France, ta mamelle écologique fout le camp

Commentaires

Transcription

France, ta mamelle écologique fout le camp
France, ta mamelle écologique fout le camp ! - Le Point
21 juin 2012 | Mise à jour 20h51
Le Point.fr
Argus des montres
Auto-Addict
Guide du vin
Page 1 of 4
» S'inscrire » Se connecter
LES SERVICES
Météo
Bourse
Jeux-Concours
RSS
RSS Frédéric Lewino
Rejoignez-moi sur Twitter
FRÉDÉRIC LEWINO
Le Point.fr - Publié le 21/02/2012 à 12:24
!
"#$
Rashid Sumaila © Martin Dee d'UBC (Université of British Columbia)
Dans notre France crispée par la crise mondiale, les candidats à l'élection présidentielle n'ont plus
qu'une obsession : la richesse économique. Vite, vite, il faut renouer avec la croissance ! Vite, vite, il faut
faire chuter le chômage ! Et la richesse écologique, bordel ? Ce n'est pas parce qu'on a réussi à recaser
une petite centaine d'ouvrières de Lejaby (grand bien leur fasse) chez Louis Vuitton que la France
recouvrera sa santé à long terme. Il faut agir sur le tissu économique, certes, mais aussi sur le velours
environnemental. Pour parodier le bon Sully : écologie et économie devraient être les deux mamelles de
la France.
Or, ce n'est pas tout à fait le cas, à en croire l'indice ECO2 mis au point par des chercheurs de
l'université de la Colombie-Britannique, qui ambitionne de mesurer la santé globale des pays. Une santé
globale qui s'appuie sur l'économie et l'écologie. Pas bête. L'université canadienne a établi le hit-parade
de 150 pays dans le monde. Aussitôt, on fonce pour connaître la position de la France. Pas dans les dix
premiers (on s'en doutait). Pas dans les vingt premiers (ce n'est pas encore une déception). Pas dans
les trente premiers (ce n'est pas encore catastrophique). Pas dans les quarante premiers (merde, ça
commence à bien faire !) Pas dans les cinquante premiers... Arrêtons le suspense : nous sommes en
77e position. Dans le ventre mou des 150 pays notés.
La France s'en tire mieux que ses voisins
Petite consolation, certains de nos voisins sont encore plus mal lotis : les États-Unis sont 109e,
l'Allemagne est 119e, La Grande-Bretagne 119e, l'Italie 135e et le Japon 144e. Tout en bas du
classement, on trouve Singapour talonné par le Koweït et Israël. Au sommet de la hiérarchie trône la
Bolivie, suivie de l'Angola, la Namibie, le Paraguay et l'Argentine. Un classement surprenant, mais qui
montre combien nous sommes aveuglés par l'intérêt immédiat (l'économie) au détriment de l'avenir
(l'environnement).
http://www.lepoint.fr/actu-science/france-ta-mamelle-ecologique-fout-le-camp-21-02-2012... 6/21/2012
France, ta mamelle écologique fout le camp ! - Le Point
Page 2 of 4
Par FRÉDÉRIC
Ce classement a été conçu et présenté
lors de laLEWINO
réunion annuelle de l'Association américaine pour
l'avancement de la science par Rashid Sumaila, professeur en ressources économiques et
environnementales. "Tous les jours, nous lisons dans les journaux que les pays souffrent de la
conjoncture économique. Mais c'est seulement la moitié de l'histoire. Empiler les déficits écologiques est
tout aussi préoccupant que d'empiler les déficits économiques. Tous deux auront des conséquences
pour les générations futures", explique-t-il. Pour construire son indice, Rashid Sumaila a mélangé des
statistiques collectées, entre 1997 et 2007, auprès de la Banque mondiale et de l'ONG Global Footprint
Network qui mesure l'empreinte écologique de chaque pays.
Si, finalement, la France s'en tire moins catastrophiquement que ses voisins les plus proches, c'est
qu'elle bénéficie encore d'un vaste territoire plus varié et moins urbanisé. Mais pour combien de temps
encore ? Chaque jour, la qualité de l'environnement diminue. Eva Joly, la candidate des Verts, qui devait
être la première à défendre le pacs entre environnement et économie, est totalement inaudible. Et la
faute n'est pas à mettre au compte de son accent. Quant aux autres candidats, le nez dans le guidon, ils
ne pensent plus qu'à se canarder comme à O.K. Corral.
RSS Lewino ramène sa science
%
&
'
*
(
)
+
,
)
&
)
'
*
Tous les articles - Lewino ramène sa science
Comparatif mutuelle santé
Hôtel 4* à Paris à -78%
Comparez gratuitement 300 devis
mutuelles santé et économisez jusqu'à 250
€ sur votre mutuelle.
» Cliquez ici
Avec trivago comparez plus de 100 sites de
réservation et trouvez l'hôtel idéal au
meilleur prix!
» Cliquez ici
Un ascenseur chez vous ?
Trading Bourse en ligne ?
Choix techniques, budgets, SAV,
fournisseurs, pour bien choisir télécharger
le Guide Gratuit
» Cliquez ici
Ouvrez GRATUITEMENT un compte-titre
ou PEA sur Binck.fr et passez 200 ordres
SANS FRAIS !
» Cliquez ici
pilet61
le 29/02/2012 à 18:22
Jean-Louis
le 28/02/2012 à 15:55
A Jean Louis
L'usage régulier des pesticides en France datent de plus d'un siècle, il
s'agissait à l'époque essentiellement de sels d'arsenic ou d'antimoine sans
oublier que les maladies infectieuses alimentaires ou pas faisaient des
ravages que l'on ne peut même pas imaginer aujourd'hui. La pollution dans
toutes les zones industrialisées de l'air ou de l'eau étaient nettement
supérieure à ce que nous observons aujourd'hui à l'état de traces. La truite
a d'ailleurs failli disparaître de notre pays en zone de plaine à la fin de la
première révolution industrielle. Le début du sulfatage des vignes à la
bouillie bordelaise pour protéger les vignes du mildiou date de 1885 ! Nous
ignorons l'impact que l'épandage de ce dérivé de cuivre (métal lourd) a pu
avoir sur les viticulteurs qui ne se protégeaient absolument pas à l'époque.
A mon niveau personnel, mes grands parents m'ont toujours dit qu'ils ne
regrettaient leurs jeunesses que par nostalgie... Les conditions de vie sont
nettement plus favorables qu'à l'époque.
@pilet61
Votre remarque n’est pas scientifiquement fondée…L’espérance de vie
actuelle, en France de 80 ans que vous rapportez ici, prend en compte le
mode de vie de personnes nées entre 1920 et 1930…Ces personnes ont
bénéficié, durant une grande partie de leur existence d’une alimentation
équivalente à celle du Bio d’aujourd’hui, mais ont aussi profité des bienfaits
de la mécanisation des labeurs, des progrès de l’hygiène corporelle, de la
prévention des maladies mortelles liée à l’utilisation et à la consommation
d’eau contenant naturellement toutes sortes de germes pathogènes,
salmonelles, légionelles, entérocoques… Savoir et pouvoir faire bouillir l’eau
ou encore la chlorer est fondamental, et fait grandement monter l’espérance
http://www.lepoint.fr/actu-science/france-ta-mamelle-ecologique-fout-le-camp-21-02-2012... 6/21/2012
France, ta mamelle écologique fout le camp ! - Le Point
Page 3 of 4
de vie, là où cela est pratiqué, de même que le développement de simple
fosses d’aisance, puis plus tard du tout à l’égout, a permis de stabiliser
considérablement la situation sanitaire…Et nous pouvons, ici, encore
remercier Louis Pasteur d’avoir ouvert une fenêtre sur le monde infiniment
petit et bien réel, dont beaucoup d’africains doutent encore, aussi longtemps
qu’ils n’auront pas pu poser leur regard à travers l’oculaire d’un microscope
de laboratoire…
Mais, même avant Pasteur, par exemple en France, la Sologne, de Bourges
à Romorantin, jusqu’à Tours, au sud de la Loire, n’était qu’un immense
marais de lagunage, pour ne pas dire cloaque, connaissait la malaria, le
choléra, les dysenteries, la typhoïde … et ses cortèges de décès, dont un
certain Jean Maximilien Lamarque, écologiste avant l’heure, fut de cette
charrette là…C’est Napoléon Ier qui autoritairement décida de faire combler
ce marécage géant et de le boiser, par pur bon sens…Alors, ces
statistiques d’espérance de vie, ici ne mesurent pas la même chose, dans la
discordance, pointée dernièrement dans l’actualité politique, des vitesses
relatives du développement des pays du globe… Ce ne sont que des
constats, dans l’enregistrement de variables statistiques à vocation
économiques… Elles ne peuvent pas se comparer d’un pays à l’autre, d’une
époque à l’autre…
Et ici cet indice écologique ECO2, à défaut de dévoiler sa construction
mathématique, sémantiquement parlant, nous rappellerait que toute vie
organique terrestre aérobie produit du CO2 et témoignerait pour le E de
écologie de l’aspect impactant de la croissance du nombre d’humains, de la
croissance récurrente du nombre d’organismes vivants, plantes, animaux,
assujettis à cette auto économico hégémonie de l’espèce humaine…
Nous étions en France, en 1750, 20 millions d’âmes, nous sommes
aujourd’hui 65 millions…Le phosphore, le soufre, le cuivre, le plomb, les
nitrates, les phosphates, tous résiduaires, et bien d’autre choses,
s’épanchent dans les nappes phréatiques, dans tous les cours d’eau du
royaume, dans les estuaires, dans les mers, partout de l’eutrophisation,
maintenant des algues vertes qui relarguent de l’H2S et asphyxient des
sangliers venus aux limaçons dans la slikke…C’est de cela qu’il est
question avec cet indice…
Enfin de remarquer qu’il est un excellent et noble étendard pour combattre
tous les "Vont en guerre" de la croissance à tout va, et dont dernièrement à
l’inauguration du salon de l’agriculture, le candidat auto désigné de l’UMP à
la présidence, ne pourra pas passer à la postérité, comme un Napoléon Ier
ou même un Lamarque, encore moins un Sully, aux seules considérations
de ses déclarations sur la subsidiarité avouée des questions
environnementales de notre temps.
pevrel
le 28/02/2012 à 10:57
michenice
le 26/02/2012 à 19:57
Bill64
le 23/02/2012 à 22:40
Bill64
le 23/02/2012 à 22:28
richard30
le 23/02/2012 à 07:38
Ecolos intégristes
C'est curieux comme les écolos se préoccupent de leurs descendants des
prochains siècles mais pas de leurs propres enfants qui devront rembourser
les dettes des états, payer leurs retraites et l'éventuel remplacement du
nucléaire.
Heureusement les écolos intégristes ne sont plus que 3 % ?
Réponse à lucspi
*Je me moque éperdument d'avoir une planète soi-disant non polluée mais
dont tous les humains seraient morts de faim*... Erreur, la planète n'est pas
soi-disant polluée mais elle de plus en plus polluée au point qu'un jour très
futur, les peuples mourront de faim... Riches et pauvres. L'économie d'un
pays n'aidera pas une terre polluée à produire des légumes ou des
céréales, ni une vache contaminée à produire du lait... Tous les hommes
mourront de faim avec une économie au summum. Quel luxe ! Par contre,
une terre riche, un air sain, une eau pure pourrait aider l'homme à survivre.
Mais pour cela il faudrait changer radicalement l'esprit rapace et dominateur
de l'homme pour qu'il puisse enfin partager les richesses innombrables de
notre planète. On peut bien rêver non ?
Classement des égoïsmes étatiques ?
Peut être que ce classement est celui de l'égoïsme des états. Car ils semble
que, pour satisfaire l’égoïsme consumériste de leur habitants, ils n'hésitent
pas à hypothéquer le devenir des générations futures, et des équilibres des
vies sur notre planète.
Questions de critères
Est-ce que ce classement prend en compte ces 5 critères : 1- Pourcentage
de dépassement de l'autosuffisance agricole et aquacole 2- Le contrôle de
la croissance démographique 3- La protection de la biodiversité 4- Le
contrôle des pollutions industrielles 5 L'exploitation modérée du sous-sol ?
Ecologie
Définition : science qui étudie les relations des « êtres vivants » avec leur
environnement.
Peut-être qu'une majorité de la population se considère déjà comme « être
mort ».
Notre monde industrialisé est exclusivement conçu sur le modèle actuel du
http://www.lepoint.fr/actu-science/france-ta-mamelle-ecologique-fout-le-camp-21-02-2012... 6/21/2012
France, ta mamelle écologique fout le camp ! - Le Point
Page 4 of 4
capitalisme : tout doit être gigantesque, à l'image des profits que peuvent
faire une poignée de prédateurs. Ces gens ont oublié cette base
fondamentale : nous vivons en société, donc avec las autres, nous vivons
sur une planète unique avec ses limites et ses ressources vitales à
respecter et nous avons mis au point une base de vie en commun, celle des
droits de l'homme et du citoyen. Une des règles fondamentale est la
suivante : la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui,
ainsi l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que
celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces
mêmes droits.
Oui, il est incontestable qu'une poignée de gens nantis, qui possèdent tous
les pouvoirs, font tout pour tuer le principe de l'écologie.
Moukamiel 60
le 22/02/2012 à 22:54
@ Muno vous n'êtes pas seul
MUNO
le 22/02/2012 à 17:02
Ecologie
lucspi
le 22/02/2012 à 16:00
Il y a au moins quelqu'un de déclaré qui est dans votre cas.
Ce n'est pas parce que les partis politiques sont en perte de vitesse que
l’écologie fout le camp ; nous sommes nombreux et heureusement à avoir
un comportement écolo. La seule chose qui me distingue des écolos
politiques, c'est le fait que je sois pour les centrales nucléaires ; surtout que
la recherche avance et que les centrales de demain n'auront rien à voir avec
celles d'aujourd'hui.
On peut rêver
Que les écolos arrêtent de se poser en juge de tout et du contraire. Je me
moque éperdument d'avoir une planète soit-disant non polluée mais dont
tous les humains seraient morts de faim. Tous les humains qui meurent de
faim parce que leur économie est incapable de leur donner l'essentiel
apprécieront cette soit disant qualité de croissance. Le développement est
bien durable puisqu'il dure déjà depuis des centaines de milliers d'années.
Tous les commentaires
Les commentaires sont fermés ce soir.
Nous aurons le plaisir de vous retrouver demain à la première heure.
L'équipe de modération.
http://www.lepoint.fr/actu-science/france-ta-mamelle-ecologique-fout-le-camp-21-02-2012... 6/21/2012

Documents pareils