Guide salarial 2015

Commentaires

Transcription

Guide salarial 2015
Guide salarial 2015
Finance et Comptabilité
Table des matières
1
2
3
10
12
18
20
21
22
24
Mot du président
À propos du Guide salarial
Le contexte d’embauche
Faits saillants des tendances régionales d’embauche
Les salaires en comptabilité et en finance
Adapter les salaires aux réalités régionales
Cinq raisons d’éviter une contre-offre
Les avantages d’une structure flexible du personnel
À propos de Robert Half
Répertoire de nos bureaux
Toutes les marques de commerce mentionnées dans ce document appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Mot du président
Cher collègue,
Le salaire ne constitue pas le seul facteur qui
détermine la satisfaction de vos employés quant
à leur emploi, mais il demeure certainement l’un
des plus importants aspects lorsqu’il s’agit de
recruter les meilleurs talents ou de fidéliser vos
employés actuellement en poste.
Il est essentiel d’offrir une structure salariale
concurrentielle par rapport à celle offerte par les
entreprises de votre domaine et de votre région.
Pour cette raison, chaque entreprise devrait
procéder à une évaluation périodique des salaires. Pour aider nos clients à cette fin,
Robert Half publie chaque année un Guide salarial comprenant les plus récentes
informations sur les salaires de départ, des conseils en matière de rémunération,
les tendances en milieu de travail, ainsi qu’une vue d’ensemble du contexte
d’embauche actuel.
Nous sommes fiers de vous présenter le Guide salarial 2015 dans lequel nous
présentons les prévisions salariales pour un large éventail de postes en comptabilité
et en finance, le tout issu de nos recherches approfondies et de notre expérience
dans l’industrie. Nous espérons que ce guide vous sera utile lors de vos efforts de
recrutement cette année et qu’il vous donnera les outils nécessaires pour bâtir une
équipe solide.
Bien à vous,
Max Messmer
Président et chef de la direction
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
1
À propos du Guide salarial
Le Guide salarial 2015 de Robert Half est la ressource la plus complète et
la plus fiable sur laquelle s’appuyer afin de déterminer les salaires de départ
et les tendances en recrutement dans les domaines de la comptabilité et
de la finance. Il comprend notamment les échelles salariales pour plus
de 150 postes en comptabilité publique et corporative, en finance et
dans les secteurs des services bancaires et financiers.
Depuis plusieurs décennies, les entreprises se réfèrent au Guide salarial afin de
calculer le taux de rémunération des nouveaux employés, de planifier leur budget
et de mieux comprendre le contexte actuel d’embauche. Les données salariales
présentées dans ce guide sont compilées à partir d’un large éventail de sources, et
se basent surtout sur les milliers de placements (postes permanents, temporaires et
contractuels) réalisés chaque année par nos professionnels en dotation de personnel
et en recrutement. Nos experts collaborent quotidiennement avec des directeurs
d’embauche et des chercheurs d’emploi, ce qui nous garantit un aperçu unique et
réel des plus récentes tendances en matière de rémunération.
Nos autres sources comprennent :
• Nos sondages fréquemment menés auprès de chefs de la direction financière
(CFO) au Canada et de gestionnaires d’embauche;
• Une analyse approfondie du contexte et des prévisions d’embauche pour l’année
2015 fondées sur les tendances actuelles;
• L’expertise locale de nos professionnels en dotation et en recrutement à travers le pays.
L’échelle salariale pour chaque poste reflète uniquement le salaire de départ. Les primes,
incitatifs et autres formes de rémunération ne sont pas inclus. Ces échelles représentent
les moyennes nationales. Vous pouvez ajuster les valeurs aux réalités de votre région en
utilisant les variations locales qui se trouvent immédiatement après les échelles salariales.
2
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
Le contexte d’embauche
Dans un sondage
de Robert Half, 58 %
des chefs de la
direction financière
canadiens interrogés
ont répondu qu’il
est «difficile de nos
jours de recruter des
candidats qualifiés
pour les postes de
niveau professionnel».
Les conditions d’embauche continuent de s’améliorer en comptabilité et en finance,
ce qui exerce une pression sur les employeurs afin qu’ils recrutent et fidélisent les
personnes les plus qualifiées. Des postes sont créés en vue de soutenir la croissance
des entreprises, et les postes vacants sont comblés de plus en plus rapidement.
Certains départements qui jadis étaient modestes prennent de l’expansion afin
d’alléger la charge de travail des employés en poste et de maintenir le moral et la
productivité de l’équipe entière.
Deux facteurs contribuant à la variation des conditions d’embauche en comptabilité et
en finance sont notamment les mandats de conformité réglementaire, qui font appel à
de nouvelles compétences, et le départ progressif, mais constant, des baby-boomers
à la retraite.
En plus de pourvoir à des postes permanents, les entreprises ont maintenant recours
à des professionnels pour des postes intérimaires ou contractuels et recherchent
des spécialistes qui possèdent généralement une expertise qui ne se trouve pas à
l’interne. Peu importe le niveau d’expérience recherché, des travailleurs intérimaires
sont disponibles en tout temps pour soutenir l’équipe permanente lors des périodes de
pointe, et ce, aussi longtemps que nécessaire. Les employeurs ont souvent recours à
des mandats intérimaires pour évaluer les compétences d’un candidat potentiel en
vue d’un poste permanent.
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
3
LE CONTEXTE D’EMBAUCHE
Pénurie de candidats hautement qualifiés
Les employés hautement qualifiés sont en forte demande et cela contribue à la
pénurie de talents dans de nombreuses spécialités. Dans des domaines tels que la
comptabilité et l’audit, l’analyse financière, la conformité, et la gestion des processus
d’affaires, cette pénurie est en expansion. Plusieurs employeurs poursuivent leurs
activités avec la croyance erronée qu’un marché en redressement devrait faciliter
l’embauche et n’augmenter que légèrement les salaires. Pourtant, ce n’est pas le
cas dans les domaines de la comptabilité et de la finance, qui affichent un taux de
chômage considérablement inférieur à la moyenne nationale au Canada.
Les meilleurs candidats ayant des compétences exceptionnelles ne restent pas très
longtemps sur le marché de l’embauche et les entreprises doivent agir rapidement
une fois qu’elles trouvent un profil qui convient à leurs besoins. Afin d’attirer et
fidéliser les meilleurs talents ayant des compétences hautement recherchées, plusieurs
employeurs offrent des hausses salariales importantes ainsi que d’autres primes et
formes de rémunérations.
Les professionnels qui possèdent ces compétences hautement recherchées ont
développé une confiance quant à leurs perspectives d’emploi, et sont généralement
plus réceptifs à l’idée de changer d’emploi.
À la question « De façon générale, quel est le niveau de difficulté
rencontré par votre entreprise aujourd’hui pour embaucher
des candidats hautement qualifiés pour des postes de niveau
professionnel?» les chefs de la direction financière ont répondu :
26 %
TRÈS DIFFICILE
32 %
30 %
13 %
PLUTÔT DIFFICILE
PAS DIFFICILE
JE NE SAIS PAS/PAS DE RÉPONSE
Source : sondage de Robert Half effectué auprès de plus de 270 chefs de la direction financière au Canada.
Veuillez noter que, les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre à 100 %.
4
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
LE CONTEXTE D’EMBAUCHE
Où sont les opportunités d’emplois?
Les professionnels de la comptabilité et de la finance qui peuvent transformer
l’intelligence d’affaires en une stratégie globale pour l’entreprise sont en forte
demande. Les employeurs accordent beaucoup d’importance aux aptitudes
analytiques et communicationnelles dans l’évaluation de nouveaux employés. Les
gestionnaires d’entreprises désirent embaucher des professionnels qui peuvent
s’attaquer aux chiffres et en expliquer les répercussions afin de maintenir une
tendance de croissance maximale ainsi qu’explorer la possibilité d’activités de fusions
et d’acquisitions. Les analystes financiers et les analystes de systèmes d’affaires
sont également très demandés, car les entreprises sont toujours à la recherche de
nouvelles façons d’augmenter leur efficacité, contrôler les coûts et tirer parti des
systèmes d’information existants et émergents.
Dans tous les secteurs, l’évolution continue de l’environnement réglementaire
se poursuit et crée une demande pour les professionnels qualifiés en gestion du
risque, en conformité et en audit interne. Les entreprises confrontées à des pressions
réglementaires hautement spécialisées, telles que celles qui opèrent dans les
domaines financiers, de la santé et de l’énergie, sont à la recherche de candidats
qui ont une expérience pertinente et spécifique à l’industrie.
La constante concurrence entre les entreprises et les sociétés de comptabilité publique
pour recruter les meilleurs talents en comptabilité crée une demande pour les
professionnels en opérations comptables. Les entreprises recrutent également des
professionnels en début de carrière. Les sociétés s’intéressent de plus en plus aux
jeunes diplômés qui ont de l’expérience pratique, ont complété un stage ou possèdent
une expérience à titre de bénévole, afin de les former en fonction des besoins
spécifiques de l’entreprise.
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
5
LE CONTEXTE D’EMBAUCHE
POSTES EN DEMANDE
• Professionnels en comptabilité générale
• Vérificateurs
• Analystes en systèmes de gestion
• Professionnels de la conformité
• Contrôleurs
• Comptables en prix de revient
• Analystes financiers
• Professionnels en tenue de livres
• Comptables principaux
• Comptables
Compétences recherchées
Les entreprises sont à la recherche d’expertises en technologie, car de plus en plus de
départements financiers suivent une tendance centrée sur l’analyse des données plutôt
que la communication de l’information. La gestion des données volumineuses ou
Big Data est une réalité pour les entreprises de toutes tailles. Les entreprises sont à la
recherche d’individus ayant des :
• Compétences accrues avec Microsoft Excel;
• Connaissances approfondies en analyse de données, des techniques avancées en
modélisation et du langage SQL;
• Connaissances des systèmes de la planification des ressources de l’entreprise (PRE)
tels que SAP et Oracle/PeopleSoft;
• Aptitudes pour le logiciel Hyperion (pour les postes d’analyse et en communication
de l’information financière);
• Connaissances du logiciel QuickBooks (pour les postes au sein des petites et
moyennes entreprises).
Avec la hausse de la réglementation pour les entreprises, d’autres compétences
sont recherchées comme les habiletés en réglementation et en conformité. Celles-ci
comprennent les exigences de fonds propres, la protection des consommateurs et la
réglementation anti-blanchiment d’argent telle que les modifications apportées à la loi
sur le recyclage des produits de la criminalité (blanchiment d’argent) et le financement
des activités terroristes.
L’expansion des entreprises vers de nouveaux marchés et différents pays implique
qu’elles ont besoin d’employés qui peuvent s’assurer de la conformité de l’entreprise
relativement aux rapports exigés dans chaque pays. Les employeurs d’envergure
internationale apprécient une connaissance des normes internationales d’information
financière ainsi que des habiletés multilingues.
En matière d’habiletés non techniques ou qualités relationnelles recherchées, les
employeurs réclament des compétences hautement développées en communication
(verbale et écrite) et en qualité de présentation. Les entreprises cherchent également
des individus qui collaborent bien, ont l’esprit d’équipe et font preuve d’initiative.
6
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
LE CONTEXTE D’EMBAUCHE
Qualifications recherchées
Les employeurs apprécient les accréditations et titres professionnels suivants d’un
candidat, car elles démontrent ses compétences ou connaissances accrues dans un
domaine spécifique :
• CFA (chartered financial analyst)
• CGMA (chartered global management accountant)
• CPA, CA (comptable agréé)
• CPA, CGA (comptable général accrédité)
• CPA, CMA (comptable en management accrédité)
• GAP (gestionnaire accrédité de la paie)
• MBA (maîtrise en administration des affaires)
• PGP (professionnel en gestion de projet)
• SCP (spécialiste en conformité de la paie)
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
7
LE CONTEXTE D’EMBAUCHE
PORTRAIT DE LA COMPTABILITÉ PUBLIQUE
L’activité d’embauche dans le domaine de la comptabilité publique demeure
stable. Plusieurs firmes connaissent une pénurie de talents pour les postes de
chef de mission. Quant aux postes en fiscalité et en certification, les candidats
ayant plus de trois années d’expérience sont recherchés. Cependant, ces
professionnels sont de plus en plus difficiles à trouver et la concurrence pour
les embaucher s’est intensifiée. Le recrutement de professionnels en début de
carrière est également de plus en plus populaire.
Les firmes de comptabilité publique font face aux mêmes défis que d’autres
organisations quant à l’embauche de nouveaux employés.
Malgré le fait que plusieurs professionnels entreprennent leur carrière en
comptabilité publique, les firmes sont en compétition avec le secteur corporatif
pour ce qui est de l’embauche et la rétention de candidats. Les professionnels en
comptabilité ayant de l’expérience avec les quatre grands cabinets comptables,
ou Big Four, sont toujours recherchés.
Afin d’embaucher et fidéliser leurs employés, les firmes de comptabilité publique
haussent les salaires et créent des programmes pour les aider à concilier leurs
responsabilités professionnelles et personnelles tout en atteignant leurs objectifs
d’affaires. Par conséquent, plusieurs firmes offrent des options de télétravail et de
congés personnels supplémentaires.
8
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
LE CONTEXTE D’EMBAUCHE
TENDANCES DES SERVICES FINANCIERS
Le secteur des services financiers est
de plus en plus exigeant en matière
de transparence et de responsabilité
financière envers les investisseurs,
les gouvernements et l’ensemble de
la population. Un environnement
réglementaire plus complexe
signifie que les entreprises doivent
trouver l’équilibre entre les activités
génératrices de revenus et le besoin
de se conformer aux nouvelles
normes, d’implanter de nouvelles
structures de ressources financières
et de gestion des risques à l’interne.
Ces nouveaux règlements alimentent
la demande de spécialistes en réglementation d’anti-blanchiment d’argent, de
professionnels en ressources humaines, de vérificateurs internes et d’analystes
de risques.
La complexité réglementaire a nécessité une augmentation des charges de
travail ainsi que des coûts, en plus de la mise en place de programmes intégrés
de gouvernance, de la gestion des risques et de la conformité. Le grand défi
des entreprises est de trouver des professionnels qualifiés qui correspondent à
leurs besoins.
Les sociétés de capitaux privés et de fonds spéculatifs sont présentement en
recrutement. Outre des postes de gestion des risques et de la conformité, les
sociétés de gestion d’actifs ont besoin de talents de niveau senior afin de gérer
de façon appropriée le portefeuille des clients. Les sociétés de fonds spéculatifs
cherchent des professionnels middle office et du personnel de soutien, afin de
gérer la hausse des activités d’affaires. Ces organisations ont également besoin
d’individus qui possèdent une expertise en comptabilité et en finance pour
effectuer la comptabilité de fonds, la fiscalité et les analyses d’investissements
et d’évaluation.
La tendance salariale est à la hausse, surtout dans le domaine de la gestion des
risques et de la conformité, et plusieurs entreprises offrent maintenant des primes
d’embauche et autres mesures incitatives intéressantes.
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
9
Faits saillants des tendances régionales d’embauche
ALBERTA
Les investissements importants dans le secteur du pétrole et du gaz naturel en Alberta
permettent aux entreprises de cette province de continuer de croître, ce qui contribue
à une augmentation du recrutement et à une pénurie de talents. Les salaires pour les
professionnels de la finance en Alberta ont tendance à être plus élevés qu’ailleurs au
Canada, particulièrement dans ce domaine.
Bien que les sociétés soient prêtes à offrir des primes aux candidats les plus performants,
trouver des talents expérimentés demeure un défi. Les meilleurs candidats reçoivent
plusieurs offres d’emploi. Cependant, les entreprises sont très conscientes des résultats
nets et démontrent de la prudence lors des décisions d’embauche. Une pénurie de
talents qualifiés et la prudence à l’embauche entraînent également une forte demande
pour des postes contractuels de longue durée ou de contractuels à permanents.
La croissance des entreprises favorise une demande plus accrue pour les postes
suivants : chef de la direction financière, contrôleur, analyste d’affaires, comptable
en prix de revient, comptable de projet, personnel au service de la paie et à la
facturation, ainsi que les comptables qui détiennent une expérience en information
financière.
COLOMBIE-BRITANNIQUE
L’avenir semble positif pour la Colombie-Britannique, une province qui affiche une
croissance continue. Entre autres, le secteur des ressources naturelles rebondit tandis
que le secteur manufacturier demeure actif. Dans la ville de Vancouver, le marché du
travail est sain et la recherche des meilleurs talents devient un défi. Les employeurs sont
à la recherche de candidats qui ont des compétences techniques et relationnelles afin de
pourvoir à des postes d’analystes, de contrôleurs et de gestionnaires fiscaux.
Les secteurs pour lesquels les talents en comptabilité et en finance sont les plus sollicités
dans la province sont l’immobilier, les technologies de l’information et la distribution.
Les qualifications convoitées incluent l’analyse financière, la connaissance de systèmes
et de logiciels (particulièrement Excel avancé et Access), la maîtrise du cycle comptable
complet, les aptitudes en communication et de l’expérience propre à l’industrie.
10
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
FAITS SAILLANTS DES TENDANCES RÉGIONALES D’EMBAUCHE
MANITOBA
Les entreprises du Manitoba embauchent, conduites par la croissance du secteur
manufacturier. Le taux de chômage est faible et la rémunération est à la hausse pour les
candidats les plus performants. Afin de séduire ces derniers, les entreprises offrent des
salaires plus élevés, ainsi que des primes, des congés personnels et un sain équilibre entre
vie privée et vie professionnelle. Le recrutement du personnel qualifié en comptabilité et en
finance devient un plus grand défi pour les employeurs du secteur public.
ONTARIO
Le recrutement en Ontario s’effectue à un rythme soutenu avec un besoin continu de
professionnels spécialisés en finance et en comptabilité pour des postes à temps plein
et contractuels.
Les secteurs des services financiers, de la santé et de la gestion immobilière dans la
région du Grand Toronto sont à l’origine d’un besoin accru de candidats à tous les
niveaux possédant des compétences techniques et analytiques approfondies. À Ottawa,
le recrutement dans les domaines de l’éducation, de la santé et au sein des organismes
gouvernementaux ou à but non lucratif demeure stable, tout comme l’embauche de
professionnels temporaires.
Les entreprises recherchent particulièrement des administrateurs de la paie pour remplir
les fonctions reliées aux comptes payables et recevables, ainsi que des spécialistes de
la facturation, des analystes financiers, des comptables et experts-comptables, des
contrôleurs et des vérificateurs internes. Les institutions financières sont à la recherche de
candidats qualifiés pour les postes reliés à la conformité et à la gestion des risques.
QUÉBEC
En général, les perspectives d’embauche pour le Québec demeurent stables. Les
secteurs financiers, technologiques, bancaires, miniers et manufacturiers sont ceux
qui génèrent la plus grande demande de personnel, en plus de l’assurance, de la
construction et de la gestion immobilière.
Le titre le plus recherché dans la province est celui de CPA, lequel unifie les titres de
CA, de CMA et de CGA. De plus, les candidats expérimentés et bilingues peuvent
s’attendre à obtenir d’autres formes supplémentaires importantes de rémunération.
Les entreprises sont à la recherche d’analystes financiers, de contrôleurs, de
vérificateurs internes, d’analystes en prix de revient et de spécialistes du service de la
paie, du crédit et du recouvrement. Le recrutement de personnel temporaire est aussi
en croissance dans la province. Les analystes financiers intérimaires sont notamment
en grande demande.
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
11
Les salaires en comptabilité
et en finance
POSTES EN ENTREPRISE
2014
Titre
2015
Variation
en %
Chef de la direction financière a – Chiffre d’affaires de l’entreprise en millions de $
250 $ +
100 $ à 250 $
50 $ à 100 $
178 500 $ - 284 250 $
142 750 $ - 198 000 $
125 250 $ - 173 000 $
186 500 $ - 294 000 $
148 250 $ - 204 500 $
131 250 $ - 177 750 $
3,8 %
3,5 %
3,6 %
(La catégorie ci-dessus suppose qu’un contrôleur d’entreprise se rapporte au chef de la direction financière.)
Trésorier a – Chiffre d’affaires de l’entreprise en millions de $
250 $ +
100 $ à 250 $
50 $ à 100 $
169 500 $ - 265 500 $
129 000 $ - 187 000 $
102 250 $ - 146 750 $
174 000 $ - 273 750 $
132 750 $ - 192 500 $
105 250 $ - 150 250 $
2,9 %
2,9 %
2,6 %
Vice-président finance a – Chiffre d’affaires de l’entreprise en millions de $
250 $ +
100 $ à 250 $
50 $ à 100 $
Jusqu'à 50 $
154 000 $ 131 250 $ 117 000 $ 109 500 $ -
228 750 $
176 750 $
159 750 $
146 500 $
160 000 $
135 500 $
121 750 $
112 500 $
-
237 500 $
183 000 $
164 000 $
150 250 $
3,9 %
3,4 %
3,3 %
2,6 %
132 500 $
113 000 $
96 750 $
79 250 $
-
182 250 $
153 000 $
132 000 $
117 500 $
4,9 %
4,8 %
4,3 %
4,2 %
104 750 $
91 000 $
81 250 $
68 500 $
-
144 250 $
116 750 $
100 250 $
85 500 $
3,4 %
3,5 %
3,4 %
3,4 %
102 250 $
87 000 $
78 500 $
71 250 $
-
145 500 $
116 750 $
100 500 $
91 250 $
3,6 %
3,4 %
3,6 %
3,3 %
130 250 $ - 203 500 $
108 000 $ - 154 250 $
4,2 %
3,9 %
Contrôleur a – Chiffre d’affaires de l’entreprise en millions de $
250 $ +
100 $ à 250 $
50 $ à 100 $
Jusqu'à 50 $
127 500 $ 107 500 $ 92 750 $ 76 000 $ -
172 500 $
146 250 $
126 500 $
112 750 $
Assistant contrôleur a – Chiffre d’affaires de l’entreprise en millions de $
250 $ +
100 $ à 250 $
50 $ à 100 $
Jusqu'à 50 $
101 250 $ 88 000 $ 78 500 $ 66 250 $ -
139 500 $
112 750 $
97 000 $
82 750 $
Assistant trésorier – Chiffre d’affaires de l’entreprise en millions de $
250 $ +
100 $ à 250 $
50 $ à 100 $
Jusqu'à 50 $
98 750 $ 84 250 $ 75 750 $ 68 750 $ -
140 500 $
112 750 $
97 000 $
88 500 $
Directeur de la fiscalité a – Chiffre d’affaires de l’entreprise en millions de $
250 $ +
150 $ à 250 $
125 000 $ - 195 250 $
102 750 $ - 149 750 $
a. Les primes et programmes d’incitatifs représentent une partie de plus en plus importante de la rémunération
globale à ce niveau professionnel et ne sont pas inclus dans les échelles salariales ci-dessus. Nous supposons que
les titulaires de ces postes détiennent un diplôme d’études supérieures ou un titre professionnel.
Sauf indication contraire (voir la note «a»), ajoutez de 5 à 15 % pour les titulaires d’un diplôme d’études supérieures
ou d’un titre professionnel.
12
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
LES SALAIRES EN COMPTABILITÉ ET EN FINANCE
POSTES EN ENTREPRISE
2014
Titre/Expérience
2015
Variation
en %
Information financière – Grandes entreprises b
Directeur
Analyste principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
100 000 $ 90 000 $ 72 250 $ 63 750 $ -
130 000 $
107 500 $
88 000 $
72 750 $
102 000 $
92 500 $
75 000 $
65 750 $
-
135 250 $
111 500 $
90 000 $
74 750 $
3,2 %
3,3 %
3,0 %
2,9 %
Information financière – Petites et moyennes entreprises b
Directeur
Analyste principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
99 750 $ 83 000 $ 66 250 $ 61 750 $ -
119 750 $
102 250 $
78 250 $
71 500 $
103 500 $
86 500 $
68 750 $
63 250 $
-
124 000 $
105 000 $
81 000 $
74 250 $
3,6 %
3,4 %
3,6 %
3,2 %
80 000 $ 63 750 $ 46 750 $ 38 750 $ -
105 000 $
82 250 $
62 750 $
47 500 $
84 500 $
65 750 $
49 250 $
40 000 $
-
108 000 $
85 750 $
63 750 $
49 000 $
4,1 %
3,8 %
3,2 %
3,2 %
70 500 $ 59 250 $ 42 500 $ 36 750 $ -
89 250 $
75 750 $
56 750 $
44 500 $
73 500 $
61 750 $
44 000 $
37 750 $
-
92 250 $
78 250 $
58 500 $
46 000 $
3,8 %
3,7 %
3,3 %
3,1 %
87 250 $ 69 500 $ 48 250 $ 42 750 $ -
117 500 $
91 000 $
69 000 $
51 000 $
91 250 $
72 250 $
51 000 $
44 500 $
-
122 750 $
95 000 $
71 000 $
52 750 $
4,5 %
4,2 %
4,1 %
3,7 %
76 250 $ 65 500 $ 45 750 $ 38 500 $ -
98 750 $
82 500 $
61 000 $
48 250 $
79,000 $
68,250 $
47,000 $
40,000 $
-
102 000 $
84 250 $
62 500 $
49 250 $
3,4 %
3,0 %
2,6 %
2,9 %
105 250 $
79 750 $
66 000 $
53 500 $
-
124 250 $
97 500 $
79 750 $
65 750 $
4,7 %
4,1 %
3,9 %
3,7 %
-
113 250 $
95 250 $
79 250 $
65 750 $
4,4 %
3,5 %
3,3 %
3,8 %
Comptable – Grandes entreprises b
Chef comptable
Comptable principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
Comptable – Petites et moyennes entreprises b
Chef comptable
Comptable principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
Analyste
– Grandes entreprises b
Directeur
Analyste principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
Analyste
– Petites et moyennes entreprises b
Directeur
Analyste principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
Analyste des systèmes de gestion
Directeur
Analyste principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
Analyste des systèmes de gestion
Directeur
Analyste principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
– Grandes entreprises b
100 250 $ 76 500 $ 63 250 $ 51 750 $ -
119 000 $
93 750 $
77 000 $
63 250 $
– Petites et moyennes entreprises b
93 250 $ 77 750 $ 66 750 $ 53 750 $ -
109 250 $
92 250 $
76 500 $
63 250 $
98 250 $
80 750 $
68 750 $
55 750 $
b. Grandes entreprises = chiffres d’affaires de 250 millions de dollars et plus
Petites et moyennes entreprises = chiffre d’affaires jusqu’à 250 millions de dollars
Sauf indication contraire (voir la note «a»), ajoutez de 5 à 15 % pour les titulaires d’un diplôme d’études supérieures
ou d’un titre professionnel.
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
13
LES SALAIRES EN COMPTABILITÉ ET EN FINANCE
POSTES EN ENTREPRISE
2014
Titre/Expérience
2015
Variation
en %
Analyste en veille stratégique – Grandes entreprises b
Directeur
Analyste principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
102 750 $ 92 500 $ 73 750 $ 59 250 $ -
128 750 $
108 250 $
83 500 $
71 500 $
108 000 $
94 500 $
76 750 $
61 250 $
-
134 000 $
113 250 $
86 250 $
73 500 $
4,5 %
3,5 %
3,7 %
3,1 %
109 750 $
87 750 $
72 750 $
61 500 $
94 750 $
76 250 $
63 500 $
54 500 $
-
116 500 $
90 250 $
74 750 $
63 500 $
4,3 %
3,7 %
3,9 %
3,7 %
140 000 $
106 750 $
85 750 $
67 750 $
105 500 $
86 000 $
70 000 $
58 750 $
-
146 000 $
110 000 $
88 250 $
70 500 $
4,8 %
4,5 %
3,9 %
3,8 %
89 500 $ 76 750 $ 62 000 $ 49 500 $ -
124 500 $
96 750 $
77 250 $
63 000 $
94 500 $
80 250 $
65 000 $
51 500 $
-
127 750 $
99 500 $
78 500 $
64 250 $
3,9 %
3,6 %
3,1 %
2,9 %
100 000 $ 82 000 $ 69 750 $ 57 500 $ -
141 000 $
110 500 $
89 750 $
70 500 $
105 000 $
85 500 $
73 500 $
59 750 $
-
145 750 $
114 000 $
91 750 $
72 750 $
4,0 %
3,6 %
3,6 %
3,5 %
128 500 $
95 750 $
77 000 $
64 000 $
89 750 $
79 250 $
64 000 $
53 250 $
-
130 750 $
98 250 $
79 000 $
65 750 $
2,9 %
2,9 %
2,9 %
2,8 %
102 250 $
70 500 $
49 500 $
42 000 $
75 750 $
55 000 $
40 750 $
35 500 $
-
106 000 $
72 750 $
51 500 $
43 000 $
3,7 %
3,9 %
3,9 %
3,0 %
63 000 $
51 750 $
39 000 $
35 000 $
-
82 750 $
63 000 $
49 250 $
42 500 $
4,9 %
4,8 %
3,8 %
4,0 %
Analyste en veille stratégique – Petites et moyennes entreprises b
Directeur
Analyste principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
92 750 $ 72 750 $ 60 250 $ 52 250 $ -
Vérificateur interne – Grandes entreprises b
Directeur
Vérificateur principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
100 000 $ 80 750 $ 66 500 $ 56 750 $ -
Vérificateur interne – Petites et moyennes entreprises b
Directeur
Vérificateur principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
Vérificateur TI – Grandes entreprises b
Directeur
Vérificateur principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
Vérificateur TI – Petites et moyennes entreprises b
Directeur
Vérificateur principal
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
85 750 $ 76 750 $ 62 000 $ 51 750 $ -
Crédit et recouvrement – Grandes entreprises b
Directeur
Superviseur
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
73 000 $ 52 500 $ 39 250 $ 34 250 $ -
Crédit et recouvrement – Petites et moyennes entreprises b
Directeur
Superviseur
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
60 000 $ 49 000 $ 37 500 $ 33 500 $ -
79 000 $
60 500 $
47 500 $
41 000 $
b. Grandes entreprises = chiffres d’affaires de 250 millions de dollars et plus
Petites et moyennes entreprises = chiffre d’affaires jusqu’à 250 millions de dollars
Sauf indication contraire (voir la note «a»), ajoutez de 5 à 15 % pour les titulaires d’un diplôme d’études supérieures
ou d’un titre professionnel.
14
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
LES SALAIRES EN COMPTABILITÉ ET EN FINANCE
POSTES EN ENTREPRISE
2014
Titre
2015
Variation
en %
Tenue de livres/Comptabilité générale
Superviseur de comptes fournisseurs/
comptes clients
Tenue de livres (cycle comptable complet)
Tenue de livres, assistant
Commis comptable
53 000 $ - 71 000 $
55 000 $ - 73 750 $
3,8 %
48 250 $ - 62 750 $
41 250 $ - 51 500 $
34 500 $ - 44 250 $
49 500 $ - 65 500 $
43 250 $ - 52 250 $
35 000 $ - 45 000 $
3,6 %
3,0 %
1,6 %
70 000 $ 60 000 $ 45 250 $ 39 250 $ -
74 250 $
63 000 $
47 250 $
40 250 $
4,7 %
4,7 %
3,4 %
4.2 %
Service de la paie
Maître
Superviseur
Technicien principal
Technicien
101 000 $
73 000 $
58 250 $
49 000 $
-
104 750 $
76 250 $
59 750 $
51 750 $
POSTES EN CABINET
2014
Titre/Expérience
2015
Variation
en %
Expert-comptable – Grandes entreprises c, d
Directeur principal a
Directeur a
Chef de mission
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
93 500 $ 80 250 $ 68 000 $ 54 750 $ 43 750 $ -
135 250 $
99 750 $
85 250 $
68 750 $
53 000 $
97 250 $
83 250 $
71 000 $
56 250 $
45 000 $
-
140 750 $
103 750 $
87 500 $
71 500 $
54 500 $
4,0 %
3,9 %
3,4 %
3,4 %
2,8 %
83 000 $ 72 750 $ 59 750 $ 46 250 $ 40 000 $ -
119 500 $
91 250 $
76 750 $
60 500 $
49 500 $
86 750 $
75 750 $
62 250 $
48 250 $
41 250 $
-
125 000 $
95 500 $
78 750 $
61 750 $
50 750 $
4,6 %
4,4 %
3,3 %
3,0 %
2,8 %
135 250 $ 98 750 $ 78 750 $ 63 500 $ -
205 750 $
156 500 $
101 500 $
79 500 $
142 500 $
103 250 $
80 000 $
64 750 $
-
210 000 $
159 250 $
105 000 $
81 500 $
3,4 %
2,8 %
2,6 %
2,3 %
95 750 $ - 141 750 $
77 000 $ - 95 250 $
58 250 $ - 74 750 $
3,3 %
2,8 %
2,3 %
Expert-comptable – Petites et moyennes entreprises c, d
Directeur principal a
Directeur a
Chef de mission
1 à 3 ans
Jusqu'à 1 an
Fiscaliste – Grandes entreprises c, d
Internationala
Directeur a
Fiscaliste principal
1 à 3 ans
Fiscaliste – Petites et moyennes entreprises c, d
Directeur a
Fiscaliste principal
1 à 3 ans
92 750 $ - 137 250 $
74 750 $ - 92 750 $
56 250 $ - 73 750 $
a. Les primes et programmes d’incitatifs représentent une partie de plus en plus importante de la rémunération
globale à ce niveau professionnel et ne sont pas inclus dans les échelles salariales ci-dessus. Nous supposons que
les titulaires de ces postes détiennent un diplôme d’études supérieures ou un titre professionnel.
c. Grandes entreprises = chiffres d’affaires de 250 millions de dollars et plus
Petites et moyennes entreprises = chiffre d’affairesjusqu’à 250 millions de dollars.
d. Le salaire ne comprend pas les heures supplémentaires ni les primes qui représentent une part importante de la
rémunération pour ces postes.
Sauf indication contraire (voir la note «a»), ajoutez de 5 à 15 % pour les titulaires d’un diplôme d’études supérieures
ou d’un titre professionnel.
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
15
LES SALAIRES EN COMPTABILITÉ ET EN FINANCE
SERVICES FINANCIERS
2014
Titre
2015
Variation
en %
Services bancaires et marchés financiers
Directeur général/partenaire - vente
Vice-président - vente
Associé - vente
Analyste - vente
Directeur général/partenaire - achat
Vice-président - achat
Associé - achat
Analyste - achat
Gestionnaire de fonds
Gestionnaire de portefeuille
Directeur des services bancaires aux
particuliers
Agent de développement des
entreprises
Directeur de prêts à la consommation/
résidentiels
Directeur de prêts commerciaux
Spécialiste en développement de
produits
Analyste quantitatif
Analyste du crédit
Professionnel des relations avec les
investisseurs
Grossiste
Souscripteur en assurances
209 000 $ 170 000 $ 89 750 $ 78 000 $ 199 500 $ 161 500 $ 83 250 $ 69 000 $ 93 250 $ 93 000 $ -
266 500 $
221 750 $
127 500 $
96 500 $
257 750 $
212 000 $
105 750 $
88 750 $
125 000 $
124 000 $
215 000 $
176 000 $
93 500 $
81 000 $
205 750 $
166 750 $
86 000 $
71 000 $
96 250 $
95 750 $
-
275 500 $
227 750 $
130 500 $
98 750 $
266 000 $
218 750 $
109 000 $
91 500 $
129 000 $
128 000 $
3.2 %
3,1 %
3,1 %
3,0 %
3,2 %
3,2 %
3,2 %
3,0 %
3,2 %
3,1 %
56 500 $ - 93 250 $
58 250 $ - 96 250 $
3,2 %
84 500 $ - 134 750 $
87 250 $ - 139 000 $
3,2 %
64 750 $ - 94 250 $
66 750 $ - 97 250 $
3,1 %
70 000 $ - 100 250 $
72 000 $ - 103 500 $
3,1 %
89 500 $ - 127 750 $
92 500 $ - 129 000 $
2,0 %
78 250 $ - 107 500 $
63 750 $ - 78 250 $
80 750 $ - 111 000 $
65 750 $ - 80 750 $
3,2 %
3,2 %
80 500 $ - 104 500 $
83 000 $ - 107 750 $
3,1 %
85 250 $ - 130 500 $
46 000 $ - 65 000 $
87 750 $ - 134 500 $
47 000 $ - 66 500 $
3,0 %
2,3 %
Comptabilité et finance
Contrôleur- vente
Contrôleur - achat
Comptable de placements
Analyste financier
Spécialiste des rapports réglementaires
Gestionnaire à la vérification des
produits
Analyste en perte et profit
Comptable de fond spéculatifs
Comptable de fonds communs de
placement
183 000 $ 156 750 $ 54 000 $ 65 750 $ 85 000 $ -
212 000 $
189 750 $
84 750 $
95 250 $
95 750 $
188 750 $
161 500 $
57 000 $
67 750 $
87 750 $
-
218 500 $
195 500 $
84 750 $
98 000 $
98 750 $
3,1 %
3,0 %
2,2 %
3,0 %
3,2 %
70 000 $ - 98 250 $
73 000 $ - 100 000 $
2,8 %
51 750 $ - 86 750 $
50 750 $ - 105 500 $
54 750 $ - 89 000 $
53 750 $ - 107 500 $
3,8 %
3,2 %
40 500 $ - 62 500 $
41 250 $ - 65 000 $
3,2 %
Sauf indication contraire (voir la note «a»), ajoutez de 5 à 15 % pour les titulaires d’un diplôme d’études supérieures
ou d’un titre professionnel.
16
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
LES SALAIRES EN COMPTABILITÉ ET EN FINANCE
SERVICES FINANCIERS
Titre
2014
2015
Variation
en %
Risque et conformité
Directeur de la gestion du risque
Gestionnaire de risque de marché
Analyste de risque de marché
Gestionnaire des risques opérationnels
Analyste des risques opérationnels
Gestionnaire de risque de crédit
Analyste de risque de crédit
Chef de la conformité
Gestionnaire de la conformité
Analyste/agent de la conformité
Directeur des solutions antiblanchiment d'argent
Enquêteur sur les fraudes
Vérificateur
160 250 $ 77 250 $ 66 750 $ 77 500 $ 65 500 $ 80 000 $ 64 250 $ 137 750 $ 99 750 $ 70 000 $ -
199 750 $
121 750 $
79 750 $
114 500 $
78 250 $
117 500 $
78 750 $
177 750 $
140 500 $
99 750 $
167 000 $
80 750 $
69 750 $
81 500 $
70 000 $
83 750 $
67 250 $
144 000 $
104 500 $
73 250 $
-
208 000 $
126 500 $
82 500 $
117 500 $
78 250 $
121 000 $
81 250 $
184 000 $
145 000 $
103 500 $
4,2 %
4,1 %
3,9 %
3,6 %
3,1 %
3,7 %
3,8 %
4,0 %
3,9 %
4,1 %
137 500 $ - 182 750 $
142 750 $ - 191 500 $
4,4 %
59 750 $ - 95 500 $
75 250 $ - 104 750 $
63 500 $ - 98 500 $
82 000 $ - 104 750 $
4,3 %
3,8 %
79 500 $ - 103,000 $
44 500 $ - 48 500 $
82 500 $ - 105 000 $
45 750 $ - 50 000 $
2,7 %
3,0 %
75 500 $ - 101 250 $
78 000 $ - 104 500 $
3,3 %
44 000 $ - 47 750 $
45 500 $ - 49 250 $
3,3 %
45 750 $ - 64 750 $
47 250 $ - 66 750 $
3,2 %
39 250 $ - 54 000 $
42 000 $ - 54 000 $
2,9 %
44 000 $ - 67 250 $
46 000 $ - 68 250 $
2,7 %
69 500 $ - 85 250 $
72 250 $ - 86 750 $
2,7%
84 250 $ - 123 000 $
53 000 $ - 82 500 $
87 500 $ - 125 000 $
55 000 $ - 84 250 $
2,5 %
2,8 %
57 750 $ - 74 000 $
59 750 $ - 76 250 $
3,2 %
75 750 $ 40 250 $ 47 500 $ 40 250 $ 46 750 $ 40 250 $ -
78 250 $
41 500 $
48 500 $
41 000 $
48 000 $
43 000 $
3,3 %
3,1 %
2,6 %
2,5 %
2,9 %
2,7 %
Opérations
Gestionnaire de fonds spéculatifs
Administrateur de fonds spéculatifs
Gestionnaire de fonds communs de
placement
Administrateur de fonds communs de
placement
Administrateur de portefeuille
Spécialiste en conciliation/règlements
d'opérations
Spécialiste des activités de l'entreprise
Spécialiste des opérations de trésorerie/
liquidités
Gestionnaire de trésorerie
Analyste de prix/de l'évaluation
Réprésentant des services aux
investisseurs
Gestionnaire du service à la clientèle
Réprésentant du service à la clientèle
Souscripteur hypothécaire
Administrateur hypothécaire
Souscripteur de prêts
Administrateur de prêts
99 750 $
47 250 $
66 000 $
51 000 $
67 000 $
61 250 $
-
103 000 $
48 750 $
68 000 $
52 500 $
69 000 $
61 250 $
Sauf indication contraire (voir la note «a»), ajoutez de 5 à 15 % pour les titulaires d’un diplôme d’études supérieures
ou d’un titre professionnel.
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
17
Adapter les salaires aux
réalités régionales
Les échelles salariales nationales peuvent être ajustées selon les villes canadiennes
sélectionnées en utilisant les variances locales présentées à la page 19. Certains
facteurs tels que la taille de l’entreprise, les avantages sociaux, les compétences du
candidat et les tendances du marché peuvent influencer la rémunération réelle.
Les informations présentées dans ce guide sont appuyées par les bureaux Robert Half
au Canada, par des recherches indépendantes et par nos sondages continus auprès
des chefs de la direction financière et d’autres hauts dirigeants d’entreprises. L’indice
du salaire moyen pour tous les marchés canadiens est de 100.
Afin de déterminer l’échelle salariale estimée pour un poste dans votre région,
déplacez le signe décimal du nombre de la variance de deux positions vers la
gauche et multipliez ensuite cette nouvelle variance par la valeur la plus faible et
la valeur la plus élevée de l’échelle salariale nationale.
18
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
ADAPTER LES SALAIRES AUX RÉALITÉS RÉGIONALES
Alberta
Calgary . . . . . . . . . . . . . . . . 105,1
Edmonton . . . . . . . . . . . . . . 103,2
Ontario
Kitchener-Waterloo . . . . . . . . . 95,8
Ottawa . . . . . . . . . . . . . . . . 100,2
Toronto . . . . . . . . . . . . . . . . 104,9
Colombie-Britannique
Vallée du Fraser . . . . . . . . . . . 98,1
Vancouver . . . . . . . . . . . . . . 103,5
Victoria . . . . . . . . . . . . . . . . . 96,2
Québec
Montréal . . . . . . . . . . . . . . . 102,9
Ville de Québec . . . . . . . . . . . 90,0
Manitoba
Winnipeg . . . . . . . . . . . . . . . 90,5
Saskatchewan
Regina . . . . . . . . . . . . . . . . . 93,9
Saskatoon . . . . . . . . . . . . . . . 95,6
Source : Les chiffres de l’indice de la ville sont le reflet de toutes les industries et ne sont pas
spécifiques à la comptabilité et à la finance uniquement. Pour de plus amples renseignements
concernant les salaires de départ moyens de votre ville, veuillez communiquer avec le bureau de
Robert Half le plus près de chez vous.
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
19
Cinq raisons d’éviter une contre-offre
La contre-offre est une stratégie fréquemment utilisée par des gestionnaires
lorsqu’ils apprennent qu’un employé talentueux envisage d’accepter une
opportunité au sein d’une autre entreprise. Il est, cependant, très important de
réfléchir longuement et sérieusement avant d’essayer d’égaler ou de bonifier
le plan de rémunération offert par le compétiteur.
Voici cinq raisons de résister à la tentation de faire une contre-offre :
1. Ce n’est pas une solution à long terme. Lors d’un sondage de Robert
Half, 31 % des chefs de la direction financière ont dit constater que les
employés qui acceptent une contre-offre quittent leur emploi en moins
d’un an. La meilleure stratégie pour obtenir la fidélisation des employés
est d’offrir un salaire compétitif, des avantages sociaux exceptionnels,
une reconnaissance fréquente et un cheminement de carrière bien défini.
D’autre part, la contre-offre est souvent seulement une façon coûteuse de
retarder l’inévitable.
2. Vous créez un précédent regrettable. Qu’advient-il lorsque la nouvelle se
propage que vous avez offert des avantages supplémentaires à un nouvel
employé? Il est fort probable que d’autres employés de votre entreprise
s’attendent à un traitement similaire à l’avenir. Cela pourrait même inciter
certains employés à explorer de nouveau le marché du travail avec l’espoir
de pouvoir renégocier leurs conditions présentes.
3. Le moral peut en souffrir. Une contre-offre peut conduire à des allégations
de favoritisme, que cela soit justifié ou non. Vos employés pourraient même
interpréter vos actions comme un signe qu’il faut utiliser l’objet d’une
menace de démission — et non le dévouement et les efforts — pour attirer
votre attention et ultimement pourvoir à l’avancement de leur carrière.
4. La confiance peut être difficile à rétablir. Si une augmentation salariale
convainc un employé de demeurer au sein de votre entreprise, votre première
réaction risque d’être le soulagement. Cependant, une fois la situation de crise
passée, certains doutes quant à la loyauté de l’employé feront sûrement surface.
5. Il y a des chances que la performance de l’employé ne s’améliore pas.
Ce n’est pas nécessairement un salaire plus élevé qui apportera une
meilleure performance au travail. Si certains employés croient qu’ils
sont maintenant considérés comme « indispensables », il y a donc peu
d’incitation à améliorer leur performance.
20
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
Les avantages d’une structure
flexible du personnel
La présence du changement — et en
abondance — est la seule constante
aujourd’hui. Les entreprises qui sont
positionnées sur la voie du succès sont
celles qui demeurent flexibles pour répondre
à un environnement d’affaires en constante
évolution. Cela est particulièrement le cas
dans leurs stratégies de recrutement pour
les postes opérationnels.
La tâche perpétuelle d’ajuster le nombre
d’employés en fonction des opportunités d’affaires est mieux gérée avec une approche
de recrutement flexible. Créer un mélange dynamique d’employés à temps plein et
de professionnels intérimaires permet aux entreprises de toutes tailles de modifier à la
hausse ou à la baisse le nombre d’employés selon les besoins du moment.
Plusieurs entreprises ont adopté une structure flexible du personnel lors du
ralentissement économique, et les leçons qu’ils en ont tirées auront une influence
à long terme. Cette approche dans la gestion des ressources humaines est non
seulement rentable, mais elle est devenue la nouvelle norme — une partie intégrante
de la planification stratégique d’embauche pour plusieurs entreprises. Le nombre
de professionnels de tous les échelons qui choisissent de travailler à l’intérim est
également à la hausse.
Une structure flexible du personnel vous permet :
• D’ajuster le nombre d’employés rapidement et facilement, en gardant le contrôle
sur les frais généraux.
• De soulager le fardeau des membres essentiels du personnel qui en ont besoin.
• D’avoir accès à un bassin de professionnels talentueux qui ont des expertises dans
leur domaine et possèdent des compétences non disponibles à l’interne, lorsque
vous en avez besoin et pour le temps nécessaire; leurs connaissances peuvent aussi
être transmises aux membres de votre équipe.
• D’éviter le cycle dommageable de surplus d’embauche et de mise à pied. Le
résultat sera donc une augmentation de la sécurité d’emploi et du moral de vos
employés à temps plein.
• De réduire l’investissement en matière de temps lors du recrutement (et les coûts
qui y sont associés) si vous identifiez un besoin à long terme.
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
21
À propos de Robert Half
Robert Half est le chef
de file mondial en
services de dotation
en personnel.
Robert Half est le chef de file mondial en services de dotation en personnel. Grâce aux
divisions Accountemps, Robert Half Finance et Comptabilité et Robert Half Management
Resources, nous réalisons le placement de professionnels de la finance et de la
comptabilité pour des postes intérimaires, à temps plein et de cadres supérieurs sur une
base de projets, respectivement. Robert Half Financial Services se spécialise dans la
recherche de professionnels hautement qualifiés en finance pour des postes intérimaires,
contractuels ou à temps plein.
Nous offrons aussi une large gamme de services de consultation par l’entremise de
notre filiale, Protiviti, un cabinet de consultation mondial qui aide les entreprises à
résoudre divers problèmes concernant la finance, la technologie, les opérations, la
gouvernance, le risque et l’audit interne.
Les principaux avantages offerts par notre société :
Le bon talent, au bon moment — Nos professionnels en dotation excellent lorsqu’il
s’agit d’associer les candidats correspondant aux profils recherchés à partir de notre
vaste réseau. Nous nous assurons que le candidat est prêt dès la première journée
afin d’assurer que votre entreprise fonctionne à plein rendement.
22
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
À PROPOS DE ROBERT HALF
Solution de recrutement clé en main — Nous nous occupons de chaque aspect
de l’embauche pour vous : nos professionnels en recrutement dirigent des entrevues
personnalisées, font l’évaluation des compétences techniques, la vérification des
références, l’évaluation des qualités relationnelles et les négociations salariales des
candidats. Nous évaluons, par conséquent, si les candidats correspondent bien à votre
environnement de travail afin d’effectuer le bon placement, à chaque fois.
Une touche personnelle — La technologie ne remplacera jamais un service
personnalisé. Malgré le fait que nous utilisons les outils technologiques modernes en
plus de nos réseaux professionnels afin de trouver les meilleurs candidats rapidement,
nous offrons également un service personnalisé, bien ajusté à vos besoins en dotation.
Autrement dit, nous ne nous appuyons pas seulement sur des solutions électroniques.
Des options qui répondent à vos besoins — Que ce soit un recrutement de
professionnels en intérim durant les périodes de pointe, l’embauche d’employés à
temps plein ou d’une équipe de consultants pour favoriser la gestion d’un projet
extraordinaire, nos spécialistes en dotation de personnel vous offrent une vaste
gamme d’options. De plus, obtenez une consultation basée sur vos objectifs en vous
associant à notre filiale Protiviti.
Expérience et réputation — Depuis 65 ans, nous travaillons dans le domaine du
recrutement. À travers ces années, nous avons appris comment évaluer le marché
du travail dans différents climats économiques et avons acquis la réputation d’offrir
des conseils judicieux, ainsi que des candidats hautement qualifiés, peu importe les
conditions actuelles.
Pour en apprendre davantage sur la façon dont nous pouvons vous aider à répondre
à vos besoins en matière de recrutement, veuillez communiquer avec nous au
1.800.803.8367 ou visitez le site roberthalf.ca.
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
23
Répertoire de nos bureaux
Composez le 1.800.803.8367 ou consultez le site roberthalf.ca/NosBureaux afin de
communiquer avec un bureau près de chez vous.
CANADA
ALBERTA
Calgary – Centre-ville
Calgary – Banlieue
Edmonton
COLOMBIEBRITANNIQUE
Burnaby/Richmond
Vallée du Fraser
Vancouver
MANITOBA
Winnipeg
ONTARIO
Brampton
Burlington
Kitchener-Waterloo
Markham
Mississauga
North York
Ottawa
Toronto
Vaughan
QUÉBEC
Laval
Montréal
Ville de Québec
Pointe-Claire
ÉTATS-UNIS
ALABAMA
Birmingham
ARIZONA
Chandler
Phoenix
Phoenix – Ouest
Tucson
ARKANSAS
Fayetteville
Little Rock
CALIFORNIE
Bakersfield
Burbank
Carlsbad
Cerritos
City of Industry
Fairfield
Fremont
Fresno
Irvine
La Jolla
Laguna Niguel
Long Beach
Los Angeles
Los Angeles – LAX
24
Modesto
Monterey
Oakland
Ontario
Orange
Oxnard
Palm Springs
Palo Alto
Pasadena
Pleasanton
Rancho Bernardo
Rancho Cordova
Riverside
Sacramento
San Diego
San Francisco
San Jose
San Mateo
Santa Barbara
Santa Clara
Santa Rosa
Stockton
Torrance
Visalia
Walnut Creek
Westlake Village
Westwood
Woodland Hills
CAROLINE DU NORD
Chapel Hill
Charlotte
Charlotte – Sud
Greensboro
Raleigh
CAROLINE DU SUD
Charleston
Columbia
Greenville
Spartanburg
COLORADO
Boulder
Colorado Springs
Denver
Englewood
Fort Collins
Lakewood
CONNECTICUT
Danbury
Hartford
New Haven
Shelton
Stamford
DELAWARE
Wilmington
DISTRICT DE
COLUMBIA
Washington
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
FLORIDE
Boca Raton
Brandon
Coral Gables
Fort Lauderdale
Fort Myers
Heathrow
Jacksonville
Miami – Centre-ville
Orlando
St. Petersburg
Tampa
West Palm Beach
GÉORGIE
Alpharetta
Atlanta – Buckhead
Atlanta – Galleria
Atlanta – Sud
Gwinnett
Macon
Savannah
HAWAII
Honolulu
IDAHO
Boise
ILLINOIS
Chicago
Gurnee
Hoffman Estates
Naperville
Northbrook
Oakbrook Terrace
Rosemont
Tinley Park
INDIANA
Fishers
Fort Wayne
Indianapolis – Centre-ville
Indianapolis – Ouest
Merrillville
IOWA
Cedar Rapids
Davenport
Des Moines
West Des Moines
KANSAS
Overland Park
KENTUCKY
Lexington
Louisville
LOUISIANE
Bâton-Rouge
Nouvelle-Orléans
MAINE
Portland
MARYLAND
Baltimore
Bethesda
Columbia
Greenbelt
Hunt Valley
MASSACHUSETTS
Boston
Braintree
Burlington
Cambridge
Danvers
Framingham
Springfield
Westborough
MICHIGAN
Ann Arbor
Dearborn
Grand Rapids
Kalamazoo
Lansing
Southfield
Troy
MINNESOTA
Bloomington
Burnsville
Minneapolis
Minnetonka
St. Cloud
St. Paul
MISSOURI
Creve Coeur
Kansas City
St. Louis
NEBRASKA
Omaha
NEVADA
Las Vegas
Reno
NEW HAMPSHIRE
Manchester
Nashua
Portsmouth
NEW JERSEY
Bridgewater
Jersey City
Mount Laurel
Paramus
Parsippany
Princeton
Red Bank
Rutherford
Woodbridge
RÉPERTOIRE DE NOS BUREAUX
NEW YORK
Albany
Brooklyn
Buffalo
Hauppauge
New York – Midtown
New York – Wall Street
Queens
Rochester
Syracuse
Union Square
Uniondale
White Plains
Easton
North Olmsted
Toledo
West Chester
Youngstown
NOUVEAU – MEXIQUE
Albuquerque
Las Cruces
PENNSYLVANIE
Harrisburg
Hermitage
King of Prussia
Lehigh Valley
Moon
Philadelphia
Pittsburgh
Reading
Trevose
Wexford
OHIO
Akron
Beachwood
Blue Ash
Canton
Cincinnati
Cleveland
Columbus
Dayton
Dublin
OKLAHOMA
Oklahoma City
Tulsa
OREGON
Beaverton
Eugene
Portland
RHODE ISLAND
Providence
TENNESSEE
Chattanooga
Knoxville
Memphis – Centre-ville
Memphis – Est
Nashville – Cool Springs
Nashville – Centre-ville
TEXAS
Austin
Dallas – Centre-ville
Dallas – Galleria
El Paso
Fort Worth
Houston – Clear Lake
Houston – Centre-ville
Houston – Galleria
Houston – Northwest
Houston – Westchase
Houston – The Woodlands
Irving
Midland/Odessa
Plano
San Antonio – Alamo
Heights
San Antonio – Colonnade
UTAH
Salt Lake City
Thanksgiving Point
VIRGINIE
Alexandria
Dulles
Norfolk
Richmond – Centre-ville
Richmond – Ouest
Tysons Corner
WASHINGTON
Bellevue
Federal Way
Lynnwood
Seattle
Spokane
WISCONSIN
Appleton
Madison
Milwaukee
Waukesha
BUREAUX INTERNATIONAUX
ALLEMAGNE
Berlin
Bonn
Cologne
Düsseldorf
Essen
Frankfurt
Hamburg
Mannheim
Munich
Stuttgart
Wiesbaden
BRÉSIL
Barra
Belo Horizonte
Campinas
Rio de Janeiro
São Paulo
AUSTRALIE
Brisbane
Melbourne
Mount Waverley
Parramatta
Perth
Sydney
ÉMIRATS ARABES UNIS
Abu Dhabi
Dubai
AUTRICHE
Vienna
BELGIQUE
Antwerp
Brussels
Charleroi
Ghent
Groot-Bijgaarden
Hasselt
Herentals
Liège
Roeselare
Wavre
Zaventem
CHILE
Santiago
CHINE
Hong Kong (SAR)
Shanghai
FRANCE
Aix-en-Provence
Lille
Lyon
Massy
Nantes
Paris
Paris – La Défense
Stade de France
Versailles
JAPON
Osaka
Tokyo
LUXEMBOURG
Luxembourg
NOUVELLE-ZÉLANDE
Auckland
PAYS-BAS
Amsterdam
Eindhoven
Rotterdam
Utrecht
SINGAPOUR
Singapore
SUISSE
Zurich
ROYAUME-UNI
Birmingham
Bristol
Cambridge
Cardiff
East Midlands
Edinburgh
Guildford
Leeds
Londres Centre
Ville de Londres
Londres – Ouest
Manchester
Milton Keynes
Reading
South Coast
Swindon
Watford
Windsor
SIÈGE SOCIAL AU CANADA
Robert Half
181, rue Bay, bureau 820
Case postale 824
Toronto (Ontario) M5J 2T3
416.365.9140
roberthalf.ca
ROBERT HALF • GUIDE SALARIAL 2015
25
accountemps.ca
1.800.803.8367
roberthalffinance.ca
1.800.474.4253
roberthalfmr.ca
1.888.400.7474
Robert Half
181, rue Bay, bureau 820
Case postale 824
Toronto (Ontario) M5J 2T3
© 2014 Robert Half Canada Inc. ATFAMR-1114

Documents pareils

Téléchargez votre exemplaire du Guide salarial 2016

Téléchargez votre exemplaire du Guide salarial 2016 Les salaires que vous offrez doivent être au moins équivalents à ceux des autres entreprises de votre secteur d’activité et de votre région. Mais, pour ce faire, vous devez demeurer au courant de l...

Plus en détail