le « radar stop », dernier né du système de contrôle

Commentaires

Transcription

le « radar stop », dernier né du système de contrôle
COMMUNIQUÉ
Paris, le 22/02/2016
LE « RADAR STOP »,
DERNIER NÉ
DU SYSTÈME DE CONTRÔLE-
SANCTION À LA FRANÇAISE
Le magazine Auto Plus dévoilait la semaine dernière la mise en place d’un nouveau « radar »
sanctionnant le non-respect de l’arrêt au stop (à Yerres, dans l’Essonne). Composé d’une caméra et
d’un système de lecture des plaques d’immatriculation, ce dispositif relève plus de la vidéosurveillance
que du « radar » à proprement parler, puisque le procès-verbal d’infraction n’est pas généré
automatiquement, mais après visionnage des images par un officier de police. Aujourd’hui, lundi 22
février 2016, l’association « 40 millions d’automobilistes » dénonce un nouvel appareillage répressif,
qui vient ajouter un stress supplémentaire à l’automobiliste sur une règle du Code de la route
largement soumise à interprétation.
Radar fixe, radar mobile, radar de feu, radar chantier, radar tronçon, radar passage à niveau, radar double-sens,
radar embarqué… Et maintenant, radar de stop. Le Gouvernement rivalise d’ingéniosité pour sanctionner
l’automobiliste et combler le déficit de l’Etat. Certes, pour bien s’entendre sur la route et assurer la sécurité des
usagers, il faut des règles, prescrites par le Code de la route. Et sans moyen permettant de faire appliquer ces
règles, peu de chance qu’elles soient respectées.
« La France est devenue le catalogue mondial des dispositifs de répression. Mais cette accumulation ne provoque
que le rejet des règles par les usagers, qui ne comprennent pas et n’admettent pas que l’on s’acharne à épier et
sanctionner le moindre de leur geste, même s’il n’est pas véritablement dangereux : 1 ou 2 kilomètres/heure audessus de la limitation de vitesse ou, dans ce cas précis, un arrêt insuffisamment marqué à un stop. De plus, quel
est l’intérêt de flasher un contrevenant sans l’arrêter ? Cela ne l’empêchera pas de poursuivre sa route en
continuant à enfreindre les règles et sans réaliser qu’il met en danger la vie d’autrui. Il serait plus opportun de
faire de la prévention. On a déjà flashé plus de 500 automobilistes dès le premier jour ! A quoi cela rime ? Si cela
continue, on va faire sauter la caisse et les permis » commente Daniel QUERO, président de « 40 millions
d’automobilistes ».
Tout dépend en réalité de la situation et de l’interprétation que l’on fait de cet article de loi, qui impose à « tout
conducteur [de] marquer un temps d'arrêt à la limite de la chaussée abordée » et de « céder le passage aux
véhicules circulant sur (…) les autres routes et ne s'y engager qu'après s'être assuré qu'il peut le faire sans
danger ».
Et c’est là que le bât blesse : « si l’on ne peut s’opposer à la verbalisation d’un usager qui traverse le carrefour
sans même ralentir, il est moins acceptable de sanctionner un automobiliste qui aurait « coulé » le stop après
s’être assuré qu’il n’y a pas d’autre usager à proximité. Les chiffres justifient une vigilance accrue du respect des
règles de priorité aux intersections (plus de 16% des accidents mortels sont dus à un refus de priorité), mais il
faut que les forces de l’ordre agissent en tenant compte de la situation et des risques réels, non en prônant une
application aveugle de la loi » conclut Pierre CHASSERAY.
Le non-respect de l’arrêt au stop est sanctionné d’une amende forfaitaire de 135€ et d’un retrait de 4 points sur le
permis de conduire.
Pour dénoncer toutes les dérives de cette armada, à l’origine anti-chauffards, mais qui sanctionne aujourd’hui
majoritairement les simples chauffeurs, « 40 millions d’automobilistes » a mis en place une pétition en ligne sur le
site www.legrandraslebol.com, que tous les usagers sont invités à signer.
Retrouvez tous nos communiqués en exclusivité sur www.fil-conducteurs.com, avant leur diffusion.
Inscrivez-vous dès maintenant, et venez échanger avec nous sur l’actualité ! Cliquez ici
CONTACT :
Attachée de presse : Julie HAMEZ
[email protected]
Tél. : 02 43 50 06 35
Port. : 06 10 07 48 26
www.fil-conducteurs.com
@40MA – 40 millions d’automobilistes
@PChasseray – délégué général
www.40millionsdautomobilistes.com
A propos de « 40 millions d’automobilistes » 40 millions d’automobilistes est une association d’intérêt général, porte-parole
des automobilistes raisonnables et défenseur de leurs intérêts. Elle est active tant sur le plan national qu’européen. Elle
intervient dans l’ensemble des débats de fond liés à l’usage de l’automobile face aux grands enjeux sécuritaires et
environnementaux, pour adapter et préserver l’automobilité, facteur indispensable à la croissance économique et à la qualité de
vie des ménages. Premier représentant national des automobilistes auprès des Pouvoirs Publics et du secteur économique de la
route, « 40 millions d’automobilistes » rassemble plus de 320.000 adhérents, elle a aussi le soutien de tous les Automobile Clubs
français, membres de l’Union Nationale des Automobile Clubs. www.40millionsdautomobilistes.com

Documents pareils

tunnel duplex de l`a86 : radars

tunnel duplex de l`a86 : radars A propos de « 40 millions d’automobilistes » 40 millions d’automobilistes est une association d’intérêt général, porte-parole des automobilistes raisonnables et défenseur de leurs intérêts. Elle es...

Plus en détail