Vignes et guarrigues - descriptif

Commentaires

Transcription

Vignes et guarrigues - descriptif
VVIIG
GN
NEESS EETT G
GAAR
RR
RIIG
GU
UEESS –– G
Gaarrdd pprroovveennççaall –– 22 jjoouurrss
26 ET 27 MARS 2011
Suv acceptés
Cette nouvelle balade aurait très bien pu s’appeler « sur les traces de Bacchus ». En effet, pour rester en accord avec le
dieu du vin des romains, nous vous avons conçu une parcours très bucolique à travers les vignobles et les vertes
garrigues du Gard Provençal, de Remoulins à Tavel, en passant par Saint Hilaire, Valliguières, Lirac, Saint Victor-laCoste et d’autres petits villages de charme. Aucune difficulté sur la piste car ce parcours peut recevoir sans problème des
SUV. Dans l’ensemble les pistes sont larges et bien entretenues avec des abords soigneusement débroussaillés (pistes
DFCI) mais, deux ou trois passages sont plus resserrés avec des branches basses. Si votre voiture est neuve ou si votre
carrosserie n’est pas déjà rayée, vous aurez peut-être intérêt à filmer votre voiture…
La région recèle d’innombrables trésors, souvent méconnus, et il nous a semblé dommage de ne pas vous les faire
connaître. Plusieurs visites et dégustations ont donc été prévues pour vous donner un aperçu plus intimiste d’une région
méconnue que l’on traverse trop souvent sans vraiment prendre le temps de la découvrir.
E
Enn ooppttiioonn
Le premier jour, le regroupement s’effectue à REMOULINS, une petite ville située à 22 km d’Avignon, sur la N 100. Attendu
que le départ est assez matinal, nous pouvons réserver pour vous un hébergement sur place, la veille. Il s’agit de l’HOTEL
MODERNE de REMOULINS.
Pour cette soirée de prélude, il vous faudra compter 60 € par personne, en demi-pension, en chambre double et 70 € par
personne en single. Si cette option vous intéresse, faites nous le savoir au moment de l’inscription…
LLee G
Gaarrdd eett ll’’H
Hiissttooiirree
Le Gard Provençal est une terre où l'histoire se retrouve à chaque pas. La vallée du Rhône a toujours été un lieu de
passage et les terres intérieures ont résonné longtemps du fracas des armes et des invasions diverses et variées.
Partout se trouvent les traces des hommes qui occupèrent ces lieux dès la préhistoire. Différentes civilisations ont
marqué leur passage mais les vestiges les plus importants
datent de l'époque romaine. Il y a bien sûr, cet immense
monument qu'est le Pont du Gard (visite prévue le premier
1
jour), mais d'autres endroits portent encore la marque des
romains comme l'oppidum du village de Gaujac et le
Camp de César à Laudun (à voir pour ceux qui veulent rester
dans la région).
Plus près de nous, l'époque médiévale a laissé son empreinte
sur le vieux village de Saint Victor-la-Coste (visite prévue le
second jour). Il conserve les ruines impressionnantes d'un
magnifique château-fort qui, posé au sommet d'une colline,
domine la plaine du Rhône. Un long rempart cerne la colline
depuis le château jusqu'au village protégé par une dernière
grande muraille. Cet ensemble défensif superbement restauré
fut un fief important de la famille des Sabran, connétables des
comtes de Toulouse. Ses fortifications et sa position lui
donnèrent une certaine réputation d’invulnérabilité qui n’était
pas vraiment surfaite car, malgré le passage des ans, le
« Castellas » comme on le nomme, reste toujours fier et indompté sur sa colline.
2
Dans le Gard Provençal, la mémoire rurale se lit dans l'architecture
des villages. Partout l'œil est attiré par de petits monuments qui sont
de pures merveilles comme les lavoirs, de nombreuses chapelles
romanes, des ponts en pierres, des fontaines, des places ornées de
platanes, des porches, des fenêtres renaissances, des remparts, de
vieilles ruelles. Toute une découverte à faire sur les chemins de
Bacchus…
1 – Classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1985, le Pont du
Gard n’est qu’une partie d’un formidable aqueduc construit vers l'an 50. Ce
dernier était destiné à transporter l'eau de la source d'Eure de Uzès jusqu'à
Nîmes, sur 50 kilomètres.
2 – l’église de St Victor-la-Coste et son clocher décalé. Site classé, le petit
village de St Victor-la-Coste attire chaque année des milliers de visiteurs
attirés par son caractère médiéval et superbement préservé.
LLee G
Gaarrdd eett llaa vviiggnnee
Il y a dans le Gard Provençal une riche gamme de vins avec des rouges intenses, charpentés, corsés qui sentent le
mistral, le soleil et les odeurs de garrigue, des blancs pleins de finesse et d'élégance et des rosés frais et fruités aux
robes chatoyantes. Parmi ces trésors de la vigne, il nous a bien fallu faire un choix. Nous avons donc retenu deux des
noms les plus emblématiques de la région :
Tavel
Au coeur des meilleurs terroirs de la vallée du Rhône, porté par des générations de vignerons depuis
des siècles, Tavel fut le vin des rois et reste un vin d'élite, le vin de ceux pour qui la passion et
l'authenticité sont la condition du plaisir. Parmi les vins A.O.C, le Tavel est le seul à avoir délibérément
refusé de produire des vins rouges et blancs, fidèle en cela à sa spécialisation séculaire : ici la couleur
rose n'est pas une mode, c'est une identité originelle. Parmi ses voisins de la vallée du Rhône, avec
lesquels il vit en bonne harmonie, il s'est toujours illustré à l'avant-garde historique, jouant le rôle
d'éclaireur, en matière juridique, commerciale ou technique. Parmi les rosés français, enfin, il tranche
par ses caractères gustatifs, son histoire, ses techniques et pour être juste, il ne relève plus guère de
cette catégorie. Il est le seul rosé présent sur toutes les cartes des restaurants 3 étoiles français…
Lirac
ème
La renommée du Lirac remonte au 17
siècle. A cette époque, le vignoble de la rive droite du Rhône,
le seul existant dans la vallée méridionale du fleuve, était apprécié par les plus grands amateurs des
ème
cours royales et des classes aisées de Paris. Au 18
siècle, le vin produit à Lirac était mis en barrique
et partait sur les plus grandes tables de France.
En 1804, la famille du Comte Henri de Régis de Gatimel hérite par mariages successifs d'un château à Lirac. Le domaine
n'est pas très florissant : des céréales, quelques vers à soie et un modeste vignoble. En 1925, le Comte Henri de Régis
entreprend de recréer le vignoble du domaine. Dans les années 30, il songe à créer une appellation qui, à l'exemple
d'autres A.O.C, recevrait le nom du village central de la région de production. En octobre 1947, le décret est publié au
journal officiel. Ce décret homologue l'A.O.C Lirac, premier des crus des Côtes du Rhône à produire des vins rosés,
rouges et blancs.
Tavel et Lirac sont au programme des dégustations que nous avons
prévues sur cette balade…
F
F
C
H
E
T
E
C
N
Q
U
E
FIIIC
CH
HE
ET
TE
EC
CN
NIIIQ
QU
UE
E
ggeennrree ::
randonnée touristique avec 4 visites (St Victor-la-coste, Pont du Gard, Valliguières, ermitage de la Ste Beaume),
et deux dégustation dans des caves viticoles.
nniivveeaauu tteecchhnniiqquuee ::
classe 1 – accessible aux SUV
rreeggrroouuppeem
meenntt ::
Remoulins, devant le supermarché Carrefour, au niveau de la station de lavage, le samedi 26 mars, à 8.30 h.
lliim
miittéé àà :: 20 véhicules
hhéébbeerrggeem
meenntt :: en hôtel 2 étoiles
ttaarriiffss ::
- 150 € par pers. pour 2 jours avec 1 nuit en demi-pension en chambre double, en hôtel 2 étoiles.
- 90 € par véhicule pour 1 jour
Ce forfait ne comprend pas les droits d’entrée sur les sites touristiques.

Documents pareils