Arbeit und Leben - Office franco

Commentaires

Transcription

Arbeit und Leben - Office franco
Rapport à mi-parcours du programme
„Travailler chez le Partenaire“
de l’OFAJ/DFJW
Identité du participant: M. Guillaume Carpentier
Période du contrat de travail: du 01.09.2011 au 31.12.11
Organisme d’accueil: Arbeit und Leben Hamburg
Sous la tutelle de : Julien Pasquier (ancien « Arbeit beim Partner »)
I) Présentation de la structure d’accueil.
Arbeit und Leben est une organisation syndicale, fondée au lendemain de la seconde
guerre mondiale par les syndicats allemands (DGB) et l’école populaire
(Volkshochschule). Elle a comme objectif principal la formation continue et
l’éducation à la démocratie du peuple allemand. Arbeit und Leben est aujourd’hui
présente dans 15 Bundesländer en Allemagne. D’abord centrée sur l’éducation
politique de la jeunesse allemande, l’organisation a largement élargi son champ
d’actions en proposant différentes formations aux thématiques variées.
Dorénavant chacun peut prendre part aux séminaires et programmes d’Arbeit und
Leben, sans limites géographiques (échanges européens et internationaux), sans
différenciation de culture, d’âge, de genre ou de sexe. Que ce soit au niveau de la
politique de la ville, de la lutte contre les partis néo-nazis, du travail avec les jeunes
avec moins d’opportunités, mais aussi (et surtout, l’agence de mobilité d’Arbeit und
Leben Hamburg employant plus de 20 personnes) de la mobilité internationale des
jeunes professionnels et en formation, Arbeit und Leben voit sans cesse son éventail
d’activités et ses partenariats s’enrichir.
Je travaille depuis septembre 2011 au sein de l’agence de mobilité, en particulier
autour des échanges franco-allemands. Ici il est surtout question d’organiser la
mobilité internationale de professionnels de différents secteurs d’activités,
notamment grâce à des stages et semaines de formation à l’étranger. Nos services
vont de l’organisation elle-même de l’échange (logistique, communication,
hébergement…) à la préparation interculturelle de celui-ci, en passant par l’animation
linguistique et l’élaboration d’un programme socio-culturel. Nous proposons
également, et ce dans toutes les structures d’Arbeit und Leben, un conseil aux
personnes intéressées au niveau personnel par la mobilité.
Forte d’un réseau de partenaires allemands et européens très étendu, l’agence de
mobilité d’Arbeit und Leben Hamburg bénéficie d’une excellente réputation dans les
échanges franco-allemands.
II) Mes activités professionnelles au sein d’Arbeit und Leben Hamburg : les relations
franco-allemandes dans le cadre de la mobilité professionnelle.
Mes activités au sein d’Arbeit und Leben sont très variées. Dès mon arrivée, j’ai
rejoint l’équipe « Incoming » sous la tutelle de Julien Pasquier et Katrin Böker. J’ai pu
dès les premiers jours faire ma place au sein de la structure notamment dans
l’accueil de groupes étrangers en formation à Hambourg et mes premiers pas dans le
domaine de l’animation socio-culturelle. Mon travail consiste à mettre en place avec
mon collègue Julien Pasquier un programme socio-culturel autour de la vie en
Allemagne et à Hambourg et leurs spécificités, d’aider à l’acclimatation des jeunes
étrangers en Allemagne. J’accompagne pour cela les participants tout au long du
programme socio-culturel, animant conjointement des petits « séminaires » autour
de thèmes comme le système politique allemand, la communication, la vie à
Hambourg ou les méthodes de travail en Allemagne. Je participe également à
l’animation linguistique et mes connaissances en allemand, anglais et français me
permettent de faciliter la communication entre l’équipe et les participants. Dans le
cadre de différents programmes de formation, nous accueillons tout au long de
l’année des groupes venus des quatre coins de l’Europe. Je suis bien entendu plus
particulièrement chargé de l’accueil et l’organisation du séjour des groupes français
sur Hambourg.
a) Le projet « Jugend Mediatoren »
Je fus également chargé par Rüdiger Winter, de la section « politique de la ville »
d’organiser un échange autour de la formation de médiateurs jeunesse dans les
quartiers dits « difficiles » à Hambourg et dans la banlieue parisienne autour des
échanges franco-allemands. C’est un projet OFAJ qui se déroule en trois phases
(Noisy-le-Grand, Hambourg et Aubervilliers) sur 2011 et 2012. Notre but est
d’atteindre les jeunes en situation difficile et de leur proposer d’élargir leurs
compétences interculturelles par la participation à des échanges franco-allemands ou
trilatéraux de l’OFAJ. J’ai encadré avec Pamela Perschnick le groupe de jeunes
allemands lors de la première phase (définition commune du projet et mise en place
des objectifs pédagogiques et du public cible) à Aubervilliers. Je fus chargé de
l’animation linguistique et du programme socio-culturel (visite thématique de la ville
d’Aubervilliers et de Noisy-le-Grand, rencontre avec les autorités en charge de la
jeunesse, visite des structures d’accueil). Bien sûr, en amont, je travaillais avec M.
Winter sur la mise en place logistique d’un tel projet (hébergement, transports,
différents travaux de traduction).
Lors de la deuxième phase à Hambourg, j’ai proposé des « rallyes » afin de découvrir
la ville sous l’éclairage historique et social. Je prépare actuellement avec Rüdiger
Winter et Jean-Daniel Mitton du BAK Arbeit und Leben la troisième phase du projet.
Ce projet a concordé avec mon arrivée à Arbeit und Leben Hamburg. Cela m’a
permis dès le début de me familiariser avec l’organisation d’échanges OFAJ et en
particulier sur un projet à long terme. Cela m’a fait découvrir l’animation et en
particulier linguistique, mais aussi de me familiariser avec le fonctionnement d’une
rencontre OFAJ à tous les niveaux (financements, contenus pédagogiques, prise de
contacts avec les partenaires, mise en place du programme).
b) Les autres échanges OFAJ
Au sein de l'agence de mobilité d'Arbeit und Leben, je m'occupe plus particulièrement
des échanges franco-allemands et notamment de ceux de l'OFAJ. Mes activités dans
ce cadre sont variées, allant de l'encadrement à la mise en place complète et la
gestion d'un projet d'échange.
Dans un premier temps, comme je l'ai signalé plus haut, j'ai pu accompagner un
projet OFAJ ("Jeunes Médiateurs"). J'ai aussi bien travaillé comme traducteur et
interprète que comme animateur, notamment au niveau de la découverte de la
langue du partenaire pour les participants allemands et français. Avec le soutien de
mes collègues, j'ai pu organiser les sessions de travail en groupes et nous avons tous
ensemble contribué à créer une véritable synergie de travail, qui s'est révélée
efficace même dans les phases ultérieures du projet.
D’autre part, l'une de mes tâches principales à Arbeit und Leben étant l'élargissement
du réseau de partenaires en France et la multiplication des échanges OFAJ, je
travaille actuellement à la mise en place d'un échange entre l'école d'éducateurs
spécialisés Alsterdorf de Hambourg et l'Institut Régional de Techniques Sociales de
Marseille-PACA-Corse. Je suis autonome sur cet échange, bien que les conseils de
mes collègues, notamment Maike Merten et Frauke Meyer, me soient précieux, car
elles ont déjà pu créer un solide réseau sur Marseille et sont habituées à travailler
avec l'OFAJ. Je prévois notamment à la fin janvier d'organiser une réunion
préparatoire sur place avec deux référents de l'école de Hambourg et la chargée des
relations internationales de l'IRTS. Je dois à la fois me charger de l'administration, du
budget et de la logistique, aussi bien en ce qui concerne la réunion préparatoire (24
au 26 janvier 2012) que l'échange en lui-même (15 au 21 avril 2012). Je prépare
actuellement la demande de subvention pour l'OFAJ et l'accord financier pour les
écoles. Afin de motiver les possibles participants à cet échange, je prévois avec un
collègue une journée d'information autour des échanges franco-allemands et d'Arbeit
und Leben au sein de l'école d'Alsterdorf d'ici à la fin du mois. J'accompagnerai et
encadrerai le groupe d'Auszubildende allemands avec un professeur de l'école.
Véritable défi, je prends cette mission très à cœur et éprouve beaucoup de
satisfaction à la mener à bien, et ce malgré le stress et la fatigue inhérents à une
telle tâche.
J'ai pu aussi assister à la première phase de la formation pour Teamer dans le
domaine des échanges franco-allemands que l'OFAJ propose. Cette formation m'a
enseigné de nouvelles techniques pédagogiques et d'animation interculturelle, mais
aussi renforcé mes connaissances théoriques et pratiques sur la gestion de conflits et
le cadre légal des rencontres bi- ou tri-nationales. J'y ai appris également de
nouvelles méthodes d'évaluation et d'animation linguistique. Cette formation, quand
elle arrivera à son terme, m'aura dans tous les cas beaucoup apporté, notamment
dans la capacité à m'autoévaluer en tant qu'organisateur ou d'encadreur de projets
d'échanges franco-allemands.
J'ai eu également l'occasion de participer à la rencontre entre les différents
partenaires de l'OFAJ à Berlin en novembre 2011 où j'ai pu apprendre beaucoup sur
la structuration d'échanges franco-allemands. J'y ai rencontré des personnes très
intéressantes qui se révèleront plus tard être des partenaires privilégiés dans mon
travail. Des objectifs clairs et chiffrés ont été évoqués, une véritable coopération
entre les partenaires apparaît comme primordiale, et de nombreux projets sont
depuis en pleine réalisation (tels que des échanges tri-nationaux dans le domaine de
l'éducation politique entre la France, l'Allemagne et la Roumanie).
Autres programmes d'échanges
Je participe bien entendu à l'encadrement, l'accompagnement et l'accueil de groupes
participant à d'autres programmes d'échange de formation, notamment dans le cadre
du programme Leonardo da Vinci de l'Union Européenne. Je mets en place en
collaboration avec Julien Pasquier le programme socio-culturel, accompagne les
groupes lors des "rallyes" afin de découvrir la ville de Hambourg et la culture
allemande, mais également dans les musées, à l'Hôtel de Ville ou encore sur Berlin.
À la fin du mois de décembre j'ai été chargé d'encadrer une réunion préparatoire à
un échange avec les Compagnons du Devoir (tapissiers) de la maison d'Angoulême.
Je fus chargé de l'accueil et de l'accompagnement des deux référents pour les
Compagnons. Nous avons par exemple visité différents hébergements possibles pour
les Compagnons et sommes arrivés à un accord financier signé. Nous avons
également, ainsi que la personne allemande réfèrente pour cet échange (Mirjam
Seidlitz) mis en place l'accord financier et construit tous ensemble (avec l'équipe
pédagogique de la Gewerbeschule 6 de Hambourg) le programme de l'échange. J’y
travaille toujours et serai responsable de l'encadrement du groupe de 15 étudiants
lors de sa venue sur Hambourg.
Par ailleurs j'aimerais également proposer aux Compagnons du Devoir de travailler
avec Arbeit und Leben et l'OFAJ dans le cadre de stages pratiques sur Hambourg.
Leur éventail d'activités étant très large, cela correspondrait très bien à la structure
en "corps de métiers" de l'agence de mobilité.
Je suis également chargé le plus souvent (notamment quand il s'agit de groupes
francophones comme les BTS du domaine aéronautique) de l'animation linguistique,
que je centre autour d'activités ludiques et de mises en situation concrètes. D'après
les retours que j'en ai eu aussi bien des participants que des collègues, mon travail
dans ce domaine a été jusqu'alors satisfaisant.
III) Apport personnel
Je tiens d'abord à remercier toute l'équipe d'Arbeit und Leben Hamburg, qui m'a
permis de m'intégrer très rapidement dans la structure, et en particulier l'équipe
d'Incoming, qui m'a très vite considéré comme un collègue à part entière et m'a
offert des projets intéressants avec des responsabilités.
L'expérience que m'a offerte l'OFAJ est avant tout pour moi un tremplin sérieux dans
mon développement personnel et professionnel en Allemagne et en Europe en
général, à l'heure où la mobilité des travailleurs n'est plus seulement une plus-value,
mais une nécessité.
Grâce au programme "Travailler chez le Partenaire" de l'OFAJ, j'ai pu à la fois
améliorer mes connaissances pratiques en matière de gestion de projet et de
relations interculturelles. Cette place à Arbeit und Leben Hamburg a aussi éveillé
mon intérêt pour le domaine de la formation continue et professionnelle, dans lequel
je souhaite continuer ma carrière professionnelle en tant que développeur de projet.
L'animation et l'encadrement de groupes dans une optique de rencontre
interculturelle est aussi quelque chose d'assez nouveau pour moi, ayant travaillé
jusqu'à présent pour des structures plus petites, centrées sur une région particulière
de l'Europe ou des relations strictement bilatérales.
Bien sûr, il y eut des moments un peu plus difficiles, notamment dans la gestion des
finances d'un projet, mais j'ai toujours pu compter sur mes collègues de l'agence de
mobilité pour me guider et m'éviter de refaire les mêmes erreurs qu'une personne
peu expérimentée est amenée souvent à faire.
J'ai aussi appris à mieux organiser mes priorités afin d'atteindre les objectifs aussi
bien fixés par ma hiérarchie que ceux plus personnels. De tels projets devant
s'organiser dans des délais très courts, cela m'a aussi permis de mieux gérer mon
temps de travail et d'intensifier ma collaboration avec mes collègues qui furent
toujours à l'écoute de mes besoins, même si chacun à beaucoup à faire et que les
projets se suivent dans un temps très court.
Je me suis vite adapté à la structure grâce à l'enthousiasme de mes collègues à
m'intégrer dans leur équipe. Personnellement, je me suis également renseigné sur
Arbeit und Leben et ai voulu très vite en comprendre le fonctionnement interne, la
diversité et l'étendue de ses activités et de son réseau, que ce soit auprès de mes
collègues que par mes propres recherches.
Dans les prochains mois, j'espère pouvoir mener plus de projets d'échanges, mettre
en place de nouveaux partenariats avec des structures différentes, travailler avec des
publics encore plus diversifiés et être impliqué également dans des projets
d'échanges trilatéraux, aussi bien dans le domaine de la formation que dans celui de
l'éducation politique et citoyenne, en particulier avec des jeunes avec moins
d'opportunités.