les capteurs ccd/cmos

Commentaires

Transcription

les capteurs ccd/cmos
Jérôme SIX
Léo MEIGNAN
Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle,
spécialité Vision Industrielle
LES CAPTEURS CCD/CMOS
Introduction.........................................................................................................................................3
I) CCD..................................................................................................................................................4
I.1) Historique..........................................................................................................................4
I.2) Fonctionnement................................................................................................................4
I.3) Réponse spectrale............................................................................................................8
II) CMOS...............................................................................................................................................9
II.1) Historique.........................................................................................................................9
II.2) Fonctionnement...............................................................................................................9
II.3) Réponse spectrale..........................................................................................................10
III) Qualités, défauts de chaque capteur et domaines d'utilisation....................................................11
III.1) Capteurs CCD................................................................................................................11
III.2) Capteurs CMOS.............................................................................................................11
III.3) Domaine d'utilisation....................................................................................................12
IV) Techniques futures.......................................................................................................................13
Conclusion.........................................................................................................................................14
Sources..............................................................................................................................................15
2
INTRODUCTION:
Qu'ils soient de type CCD ou CMOS, ce sont tous deux des capteurs photographiques convertissant
une image de départ issue d'un rayonnement électromagnétique en un signal analogique (ou
numérique) à la fin.
Si on voudrait faire une analogie avec les appareils photographiques argentiques, les films de ces
derniers sont remplacés par les capteurs.
Le principe de base d'un capteur repose sur l'effet photoélectrique, qui permet à un photon incident
d'arracher des électrons à chaque élément sensible (appelé photosite) d'une matrice de petits
capteurs élémentaires.
Nous avons décidé d'étudier ces deux types de capteurs dans ce projet bibliographique car cela va
nous permettre d'avoir une ébauche de connaissances nécessaire sur des matériels composant les
deux principales familles de capteurs: les capteurs CCD et CMOS.
Nos acquis dans ce domaine sont encore à leurs débuts et nous sommes déterminés à apprendre
de nouvelles expériences, qui nous seront salutaires à l'avenir.
Dans un premier temps nous expliquerons la manière dont fonctionne un capteur CCD. Ensuite
nous passerons au capteur CMOS.
Ensuite il y aura une analyse de leurs caractéristiques respectives ainsi que leurs domaines
d'emploi.
Il y aura également une analyse des techniques futures pour ces capteurs.
Enfin nous terminerons par une conclusion qui traitera de l'avenir de ces capteurs et une ouverture
sur d'autres technologies.
3
I) CCD
I.1) Historique
Ce sont les capteurs inventés en premier. Ils sont apparus en 1970 dans les Laboratoires Bell,
implantés aux Etats-Unis, par Willard S. Boyle et George Smith (lauréats du prix Nobel de physique
2009 pour cette invention).
I.2) Fonctionnement
Les capteurs appelés CCD (Charged Coupled Device ou en français Dispositif de Transfert de
Charges), ceux que l’on trouve sur la plupart des Appareils Photo Numérique (APN) sont des
systèmes à transfert de charges.
Dans un premier temps nous allons expliquer comment fonctionne un photosite d'un capteur CCD.
Suivant le schéma ci-après:
Un CCD transforme les photons lumineux qu'il reçoit sur l'électrode semi-transparente en électron
par effet photoélectrique, puis collecte les électrons dans la zone désertée. Le nombre d'électrons
collectés est proportionnel à la quantité de lumière reçue.
À la fin de l'exposition, les charges sont transférées de photosite en photosite par le jeu de
variations de potentiel cycliques provenant d'une horloge externe. Puis elles sont envoyées dans un
registre de sortie.
Enfin les charges sont transformées en tension proportionnelle au nombre d'électrons. Ce signal
sera, à l'extérieur du CCD, amplifié et numérisé.
4
Actuellement il existe 3 types de ces capteurs et nous allons exposer leurs fonctionnements.
Le CCD "plein cadre " (full frame): l'ensemble de la surface contribue à la détection.
En technologie plein cadre, la construction est assez simple puisque les lignes CCD verticales jouent
à la fois le rôle de capteur de lumière et de moyen de transmission des charges.
L'avantage est un rendement global intéressant, puisque presque toute la surface est sensible
(facteur de remplissage proche de 1). Mais il est nécessaire d'avoir un obturateur optique externe
pour fixer précisément le temps d'intégration et éliminer toute lumière incidente pendant le
transfert des charges.
5
Le CCD « à transfert de trame » (full-frame transfer) : il associe deux matrices CCD de même
dimension, l'une exposée à la lumière, l'autre masquée.
La rétine CCD à transfert de trames est similaire à la première, mais elle utilise en plus un second
jeu de lignes CCD verticales, masquées par une couche métallique opaque. A la fin du temps de
pose, on transfère très rapidement l'image électronique acquise dans la matrice photosensible vers
la matrice aveugle. Cela permet ensuite de recommencer une acquisition, pendant que la matrice
aveugle transmet l'image vers la sortie au rythme normal.
6
Le CCD « interligne » : plus complexe ; il associe un photosite à chaque cellule CCD.
Dans le capteur interligne, les CCD verticaux aveugles ne sont pas disposés sous la forme d'une
matrice compacte comme dans la technique précédente, mais sont intercalés entre les sites
photosensibles disposés en rangées verticales. L'efficacité diminue puisque le facteur de
remplissage baisse sensiblement dans cet arrangement.
Enfin, voici le fonctionnement général d'une caméra à capteur CCD (CCD de tout type):
7
I.3) Réponse spectrale
Les capteurs CCD "interligne" ont une courbe de réponse spectrale allant de 400 à 1000 nm
(environ) comme le montre le graphique ci-dessous. La sensibilité à la lumière infrarouge proche
(700 à 10000 nm) peut permettre à une caméra de fonctionner de jour comme de nuit. Le passage
du visible à l'infrarouge est possible grâce à un filtre passe-bas. Ce filtre est utilisé pendant la
journée permettant l'imagerie couleur. Et la nuit on obtient une image monochrome:
Les capteurs CCD "plein cadre" ont eux une sensibilité spectrale différente, présentée ci-dessous. Le
pic est aux alentours de 600-700 nm:
8
II) CMOS
II.1) Historique
Ces capteurs sont apparus après les capteurs CCD, au début des années 80.
II.2) Fonctionnement
Les capteurs CMOS (Complementary Metal Oxide Semiconductor ou en français Semi-conducteur à
Oxyde de Métal Complémentaire) fonctionnent différemment, même si le principe de base reste le
même. Les photosites, comme sur un CCD sont sensibles à la lumière et acquièrent une certaine
charge électrique en fonction de la quantité de lumière reçue.
Jusqu’ici pas de différence.
Mais ensuite, à l'intérieur de chaque photosite, la charge générée est convertie directement en
tension utilisable.
Cela induit une architecture proche de celle d'un capteur CCD interligne.
La surface d'un photosite est en partie occupée par l'électronique, pour convertir la charge en
tension.
Suivant le schéma ci-après:
9
II.3) Réponse spectrale
Le graphique ci-après représente la réponse spectrale d'un capteur CMOS. Le pic de la réponse
spectrale est proche de celui des capteurs CCD "plein cadre". Pour les CMOS il se situe cers 700
nm:
Cette partie a permis de mettre en avant les principes de fonctionnement des deux types de
capteurs.
La principale différence est la nature du signal sortant d'un photosite. Pour le CCD il s'agit de
charges et pour le CMOS c'est déjà un signal sous forme numérique (concernant le CCD, les
charges seront converties en tension après le registre de sortie).
Maintenant passons aux caractéristiques de ces 2 capteurs et à leurs domaines d'emploi.
10
III) QUALITES, DEFAUTS DE CHAQUE CAPTEUR ET DOMAINES
D'UTILISATION
Dans cette partie nous allons lister les différences qu'il existe entre ces deux capteurs. Chacun ont
des points positifs et des points négatifs, cela est primordial à prendre en compte selon l'utilisation
qui est faite du capteur.
III.1 Capteurs CCD
Points positifs:
Qualité d’images élevée
Selon le CCD employé, le facteur de remplissage peut être proche de 1, cela permet une qualité
d'image élevée,
Bruit très faible
Le bruit est faible avec un capteur CCD puisqu'il y a moins d'électronique composant le capteur,
Haute sensibilité
Cela permet l'emploi de ces capteurs où il y a peu de lumière.
Points négatifs:
Saturation du capteur aux fortes luminosités
Cela peut créer des taches circulaires blanches, appelées blooming, qui peuvent être compensées
par un logiciel de retouche d'image ou bien réduire au minimum le temps de pose.
Nécessité d'horloges multiples pour piloter les transferts de charges
III.2 Capteurs CMOS
Points positifs:
Fenêtrage
C'est la possibilité d’adresser individuellement les pixels et de ne lire que certaines zones de la
matrice,
Compacité
L'électronique et le capteur sont présents sur le même composant
11
Faible consommation
Intéressant pour l'acquisition d'images à grandes vitesses
Points négatifs:
Le bruit
Facteur de remplissage modéré
Cela est compensé par l'emploi de lentilles placées au dessus du photosite. Cela permet de diriger
l'ensemble des photons incidents sur la partie sensible du photosite.
III.3) Domaine d'utilisation
Les capteurs CCD sont à l'origine employés pour toutes les applications nécessitant un haut niveau
de précision, pour les systèmes de traitement d’images complexes, les applications scientifiques,
pour celles présentant un faible niveau d’éclairage.
Les capteurs CMOS eux sont utilisés pour le contrôle industriel simple, ne nécessitant pas
impérativement une qualité d’image très élevée. Par ailleurs, en utilisant la méthode de global
shutter, les capteurs CMOS ont un intérêt pour l'acquisition d'objets en mouvement ou à grande
vitesse. Le global shutter permet une exposition entière et en même temps de tous les photosites
présent sur le capteur. Normalement les CMOS fonctionnent ligne de photosites par ligne de
photosites (méthode de rolling shutter).
A l'origine les capteurs CCD étaient plus performants. Ils sont apparus en premier. Et les capteurs
CMOS étaient utilisés pour des appareils ne devant pas donner des images de très grandes qualités
(les webcams, les appareils photo numériques bas de gamme ou de téléphone portable).
Avec le temps, le CCD s'est amélioré mais le CMOS également. Aujourd'hui, un capteur CMOS
obtient les mêmes performances qu'un capteur CCD.
12
IV) TECHNIQUES FUTURES
Les capteurs CCD dans un premier temps puis CMOS dans un deuxième temps ont rendu possible
l'acquisition d'images pour les transférer sous forme de données numériques.
Bien entendu depuis leurs apparitions ces deux types de capteurs ont sans cesse fait l'objet
d'améliorations. Et à l'avenir il semble que l'évolution de la manière de capter les images se fera
par une optimisation des techniques existantes.
Par exemple le photosite en forme de d'octogone appelé super-CCD (inventé par Fuji). Suivant le
schéma ci-dessous, à gauche des photosites d'un capteur CCD normal et à droite des photosites
d'un super-CCD:
Utiliser les super-CCD permet d'optimiser l'interpolation (constituer des pixels à l'origine inexistant,
à l'aide des pixels octogonaux). Avec les premières versions des super-CCD, 2.400.000 photosites
permettaient de créer des images de 4.200.000 pixels.
Par ailleurs, les avancés en matières d'images couleurs sont nombreuses. Auparavant il n'existait
que le filtre dit de Bayer (schéma de droite). Maintenant il est utilisé le capteur Foveon (schéma de
gauche):
Chaque photosite est sensible aux trois composantes du visible (le photon s'infiltrant davantage
dans le silicium à mesure que sa longueur d'onde diminue). Cela réduit le besoin d'interpoler.
13
CONCLUSION
Ce projet nous a permis d'assimiler de nouvelles connaissances à propos de ces deux types de
capteurs.
Dans un premier temps il a permit de comprendre le principe d'un capteur photosensible, ensuite
d'analyser le fonctionnement des deux types de capteurs existant: les CMOS, les CCD, avec
notamment les différents types de capteurs CCD.
Une description des CDD et CMOS a permis de mettre en avant leurs qualités et défauts respectifs.
Chacun ayant ses spécificités et donc chacun ayant un domaine d'emploi.
Les CCD ont les avantages de permettre une acquisition d'images de hautes qualités avec peu de
lumière. Les CMOS ont eux l'intérêt d'être moins gourmand en énergie et ont la possibilité
d’adresser individuellement les pixels et de ne lire que certaines zones de la matrice.
Autrefois les performances des CCD et des CMOS étaient clairement distinctes. Actuellement elles
sont proches et les capteurs CMOS sont en train de s'imposer vu l'intérêt porté par de grands noms
de l'industrie pour ce type de capteur.
L'avenir sera peut-être une combinaison des deux architectures, alliant les performances des deux
types de capteurs.
La course au pixel entraine une miniaturisation des photosites. La recherche portera donc sur la
réduction du bruit engendré par la multiplication de l'électronique présent. Diminuer le bruit par la
fabrication et non plus par des traitements mathématiques.
14
SOURCES
-DALSA, concepteur et fabricant de produits d'imagerie numérique:
http://www.dalsa.com/corp/markets/CCD_vs_CMOS.aspx
-Loop Technology, fournisseur de produits en vision et robotique industrielle, en automatisme, en
logiciel:
http://www.looptechnology.com/machine-vision-cameras.asp
-Médiathèque du Club EEA (association de plus de 1000 spécialistes et enseignants en microélectronique, signal et image, automatique, informatique industrielle...:
http://www710.univ-lyon1.fr/~fdenis/club_EEA/cours/acq_capteurs.html
-Article du magazine Mesures:
http://www.mesures.com/archives/745tendcapteurscmos.pdf
-Article du magazine Jautomatise:
http://www.jautomatise.com/article-pdf?fichier=J27p6675
-Exposé de M Jean-Pierre LOUVET (enseignant en IUT):
http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/technologie/d/la-photo-numerique-du-capteur-alimage_773/c3/221/p1/
-CNET France, site d'information et d'expertise de produits high-tech:
http://www.cnetfrance.fr/news/la-technologie-cmos-en-passe-de-succeder-aux-capteurs-ccd39371430.htm
15

Documents pareils

Capteurs CCD/CMOS : comment choisir

Capteurs CCD/CMOS : comment choisir pour un capteur CMOS de base. Il est à noter qu’il existe différentes architectures de CCD, et que toutes ne présentent pas un facteur de remplissage proche de 100 %. C’est le cas notamment des CCD...

Plus en détail