Programme - Carisma y Transición

Commentaires

Transcription

Programme - Carisma y Transición
Colloque international
Charisme et image politique
Pouvoirs et contrepouvoirs pendant la transition démocratique
Madrid
Casa de Velázquez
12-13 juin 2014
Coord.: NANCY BERTHIER (Université Paris-Sorbonne, CRIMIC EA 2561), VICENTE
SÁNCHEZ-BIOSCA (Universidad de Valencia)
Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid),
Université Paris Sorbonne Paris IV (CRIMIC EA 2561), Universidad de Valencia (Projet I+D
"Carisma y transición" HAR2012-32593)
Col. : Projet Mérimée n° 29881UE (Campus France)
Jeudi 12 juin 2014
10h-10h30
OUVERTURE
MICHEL BERTRAND, Directeur de la Casa de Velázquez, STEPHANE MICHONNEAU, Directeur
des études à la Casa de Velázquez, NANCY BERTHIER, Directrice du CRIMIC EA 2561,
VICENTE SANCHEZ-BIOSCA, Responsable du projet I+D Carisma y transición
10h30-13h15
D’un chef d’Etat à l’autre
Présidence : RAFAEL RODRÍGUEZ TRANCHE (Universidad Complutense de Madrid)
10h30 : JAVIER MORENO LUZÓN (Universidad Complutense de Madrid) : Imágenes de la
monarquía e identidad nacional : Alfonso XIII vs. Juan Carlos I
11h: GONZALO ABRIL (Universidad Complutense de Madrid) : Juan Carlos. Gozos y
sombras de la videomonarquía
11h30 : Débat et pause
12h30 : NANCY BERTHIER (Université Paris-Sorbonne) : Una imagen fantasma recorre las
pantallas... : un aspecto de la memoria audiovisual de la muerte de Franco como evento
monstruo
13h : Débat
15h30-19h30
Acteurs et témoins : rencontres-débats
15h30 : Fotografía y prensa en la Transición. Imágenes y líderes políticos, rencontre-débat
coordonnée par EDUARDO RODRÍGUEZ MERCHÁN (Universidad Complutense de Madrid) avec
FERNANDO LARA (journaliste) et CÉSAR LUCAS (photographe)
16h30 : Pause
17h : Déconstruire Franco et le franquisme
Raza el espíritu de Franco (Gonzalo Herralde, 1977) : deconstrucción de la figura del
dictador, rencontre-débat coordonnée par NANCY BERTHIER (Université Paris-Sorbonne) et
VICENTE SANCHEZ-BIOSCA (Universidad de Valencia), en présence de GONZALO HERRALDE
(réalisateur) et de ROMAN GUBERN (scénariste, universidad autónoma de Barcelona)
Arriba España (José María Berzosa, 1975) : deconstrucción del franquismo, rencontre-débat
coordonnée par LUIS E. PARÉS (Universidad Complutense de Madrid), en présence de RAMÓN
CHAO (scénariste)
Vendredi 13 juin 2014
10h-13h15
Les corps politiques de la gauche : nouveaux modes de communication
Présidence : VICENTE J. BENET (Universidad Jaume I de Castellón)
10h : Construir la comunicación pública democrática. El caso del partido socialista en la
transición y primeros años ochenta, rencontre-débat coordonnée par MANUEL PALACIO
(Universidad Carlos III de Madrid) avec JULIO FEO (Secrétaire de la Présidence du
gouvernement espagnol entre 1982 et1987)
11h : RAFAEL RODRÍGUEZ TRANCHE (Universidad Complutense de Madrid) : 28 de octubre
1982, una noche para un líder. Radiografía de una imagen para la Historia
11h30 : Débat et pause
12h30 : MARIA DO CARMO PIÇARRA (Universidade Nova de Lisboa) : Álvaro Cunhal : um
’príncipe vermelho’ na Revolução dos Cravos
13h : Débat
15h30-18h30
Les corps politiques de la gauche : entre tradition et renouvellement
Présidence : NANCY BERTHIER (Université Paris Sorbonne)
15h30 : VICENTE J. BENET (Universidad Jaume I de Castellón) : Una iconografía para el fin
del exilio : el retorno de Pasionaria
16h : VICENTE SÁNCHEZ-BIOSCA (Universidad de Valencia) : Santiago Carrillo: imágenes,
del más allá
16h30 : Débat et pause
17h15 : De la resistencia antifranquista al escenario político. La representación de los
nuevos actores políticos de izquierda en Informe general (1977), rencontre-débat coordonnée
par LAURA GÓMEZ VAQUERO (Universidad Camilo José Cela de Madrid) avec PERE
PORTABELLA (cinéaste)
Résumé:
Il s’agira de mettre en évidence la manière dont la transition démocratique en Espagne, dont
les aspects sociaux-politiques ont été amplement travaillés, s’est également jouée à travers
une lutte pour l’image et une lutte des images autour des principales figures politiques du
gouvernement et de l’opposition. La télévision, la presse, le cinéma, se sont mobilisés pour
prendre part au processus de démocratisation (puis à la consolidation de la démocratie) de
manière inédite dans l’histoire du pays depuis la guerre civile. Dans un pays qui faisait
l’apprentissage de la démocratie et de ses moyens d’expression, les hommes politiques ont
rapidement compris le rôle que l’image pouvait apporter pour influencer l’opinion publique.
Ce colloque prend le parti de faire intervenir à la fois des chercheurs spécialisés dans ces
domaines, mais aussi des acteurs et des témoins au sein de rencontres-débats.

Documents pareils