version française - Attijariwafa bank

Commentaires

Transcription

version française - Attijariwafa bank
2013
Rapport annuel
et de responsabilité
sociale de l’entreprise
2013
Rapport annuel
et de responsabilité
sociale de l’entreprise
Attijariwafa bank société anonyme au capital de 2 035 272 260 MAD - Siège social : 2, boulevard
Moulay Youssef, Casablanca. Agréée en qualité d’établissement de crédit par arrêté du ministre des
finances et de la privatisation n° 2269-03 du 22 décembre 2003 tel que modifié et complété - RC 333.
Tél. : +212 522 29 88 88 - www.attijariwafa.com
RECONNAISSANCES
ET DISTINCTIONS
• Attijariwafa bank « Meilleure Banque
marocaine de l’année » en 2013 et
2014 par Global Finance Magazine
• A ttijariwafa bank « Meilleure
banque de l’Afrique du Nord » en
2013 par African Banker
• Attijariwafa bank « Meilleure
Banque au Maroc en 2013 par
The Banker
• Attijariwafa bank « Banque Africaine
de l’année » lors de The Africa
CEO Forum 2014 par le magazine
Jeune Afrique
• Attijariwafa bank « Meilleure
Banque au Maroc » en 2013
par le magazine Euromoney,
pour la troisième fois, en 2010,
2011 et 2013
• « Prix National des Ressources
Humaines » 2013 par l’Association
Nationale des Gestionnaires et
Formateurs des Ressources Humaines
• Trophée du « Meilleur Système
d’Information Juridique » 2013, dans
le cadre de la 5e Edition des Journées
de la Performance Juridique
RECONNAISSANCES ET DISTINCTIONS
• Trophée « SEDAR 2012 » de
l’Intégration Africaine, attribué en
2013 à M. Mohamed El Kettani par
le magazine Nouvel Horizon
• M. Mohamed El Kettani élevé au
rang de l’ordre de Commandeur en
2013 par le Président sénégalais
Macky Sall
•P
rix « Straight Through Processing » 2013
remis à Attijariwafa bank Europe
par Deutsche Bank pour la qualité
des paiements en euros
• « Deal of the Year 2014 » par The
Banker et TMT Finance pour le conseil
apporté par la filiale d’Attijariwafa bank
au Moyen Orient, à Etisalat dans
l’acquisition de la participation de
53 % de Vivendi dans Maroc Telecom
• Notation « AAAmmf (mar) » en 2013
par Fitch Ratings au fonds monétaire
« Attijari Monétaire Jour » (géré par
Wafa Gestion), meilleure note sur
l’échelle de notation
• Prix International Arch of Europe
Award « CATEGORIE OR » reçu par
Wafa Immobilier en marge de la
26e édition du Congrès International
de la Qualité en 2013
• Confirmation par Fitch Ratings en
2013 de la note Asset Manager
Nationale, « Highest Standards (mar) »,
pour les activités de gestion d’actifs
de Wafa Gestion
• Classement par World Finance de
Wafa Gestion en tant que « Best
Investment Management Company »
au Maroc en 2013
• Attijari Intermédiation désignée
en 2013 « Meilleur Broker » sur
la bourse de Casablanca, de par
les volumes traités, lors du AFE
Equities Summit Rapport annuel 2013
SOMMAIRE
Chapitre 1
.8
.10
p
p
Mot du Président
Croissance, performance
et progrès partagés
Profil du Groupe ............................................................. p.12
Chiffres clés 2013 ............................................................p.14
Faits Marquants 2013 ...................................................... p.18
Chapitre 2
.22
p
BONNE gouvernance
ET STRATÉGIE au service
de la performance
Comité de direction et de coordination .................
p.24
Gouvernance d’entreprise .......................................... p.26
stratégie ............................................................................. p.30
SOMMAIRE
Chapitre 3
Chapitre 4
.32
.64
p
p
Un engagement de proximité ET
D’EXCELLENCE à l’égard DE L’ENSEMBLE
DES SEGMENTS DE CLIENTÈLE
Les fonctions supports : de grands
projets structurants
Banque Transactionnelle Groupe ...........................
p.34
Banque de financement et d’investissement
Groupe ................................................................................
p.36
Banque de marchés des capitaux Groupe ..............
p.38
Banque de Détail .............................................................
p.40
Banque Multicanal ......................................................... p.47
Sociétés de financement spécialisées .................... p.48
WAFA Assurance ............................................................... p.54
Banque de détail à l’international ..........................
p.55
Gestion Globale des risques groupe ....................... p.66
systèmes d’information groupe ................................. p.68
Services et traitements groupe ................................ p.70
Conseil juridique groupe ............................................
p.72
Chapitre 5
.74
p
Une responsabilité sociale ancrée dans
les valeurs et la culture du Groupe
qualité, conformité et déontologie ........................
p.76
Capital humain groupe .................................................. p.78
Fondation Attijariwafa bank ......................................
p.84
Environnement ................................................................
p.94
Achats .................................................................................
p.95
Rapport annuel 2013
Mot du
président
Fidèle aux valeurs qui constituent le socle de notre
culture d’entreprise, à savoir la citoyenneté, le
leadership, la solidarité, l’engagement et l’éthique,
notre Groupe a toujours veillé à concilier performance
économique et développement social et culturel
du Maroc.
À travers une démarche volontariste qui intègre à la
fois, les préoccupations sociales, environnementales
et économiques, nous avons réussi, en l’espace de
quelques années, à consolider les relations avec
nos collaborateurs, et à conforter la confiance
de l’ensemble de nos partenaires, qu’ils soient
actionnaires, clients ou fournisseurs.
Veillant au strict respect des normes réglementaires
et à la conformité des règles déontologiques et de
qualité, nous avons favorisé l’émergence d’une
véritable culture éthique propre à Attijariwafa bank.
Aussi, sommes-nous fiers de constater que cet état
d’esprit est, aujourd’hui, bien ancré et ce, à tous les
niveaux de nos activités.
De plus, en tant que Groupe maghrébin et panafricain,
notre responsabilité sociale transparaît à travers
l’ensemble des engagements de nos filiales qui
en sont le véhicule efficace et performant. Que ce
soit dans le financement de projets structurants
ou dans les actions de proximité visant l’inclusion
financière des populations locales, le Groupe, dans
sa dimension africaine, se positionne désormais
comme un acteur de référence, fortement engagé
dans le développement économique, social et
environnemental des 23 pays de présence.
Mohamed El Kettani,
Président Directeur Général
8
Mot du Président
Notre responsabilité sociale et environnementale,
palpable dans l’accomplissement de chacune de
nos activités constituant le cœur de notre métier,
se reflète aussi à travers l’engagement citoyen
de notre Fondation, dans les domaines de la
culture, de l’art et de l’éducation, du préscolaire
à la recherche universitaire. Que ce soit aux côtés
d’acteurs associatifs ou en son nom propre, la
Fondation Attijariwafa bank a réalisé un parcours
remarquable au cours des dernières décennies.
Les fruits de cet engagement nous incitent à aller
toujours plus loin, en faisant preuve d’inventivité et
en restant à l’écoute de la société. Notre volonté
de contribuer à l’inclusion des citoyens défavorisés
n’a d’égal que notre ambition de sensibiliser notre
jeunesse aux problématiques sociales, sociétales
et économiques de notre époque afin de favoriser
leur ouverture d’esprit et leur curiosité intellectuelle.
Telle est la mission du pôle Édition & Débats que
nous avons récemment mis en place. Convaincus
que le débat d’idées et le partage des connaissances
sont source de progrès, nous apportons, avec la
mobilisation des femmes et hommes du groupe
Attijariwafa bank, notre pierre à l’édifice pour le
bien de notre communauté et le développement de
notre pays. Ce Maroc, dont le système financier doit
beaucoup aux visionnaires que furent Feu Abdelaziz
Alami, ex Président de la Banque Commerciale du
Maroc et Feu Abdelhaq Bennani, ex Président de
Wafabank. Nous leur rendons hommage à l’occasion
de ce rapport annuel et de responsabilité sociale
de l’entreprise.
Hommage aux Présidents fondateurs
Une page de l’histoire de notre Groupe s’est
À tous ceux qui ont eu le privilège de les côtoyer, Feu
Abdelaziz Alami et Feu Abdelhaq Bennani laissent
irrémédiablement tournée avec la perte, en l’espace de
le souvenir, de deux Présidents de banque « pas
quelques jours, de Feu Abdelaziz Alami, suivi de Feu
comme les autres ». L’un humaniste et poète, l’autre
Abdelhaq Bennani. Deux Présidents emblématiques
avant-gardiste et féru de technologie, tous deux
ont tiré leur révérence, au printemps de la même
passionnés de culture et d’art. Visionnaires, ils ont
année, laissant derrière eux, un sentiment de tristesse
eu le génie d’anticiper les
et de vide au sein de la
Visionnaires,
ils
ont
eu
le
génie
d’anticiper
grandes mutations de
famille Attijariwafa bank.
leur
métier en déployant
les grandes mutations de leur métier en
Par leurs qualités hude
gros
investissements,
maines et managériales, déployant de gros investissements, mais mais surtout en faisant
par leur style et surtout surtout en faisant confiance à la jeunesse. confiance à la jeunesse.
par leur Vision, ces deux dirigeants hors normes ont
Alliant ténacité et ouverture d’esprit, les deux pères
marqué à vie, plusieurs générations de banquiers
fondateurs d’Attijariwafa bank ont ainsi, chacun
et de financiers, mais aussi, de hauts responsables
de son côté, jeté les bases d’un secteur bancaire
des secteurs public et privé.
marocain solide, à la fois innovant et performant. Un
Est-ce un hasard si Feu Abdelaziz Alami et Feu
héritage inestimable qui nous permet, aujourd’hui,
Abdelhaq Bennani ont choisi, tous deux, très jeunes,
de relever tous les défis, à l’intérieur du Royaume
de sceller leur destin à celui de deux institutions
et au-delà des frontières. Désormais, il est de notre
bancaires ? Chacun dans son style, ils s’investiront
responsabilité à nous tous, hommes et femmes du
corps et âmes durant trois décennies pour ériger
groupe Attijariwafa bank, de continuer à préserver
la Banque Commerciale du Maroc et Wafabank,
et à faire fructifier ce précieux héritage, œuvre de
en banques de référence, citoyennes avant l’heure,
toute une vie, légué par Feu Abdelaziz Alami et Feu
vitrines de la modernité et moteurs de croissance
Abdelhaq Bennani.
pour le secteur comme pour l’économie marocaine.
Paix à leurs âmes
« »
Rapport annuel 2013
9
Chapitre 1
1
Croissance, performance
• et progrès partagés
Leader incontestable du secteur bancaire et financier au Maroc, Attijariwafa bank
a achevé l’année 2013 avec des bons résultats malgré une conjoncture difficile.
Le titre boursier Attijariwafa bank s’est imposé comme le meilleur ratio croissancevalorisation du secteur bancaire du Royaume.
L’année 2013 a été marquée par la signature de partenariats phares avec des
institutions internationales au profit d’un accroissement des capacités de financement
des entreprises et des investissements étrangers en Afrique. Attijariwafa bank,
partenaire exclusif de ces institutions, devient ainsi la porte d’entrée en Afrique
de leur clientèle et vice versa.
11
17,9 (+4,9 %)
PNB
en MRDS de MAD
9,9 (+6%)
RBE
en MRDS de MAD
4,1 (-8%)
RNPG *
en MRDS de MAD
5,1 (-4,6 %)
RN *
en MRDS de MAD
Chiffres au 31 décembre 2013
Profil du groupe
12
Chiffres clés 2013
14
faits marquants 2013
18
* En 2013, deux éléments non récurrents ont impacté
négativement la croissance du RNPG : le règlement
du contrôle fiscal de Wafa Assurance et l’effet sur
12 mois contre 8 mois de l’augmentation de capital
réservée aux salariés.
Hors éléments exceptionnels, le RN et RNPG reculent
respectivement de 0,3 % à 5,1 milliards de dirhams
et de 3,7 % à 4,1 milliards de dirhams.
Rapport annuel 2013
Chapitre 1
Profil du groupe
A
vec 16 081 collaborateurs en 2013,
Attijariwafa bank est présent dans 23 pays
et compte 6,8 millions de clients. Le Groupe
dispose du réseau de distribution le plus large
au Maroc et le plus dense en Afrique avec 3 197
agences. Avec une action au quotidien basée sur
les valeurs du leadership, de l’engagement, de
la citoyenneté, de l’éthique et de la solidarité,
Attijariwafa bank mobilise l’ensemble de ses
ressources au service du continent africain.
Leader incontesté du secteur bancaire et financier
au Maroc, Attijariwafa bank est un acteur de
référence tant dans la collecte de l’épargne
que dans le financement de l’économie, où
il occupe la 1re place à l’échelle nationale.
Il est aussi le 1er acteur dans les métiers de
la banque d’investissement et des activités
de marché au Maroc. Attijariwafa bank est
également le Groupe numéro 1 à l’échelle
du Maghreb et de la région UEMOA (Union
Économique et Monétaire Ouest Africaine) et
un acteur de référence au sein de la CEMAC
(Communauté Économique et Monétaire de
l’Afrique Centrale).
12
Actionnariat
Au 31 décembre 2012
Capital 2 012 430 860 MAD
5,3 %
3,5 %
19,3%
48,0 %
23,9 %
Groupe SNI
Institutionnels nationaux
Flottant et autres
Santander
Personnel du Groupe
Chapitre 1
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Réseau, clients et effectifs
Au 31 décembre 2013
Au 31 décembre 2013
23
capital 2 035 272 260 MAD
5,3 %
Pays
3 197
5,1 %
Agences
14,4 %
46,8 %
6,8
Millions de clients
28,3 %
16 081
Collaborateurs
2 541agences au Maroc
Groupe SNI
Institutionnels nationaux
Flottant et autres
Santander
Personnel du Groupe
193 agences au Maghreb
74 agences et bureaux de représentation
en Europe et au Moyen Orient
297 agences en Afrique de l’Ouest
92 agences en Afrique Centrale
Rapport annuel 2013
13
Chapitre 1
CHIFFRES CLÉS 2013
Total crédits
clientèle
en MRDS de MAD
250,7
247,6
malgré le ralentissement
économique
230,7
31/12/11
31/12/12
+4 %
Total dépôts
clientèle
en MRDS de MAD
Des indicateurs
au vert
+1 %
+7 %
31/12/13
+5 %
237,6
227,0
218,8
31/12/11
31/12/12
Une stratégie de diversification
par métier et par géographie
31/12/13
+7 %
Le modèle économique du groupe Attijariwafa bank
s’appuie sur une diversification des métiers et des
zones géographiques d’implantation.
+17 %
Fonds propres
en MRDS de MAD
35,4
37,9
31/12/12
31/12/13
30,3
31/12/11
+7 %
Total bilan
Structure du produit net bancaire
consolidé
+5 %
Marge d’intérêt
385,6
Marge sur commission
Résultat des activités de marché
343,5
31/12/11
en MRDS de MAD
15,9
31/12/12
59,2 %
31/12/13
+5 %
17,9
17,0
16,4 %
3,6 %
31/12/12
31/12/13
20,8 %
+6 %
+8 %
Résultat brut
d’exploitation
en MRDS de MAD
Banque de Détail à l’International (BDI)
Sociétés de Financement Spécialisées (SFS)
Assurance
59,2 %
31/12/11
14
Banque Maroc, Europe et Zone Offshore
9,9
8,7
9,4
31/12/12
11,7 %
Wafa LLD
4,4 %
Wafa Immobilier
7,2 %
Wafacash
8,1 %
26,1 %
Wafabail
8,1 %
Wafasalaf
27,7 %
31/12/13
Wafa LLD
4,4 %
Wafa Immobilier
8,6 %
Contribution par activité
au produit net bancaire consolidé
31 décembre 2013
31/12/11
20,8 %
Résultat des autres activités
+7 %
Produit net
bancaire
3,6 %
31 décembre 2013
368,3
en MRDS de MAD
16,4 %
Attijari Factoring
2,0 %
Attijari Factoring
2,0 %
53,6 %
Wafa Assu
42,4 %
Chapitre 1
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
En dépit d’une conjoncture difficile en 2013, le groupe
Attijariwafa bank a poursuivi
3,6 sa
% stratégie de croissance
16,4 %
et de développement à travers la diversification de ses
8,6 %
produits et métiers, et le développement des synergies
entre ses filiales. 11,7 %
3,6 %
LD
%
59,2 %
+0,1 %
8,6 %
Résultat net
11,7 %
Les performances
enregistrées, marquées notamment
20,8 %
par une amélioration de 5 % du produit net bancaire,
confirment la pertinence du modèle économique adopté
53,6 %
59,2 %
par le Groupe.
5,3
5,3
31/12/11
31/12/12
-5 %
5,1
en MRDS de MAD
31/12/13
53,6 %
26,1 %
-3 %
26,1 %
-9 %
Bénéfice par
action
23,1
22,4
20,3
en MAD
31/12/11
Ventilation du PNB
des filiales au Maroc*
31 décembre 2013
Wafa LLD
4,4 %
Attijari Factoring
Wafa Immobilier
2,0 %
7,2 %
Wafacash
8,1 %
Wafabail
Wafa Assurance 8,1 %
42,4 %
31/12/12
31/12/13
+0,23 pt
Attijari Factoring
2,0 %
+0,17 pt
Coût du risque
en %
0,31 %
Wafa Assurance
42,4 %
31/12/11
0,48 %
31/12/12
0,71 %
31/12/13
+1,2 pt
+0,2 pt
Wafasalaf
27,7 %
Taux de
contentialité
31/12/11
Ventilation du PNB BDI
par pays
31 décembre 2013
Congo
7,0 %
Mali
5,8 %
Gabon
10,3 %
Mauritanie
1,9 % Togo
0,4 %
Congo
7,0 %
Tunisie
27,6 %
en %
Gabon
10,3 %
31/12/13
-3,6 pt
Mauritanie
1,9 % Togo
0,4 %
ROE
31/12/12
-2,2 pts
21,2 %
Tunisie
27,6 %
31/12/11
17,6 %
31/12/12
15,4 %
31/12/13
Cameroun
12,1 %
Cameroun
12,1 %
Côte d’Ivoire
12,8 %
Mali
5,8 %
6,3 %
5,1%
4,9 %
en %
Sénégal
22,1 %
Côte d’Ivoire
12,8 %
Sénégal
22,1 %
-0,01 pt
ROA
en %
-0,1 pt
1,5 %
1,4 %
1,3%
31/12/11
31/12/12
31/12/13
*Assurance et Sociétés de Financement Spécialisées (SFS)
Rapport annuel 2013
15
Chapitre 1
CHIFFRES CLÉS 2013
Évolution des contributeurs au
Résultat Net Part du Groupe au 31 décembre 2013
Performances boursières
Le groupe Attijariwafa bank a drainé un volume moyen quotidien de 26,0 millions de dirhams
sur le Marché Central, en amélioration de 35,4 %.
En 2013, le titre a représenté le meilleur couple croissance/valorisation du secteur bancaire
marocain avec un niveau de PER de 14,99 x contre une moyenne de 19,05 x pour le secteur
bancaire.
Au terme de l’année 2013, le titre Attijariwafa bank a enregistré une contre-performance de
-2,6 %, du même ordre que le MASI.
Évolution du titre Attijariwafa bank vs MASI
Du 31/12/2009 au 02/04/2014
Attijariwafa bank vs MASI
- Première capitalisation du secteur
bancaire et 2e du Royaume : 62,1 milliards
190
Base 100
déc 09
- Au 31 décembre 2013, Attijariwafa bank
MASI Flottant
165
AWB : +50,7%
MASI : +21,2%
AWB : -14,0%
MASI : -12,9%
2014
2012
AWB : -10,6%
MASI : -15,1%
enregistre une contre-performance
de -2,6 %, du même ordre que le
ATTIJARIWAFA BANK
2011
2010
de dirhams au 31 décembre 2013.
du 31/12/2009 au 02/04/2014
AWB :+4,2%
MASI: +4,9%
2013
AWB : -2,6%
MASI: -2,6%
140
MASI (-2,6 %).
- Au 10 mars 2013, la performance yearto-date de l’action Attijariwafa bank
s’établit à + 4,2 % versus + 4,9 % pour
le MASI.
115
90
65
31/12/09
16
12/09/10
25/05/11
04/02/12
16/10/12
28/06/13
10/03/14
Chapitre 1
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
2011
2012
2013
TCAM
-3,6 %
+3,9 %
-16,5 %
-5,8 %
Sociétés de Financement Spécialisées
+14,2 %
+9,6 %
+1,9 %
+8,5 %
Assurance
+36,9 %
-19,1 %
- 20,5 %
-4,2 %
Banque de Détail à l’International
+51,8 %
+5,1 %
+32,7 %
+28,4 %
Banque Maroc, Europe et zone Offshore
Tableau de bord
de l’actionnaire
Année
Cours de clôture (MAD)
Capitalisation boursière à la clôture (kMAD)
2010
2011
2012
2013
407
350
313
305,0
78 549 356
67 567 886
62 989 086
62 075 804
Maximum de la période
420
475
377,45
345
Minimum de la période
253
345
304,5
300
Cours moyen pondéré (MAD)
313
390
332,4
317,7
Volume moyen quotidien Marché Central (MMAD)
27,4
20,5
19,2
26,0
Volume moyen quotidien Marché de Blocs (MMAD)
26,0
8,8
15,1
0,0
Performance de l'action
50,7 %
-14,0 %
-10,6 %
-2,6 %
Rendement des fonds propres (RoE)
20,4 %
21,2 %
17,6 %
15,4 %
Dividende (MAD)
8,0
8,5
9,0
9,5
PER
19,15 x
15,15 x
14,0 x
14,99x
Rendement des dividendes
1,97 %
2,43 %
2,88 %
3,11 %
Source : Attijari Intermédiation
Rating
Fitch Rating
Août 2013
Standard & Poor’s
Décembre 2013
Capital Intelligence
Août 2013
Long-term en devises
BB+
Long-term
BB
Long-term
BBB-
Short-term en devises
B
Short-term
B
Short-term
A3
Long-term en monnaie locale
BBB-
Perspective
stable
Financial Strength
BBB
Short-term en monnaie locale
F3
Perspective
stable
Perspective
stable
Rapport annuel 2013
17
Chapitre 1
Faits Marquants 2013
1er trimestre
M. Mohamed El Kettani
décoré par le Président Macky Sall
En février, M. Mohamed El Kettani, Président Directeur Général
d’Attijariwafa bank, a été élevé au rang de l’ordre de Commandeur
par le Président sénégalais Macky Sall. Cette haute marque de
confiance témoigne de l’estime et du respect des plus hautes
autorités de la République du Sénégal envers le Président. Elle
récompense la contribution du Groupe au développement économique
du Sénégal à travers la CBAO et le Crédit du Sénégal dans le cadre
de la consolidation de la coopération Maroc-Sénégal.
Pour un dialogue social de qualité
Dans le souci d’améliorer en permanence sa culture
managériale, le groupe Attijariwafa bank a lancé en février
la campagne « À votre écoute ». Pour la première fois, une
enquête interne a été menée afin de mesurer le climat social
au sein de l’entreprise. Elle a été administrée par un cabinet
indépendant et a enregistré un taux de réponse exceptionnel
de 81 %. Selon les résultats de cette enquête, 85 % des
collaborateurs se sont dits fiers d’appartenir au Groupe
et 86 % d’entre eux ont déclaré adhérer à ses orientations
stratégiques. Grâce à la campagne « À votre écoute », des
réunions hebdomadaires ont été planifiées pour entretenir
le dialogue avec les instances représentatives du personnel
et maintenir l’engagement des salariés.
Maroc/France : Les nouvelles autoroutes de croissance
Devenue un rendez-vous incontournable de dialogue et d’échanges d’expériences,
la 3e édition de la Conférence Économique d’Attijariwafa bank s’est tenue en mars
sous le thème « Maroc-France : les nouvelles autoroutes de croissance ». Présidé
par M. Mohamed El Kettani, l’événement a réuni des intervenants de renom et une
assistance composée de près de 500 opérateurs économiques des deux pays. L’objectif
de cette rencontre était de décortiquer les leviers de développement et de croissance
maroco-français. Les sujets évoqués ont porté entre autres sur le potentiel industriel
du Royaume Chérifien, son rôle de plateforme régionale, le co-développement et en
fil rouge, les relations économiques entre la France et le Maroc.
18
Chapitre 1
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
2e trimestre
Attijariwafa bank poursuit
son expansion en Afrique
Le groupe Attijariwafa bank est devenu en
mai l’actionnaire majoritaire de la Banque
Internationale pour l’Afrique BIA-Togo, après
la cession par l’Etat togolais de 55% de sa
part du capital. Une opération stratégique
qui a permis au groupe Attijariwafa bank
de conforter sa vocation d’acteur régional
de premier plan et de renforcer ainsi, son
rôle dans le développement économique
régional et dans la coopération Sud-Sud.
Convention de financement et de garantie entre
Attijariwafa bank et l’Agence Française de
Développement (AFD)
En vue d’accélérer la dynamique de financement et d’améliorer les dispositifs
d’accompagnement des opérateurs sur le continent africain, Attijariwafa bank et
l’AFD ont signé un protocole d’accord en avril. Attijariwafa bank consolide ainsi un
partenariat existant en proposant une offre commune de financements de dette,
fonds propres et garanties.
M. Mohamed El Kettani reçoit le « SEDAR 2012 »
Mérite, performance et éthique, telles sont les valeurs récompensées par le trophée
« SEDAR 2012 » de l’Intégration Africaine, attribué en mai par le magazine Nouvel
Horizon à M. Mohamed El Kettani. Le SEDAR est une distinction décernée aux Africains
méritants qui s’engagent pour la cause de leurs pays et du continent africain. Pour
sa dixième édition, le SEDAR a sacré le Président Directeur Général du groupe
Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani, « Homme de l’année 2012 ». Il succède ainsi
au Président ivoirien Alassane Ouattara, titulaire du « SEDAR 2011 ».
Signature d’un accord stratégique entre
Attijariwafa bank et Bank of China
En juin, Attijariwafa bank et Bank of China ont signé à Pékin,
un Mémorandum d’Entente dans l’objectif de promouvoir et de
développer les échanges commerciaux et les investissements
entre les pays de présence d’Attijariwafa bank en Afrique et
la Chine. Bank of China, fondée en 1912, est la plus ancienne
banque de Chine. Elle fait partie du quatuor des banques
commerciales chinoises actives en Afrique et opère dans plus
de 36 pays en Asie, en Europe, en Amérique et en Afrique.
Les Ressources Humaines primées
Attijariwafa bank a été récompensée en juin 2013 du « Prix National des Ressources
Humaines » dans la catégorie « Grandes Entreprises ». Ce trophée, décerné par l’Association
Nationale des Gestionnaires et Formateurs des Ressources Humaines (AGEF), récompense
les meilleures pratiques en matière de politique et gestion RH et les promeut au sein
des entreprises opérant au Maroc. Ce prix a été reçu par M. Omar Ghomari, DGA en
charge du Capital Humain Groupe, des mains du ministre de la fonction publique et
de la modernisation de l’administration, M. Abdelâadim El Guerrouj, en présence de
MM. Omar Bounjou et Ismail Douiri.
Rapport annuel 2013
19
Chapitre 1
Faits Marquants 2013
3e trimestre
Protocole d’accord stratégique entre Attijariwafa bank
et Qatar National Bank (QNB)
Qatar National Bank (QNB) a signé avec Attijariwafa bank en juillet, un protocole
d’accord d’envergure à l’International. Cet accord de partenariat vise à promouvoir
et développer les échanges commerciaux et les investissements dans les pays de
présence des deux groupes bancaires. QNB est la première banque du Qatar avec un
total bilan de USD 122 MRDS à fin décembre 2013 et opère dans 26 pays. Un prêt sur
7 ans de USD 80 millions a été consenti par QNB à Attijariwafa bank.
Attijariwafa bank,
1re banque certifiée
VbV au Maroc
En avant-première au Maroc,
Attijariwafa bank a lancé en juillet,
le service Verified by Visa (VbV). Ce
système de vérification des transactions
sur Internet permet de sécuriser les
paiements en ligne. Inventée par Visa,
cette technologie gratuite est aujourd’hui
une référence dans le monde entier.
Ensemble, atteindre les sommets
Motivation et mobilisation des ressources ont été les maîtres
mots du Comité Groupe ayant eu lieu en septembre au Club
d’Attijariwafa bank et réunissant les principaux dirigeants du
Groupe. Au total, 220 collaborateurs, incluant la banque, les filiales
locales et internationales ont participé à l’événement. L’ambition
de cette manifestation a été de partager une vision cohérente et
motivante pour donner de l’élan à la stratégie du Groupe tout en
consolidant les valeurs de coopération, de dépassement de soi et
de leadership par l’innovation. Ce fut l’occasion, pour le Président
et la Direction Générale, de débattre de ces valeurs, permettant à
tout un chacun de s’exprimer.
20
Chapitre 1
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
4e trimestre
Coup d’envoi de CBAO Niger
Le groupe Attijariwafa bank continue d’approfondir son ancrage africain en ouvrant
pour la première fois, en novembre, une agence au Niger, son ambition étant de couvrir
toute la zone de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine. M. Mohamed
El Kettani a présidé la cérémonie d’inauguration officielle de la succursale de Niamey
et n’a pas manqué de féliciter l’équipe de la CBAO qui s’est investie pour faire aboutir
le démarrage de cette nouvelle filiale.
La visite de M. El Kettani au Niger a été également l’occasion de s’entretenir avec
le Premier ministre local, M. Brigi Rafini, avant d’être reçu par le Président de la
République M. Mahamadou Issoufou.
Attijariwafa bank et Citibank, pour le soutien des PME marocaines
Attijariwafa bank a signé en novembre, un accord avec deux importantes institutions américaines : Overseas Private Investment
Corporation (OPIC), institution financière fédérale au rayonnement international, et Citibank, banque internationale présente dans
160 pays dont le Maroc. À cette occasion, un Mémorandum d’Entente portant sur une ligne de crédit de 100 millions de dollars
a été signé. Cette ligne vise à faciliter l’accès des PME au crédit aussi bien au Maroc que dans un certain nombre de pays de
présence du groupe Attijariwafa bank en Afrique subsaharienne. Ce mémorandum fait suite à celui signé en juillet 2013 par le
groupe Attijariwafa bank avec Citi pour un montant initial de 40 millions de dollars supporté par un accord de partage de risque
entre Citi et OPIC et visant à soutenir l’accès des PME marocaines aux crédits.
Partenariat stratégique entre Attijariwafa bank
et Ex-Im Bank
C’est en marge de la visite officielle de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI à Washington
en novembre, qu’Attijariwafa bank et Ex-Im Bank ont procédé à la signature d’un
Mémorandum d’Entente. L’objectif est de promouvoir et de développer les échanges
commerciaux et les investissements entre les pays de présence du Groupe en Afrique et
les Etats-Unis d’Amérique. Cet accord offre aux clients d’Attijariwafa bank l’opportunité
de s’ouvrir davantage sur le marché américain pour la sécurisation de leurs sources
d’approvisionnement. Il permet également aux opérateurs américains d’être mieux
soutenus dans leur prospection des marchés de la région, comprenant l’Afrique du
Nord, l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et l’Afrique Centrale (CEMAC).
Rapport annuel 2013
21
Chapitre 2
2
Bonne gouvernance et stratégie
• au service de la performance
Depuis plusieurs années, le Groupe s’est doté de règles de bonne gouvernance
dédiées, s’appuyant sur quatre comités spécialisés qui statuent sur l’ensemble
des domaines d’activité.
Pilier de la bonne gouvernance, la planification fait l’objet d’un plan stratégique
intitulé « Attijariwafa 2015 » initié en 2012. Ses quatres priorités sont la consolidation
du leadership au Maroc, le positionnement en tant que banque de référence sur
les segments à potentiel, le développement soutenu à l’échelle continentale et
l’efficacité opérationnelle portée aux meilleurs standards internationaux.
23
3 197
Nombre d’agences
23
Nombre de pays
Chiffres au 31 décembre 2013
Comité de direction
et de coordination
24
Gouvernance
d’entreprise
26
Stratégie
30
Rapport annuel 2013
Chapitre 2
Comité de direction et de coordination
7
4
5
10
9
3
11
6
1
2
14
13
8
1-M
ohamed EL KETTANI
Président Directeur Général
5-W
afaa GUESSOUS
Directeur Général Adjoint
Logistique et Achats Groupe
2-B
oubker JAI
6-H
assan BEDRAOUI
Directeur Général
Directeur
Général Adjoint
Pôle Banque de Financement
Banque Transactionnelle Groupe
et Investissement, de Marchés
des Capitaux & Filiales Financières
7-S
aad BENWAHOUD
Directeur Général Adjoint
3 - Ismail DOUIRI
Région Nord-Ouest
Directeur Général
Pôle Finances, Technologie
8-H
assan BERTAL
et Opérations
Directeur Général Adjoint
Marché des Entreprises
4 - Omar BOUNJOU
Directeur Général
Pôle Banque de Détail
24
12
15
13 - Saad BENJELLOUN
9 - Talal EL BELLAJ
Directeur Général Adjoint
Directeur Général Adjoint
Région du Grand Casablanca
Gestion Globale des Risques
Groupe
14 - Youssef ROUISSI
Directeur Général Adjoint
10 - Chakib ERQUIZI
Banque de Financement
Directeur Général Adjoint
& d’Investissement Groupe
Banque de Marchés
des Capitaux Groupe
15 - Said SEBTI
11 - Omar GHOMARI
Directeur Général Adjoint
Directeur Général Adjoint
Région Nord-Est
Capital Humain Groupe
12 - Mounir OUDGHIRI
Directeur Général Adjoint
Banque de Détail à l’International
Chapitre 2
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
24
20
25
22
21
26
23
16
19
17
27
28
18
16 - Mohamed BOUBRIK
Directeur Exécutif
Région Sud-Ouest
17 - Younes BELABED
Directeur Exécutif
Support et Moyens
Pôle Banque de Détail
18 - Malika EL YOUNSI
Directeur Exécutif
Conseil Juridique Groupe
19 - Saloua BENMEHREZ
Directeur Exécutif
Communication Groupe
20 - R
achid EL BOUZIDI
Directeur Exécutif
Marché des Marocains
Résidant à l’Étranger
24 - Mohamed SOUSSI
Directeur Exécutif
Services et Traitements
Groupe
21 - S
oumaya LRHEZZIOUI
Directeur Exécutif
Systèmes d’Information
Groupe
25 - Driss MAGHRAOUI
Directeur Exécutif
Marchés des Particuliers
& Professionnels
22 - M
ouaouia ESSEKELLI
Directeur Exécutif
Directeur Général
Attijariwafa bank Europe
26 - Fouad MAGHOUS
Directeur Exécutif
Région Sud
23 - I smail EL FILALI
Directeur Exécutif
Audit Général Groupe
28 - Noufissa KESSAR
Directeur Exécutif
Banque Privée Groupe
27- Rachid KETTANI
Directeur Exécutif
Finances Groupe
Rapport annuel 2013
25
Chapitre 2
Gouvernance d’entreprise
Un règlement intérieur définit les missions ainsi que les modalités d’organisation et de tenue
des réunions du Conseil d’Administration, constitué de 9 membres pour une durée de mandat
de 6 ans. En 2013, le Conseil d’Administration s’est réuni 5 fois avec un taux de participation
de 60 %.
Une charte de l’administrateur regroupe les droits et obligations liés à la fonction d’administrateur,
notamment sur le plan de la confidentialité des informations, de la gestion d’intérêts et des
opérations portant sur les valeurs de la banque.
Outre ces règles qui régissent le bon fonctionnement du Conseil d’Administration, le système
de gouvernance mis en place respecte les principes généraux du gouvernement d’entreprise.
Ainsi, ce système comporte 4 comités spécialisés issus du Conseil d’Administration :
26
Comités du Conseil
d’Administration
Fonctions
Nombre de membres
Nombre de réunions et taux
de participation en 2013
Comité Stratégique
Assure le pilotage et la
surveillance du Groupe
4 membres permanents
4 membres associés
3 réunions (90 %)
Comité d’Audit
et des Comptes
Analyse les comptes
du Groupe, examine le
programme d’intervention
des commissaires aux
comptes et s’assure de
l’efficacité du contrôle des
risques et des services
d’audit interne et externe
3 membres permanents
6 réunions (100 %)
Comité des
Grands Risques
Statue sur la politique
globale des risques
et valide les grands
engagements du Groupe
4 membres permanents
3 réunions
(+PV tournant) (100 %)
Comité des Nominations
et des Rémunérations
Soumet au Conseil les
propositions relatives
à la nomination et aux
rémunérations des
dirigeants du Groupe
2 membres
Au moins une réunion
par an (100 %)
Chapitre 2
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Respectant le principe de collégialité des décisions retenues au sein du Groupe, différents
comités, composés des responsables de la banque et/ou d’experts métiers, statuent dans tous
les domaines d’activité avec différents niveaux de compétences.
En amont de ce dispositif, le comité de Direction Générale dispose d’une vue synthétique
des activités opérationnelles du Groupe, pilote les grands projets stratégiques et prépare les
questions à soumettre au Conseil d’Administration.
Le Comité de Direction et de Coordination assure la gestion opérationnelle et administrative du
Groupe au travers de réunions mensuelles, véritables moments d’échange et de coordination
des grands projets.
Rapport annuel 2013
27
Chapitre 2
Gouvernance d’entreprise
Comité Stratégique
Membres
Fonction
M. Mohamed EL KETTANI
Président Directeur Général Attijariwafa bank
M. Hassan BOUHEMOU
Administrateur - Représentant SNI
M. Antonio ESCAMEZ TORRES
Vice-Président
M. José REIG
Administrateur
Comité des Grands Risques
Membres permanents
Fonction
M. Mohamed EL KETTANI
Président Directeur Général Attijariwafa bank
M. Hassan BOUHEMOU
Administrateur - Représentant SNI
M. José REIG
Administrateur
M. Talal EL BELLAJ
Directeur Général Adjoint - Gestion Globale des Risques Groupe
Membre non permanent
M. Ismail DOUIRI
28
Directeur Général - Pôle Finances, Technologie et Opérations
Chapitre 2
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Conseil d’Administration
M. Abdelaziz ALAMI *
Président d’honneur
M. Hassan BOUHEMOU
Administrateur - Représentant SNI
M. Mohamed EL KETTANI
Président Directeur Général
M. José REIG
Administrateur
M. Antonio ESCAMEZ TORRES
Vice-Président
M. Abed YACOUBI-SOUSSANE
Administrateur
M. Mounir EL MAJIDI
Administrateur - Représentant SIGER
M. Javier HIDALGO BLAZQUEZ
Administrateur
M. Manuel VARELA
Administrateur - Représentant
Grupo Santander
M. Hassan OURIAGLI
Administrateur
Mme Wafaa GUESSOUS
Secrétaire du Conseil
* M. Abdelaziz ALAMI est décédé le 11 mai 2014
Comité d’Audit et des Comptes
Membres
Fonction
M. Abed YACOUBI-SOUSSANE
Président
M. Hassan OURIAGLI
Administrateur
M. José REIG
Administrateur
Membres invités
M. Talal EL BELLAJ
Directeur Général Adjoint - Gestion Globale des Risques Groupe
M. Ismail EL FILALI
Directeur Exécutif - Audit Général Groupe
M. Rachid KETTANI
Directeur Exécutif - Finances Groupe
Mme Bouchra BOUSSERGHINE
Responsable - Conformité Groupe
Comité des Nominations et des Rémunérations
Membres
Fonction
M. Mounir EL MAJIDI
Administrateur - Représentant SIGER
M. José REIG
Administrateur
Rapport annuel 2013
29
Chapitre 2
Stratégie
« Attijariwafa 2015 »
au service de l’ambition du Groupe
La planification stratégique joue un rôle essentiel dans la gouvernance du groupe Attijariwafa bank.
Le Groupe a démarré l’année 2012 avec une nouvelle vision stratégique « Attijariwafa 2015 » visant
à consolider ses performances opérationnelles et financières autour d’un projet d’entreprise
créateur de valeur pour les clients, les salariés, les actionnaires et les économies des pays de
présence.
La revue annuelle du plan stratégique permet de suivre les réalisations et d’ajuster les initiatives
stratégiques en tenant compte de l’environnement économique, réglementaire et technologique.
Dans un contexte macro-économique international moins porteur et un marché bancaire
fortement concurrentiel, le groupe Attijariwafa bank réaffirme en 2013 ses grandes ambitions
stratégiques et déploie de nouvelles initiatives pour poursuivre un développement soutenu.
Consolider le
positionnement de
leader au Maroc dans
l’ensemble des métiers
et segments, fidéliser la
clientèle et accroître les
synergies de revenus
Devenir la banque de
référence sur les segments
de clientèle faiblement
pénétrés et être pionnier sur
les nouvelles activités
4 Grandes Ambitions
stratégiques du Groupe
Réaliser un
développement soutenu
à l’échelle continentale,
accroître la contribution
des filiales aux revenus
et consacrer l’ancrage
africain du Groupe
30
Déployer une efficacité
opérationnelle et un
pilotage des risques
aux meilleurs standards
internationaux
Chapitre 2
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Leviers et perspectives
stratégiques par Ambition
Consolider le positionnement de leader
au Maroc
Le plan stratégique 2007-2012 a permis au
Groupe d’asseoir sa position de leader dans la
quasi-totalité des métiers et segments. Le plan
stratégique « Attijariwafa 2015 » vise à consolider son
modèle de banque universelle offrant une gamme
complète de produits et services financiers destinés
à satisfaire tous les segments de clientèle, des
citoyens à faibles revenus à la clientèle fortunée,
de la TPE/PME à la multinationale.
Le développement d’une banque multicanal de
proximité orientée client grâce à un maillage dense
du territoire, à l’innovation et à une qualité de
service optimale, l’accélération de la conquête et
de l’équipement en produits à forte valeur ajoutée
et l’intensification du cross selling entre la banque
et les filiales visent à conforter le leadership du
Groupe et la satisfaction de ses clients.
Être la banque de référence sur les segments de clientèle faiblement pénétrés
La nouvelle vision stratégique « Attijariwafa 2015 »
fait de l’inclusion financière, aussi bien au profit
des ménages à bas revenus que des très petites
entreprises, un de ses objectifs majeurs pour
faciliter l’accès aux services financiers à certaines
franges de la population, mobiliser l’épargne et
financer la croissance économique.
Le groupe Attijariwafa bank a construit ces dernières
années deux business models innovants (Wafacash
leader du Low Income Banking et Dar Assafaa
leader de la finance alternative) constituant des
relais de croissance stratégiques à long terme.
Le Groupe a également développé un dispositif
commercial et technique dédié aux TPE avec la
mise en place d’une centaine de Centres d’expertise
TPE, véritable innovation dans le secteur bancaire.
Réaliser un développement soutenu
à l’échelle continentale
Le plan stratégique « Attijariwafa 2015 » se donne
comme ambition de renforcer la contribution des
filiales au revenu du Groupe grâce à une croissance
plus soutenue qu’au Maroc et au développement
de nouveaux marchés.
Le Groupe apporte une longue expérience de
banque leader au service des économies de
présence à travers notamment le développement
de la bancarisation de masse, le soutien aux TPE/
PME, le financement du commerce interafricain
et des grands projets structurants nationaux.
La poursuite du maillage du réseau, la transformation systématique des nouvelles banques
acquises, le renforcement des processus de
pilotage et le déploiement des métiers d’expertise
du Groupe visent à faire d’Attijariwafa bank une
banque universelle de référence dans chaque
pays d’accueil.
Déployer une efficacité opérationnelle
aux meilleurs standards internationaux
Le Groupe vise à capitaliser sur son savoir-faire
et sur la mobilisation de son capital humain pour
accélérer la capture des économies d’échelle et
hisser les pratiques managériales, les standards
de qualité de service et les dispositifs de maîtrise
des risques au niveau des meilleures pratiques
internationales.
Les investissements dans des systèmes d’information
innovants, l’accélération de la mutualisation des
charges d’exploitation et la capture des synergies
avec les filiales en Afrique permettront d’optimiser
les moyens humains et financiers requis pour la
réalisation de nos objectifs.
Rapport annuel 2013
31
Chapitre 3
3
Un engagement de proximité et
• d’excellence à l’égard de l’ensemble
des segments de clientèle
Attijariwafa bank accompagne l’ensemble de ses segments de clientèle dans
une dynamique de proximité et d’excellence. Particuliers, Professionnels, MRE,
Clients à l’International, Investisseurs et Entreprises de toutes tailles bénéficient
d’offres dédiées et d’un accompagnement spécifique sur l’ensemble des métiers
de la banque, de la finance et de l’assurance.
L’extension du réseau s’est poursuivie en 2013, de même que l’enrichissement
de l’offre produits avec de nombreuses innovations, notamment celle de la carte
Wajda récompensée par le prix de l’inclusion financière « Best Card Acquisition
and Usage Campaign ».
L’offre vis-à-vis des entreprises s’est particulièrement enrichie par des produits dédiés
à la TPE mais aussi par des produits de cash management et d’accompagnement
à l’export, en ligne avec les priorités stratégiques du Groupe.
33
Chiffres au 31 décembre 2013
+ 600 000
NOUVEAUX CLIENTs
+ 315
nouvelles
agences
Banque
Transactionnelle
groupe
34
Banque de financement
et d’investissement
Groupe
36
Banque de marchés
des capitaux Groupe
38
Banque de Détail
40
Banque Multicanal
47
Sociétés de
financement
spécialisées
48
WAFA Assurance
54
Banque de détail
à l’international
55
Rapport annuel 2013
Chapitre 3
Banque Transactionnelle Groupe
L
a Banque Transactionnelle Groupe (BTG) inclut les activités de gestion
des flux en local (Cash Management) et à l’International (Trade Finance
et Financial Institution Groupe). Son objectif est de consolider le leadership
du Groupe au Maroc par la pérennisation des positions actuelles sur le
segment Corporate tout en servant l’ensemble des autres segments
clients à travers une offre qualitative. Son ambition est aussi de conforter
le positionnement du Groupe en tant qu’acteur régional de référence en
Afrique par un véritable accompagnement des opérateurs dans leurs
activités panafricaines.
En 2013, la Banque Transactionnelle Groupe a
poursuivi sa croissance à deux chiffres. Son PNB
a progressé de 17 %, porté par les activités de
l’International (+12 %) et de Cash Management
(+24 %). La progression de l’activité Cash Management
s’explique par le bon développement des produits
monétiques et par la commercialisation de nouvelles
solutions de gestion des encaissements pour
les entreprises. Le Cash Management a par
ailleurs élargi ses activités à l’International, afin
d’accompagner les multinationales dans la gestion
de leurs flux dans le cadre de leurs implantations
en Afrique, et de renforcer les synergies Groupe
sur cette ligne de métier.
Malgré le ralentissement des échanges internationaux
du Maroc, l’activité Trade Finance affiche un résultat
en progression de 12 %. Cette augmentation a
été soutenue par la hausse des taux de captation
intragroupe (près de 80 %), résultat de synergies
Groupe efficientes.
L’activité Financial Institution Groupe (Correspondent
Banking) poursuit son ambition de promouvoir le
Groupe auprès des principaux acteurs financiers
et institutionnels mondiaux et enregistre un PNB
en croissance de 19 %.
La Banque Transactionnelle Groupe a poursuivi
en 2013 le développement d’une offre de services
bancaires diversifiée et à forte valeur ajoutée à
travers :
• l’amélioration de l’offre Cash Management par
des solutions bancaires pour la gestion des
encaissements, décaissements et optimisation
de la trésorerie ;
• le développement d’une offre Export à travers un
Pack Export, des solutions d’accompagnement et de
mise en relation entre opérateurs à l’International
ainsi que des événements promotionnels ;
• la recherche de sources de financement attractives
pour mieux soutenir le développement commercial
international des entreprises.
OUVRIR DE NOUVEAUX
MARcHÉS AUX PME
PME
NOUVEAU PACKOr
T
AVEc SOLUTION ExP
Casablanca. Agréée en qualité
: 2, boulevard Moulay Youssef,
modifié et complété - RC 333.
035 272 260 DH-Siège social
du 22 décembre 2003 tel que
anonyme au capital de 2
Attijariwafa bank société
et de la privatisation n°2269-03
arrêté du ministre des finances
d’établissement de crédit par
34
www.attijariwafabank.com
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
AIDER LES ENTREPRISES
À SImPLIfIER ET ACCÉLÉ
LEURS ENCAISSEmENTS RER
iSES
UXENtrEPr
FaCiLitEra tDESSaLariÉS
LEPaiEMENriSÉS
NONbaNCa
ATTIJARI-ENCAISSES PR
O
Solution de gestion de vos
encaissements référencé
s
sur l’ensemble du réseau
Attijariwafa bank
Attijariwafa bank société
anonyme au capital de
2 035 272 260 DH - Siège
d’établissement de crédit
social : 2, boulevard Moulay
par arrêté du ministre des
finances et de la privatisation
Youssef, Casablanca.
Agréée en qualité
n° 2269-03 du 22 décembre
2003 tel que modifié et
complété - RC 333.
✚
ratibet
retrait
ment
Carte De paie
é
Agréée en qualit
ef, Casablanca.
été - RC 333.
Moulay Youss
modifié et compl
: 2, boulevard
2003 tel que
DH - Siège social2269-03 du 22 décembre
035 272 260
n°
capital de 2
la privatisation
é anonyme au
finances et de
sociét
des
re
bank
minist
Attijariwafa
par arrêté du
ent de crédit
d’établissem
www.atti jariw
www.attijariwafabank.com
afab ank. com
LA BTG SE MOBILISE POUR LE COMMERCE EXTERIEUR
Le groupe Attijariwafa bank a mis en place une
stratégie internationale de développement de
partenariats avec des institutions financières
internationales afin de cibler les grands marchés
émetteurs d’investissements vers l’Afrique. Ainsi en
2013, deux partenariats ont été signés avec Bank
of China et Qatar National Bank pour promouvoir
les échanges commerciaux et les investissements
dans les pays de présence du Groupe en Afrique
subsaharienne. Un accord a été conclu avec
l’OPIC relatif à la mise en place d’une ligne de
crédit d’un montant global de 100 millions de
dollars pour soutenir l’octroi de crédits aux PME
au Maroc et dans les pays de présence en Afrique
subsaharienne. Enfin, un Mémorandum d’Entente
a été signé avec The Export-Import Bank of the
United States avec pour objectif l’organisation de
manifestations conjointes, l’échange d’expertise
et le financement commun de projets.
Sur le terrain, Attijariwafa bank encourage le commerce
extérieur à travers des événements réguliers et la mise
en relation des opérateurs : petits-déjeuners export et
cash management, rencontres B to B entre hommes
d’affaires marocains et canadiens puis brésiliens, et
participation active à la 7e édition des caravanes de
l’export ont ainsi jalonné l’année 2013. La 5e édition de
la conférence annuelle sur le « Risque Pays » est venue
compléter ce dispositif, sur le thème « Opportunités et
risques internationaux pour les opérateurs marocains ».
Par ailleurs, Attijariwafa bank a soutenu en 2013, aux
côtés de la Fondation Diplomatique et des Ambassades
des pays asiatiques accrédités au Maroc, ainsi que du
ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération,
la deuxième édition du Forum Maroc-Asie des Affaires.
Cette rencontre d’affaires annuelle a été l’occasion de
rappeler le rôle de soutien stratégique que le groupe
Attijariwafa bank peut jouer en faveur du développement
des échanges entre les deux continents, l’Afrique et l’Asie.
Plus de 200 entreprises clientes de la banque ont été
invitées et ont bénéficié des rencontres B to B organisées
par les équipes commerciales à cette occasion.
Rapport annuel 2013
35
Chapitre 3
Banque de Financement
et d’Investissement Groupe
L
a Banque de Financement et d’Investissement Groupe offre une proposition
de valeur globale et intégrée à la clientèle des Grandes Entreprises. Elle
regroupe les activités relatives au financement, au financement de projets, à la
banque d’affaires, au capital investissement et à la gestion de l’immobilier hors
exploitation du groupe Attijariwafa bank.
La BFI Groupe déploie également ses activités en vue d’accompagner les
investisseurs nationaux et multinationaux en­Afrique subsaharienne et d’appuyer
ainsi la forte dynamique de développement de la région.
À travers l’ensemble de ses lignes métier et la forte synergie développée avec
les autres lignes d’expertise, la BFI Groupe apporte un accompagnement et des
solutions sur mesure, tant au Maroc, que dans les différents pays de présence,
confortant ainsi le leadership du groupe Attijariwafa bank en tant que banque de
référence pour les clients Corporate tant nationaux, régionaux, qu’internationaux.
GRANDE ENTREPRISE
FINANCEMENT DE PROJETS
Fort d’une évolution de 3 % des engagements et
d’une progression à deux chiffres des ressources à
vue, le Groupe a confirmé son positionnement sur
le marché du Corporate grâce à une offre à valeur
ajoutée combinant les multiples lignes d’expertise
du Groupe (cash management, marchés de capitaux,
filiales financières spécialisées, gestion d’actifs…).
Tout au long de l’année 2013, Attijariwafa bank a
poursuivi sa stratégie d’accompagnement des
Grandes Entreprises dans la diversité de leurs
besoins financiers, aussi bien en termes de
conseils que de produits et services dédiés. La
coordination des actions commerciales mais aussi
le pilotage optimal des activités du Cross Selling
ont ainsi contribué à de nombreuses réalisations
de référence.
Attijariwafa bank a consolidé, en 2013, son leadership
dans le financement des projets structurants du Maroc.
Inspirée des meilleurs standards internationaux en
matière d’arrangement, de structuration et de suivi
opérationnel, cette ligne de métier fortement spécialisée
propose des solutions de financement sur mesure
pour les projets de taille importante et/ou complexe.
Plusieurs opérations significatives, notamment
dans le secteur des infrastructures, de l’immobilier
et du tourisme ont ainsi été conclues. Le Groupe a
également accompagné la restructuration financière
et le redressement de plusieurs affaires industrielles
et hôtelières.
En qualité de Lead Arranger, Attijariwafa bank a
également entamé le processus de due diligence et
de structuration du plus important financement de
projet de l’histoire du Royaume dans le secteur de
la production électrique, une centrale à charbon de
plus de 1300 MW à Safi.
Enfin, forte de son expérience sur le marché marocain,
l’entité des Financements de projets d’Attijariwafa bank
assiste et accompagne activement la dynamique
d’investissement régionale, à travers le pilotage et le
suivi de plusieurs projets en Afrique subsaharienne
et ce, en étroite synergie avec les filiales bancaires
concernées.
16
MRDS de MAD de ressources
107
MRDS de MAD d’engagements
36
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
ATTIJARI INVEST
Organisée en trois pôles, Real Estate, Private
Equity et Infrastructure, l’activité d’Attijari Invest
porte principalement sur la structuration, la levée
et la gestion de Fonds d’investissement.
Avec plus de 4 milliards de dirhams d’engagements
gérés et une dizaine de Fonds en gestion directe
ou indirecte, Attijari Invest est l’un des principaux
opérateurs du capital investissement au Maroc. Ses
Fonds offrent aux entreprises cibles, non seulement
des solutions de financement spécifiques, mais
aussi, une assistance à l’instauration de schémas
organisationnels transparents et efficaces.
La diversité des Fonds gérés en termes de taille et
de stratégie d’investissement, permet de répondre
aux besoins de financement de nombreuses
entreprises en quête d’un catalyseur de croissance.
Attijari Invest a effectué, en 2013, des opérations
d’investissement et de désinvestissement créatrices
de valeur, ayant porté principalement sur :
• la concrétisation de trois opérations d’investissement
dans les secteurs de l’agro-industrie et de
l’électronique et mécatronique ;
• la réalisation d’une opération de désinvestissement
dans le domaine de l’agroalimentaire ;
• la diversification de son offre de financement par la
création de nouvelles structures d’investissement,
notamment dédiées à l’Afrique.
4
MRDS de MAD d’engagements
gérés par Attijari Invest
ATTIJARI FINANCES CORP.
Attijari Finances Corp. confirme son positionnement
de leader national et régional des métiers du
Corporate Finance grâce à son expertise dans le
conseil en fusion-acquisition et dans les activités
de marché primaire des actions et obligations.
Intervenant régulièrement dans des opérations
stratégiques auprès de grands groupes nationaux
et internationaux, Attijari Finances Corp. met au
profit de ses clients une expertise globale et intégrée,
fruit de 17 ans d’expérience, en leur apportant
conseil dans le cadre de projets structurants. À
ce titre, elle intervient sur l’ensemble de la chaîne
de valeur et ce, à travers un accompagnement
tout au long du processus allant de la réflexion
stratégique au suivi post-opération en passant
par le démarchage commercial, la structuration,
l’origination et l’exécution.
Attijari Finances Corp. a ainsi consolidé son
leadership dans le conseil en fusion-acquisition
tout en maintenant sa présence sur le marché
des actions et de la dette privée (Equity Capital
Market).
Avec une équipe pluridisciplinaire, déployée sur
les bureaux de Casablanca, Tunis (Attijari Finance
Tunisie) et Dakar (Attijari Finance Sénégal),
Attijari Finances Corp. bénéficie d’une notoriété et
d’une expertise reconnues à l’échelle nationale et
régionale et joue un rôle actif dans l’accompagnement
de l’investissement Sud/Sud ainsi que dans
l’émergence de marchés financiers locaux
dynamiques.
Rapport annuel 2013
37
Chapitre 3
Banque de Marchés des Capitaux Groupe
E
n 2013, Attijariwafa bank Capital Markets a poursuivi son développement
et maintenu sa position de leader sur l’ensemble des marchés des capitaux.
Le Groupe a ainsi conservé sa longueur d’avance sur le marché de change et
sur le marché obligataire. Sur ce dernier, le volume s’est amélioré de 48 %
pour s’établir à 252 milliards de dirhams. Sur le marché des produits dérivés
de change, le volume s’est apprécié de 27 % pour s’établir à 3 milliards
de dirhams.
WAFA GESTION
WAFA BOURSE
Avec une part de marché de 27 %, Wafa Gestion est
la première société de gestion d’actifs au Maroc. Le
montant global des actifs sous gestion s’est établi,
fin 2013, à 66,3 milliards de dirhams. L’année a
été marquée par trois distinctions :
• l’attribution de la note « AAAmmf (mar) » au fonds
monétaire « Attijari Monétaire Jour » par l’agence
de notation financière Fitch Ratings, meilleure
note sur l’échelle de notation. Cette appréciation
indique une capacité extrêmement forte de cet
OPCVM à préserver le capital et à maintenir la
liquidité en limitant les risques de crédit, de
marché et de liquidité sur le marché marocain ;
• la confirmation par l’agence Fitch Ratings de la note
Asset Manager Nationale, « Highest Standards »
(mar), pour les activités de gestion d’actifs ;
• le prix « Best Investment Management Company »,
décerné à Wafa Gestion par le magazine financier
de référence World Finance.
Wafa Bourse, filiale spécialisée dans la bourse
en ligne, a poursuivi en 2013 sa stratégie de
développement à travers l’adaptation de son
offre tarifaire et la mise en place de nouveaux
services. Sa part du marché de la bourse en
ligne s’est établie à 31 %. Le site a continué
d’évoluer avec le rajout d’un espace « Messagerie »
permettant aux clients de suivre leurs comptes.
Du côté des produits, Wafa Bourse a procédé à
l’élargissement de son référentiel d’OPCVM en
y incluant le fonds contractuel « Attijari Gold »,
1er OPCVM au Maroc qui réplique la performance
de l’or.
Sur le segment « retail », Wafa Bourse a confirmé
son leadership en se positionnant, à l’occasion
de l’introduction en bourse de la société JLEC,
comme 1ère société de bourse en termes de
collecte d’ordres sur la tranche II, réservée aux
souscriptions inférieures à 250 000 dirhams.
66,3 MRDS de MAD
31 % de part
d’actifs sous gestion
27 % de part de marché
38
de marché
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
1 329 MRDS de MAD
252 MRDS de MAD
38 MRDS de MAD
95 991 contrats matières premières
ATTIJARI INTERMÉDIATION
CUSTODY
Au terme de l’année 2013, Attijari Intermédiation
a généré un volume global de
30,3 milliards de dirhams,
dont 21,8 milliards sur le
compartiment Central Actions
(+ 0,4 %). Malgré la contraction
des volumes sur le marché
central, Attijari Intermédiation
a atteint une part de marché
de 29,7 % (-1,9 point).
En 2013, Attijari Intermédiation a réalisé un
chiffre d’affaires de 34,8 millions de dirhams,
en hausse de 24 %. Le résultat net s’est établi à
17,4 millions de dirhams. Attijari Intermédiation
a accompagné le nouveau positionnement de la
Bourse de Casablanca en œuvrant à renforcer la
visibilité du marché financier marocain, notamment
à travers les publications de l’équipe Analyse
& Recherche. En 2013, les publications ont
concerné les marchés obligataire et monétaire,
la prime de risque marché Actions, l’or en tant
qu’actif à forte valeur ajoutée, la Loi de Finance
2014 et ATI, Indice de Confiance des Investisseurs
en Bourse.
Avec une part de marché de 33 %, Attijariwafa bank
confirme son leadership sur les activités de
conservation et de dépositaire. Se basant sur
un large réseau de dépositaires, l’activité Global
Custody accompagne les investisseurs locaux et
étrangers dans leurs opérations sur les marchés
étrangers.
L’année 2013 a connu la poursuite du développement
des activités de Local Custody en Afrique, à travers
une offre de services sur le marché tunisien et à
travers les zones UEMOA et CEMAC.
de volume de change global
de volume de dérivés de change
30,3 MRDS de MAD
de volume d’intermédiation
29,7 % de part de marché sur
le compartiment Central Actions
de volume sur le marché obligataire
429,5 MRDS de MAD d’encours
d’actifs en conservation
33 % de part de marché
Attijariwafa bank contribue à l’essor de la
place boursière de Casablanca
Actionnaire historique de la Société de la Bourse des
Valeurs de Casablanca, Attijariwafa bank est aussi le
1er contributeur de l’activité de cette place avec une
participation aux opérations majeures d’introduction en
bourse et une part de marché de 31 % sur le compartiment
Central Actions. Fortement représenté dans les organes de
décision, le Groupe est donc légitime pour accompagner
la place de Casablanca dans son développement et pour
l’aider à accomplir ses principales missions de financement
de l’économie, de maintien du niveau des liquidités et
de valorisation de ses actifs. Dans ce cadre, par l’apport
de ses moyens humains, de ses compétences et de son
expertise, Attijariwafa bank participe activement à deux
chantiers phares liés aux RH et à l’informatique. Le
Groupe est également membre du Comité Technologie.
Rapport annuel 2013
39
Chapitre 3
BANQUE DE DÉTAIL
Particuliers & Professionnels
P
oursuivant sa démarche de proximité envers sa clientèle de Particuliers
& Professionnels, Attijariwafa bank a ouvert 256 agences en 2013,
portant le réseau à 2 215 agences. L’année s’est soldée par une croissance
satisfaisante grâce à une innovation continue, des efforts constants pour la
bancarisation et de multiples actions de marketing ciblées.
UR’ L
LA CARTE WAJDA PO
US
ELLE A TOUT POUR VO
!
IRE
DU
SÉ
2 215
ite
atu
Gr
rs
ma
en
HARGEA
CARTE PRÉPAYÉE REC
SANS CONDITIONS
agences au Maroc
dont 1 129 agences Wafacash
BLE
a. Agréée en qualité
Moulay Youssef, Casablanc et complété - RC 333.
- Siège social : 2, boulevard
tel que modifié
de 2 012 430 860 DH
du 22 décembre 2003
anonyme au capital
privatisation n° 2269-03
Attijariwafa bank société
des finances et de la
par arrêté du ministre
d’établissement de crédit
m
www.attijariwafabank.co
Attijariwafa bank a poursuivi sa stratégie d’innovation
avec le lancement d’une nouvelle gamme de cartes
prépayées et rechargeables, sous le nom de Wajda.
Nominatives ou anonymes, ces cartes permettent
à des titulaires de comptes Attijariwafa bank de
mettre de l’argent à la disposition de personnes
bancarisées ou non, encourageant ainsi l’épargne et
une meilleure gestion de budget. Elles permettent
également aux bénéficiaires d’effectuer des
opérations de retraits et achats. Pour répondre
aux besoins des différents segments de clientèle,
cinq cartes spécifiques ont été développées en sus
de la version standard : Wajda Ambition pour les
étudiants, Wajda Ma-Kart pour les adolescents,
Wajda Kado à offrir, Wajda Pour’L à destination
de la clientèle féminine et Wajda Bila Houdoud
pour les MRE.
d
Bila Houdou
5311
40
EXPIRE
À FIN
07/15
256
nouvelles agences
dont 176 agences Wafacash
CARTE WAJDA : ATTIJARIWAFA BANK RÉCOMPENSÉE
POUR SON INCLUSION FINANCIÈRE
Innovation du groupe Attijariwafa bank, la carte Wajda
a reçu en 2013 le prix « Best Card Acquisition and Usage
Campaign », lors de la 8e édition du Forum Africain des
Métiers et Technologies de la Carte, en mai 2013. Cette
distinction récompense chaque année une institution
financière ou un produit financier pour sa pratique
inclusive en faveur de populations peu ou pas bancarisées.
Son offre et la large variété de sa cible ont séduit le
jury. Conforme aux meilleurs standards de qualité et
de transparence, la campagne de communication de la
carte Wajda a également été distinguée.
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
BANk
HoppINg
Agence S
7J/7
DÉP
OS
VER EZ VOS C
SEM
ENT HÈQUES
S EN
TOU ET FAITE
TE S
IMPl S VOS
ICIT
É
OUVERTE
21H
UDI : 10HCHE AU JE 10H-21H30
DU DIMAN
MEDI :
SA
ET
DI
VENDRE
Accéd
banca ez à ces
se
ires
et gag rvices su
rn
nez d
u tem os guich
ets au
ps
tomat
iques
Atti jari
d’établi wafa ban
ssem
k
ent de soc iété
ano
créd
it par nym e
au
arrê
té du cap ital
ministre de 2
des fina035 272
nces 260 DH
et de
la priv Sièg e soc
atisatio
ial
n n° : 2, bou
2269-03 leva
du 22 rd Mou lay
décemb
You
re 200 sse f, Cas
3 tel
abla
que
mod nca . Agr
ifié et
éée
en
com
plété qua lité
- RC
333.
ww w.a
ttij ari
wa fab
an k.c
om
L’outil Borj CRM constitue un levier important pour
le développement de la relation client, permettant
ainsi une connaissance fine de la clientèle, une
amélioration de la proactivité commerciale et
de la qualité de service. En 2013, un dispositif
soutenu de campagnes marketing a été déployé
en direction des Particuliers & Professionnels
en s’appuyant sur l’outil Borj CRM. Il s’est agi
de générer des occasions de contact pour les
commerciaux afin de consolider la relation client.
Borj CRM a également permis le lancement
d’actions visant à conclure des ventes initiées
par le Centre de Relation Client.
Concernant le réseau, Attijariwafa bank a poursuivi
le développement de son concept « Shopping bank »
dans les centres commerciaux du pays. Au cœur
des galeries marchandes et avec des horaires
d’ouverture étendus, ce concept d’agence apporte
un service continu à la clientèle de chalands 7j/7
dans des espaces modernes et fonctionnels,
équipés de libre service bancaire. La banque
dispose aujourd’hui d’une dizaine d’espaces
« Shopping bank » dont 3 ouverts en 2013, à
« Anfa Place » (Casablanca), « Marjane Taza » et
« Marjane Meknès ».
O’MALL
U MOROCC
AUSSÉE D
E-CH
AU REZ-D
com
en qualité
a. Agréée
ariwafabank.
- Rc 333.
casablanc
www.attij
et complété
ay Youssef,
vard Moul
que modifié
l : 2, boule décembre 2003 tel
- Siège socia
du 22
430 860 DH tisation n° 2269-03
de 2 012
priva
au capital
ces et de la
té anonyme
tre des finan
a bank socié t par arrêté du minis
riwaf
Attija
ment de crédi
d’établisse
Sur le terrain, Attijariwafa bank a confirmé
son positionnement stratégique en direction
des jeunes. Le Groupe a ainsi développé un
partenariat avec le Forum International de l’Etudiant
à Casablanca, Tanger, Marrakech et Fès. Dans
ce cadre, plusieurs animations au sein d’écoles
supérieures et d’universités du secteur public et
privé ont été réalisées avec succès. Le segment
des fonctionnaires a également bénéficié d’actions
sur le terrain telles que des séances d’animation
dans des lieux de rassemblement ciblés : centres
de formation, administrations, clubs.
Rapport annuel 2013
41
Chapitre 3
BANQUE DE DÉTAIL
Immigrant Banking
L
eader sur le marché de l’Immigrant Banking, Attijariwafa bank continue de
favoriser la proximité, la qualité de service et les liens entre les communautés
et leur pays d’origine. Le Groupe poursuit de manière continue l’extension du
réseau et le développement de nouveaux produits et partenariats au service des
Africains Résidant à l’Étranger. Il contribue également de manière structurelle
au développement des échanges commerciaux entre l’Europe, le Maghreb et
l’Afrique francophone.
Réseau Europe
En Europe, le Groupe compte 73 agences dans
7 pays (France, Allemagne, Belgique, Pays-Bas,
Italie, Angleterre et Espagne) dont 4 agences
ouvertes en 2013 et 15 agences CBIP (la Compagnie
de Banques Internationales de Paris, filiale de
CBAO) absorbées fin 2013 par Attijariwafa bank
Europe suite à la fusion des deux filiales. Les
pays européens de non présence sont également
couverts grâce à un réseau de partenaires.
Du côté des performances, les transferts
d’Attijariwafa bank Europe vers le Maroc ont réalisé
une hausse de 9 %, soit 6 points de plus par rapport
à 2012, en dépit d’un contexte de léger recul du
marché des transferts de la diaspora marocaine
(-0,9 %). Les transferts de l’Europe vers le réseau
d’Attijariwafa bank au Maroc ont également très
bien progressé avec une croissance de 10%.
7 pays de présence en Europe
73 agences
13 200 nouveaux clients (+21 %)
+4 % de dépôts
+9 % de transferts vers le Maroc
42
J’ai c
h
facil oisi Tra
n
i
d’ar Ter Mes s’Med po
Tr
g
u
vers enT de l ansfer r
Ts
a fr
le M
a
aroc
nce
PLE
SERVICE SIM
ET RAPIDE
TRANSF
ERT SÉC
URISÉ
TARI
F AV
ANTA
gEU
x
DISP
O
BUR NIBLE
EAU
D
DE ANS V
POST
O
E EN TRE
FRA
NCE
Attija
Attija
riwaf
du 22riwafaabank
bank
2003
socié
socié
teldéce
anon
La Banq quembre
modi2003tétéanon
yme
yme
ue Posta fié et comp
tel
auau
capit
capit
le - Socié que
modifié
lété
al al
de 2 2
012035
et compde
té Anon - RC
333.
yme à
lété - 430272
860 DH
RC 333.260
Direc
DH
- Siège
- Siège
toire
sociasocia
et Cons
l : 2, lboule
eil de
: 2, boule
Surve
vard Moul
vard
illanc
Mou
e au capit
ay
Youss
lay Yous
ef, Casa
al de
sef,blanc
3 185
Casa
734 830
a.blanc
Agréa.éeAgré
€ Siège
en quali
ée en
social
té quali
d’étaté
: 115
blisse
d’éta
rue de
ment
blisse
Sèvre
dement
s 7527
créditde
5 Paris
par
crédi
arrêt
té
CEDE
par
duarrêt
x 06.
minis
étre
dudes
RCS Paris
minis
finan
treces
421 100
desetfinan
645. Code
de la
ces
priva
et de
APE 6419
tisati
laon
priva
n° 2269
Z.
tisati
on n°
-03
du 2269
22 déce
-03
mbre
Attijariwafa bank Europe a continué d’étoffer sa
gamme de produits et de services pour toujours
mieux servir sa clientèle. En 2013, Trans’Pack,
un ensemble complet de moyens de transfert, a
été mis à la disposition des clients en France. Il
permet un transfert rapide et en toute sécurité
des fonds vers le Maroc ou la Tunisie. Toujours
en France, le partenariat Silat’Wasl qui lie
Attijariwafa bank Europe à La Banque Postale
sur le produit Trans’Med, a pris toute son ampleur
en 2013 grâce au renforcement des dispositifs
d’animation et un vaste plan média.
Après la France et la Belgique, la succursale
espagnole d’Attijariwafa bank Europe a lancé
une carte de paiement et de retrait internationale,
intitulée Carte Tawassoul MasterCard. De même,
la solution d’assistance rapatriement de corps
vers le Maroc Injad Sans Frontières est désormais
disponible aux clients espagnols et italiens.
En Italie, le service MAV vient également enrichir
la gamme des produits de transfert. La clientèle
italienne peut dorénavant transférer son argent
vers le Maroc avec plus de facilité, sans pour autant
avoir une agence Attijariwafa bank à proximité.
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Sur le modèle de l’activité relais actuellement
opérée pour le Maroc, Attijariwafa bank Europe
permet à présent aux clients tunisiens résidant
en Allemagne de disposer d’informations sur les
produits proposés par Attijari bank Tunisie.
Aux Pays-Bas, la clientèle a désormais la possibilité
de transférer de l’argent vers le Maroc depuis sa
banque hollandaise grâce au service Trans’Contant.
Réseau Maroc
AL FARHA BILA HOUDOUD
Attijariwafa bank a accompagné en 2013 les Marocains
Résidant à l’Étranger tout au long de leur séjour estival
au Maroc à travers la nouvelle campagne Al Farha Bila
Houdoud, créant un lien émotionnel fort autour du
concept de la joie. Un dispositif d’envergure a ainsi été
mis en place pour rendre agréables les vacances de nos
compatriotes au Maroc. Il a été déployé au niveau des
ports, des aéroports, des hypermarchés Marjane et des
stations Afriquia, équipées pour l’occasion de bureaux
de change mobile.
660 000 clients MRE
47 000 nouveaux clients (+8%)
ZIDOU ÂLA L’FARHA, ARRAHA
+8 % de dépôts
www.attijariwafabank.com
Attijariwafa bank société anonyme au capital de 2 012 430 860 DH - Siège social : 2, boulevard Moulay Youssef, Casablanca. Agréée en qualité
d’établissement de crédit par arrêté du ministre des finances et de la privatisation n° 2269-03 du 22 décembre 2003 tel que modifié et complété - RC 333.
+10 % de transferts vers le Maroc
ant à
Marocains résid
l’étranger
Envie de deveniroc?
ar
op
pr riétaire au m
A Houdoud
miFTAH biljus
qu’à 100%
Financement
20 ans
Durée jusqu’à
nca.
Youssef, Casabla
boulevard Moulay
22 décembre
- Siège social : 2,
tion n° 2269-03 du
035 272 260 DH
et de la privatisa
e au capital de 2
société anonym
du ministre des finances
Attijariwafa bank
de crédit par arrêté
BCMAFRPP d’établissement
t - 75009 Paris Swift
333.
Agréée en qualité
et complété - RC
social : 6, rue Chaucha
modifié
Siège
€.
que
tel
180,00
2003
de 46 640
Europe - S.A au capital - N° TVA : FR 47 485 031 00244
Attijariwafa bank
19Z
181 - Code APE 64
RCS PARIS 485 031
k.com
www.attijariwafaban
Rapport annuel 2013
43
Chapitre 3
BANQUE DE DÉTAIL
PME – TPE
L
es TPME (Très Petites, Petites et Moyennes Entreprises) occupent une
place majeure dans la stratégie d’Attijariwafa bank. Consciente de leur
rôle dans la création d’emploi et la croissance économique, la banque dédie à
ces entreprises un dispositif innovant et adapté en vue de les accompagner de
manière volontariste dans toutes les phases de leur cycle de vie.
RENFORCER
LA COMPÉTITIVIT
É
DES PME
PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES
En 2013, Attijariwafa bank a renforcé son leadership
sur le marché de la PME. 2 000 nouvelles PME
ont ainsi rejoint Attijariwafa bank qui a élargi son
réseau de 4 nouvelles succursales entreprises à
Tanger, Casablanca, Marrakech et Fès. Le nombre
de produits acquis par la clientèle a connu un
record avec une croissance de 28 %.
Partenaire de premier plan du programme Imtiaz
initié par l’ANPME, le groupe Attijariwafa bank s’est
de nouveau distingué cette année comme leader
et premier contributeur de ce programme national
d’appui aux Petites et Moyennes Entreprises. Les
entreprises clientes d’Attijariwafa bank ont ainsi
représenté plus du tiers des dossiers retenus.
Sur le plan de l’innovation, une nouvelle version
du Pack PME a été mise en place. Ainsi, trois
nouveaux modules de cash management et
export ont enrichi le Pack en vue de répondre de
manière plus spécifique aux besoins des clients.
Par ailleurs, la plateforme Web « Simulator » a
été lancée, fournissant une information exhaustive
sur le plan juridique, fiscal, comptable, douanier,
mais aussi financier et réglementaire afin de mieux
accompagner les entreprises dans leur gestion.
Enfin, la Carte Massarif a été créée pour permettre
aux entreprises de rationaliser la gestion des frais
professionnels de leurs collaborateurs aussi bien
au Maroc qu’à l’Étranger.
44
2 000
nouveaux clients
+ 28 %
de produits vendus
ATTIJARIWAFA BAN
K
1eR PARTeNAIRe
DU PRogRAmme
ImTIAz
Attijariwafa bank
société anonyme
au capital de 2 035
d’établissement de
272 260 DH - Siège
crédit par arrêté du
social : 2, boulevard
ministre des finances
Moulay
et de la privatisation
n° 2269-03 du 22 décembre Youssef, Casablanca. Agréée
en qualité
2003 tel que modifié
et complété - RC 333.
42 centres d’affaires et succursales
entreprises
L’activité terrain fait également partie de la
stratégie de proximité d’Attijariwafa bank. Six
régions du réseau ont ainsi bénéficié d’une
vaste tournée avec pour objectif de mettre en
évidence l’offre dédiée de la banque en termes
d’appui au développement et à la modernisation
des entreprises. Attijariwafa bank a également
participé à plusieurs salons importants (SIAM,
Halieutis, Gulf Invest) et sponsorisé des événements
majeurs tels que la 3e édition de GulfInvest et le
Congrès des femmes chefs d’entreprises. Enfin,
un séminaire sur une journée a été organisé
pour les collaborateurs des centres d’affaires
afin de débattre d’une nouvelle démarche pour
une meilleure efficacité commerciale. L’objectif
est de lisser les performances dans le temps
par une approche qui exploite la totalité du fonds
de commerce.
www.attijariwafa
bank.com
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Les femmes
donner vie
rêvent aussi de
rise
ep
tr
à leur en
RASMALI PR
EMIER
TRèS PETITEs entreprises
Attijariwafa bank a continué à consolider sa
position auprès des Très Petites Entreprises
(TPE). Plusieurs dizaines de milliers de nouvelles
TPE ont été recrutées en 2013. Leurs dépôts
et leur équipement, notamment en termes de
bancassurance ont poursuivi leur croissance.
Quatre nouveaux produits ont émaillé l’année :
l’offre de financement Rasmali Pour’L adossée à
la garantie de la CCG et dédiée aux femmes chefs
d’entreprises ainsi que la Carte haut de gamme
Rasmali Premier. À cela s’ajoutent les solutions
Découvert Rasmali et Rasmali Campagnes, venues
compléter l’offre crédit.
Sur le terrain, des actions de communication ont
été menées tout au long de l’année avec notamment
la tournée régionale, qui a permis la présentation
des différents mécanismes de la CCG ainsi que
des outils et programmes de l’ANPME. En sus
de ces actions, des opérations de proximité avec
les différents prescripteurs ont été déployées à
travers notamment une collaboration directe et
opérationnelle avec les Chambres de commerce
et d’artisanat ainsi que les différentes fédérations.
our’L
RASMALI PENT DÉDIÉ AUX FEMMES
LE FINANCEM
e femm e sur
bien plus d’un ali Pour’L,
e. Pour tant,
Avec Rasm
par une femm
-être vous ?
eur d’un
dix est créée
e c’est peut
prise à haut
entre prise sur
. Cette femm
de votre entre
Au Maro c, une r sa propre entreprise
la créa tion
crée
en finan çant
rêve
dix rêve de
votre
bank réali se
itez plus!
Attija riwa fa
ms. Alors, n’hés
million de dirha
ank.com
afab
www.attijariw
qualité
. Agréée en
ef, Casablanca
Moulay Youss complété - RC 333.
: 2, boulevard
ié et
DH - Siège social bre 2003 tel que modif
2 035 272 260
03 du 22 décem
au capital de
é anonyme
isation n° 2269bank sociét
et de la privat
Attijariwafa
des finances
tre
minis
par arrêté du
d’établissem
ent de crédit
ATTIJARIWAFA BANK CRÉE LES CENTRES TPE
Il y a dix ans, Attijariwafa bank innovait en créant
des centres d’affaires dédiés à la PME. Aujourd’hui,
la banque met les TPE à l’honneur. Dans le cadre
de son orientation renforcée en direction de ce
segment, Attijariwafa bank a mis en place des
centres d’expertise TPE. Dotés d’une force de
vente dédiée, les Centres TPE constituent une
véritable innovation dans le secteur bancaire. Ils
sont près de 100 centres à mettre à la disposition
de la clientèle TPE une expertise unique portée
par des experts aux compétences techniques,
commerciales et relationnelles pointues.
Avec pour mission d’apporter des réponses
adéquates aux besoins spécifiques de ce segment
de clientèle, les Centres TPE privilégient la
proximité et proposent une approche commerciale
globale incluant besoins privés et professionnels.
Cette centaine de centres TPE vient en renfort
des 1 086 agences du réseau, en mettant à profit
leur expertise sur cette cible spécifique.
Rapport annuel 2013
45
Chapitre 3
BANQUE DE DÉTAIL
Banque PRIVée groupe
L
eader sur le marché de la Banque Privée, Attijariwafa bank a développé une
expertise et un savoir-faire de pointe dans le conseil en gestion de patrimoine
et en investissement d’une part, et dans le conseil juridique et fiscal d’autre part.
Diversifiés et portés par une politique innovante, les produits de placement et
d’investissement sont en phase avec les meilleures pratiques internationales.
En 2013, la Banque Privée a vu son organisation refondue et optimisée.
UNE CONFÉRENCE ANIMÉE PAR EMMANUEL TODD
Sous le thème « Les organisations familiales, clés de
compréhension du monde de demain », la dernière
conférence du cycle des « Rendez-vous du Patrimoine » a
été organisée en décembre 2013 et animée par Emmanuel
Todd, anthropologue, démographe, sociologue et essayiste
de renom. Cette conférence s'est basée sur ses travaux
de près de 40 ans sur « Les systèmes familiaux », qui
jouent un rôle déterminant dans l’histoire et la constitution
des idéologies religieuses et politiques. « Ce sont là
des sujets qui nous importent et nous interpellent en
tant qu’individus, en tant que familles et en tant que
sociétés à la recherche du bon dosage entre la tradition
des racines et la modernité des aspirations », a indiqué
Mme Noufissa Kessar, Directeur Exécutif Banque Privée
Groupe dans son discours d’introduction.
46
Pour capitaliser sur ses acquis et mieux cerner
les besoins et les attentes de la clientèle, la
structure commerciale de la Banque Privée a
été réorganisée en 2013 en quatre principaux
segments : Family Office, Privé, Patrimonial
et Banque personnelle. Une nouvelle fonction
transverse de « Non-résidents » a par ailleurs
été créée. Les solutions patrimoniales proposées
aux clients sont planifiées et mises en œuvre
avec l’appui technique et l’expertise de l’équipe
ingénierie patrimoniale.
Appuyée par les entités supports destinées à
améliorer l’efficacité commerciale et opérationnelle,
la nouvelle organisation de la Banque Privée assure
la couverture régionale de l’ensemble du territoire.
La Banque Privée d’Attijariwafa bank a poursuivi, en
2013, son cycle des « Rendez-vous du Patrimoine ».
Ces rendez-vous ont porté sur des thématiques
sociétales liées au patrimoine. Des rencontres
avec les clients du Groupe et des professionnels
de renom ont ainsi été organisées tout au long
de l’année à travers l’ensemble des régions du
Maroc. Elles ont concerné la fiscalité, la prévoyance
santé ou encore la planification patrimoniale ainsi
que d’autres sujets de réflexion contemporaine.
Par cette initiative originale, Attijariwafa bank
vient contribuer à la diffusion des savoirs et des
connaissances d’ordres culturel et scientifique
et favoriser le débat intellectuel.
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Banque multicanal
D
• dépôt d’espèces ;
• remise de chèques* ;
• change* ;
• paiement de factures télécoms et recharge
mobile ;
• virement compte à compte ;
• commande de chéquier ;
• édition de RIB ;
• changement du code PIN de la carte bancaire ;
• mise à disposition d’espèces ;
• recharge des cartes prépayées.
Le service changement du code PIN de la carte
bancaire au niveau des GAB a été lancé en 2013,
de même que la mise à disposition d’espèces pour
les clients et les non clients à travers le produit
Cash Express Automatic. Attijariwafa bank a été
pionnier dans cette mise à disposition d’espèces
de GAB à GAB. Le lancement de la carte prépayée
Wajda en 2013 a été accompagné de la possibilité
de recharge à travers les GAB.
1 106
guichets automatiques
*Prix d’une communicat
En 2013, le Centre de Relation Client a renforcé
son appui à la force de vente en enrichissant ses
interventions par des appels sortants.
Par ailleurs, le vaste dispositif de Guichets
Automatiques Bancaires (GAB) de la banque offre
aux clients de nombreux services sécurisés et
disponibles 24 h/24 et 7 j/7, à savoir :
ion locale
epuis quelques années, Attijariwafa bank s’est attachée à développer les
différents canaux alternatifs de distribution à travers la Banque Multicanal.
Celle-ci met à disposition des clients toute une gamme de services à travers le
canal téléphonique, Internet, les SMS et les Guichets Automatiques Bancaires.
ation client
centre de rel des doigts
t
Ma banque au bou
GUICHET AUTOMATIQUE BANCAIRE
Ma banque au bout des doigts
d’établissement
Agréée en qualité
333.
Moulay Youssef, Casablanca.
et complété - RC
tel que modifié
social : 2, boulevard
décembre 2003
272 260 DH - Siège
n° 2269-03 du 22
au capital de 2 035
la privatisation
société anonyme
finances et de
Attijariwafa bank
du ministre des
de crédit par arrêté
ank.com
www.attijariwafab
qualité d’établissement
Siège social : 2, boulevard Moulay Youssef, Casablanca. Agréée en
Attijariwafa bank société anonyme au capital de 2 035 272 260 DH - RC 333.
n° 2269-03 du 22 décembre 2003 tel que modifié et complété
de crédit par arrêté du ministre des finances et de la privatisation
05 22 58 88 88
GUICHET AUTOMATIQUE BANCAIRE
Ma banque au bout des doigts
Attijariwafa bank société anonyme au capital
de 2 035 272 260 DH - Siège social : 2, boulevard
Moulay Youssef, Casablanca. Agréée en qualité
de crédit par arrêté du ministre des finances
d’établissement
et de la privatisation n° 2269-03 du 22 décembre
2003 tel que modifié et complété - RC 333.
05 22 58 88 88
D’un point de vue organisationnel, l’année 2013
a connu la création d’une cellule d’animation et
de sensibilisation du réseau aux produits de la
Banque Multicanal. Ainsi, la banque a mis en
place une stratégie de conduite de changement
dans le but de permettre, à la fois, d’accompagner
les commerciaux dans la maîtrise des canaux et
de faire évoluer les comportements des clients
en les incitant à utiliser ces canaux pour leurs
opérations standards et privilégier les moments de
conseil et les opérations à fortes valeurs ajoutées
en agence. En définitive, les actions de la Banque
Multicanal pour l’année 2013 s’inscrivent dans une
démarche de fidélisation et de satisfaction clientèle
en accompagnant le réseau dans la réalisation
de ses objectifs commerciaux et l’établissement
d’une proximité relationnelle.
dont 99 mis en place en 2013
(*) une partie des GAB
Rapport annuel 2013
47
Chapitre 3
Sociétés de Financement Spécialisées
L
es Sociétés de Financement Spécialisées ont consolidé leur position
de leader sur leurs marchés respectifs tout en scellant les synergies
intra-Groupe en matière de revenus, de coûts, de savoir-faire et d’expertise.
Fortes de leurs atouts, les filiales spécialisées s’inscrivent totalement dans
la dynamique de développement du Groupe en Afrique et à l’International.
En 2013, deux filiales, Wafasalaf et Wafabail, se sont distinguées au titre de leur
coopération interne à l’occasion des Trophées de la Qualité Groupe.
12 % de contribution au PNB du
Groupe (2 147 millions de MAD)
11 % de contribution au Résultat
Net du Groupe (471 millions de MAD)
Plus de 330 agences en propre et
890 agences partenaires
Plus de 2 000 collaborateurs
Wafa Immobilier
Wafa Immobilier a davantage
renforcé son positionnement
de spécialiste du financement
du crédit logement et de la
promotion immobilière.
Elle a pu clôturer, conjointement avec le réseau
Attijariwafa bank, son exercice 2013 avec une
part de marché bancaire de 24,4 %. L’encours
acquéreurs a progressé de 9 % et celui de la
promotion immobilière de 6 %.
En 2013, Wafa Immobilier s’est vue décerner
le prix International Arch of Europe Award
« CATEGORIE OR » en marge de la 26e édition du
Congrès International de la Qualité à Francfort
en présence de nombreux décideurs de 52 pays.
Wafa Immobilier a été récompensée par ses pairs
pour les efforts consentis dans l’amélioration
continue de ses procédures managériales et
dans la qualité du service offert à ses clients et
partenaires.
48
Une campagne institutionnelle a été lancée en
2013 autour de l’accroche « La vision d’un expert,
pour donner vie à vos ambitions ». Elle met en
avant l’orientation et le soutien de Wafa Immobilier
apportés à ses clients pour leur faciliter l’accès
à la propriété.
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Pour plus de proximité, la filiale a pris part à la
caravane d’animation de la Direction Générale de
la Sûreté Nationale, qui a sillonné tout le Maroc,
en proposant sur place à ses fonctionnaires
les financements appropriés. Elle a assuré par
ailleurs une présence soutenue aux différents
salons immobiliers au Maroc et à l’Étranger dont
Montréal pour la première fois. Des évènements
sportifs culturels et sociaux ont été sponsorisés et
de multiples journées-débats ont été organisées
en coordination avec les grands opérateurs du
marché immobilier au Maroc.
40,2 MRDS de MAD
d’encours acquéreurs
6,8 MRDS de MAD
d’encours de promotion immobilière
19 000 dossiers de crédits
débloqués
Wafasalaf
Filiale spécialisée dans le crédit
à la consommation, Wafasalaf a
conforté, en 2013, sa position de
leader du secteur par une part de
marché de 26,7 % en production
et de 29,2 % en encours. Pour
accompagner l’essor du e-commerce au Maroc,
Wafasalaf maintient sa dynamique sur le web.
Le canal internet a ainsi participé à 5,4% de la
production du circuit court, soit une évolution de
40 % par rapport à 2012. Par ailleurs, Wafasalaf
maintient son rôle de précurseur dans les lignes de
métier de la Gestion Pour Compte et du Providing
et porte ainsi la gestion de 31 % de l’ensemble des
crédits à la consommation.
En 2013, les actions commerciales engagées
par Wafasalaf ont découlé d’une stratégie de
différenciation et de diversification qui place
le client/partenaire au centre de son activité.
Elle s’est vue à ce titre, décerner par le Groupe, le
Trophée Argent pour la « Meilleure Coopération ».
La mise à profit de la synergie Groupe à laquelle
s’ajoute la dynamique de recrutement a permis la
signature de 26 conventions et accords avec des
organismes de renom.
L’année a été marquée par ailleurs par l’implémentation d’une nouvelle segmentation
comportementale, permettant une meilleure
adéquation des services proposés aux attentes
du consommateur final.
La filiale se positionne également comme acteur
responsable qui s’investit pleinement dans
la dynamique économique et sociale du pays.
Plusieurs actions ont ainsi ponctué l’année 2013,
avec notamment des associations telles qu’Al Jisr
et Injaz Al Maghrib, impliquant les collaborateurs
soucieux de jouer pleinement leur rôle de
responsabilité sociale.
23,8 MRDS de MAD
d’encours global
10,4 MRDS de MAD
de production globale
44 agences commerciales
Rapport annuel 2013
49
Chapitre 3
Sociétés de Financement Spécialisées
Wafacash
42,8 MRDS de MAD
de flux traités
16,6 millions
de transactions
1 129 agences
Expert et leader du transfert d’argent
au Maroc, Wafacash propose également
des services innovants pour les
personnes non bancarisées à travers
un réseau dédié de 1 129 agences
dont 176 ouvertes en 2013.
En dépit d’un contexte difficile, les réalisations de
Wafacash demeurent favorables pour l’année 2013
avec un accroissement de +18 % à 42,8 milliards de
dirhams en 2013 des flux traités. Parallèlement, le
nombre de transactions s’est élevé à 16,6 millions,
en évolution de +23 % par rapport à 2012.
50
En termes de produits, l’activité de Wafacash a été
marquée en 2013 par le lancement du transfert
international Sigue et le lancement du service
Binga-Pay Cash, premier canal de paiement en
espèces sur Internet au Maroc. La filiale a opéré
le lancement de son site web en 2013 avec pour
vocation d’être une vitrine pour ses produits.
On y découvre toutes les fonctionnalités et les
avantages de chaque produit et service, ainsi que
l’engagement de la filiale dans différentes actions
sociales à travers le Royaume.
En 2013, Wafacash a continué à s’investir dans le
mécénat caritatif et a étendu son action sociale
en signant une convention de partenariat avec
l’association AMANI portant sur le parrainage de
10 enfants défavorisés afin de leur apporter un
soutien scolaire.
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Dar Assafaa
Dar Assafaa, première société
de financement marocaine
dédiée exclusivement au
financement alternatif, est une
filiale autonome du groupe
Attijariwafa bank.
Elle propose des formules de crédit se basant sur
la mourabaha à travers les produits Safaa-Immo
pour l’achat d’un bien immobilier, Safaa-Auto pour
l’achat d’un véhicule et Safaa-Tajhiz pour l’achat
d’un équipement, et ce, à l’adresse d’une clientèle
à la recherche de financements alternatifs.
En 2013, Dar Assafaa a signé deux conventions de
partenariat avec la Fondation Mohammadia des
œuvres sociales des magistrats et fonctionnaires de
la justice ainsi qu’avec la Fondation Mohammed VI
de promotion des œuvres sociales de l’éducationformation, permettant aux adhérents de financer
à des conditions avantageuses leurs projets
immobiliers.
Wafa Courtage
Filiale spécialisée dans le courtage
en assurances, Wafa Courtage
se positionne parmi les leaders
de son marché. Elle propose à
ses clients des produits compétitifs et avantageux,
négociés aux meilleures conditions de couverture
et de tarification, et les diligente en cas de sinistre
jusqu’à aboutissement.
En termes de performance globale, Wafa Courtage
a enregistré sur 2013 une progression de 34 % des
contrats gérés, drainant une prime en évolution de
13 % et générant une croissance des commissions
de plus de 23 %. Grâce à ces résultats, le cabinet a
confirmé sa volonté d’accompagner la stratégie de
développement du Groupe en matière d’assurances.
L’exercice 2013 a été marqué par le rattachement
effectif de la filiale au pôle Sociétés de Financement
Spécialisées, permettant d’optimiser davantage
les synergies avec le Groupe et ses filiales.
Rapport annuel 2013
51
Chapitre 3
Sociétés de Financement Spécialisées
Wafabail
En 2013, Wafabail, la filiale du Groupe
spécialisée dans le leasing, a consolidé
sa place de leader du crédit-bail et
confirmé son statut de locomotive du
marché du leasing au Maroc.
Alors que le marché affichait un fléchissement de
la production de l’ordre de 5,5 %, Wafabail réalisait
une progression de 1,7 % portant ainsi sa part dans
les financements leasing du marché à 29,5 %. En
termes d’encours, la part de marché de Wafabail
a été portée à 26,7 %.
Conformément à son plan de développement
stratégique 2010-2013, Wafabail a poursuivi le
renforcement de ses équipes pour d’une part
répondre à la demande de plus en plus pointue,
et d’autre part accompagner la stratégie de
développement commercial du segment des TPE.
À ce titre, Wafabail a financé les TPE marocaines
pour près de 600 millions de dirhams.
Parallèlement, Wafabail a maintenu en 2013
le déploiement de ses projets structurants qui
visent l’amélioration de l’efficacité opérationnelle
et le renforcement des synergies intra-Groupe.
C’est dans ce cadre qu’a été engagé un important
programme de partage d’expertise pour la mise
en place de l’activité leasing dans les filiales
subsahariennes du Groupe. La Société Ivoirienne
de Banque et SCB Cameroun, ont été les premières
à bénéficier de cette expertise.
En mars 2013, Wafabail a inauguré son nouveau
siège au 39, boulevard Moulay Youssef à Casablanca.
3,8 MRDS de MAD
de production totale
11,5 MRDS de MAD
d’encours financier
3 872 dossiers traités
Attijari Factoring
Leader dans son secteur avec
une part de marché de 42 %,
Attijari Factoring réalise des
opérations de factoring et
de confirming à travers une
gamme complète de services aux entreprises
opérant aussi bien au niveau du marché national
qu’international.
La gamme de services couvre la gestion, le suivi et
le recouvrement des comptes clients ainsi que le
financement des créances et la couverture à 100 %
du risque d’insolvabilité financière des débiteurs
marocains et étrangers.
Dans un marché factoring marqué par une croissance
estimée à 10 % en 2013 et par l’entrée en force de
nouveaux opérateurs, Attijari Factoring a connu
52
à l’instar des trois exercices précédents, une
progression significative de sa production hors
opérations spéciales de 29 %.
Cette croissance a été générée par les très bonnes
performances de l’activité factoring domestique
(+34 %) et de l’activité confirming (+22 %), ainsi que
par une forte reprise des opérations de factoring
à l’import (+34 %). Ces dernières ont bénéficié
d’un nombre croissant de contrats confiés par les
correspondants Factors Chain International, premier
réseau mondial de factoring. La production export
a pu croître de 5 %, malgré une baisse significative
de la demande des principaux donneurs d’ordres
étrangers et une forte détérioration du risque des
acheteurs étrangers.
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Nous changeons de siège,
pour encore mieux vous servir.
sme, d’écoute et de
a fait des valeurs de professionnali
Depuis sa création, Wafabail
meilleures conditions,
phie. Pour vous servir dans les
rigueur, le coeur de sa philoso
nouveau siège social.
son
dans
vant
doréna
lir
accueil
Wafabail aura le plaisir de vous
dédié.
vous et qui vous est entièrement
Un espace qui est pensé pour
AUX ESPACES WAFABAIL :
BIENVENUE DANS VOS NOUVE
Mazini - 20100 - Casablanca.
Youssef & rue Abdelkader El
39-41 angle boulevard Moulay
26 43 - 05 22 26 06 31
26 55 19 (LG) - FAX : 05 22 50
22
05
00
60
43
22
05
:
TÉL.
social : 39-41
capital de 150 000 000 DH. Siège
Wafabail - Société anonyme au
Casablanca.
& rue Abdelkader El Mazini, 20100
angle boulevard Moulay Youssef
du 19/06/1996. RC 35 763.
Agréée en vertu de l’arrêté n° 1220-96
Wafa lld
Filiale spécialisée dans la Location
Longue Durée, Wafa LLD compte
parmi sa clientèle les plus grandes
administrations publiques et les
plus grands clients Corporate
avec le gain de 40 % des appels d’offres de la
place et un taux de fidélisation de 77 %. Sa part
de marché représente prés de 20 % du secteur
d’activité en 2013.
Entreprise socialement responsable, Wafa LLD
a renouvelé son partenariat avec la Fondation
Mjid pour la jeunesse et le développement et a
sponsorisé le Festival des musiques sacrées de Fès
ainsi que le Festival Mawazine. Tout récemment,
Wafa LLD a lancé l’application mobile Wafa VO,
destinée à la vente de ses voitures d’occasion.
30 millions de MAD de résultat
net (+145 %)
56 % de RoE (+20 pts)
Rapport annuel 2013
53
Chapitre 3
WAFA ASSURANCE
E
n 2013, Wafa Assurance consolide sa position de n° 1 de l’industrie de
l’assurance au Maroc avec 21,5 % de part de marché. Le chiffre d’affaires
évolue de 0,2 %, dépassant les 5,7 milliards de dirhams. De son côté, le résultat
net progresse de 6,5 %. Cette évolution est le fruit de l’activité de plusieurs
branches.
• La branche Non-Vie affiche une croissance du
chiffre d’affaires de 7,8 % à 2,9 milliards de dirhams
et une croissance du résultat net de 8 %. Cette
croissance résulte des bonnes performances
enregistrées sur les marchés de l’Entreprise et
de l’Automobile.
• La branche Vie enregistre un repli de 6,7 % en
2013 à 2,8 milliards de dirhams, en raison de
l’activité Épargne qui marque le pas dans un
contexte de liquidités du système bancaire qui
reste tendu. Le résultat net est toutefois en très
bonne croissance, avec une progression de 9,4 %.
Grâce à ces bonnes performances globales, le
bénéfice net progresse de 6,5 % pour atteindre
780 millions de dirhams.
5,7 MRDS de MAD
de Chiffre d’Affaires
2,8 MRDS de MAD de Primes Vie
2,9 MRDS de MAD de Primes
non Vie
Wafa Assurance partenaire de référence de
l’automobile
Wafa Assurance a sponsorisé en 2013 trois manifestations
majeures autour du secteur automobile :
• le Grand prix de Marrakech - WTCC
• la 1re édition du Gentlemen Drivers Magazine Awards
• les Trophées de l’Automobile
54
En 2013, le maillage du réseau s’est encore renforcé,
avec 23 nouveaux points de vente, soit un total
de 223 agents et bureaux directs. Le nombre de
courtiers partenaires est resté inchangé, à 172.
L’année a été marquée par le lancement de la
communauté Fam’otop, plateforme de communication
qui rassemble les femmes conductrices autour
du produit Fam’oto.
Le concept vise à créer des outils aussi bien
d’information que d’échange entre ces femmes
et à développer une relation de proximité entre
Wafa Assurance et ses clientes, actuelles et
potentielles.
D’autre part, la première application mobile au
Maroc en arabe et en français, My Wafa, a été
lancée en 2013. Il s’agit d’une application riche en
fonctionnalités, permettant la géolocalisation des
agences Wafa Assurance, de contacter l’assistance
en cas d’accident ou de panne, d’acquérir les
bons réflexes de prévention et d’avoir accès à une
panoplie de services d’urgences.
Par ailleurs et dans le cadre
de la stratégie d’extension de
Wafa Assurance en Afrique, l’exercice
2013 a connu le lancement effectif
d’Attijari Assurance en Tunisie, née
d’un partenariat entre Attijari bank
et Wafa Assurance. Cette jointventure a pour objectif d’élargir
la palette des services financiers
offerts à la clientèle d’Attijari bank
Tunisie en proposant à ses clients
des produits d’assurance vie
permettant de répondre aux
besoins d’épargne à long terme
et de prévoyance décès.
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
BANQUE DE DÉTAIL À L’INTERNATIONAL
Part de marché
au Maroc 1
Résultat net en millions de MAD
Nombre
de pays africains
de présence
(hors Maroc)
21.6 %
22.6 %
25.0 %
25.4 %
25.6 %
25.6 %
25.8 %
26.0 %
26.4 %
26.3 %
0
2
2
3
5
8
10
11
11
13
63,0
62,1
RN Maroc
22 000
20 000
18 000
16 000
14 000
12 000
10 000
8 000
6 000
4 000
2 000
0
78,5
RN Internationnal
Capitalisation boursière
Attijariwafa bank au 31/12/2013
52,1
59,4
49,7
44,4
18,3
5,114
2004
23,9
5,637
2005
67,6
10,967
14,667
15,882
17,049
17,877
13,255
7,415
8,793
7 %
9 %
14 %
15 %
22 %
24 %
25 %
26 %
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
90
80
70
60
50
40
30
20
10
0
Capitalisation boursière en MRDS de MAD
Une stratégie de développement
à l’international réussie
(1) Part de marché crédits
2004
2005
2007
2008
2009
2010
Avril-08
- Acquisition de 79 % de CBAO
Sénégal par Attijariwafa bank,
ONA / SNI
- D é b u t d e l a p ré s e n ce
d’Attijariwafa bank en Guinée
Bissau suite à l’acquisition
de CBAO
Décembre-04
- Fusion entre la
BCM et Wafabank
Septembre-05
- Octroi d’un agrément bancaire au Sénégal
Novembre-05
- Acquisition de 54 % dans la Banque du
Sud en Tunisie en consortium entre
Attijariwafa bank et Grupo Santander,
donnant naissance à Attijari bank Tunisie
- Création d’Attijariwafa bank Europe
Novembre-08
- Acquisition de 51 % de la Banque
Internationale pour le Mali
Décembre-08
- Fusion entre Attijari bank
Sénégal et CBAO
2013
2011
Mai-11
- Acquisition de 51 % de la
Société Commerciale de
Banque Cameroun
Décembre-10
- Acquisition par un consortium formé
par Attijariwafa bank (67 %) et Groupe
Banque Populaire (33 %) de 80 % de
BNP Paribas Mauritanie, qui devient
alors Attijari bank Mauritanie
- Lancement des activités bancaires
au Burkina Faso
Septembre-13
Janvier-07
- Acquisition de 67 % de
la Banque SénégaloTunisienne suivie par la
fusion avec Attijariwafa bank
Sénégal
Juillet-07
-O ctroi d’un agrément
bancaire en Lybie
Septembre, Décembre-09
- Acquisition du Crédit du Congo et
de l’Union Gabonaise de Banque
(2 filiales du Crédit Agricole)
- Acquisition de la Société Ivoirienne
de Banque et du Crédit du Sénégal
(2 fililales du Crédit Agricole)
- Acquisition de 55 %
de BIA-Togo par
Attijariwafa bank
Novembre-13
- Inauguration de
CBAO Niger
Rapport annuel 2013
55
Chapitre 3
BANQUE DE DÉTAIL À L’INTERNATIONAL
V
éritable interface entre les filiales africaines et les différentes lignes de
métiers et entités spécialisées du Groupe, la Banque de Détail à l’International
déploie des actions visant à :
• accompagner la mise à niveau et l’appropriation progressive par les filiales des différents standards
organisationnels, de gestion et de gouvernance, qui sont en vigueur au niveau de la maison-mère
• contribuer à l’amélioration continue des performances commerciales des filiales en mettant la
clientèle – tous segments et marchés confondus – au centre de ses actions et initiatives.
Deux pôles d’activité de la BDI travaillent de manière concertée avec le management des différentes
filiales.
Pôle Développement
Les principales missions de ce pôle s’articulent
autour de trois entités :
• « Développement des grands comptes » à travers
la mise sous gestion et le suivi rapproché, dans le
cadre d’une approche « coverage » d’un portefeuille
de clients « Corporate » via un interlocuteur dédié
auprès de la maison-mère.
• « Distribution, Produits et Marchés » dont le rôle
consiste à optimiser les approches de distribution,
d’animation, d’offre Produits et de pilotage de
l’activité commerciale, en capitalisant sur les
bonnes pratiques de la maison-mère et les leviers
de synergie entre les différentes entités du Groupe
(lignes de métiers, filiales spécialisées et filiales
BDI), tout en respectant les spécificités locales
de chaque filiale.
• « Suivi des deals et opportunités de business » qui
joue un rôle d’accueil, de conseil et d’orientation
des opérateurs économiques, toutes nationalités
confondues, dans une logique Sud-Sud ou Nord-Sud,
qui envisagent de réaliser des investissements,
de nouer des partenariats ou de développer leur
courant d’affaires dans les pays de présence
du Groupe.
13 pays
582 agences
5 335 collaborateurs
1,7 million de clients
56
Pôle «FINANCE, PROJETS ET SUPPORTS »
• Supervision financière par le pilotage et le suivi
des réalisations financières des filiales consistant
à assister la construction des plans à moyen
terme, à piloter les processus budgétaires et les
reportings financiers.
• Assistance à la conduite des projets structurants
des filiales dans les différents domaines de
compétence pour mettre à niveau les process
clés et soutenir les performances commerciales
des filiales.
• Suivi, en concertation avec les entités locales
de contrôle, mise en place et animation des
instances de gouvernance, d’audit et de suivi
des risques opérationnels.
• Contribution aux différents travaux d’acquisition
de nouvelles filiales à l’International.
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
AFRIQUE DU NORD
TUNISIE
Attijari bank
Dépôts :
20,1 MRDS de MAD
Crédits :
18,5 MRDS de MAD
Réseau :
189 agences
L’offre produits a été enrichie
tant pour les particuliers (offres
Privilèges, bancassurance), les
non résidents (Tunisiens Sans
Frontières) que pour les entreprises à travers la
formule « Solutions Entreprises ». Elle permet un
accompagnement efficient et renforcé par des
solutions « E-Banking » en vue d’un traitement
rapide et sécurisé des transactions. La filiale a
procédé également à la migration de toutes ses
cartes vers la technologie à puce dans Ie but de
sécuriser davantage les opérations effectuées
par carte.
Par ailleurs, le dispositif « Cap Entreprises »
a contribué à améliorer le positionnement
d’Attijari bank Tunisie sur le marché des entreprises tous segments confondus, avec un intérêt
de plus en plus marqué par les PME et TPE.
Enfin, le relèvement de la notation d’Attijari bank
par l’agence de notation internationale Capital
Intelligence vient couronner les efforts consentis
par la banque depuis plusieurs années.
Attijari bank, une banque ouverte sur l’université
1er réseau bancaire en Tunisie, Attijari bank détient
plus de 8 % de part de marché en termes de crédits.
Afin d’accompagner le développement de la banque,
un nouveau siège aux standards internationaux
s’étalant sur plus de 42 000 m2, a accueilli les
équipes en 2013.
2013 a également été marquée par le renforcement
de la dynamique commerciale tout en érigeant
la qualité de service en un véritable engagement
vis-à-vis des clients.
Attijari bank est un des membres fondateurs du programme
« Enactus Tunisie » (ex-SIFE Tunisia) qui a pour finalité le
développement et l’enracinement de l’esprit entrepreneurial
chez les jeunes diplômés tout en les encourageant
à monter leurs propres affaires. Ce programme met
en compétition des équipes d’étudiants de plusieurs
facultés de Tunis et des régions de l’intérieur, en vue
de concevoir des projets avec la participation de chefs
d’entreprises et de professionnels.
Dans la même perspective, Attijari bank a renouvelé la
convention avec la « Pépinière d’entreprises de Kairouan »,
visant à accompagner et à aider des jeunes promoteurs,
dans la création et le lancement de nouveaux projets.
Par ailleurs, la banque a mis en place la carte « Jamiati »
en partenariat avec une faculté privée de technologies
de l’information. Cette carte permet aux étudiants de
bénéficier d’un ensemble de services et d’avantages
dans l’enceinte universitaire.
Rapport annuel 2013
57
Chapitre 3
BANQUE DE DÉTAIL À L’INTERNATIONAL
AFRIQUE DE L’OUEST
MAURITANIE
Attijari bank Mauritanie
Dépôts :
730 millions de MAD
Crédits :
522 millions de MAD
Réseau :
5 agences
La filiale mauritanienne détient 5,2 % de part
de marché en termes de crédits et 7,6 % en
termes de dépôts.
En 2013, Attijari bank Mauritanie a mené deux
actions citoyennes majeures. Des collaborateurs
se sont ainsi mobilisés pour la plantation
d’arbustes sur un hectare, accompagnant ainsi
le reboisement de la ceinture verte pour protéger
la ville de Nouakchott de la désertification.
La filiale a par ailleurs poursuivi son soutien
à la réduction de la pauvreté dans les zones
les plus précaires de la ville de Nouakchott,
par son soutien à l’association « la marmite
du partage ».
L
e groupe Attijariwafa bank est présent dans la zone UEMOA (Union
Économique et Monétaire Ouest Africaine) à travers les filiales suivantes :
CBAO, Crédit du Sénégal (CDS), Banque
Internationale pour le Mali (BIM), la
Société Ivoirienne de Banque (SIB),
CBAO Burkina Faso (succursale de la
CBAO), SOFIB en Guinée-Bissau (filiale
de la CBAO) et CBAO Niger (filiale de la
CBAO) depuis novembre. En mai 2013,
le Groupe est devenu l’actionnaire
majoritaire de la Banque Internationale
pour l’Afrique BIA-Togo.
SÉNÉGAL
CBAO et Crédit du Sénégal
Dépôts :
10,8 MRDS de MAD
Crédits :
9,8 MRDS de MAD
Réseau :
168 agences
Au Sénégal, le groupe Attijariwafa bank se positionne
au 1er rang avec une part de marché crédits de
22,1 % et totalise 160 agences CBAO et 8 agences
Crédit du Sénégal.
Poursuivant son expansion régionale, CBAO a
ouvert fin 2013 une succursale au Niger. CBAO
Niger, deuxième succursale après le Burkina
Faso, compte prendre une part active dans le
financement de l’économie nigérienne.
58
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Appuyée par le Groupe, la filiale a lancé son Académie
de formation afin de se doter des meilleurs outils de
développement des compétences sur l’ensemble
des métiers bancaires, anticipant sur ses besoins
d’encadrement. C’est à cette même période que la
filiale a instauré la fonction de Déontologue afin de
s’assurer du respect des normes professionnelles
d’éthique et de déontologie.
CBAO a été récompensée par GIM UEMOA lors
du Forum monétique interbancaire en recevant
le 1er prix en termes de qualité de service et de
performance du système monétique et le 2e prix en
termes d’augmentation du volume des transactions
par rapport à 2012. Sur le plan des produits, la
carte prépayée KALPE a été lancée à destination
du plus grand nombre, clients et non clients et se
veut être un véritable « portefeuille électronique »
au service de l’inclusion bancaire.
Après plusieurs mois de préparation ayant mobilisé
la quasi totalité de ses collaborateurs, le Crédit du
Sénégal a vu aboutir le projet MEHARI initié en 2012.
La bascule de l’ancien système d’informations au
nouveau a ainsi pu avoir lieu dans d’excellentes
conditions en novembre 2013. La nouvelle solution
vise l’unification des systèmes d’information
des filiales bancaires. Elle apporte modernité et
performance et accompagne le Groupe dans son
ambitieux programme de développement, ainsi
que dans l’amélioration de la qualité de service
offerte aux clients et aux partenaires.
MALI
La Banque Internationale
pour le Mali
Dépôts :
4,5 MRDS de MAD
Crédits :
2,9 MRDS de MAD
Réseau :
82 agences
La Banque Internationale pour le Mali occupe la
5e position avec 11,1 % de part de marché crédits.
Elle est co-leader dans la collecte de ressources
avec une part de marché de 13,5 % et 1er collecteur
d’épargne de la diaspora malienne avec une part
de marché supérieure à 30 %.
Rapport annuel 2013
59
Chapitre 3
BANQUE DE DÉTAIL À L’INTERNATIONAL
La filiale dispose du réseau le plus dense du pays
avec 82 agences dont 3 ouvertes en 2013. Elle
dispose également d’un important réseau de
représentations et partenaires à l’International :
France, Espagne, USA, Côte d’Ivoire, CongoBrazzaville et Gabon.
Depuis juin 2013, la BIM est l’unique banque au
Mali à pouvoir accepter des cartes MasterCard au
niveau de ses guichets automatiques bancaires,
ces derniers acceptant depuis quelques temps
déjà les cartes Visa.
La BIM a d’ailleurs été distinguée en monétique
par GIM-UEMOA, en tant que 4e acteur performant
dans la sous-région et 1er au Mali, aussi bien en
termes d’accroissement d’opérations que de ventes
de cartes bancaires.
L’offre produits a été élargie par le lancement
de 7 nouveaux produits, dont le Compte Epargne
Jeunes et Adultes, le Plan Epargne Logement, le
Crédit Immobilier, le Crédit Casque, le Crédit Auto,
le Compte Epargne Hadj…
Témoignage :
« Nous sommes une des rares banques au Mali qui peut garantir un
cours de change.
Nous sommes également la seule banque à pouvoir assurer le prix des
métaux à terme, tout comme celui des matières premières comme le
coton et le blé. Nous sommes aussi quasiment la seule banque à pouvoir
présenter aux clients la possibilité de négocier le cours d’achat ou de
vente des devises sur le marché international pour des transactions
justifiées et conformes à la réglementation, puisque nous travaillons
dans un contexte réglementaire bien défini. »
Abdelahad Kettani, Administrateur
Directeur Général de la BIM.SA
60
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Côte D’IVOIRE
Société Ivoirienne de Banque
Dépôts :
6,5 MRDS de MAD
Crédits :
5,6 MRDS de MAD
Réseau :
La SIB engagée pour la santé
Le partenariat scellé entre la SIB et la Fondation de
l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (FICA) en 2012 a permis
de financer en 2013 diverses actions de solidarité :
- la prise en charge médicale d’enfants malades du cœur ;
43 agences
- la participation à la caravane de sensibilisation et de
dépistage de l’hypertension artérielle dans les villes
d’Abidjan, Dabou, Sikensi et Tiassalé ;
La Société Ivoirienne de Banque (SIB) se place
au 4e rang avec 10,6 % de part de marché en
termes de crédits.
Deux nouvelles agences ont été ouvertes en 2013
portant le réseau à 43 agences.
Le projet de changement de système d’information
MEHARI, entamé en 2012 a connu son dénouement
en avril 2013.
En 2013, plusieurs actions de communication
interne d’envergure, favorables à l’adhésion à la
vision managériale de la Direction Générale, ont été
initiées. Dans ce cadre et afin de renforcer l’esprit
d’équipe, une série de rencontres a été organisée
avec une cinquantaine de jeunes collaborateurs,
autour de la stratégie et des perceptions que ces
derniers ont de la SIB.
- des dons en équipements et médicaments à l’Institut
de Cardiologie d’Abidjan.
TOGO
BIA-Togo
Dépôts :
0,9 MRD de MAD
Crédits :
1,0 MRD de MAD
Réseau :
8 agences
La Banque Internationale pour l’Afrique au Togo,
BIA-Togo, occupe le 7e rang avec une part de
marché crédits de 5,1 %.
Rapport annuel 2013
61
Chapitre 3
BANQUE DE DÉTAIL À L’INTERNATIONAL
Afrique centrale
L
a zone CEMAC (Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique
Centrale) est couverte par les filiales du
Groupe suivantes : Union Gabonaise de
Banque (UGB), Crédit du Congo (CDC)
et Société Commerciale de Banque
Cameroun (SCB).
GABON
Union Gabonaise de Banque
CONGO
Crédit du Congo
Dépôts :
Dépôts :
4,7 MRDS de MAD
62
4,6 MRDS de MAD
Crédits :
Crédits :
3,9 MRDS de MAD
1,4 MRD de MAD
Réseau :
Réseau :
19 agences
33 agences
Au Gabon, la filiale d’Attijariwafa bank occupe la
3e place avec une part de marché crédits de 14 %.
Les encours ressources et emplois ont évolué de
plus de 30 %.
L’année 2013 a été marquée par la signature d’une
convention avec le ministère de l’habitat, donnant
lieu à la concrétisation d’une opération avec un
constructeur et à la signature d’une convention
avec La Compagnie Minière de l’Ogooué (COMILOG)
pour l’octroi du crédit immobilier pour le personnel.
Au siège de la banque, des espaces commerciaux
ont été aménagés : Espace OR, Espace Elite et
Espace Grand public, afin de servir au mieux les
clients.
La filiale congolaise se positionne au 5e rang avec
une part de marché crédits de 9,8 %.
En 2013, le Crédit du Congo a reçu l’agrément pour
le financement de deux projets structurants : une
cimenterie et une polyclinique. Le Crédit du Congo
a vu ses liens et ses synergies renforcés avec la
BIM avec qui une convention a été signée, ainsi
qu’avec l’UGB à travers des opérations financées
conjointement.
Le Crédit du Congo est par ailleurs engagé dans
plusieurs actions citoyennes. Il a ainsi fait don
en 2013 d’un bâtiment de 4 salles de classes en
faveur d’une association pour des enfants. Trois
sponsorings majeurs ont jalonné l’année : la
1re édition de la Foire des Banques et l’Assemblée
Générale de la Chambre notariale du Congo à
Pointe-Noire ainsi que le Forum de l’emploi à
Brazzaville.
Chapitre 3
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
CAMEROUN
Société Commerciale de Banque
Cameroun
Dépôts :
6,0 MRDS de MAD
Crédits :
4,3 MRDS de MAD
Réseau :
40 agences
La filiale camerounaise se place en 5e position
avec 11 % de part de marché en termes de crédits.
En 2013, dix nouvelles agences ont été ouvertes,
portant à 40 le nombre total des agences, faisant
de la SCB le premier réseau bancaire du Cameroun.
Le modèle agence a été rénové pour renforcer la
proximité avec la clientèle, cultiver la polyvalence
des effectifs et optimiser les coûts.
Au-delà de son support aux entreprises, la SCB
s’est distinguée en 2013 par son soutien aux
projets structurants initiés par certains pays
d’Afrique Centrale ; c’est le cas notamment des
États du Cameroun et du Tchad que la banque
a conseillés et accompagnés pour le placement
réussi d’emprunts obligataires portant sur près
de 300 millions d’euros.
L’année 2013 a également été marquée par la
transformation du système d’information et la
bascule informatique intervenue au mois de février.
La banque dispose désormais d’un SI plus moderne,
plus performant et à même d’accompagner son
développement.
Capitalisant sur l’Académie du Maroc, la SCB
Cameroun a procédé, cette même année, à
l’inauguration de son Académie de formation
à vocation régionale. Aménagée sur 3 niveaux,
elle est dotée de fonctionnalités techniques aux
meilleurs standards pour l’accueil et l’amélioration
des capacités des collaborateurs.
Coopération entre les villes marocaines et
camerounaises pour le développement durable
L’Association Marocaine pour les Eco-Villes (AMEV)
a organisé du 18 au 27 avril 2013, le premier voyage
d’étude et de coopération au Maroc, de quinze maires
de villes camerounaises et de cinq hauts responsables
du ministère de l’administration territoriale de la
décentralisation. Par ce projet, l’AMEV met en œuvre
les conditions d’échanges et de coopération entre ses
villes adhérentes et des communes camerounaises afin
de porter ensemble, la vision d’un avenir commun fondé
sur les principes du développement durable. Par ailleurs,
ce voyage vise aussi à positionner les collectivités locales
des deux pays comme un accélérateur de l’excellente
amitié entre le Maroc et le Cameroun.
À cette occasion, M. Boubker Jai, Directeur Général du
groupe Attijariwafa bank et Président de la Commission
de Développement Sud-Sud au sein de la CGEM a accueilli
cette délégation au siège social de la banque.
Rapport annuel 2013
63
Chapitre 4
4
Les fonctions supports :
• de grands projets structurants
Systèmes d’Information, Services et Traitements, Gestion Globale des Risques
et Conseil Juridique sont des fonctions clés indispensables à la conduite et au
succès des grands projets d’Attijariwafa bank. Leviers du plan de développement
du Groupe, elles participent à la démarche globale et continue de maîtrise des
risques, de compétitivité et d’efficacité.
65
85
30
Milliards de MAD transportés
Millions de retraits GAB au Maroc
9
90 %
Millions de chèques
au Maroc
de serveurs
virtualisés
Chiffres au 31 décembre 2013
Gestion Globale des
risques Groupe
66
Systèmes
d’information Groupe
68
SERVICES ET TRAITEMENTS
GROUPE
70
Conseil Juridique
Groupe
72
Rapport annuel 2013
Chapitre 4
Gestion Globale des Risques Groupe
L
a Gestion Globale des Risques Groupe (GGRG) a pour vocation de mesurer
et contrôler l’ensemble des risques inhérents aux activités du Groupe
à travers une approche différenciée par type de risques : crédit, marché et
opérationnel. Cette organisation est complétée par des entités support :
surveillance, pilotage et risk management.
Ses missions permanentes consistent à formuler des recommandations en
matière de politiques de risque, à analyser les portefeuilles de crédit avec
une vision prospective, à approuver les crédits et les activités de trading,
mais aussi à garantir l’efficacité des procédures de suivi et enfin à définir des
méthodes de mesure du risque.
Risque de crédit
Le risque de Crédit concerne les activités de
prêt ainsi que d’autres activités telles que les
transactions sur le marché de capitaux ou sur les
opérations de règlement-livraison. L’activité crédit
est encadrée par les règles prudentielles édictées
par Bank Al Maghrib en matière de notation des
contreparties et de diversification sectorielle afin
d’atténuer le risque de concentration.
La gestion de ce risque repose sur la Politique
Générale de Crédit (PGC), qui a pour finalité de
définir le cadre de référence qui régit les activités
génératrices de risque de contrepartie pour la
banque.
Ces stratégies sont toutefois adaptées à chaque
métier et reposent sur des limites globales, des
critères d’intervention et un dispositif de délégation
adossé à la notation.
Risque Marché
La gestion des risques Marché est considérée comme
un levier important de pilotage de la performance
en prévenant et maîtrisant les risques de marchés
(risque de taux, risque de change, risque d’actions
et risque sur les produits de base).
66
Risque opérationnel
Le dispositif est fondé sur une cartographie des
risques opérationnels déclinée par métier et par
macro processus. Les risques opérationnels
identifiés et évalués sont associés à des indicateurs
de mesure et à des plans d’action.
Le dispositif de risque opérationnel prévoit une
démarche d’animation organisée selon deux
niveaux de gestion :
• un 1er niveau, géré par une entité centrale dédiée
à cet effet au sein de la GGRG pour la mise à
disposition des métiers d’informations sur leur
niveau de risque opérationnel ;
• un 2e niveau, géré par les métiers pour la détection
et la collecte des incidents et la mise en œuvre
d’actions de couverture des risques.
En complément du dispositif de gestion du risque
opérationnel, un Plan de Continuité d’Activité (PCA)
conformément à Bâle II et à la réglementation
a été mis en place. Ainsi, pour faire face à un
sinistre, le PCA prévoit des procédures et outils
de gestion de crise, des procédures de reprise
d’activité, ainsi que des solutions de secours.
Chapitre 4
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Surveillance des crédits
Un dispositif de surveillance des engagements
permet de veiller sur la qualité de ces derniers et
de garantir en permanence la détection précoce
des dossiers difficiles.
La détection du défaut se base sur un système
de clignotants, qui permet un suivi rapproché des
facteurs de risque (dépassement, gel, impayés, …)
et qui permet d’alerter le réseau par le biais
d’états périodiques. En se basant sur ce système
de détection, l’Audit des Engagements procède à
une analyse des dossiers détectés et les affecte
selon le niveau de sensibilité.
Pilotage des risques
Risk management
L’entité Pilotage et Reporting Risque procède à la
consolidation des risques au niveau de la banque
et de ses filiales, se basant sur une remontée
régulière du reporting risque. Ceci permet à la
GGRG de s’assurer que le développement des
activités se fait dans des conditions saines de
rentabilité, de maîtrise des risques, de conformité
et d’alignement sur le référentiel prudentiel de
chaque pays d’implantation. Ce dispositif est
complété par une radioscopie trimestrielle des
filiales, orientée vers l’identification des zones
de risque et la formulation de préconisations
d’atténuation.
En 2013, la GGRG a initié un projet qui vise
la mise en place d’une solution informatique
permettant d’automatiser la gestion du risque
pays, tout en se conformant aux directives de
Bank Al Maghrib.
La GGRG s’est dotée d’une entité dédiée aux
systèmes de risk management pour s’aligner sur
les meilleures pratiques en matière de gestion
du risque sous-tendues par la réforme Bâle II.
Cette entité est en charge de la conception et du
monitoring des modèles de notation au niveau
du Groupe, du pilotage de la cartographie de
notation et de l’amélioration continue du dispositif
de gestion des risques.
Attijariwafa bank s’est engagée, depuis 2007,
dans un processus de migration vers l’approche
avancée sous l’impulsion de la banque centrale
et du management de la banque. Un dispositif
rénové de notation des entreprises a ainsi été
mis en œuvre dès 2010 ; s’ajoutent à cela un
Datawarehouse risque en 2013 ainsi qu’une Base
Tiers Groupe qui visent la consolidation des risques.
Depuis novembre 2013, la banque a mis en place
un outil de scoring (Très Petites Entreprises)
et d’aide à la décision basé sur des données
quantitatives, qualitatives et de comportement
du client, permettant l’industrialisation de la
décision et la maîtrise des risques. Ceci confirme
l’engagement du Groupe à adresser le segment
des TPE de manière performante.
Actuellement, l’élargissement des systèmes de
notation aux filiales internationales est en cours
(ATB, CBAO, SIB…).
Rapport annuel 2013
67
Chapitre 4
Systèmes d’Information Groupe
P
orteurs d’expertise dans les projets structurants, dans le lancement de
nouveaux produits et dans l’amélioration de l’efficacité commerciale et
du service, les Systèmes d’Information Groupe (SIG) accompagnent le Groupe
de manière continue dans son développement au Maroc et à l’International.
Les Systèmes d’Information Groupe, assurant
l’alignement technologique nécessaire à la
stratégie de la banque, sont au cœur de son
développement et de celui de son environnement.
Ils mettent en œuvre les infrastructures assurant
aux métiers la capacité et l’ouverture nécessaires
aux évolutions et adaptations de leurs activités
et produits.
Ces infrastructures matériels et réseaux et
leurs corollaires logiciels sont construits autour
d’une architecture harmonieuse, en application
des différents schémas directeurs et pilotés via
des portefeuilles de projets opérationnels et
pluriannuels dans un souci permanent d’adaptation
et d’équilibrage des priorités du moment.
Une organisation adéquate, des procédures
et méthodes optimales et des collaborateurs
compétents, ce sont les maîtres-mots de
l’efficacité des systèmes d’information au sein
d’Attijariwafa bank. Les Systèmes d’Information
Groupe d’une taille équivalente aux plus importantes
SSII marocaines sont au service exclusif du Groupe.
Grâce à un processus de recrutement rigoureux,
un programme de formation assurant la veille
technologique des meilleurs standards et tendances
technologiques et un plan de carrière adapté, ce
Capital Humain constitue une force au service de
la construction du système d’information et de
son maintien à des hauts niveaux de disponibilité
et de performance. Il est à noter, à ce propos,
qu’une part importante du patrimoine applicatif
de la banque est construite et maintenue « in
house » par les ressources humaines internes.
Ce patrimoine est constitué aussi des meilleures
solutions progicielles internationales. La mise
en œuvre et l’intégration de ces solutions ont
permis de bâtir le socle technique à même de
favoriser les initiatives métiers, de supporter et
68
de faciliter le développement du Groupe tant au
niveau national qu’à l’International. Ce socle est
renforcé par une couche d’intégration qui permet
l’interconnexion de l’ensemble des infrastructures
et applicatifs, offrant ainsi une vision unifiée et
harmonieuse des différents systèmes.
Ainsi la Gestion de la Relation Client a constitué
un projet pionnier du premier schéma directeur
informatique. La banque dispose depuis,
d’instruments novateurs de suivi de sa clientèle,
de ses prospects et des opportunités de vente.
Ce système, bâti autour de la solution Siebel, est
entièrement intégré à un système d’information
décisionnel et de gestion de risques « in house »
qui a permis d’asseoir une démarche globale
d’efficacité commerciale mettant le client au centre
d’intérêt de toutes les entités de la banque. Il a
amélioré, de ce fait, le pilotage de la performance
commerciale à l’échelle de la banque et a favorisé
le partage entre l’ensemble des intervenants,
de tableaux de bord et d’indicateurs communs
et homogènes.
Si la renumérotation des numéros de comptes a
permis une refonte des systèmes d’information
par anticipation du développement du réseau
d’agences de la banque et de ses services, les
projets tirant profit des dernières innovations
digitales ont permis l’évolution des ouvertures
des services du multi-canal vers le cross-canal.
Il s’agit de chantiers importants menés sur
plusieurs canaux ; l’agence, l’Internet banking, le
mobile banking, le call-center et la monétique.
La banque s’adaptant ainsi continuellement aux
contextes de ses clients, offre un accès immédiat
à l’ensemble des services disponibles partout et
en permanence. Les clients ont la même visibilité
de l’avancement des statuts des services mis
à leur disposition (tels que les virements, les
Chapitre 4
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
retraits, oppositions…) et ce, quel que soit le
canal d’accès (agence, Call-center, Internet,
mobile ou GAB).
Grâce aux solutions de gestion de contenu mises
en œuvre progressivement, la feuille de route de
dématérialisation et numérisation de l’ensemble
des processus et documents contribuera à une
meilleure efficacité opérationnelle et permettra
le pilotage de l’ensemble des informations au
format digital et, par là même, contribuera à la
protection de l’environnement.
Accompagnant l’expansion internationale et
notamment africaine de la banque, une première
étape a consisté, par les SIG, à mettre en œuvre
un modèle performant d’harmonisation des
systèmes d’information des filiales de la banque.
Les systèmes de ces filiales ainsi migrés sous un
nouveau système standard, ont permis d’accélérer
leur développement et d’offrir aux clients une
gamme de services et produits plus importante
et plus innovante. À travers cette transformation,
la banque a l’ambition de faire profiter ses filiales
du savoir-faire du Groupe et de booster leur
performance à travers une meilleure qualité de
service et selon les meilleurs standards. C’est
dans ce sillage que cette étape est poursuivie
par l’amélioration des modèles organisationnels
favorisant, par ailleurs, le développement local.
Les infrastructures matériels et réseau ne sont
pas en reste. En effet, les dernières avancées
en termes technologiques et de sécurité sont
implémentées, offrant, à l’ensemble du Groupe,
des systèmes robustes et efficaces. La salle
blanche en est un exemple type par sa réponse
aux meilleurs standards internationaux (Tier III)
et par la mise en œuvre d’initiatives de sécurité
en cohérence avec les normes de sécurité 27 001.
Des SIG responsables et citoyens
De nombreux programmes d’optimisation et de
réduction d’énergie existent au sein de la banque
comme celui de la virtualisation des serveurs
permettant un gain direct d’énergie mais aussi un
gain d’espace impliquant une réduction des quantités
d’énergie et de fluides frigorigènes nécessaires
à la climatisation. Ainsi, 90 % des serveurs ont
été virtualisés en 2012 et les applications mises
en production courant 2013 sont toutes basées
sur la virtualisation.
Toujours dans une démarche responsable,
Attijariwafa bank accompagne de nombreuses
petites entreprises fournisseurs, souvent au
démarrage de leur activité, pour assurer un
transfert de compétences et de méthodologies.
C’est particulièrement vrai dans le domaine de
l’informatique, qui fait appel à de nombreux soustraitants pour la maintenance et la sécurisation
de son parc et de ses réseaux.
Et demain… Autour du nouveau schéma directeur
informatique, les SIG accompagneront les nouveaux
développements du Groupe et les innovations
technologiques futures tout en améliorant
la gouvernance des systèmes d’information
notamment financière.
C’est ainsi que les services actuels sont en passe
de connaître une interconnexion mondiale au
niveau Groupe. Il est ainsi question de faciliter
les échanges de flux internationaux et d’offrir
au client un service qui sera universel Groupe.
Enfin, l’amélioration du pilotage des projets et des
systèmes d’information dans leur globalité sur la
base des critères et d’indicateurs de rentabilité
et d’optimisation renforcera la contribution des
SIG à la rationalisation des coûts et à sa mue
vers un centre de profit.
Rapport annuel 2013
69
Chapitre 4
SERVICES ET TRAITEMENTS GROUPE
R
egroupant l’ensemble des back-offices de la banque, les Services et
Traitements Groupe couvrent les opérations à l’International, les opérations
de marchés et titres, les moyens de paiement, la gestion des systèmes
monétiques, le traitement des réclamations client, et le transport du courrier
et des Fonds, ainsi que la gestion des garanties et des contrats de crédit. Les
STG veillent au quotidien à l’amélioration de la qualité de service rendue au
client, au renforcement du dispositif de maîtrise des risques opérationnels
et de non conformité réglementaire, à la rationalisation des coûts et enfin au
déploiement des synergies Groupe.
Efficacité Opérationnelle
Meilleure Maîtrise des risques
Un certain nombre d’actions ayant un impact sur
la qualité de service rendue au client ont été mises
en place en 2013. Un canal d’échange automatique
a ainsi été implémenté entre le back-office et le
réseau, permettant le traitement des opérations
de l’International dans les meilleurs délais. Créé
en 2012, le help desk devises a, quant à lui, opéré
une montée en charge dans l’objectif de fournir un
service d’assistance au réseau de distribution en
matière d’information sur le statut de traitement
des opérations et de conseil réglementaire et
technique. 4 009 demandes ont ainsi été traitées
en 2013.
Compte tenu de la haute sensibilité des backoffices, l’année 2013 a connu la mise en place
d’un processus avancé en matière de maîtrise
des risques opérationnels. Ce dispositif a pour
finalité de réduire, voire d’éliminer, tout incident
lié aux risques opérationnels capturé, dont
l’impact est critique, et de renforcer la maîtrise
des risques dont l’impact est fort. Ainsi en 2013,
sur une période de 3 mois, les premiers résultats
de ce dispositif révèlent une baisse d’incidents
de l’ordre de 89 % sur 14 risques qualifiés de fort.
Cette année a connu également le déploiement pilote
de l’approche Lean management qui consiste à
analyser les processus opérationnels, à en détecter
le gaspillage sous toutes ses formes et à l’éliminer.
Il s’agit in fine d’accélérer la livraison des services
et produits au client. Cette approche a ainsi permis
de réduire de 70 % les délais de traitement des
réclamations liées aux contestations des retraits
sur GAB. Elle a également entraîné une baisse
de 43 % du volume global des réclamations sur
l’année, fruit de la mobilisation des équipes du
centre de relation clientèle et des réseaux.
70
Chapitre 4
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
195 000 transferts
à l’International
85 MRDS de MAD
9 millions de chèques au Maroc
30 millions de retraits GAB
au Maroc
transportés
Renforcement des synergies
En 2013, a été prise la décision de créer un
Centre de Service Monétique (CSM) mutualisé
à Casablanca qui permettra d’étendre l’offre
monétique d’Attijariwafa bank à l’ensemble de
ses filiales à l’Étranger. Sa création fait suite à
une étude d’opportunité et de faisabilité, intitulée
Cap Monétique menée entre mai 2012 et mai 2013.
Le CSM offrira une large gamme de services
qui ciblent les attentes des filiales du Groupe,
notamment en matière d’accompagnement dans
l’enrichissement et le développement de leurs
catalogues produits Monétique.
Par ailleurs, tout au long de l’année 2013, les
STG ont poursuivi leur politique de renforcement
des synergies Groupe. Le périmètre d’El Beida
(traitement des opérations de crédit documentaire
et de transferts pour le compte d’Attijariwafa bank
Europe) a été élargi pour inclure désormais 100 %
des demandes de service des filiales adressées
par Attijariwafa bank Europe.
Attijariwafa bank première banque en
Afrique Francophone certifiée « Verified
by Visa »
Attijariwafa bank s’est équipée d’un système
de vérification des transactions sur Internet
« Verified by Visa » (VbV), qui permet de sécuriser
les paiements en ligne. Inventée par Visa, cette
technologie gratuite est aujourd’hui une référence
dans le monde entier.
Lors de ses achats sur Internet, le client doit
fournir des informations classiques telles que
le numéro de carte bancaire, le cryptogramme
(CVV2) et la date d’expiration. Avec le système
VbV, les transactions sont davantage sécurisées
grâce à un mot de passe supplémentaire. Ce mot
de passe est généré et envoyé en temps réel sur
le téléphone mobile du client. Il est donc le seul
à pouvoir valider la transaction chez les sites
commerçants agréés.
Première banque marocaine à offrir le service
VbV, Attijariwafa bank est aujourd’hui le principal
émetteur d’e-commerce au Maroc avec plus de
26 % de part de marché et le taux de pénétration
le plus élevé.
Rapport annuel 2013
71
Chapitre 4
CONSEIL JURIDIQUE GROUPE
L
e Conseil Juridique Groupe est au cœur de toutes les activités avec pour
principale vocation de défendre les intérêts du groupe Attijariwafa bank, de
soutenir sa compétitivité en intervenant, tant de manière proactive à travers
le conseil et l’ingénierie juridique, que de manière corrective, à travers son
expertise dans la dissipation des difficultés pouvant être rencontrées par les
différents intervenants du Groupe.
Principales missions
Quête de la performance
Le Conseil Juridique apporte le soutien et l’assistance
juridique au réseau à travers une entité dédiée
qui traite en moyenne annuelle près de 10 000
consultations.
Pour pouvoir conforter son organisation et l’adapter
à la croissance du Groupe et aux besoins des
métiers, le Conseil Juridique Groupe s’est engagé
depuis 2008 à inscrire ses plans d’actions dans
le cadre des axes stratégiques de la banque,
notamment la maîtrise des risques et l’optimisation
des interventions des ressources.
Le Conseil Juridique assure le traitement et le
suivi des litiges portés ou non devant les instances
judiciaires tant en matière pénale, commerciale,
que sociale et administrative.
Il apporte sa large contribution à la mise en
œuvre des projets structurants de la banque,
qu’ils soient d’ordre commercial, support ou
réglementaire. Son expertise juridique fait qu’il
est incontournable dans le processus de mise
en place des contrats et actes pour toutes les
lignes de métiers du Groupe, en tenant compte
de leurs spécificités ainsi que de l’évolution de
leur environnement tant national qu’international.
Le Conseil Juridique est en charge de la gestion
des actes sociaux de la banque et des pouvoirs
de ses mandataires via l’élaboration et la mise
à jour des recueils de signatures enregistrant
près de 3 000 mandataires autorisés.
Animée par la quête de la performance, l’entité
a lancé un projet structurant en 2011 consistant
en l’acquisition d’une solution informatique
juridique baptisée e-stichara. Il s’agit d’une
solution informatique intégrée qui répond à un
besoin de maîtrise des risques opérationnels et à
une démarche de progrès dans l’automatisation
et la fiabilisation des flux des données.
Par l’acquisition de cette solution informatique,
le Conseil Juridique Groupe vise :
• l’optimisation des tâches au profit d’interventions
à forte valeur ajoutée ;
• la visibilité permanente et globale sur le périmètre
géré (volumes, enjeux transversaux, éléments
de décision) ;
• la qualité et l’efficacité du service rendu par le
traitement de plus de dossiers, plus vite et avec
un respect des délais et des échéances ;
• la maîtrise et le partage de l’information ;
• la maîtrise des risques par un système d’alertes
sur les étapes clés de chaque dossier, le suivi
des litiges et des enjeux ;
• la fédération d’équipes décentralisées autour
d’une base de connaissance partagée.
72
Chapitre 4
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
La réalisation de ces objectifs est entamée
depuis le déploiement général, en février 2013,
des modules couvrant les activités de conseil
interne, de gestion de contrats et gestion des
litiges, permettant aujourd’hui de disposer de
bases de données et de flux d’échanges partagés
et sécurisés sur ces périmètres. Plus de 5 000
collaborateurs du réseau Banque de Détail et une
centaine d’intervenants opérationnels des autres
métiers sont aujourd’hui connectés et passent
toutes leurs sollicitations via l’outil e-stichara.
E-stichara, dont le périmètre est en cours d’extension
à d’autres activités transverses du Groupe, est
un projet phare qui s’inscrit dans le portefeuille
des projets innovants et créateurs de valeur au
sein du Groupe.
près de 2 000
contrats gérés
10 000
consultations par an
5 000
collaborateurs connectés
à e-stichara
Le Trophée « meilleur projet d’informatique juridique » a été décerné au groupe Attijariwafa bank,
lors de la 5e édition de la Journée de la performance
juridique organisée à Paris, par l’Association
Française des Juristes d’Entreprise (AFJE),
l’Association Européenne des Juristes d’Entreprise
(ECLA) et LEGAL SUITE S.A.S.
Par ce trophée, le groupe Attijariwafa bank a été
récompensé pour :
• la qualité de la maîtrise d’ouvrage ;
• l’ambition du projet ;
• la valorisation de la fonction juridique dans
l’entreprise.
Rapport annuel 2013
73
Chapitre 5
5
Une responsabilité sociale ancrée
• dans les valeurs et la culture du
Groupe
La Responsabilité Sociale des Entreprises est au cœur de la culture et du
fonctionnement d’Attijariwafa bank. La qualité, la conformité et la déontologie,
mais aussi la valorisation du capital humain, constituent le socle de la croissance
soutenue du Groupe. L’année 2013 a été particulièrement charnière pour le Capital
Humain qui s’est vu distingué par le « Prix National des Ressources Humaines ».
Attijariwafa bank contribue au développement social et sociétal du Maroc à travers
sa Fondation constituée de quatre pôles : Éducation, Art & Culture, Édition &
Débats et soutien aux associations caritatives.
La maîtrise des impacts environnementaux, tout au long de sa chaîne de
valeur est par ailleurs une préoccupation majeure pour le Groupe et se traduit
particulièrement dans les fonctions Logistique et Achats, Services et Traitements
et Systèmes d’Information.
75
16 081
39,1 %
collaborateurs
de femmes
Chiffres au 31 décembre 2013
1 419
stagiaires
qualité, Conformité
et déontologie
76
Capital humain
Groupe
78
Fondation
Attijariwafa Bank
84
environnement
94
ACHATS
95
Rapport annuel 2013
Chapitre 5
qualité, conformité et déontologie
L
a relation de confiance de la banque avec ses parties prenantes se construit
à travers le respect des standards de qualité, des lois et règlements, ainsi
que des normes professionnelles et déontologiques.
qualité
CONTRÔLE INTERNE
La qualité, levier de différenciation stratégique
entre les banques, est érigée en véritable priorité
chez Attijariwafa bank. Il s’agit d’améliorer en
permanence la relation client et de déployer une
culture qualité au sein du Groupe.
En 2013, le Programme d’Écoute Client a été
enrichi de nouveaux indicateurs qui sont au
nombre de 269 aujourd’hui. Le dispositif constitué
d’enquêtes de satisfaction, de baromètres de
mesure des engagements de service, de focus
groupes et de visites mystères a touché 9 000
clients PME, Particuliers, Professionnels et
Marocains Résidant à l’Étranger. Les résultats
révèlent un taux de satisfaction global de 88 %.
Par ailleurs et afin de fluidifier davantage les
relations inter-entités au sein du Groupe, un
Programme d’Écoute Client Interne est déployé
chaque année. Il s’agit de mesurer le niveau
de satisfaction croisé entre les réseaux de la
banque d’une part, et les filiales et les services
centraux d’autre part. 24 300 participations ont
été enregistrées en 2013 sur les aspects de
la coopération au quotidien tels que l’accueil
téléphonique, la prise en charge des demandes,
le traitement des opérations et la gestion des
réclamations. Le Programme d’Écoute Client
Interne est complété par un dispositif de pilotage
des processus et de mesure de la performance
interne « Qualimesure ».
C’est à partir des résultats de ces différents
dispositifs qu’un Prix Qualité est attribué chaque
année, célébrant les femmes et les hommes
de la banque qui ont su se distinguer par leur
qualité de service.
Le dispositif de contrôle interne mis en œuvre au
sein d’Attijariwafa bank constitue l’un des piliers
de son fonctionnement. Il vise le renforcement de
l’efficacité opérationnelle, la maîtrise des risques,
ainsi que le suivi des réalisations stratégiques.
Il s’appuie en premier lieu sur les opérationnels.
Un deuxième niveau de contrôle indépendant
permanent est exercé par des fonctions dédiées
avec un pilotage en central à l’échelle du Groupe.
Les activités de Contrôle Interne font l’objet d’un
suivi régulier par les principales instances au
niveau de la Direction Générale et du Conseil
d’Administration.
En 2013, des filiales à l’International, accompagnées
par l’entité centrale, ont renforcé leur dispositif de
contrôle interne, tout en assurant la convergence
des structures et des méthodologies.
88 %
taux de satisfaction des clients
76
Chapitre 5
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
LUTTE ANTI-BLANCHIMENT
En ligne avec les meilleures pratiques internationales,
Attijariwafa bank poursuit ses travaux de mise
en œuvre de son dispositif de lutte contre le
blanchiment des capitaux et le financement du
terrorisme, autour d’une Charte, d’un Manuel
de procédures, de la formation et d’outils de
gestion adaptés.
L’année 2013 a été marquée par la couverture
de nouvelles filiales et par le déploiement d’une
campagne de sensibilisation à la culture de vigilance.
12 000
collaborateurs formés au Code
de Bonne Conduite
DéONTOLOGIE
Attijariwafa bank s’est toujours préoccupée de
la réalité déontologique et des différents risques
inhérents à ses activités. La Déontologie s’assure
du respect de la réglementation des marchés
financiers et des normes professionnelles par
l’ensemble du Groupe. Cette démarche s’inscrit
dans une approche globale du risque telle que
préconisée par Bâle II et Bâle III et vise :
• la protection de la banque dans son patrimoine et
sa responsabilité à l’égard des tiers, notamment
ses relations avec la clientèle (secret professionnel,
devoir de diligence, primauté de l’intérêt du
client etc.) ;
• la protection des collaborateurs dans l’exercice
de leur fonction ;
• les relations à l’intérieur de l’entreprise (loyauté,
transparence, etc.) ;
• la gestion du risque de réputation de la banque.
Le dispositif de déontologie et de lutte contre la
corruption s’appuie en premier lieu sur un code
généraliste, appelé Code de Bonne Conduite. Des
séances de formation et de sensibilisation sont
dispensées chaque année en faveur des nouvelles
recrues, à qui sont remis des kits pédagogiques.
Quasiment l’ensemble des collaborateurs du
Groupe ont été formés et sensibilisés au Code
de Bonne Conduite au Maroc et dans les filiales
européennes et africaines. La formation s’appuie
désormais également sur un module d’e-learning
dont ont bénéficié 7 150 collaborateurs de la banque
au dernier trimestre 2013. À ce Code de Bonne
Conduite se sont ajoutés d’autres codes propres à
l’exercice de certaines fonctions ou activités telles
que les fonctions dites sensibles, les Achats ou
les Administrateurs.
En 2013, la généralisation du dispositif aux filiales
du Groupe s’est poursuivie. On note ainsi la désignation d’un Déontologue à la CBAO, filiale du
Groupe au Sénégal. Par ailleurs et pour répondre
aux dernières obligations réglementaires en
vigueur dans les pays européens de présence, un
nouveau Code de Bonne Conduite a été mis en
place à Attijariwafa bank Europe. 80 responsables
ont bénéficié d’une campagne de sensibilisation
au nouveau code, afin qu’il se traduise dans le
comportement quotidien de leurs collaborateurs.
Rapport annuel 2013
77
Chapitre 5
Capital humain Groupe
L
a politique de gestion des ressources humaines joue un rôle majeur
dans la conduite des évolutions prévues par le Plan Stratégique
« Attijariwafa 2015 ». En effet, ce plan s’accompagne d’un rythme de croissance
soutenu, d’un grand chantier de régionalisation ainsi que de l’adaptation
des pratiques managériales.
profil humain
Attijariwafa bank poursuit sa stratégie de développement dans des zones géographiques à haut potentiel.
Le Groupe est ainsi implanté dans 23 pays et
compte au total 16 081 salariés à fin 2013.
Une politique volontariste de transfert des compétences et d’appui sur les compétences locales
accompagne l’expansion du Groupe à l’International.
La banque ne compte ainsi que 41 expatriés.
Effectif par zone
géographique - Groupe
31.12.2011 31.12.2012 31.12.2013 Variation
12-13
Maroc
Afrique du Nord (hors Maroc)
Afrique de l’Ouest
Afrique Centrale
Europe
Moyen-Orient
Total Groupe
Dont effectifs de la banque
2 %
plus de 55 ans
de 46 à 55 ans
de 36 à 45 ans
5 %
9 %
9 246
1 829
2 231
1 041
332
7
14 686
9 628
1 921
2 260
1 128
345
7
15 289
10 061
2 014
2 491
1 143
363
9
16 081
4,3 %
4,6 %
9,3 %
1,3 %
5,0 %
22,2 %
4,9 %
6 826
7 090
7 443
4,7 %
4 %
20 ans et plus
11 %
25 %
5 %
8 %
5 %
de 5 à 11 ans
10 %
de 2 à 4 ans
10 %
moins de 2 ans
Pyramide des âges en 2013 – Groupe
78
6 %
de 12 à 19 ans
13 %
de 26 à 35 ans 18 %
25 ans et moins
Dans le Groupe, toutes les tranches d’âges sont
représentées avec une surreprésentation des
jeunes au niveau du réseau. Les nombreux départs
en retraite qui ont eu lieu en 2013, reflètent une
dynamique générale.
8 %
12 %
8 %
13 %
15 %
13 %
Pyramide des anciennetés en 2013 – Groupe
Femmes
Femmes
Hommes
Hommes
Chapitre 5
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
52 % de cadres
94 % d’effectifs permanents
L’effectif des collaborateurs ayant plus de 12 ans
d’ancienneté (31 %) démontre la fidélité des salariés
au Groupe. Quant au nombre de collaborateurs ayant
moins de quatre ans d’ancienneté, il s’explique
par la politique de croissance soutenue et par les
nombreuses ouvertures d’agences (315 nouvelles
agences ouvertes en 2013).
Priorité à la stabilité de l’emploi
Attijariwafa bank s’engage à lutter contre la
précarité de l’emploi. De ce fait, les effectifs
permanents représentent 94 % des salariés de la
banque. Entre 2010 et 2013, le taux d’encadrement
dans l’effectif de la banque a augmenté de 21 %,
portant ainsi le pourcentage de cadres à 52 %.
Dans la même lignée, on retrouve des taux de
promotion interne à deux chiffres avec 31,8 %
pour le réseau et 22,9 % pour le siège.
valeurs & culture
Les valeurs du Groupe ; leadership, citoyenneté,
solidarité, engagement et éthique représentent
le socle de la culture d’Attijariwafa bank.
Le Groupe souhaite faire progresser en permanence
sa culture managériale, basée sur une grande
proximité des managers avec leurs collaborateurs
et sur le maintien d’un esprit d’équipe fort.
Au début de l’année 2013, et pour la première
fois, une enquête d’opinion interne a été menée
auprès des collaborateurs, mobilisant 81 % de
participants. Elle a eu pour objectif de mesurer le
climat social de l’entreprise et révèle une grande
fierté d’appartenance au Groupe pour 85 % des
répondants et une adhésion de 86 % d’entre eux
aux orientations stratégiques.
Toujours en 2013, Attijariwafa bank s’est vue attribuer
le « Prix National des Ressources Humaines »
par l’Association Nationale des Gestionnaires et
Formateurs des Ressources Humaines (AGEF).
Ce prix récompense les meilleures pratiques en
matière de politique et gestion RH.
85 % des collaborateurs sont
fiers de leur appartenance au
Groupe
86 % des collaborateurs
adhèrent aux orientations
stratégiques
Rapport annuel 2013
79
Chapitre 5
Capital humain groupe
communication interne
La communication interne a pour objectif de fédérer
autour des valeurs et des objectifs du Groupe. Elle
s’appuie notamment sur des rencontres favorables
aux échanges et à l’adhésion au plan stratégique
du Groupe.
« Ensemble, atteindre les sommets » fut le thème
du Comité Groupe qui a eu lieu en septembre 2013
au Club Attijariwafa bank à Casablanca.
Cette rencontre, qui a réuni les principaux dirigeants
et responsables de la banque et ses filiales, a eu
pour ambition de partager une vision cohérente
et motivante afin de donner de l’élan à la stratégie
du Groupe autour des valeurs de coopération, de
dépassement de soi et de leadership par l’innovation.
Le Comité Général d’Exploitation qui s’est tenu
quatre fois en 2013, en présence de l’ensemble
des dirigeants des réseaux et des entités du siège,
a été l’occasion d’examiner les réalisations de
l’année et les perspectives.
La convention du Marché des MRE a, comme à
l’accoutumée, permis de donner le coup d’envoi
de la campagne destinée à cette clientèle. Il s’agit
pour l’ensemble des acteurs du marché de faire
le point sur les étapes réalisées et d’élaborer la
feuille de route.
La rencontre de l’Audit Général Groupe a réuni
tous les responsables de l’audit au niveau de la
banque, des filiales locales et internationales,
dans un but de partage des meilleures pratiques
et de synergie.
Afin de partager avec le plus grand nombre les
temps forts qui marquent l’actualité du Groupe,
des flashs électroniques ainsi qu’un journal interne
trimestriel constituent pour Attijariwafa bank,
les moyens pour relayer l’information auprès de
l’ensemble des collaborateurs du Groupe.
80
Chapitre 5
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
diversité
Pour garantir la parité, Attijariwafa bank s’assure
d’une bonne représentation des femmes dans ses
effectifs. Celles-ci représentent ainsi 39,1 % des
collaborateurs en 2013.
Avec 37,4 % de femmes cadres, le Groupe démontre
qu’il est avant tout motivé par le respect de l’égalité
qui figure parmi les principes fondamentaux de
son Code de Bonne Conduite.
39,1 % des effectifs sont des femmes
37,4 % des cadres sont des femmes
17 % de femmes parmi les
Cette politique de recrutement proactive de jeunes
diplômés se traduit par un effectif composé à 49 %
de collaborateurs âgés de 30 ans et moins.
Ainsi, un programme d’accueil et d’accompagnement
est déployé dans le but de faciliter leur intégration.
Le temps d’une journée, un séminaire d’intégration
intitulé « Cycle Sindbad », est organisé à destination
des jeunes recrues qui sont alors initiées aux
valeurs et à la culture du Groupe, encourageant
challenge et leadership dans un esprit d’éthique,
de citoyenneté et de solidarité.
membres du Comité de Direction
et de Coordination
En guise de reconnaissance et de gratitude
envers ses dames, Attijariwafa bank a, comme à
l’accoutumée, fêté en 2013 la Journée Internationale
de la Femme. Une occasion de rendre hommage
à l’engagement et aux talents des collaboratrices
en interne, à travers la distribution de présents à
toutes les femmes du Groupe et par l’exposition
des œuvres des collaboratrices artistes-peintres
au restaurant d’entreprise du siège.
Parallèlement, le « Cycle Afak », a été mis en
place pour l’intégration des collaborateurs non
cadres, toujours avec le même esprit, celui de
rapprocher les jeunes recrues des valeurs et de
la culture du Groupe.
Désireuse de jouer un rôle citoyen auprès de
l’enseignement public supérieur marocain et
de ses filières d’excellence, Attijariwafa bank a
accueilli, en 2013, 1 419 stagiaires.
49 % des effectifs ont 30 ans
et moins
1 419 stagiaires en 2013
Aussi, pour servir son ambition de croissance, la
banque adapte ses méthodes de recrutement et
accueille chaque année de nombreux jeunes diplômés.
Pour cela, des partenariats sont constamment
conclus avec des universités, Grandes Écoles et
associations d’étudiants. On compte parmi les actions
de recrutement de la banque, la participation au
salon i-Days, premier salon de recrutement virtuel
au Maroc ou encore la Caravane de recrutement
à travers les 5 régions du Maroc.
Durant l’année, 129 collaborateurs d’une ancienneté
moyenne de 35,4 ans ont fêté leur départ en
retraite lors d’une cérémonie organisée pour leur
rendre hommage. Cette rencontre a été l’occasion
pour la Direction d’exprimer sa reconnaissance,
quant au dévouement et à l’engagement de ces
personnes ayant mis leurs compétences au
service de la banque.
Rapport annuel 2013
81
Chapitre 5
Capital humain Groupe
développement des compétences
Dans un contexte de croissance rapide, le
développement des compétences de l’ensemble
de ses collaborateurs est un enjeu fort pour
Attijariwafa bank. La stratégie de formation associe
les formations métiers dispensées par l’Académie
Attijariwafa bank à travers les différents Cursus
Métiers, notamment ceux de la Banque de Détail,
du marché des Particuliers & Professionnels et du
marché de l’Entreprise, à des formations managériales
et comportementales, dans le cadre des Cycles
Structurants. À ce titre, le coup d’envoi a été donné
cette année à un nouveau cycle de formation en
partenariat avec des cabinets internationaux.
Intitulé « Pour une culture managériale commune »,
il a pour objectif d’accompagner les managers
du Groupe dans le développement des pratiques
managériales, notamment de leur proximité à
l’égard de leurs collaborateurs, afin d’améliorer la
performance et renforcer la cohésion des équipes.
Le dispositif e-learning, mis en place en avril 2010,
est le troisième pilier de cette stratégie : le lancement
de ce mode de formation et son ouverture à
l’ensemble du personnel sont une première dans
le secteur bancaire marocain.
L’offre de formation est complétée par les formations interbancaires diplômantes mutualisées :
les cursus conventionnels d’obtention du Brevet
Bancaire et ceux proposés par l’Institut Technique
de Banque. 218 collaborateurs en ont bénéficié
en 2013.
Près de 25 700 jours/homme de
formation1
3,5 jours de formation par salarié
en moyenne1
Autre élément clé du développement des
compétences, la gestion des carrières poursuit
sa mission de veiller au développement personnel
et professionnel de chaque collaborateur, en
cohérence avec les besoins actuels et prévisionnels
du Groupe.
1- Périmètre : banque
82
Des plans de relève, à différents niveaux de
responsabilité, sont mis en œuvre pour identifier,
préparer et valoriser les talents nécessaires au
développement futur de la banque.
Aussi, en sus du suivi continu par les équipes
en charge de la gestion de carrière, 93 % des
salariés éligibles ont bénéficié, en 2013, d’un
bilan annuel d’évaluation où sont passées en
revue les perspectives d’évolution de carrière
notamment.
93 % des salariés de la banque
éligibles ont bénéficié d’un bilan
annuel d’évaluation
L’implantation du Groupe dans différents pays
offre de nouvelles opportunités d’évolution de
carrière pour ses salariés en termes de mobilité
internationale.
Chapitre 5
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
rémunérations
et avantages sociaux
Réduire les écarts et rechercher l’équité, favoriser
l’attractivité et la fidélisation, récompenser la
performance ; tels sont les trois objectifs de la
politique salariale déployée par la banque.
Cette politique s’appuie sur des règles de rétribution
prenant en compte les appréciations issues du
bilan d’évaluation annuel, le positionnement en
interne, ainsi que le positionnement par rapport au
marché externe, notamment le secteur bancaire.
S’ajoute à cela l’actionnariat salarié, une politique
ambitieuse qui vise à associer les collaborateurs
aux performances du Groupe, comme ce fut le
cas à travers l’augmentation de capital réservée
aux salariés en 2012.
Un salaire social vient s’ajouter à la rémunération
contractuelle des collaborateurs d’Attijariwafa bank,
à travers des avantages tels que :
- des couvertures d’assurances pour la protection
et la prévention contre des risques de maladie,
d’incapacité et d’invalidité ;
- des « espaces santé » dans les principales
villes, en vue d’assurer les visites médicales,
les campagnes de vaccination, de dépistage, de
sensibilisation etc ;
- une offre de crédits à des conditions avantageuses ;
- une offre d’entraide à travers les fonds de solidarité
et de secours, en cas de maladies lourdes, ou
de handicap ;
- des écoles artistiques et sportives ainsi que des
colonies de vacances au profit des salariés de la
banque et de leurs enfants.
L’esprit d’équipe
L’esprit d’équipe et la coopération interne font
partie de la culture d’Attijariwafa bank. AWB Cup,
compétition internationale de « mini-foot »,
s’inscrit dans cette démarche et constitue, pour
les collaborateurs en provenance de tous les
pays d’implantation du Groupe, une opportunité
d’échange et de partage sous le signe des
différences de tout un chacun.
En marge de cet événement, le Comité d’Organisation
a entrepris l’initiative de rénover un collège situé
dans un quartier défavorisé, reflétant l’implication
de la banque dans les œuvres sociales et caritatives.
santé au travail
Soucieuse du bien-être de ses collaborateurs, la
banque prend part à des manifestations pour la
santé à portée internationale.
Ainsi, dans une démarche de sensibilisation et de
prévention, Attijariwafa bank a pris part, en 2013, à
la Journée Mondiale sans tabac et a organisé par
la même occasion, une conférence-débat animée
par le Professeur Abdelkrim Bahlaoui, chef de
service des maladies respiratoires au CHU Ibn
Rochd et Président de la
Société marocaine des
Pour les fumeurs passifs
maladies respiratoires.
la nuisance esT active
Ce fut l’occasion pour
Pr Bahlaoui de rappeler
le danger du tabagisme
aussi bien pour les
fumeurs actifs que passifs.
À l’occasion de la Journée
Mondiale du Diabète et
dans le même esprit, une
campagne de prévention
contre le diabète, a
été organisée dans les
différentes villes du
Royaume et pendant
laquelle les collaborateurs
ont pu connaître l’état
de leur glycémie. Une
conférence autour de
ce sujet a été animée
au siège de la banque, boulevard Moulay Youssef,
par le Professeur Moulay Ahmed El Farouqui, Chef
du service d’endocrinologie et diabétologie du
CHU Ibn Rochd de Casablanca, ancien Doyen de
la Faculté de Médecine de Casablanca et Expert
international en étude du diabète, sous le thème
« le diabète, maladie silencieuse et pandémie
mondiale ».
31 mai Journée mondiale sans Tabac
Aujourd’hui Aussi
4 009 visites médicales1
1 470 bénéficiaires de campagnes
de prévention1
1- Périmètre : banque
Rapport annuel 2013
83
Chapitre 5
Le bloc-marque exprime l'idée de socle sur
lequel la Fondation va pouvoir s'appuyer
pour ériger ses missions :
l'écriture et l'éducation
l'art et la culture
l'édition et les débats
Les couleurs du symbole du
Groupe sont complétées par
un aplat vert afin de véhiculer,
en complément des missions
de base de la Fondation, une
vocation de développement
durable.
F
Le cadre offre un
environnement de libre
expression sur lequel vient
s'installer le symbole Atlas qui
apporte la réassurance de la
banque et sa prise de parole.
La rencontre des couleurs et des calligraphies véhicule l'idée
de carrefour du métissage et de l'apprentissage de la culture,
mais aussi des échanges sur toutes les problématiques
rencontrées par la population, notamment les jeunes, au
niveau économique, social et sociétal.
orte d’une expérience de plus de
30 ans, la Fondation Attijariwafa bank
a confirmé son engagement dans des
domaines majeurs pour le développement économique, social et sociétal
du royaume. Sa forte implication dans
l’éducation, l’art & la culture et le débat
la positionne aujourd’hui, comme
un acteur reconnu pour ses actions
structurantes à forte connotation
citoyenne.
84
La typographie arabe en
arrière plan du symbole
exprime les racines et la
culture, une des missions
premières de la Fondation.
Au regard de l’ensemble des réalisations, la Fondation
Attijariwafa bank, se dote d’une identité visuelle
propre qui, tout en confirmant son arrimage à la
maison-mère, consacre ses choix stratégiques
de citoyenneté.
Ainsi, le logo de la Fondation permet, grâce au
signe de l’Atlas et aux couleurs jaune et rouge, une
identification immédiate au Groupe. La rencontre des
couleurs et des ébauches de calligraphies véhiculent
l’idée de métissage culturel. L’aplat vert traduit
l’intérêt pour la préservation de l’environnement.
Enfin, le cadre ouvert symbolise la liberté d’expression
avec des perspectives d’évolution permanente
par l’enrichissement constant de l’existant et
l’exploration de nouveaux champs d’intervention.
En se dotant d’une identité visuelle propre, la
Fondation affirme sa volonté de consolider son
rôle d’acteur citoyen fermement engagé au service
de la communauté.
Chapitre 5
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Art & culture
S
’inscrivant dans le développement du groupe Attijariwafa bank à travers le
continent africain, le pôle Art & Culture de la Fondation Attijariwafa bank
agit en faveur du développement de la culture artistique et d’un plus grand
accès à l’art. Sa mission se déploie en cinq axes d’orientation.
• L’Axe mémoire : une fois par an, les grandes
figures de l’art sont mises à la portée du grand
public par des expositions rétrospectives,
s’appuyant sur la collection du Groupe et celles
de collectionneurs, donnant lieu à l’édition de
catalogues.
• L’Académie des arts : pendant une saison allant
d’une année à trois ans renouvelables, des
ateliers d’expression artistique, d’écriture et de
multimédia, sont conçus et organisés en partenariat avec l’Académie Régionale de l’Éducation
et de la Formation du Grand Casablanca dans
le but de permettre l’épanouissement artistique
d’élèves des écoles publiques. S’appuyant,
entre autres, sur la collection de peinture du
Groupe, ce programme est toujours clôturé par
une grande exposition à l’espace d’art Actua.
• L’échange interculturel : cet axe vise la création
d’opportunités de rencontres et d’échanges
panafricains entre jeunes artistes et artistes
confirmés. Il peut prendre la forme d’expositions
initiées par le pôle Art & Culture, ou de soutien
à des projets régionaux soumis à la Fondation.
• Le soutien à la culture en région : des manifestations
ou projets portés par des associations et
des acteurs culturels prometteurs, pour une
couverture diffuse et homogène du Groupe dans
le découpage régional, et pour une ouverture à
un panel de disciplines diversifiées : arts visuels,
arts vivants, cinéma, musique, audiovisuel…
• L a veille culturelle et la diffusion : cet axe
permet de valoriser les activités du pôle Art &
Culture à travers le prêts d’œuvres de la
collection, les publications et les conférences
lors de rencontres professionnelles, pour un
rayonnement international de la Fondation. Depuis
environ vingt ans, la Fondation Attijariwafa bank
a développé en interne des ressources et outils
de médiation et d’analyse performants, à
mêmes d’agir au service du secteur artistique
et d’accompagner les filiales africaines, pour
une politique de mécénat unifiée.
Hommage à Mehdi Qotbi
L’exposition « Mehdi Qotbi. Couleur Écriture, 40 ans
de peinture » s’est inscrite dans le cadre de l’Axe
« Mémoire ». Elle est venue enrichir l’orientation
de la Fondation Attijariwafa bank pour une plus
grande connaissance de l’histoire de l’art marocain
et de sa collection d’œuvres, auprès du public le
plus large.
Elle a succédé à Hassan El Glaoui (2011/2012)
et Ahmed Benyessef (2012/2013). Le Pôle Art &
Culture s’est attaché à produire une recherche
méticuleuse portant sur la biographie, l’iconographie,
le processus de création et les influences de l’artiste,
déclinée en plusieurs supports. Le parcours
de l’exposition allant de 1969 à 2013 a été ainsi
découpé en quatre grandes phases mises en
valeur par une scénographie aérienne et colorée.
L’exposition a été ouverte au public et a reçu en 46
jours la visite de plus de 2 300 personnes - Maroc
et international -, dont 450 élèves et étudiants sur
une vingtaine de visites commentées.
Rapport annuel 2013
85
Chapitre 5
Art & culture
Académie des arts
Pour la 3e année consécutive, le pôle
Art & Culture a accueilli les 130 élèves
d’établissements publics, âgés entre
10 et 17 ans, inscrits depuis 2010
au programme hebdomadaire de
formation/création « Académie des arts ».
En 2013, le cycle arrivé à maturité pour les
participants, a permis à 5 % d’entre eux de
rejoindre une orientation Arts plastiques au
2e cycle du secondaire, et de se voir
récompensés par une attestation de
mérite. Une exposition organisée à l'espace d'art
Actua a accueilli les œuvres des 130 élèves. Voici
une brève sélection des réalisations de futurs
talents probables.
copyright Attijariwafa bank / photos Jean-Claude Laffit
86
Chapitre 5
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Sauvergarde du patrimoine
La Fondation Attijariwafa bank a choisi de s’inscrire
dans la mise en valeur du patrimoine urbain et
architectural à travers sa participation, tant morale
que financière, aux « Journées du Patrimoine »
de Casablanca organisées du 5 au 7 avril 2013
par l’association Casamémoire, dans le cadre de
la journée internationale des monuments et des
sites de l’UNESCO.
Les « Journées du Patrimoine » consistent en des
visites guidées, gratuites et ouvertes à tous, aux
sites du patrimoine architectural privé, public et
institutionnel du XXe siècle, ainsi qu’en des ateliers,
conférences et spectacles dans les espaces publics.
Dans ce cadre, la Fondation a soutenu le volet
« Formation des guides volontaires bénévoles »,
permettant à 139 citoyens volontaires de mener
des visites sur plus de 20 sites historiques. Par
ailleurs, la Fondation s’est également impliquée
dans l’organisation et la mise en œuvre du
même appel à bénévolat en interne ainsi que
de visites guidées exclusives aux collaborateurs.
Elle a également contribué aux visites en faveur
de 1 200 élèves dans le
cadre du partenariat avec
l’association Al-Jisr. Une
première participation
qui a été fructueuse,
touchant en l’espace
de trois jours, 22 500
visiteurs marocains et
étrangers, dont 3 400
élèves.
Sport et culture en faveur
des régions
Afin de contribuer aux initiatives culturelles des
régions, la Fondation Attijariwafa bank a soutenu
et participé en 2013 à plusieurs événements dans
diverses régions du Maroc :
• au Sud avec le Festival Timitar et le Printemps
des arts plastiques à Agadir ;
• dans les plaines atlantiques avec le Festival
Jawharat El Hayat d’El Jadida ;
• à Fès avec le Festival des Musiques Sacrées du
Monde ;
• dans l’Oriental avec le Festival International du
Raï d’Oujda ;
• à Casablanca avec deux grands moments : la
célébration du Centenaire du Port de Casablanca
sur 100 jours ainsi que le Festival International
de Casablanca sur une dizaine de jours ;
• du nord au sud, L’Atlas Pro Tour de l’Association
du Trophée Hassan II de golf dans 6 villes du
Royaume.
bAnk
AttIJArIwAfA
contrIbue Au
t
rAyonnemen
de lA musIque
Au mAroc
2014
du 18 Au 21 JuIn
rendez-vous SA 11e édition.
pour célébrer
en qualité
casablanca. Agréée - rc 333.
Moulay Youssef,
et complété
social : 2, boulevard
2003 tel que modifié
272 260 dH - Siège
du 22 décembre
au capital de 2 035 et de la privatisation n° 2269-03
société anonyme
Attijariwafa bank
du ministre des finances
de crédit par arrêté
d’établissement
nk.com
www.attijariwafaba
Festival « Orient Art express » à Oujda
Manifestation artistique et culturelle majeure, elle est portée par l’Agence de l’Oriental et
l’association Art48, qui rassemble chaque année en août, artistes, conférenciers, intellectuels,
amateurs ou passionnés par l’art dans des lieux ouverts jour et nuit au public. Ce festival
permet de révéler et de mettre en lumière de nouveaux artistes de la région et rend compte
des préoccupations et enjeux actuels des artistes maghrébins de par le monde. Il entend
rapprocher la population des expressions artistiques les plus contemporaines et faire de la
ville d’Oujda un lieu phare en matière d’art actuel. Cette 4e édition a été placée sous le thème
« Penser sans frontières ». Le Pôle Art & Culture a pris part au colloque de trois jours, avec un
retour en texte et en images, sur l’exposition « Regards africains croisés » et en particulier sur
le programme d’éducation des jeunes à l’art, agissant ainsi comme un moteur très stimulant
auprès des artistes de la région.
Rapport annuel 2013
87
Chapitre 5
éducation
F
orte de plus de 30 ans d’engagement citoyen, la Fondation Attijariwafa bank
s’est donnée pour mission de valoriser le savoir et de contribuer au
développement social du Maroc, à travers son pôle Éducation. Convaincue que
l’avenir du Royaume se joue à l’école, la Fondation œuvre pour que l’éducation
des élèves se fasse dans les meilleures conditions. Ses objectifs principaux
sont de permettre l’accès à l’éducation dès le préscolaire, d’insuffler l’esprit
d’entrepreneuriat dès le plus jeune âge, d’encourager la poursuite d’études
supérieures et de valoriser l’excellence.
RESTRUCTURATION du Préscolaire
Témoignage d’une éducatrice :
« Avant, ma seule préoccupation était que
les enfants écrivent bien. Il n’y avait pas
de place pour le jeu, l’épanouissement, la
découverte… Grâce à ce programme, j’ai suivi
de nombreuses formations et j’ai découvert
une autre façon d’enseigner qui se traduit
même dans la façon d’aménager la salle.
J’ai reçu de nouveaux équipements. Et ce que
j’apprécie le plus, c’est la communication
que j’ai réussie à établir avec les parents : ils
comprennent mieux aujourd’hui ce que l’on
fait en classe et à quoi sert le préscolaire. »
88
La Fondation Attijariwafa bank est partenaire depuis
2012 de l’association Care International Maroc,
œuvrant pour la restructuration du préscolaire
dans les quartiers défavorisés. Le projet soutenu
a pour objectif de diminuer l’abandon scolaire
et d’augmenter les chances de réussite, en
assurant aux enfants de 40 écoles du quartier
de Sidi Moumen une éducation préscolaire de
qualité, tout en impliquant les parents dans leur
éducation. Environ 2 000 familles et 2 000 enfants
âgés de 3 à 6 ans en bénéficieront sur une période
de 3 ans. Lancé dans sa première phase depuis
la rentrée scolaire 2013, le projet a déjà porté
ses fruits. 576 enfants, dont 295 filles, profitent
de ce programme dans douze écoles du quartier
et 26 éducatrices et éducateurs ont été formés.
Chapitre 5
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
MISE À NIVEAU DU PRIMAIRE
Attijariwafa bank est l’un des membres fondateurs
de l’association Al Jisr depuis 1999. Cette association
a pour mission de sensibiliser et de mobiliser les
entreprises privées à l’importance de la mise à
niveau du système éducatif. Pour accompagner
l’association Al Jisr, le groupe Attijariwafa bank
parraine plusieurs écoles primaires publiques et
met à la disposition de l’association des articles
informatiques. Ainsi, depuis le début du programme,
plus de 23 000 articles informatiques ont été remis
par la banque à l’association. Aussi, dans le cadre
de ce parrainage, sont réalisées un certain nombre
d’actions de mise à niveau telles que l’équipement
des classes, la formation des éducatrices ou
encore la construction et l’aménagement d’une
salle multimedia. Des chorales scolaires ont par
ailleurs été mises en place en 2013.
Grandes Écoles pour tous
Pour porter sa croissance, le Maroc ambitionne
de former 15 000 ingénieurs par an d’ici 2015 alors
qu’il n’y a aujourd’hui, que 7 400 inscrits dans les
25 lycées abritant les Classes Préparatoires aux
Grandes Écoles d’ingénieurs.
C’est dans ce contexte que la Fondation
Attijariwafa bank accompagne chaque année
les élèves des écoles publiques dans leurs cursus
de préparation aux Grandes Écoles de commerce
et d’ingénieurs à travers la mise à niveau des
bibliothèques et l’encadrement des élèves dans
la préparation des concours. Ainsi, tous les ans,
environ 130 élèves encadrés par des professeurs
bénéficient d’un programme de plus de 40 heures.
Rapport annuel 2013
89
Chapitre 5
éducation
L’appui à l’université
En partenariat avec Santander, le pôle Éducation
de la Fondation a développé 3 projets innovants :
• Le Master « Banque et Marchés financiers »
permet d’obtenir un double diplôme, marocain de
l’Université Hassan II et espagnol de l’Université
de Cantabria. La 7e promotion au Maroc a débuté
les cours en octobre 2013. Ainsi, depuis son
démarrage en 2007, 131 étudiants ont été diplômés
avec un taux d’insertion professionnelle de près
de 95 %. La banque a offert plus de 90 stages
aux étudiants, honorant ainsi son engagement
d’accueillir en stage la moitié des étudiants de
chaque promotion.
Ce Master, qui a 18 ans d’existence, a formé
approximativement 1 200 professionnels dans trois
pays ; l’Espagne où il a été initié en premier par
Grupo Santander, le Mexique et le Maroc.
• La Fondation Attijariwafa bank a apporté en 2013,
un soutien technique à l’élaboration et à la mise
en ligne du nouveau portail du Master.
Conçu par la Fondation Attijariwafa bank, le portail
Jamiati.ma, premier portail universitaire marocain
qui fédère l’ensemble des universités marocaines,
s’adresse aux étudiants, aux enseignants et au
personnel administratif. L’ISCAE y a été intégré en
2013, portant le nombre d’universités et Grandes
Écoles couvertes par ce dispositif à 17. Le portail a
enregistré cette même année prés de 2 millions de
visites et continue d’être étoffé dans son contenu.
Il a ainsi été enrichi d’une rubrique vidéothèque
ainsi que des sous-portails « Cours en ligne »
et « Orientation ». Le sous-portail « Bourses »
permet désormais de s’informer sur les bourses
de coopération accordées par les différents pays
et organisations.
17 universités couvertes par le
portail Jamiati
2 millions de visites du portail
en une année
• La carte Jamiati, développée en
collaboration avec les universités,
est destinée aux étudiants et au
corps professoral et administratif.
Elle permet via des bornes interactives
d’accéder à une panoplie de services universitaires :
identification, accès aux locaux de l’université,
consultation des données pédagogiques et personnelles, gestion des emprunts bibliothécaires…
Elle peut également devenir carte bancaire pour
ceux qui le souhaitent.
90
Chapitre 5
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
Des collaborateurs engagés
Mécénat caritatif
Mobiliser ses collaborateurs dans l’action citoyenne
constitue pour le groupe Attijariwafa bank un élément
important de la responsabilité d’entreprise. C‘est
ainsi qu’à l’occasion du nouvel an, le Président
Mohamed El Kettani a invité dans sa lettre de vœux
les collaborateurs de la banque à s’engager dans
des actions de solidarité citoyenne. Une centaine
de collaborateurs a manifesté son intérêt pour
s’investir dans les associations partenaires du
Groupe.
Entre 2012 et 2013, ce sont 672 heures de formation
qui ont été dispensées par 52 conseillers bénévoles
du Groupe, notamment par des membres de la
Direction Générale, au profit des jeunes lycéens
et étudiants d’universités qui ont bénéficié
du programme d’initiation à l’entreprenariat
d’Injaz Al Maghrib. Les collaborateurs du Groupe
Attijariwafa bank représentent 20 % du nombre
total de bénévoles. Ils ont assuré 16 % des heures
dispensées par les bénévoles de 75 entreprises
partenaires.
En partenariat avec Care International Maroc,
plusieurs collaboratrices ont accompagné des
coopératives éducatives et des femmes de quartiers
défavorisés dans leurs activités génératrices de
revenus et coopératives éducatives.
Enfin, des collaborateurs se sont portés volontaires
auprès du collectif des Classes Préparatoires. Ils se
sont proposés pour accompagner les associations
d’étudiants, développer des activités artistiques
et appuyer le développement d’un site dédié aux
Classes Préparatoires.
Attijariwafa bank soutient de très nombreuses
associations et initiatives solidaires. Le Groupe
apporte soutien financier, dons en nature ou
mécénat de compétences. Les dons proviennent
de la Fondation Attijariwafa bank, mais aussi
des différentes filiales du Groupe. Les projets
soutenus sont multiples et concernent différents
domaines : développement socio-économique,
soutien alimentaire, soutien scolaire, protection
de l’environnement, aide au commerce équitable,
aide aux personnes en situation de handicap, à
l’enfance démunie…
À l’échelle du continent, le Groupe a signé en 2013
une convention de soutien financier au Club Santé
Afrique. Attijariwafa bank est désormais membre
de ce club œuvrant pour le progrès de la santé en
Afrique de l’Ouest, premier facteur et premier frein
de développement. Ce programme est soutenu
par le Secrétariat Général de l’ONU en charge
des financements innovants, en tant qu’initiative
pilote à suivre et à modéliser.
Les femmes célébrées
À l’occasion de la Journée Internationale de la
Femme, la Fondation Attijariwafa bank a organisé,
à Casablanca et dans plusieurs autres villes du
Royaume du Nord au Sud, en collaboration avec
des associations locales, des fêtes au profit de
près de 400 femmes célibataires ou en situation
précaire. Plusieurs collaboratrices du Groupe ont
assisté à ces fêtes. Elles ont partagé avec ces
femmes des moments pleins de joie et chargés
d’émotion. Des cadeaux ont été offerts aux
mamans ainsi qu’à leurs bébés : couvertures,
ustensiles de cuisine, matériel professionnel,
layettes pour bébés….
Rapport annuel 2013
91
Chapitre 5
éDITION & DéBATs
E
n 2013, Attijariwafa bank a pris part de manière active aux débats qui ont
animé la communauté des affaires. Cette contribution s’est concrétisée
par l’organisation de plusieurs conférences et le soutien actif de plusieurs
manifestations d’envergure nationale, régionale et internationale. Plusieurs
de ces rencontres ont été marquées par la participation effective aux débats
des dirigeants du Groupe, sur des thématiques économiques, financières,
stratégiques et de responsabilité sociale.
En 2013, le Groupe a organisé des rencontres qui,
en l’espace de quelques années, sont devenues
des rendez-vous régionaux incontournables pour
la communauté des affaires. Ainsi, l’année 2013
a été marquée par la tenue de la 3e édition du
cycle de conférences économiques placée sous
le signe « Maroc-France : de nouvelles autoroutes
de croissance ». Une rencontre co-organisée
avec la Chambre Française du Commerce et de
l’Industrie au Maroc qui a réuni plus de 500 chefs
d’entreprises et investisseurs institutionnels et
qui a consacré la coopération entre les deux pays
partenaires.
92
Par ailleurs, le Groupe a œuvré pour la réussite
des rencontres de haut niveau. C’est le cas de la
conférence Maroc-France, co-organisée par la
Confédération Générale des Entreprises du Maroc
(CGEM) et son homologue français, le MEDEF,
sous le thème « De nouvelles coopérations pour
un partenariat durable ». Lors de ce Forum qui a
réuni plus de 600 chefs d’entreprise, le Président
Mohamed El Kettani, en tant que co-Président
du Club des chefs d’entreprise Maroc-France,
a mis en exergue les opportunités qu’offre le
co-investissement dans les pays d’Afrique subsaharienne et la nécessité de réinventer le partenariat
entre la France et le Maroc.
Chapitre 5
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
En septembre, le 61e Congrès international des
femmes chefs d’entreprises mondiales s’est tenu
à Marrakech pour traiter de l’importance de la
responsabilité sociale de l’entreprise. De même,
le Groupe a contribué à la réussite du Forum
initié par MEDEF International à Paris sous la
thématique « Afrique-France : quels leviers
pour une nouvelle dynamique économique ? ».
L’intervention du Président Mohamed El Kettani
a constitué l’un des moments forts de ces deux
évènements d’envergure internationale.
Le Groupe a été, également partenaire officiel
de la 6e édition des Medays à Tanger qui a mis
l’Afrique à l’honneur. Parmi les thèmes débattus,
l’importance du rôle de l’intégration régionale
des marchés financiers dans la mobilisation des
capitaux, afin de relever le défi du développement
du continent.
Porté par le succès de ces manifestations et la
forte attente suscitée par ces rencontres ciblées, le
Groupe a décidé de créer un pôle Édition & Débats
au sein de la Fondation Attijariwafa bank afin de
proposer au plus grand nombre, des conférencesdébats périodiques.
À travers le pôle Édition & Débats, le Groupe a
pour ambition d’étendre son action citoyenne en
privilégiant la proximité à l’égard des citoyens. La
mission de ce nouveau pôle qui s’inscrit en étroite
synergie avec les pôles Éducation et Art & Culture,
est de promouvoir le débat sur des problématiques
économiques, sociales et sociétales, à l’adresse
des opérateurs économiques, de la société civile
ainsi que des universitaires. Il a également pour
mission de diffuser le savoir en contribuant à
la vulgarisation de nouveaux concepts auprès
des jeunes tout en les aidant à développer le
sens critique et la curiosité intellectuelle. Le
pôle Édition & Débats est également appelé à
soutenir l’édition d’ouvrages de jeunes écrivains
et chercheurs marocains.
La Fondation vient de signer un partenariat avec
l’Université Hassan II pour soutenir une chaire
de recherche en finance et banque.
Rapport annuel 2013
93
Chapitre 5
Environnement
M
algré des impacts environnementaux faibles par rapport à l’industrie,
Attijariwafa bank, par souci d’exemplarité, s’engage à réduire son
empreinte environnementale.
L’énergie
Le papier
Pour intéresser les prestataires de maintenance
des bâtiments à l’optimisation de la consommation
d’énergie, Attijariwafa bank a introduit dans ses
contrats avec eux, depuis 2009, une clause de bonus/
malus. C’est dans ce même cadre qu’a été lancé
un programme de remplacement des équipements
vétustes. Au niveau des agences, l’éclairage, la
climatisation et l’isolation thermique
sont revus de manière progressive.
Du côté de l’informatique, les serveurs virtualisés à 90 % permettent
un gain direct d’énergie mais aussi
un gain d’espace impliquant une
réduction de la climatisation. En
2013, l’ensemble des applications mises en production se sont basées sur la
virtualisation.
Quant à la réduction du carburant, le programme
d’optimisation des encaisses a été généralisé en
2013, permettant une réduction du nombre de
transports de fonds de 25 % sur l’année.
L’équipement de salles en visio-conférence ou
web-conférence (18 salles), permet, quant à lui,
d’optimiser les déplacements des collaborateurs.
De nombreuses initiatives sont prises chaque
année pour réduire les consommations de papier.
En 2012, un vaste programme de reconfiguration
du système de reprographie a permis de remplacer
de nombreuses imprimantes individuelles par des
imprimantes multifonctions dans chaque service.
Pour réduire la consommation de
papier, Attijariwafa bank a mis en
place plusieurs mesures, à savoir :
relevés de comptes recto-verso,
regroupement des avis avant envoi,
arrêt d’édition de certains avis et
états de gestion et mise en ligne
desdits documents. Au total,
ce sont plus de 12 millions de
feuilles qui n’ont pas été consommées en 2013.
De la même manière, l’envoi électronique des
feuilles de paie aux collaborateurs de la banque
et l’arrêt progressif des envois papier ont été
mis en place dès fin 2012. En 2013, ce dispositif
a été étendu à Wafacash, Wafasalaf, Wafabail et
Wafa Immobilier. Ceci permet l’économie mensuelle
de plus de 9 000 feuilles et enveloppes.
Le recyclage
Tous les papiers détruits par les collaborateurs
sont repris par un prestataire qui en assure le
recyclage.
Lors de leur remplacement, les imprimantes,
ordinateurs et autres équipements informatiques qui
ne sont pas stockés, sont donnés à des associations
pour une réutilisation ou un recyclage.
94
Chapitre 5
Rapport annuel et de responsabilité sociale de l’entreprise 2013
ACHATS
R
espect du code du travail et de la sécurité, prohibition du travail des enfants
et du travail clandestin, garantie de la couverture sociale pour le personnel
des fournisseurs et maîtrise des impacts environnementaux, telles sont les
préoccupations qu’intègre Attijariwafa bank dans le choix de ses prestataires.
Tous ces principes sont regroupés, depuis 2006, dans un Code dit de Déontologie
des Achats qui encadre les pratiques de toutes les personnes concernées dans
le Groupe, tant au niveau national qu’international.
POLITIQUE D’ACHATS RESPONSABLES Accompagner ses fournisseurs
Depuis 2012, les engagements du Code de Déontologie
des Achats ont été déclinés dans les clauses des
différents cahiers des charges ainsi que dans
les contrats signés par les prestataires choisis.
Ils sont d’ailleurs près de 90 % à avoir signé la
Charte de Déontologie en 2013. Lors des visites
des fournisseurs, les aspects environnementaux
et sociaux sont évalués conformément à la Charte
de Déontologie.
Le choix de certaines catégories de produits
comme le papier et le matériel informatique fait
l’objet d’une attention particulière quant à l’impact
environnemental : gestion durable des forêts,
optimisation de la consommation énergétique…
Dans une optique de synergie et de partage des
bonnes pratiques, les documents types (contrats,
cahiers des charges, grille d’analyse des offres)
et les standards du Groupe (respect des délais de
paiement, séparation des responsabilités…) sont
progressivement partagés avec les filiales.
fournisseurs
Partage
environnement
Cahier des charges Déontologie
Maîtrise des risques
Accompagnement Synergie
Responsabilité
Sécurité
Attijariwafa bank, fidèle à son rôle de Groupe citoyen,
accompagne de nombreuses petites entreprises
pour leur assurer un transfert de compétences.
En 2013, des plans de progrès ont été signés
avec les prestataires sensibles ou présentant une
vulnérabilité. La banque y voit un gage de qualité
de service pour honorer les promesses faites à
ses clients.
Le délai moyen de paiement des fournisseurs
s’est établi à 8 jours en 2013 contre 11 jours en
2012 et 60 jours exigés par la loi. Ce résultat
est l’aboutissement des efforts déployés par
Attijariwafa bank envers ses fournisseurs – PME
et TPE pour 70 % d’entre eux – qui bénéficient
depuis 2012 d’un système de monitoring des
délais de paiement.
Pour répondre aux besoins des filiales locales, le
Groupe œuvre au référencement de prestataires
dans les régions, contribuant ainsi au développement
économique des territoires d’implantation.
8 jours de délai moyen de paiement
des fournisseurs
Plus de 70 % des fournisseurs sont
des PME et TPE
90 % des prestataires sont
marocains
90 % des prestataires sont
signataires de la Charte de Déontologie
Rapport annuel 2013
95