Le téléphone (fiche professeur) - Média-Tarn

Commentaires

Transcription

Le téléphone (fiche professeur) - Média-Tarn
DSDEN DU TARN
DUEL
Steven Spielberg
COLLÈGE AU CINÉMA
MÉDIA-TARN
Plan Ciné-Tarn
USA – Couleur – 1971 – 85 mn
2012/2013
Le téléphone (1/2), fiche professeur
Expliquez comment, dans cette séquence, la mise en scène de Spielberg insiste sur les deux pièges dans lequel David Mann est enfermé.
1
2
3
David Mann cherche à joindre sa femme par
téléphone, afin de s’excuser de son attitude
(lâche) lors de la soirée de la veille. Cela fera
écho au témoignage de l’auditeur entendu sur
l’autoradio en début de film.
Dès le début de la conversation, une femme (à
droite en premier plan) remplit la machine à
laver le linge : le hublot, en premier plan,
encercle David Mann. Il est symboliquement
prisonnier du piège conjugal.
(Quelques instants avant, lorsque le pompiste lui
affirmait que « c’était lui le patron », ne lui avaitil pas rétorqué : « non, le patron c’est ma
femme… » ?)
Son épouse, qui semble revêtir toutes les
caractéristiques de la femme d’intérieur, domine
la conversation avec son mari. Son discours est
appuyé pour le spectateur par sa droiture, sa
gestuelle sûre et efficace.
Toutes les lignes de fuite convergent en arrièreplan vers le camion, rappelant sans cesse l’épée
de Damoclès qu’il constitue pour Mann, effet
renforcé par la lumière qui nous conduit à lui
tandis que Mann demeure dans l’ombre.
David Mann est un mari sous domination.
Marc Sarrazy, Coordinateur Départemental Éducation Nationale « Collège au Cinéma » MÉDIA-TARN Plan Ciné-Tarn
-1-
DSDEN DU TARN
DUEL
Steven Spielberg
COLLÈGE AU CINÉMA
MÉDIA-TARN
Plan Ciné-Tarn
USA – Couleur – 1971 – 85 mn
2012/2013
Le téléphone (2/2), fiche professeur
Expliquez comment, dans cette séquence, la mise en scène de Spielberg insiste sur les deux pièges dans lequel David Mann est enfermé.
4
5
6
Les enfants jouent près de leur mère.
Symboliquement encore, c’est avec robot et
hélicoptère qu’ils s’amusent, produits technologiques par excellence…
Ce plan est éloquent : il montre que David Mann
est pris entre deux feux, le carcan familial (le
hublot, dont il se détourne physiquement mais
dont il ne peut s’extraire) et le camion fou (qu’il
s’apprête à rejoindre).
Lorsque Mann sort de la station, encore
légèrement sonné par la conversation, le danger
de mort qui pèse sur lui se rematérialise
brutalement : la caméra se pose cette fois à
180° du plan précédent, le camion présenté
cette fois au premier plan envahit l’écran ; David
Mann est filmé en forte plongée, et semble
écrasé par la machine.
L’effet est renforcé par le puissant klaxon du
camion qui ne manque pas d’attirer l’œil de
Mann et du pompiste sur lui : c’est bien ce
combat-là auquel Mann va d’abord devoir se
confronter…
… tandis que leur père est lui le jouet d’une
autre machine technologique !
Marc Sarrazy, Coordinateur Départemental Éducation Nationale « Collège au Cinéma » MÉDIA-TARN Plan Ciné-Tarn
-2-

Documents pareils