Amour impossible Quelque chose dans mon cœur Qui grandit

Commentaires

Transcription

Amour impossible Quelque chose dans mon cœur Qui grandit
Amour impossible
Quelque chose dans mon cœur
Qui grandit chaque jour
Quelque chose de sincère
Qui s’appelle l’amour
Un amour différent
Un amour invincible
Un amour ardent
Mais loin d’être possible.
Comme un vœu loin d’être exaucé
Comme un rêve loin de se réaliser
Comme un conte loin d’être la réalité
Oui, car cet amour ne pourra jamais exister.
Et même si ça me fait souffrir
Même si parfois ça m’arrive de pleurer
Je préfère ne rien dire
Car c’est un amour secret.
C’est comme ça, je ne peux rien y faire
Je ne peux même pas l’exprimer
J’ai juste le droit de me taire
Face à cet amour compliqué.
Y a rien à dire c’est un amour invincible
Mais je ne veux pas lutter contre cet amour… impossible
Antsa 1ère D3
Si j’étais…
Si j’étais une fleur,
J’éblouirais ton cœur de toutes mes splendeurs.
Si j’étais parmi les étoiles dans le ciel,
J’illuminerais tes nuits par mes étincelles.
Si j’étais le soleil,
Je remplirais tes journées de merveilles.
Si j’étais un bel oiseau,
Je survolerais le monde pour t’offrir le plus beau des cadeaux.
Si j’étais une flamme,
Je réchaufferais tous les jours ton cœur et ton âme.
Si j’étais une pierre précieuse,
Je rendrais ta vie encore plus heureuse.
Si j’étais une roseraie,
En un clin d’œil, tes peines seraient enlevées.
Si j’étais un joli petit dauphin,
J’enlèverais tous tes chagrins.
Si j’étais la lune, l’astre des amoureux,
Je t’enlèverais sur la terre pour un voyage dans les cieux.
Si j’étais une magicienne,
Je ferais tout pour que tu m’appartiennes.
Si j’étais la déesse de l’amour,
Je ferais en sorte que nous soyons ensemble pour toujours.
Et si un jour je devais partir au paradis,
N’oublie pas que je t’aimerais jusqu'à l’infini.
Niry 1ère A4
Je me souviens du jour où tu m’as prise dans tes bras
Je me souviens de ton visage qui était plein de joie
Je me souviens de tout ce qu’on a fait
Je me souviens que tu étais un père imparfait
Je me souviens du moment où tu nous as laissés
Je me souviens que tu l’as fait pour de vrai
Je me souviens de l’instant où tu me disais que j’étais ta fille préférée
Je me souviens des moments partagés
Je me souviens du jour où on a déménagé
Et toi tu étais là, en train de pleurer
Je me souviens de la dernière fois où je t’ai vu
Avec ton regard vide et perdu
Je me souviens aussi que tu voulais te racheter
Mais… en général tu le fais pour ne pas être rejeté
Je me souviens de ta désolation
Mais moi j’trouvais ça trop con
Je me souviens qu’on avait pensé que tu changerais
Mais en fait tu resteras toujours celui que tu étais
Je me souviens que tu voulais revenir
Mais nous, on était pas près de nouveau à t’accueillir.
Antso 1ère D4

Documents pareils