Campagne_Ma_vie,_c`est_ma_décision

Commentaires

Transcription

Campagne_Ma_vie,_c`est_ma_décision
Communication et
normes sociales,
culturelles et de
genre
liées au VIH/SIDA
en Côte d'Ivoire
Campagne
Ma vie, c’est ma
décision
DÉFIS POUR CETTE CAMPAGNE
• Crise sociopolitique en Côte d’Ivoire depuis 5 ans qui
a accru la vulnérabilité des jeunes face au VIH/Sida
• Féminisation de l’épidémie à VIH en Côte d’Ivoire
Tranche d’âge
Filles
Garçons
15-17 ans
0,3%
0,1%
18-19 ans
0,6%
0,5%
20-22 ans
3,7%
0,5%
23-24 ans
5,8%
0,0%
Source: Institut National de la Statistique et Ministère de la Lutte contre le Sida, Côte d’Ivoire, et ORC Macro, 2006, Enquête sur les
Indicateurs du Sida, Côte d’Ivoire 2005, Calverton, Maryland, US, INS et ORC Macro.
• Prise en compte dans les programmes de prévention
du VIH/sida de l’âge et des disparités de genre
OBJECTIFS DE
COMMUNICATION DE LA
CAMPAGNE
1. Augmenter la prise de contrôle de soi, de leur vie
sexuelle, le pouvoir de décider chez les jeunes filles
2. Changer l’attitude des jeunes envers les normes
sociales qui font obstacle à la prévention du VIH (par
ex. une fille ne doit pas proposer le condom, un
garçon doit avoir plusieurs partenaires, etc.…)
3. Réduire le comportement à risque en faisant la
promotion de l’abstinence, de la fidélité, du port du
préservatif, la réduction des partenaires, la décision
ou non d’avoir des rapports sexuels, le test de
dépistage du VIH
PUBLICS CIBLES
• Public cible primaire:
Les jeunes filles de 15 à 24 ans
Les jeunes garçons de 15 à 24 ans (partenaires de
la cible primaire et potentiellement de la cible
secondaire)
• Publics cibles secondaires : Les frères, les sœurs,
les copains et copines du même âge, les parents
PROBLEMES IDENTIFIES
•
•
•
•
•
•
•
•
La croyance qu’avoir de nombreux partenaires est
une preuve de virilité chez les garçons
La croyance que le port du condom réduit le plaisir
sexuel
Le fait de se sentir invincible, à faible risque d’avoir le
sida
Le faible pourcentage de jeunes qui se font
effectivement tester
La capacité limitée chez les filles d’imposer leur point
de vue dans leurs rapports avec les jeunes hommes
La peur de demander le préservatif chez les filles,
synonyme d’infidélité ou de débauche
La faible capacité de communication au sein du
couple pour parler du SIDA ou du test de dépistage du
VIH
La forte pression des pairs pour avoir des rapports
sexuels
CONCEPT CLE
• Pour
positionner
et
distinguer
la
campagne, le concept clé s’appuie sur le
fait qu’un jeune responsable est celui qui
prend le contrôle de sa sexualité et décide
pour lui
• Le ton est positif, optimiste, gai, branché,
jeune, utilisant le langage des jeunes
ivoiriens.
• Pour l’abstinence : « L’enjaillement peut
attendre »
• Pour le port du préservatif «Pour
l’enjaillement, parlez le même langage »
• SLOGAN : «Ma vie, c’est ma décision.»
BÉNÉFICE
•
L’abstinence, la fidélité, la réduction du
nombre de partenaires, les préservatifs
peuvent vous protéger du VIH/SIDA
•
Le test de dépistage du VIH vous permet
d’être rassuré et d’avoir une meilleure
relation avec votre partenaire
MATERIEL DE LA CAMPAGNE
• Deux posters, des affichettes sur le port du
préservatif et sur l’abstinence
• Deux spots TV sur l’abstinence et la négociation
du préservatif
• Trois microprogrammes radio (5 mn chacun) sur
l’abstinence, la négociation du préservatif, le test
de dépistage du VIH
• Un photoroman en couleurs sur les trois thèmes :
l’abstinence, la négociation du préservatif, le test
de dépistage du VIH
• Des gadgets : porte-clés et tee-shirts
ACTIVITES DE LA CAMPAGNE
Mass média:
• Diffusion des spots à la TV nationale,
des microprogrammes radio sur la Radio Nationale, les
radios commerciales et de proximité
• Affichage sur panneaux routiers dans les 10 communes
d’Abidjan et 4 villes de l’intérieur San Pedro, Man,
Abengourou et Bouaké
Activités communautaires et Communication
interpersonnelle/counseling :
Causeries, sensibilisations avec des groupes de jeunes
divers (scolarises ou non, clubs de chasteté, ateliers de
couture, salons de coiffure, garages), mouvements de
jeunes religieux
SUIVI ET EVALUATION
• Suivi des activités : Outils de suivi mis en place :
plans d’action et de suivi, rapports mensuels,
visites de terrain, rapports de suivi, fiches de
gestion de stocks et de distribution de matériels,
etc.
• Évaluation de l’impact de la campagne: étude
réalisée fin 2007
EVALUATION
• 35 136 jeunes de 15 à 24 ans ont participé
aux activités communautaires dont 49% de
filles et 51% de garçons
• 69% des jeunes ont vu ou entendu au
moins une fois un spot TV ou radio
• L’exposition aux messages de la
campagne est associée à des
améliorations importantes pour certains
indicateurs
EVALUATION
Comparaison jeunes exposés à jeunes non
exposés
• Ils croient qu’ils ont le droit de refuser des
rapports sexuels (86% contre 70%)
• Ils ont parlé avec leur entourage de
sexualité (37% contre 23%)
• Ils ont parlé du VIH/sida avec leur
partenaire ( 64% contre 50%)
• Ils ont l’intention de faire le test de
dépistage du VIH (71% contre 54%)
LEÇONS APPRISES
• Les interventions de prévention du VIH doivent
innover pour ne pas susciter de saturation et de
désintérêt chez les jeunes.
• Le test du VIH peut stimuler l’adoption de
comportements sexuels sains chez les jeunes.
• Un suivi régulier des activités communautaires
est indispensable pour s’assurer d’une mise en
oeuvre adéquate et dans les délais.
• La mise en place de comités locaux de
coordination composés de plusieurs partenaires
peut contribuer à un suivi efficace de la
campagne
LEÇONS APPRISES
• Les jeunes parlent ouvertement de
sexualité, de VIH/sida et des relations
entre filles et garçons, cependant les filles
restent plus réservées que les garçons.
• De nombreux garçons (surtout les 14-16
ans) se sont inscrits dans les groupes
Abstinence, appelés “Clubs Chasteté”. Ils
en sont fiers et n’hésitent pas à
argumenter leur décision pendant les
discussions de groupe.
LEÇONS APPRISES
• Combiner des campagnes média avec des
activités communautaires est efficace
pour accroître l’audience d’une campagne.
• La télévision and les panneaux routiers
sont des canaux de communication
efficaces pour toucher les jeunes.

Documents pareils