KARATE : - Comité Régional Olympique et Sportif Rhône

Commentaires

Transcription

KARATE : - Comité Régional Olympique et Sportif Rhône
FEV 2007
N° 45
KARATE :
Premier
enduro Open
de France
en salle
rencontre France - Espagne
page 3
Handisport :
Open de
Natation
à Villeurbanne
page 4
page 2
Karaté : révolution de palais
L
© 2006 Ilan Ginzburg
a ligue du Lyonnais de karaté a quitté
son siège au palais des sports de Gerland
et a élu domicile à l’Espace Frachon, 30
avenue Maurice Thorez à Vaulx en Velin. Une
mini révolution pour Michel Cipriotis et son
équipe qui préparent activement la rencontre
France-Espagne, samedi 24 février À 20h, au
sein d’un autre palais des sports, nommé «Jean
Capievic» à Vaulx en Velin.
Cette épreuve internationale de combat de grande envergure, met en lice les Équipes de France
masculine et féminine face à celles d’Espagne,
les masculins champions du monde combat
en titre et les féminines vice-championnes du
monde 2006. Elle se déroulera en présence de
MM. Lespinas, président de la Fédération de
karaté mondiale, Francis Didier, président de la
FFKAMA, Thierry Masci, directeur des Équipes de France et opposera l’Élite tricolore aux
champions du monde en titre.
Autour de cet événement organisé conjointement par la ville de Vaulx-en-Velin, la ligue du
Lyonnais et la Fédération Française de Karaté,
s’articule un grand week-end.
PROGRAMME
SAMEDI 24 FEVRIER
De 9h À 12h :
Stage gratuit d’arbitrage, sous la direction de Raphaël Ortega, responsable de la Commission Nationale d’Arbitrage, réservé aux arbitres, stagiaires,
Top Gone, professeurs et compétiteurs.
De 15h À 16h30 :
Stage gratuit de Karaté-Jutsu, sous la direction
de Bernard Bilicki, responsable de la Commission
Nationale, Expert fédéral, réservé à tous les licenciés, 3e Kyu minimum.
20h :
Rencontre internationale France - Espagne en
deux fois dix combats, aller et retour, encadrée
par des démonstrations de l’Equipe de France féminine technique, championne du Monde 2006 et
de Karaté-Jutsu, Self-défense, Karaté enfants et
Body-Karaté
DIMANCHE 25 FEVRIER
De 9h30 À 11h :
Stage gratuit avec les membres de l’Equipe de
France combat, réservé à tous les licenciés pupilles, benjamins, minimes et cadets.
Entrée : 10 euros
En vente à la ligue du lyonnais :
04 78 58 08 70 / Fax : 04 78 58 35 57
A 11h :
Championnat de Ligue seniors Honneur et Excellence.
ou à la MJC de Vaulx en Velin : 04 72 04 13 89
[email protected] lettre du C.R.O.S. Rhône-Alpes - Février 2007
2
A
Lyon capitale de la moto
près le trial, le supercross et le
supermotard, Lyon a abrité le
10 février, le premier enduro
Open de France en salle. L’occasion
pour les meilleurs spécialistes français
de se produire devant plus de 5000 personnes dont Cyril Desprès, double vainqueur du Dakar. Dans le cadre du 14e
Salon du 2 roues à Eurexpo, les organisateurs Jack Monchanin, Pierre Meunier et les traceurs Jean-Luc et Thierry
Fouchet, ont réussi le tour de force
d’installer une piste de 600 mètres dans
l’enceinte du Hall No5 pour présenter
une grande première dans l’hexagone :
un enduro indoor. A bord de bulldozers,
engins de levage et chargeurs, JeanLuc Fouchet s’est chargé d’acheminer
1500 m3 de terre, 130 énormes bottes
de paille vouées à la construction des
obstacles, 120 m3 de sable, 185 troncs
d’arbres, deux semi-remorques de galets, le triple de rochers, sans compter
80 conifères pour la décoration. Au
terme de deux jours et demi, il a donné
naissance à un circuit imposant, voire
époustouflant, sorte de mixte entre le
trial et le supercross et qui a permis aux
grands noms de l’enduro de se mesurer
dans une ambiance électrique et vrombissante dont Cyril Desprès (KTM), la
révélation Johnny Aubert (Yamaha), ex
crossman, 4e du monde Elite 2 2006,
vainqueur des GP d’Espagne et Slovaquie, le Stéphanois Fabien Planet
(KTM), champion de France 2006 Elite
2, 5e du monde Elite 2 2006, Sébastien
Guillaume (Husqvarna), vice champion
du monde Elite 3 et vice champion de
France Elite 2 2006 et Frédéric Bolley
(Gas Gas), double champion du monde
de moto-cross 99-2000 , 4e du monde
supermoto 2005-06. Contrairement au
supercross, la course d’enduro reste
indécise jusqu’à son terme. Les chutes
moins spectaculaires sont plus fréquentes, la vitesse est moindre (environ 30
À 40 kms/heure), mais l’improvisation
est constamment de mise pour dompter
les épreuves de franchissement. En fin
de soirée, dans la catégorie reine «Elite», le Forézien Fabien Planet a pris le
meilleur départ devant Cyril Desprès.
Plombé par une chute (NDLR : sa KTM
a calé), Desprès en fin tacticien reprend
le commandement de l’épreuve mais
c’est Sébastien Guillaume qui rafle la
mise. Devant l’ampleur du succès médiatique et populaire, les organisateurs
réfléchissent pour l’an prochain à la
création d’une coupe du monde 2008
qui passerait en France par Lyon via
l’Espagne (Barcelone) et les USA (Las
Vegas). Ca promet !
A
Coupes du monde de ski, suite…
près trois Coupes du monde de
ski de fond, ski alpin dames et
skicross organisées en début
d’hiver à La Clusaz, Val d’Isère et Flaine, la région Rhône-Alpes vient encore
d’accueillir quatre Coupes du monde :
ski alpin hommes à Val d’Isère, skicross
aux Contamines-Montjoie, ski freestyle
(bosses) à La Plagne et ski alpin citadin
à L’Alpe d’Huez.
Val d’Isére reprenait la Coupe du monde de ski alpin hommes de Chamonix,
victime du déficit de neige en janvier.
Et Pierre-Emanuel Dalcin a triomphé en descente devant tous les ténors
mondiaux. Une belle revanche pour le
douanier de Val Cenis après sa cruelle
désillusion des JO de Turin où le super-g avait été interrompu alors qu’il
était largement en tête. A Val d’Isère
également, Yannick Bertrand (Douanes
–Chatel), excellent 4e, ratait le podium
pour 5 centièmes !
Aux Contamines-Montjoie les Françaises ont réalisé un magnifique doublé en
skicross. Ophélie David, déjà 2e à Flaine, s’inclinait cette fois devant la jeune
Tignarde Meryll Boulangeat, couronnée
pour la première fois en Coupe du monde. Et chez les hommes, Robin Lenel,
coéquipier d’Ophélie à L’Alpe d’Huez,
grimpait dans la hiérarchie mondiale en
signant une prometteuse 6e place.
La Plagne était ensuite le théâtre de
l’étape française de Coupe du monde
de bosses. Guilbaut Colas arrivait en
leader mondial en Savoie après une 2e
place à Mont Gabriel (Canada) et une
Le Grenoblois
Guilbaut Colas
s’est envolé
cette année
au sommet
des bosses
mondiales
victoire à Deer Valley (USA) qu’il a
voulu dédier à Sandra Laoura, très gravement blessée au Canada. 5e en solo
puis 3e du parallèle, le Grenoblois
montrait à La Plagne sa régularité au
plus haut niveau mondial… mais devait
céder son dossard jaune à l’Australien
Dale Begg-Smith, 3e puis 1e à La Plagne et champion olympique en titre.
A L’Alpe d’Huez c’est le Grenoble Université Club (où est licencié Guilbaut)
qui organisait sa 7e Coupe du monde
citadine de ski alpin consécutive. Avec
150 coureurs des villes, de redoutables
montagnards invités, treize nations représentées (dont le Japon, l’Australie et
la Finlande), et une razzia des Espagnol,
dont un joli tiercé dans le GP international du Conseil régional Rhône-Alpes et
deux victoires pour Ferran Terra. L’Italienne Roberta Sardi réalisait également le doublé chez les dames et coté
français, les locales Sandra et Mathilde
Depoilly montaient sur le podium dans
leur jardin de L’Alpe d’Huez.
(Texte et photo : J.C. Liprandi)
[email protected] lettre du C.R.O.S. Rhône-Alpes - Février 2007
3
Handisport :
Open de Natation
Universiade d’hiver Turin 2007
S
Diane Thermoz-Liaudy et Léo Trespeuch en or
ix médailles françaises et… huit médaillés
4e place de Florian Pinel (INSA Lyon) au combiné
rhonalpins ! L’or du snowboardcross pour
et les top10 individuels des fondeurs Benoît-Gilles
Diane Thermoz-Liaudy et Léo Trespeuch,
Dufourd (IUT Annecy), Maurice Manificat, Cyril
l’argent du relais 4x10 km pour Robin Duvillard,
Miranda et Pauline Caprini (UJF Grenoble).
Maurice Manificat, Cyril Miranda, Romain Vandel
«Emportés par la foule» de la patinoire olympique,
et le bronze pour le couple Pernelle Carron- MatPernelle Carron et Mattieu Jost, ont réussi un matieu Jost en patinage artistique. Tel est le bilan des
gnifique programme libre sur la chanson d’Edith
31 étudiants des académies de Grenoble et Lyon
Piaf. La médaille d’or ? «On y croyait fort, surtout
présents (parmi les 47 Français sélectionnés) à
par rapport aux Russes» confiait le jeune ingénieur
l’Universiade d’hiver de Turin 2007, du 17 au 27
de l’INSA. Mais, victime de la note d’interprétajanvier.
tion, le couple lyonnais n’aura «que» le bronze à
«J’étais venue ici pour gagner, j’ai gagné et c’est
Turin. Juste avant de rejoindre les championnats
cool !». Bonheur contenu pour Diane Thermozd’Europe pour une brillante 9e place. «Quand
Liaudy, étudiante en sports à l’UJF de Grenoble,
j’avais six ans, je rêvais d’être championne olymaprès son sacre en snowboardcross. «Diane a surpique» révélait Pernelle à Turin. Où l’étudiante en
volé les débats de A à Z, ça va la booster pour les
histoire de l’art à l’Université Louis Lumière veprochaines Coupes du monde» confiait Nicolas
nait de se rapprocher de son rêve…
Didry, entraîneur grenoblois comblé avec trois mé(Texte : Jean-Claude Liprandi, Photos : FNSU)
dailles pour trois coureurs engagés : la Toulousaine Delphine Carponçin, dauphine de Diane,
et Léo Trespeuch (IUT d’Annecy), vainqueur du
snowboardcross des hommes ! Le lendemain,
Julie Pomagalski (EM Lyon), double médaillée
d’or à l’Universiade de 2003, mais tout juste débarquée d’Amérique, terminait 5e du géant en
snowboard.
En ski de fond, Robin Duvillard et Maurice Manificat (UJF Grenoble), associés à Cyril Miranda
et Romain Vandel (IUT Annecy), avaient auparavant récolté l’argent du relais 4x10 km. «Une
course vraiment sympa avec mes copains du groupe Coupe d’Europe» confiait Robin, par ailleurs
excellent 5e de la mass start et de la poursuite. En
ski nordique - qui a beaucoup mieux réussi aux
Français que le ski alpin (dominé par des coureurs Carton plein des Français en snowboardcross : Delphine
de Coupe du monde) - soulignons aussi la belle Caponçin 2e, Léo Trespeuch 1e, Diane Thermoz-Liaudy
1e (de g. à d.)
David Smetanine
D
eux ans après le championnat de France de natation
qui avait révélé au grand public cinq médaillés paralympiques, le centre nautique Etienne Gagnaire à
Villeurbanne a de nouveau abrité les championnats de France
Open handisport. L’occasion pour David Smetanine de s’illustrer. L’édition 2007 s’est achevée sur neuf records de France récoltés en deux jours de compétition les 26 et 27 janvier
derniers. Elle a permis comme en 2005 au Grenoblois Smetanine, auréolé de son titre de double vice champion du monde
en Afrique du Sud raflé en décembre 2006, de faire son show
mais aussi à l’Antiboise Lorandi de se distinguer. Les deux
nageurs récoltent à eux deux, cinq et six titres respectifs. A
noter que l’Isérois David Smetanine n’a laissé aucune chance
au Lyonnais Frédéric Rollin relégué à la huitième place. En
revanche un autre Lyonnais, Frédéric Venet (15 ans), licencié
à Handisport Lyonnais, s’est brillamment illustré puisqu’il
décroche deux podiums en bronze sur 400 m nage libre et
400 m quatre nages. Quant au Stéphanois Arthur Ferrier, il se
rapproche des minimas en améliorant son meilleur temps sur
100 m brasse de près de 20 secondes. Idem pour le Lyonnais
Mehdi Amri, très en vue sur 50 m nage libre qui se classe
deuxième. Enfin, toujours chez les régionaux, le Stéphanois
Yann Boudier rafle le titre du 400 m nage libre.
[email protected] lettre du C.R.O.S. Rhône-Alpes - Février 2007
4
L
CREPS de Mâcon
es CREPS (Centres d’Éducation
Populaire et de Sport) sont des établissements publics nationaux à caractère administratif doté de la personnalité
morale et de l’autonomie financière. Ils interviennent dans le secteur de la formation
dans le ressort de la région où ils sont implantés mais peuvent étendre leur action à
un niveau interrégional ou national.
Provisoirement ouvert par arrêté en 1964
à Mâcon, l’établissement n’est officialisé
qu’en 1965 par un décret créant un centre
régional d’éducation physique et de sport
(CREPS) dans l’académie de Lyon dont son
implantation est entérinée à Mâcon en 1966
sous le nom de CREPS du Lyonnais.
Implanté en Bourgogne, il est administrativement rattaché à la région Rhône-Alpes et
Vue d’ULM du CREPS de Mâcon
au rectorat de Lyon pour les personnels administratif, d’entretien et de service.L’établissement dispose d’une capacité d’hébergement de 149 personnes maximum et un service de restauration pour 180 personnes. Il dispose de 9 salles de cours, d’une salle multimédia, d’un centre de documentation et d’installations sportives variées.
Reconnu pour la qualité de ses équipements, de son implantation géographique et de la motivation de son équipe pédagogique, le CREPS de Mâcon accueille depuis 1995, en stage de formation initiale, les personnels d’inspection et les personnels
techniques et pédagogiques issus des concours de recrutement : d’inspecteurs, de professeurs de sport et de conseillers
d’éducation populaire et de jeunesse. L’établissement ne dispose pas de pôle d’entraînement du haut niveau, mais accueille
régulièrement les équipes de France d’aviron et de roller in-line hockey. Il accueille cependant des stages d’adaptation à
l’emploi pour les nouveaux directeurs d’établissements et chefs de service déconcentrés.
Ces autres missions de formation sont plus traditionnelles :
• formations professionnelles aux métiers du sport et de l’animation : tronc commun des BEES 1° et 2°, BPAPT,
BEESAN, métiers de la forme, HACUMESE, boxe, lutte, aviron ;
• préparation aux concours de la fonction public : professorat de sport et éducateur territorial en APS.
Le CREPS répond aux appels d’offre de la région Rhône-Alpes pour la prise en charge des stagiaires de la région dans le cadre de la formation professionnelle et met en place actuellement le processus de la démarche qualité proposé par le ministère
de la jeunesse, des sports et de la vie associative.
Le budget 2006 de l’établissement s’élève à plus de 2 000 000 € (avec 3 services associés de formation : Ain, Loire, Rhône).
M. Patrice PROKOP
Directeur du CREPS de Mâcon
Avant d’arriver au CREPS de MACON,
j’ai assumé pendant 10 ans la direction
du CREPS Bourgogne Dijon. Ceci nous
reporte aux années 96 qui marquent pour
moi après les Jeux Olympiques d’Atlanta, la fin d’une longue période dans le
domaine du Haut Niveau.
En effet de 1982 à 1994 j’ai assuré la
fonction de DTN de la Fédération Française de Natation, fonction à l’issue de
laquelle j’ai été missionné à la préparation olympique comme directeur adjoint.
Durant ces années, c’est donc à 4 Jeux
Olympiques auxquels j’ai fait face. Il faut
dire que ces missions ont été bien préparées durant les 11 années passées à la
Fédération de Natation soit comme CTR
de l’Ile de France (3 ans), soit comme
entraîneur national (8 ans) chargé de la
politique espoir et de la formation des cadres puis de la fonction de DTN adjoint.
Ma formation est celle de professeur
d’éducation physique à l’Ecole Nationale Supérieure d’Education Physique et
Sportive (devenue depuis INSEP) qui de
66 à 69 ont cimenté mes connaissances.
Ceci remonte désormais à loin puisque
j’ai 59 ans et jeune grand père de 2 charmants petits garçons.
[email protected] lettre du C.R.O.S. Rhône-Alpes - Février 2007
5
L’Ardèche et la Drôme montrent l’exemple
L
es départements de
l’Ardèche et la Drôme
jouent un rôle moteur
dans la pérennisation et la valorisation du sport nature en
général et des équipements
itinérants en particulier. Pour
tout dire, ces deux départements de la région Rhône-Alpes occupent même une place
centrale et de leader dans
l’Hexagone.
«Nous sommes les seuls à avoir intégré les équipements itinérants dans le recensement des équipements sportifs» prévient Jean-Pierre Andreux directeur des sports au
Conseil Général de l’Ardèche. «Aujourd’hui, l’Etat nous suit dans la direction de ce
recensement plus dynamique». Si l’Ardèche partage avec la Drôme une plate forme
technique concernant l’événementiel via la toile (1), chaque département a néanmoins
ses spécificités. «Avec la Drôme, on a un peu une relation de couple» explique Jean
Pierre Andreux. «Avec mon homologue au département de la Drôme, Michel Raymond,
nous ne sommes pas d’accord sur tout. Mais on avance ensemble. On a des points de
convergence mais une politique propre».
Ainsi, l’Ardèche a décidé de valoriser le développement durable. «Pour que ce ne soit
pas seulement un concept» précise Bruno Damiens, chef de projet sport et nature au
département de l’Ardèche. «Grâce à la commission départementale des espaces et des
sites itinérants (CDESI) qui est une nouvelle compétence légale des départements, nous
prenons le pari de faciliter l’accès à ces espaces et surtout de les pérenniser. On s’engage à respecter l’impact environnemental dans toutes nos démarches. On a créé une
cellule pour gérer les conflits et surtout pour les anticiper d’autant que ces terrains ne
sont pas forcément des terrains publics. Aujourd’hui, on se sent très regardé par le secteur touristique, environnemental et sportif».
Concernant le domaine du sport, il faut noter la parfaite synergie entre le Conseil Général de l’Ardèche et le CROS Rhône-Alpes, car Gérard Fillon, vice-président de ce dernier, appartient à la CDESI de l’Ardèche. Forcément, l’avenir est plein de promesses.
«Il passe par une meilleure collaboration avec les Comités départementaux de tourisme
et leurs réseaux» assure Bruno Damiens, qui croit en un véritable cercle vertueux autour
du sport nature et du développement durable.
(1) www.sportsnature.fr
P
La parité ... pourquoi ?
our faciliter l’égal accès des femmes et des hommes à la vie sociale et
citoyenne
arce que la complémentarité des femmes et des hommes est à la source
de réflexions plus riches et d’actions plus fortes !
P
Pour en savoir plus :
* Sur les modalités d’adhésion à Paracor Rhône-Alpes
* Sur le programme de formation organisées localement pour prépa
rer les membres à de nouvelles responsabilités
* Sur le dispositif d’aide à domicile, des CESU (Chèque Emploi Service Universel)
* Sur le remplacement au travail pour une meilleure disponibilité
Contactez :
PARACOR Rhône-Alpes
CP 404 - 59, rue de Saint Cyr
69338 LYON Cedex 09
Tél : 04 72 85 06 65
Courriel : [email protected]
Site Internet : www.paracor-rhonealpes.fr
[email protected] lettre du C.R.O.S. Rhône-Alpes - Février 2007
6
Colloque
Mondial des Métiers EUREXPO
Signature du Contrat d’Objectifs
Emploi Formation des Métiers du Sport et de l’animation socio-sportive
L
e 1er février a eu lieu, à l’occasion de
l’ouverture du Mondial des Métiers, la
signature du Contrat d’Objectifs Emploi Formation des métiers du sport, issu d’un
travail de concertation entre les services de
l’Etat (DRDJS, DRTEFP, Rectorats des académies de Grenoble et Lyon), les services de
la Région Rhône-Alpes (Directions des sports,
de la formation continue et de l’apprentissage,
…) et les représentants des professions (branches sport, animation, golf, tourisme social et
familial, entreprises
équestres, espaces de
loisirs et d’attractions
culturels ainsi que de
nombreux autres syndicats de travailleurs
indépendants).
Le champ d’intervention du COEF est
centré sur les métiers
du sport et concerne
notamment les personnes dont l’activité relève de l’encadrement,
l’enseignement, l’animation et l’entraînement
des activités physiques et sportives contre rémunération. Il est précisé que les dirigeants
bénévoles du secteur associatif pourront être
concernés par le COEF à travers un programme d’actions spécifique les concernant.
Ce contrat, d’une durée de 4 ans, est le premier signé en France par cette branche professionnelle. Il s’articule autour de 3 thèmes
principaux :
- le développement économique des Activités
Physiques et Sportives
- le développement de l’emploi, par l’accompagnement des dirigeants et de l’encadrement,
par le rapprochement des acteurs économiques susceptibles de mutualiser leurs besoins
d’emploi
- la formation des entrants et des actifs, au service de l’emploi « durable »
Le contrat d’objectifs sera décliné en un plan
d’actions qui fera l’objet de co-financements
de la part des différents acteurs :
- mise en place
d’une mission d’observation permanente des emplois
et qualifications
- mise en place d’un
centre de ressources
pour les créateurs
d’emploi
- promotion de l’apprentissage aux métiers du sport
- recours accru à la VAE pour le développement des qualifications
- professionnalisation des acteurs du sport, notamment des compétences transverses »
- développement de la qualification intra sportive (2 sports saisonniers) ou extra sportive
(sport + autre métier)
(Source : Conseil Régional, Photo : DRDJS)
«Les équipements sportifs et l’aménagement
du territoire, des outils pour les partenaires»
L
e 30 janvier dernier a été organisé au siège de la Région RhôneAlpes, le colloque « les équipements sportifs et l’aménagement
du territoire : des outils pour les partenaires », co–organisé par la
Région Rhône-Alpes, la DRDJS et le CROS.
Cette soirée a été l’occasion de présenter aux 300 participants, acteurs
du monde sportif en Rhône-Alpes (collectivités territoriales, instances
régionales du mouvement sportif, services de l’Etat…) les outils mis en
place par les différents partenaires : schémas de cohérence régionale des
équipements sportifs, mesures d’optimisation des critères d’intervention
en faveur de l’ E.P.S. des lycéens, prise en compte d’une « ingénierie
sportive » dans les territoires CDRA, mise en place du réseau national
des équipements sportifs, etc.
Deux tables rondes, permettant d’illustrer ces propos avec dans un premier temps l’exemple des piscines puis dans un deuxième temps celui
des équipements sportifs polyvalents (notamment utilisés pour l’ E.P.S
des scolaires), ont permis de favoriser le dialogue autour de la définition
des besoins, définition qui se heurte souvent, pour être plus cohérente, à
une multiplicité des acteurs dans un territoire régional à la fois riche et
hétérogène en matière de développement sportif.
Ce colloque a notamment permis de montrer tout l’intérêt qu’il y aurait à
mutualiser les moyens de l’ensemble des acteurs, à la fois dans un souci
de lisibilité, mais également pour aboutir à des financements complémentaires partagés.
(Source : Conseil Régional, Photo : J.C. Liprandi)
[email protected] lettre du C.R.O.S. Rhône-Alpes - Février 2007
7
AGENDA
23 au 25 fév. 2007
23 au 25 fév. 2007
24 et 25 fév. 2007
10 et 11 mars 2007
15 au 18 mars 2007
21 au 29 mars 2007
24 au 28 mars 2007
30 mars au 1er avril
12 au 15 avril 2007
NATATION
CYCLISME
KARATE
BIATHLON
SKI
SKI
FFME
SKI
HANDISPORT
Meeting international Lyon Natation, Vaise (69)
Congrès Fédéral, Andrézieux-Bouthéon (42)
Rencontre de Karaté combat France - Espagne, Vaulx-en-Velin (69)
Coupe d’Europe de Biathlon, Bessans (73)
Pierra Menta à Arèches Beaufort (73)
Championnats de France de ski alpin, Val d’Isère (74)
Championnat d’Europe de ski de Montagne, Morzine-Avoriaz (74)
Championnats de France de ski de fond, Grand Bornand (74)
Championnat de France Handisport de tennis par équipe, St Chamond (42)
(Pour plus d’informations cliquez sur la discipline)
en bref...en bref...en bref...
Soirée information sur la CCNS
L’arrêté d’extension de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) a
été publié en novembre 2006. Ce texte devient immédiatement applicable par
toutes les associations sportives employeurs. La convention complète le droit
du travail et définit mieux les relations entre bénévoles employeurs et salariés
quelle que soit la durée du temps de travail et sa répartition.
Afin d’éclairer les bénévoles, une réunion d’information a eu lieu le jeudi
18/01/2007 au collège Doisneau de l’Isle d’Abeau. Elle était animée par Monsieur Jean François Bonnet qui fut l’un des négociateurs de la convention. Elle
faisait suite à plusieurs soirées organisées antérieurement.
Compte tenu du nombre de points traités dans ce document, seuls ceux relatifs
au contrat de travail et à la durée de celui-ci ont été discutés. Ces deux points
ont une importance capitale et représentent une grosse part des questions que
se posent les employeurs bénévoles surtout ceux qui utilisent un cadre technique pour un nombre réduit d’heures réparti sur une période restreinte de
l’année.
Plus de soixante personnes ont participé à cette soirée.
Elles ont posé de très nombreuses questions montrant la prise de conscience du
sujet par les bénévoles.
Une autre réunion est prévue le 15 mars 2007 au même endroit. Cette soirée
sera l’occasion d’analyser la totalité de la convention à travers le filtre de l’arrêté d’extension.
Michel Botton
Président de la FFSN
L’Assemblée Générale de la Fédération Française de Ski Nautique
(FFSN), qui s’est tenue le 11 février
au Comité National Olympique et
Sportif Français (CNOSF) a élu Michel BOTTON Président de la Fédération, avec 70,35% des suffrages
des représentants des 17 ligues et des
clubs indépendants des DOM-TOM.
Michel BOTTON, 55 ans, Vice-Président de la Ligue Rhône-Alpes et
Vice Président du Comité Régional
Olympique et Sportif Rhône-Alpes,
succède ainsi à Pierre GUILLOT
ayant assuré l’intérim après la démission de François LEMANN.
Interview dans la Lettre @ de Mars
[email protected] lettre du C.R.O.S. Rhône-Alpes - Février 2007
8