Nicolas Machiavel

Commentaires

Transcription

Nicolas Machiavel
Nicolas Machiavel
Machiavel est né à Florence en 1469. Il reçoit une éducation humaniste
(Antiquité grecque et surtout romaine). Il fait des études de droit. L'époque est
politiquement très troublée. L'Italie, riche mais divisée en petits états très
instables, est la proie facile des invasions étrangères. De 1494 à 1527, ce sont
les guerres d'Italie : l'Italie ne cesse d'être envahie et pillée (par les Français, les
Espagnols, les Allemands, les Suisses ...).Machiavel rêve d'une Italie unifiée dans
laquelle la paix et la stabilité seraient garanties par un état fort. C'est ce qui le
déterminera à écrire Le Prince. De 1498 à 1511, il exerce les fonctions de
secrétaire de chancellerie à Florence et se voit confier des missions politiques
importantes et délicates dont il s'acquitte avec efficacité et fidélité. En 1512, la
chute de la république de Florence le fait tomber en disgrâce. C'est pendant cet
exil sur ses terres qu'il écrit ses grandes œuvres politiques. En 1526, il reprend
des fonctions officielles. Il meurt en 1527 sans avoir vu la réalisation de ses
rêves politiques pour l'Italie.
Le Prince est l’œuvre la plus connu de Machiavel. Au chapitre XVIII ; on
découvre qu’il faut qu’un Prince représente deux sortes d’animaux d’après
l’auteur. Un renard et un lion, un savant mélange des deux. Il nous explique que
la nature de l’homme est méchante et le Prince n’a pas à compter sur la loyauté
de ses sujets ; il n’a pas besoin d’attendre d’avoir été trompé pour tromper. Un
Prince a deux manières de combattre, les lois et la force. Les lois ne suffisant
jamais il doit en recourir à la seconde. Les hommes sont naïfs et crédules donc
le Prince pourra facilement ruser. Le renard est capable de paraitre ce qu’il
n’est pas et d’éviter les pièges. Si jamais le Prince revient sur ses paroles il ne
doit pas le montrer dans le but du bien public. Il devra être un lion pour donner
la fuite à ses adversaires. Le Prince choisira selon les situations le renard ou le
lion. Machiavel écrit « La multitude est aveugle seule une petite élite est
clairvoyante.» Par ce livre nous apprenons qu’un Prince peut user des manières
qu’il souhaite tant que les sujets ne le savent pas afin que la stabilité du pouvoir
soit assurée. Le Prince sachant jouer le renard le plus souvent en tirera les plus
grands avantages. Mais il doit faire attention à ne pas laisser apparaitre cet
animal, il doit être un « parfait simulateur et dissimulateur ».
Machiavel est un humaniste de la première génération, c'est-à-dire de celle qui
est plus critique envers Rome. Ces œuvres ont eu un impact important sur ces
lecteurs. On y trouve une conception laïque de l'État où la politique est
dorénavant perçue comme une réalité purement humaine. La religion n'est
donc plus une fin, mais un moyen parmi d'autres pour gouverner.