livret jeune public

Commentaires

Transcription

livret jeune public
blancs ICI
QUELS BLANCS ?
Où ???
A.beige grisé
B.blanc BLEUTÉ
C.blanc brillant
D.blanc mat
E.blanc rosé
F.blanc grisé
G.blanc/jaune
H.blanc «tissé», rugueux
1. Les contours des lettres capitales de Now
2. Les cartels
3. Les murs des salles d’exposition
4. Le cadre de Now
5. La dentelle «bien faite/mal faite/pas faite»
6. Le blanc de la toile/du tissu
7. Le fond du tableau Now
8. Le fond de Pro-bab-bly
9. La tranche des toiles de Pro-bab-bly
10. Miss van der Rohe
11. Jeanne Nouvel
12. ________________________________
13. ________________________________
I.
J.
1
2
3
4
_________________________________________
_________________________________________
5
6
7
8
9
10
11
12
13
Légendes des photographies > Vues de l’exposition «Francine Picabia», Agnès Thurnauer, CCC de Tours 17 novembre 2007- 24 février 2008 JNF productions. Courtesy GAlerie Anne de Villepoix, Paris. Photo : François Fernandez. > Francesco Mazzola dit Parmigianino/ Le Parmesan,
«Autoportrait dans un miroir convexe», vers 1524, huile sur segment de sphère en bois, diamètre 24,4 cm (Kunsthistorisches Museum, Vienne) > «19h04» façade du CCC, Tours, 2007. Architecte : Philippe Chiambaretta/PCA © Aurélien Gillier
A LES BLANCS ? ? ?
> Où se trouvent les «blancs» dans l’exposition ? Comment sont ces «blancs» ?
Dessine quelques
FAIS CORRESPONDRE LES CHIFFRES AUX LETTRES ET COMPLÈTE LA LISTE
Sais-tu que ... le BASSA, parlé au Libéria, ne distingue que deux couleurs : ZIZA (rouge/orange/jaune) et HUI (vert/bleu/
violet. Il n’y a que le japonais et les langues européennes qui distinguent les 7 couleurs de l’arc-en-ciel. En Nouvelle-Guinée, la langue DAN ne distingue que les choses claires MOLA et foncées MILI. Seules 9 langues ont un mot pour blanc et
noir, et il n’y a que 21 langues qui n’ont que blanc, noir et rouge comme couleurs.
B LA LUMIÈRE Dans une des œuvres de l’exposition, on trouve au moins
5 blancs réunis (dans la peinture, dans le cadre, sur le
cartel et sur le mur sur lequel cette œuvre est accrochée).
> Quel est le titre de cette œuvre ?
_____________________
> Où est-elle (sur ce plan) ?
Le blanc change beaucoup selon
la lumière...
Peux-tu situer les sources lumineuses éclairant ce tableau ?
Dessine des CROIX pour représenter les sources lumineuses
autour de ce tableau >
<< entrée
C LES PORTRAITS ? ? ?
> Où se trouvent les ombres ? > Quelles sont les couleurs ?
se
Consignes
u
ine
um
l
ce
ur
1 : Grâce à la feuille jointe, ou ici (> à droite) tourne la
so
feuille jusqu’à ce QUE SON ombre corresponde À
CELLE DU PORTRAIT que tu as choisi.
2 : grâce au nuancier IDENTIFIE LA COULEUR DE TON POR-
TRAIT.
3 : COLORIE TON PORTRAIT
4 : écris leS LETTRES DE TON PORTRAIT, en essayant
d’être le plus ressemblant possible (fais attention à la
taille, l’épaisseur et la position des lettres).
om
br
e
> peut-être devras tu faire des mélanges, fais toi alors un petit
nuancier sur ta feuille, avec différents essais de mélange.
1
2
3
4
5
7
6
8
9
Sais-tu que...
Le TON (ou la teinte) correspond à la couleur réelle du sujet, la VALEUR indique si une couleur est plus ou
moins claire ou foncée. Elle est liée à la quantité de lumière qui éclaire le motif. La SATURATION désigne le niveau de pureté
d’une couleur.
la TONALITE : Chaque couleur possède sa tonalité.L’échelle des tonalité nommée échelle achromatique (étymologiquement
sans couleur) part du noir vers le blanc et donnent l’équivalent en gris de chaque couleur. Le CONTRASTE est déterminée par
la tonalité.
Sais-tu que...
Ce que nous appelons couleur est en réalité la combinaison de plusieurs effets
causés par :
* la source lumineuse utilisée;
* la géométrie d’observation (c’est-àdire les angles d’éclairement et d’observation) ;
* la scène et ses caractéristiques physiques;
* l’oeil de l’observateur, avec les qualités
et les défauts propres à chaque individu;
* le cerveau de l’observateur, dont la
capacité de discernement des couleurs
évolue en fonction de l’âge et de l’expérience acquise.
De plus + nous voyons de couleurs, + nous
sommes capables d’en distinguer.
E LES FORMES / l’étendue
Légendes des photographies > Vues de l’exposition «Francine Picabia», Agnès Thurnauer, CCC de Tours 17 novembre 2007- 24 février 2008 JNF productions. Courtesy GAlerie Anne de Villepoix, Paris. Photo : François Fernandez. > Francesco Mazzola dit Parmigianino/ Le Parmesan,
«Autoportrait dans un miroir convexe», vers 1524, huile sur segment de sphère en bois, diamètre 24,4 cm (Kunsthistorisches Museum, Vienne) > «19h04» façade du CCC, Tours, 2007. Architecte : Philippe Chiambaretta/PCA © Aurélien Gillier
> Peux-tu situer les teintes des œuvres reproduites ici sur ces spectre ?
D LES TEINTES
Agnès Thurnauer a réalisé les 12 portraits qui se trouvent
dans l’exposition en pensant beaucoup à cet autoportrait de
Francesco Mazzola dit Il Parmigianino (1503-1540). Il l’a
peint en s’observant dans un miroir CONVEXE, et en peignant lui-même sur une demi-sphère de bois.
Sa main a des proportions étranges par rapport à son visage, le relief est comme «étiré». Les couleurs changentelles par cette déformation ?
Peux-tu colorIer cette >>
demi-sphère (pour l’instant
un simple cercle) ou
dessiner un objet simple
en son centre ?
F L’OPTIQUE Observe : que se passe t-il entre les zones noires et blanches ?
Cette illusion perceptive (donc une illusion d’optique) nous fait «voir» des taches grises
entre les carrés noirs (ou blancs sur fond noir). En effet, le cerveau adapte l’information
concernant la luminosité d’une zone en fonction des zones voisines. On voit ainsi le blanc
beaucoup moins lumineux voire gris quand il est entouré de plus de noir (au croisement)
des lignes). Cette illusion a été découverte par Hermann (1838-1914) en 1870.
Avant de partir : compare le carton «FRANCINE PICABIA» et son portrait. > Quelles sont toutes leurs différences ?
Mon nuancier
_
__ _
_
E ___ ___
D
IT ___ ____
A
_
TR ___ ___
R
PO ___ ____
__ __
__
Mon nuancier
_
__ _
_
_ _
DE ___ ___
T
_
_
AI ___ ___
R
RT __ __
PO ___ ____
__ __
__