Observatoire EY de l`information extra

Commentaires

Transcription

Observatoire EY de l`information extra
22.11.2016
Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF120 :
Le temps de la maturité – Synthèse
Paris, le 22 novembre 2016 – EY publie les résultats de son Observatoire du reporting extra-financier des
entreprises du SBF120. Comment les entreprises intègrent la RSE dans leurs modèles d’affaires ? Quels
sont les objectifs affichés ? Quelles sont les innovations mises en œuvre ? Comment se situe la France par
rapport à l’international ? … Cet Observatoire est conçu comme une base de données qui permet de
positionner les entreprises à leur demande sur 4 axes et 20 critères.
Parmi les grands enseignements :
56% des entreprises qui publie des objectifs RSE (représentant 70% du CAC40 et 41% du SBF120)
a fixé un objectif de développement d’offres de produits responsables. « La multiplication des
objectifs sur la conception d’offres de produits responsables ou encore sur la politique achats
responsables démontre l’intégration croissante de la RSE au business » détaille Eric Duvaud,
associé EY.
La RSE pénètre de plus en plus la gouvernance des entreprises, puisque 55% des entreprises du
CAC40 a mis en place un comité du Conseil d’Administration portant explicitement sur la RSE
(contre 44% en 2014). De plus, 65% des entreprises du CAC40 intègre des critères RSE dans la
rémunération des dirigeants.
65%
58%
43%
Evolution de la part des
entreprises du CAC 40 intégrant
des critères RSE dans la
rémunération des dirigeants
10%
2006
2009
2013
2015
62% des entreprises du CAC40 annoncent avoir confronté les résultats de leur analyse de
matérialité des enjeux RSE avec ceux de la traditionnelle cartographie des risques de l’entreprise.
« Néanmoins certains Comités d’audit assistent encore à des présentations de résultats d’analyse
de matérialité qui n’ont pas été mis en cohérence avec la cartographie des risques » explique Eric
Duvaud, associé EY.
Plus de 1 000 grandes entreprises dans le monde expérimentent le rapport intégré; en France, si
seulement une dizaine de sociétés a publié un rapport intégré en 2015, les 2/3 des entreprises du
CAC40 travaille en 2016 sur un reporting visant à rendre compte de leur stratégie de création de
valeur pour les différentes parties prenantes. L’AMF encourage cette démarche dans son rapport
présenté le 17 novembre 2016 et indique « être favorable à l’intégration de ces réflexions au sein
du document de référence ».
22.11.2016
Les entreprises françaises en avance
dans leur transformation vers des modèles plus durables
Si les entreprises françaises représentent seulement 4% du MSCI World (les
1636 plus grandes capitalisations des pays développés), elles figurent
respectivement à hauteur de 12, 11 et 10% dans le premier quintile des
notations de RobecoSam, de Sustainalytics et de l’ESG Disclosure de
Bloomberg.
Sur ou sous représentation des
entreprises par pays dans les principaux
indices RSE mondiaux (en nombre)
10%
5%
0%
-5%
Score "ESG
disclosure"
Score "RobecoSAM
percentile"
Score "Sustainalytics
percentile"
-10%
-15%
-20%
France
Grande-Bretagne
Etats-Unis
Allemaggne
Eric Duvaud, Associé EY, se tient à votre disposition pour vous proposer
son analyse sur le sujet et commenter ces résultats.
Contact : [email protected]
Etude et positionnement des entreprises disponibles sur simple demande