa de la banlieue qui a reçu une mention spéciale du jury du
Festival de Clermont Ferrand en 1997.
1997 : Après des débuts télé sur Paris Première, il est engagé sur Canal + pour faire des sketches
lors de l'émission Nulle Part Ailleurs (Le cinéma de Jamel, puis le monde de Jamel).
1998 : Sortie de "Zonzon" de Laurent Bouhnic. "Le Ciel, les Oiseaux et ta mère" sort ensuite, mais a
été tourné en premier (c'est le premier long métrage que Jamel a tourné de sa carrière d'ailleurs).
Débuts de la série H.
1999 : One-man show à la cigale, puis au Bataclan : "Jamel en scène".
Quelques détails de +
• Voiture : Jamel roule en Mercedes et en a offert une à son père, agent d'entretien RATP à la retraite
• Rêve : Il rêve d'une maison avec jardin et enfants et pourquoi pas dans la vallée de Chevreuse !
• Frères et Amis : Il s'entoure toujours de ses frères (Mohammed et Karim) et amis qu'il emmène dans
les soirées parisiennes où il est invité désormais en VIP.
• Religion : Il ne boit pas, ne fume pas et ne touche à aucune drogue, il dit lui-même que d'être
musulman et croyant le met à l'abri de certains excès de la célébrité.
• Influences : En ce qui concerne ses influences, il pense à Albert Dupontel (diction délibérément
saccadée pour faire un peu débile), dont il voudrait maintenant s'éloigner pour se rapprocher plutôt
d'artistes américains, tels que Jerry Seinfeld ou Eddy Murphy, qu'il admire.
Robbie Williams, chanteur américain
Robert Peter Williams voit le jour le 13 février 1974 en Angleterre.
Ses parents divorcent alors que le bambin n'a que 4 ans. Peter,
son père, est un comédien qui exerce sous le pseudonyme de
Peter Conway. Sa mère, Teresa, après s'être occupée de la
carrière de Robbie pendant son adolescence, a repris sa profession
de fleuriste.
La carrière de Robbie commence lorsque sa mère découpe
une annonce dans la presse; un producteur de chanson cherche
une dernière recrue pour finaliser la formation de son groupe.
Le jeune Robbie est contacté pour tenter sa chance lors du
casting. Son aspect enjoué et sa prestation captent l'intérêt des 4 membres et du producteur. C'est
ainsi que Robbie Williams fait son entrée dans le boys band « Take That ».
L'ascension du groupe est impressionnante et en 6 ans, les Take that vendent plus de 15 millions
d'albums à travers le monde. Des tensions à l'intérieur du groupe se font ressentir et Robbie supporte
assez difficilement l'emprise de Gary Barlow, qui se considère comme le leader du groupe. Robbie, au
départ, si apprécié pour sa personnalité guillerette, commence à faire des déclarations plutôt
choquantes à la presse, faisant même parfois l'apologie de la drogue ! Une attitude complètement en
contraste avec ce que doit représenter un membre d'un boys band toujours propre sur lui et
irréprochable dans son attitude.
Robbie Williams quitte le groupe le 16 février 1995, à la veille d'une tournée mondiale de grande
envergure. S'écoulent ensuite deux années lamentables où Williams refuse de travailler. Son oisiveté
le propulse au fond du sordide: il passe son temps à se droguer et à boire. Cette descente aux enfers
lui fait prendre 15 kg et il traverse alors une grosse déprime.
C'est la reprise du hit de George Michael "Freedom" qui le sort du marasme. Il signe chez Chrysalis le
26 juin 1996 et sort son premier album solo "Life thru a lens" qui se vend à 2 millions. Le second
s'intitule "I've been expecting you" et il le co-écrit avec Guy Chambers, Neil Tennant du groupe "Pet
Shop Boys" et Neil Hannon de "Divine comedy".
Quelques grands tubes en Angleterre et en Europe lui ont permis de se tailler une place de choix dans
l'univers musical du troisième millénaire. La France le découvre plus précisément en mars 98 avec sa
ballade "Angel". La star triomphe le soir des Brit Awards le 16 février 1999 en reportant 3 trophées sur
6 nominations.
Ses coups de gueule et ses extravagances font aussi partie du personnage. Sa haine légendaire
envers l'autre grande star de la pop, Liam Gallagher est bien connue. Le règlement de compte entre
les deux allumés sur un ring de boxe n'aura pas eu lieu, mais Robbie va très certainement trouver une
autre façon de se faire remarquer !
Quelques signes significatifs:
-
Robbie est dyslexique et possède des cicatrices sur le front
Il a un appartement à Londres et un autre à Manchester
Il se décrit de la sorte: "Je suis maigre, passif, divertissant, délirant"
Robbie mesure 1m86
C'est un bon vivant qui apprécie les bons repas, qui aime s'amuser, danser dans les boîtes de
nuit. Il aime l'humour et faire rire les autres.
Mickael Youn, comique français
C'est le 02 décembre 1973 que Michaël Benayoun de son vrai nom
nait à Suresnes. Il passera toute son enfance et son
adolescence sur la côte d'Azur. Il s'intéressera dans un premier
temps à l'économie par des études menées à Nice pour lesquelles
il ressortira avec un master en management.
Pourtant ses proches et connaissances goûtent déjà à sa « déconne »
sauvage qu'il n'hésite pas à sortir à la moindre occasion.
Conscient du comique qui sommeil en lui, Michaël Youn s'inscrira au
cours Florent après avoir travaillé à droite et à gauche. Il sera finalement engagé à Fun Radio où il se
fera très vite remarqué.
Il sera alors plébiscité pour animer "le morning live" émission qu'il portera grâce à ses péripéties vers
des taux d'écoutes très confortables si bien que celle-ci devient une émission culte pour de
nombreuses personnes. C'est ainsi que le désormais célèbre slogan "morning live" de l'humoriste
retentit un peu partout jusqu'au champs-Elysées avec cette petite particularité que bien souvent
MIchaël se trouve nu de la tête au pied.
Le succès ne cessant de croître, Michaël devient une véritable star et sera même nommé aux sept
d'or pour son émission. Ayant peur de la routine Michaël arrête l'émission, il se consacrera dans un
premier temps à fonder le groupe Bratisla Boys, issu d'un délire et qui ne durera qu'un an après avoir
écumé toutes les émissions de variétés.
Tout commence pour eux au printemps 2001, Michaël Youn l'animateur de "Morning live" sur M6
lance un gag qui découlera sur la perturbation de l'Eurovision. Le groupe né alors et avec lui: Dvorjak,
Olaff et Piotr.
Complètement déjantés, le trois membres du groupe bratislaboys n'ont pas froid aux yeux ni ailleurs
vu les tenues souvent légères qu'ils portent. Tel un véritable feu de paille ils ont au cours de l'année
2002 fait de multiples apparitions dans les émissions télévisées ... Tels de véritables tornades leur rôle
essentiel était de chambouler le cours normal des ondes hertziennes.
Hormis leur spectacle improvisé, le schéma était toujours le même: leur chanson tube: "stach stach"
dont les paroles très ingénieuses sont harmonisées d'une chorégraphie époustouflante.La fin du
groupe est annoncée en mai 2002. Forcément la blague ne va pas durer éternellement et les trois
acolytes ont d'autres projets plein la tête. Ils sortent ainsi leur double album "Anthologigi" proclamé
comme posthume. Avec la naissance de ces compacts survient la mort des Bratisla Boys.
Profitant de sa notoriété, il finira par monter en 2003 sur scène après avoir écrit et répété un
spectacle en six semaines qu'il appellera "plus qu'à poil". La même année surfant sur la vague de son
succès, il apparaîtra dans plusieurs films dont un dans lequel il tiendra le rôle vedette: "la beuze" dans
lequel il incarne un personnage convaincu d'être le fils de James Brown : Alphonse Brown.
Michael Youn est également connu pour ses apparitions particulièrement remarquées à la télé : il
n'hésite pas à se mettre nu en public (sur scène, en studio, sur les plateaux d'émissions, etc.) et à
«foutre le bordel» comme il le dit lui-même (à chaque passage dans une émission, il n'hésite pas à se
déguiser, à monopoliser l'image et la parole et même à démonter les décors et mettre les
présentateurs en fâcheuse posture). Cependant, il est arrivé plusieurs fois qu'il perde son sang froid
sur le plateau en étant confronté à des critiques ou des moqueries (passage chez Fogiel, Ruquier,
Bern..), il semble faire preuve d'une grande susceptibilité et de peu de capacités d'auto-dérision. De
ce fait, il est adulé par les uns et méprisé, voire détesté par les autres qui jugent son humour
totalement vulgaire et puéril.
Citations / expressions
* "Bonjour à vous les coquinous !! Comment ca va bien ?"
* "Parle à ma main"
* "Wesch Gros !!!"
Jean Dujardin, comique et acteur français
Né le 19 Juin 1972
Père de deux garçons
Actuellement dans la série : Un Gars, une Fille
Un bac philo-arts plastiques en poche, Jean Dujardin débute dans
la vie active comme miroitier et serrurier.
Etonnamment, c'est au cours de son service militaire que son talent
comique se révèle : l'armée sera une grande source d'inspiration.
Le nouvel univers qu'il cotoie lui inspire ses premiers sketchs, où l'autodérision est souvent de mise
("Le sergent instructeur"...).
Monté à Paris, il se produit dans des bars (au cours de ces premiers one-man shows il donnera
naissance à Brice de Nice), et rencontre dans le théâtre du Carré Blanc ceux avec qui il formera la
bande des "Nous C Nous". Ils produisent ensemble plusieurs spectacles, une chanson sobrement
intitulée "Nous C Nous" et font les beaux jours de l'émission télévisée Fiesta de Patrick Sébastien sur
France 2.
Entre 1997 et 1998, Jean Dujardin est trois fois vainqueur de la catégorie "comiques" dans le
programme Graine de stars.
Se faisant une place sur le petit écran, il accède à la célébrité grâce au personnage populaire de
"Loulou", qu'il campe du 11 octobre 1999 à juin 2003, dans la mini-série "Un gars, une fille", aux côtés
d'Alexandra Lamy. La série reçoit le 7 d'or de la meilleure émission de divertissement
Après une apparition dans le film à sketches « A l'abri des regards indiscrets » (2002) sur le passage
à l'euro, et une prestation de vendeur Weston très décalé dans la comédie « Ah ! si j'étais riche »
(2002), il se voit offrir des rôles de plus grande importance comme celui d'un homme idéal dans
« Toutes les filles sont folles » (2002).
Son nom devient synonyme de succès comme en témoignent les réussites au box-office de
« Mariages ! » (2003), où il donne la réplique à Mathilde Seigner, et surtout « Brice de Nice » (2004),
où il ressuscite son personnage fétiche de surfeur casseur créé dix ans plus tôt sur scène.
Coéquipier de Pascal Elbé dans la comédie policière « L'Amour aux trousses » (2005), Jean Dujardin
élargit son répertoire d'acteur en jouant les convoyeurs aux côtés d'Albert Dupontel dans le très
efficace « polar urbain » (2003) de Nicolas Boukhrief et en tentant une incursion dans le film d'époque
avec « Il ne faut jurer de rien ! » (2005), adapté de l'oeuvre d'Alfred de Musset.
Pour connaître un peu mieux Jean Dujardin, il faut savoir qu'il adore sa femme et ses enfants, qu'il se
laisse tenter par un verre de vin et une part de flan (si ce n'est pas le flan entier ). Il reste admiratif
devant son fils lorsque celui-ci l'appelle "papa" de sa petite voix.
Shakira, chanteuse colombienne
Shakira Isabel Mebarak Ripoll est née le 2 février 1977
à Barranquilla, en Colombie, d'un père libanais (il est auteur
et l'initie aussi aux danses arabes) et d'une mère colombienne.
Shakira, signifie 'femme pleine de grâce' en arabe. Aujourd'hui,
elle porte plutôt bien ce nom.
La petite fille commence à écrire des chansons dès l'âge de 8 ans.
C'est cinq ans plus tard, à 13 ans, qu'elle se fait remarquer par
des producteurs. L'un d'entre eux travaillant pour Sony lui fait
enregistrer son premier album en 1990, Magia.
Devant l'échec du disque, l'adolescente quitte sa famille à 14 ans pour se lancer dans le mannequinat.
Elle enregistre un second album en 1993, Peligro, tout en poursuivant ses études. Son troisième opus, Pies
descalzos, a beaucoup de succès : il s'écoule à plus de quatre millions d'exemplaires dans le monde dont un
million au Brésil.
Shakira se fait alors connaître aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, mais aussi en Espagne, alors qu'elle n'a que
19 ans. Emilio Estefan, producteur et mari de Gloria, aide la jeune femme à prendre son envol.
Son album Donde estan los ladrones ? lui vaut plusieurs distinctions telles que des Grammy's Awards, des
Latinos Awards et des MTV Video Awards. La jeune fille vient d'aborde un virage dans sa carrière, elle opte pour
un ton résolument plus rock. La belle tourne alors une publicité pour la boisson Pepsi.
En 1999, le gouvernement colombien lui donne le titre d’ambassadrice de la bonne volonté et le pape Jean-Paul
II la reçoit en audience privée. Toujours cette même année, elle est nommée Chanteuse latine de l’année lors
des World Music Awards à Monaco.
En 2000, la popularité de Shakira de plus en plus flagrante pousse la chaîne MTV à l’inviter pour un concert dans
le cadre de sa série Unplugged. L’album MTV Unplugged est lancé quelques mois plus tard.
Shakira change de look, elle se fait blonde et veut chanter en anglais. Shakira a la particularité d'écrire ses
propres textes et de parler couramment trois langues, mais elle a peur de ne pas réussir à écrire en anglais. Elle
s'y essaie avec Objection dont elle compose également la musique. Elle prend confiance et écrit tout un album.
Elle sort donc son cinquième album en 2001, Laundry Service, un disque mixé par Terry Maning, ingénieur du
son des AC/DC ou autres Led Zeppelin, qui contient les fameux Whenever Wherever, Underneath Your Clothes
et Objection (TANGO).
En 2003, elle sort un album en espagnol intitulé "Grandes Exitos". 2003 est aussi marquée par ses victoires aux
NRJ Music Awards où Shakira remporte trois trophées qu'elle reçoit en duplex depuis Chicago. La chanteuse
donne aussi son premier concert sur le sol français en mars de la même année au Palais Omnisports de Paris
Bercy (POPB).
En 2005, Shakira fait coup double en sortant coup sur coup un album en espagnol " Fijación Oral ", et un autre en
anglais "Oral Fixation vol. 2". Les titres "La Tortura" et "Don't bother" sont des succès.
En 2006, elle brille de nouveau aux NRJ Music Awards en obtenant le premier prix dans la catégorie "chanson
internationale" avec son titre "La Tortura". 2006 est aussi l'occasion pour Shakira de remonter sur scène pour un
grande tournée mondiale baptisée "Oral Fixation Tour".
Shakira a été choisie pour chanter lors de la finale de la Coupe du Monde de Football le 9 juillet 2006 en
Allemagne. Elle interprétera son nouveau tube "Hips don't lie" avec le rappeur d'origine haitienne Wyclef Jean.
Les anecdotes sur Shakira
D'après Shakira, la danse orientale est venue toute seule à elle, grâce à ses origines libanaises. Depuis toute
petite, elle s'entraîne toute seule et lorsqu'on lui dit qu'elle ne bouge pas assez le buste, elle montre le contraire
sur les clips de son dernier album.
Diam’s, chanteuse française
Diam's, de son vrai nom Mélanie Georgiades, naît le 27 juillet 1980
à Nicosie, capitale de Chypre, d’une mère française et d’un père
chypriote. Après la séparation de ses parents, elle se retrouve en
France à l'âge de 3 ans et son enfance se déroule dans le
département de l'Essonne à Brunoy puis Massy, enfant unique
élevée par une mère qui travaille dans l'événementiel musical.
Elle découvre le rap avec l'album The Chronic (1992) de Dr. Dre
que lui offre sa mère et avec le premier titre du groupe NTM,
Je rap (1990) édité sur Rapattitude, la première compilation de
rap français.
Dans la mouvance du succès de NTM avec l'album Authentik, elle choisit à 14 ans, le pseudo Diam's. (« Je
tombe sur la définition du mot diamant et j'apprends qu'un diamant ne peut être brisé que par un autre diamant et
qu'il n'est fait que d'éléments naturels»).
En 1996 le groupe Mafia Trece sort un premier maxi de 4 titres qui connait un certain succès, où Diam's apparait
sur deux d'entre eux : Rencontre du 13ème type et je plaide pour la rue. Diam's se fait rapidement un nom dans
le milieu.
Elle signe son premier contrat d'édition chez BMG. Son premier album Premier Mandat en production chez AB
est distribué confidentiellement sur le label indépendant Reel Up en 1999. Elle renonce à ses études pour se
consacrer pleinement au rap (« je finissais ma première. J'ai arrêté juste avant le bac»).
L'album ne connait qu'un succès limité (8 000 ventes) malgré l'apparition d'invités américains comme DV alias
Khrist et Heather B. Diam's rencontre alors Choukri aux Francofolies qui sera son manager jusqu'en 2004 et va
lui ouvrir de nouvelles portes. En 2000, Diam's reprend Saïd et Mohamed de Francis Cabrel dont elle est une
grande admiratrice. C'est cette même année qu'elle se serait convertie à l'islam.
Elle fait des duos remarqués avec Lady Laistee (Un peu de respect), et Kamnouze (Promise) avec une apparition
de Jango Jack et dépose en 2001 le titre Suzy diffusé sur la compilation Original Bombattack de la radio
Générations 88.2. Elle accumule les apparitions en featuring, les participations aux émissions de radio mais aussi
des petits boulots de nuit pour survivre au jour le jour. Suzy arrive aux oreilles de Jamel Debbouze qui devient
son ami et « mentor ».
Elle signe enfin sur un label important Hostile après de longues tractations. Les morceaux sont retravaillés puis
intégrés à son second album,"Brut de femme" en bénéficiant d'une importante promotion sur des radios comme
Skyrock. Elle entame enfin une tournée en octobre 2003. Elle se fait connaître du grand public avec son single
"DJ" peu représentatif de son style mais largement relayé par les médias, grâce à un clip video très dansant
repris sur les chaines musicales comme MCM.
Brut de femme devient rapidement disque d'or, ce qui lui attire les foudres et la jalousie de certains, alors qu'elle
est adulée par un public jeune qui s'identifie aux thèmes qu'elle aborde. Elle décroche également la Victoire de la
musique pour le meilleur album rap, Hip hop de l'année 2004 et devient la première rappeuse à succès de
France.
Elle milite pour la reconnaissance des femmes, lutte contre la violence au quotidien et parle aussi des espoirs et
déceptions de la jeunesse. Elle y exprime sa vision de la vie en banlieue. Ses fans admirent son franc-parler
naturel, son flow et aussi la simplicité qu'elle a su préserver malgré le succès. Elle milite pour Amnesty
international et le vote des jeunes et prend aussi position contre le Front national dans sa chanson Marine
consacrée à Marine Le Pen. Ses détracteurs lui reprochent de ne s'engager que sur des sujets faciles (appuyer
les femmes, dénoncer la violence et l'extrême droite ) et d'aborder trop souvent les problèmes des banlieues.
L'année 2005 confirme le succès de l'album Brut de Femme et la consécration de l'artiste omniprésente sur
scène comme dans les médias. Son troisième album, Dans ma bulle, s'est déjà vendu à plus de 600 000
exemplaires. En juillet 2006, Universal a choisit Diam's pour être directrice artistique de son nouveau label :
Motown France, émanation du célèbre label américain.Diam's a recu le 2 novembre dernier le MTV european
music award de l'artiste Francaise de l'année.
Elle entame une nouvelle série de concerts à travers la France à partir du 27 octobre 2006.Pour cette tournée,
baptisée Ma France à Moi en Concert Diam's sera accompagnée par 3 nouvelles choristes. En 2007, un nouvel
album est prévu en collaboration avec Sinik qu'elle a connu au lycée et avec qui elle avait déjà partagé une
première tournée nationale en 1999 et plusieurs apparitions en particulier sur son album "2000-1" (1999), ainsi
que le clip en duo"Le même sang (2006)".
Britney Spears, chanteuse américaine
Britney Spears est née le 2 décembre 1981 en Louisiane. Dès l'âge de 4 ans, elle
chante en public dans la chorale de l'église locale puis fait ses premières armes
dans le monde du spectacle à 8 ans en auditionnant à Atlanta pour figurer dans le
Mickey Club de Disney Channel.
Trop jeune pour l'émission, elle est cependant remarquée par l'un des producteurs
qui la recommande à un agent de New York. Aussi y passe-t-elle ses trois étés
suivants pour suivre les cours du centre de danse off-Broadway et de l'école de
comédie Professional Performing Arts School. Ses efforts ne seront pas vains car
elle apparaît dans plusieurs spectacles de Broadway et dans de nombreux spots
publicitaires.
A 11 ans, elle peut enfin participer au Mickey Club, l'émission pour laquelle elle avait auditionné au départ,
notamment aux côtés de Justin Timberlake et Christina Aguilera. En 1993, suite à l'arrêt de l'émission, Britney
Spears retourne à l'école. Elle repart très vite à New York pour tenter sa chance en tant que chanteuse : elle
réussit à signer avec la maison de disques Jive Heard et à se mettre en relation avec le producteur Eric Foster
White, qui a déjà fait travailler Boyzone, Hi-Five et Whitney Houston.
En 1998, une fois que son premier album est terminé, elle fait le tour des grandes surfaces des Etats-Unis pour
promouvoir ses chansons et c'est le 12 janvier 1999 que sort enfin l'album « Baby, One More Time », ce qui lui
permet de se classer en tête des classements américains. La demoiselle remporte également quatre
récompenses aux MTV Europe (à Dublin) dans les catégories de meilleure interprète féminine, meilleure
révélation, meilleur nouveau titre et meilleure interprète pop !
Ses deux albums suivants, « Oops!... I Did It Again » et « Britney », sortent à un an d'intervalle, en 2000 et en
2001. « oops ! » rencontre autant de succès que le premier album, mais « Britney » ne remporte pas le succès
escompté. C'est peut-être la raison pour laquelle la chanteuse tente sa chance du côté du cinéma, tout en
continuant parallèlement sa carrière de chanteuse. Elle décroche son premier grand rôle dans « Crossroads », de
Tamra Davis, début 2001. Le succès n'est pas au rendez-vous et les critiques s'en donnent à coeur joie. Ce qui
n'empêche pas Britney Spears de faire une apparition quelques mois plus tard dans « Austin Powers in
Goldmember », où elle tient son propre rôle.
Au fil des mois, l'image de la jeune fille modèle qui affirmait ne pas vouloir avoir de relations sexuelles avant le
mariage s’effondre. On découvre finalement qu'elle fume, qu'elle boit et qu'elle aime faire la fête. Elle avoue
même en 2003 avoir eu des relations sexuelles avec Justin Timberlake, son petit ami de longue date, dont elle
s'est séparée en 2002 après quatre ans de romance. C'est aussi en 2003 que sort son quatrième album, « In the
Zone », qui arrive directement numéro un des ventes aux Etats-Unis. Pour le premier single extrait de cet opus,
« Me Against the Music », l'artiste s'offre un duo avec la reine de la pop, Madonna. Elles se sont rencontrées lors
des MTV Awards 2003, la fameuse cérémonie où les deux chanteuses se sont embrassées sur la bouche.
Bref, Britney Spears est tellement plébiscitée qu'en 2004, elle sort son premier best-of, intitulé « Greatest Hits :
My Prerogative », qui a été le best-of le plus vendu de l'année 2004. Cette même année, la star défraie la
chronique en épousant un ami d'enfance, Jason Alexander. Le mariage ne durera que quelques heures. Malgré
tout, Britney Spears réitère l'expérience, toujours en 2004, avec un de ses danseurs, Kevin Federline.
En 2005, la star s'attaque au petit écran avec une émission de télé-réalité, « Britney and Kevin : chaotic »,
retraçant le vie du couple. Elle sort également un album de remixes intitulé « B In the Mix : The Remixes ». Et
c'est cette même année, en septembre 2005, que naît le premier enfant des jeunes mariés, Sean Preston.
Un an après, son petit frère, Jayden James, voit à son tour le jour. Malgré cet heureux événement, la chanteuse
demande le divorce en novembre 2006 pour 'différends irréconciliables' et le divorce, très médiatisé, est prononcé
en juillet 2007.
Sa carrière entre parenthèses, Britney Spears ne cesse d'apparaître dans les journaux pour ses frasques
diverses et variées : alcool, sorties, drogue... A seulement 25 ans, la jeune femme enchaîne les comportements
extravagants, se rase les cheveux et intègre un centre médical pour faire une cure de désintoxication. On lui
reproche même de mal s'occuper de ses enfants après qu'elle a été aperçue en conduisant avec son fils sur les
genoux. Elle perd la garde de ses fils pour la retrouver quelques mois plus tard...
Après quatre ans d'absence, Britney Spears sort un nouvel album en 2007, intitulé 'Gimme More'.
Pink, chanteuse américaine
Pink, de son vrai nom Alicia Moore, voit le jour le 8 septembre 1979 à
Doylestown, en banlieue de Philadelphie, et reçoit son surnom de Pink alors
qu’elle est encore toute petite. Issue d'une famille de musiciens, elle se produit
dans les bars de Philadelphie comme choriste dans un groupe hip-hop «
Schools of Thought ». A 14 ans, elle commence à écrire ses chansons.
A 14 ans, un DJ lui fait confiance et la fait monter sur scène tous les vendredis
soirs pour qu'elle chante.
Lors d'une de ces soirées, un représentant de MCA Records la remarque et lui
demande de passer une audition pour chanter dans un groupe de r'n' b. Elle
est choisie, mais le groupe ne tient pas longtemps…
Elle ne reste pas sans emploi bien longtemps puisqu’on lui demande rapidement de faire partie d’un trio R&B
entièrement féminin nommé Choice qui obtient un contrat avec LaFace Records, une étiquette menée par L.A.
Reid et Babyface qui font confiance aux trois filles sur une simple maquette.
Malheureusement, l’histoire se répète et le groupe se sépare en raison de divergences d’opinions sur l’orientation
musicale à prendre. Cependant, au cours de la brève période passée en studio avec Choice, Pink a le temps
d’enregistrer, à la demande du réalisateur Daryl Simmons, un passage pour la chanson «Just to Be Loving You» .
Pink reprend goût à l’écriture et impressionnée par sa voix, la maison de disques LA Reid n’hésite pas à lui offrir
un contrat en tant qu’artiste solo. C’est ainsi qu’elle entreprend l’enregistrement d’un premier opus en compagnie
d’une panoplie d’auteurs et de réalisateurs de l’univers R&B.
Paru en 2000, « Can’t Take Me Home » remporte un fort succès et s’écoule à plus de deux millions d’exemplaires
aux États-Unis. Pas moins de trois extraits - « There U Go », « Most Girls » et « You Make Me Sick » - se hissent
parmi le top 10. Elle passe un été en tournée avec *NSYNC, mais se lasse rapidement d’être assimilée à la
scène pop adolescente malgré sa personnalité qui ne cadre pas avec le genre.
Avant d’entreprendre l’enregistrement de son second album, la jeune chanteuse participe à la reprise de « Lady
Marmalade » en compagnie de Missy Elliot Christina Aguilera, Mya et Lil’ Kim. La chanson, qui se retrouve sur la
bande originale du film « Moulin Rouge », remporte un vif succès international atteignant le sommet du palmarès
aux États-Unis et en Angleterre, notamment. C’est également ce titre qui la révèle au grand public français.
À la fin de 2001, elle lance le simple « Get the Party Started » qui devient son plus gros succès et sa chanson
signature, se hissant dans le top 5. La pièce donne un sérieux coup de main à l’album « M!ssundaztood » qui
atteint rapidement la certification double platine. On y retrouve une approche vocale plus personnelle et une
sonorité plus éclatée. C’est un succès interplanétaire. Ce second album sera celui de la consécration pour Pink,
avec plus de 6 millions de copies vendues à travers le monde.
Pink n’a pas hésité à faire appel à Linda Perry, ancienne chanteuse de 4 Non Blondes, qui contribue à apporter
un côté plus rock à l’album. Dans la même foulée, elle compte sur la participation de Steven Tyler d’Aerosmith et
Richie Sambora de Bon Jovi.
En 2003, elle contribue une chanson au film « Charlie’s Angels : Full Throttle » en plus d’y jouer un petit rôle dans
une scène d’action. En 2003, la chanteuse surfe sur la vague rock qui s’empare du globe et sort son troisième
album, "Try This !", qui sera une réelle déception : les fans ne sont plus au rendez-vous. Cette même année, elle
fera une brève apparition dans le film "Charlie’s Angels : les anges se déchaînent", aux côtés de Cameron Diaz,
Drew Barrymore et Lucy Liu. Sa notoriété lui permet toutefois d'apparaître, aux côtés de Beyonce et Britney
Spears, sa tête de turc, dans la nouvelle campagne de publicité pour Pepsi-Cola.
Janvier 2006, Alecia Moore dit « oui ! » à Carey Hart, après l’avoir demandé en mariage, quelques mois
auparavant. Au printemps 2006, et après une absence de plus de deux ans et demi, Pink nous rappelle qu’elle
est bien en vie, grâce à un album qui lui ressemble enfin. "I’m not Dead" est en effet un moyen pour Alecia Moore
d’exprimer ce qu’elle a sur le cœur. Elle le fait à merveille dans son clip "Stupid Girl", premier extrait de cet album,
dans lequel elle parodie Hollywood et ses stars superficielles. Christina Aguilera, Paris Hilton, Lindsay Lohan ou
autre Britney Spears sont évidemment les premières visées.
En décembre 2006, elle signe la B.O. du film d’animation Happy Feet. La chanteuse est également l’égérie de
Sony-PlayStation, qui la choisit pour la promotion de sa nouvelle console tout de rose vêtue. Une Special Pink
Edition est même commercialisée pour Noël 2006. En 2007, Pink confirme ses talents d’actrice en étant à
l’affiche du film d’horreur Catacombs de Tomm Coker et David Elliot, dont elle y tient le rôle principal.
Vanessa Paradis, chanteuse / actrice française
Vanessa Chantal Paradis est une chanteuse et actrice de cinéma française,
née le 22 décembre 1972 à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne).Très
jeune, Vanessa Paradis est intéressée par la musique, elle prend des cours
de piano et de danse. Elle fait sa première apparition à la télévision, le 3 mai
1981, dans l'émission L'école des fans animée par Jacques Martin. Elle y
reprend le titre Émilie Jolie issu du conte musical de Philippe Chatel.
La carrière de Vanessa Paradis débute deux années plus tard, en 1987 avec
la chanson Joe le taxi. Le titre est un immense succès et à 14 ans, Vanessa
est en tête des hit-parades pendant quatorze semaines. Elle fait même de
bons classements hors de France, numéro un dans 25 pays et un top 3 en
Angleterre ce qui n'était plus arrivé depuis "je t'aime moi non plus".
La lolita devient très vite une star. Surfant sur ce succès phénoménal, on lui écrit et compose une deuxième
chanson Manolo Manolete. Le résultat est mitigé : même si le titre se classe neuvième au hit-parade en 1988, le
thème (la corrida) attire de nombreuses critiques, la chanteuse est sifflée. Afin de remonter la barre, Vanessa
réalise un premier album intitulé M&J. Le titre Manolo Manolete n'y est même pas inclus.
L'année 1990 est une charnière pour Vanessa Paradis. Elle décroche pour son rôle dans le film « Noce Blanche »
le césar du meilleur espoir féminin et le Prix Romy Schneider. Elle rencontre également Serge Gainsbourg qui
écrit pour elle l’album 'Variations sur le même t'aime', qui lui vaut en le prix de la meilleure interprétation féminine
aux Victoires de la musique. Les chansons Tandem et Dis-lui toi que je t'aime en sont extraites.
Malgré ce début de carrière exceptionnel, certaines confessions de la chanteuse indiquent qu'elle a mal vécu ces
premières années, parlant même parfois « d'enfer ». Ceci vise plus particulièrement le tournage de Noce blanche
où sa relation avec le réalisateur Jean-Claude Brisseau fut exécrable. Ces déclarations ne manquent pas
d'alimenter les débats fréquents sur les enfants stars.
Ses nombreuses récompenses et sa collaboration avec Serge Gainsbourg ont toutefois donné à Vanessa la
crédibilité qui lui manquait. La lolita devient alors une femme et une artiste à part entière. En 1991, elle est
d'ailleurs choisie comme égérie par la maison Chanel. La publicité pour le parfum Coco fait le tour du monde et
consolide la carrière de l'actrice.
En 1992, pour son troisième album, Vanessa Paradis s'envole pour les États-Unis où elle collabore avec Lenny
Kravitz. Ce dernier lui compose un album intitulé Vanessa Paradis (tout simplement). Pour la première fois,
l'artiste chante en anglais et cela lui réussit, elle se classe première des ventes. Suite à cette réussite, en avril
1993, Vanessa effectue sa première tournée en France et à l'étranger. Une soixantaine de dates dont dix à
l'Olympia.
En 1994, Vanessa joue aux côtés de Gérard Depardieu dans le film Élisa. En 1997 et 1998, Vanessa persiste
dans le cinéma, mais s'attaque à la comédie. Elle participe à deux films Un amour de et Une chance sur deux.
Les deux films sont des échecs. Cependant, Patrice Leconte continue sa collaboration avec Vanessa Paradis. Il
tourne La fille sur le pont en 1998. L'affiche est tenue par Vanessa et Daniel Auteuil. Ce retour au drame réussit à
Vanessa qui est nominée pour le César de la meilleure actrice.
En 2000, elle retrouve la chanson avec l'album 'Bliss', créé entre autres en collaboration avec l'acteur Johnny
Depp, le père de ses enfants. L'artiste en vend 300 000 exemplaires.
En 2004, Vanessa revient dans le film déjanté « Atomik Circus », « le retour de James Bataille » des frères
Poiraud, aux côtés de Benoît Poelvoorde. Elle contribue à la bande originale aux cotés du groupe The Little
Rabbits. En 2005, elle participe au premier film de Serge Frydman, le scénariste de La fille sur le pont, qui
s'intitule Mon ange, et elle prête sa voix à Margote dans le film d'animation Pollux, le manège enchanté.
En 2007 elle sort son 5e album studio, Divinidylle, qu'elle produit et coréalise avec -M- (Matthieu Chedid) avec
des titres également écrits par Brigitte Fontaine, Franck Monnet et Thomas Fersen, suivi d'une tournée en
France, Belgique et Suisse.
Vie privée
Après une histoire avec le chanteur Florent Pagny, Vanessa Paradis est sortie avec Lenny Kravitz, qui l'avait
aidée à réaliser son troisième album. Depuis 1998, elle vit avec l'acteur américain Johnny Depp. Ils ont deux
enfants : Lily-Rose Melody, née le 27 mai 1999, et Jack John Christopher III, né le 9 avril 2002. Très proches l'un
de l'autre, ils sont aussi très protecteurs de leur vie privée. Ils partagent leur vie entre la France (ils ont une
maison à Plan-de-la-Tour) et les États-Unis. Ils sont aussi propriétaires d'une île aux Bahamas. L'album Bliss était
dédié à Johnny Depp et à leur fille Lily-Rose.

Documents pareils