Télécharger le pdf

Commentaires

Transcription

Télécharger le pdf
EPU Assas – ICP : Mise au point sur l’instabilité de la cheville.
Institut Supérieur d’Optique. Paris, 13 juin 2013.
Prise en charge
podologique des instabilit
és
instabilités
chroniques de cheville
A. Foisy1
1
Podologue-Posturologue, Ostéopathe DO
Enseignant en podologie, enseignant en posturologie clinique
Doctorant Paris V - Science de la motricité et du mouvement humain
Groupe IRIS-CNRS/UMR 8194, Centre des Etudes SensoriMotrices
e-mail: [email protected]
Plan
• Définition / mise en évidence
• Physiopathologie :
- orthopédique
- neuro-sensorielle.
• Traitement podologique :
- semelles orthopédiques
- semelles posturales
• Conclusion
Définition / mise en évidence de
l’instabilité chronique de cheville
Définition : Bonnomet 2004, Biancarelli 2005 :
- répétition de plus en plus fréquente d'entorses externe de la cheville.
- sensation d’insécurité à la course ou à la marche, sur terrain accidenté voire plat
- + parfois douleurs, même en dehors des épisodes d’entorse.
- Peut être évaluée de manière + objective par :
¤ test monopodal :
. Stabilité unipodale <5’’, ou <30’’
(Tinetti 1986, Hurvitz 2000, Jonsson et al 2004)
. Stabilité unipodale diminue avec l’âge.
+ excellente reproductibilité interpraticien
YO et YF (r=0.99) (Springer et al 2007)
¤ questionnaires validés :
- Score de Tinetti (ou POMA) (Tinetti 1986)
- Ankle score de Olerud & Molander (OMA)
- Score de Karlsson
- Foot and Ankle Severity Scale (FASS)
- Ankle activity score (Halasi et al 2004)
Conséquences : arthrose secondaire de talo-crurale.
Diagnostic : Bonnomet 2004, Biancarelli 2005
Clinique :
- Interrogatoire : recherche d’ATCD d’entorses à répétition, insécurité / douleurs.
- Palpation : recherche de douleurs sur les trajets ligamentaires.
- Mobilisation : parfois
¤ dans le plan frontal : ballottement talien
¤ dans le plan sagittal : tiroir talien antérieur
¤ recherche bilatérale et comparative : éliminer / apprécier une possible
hyperlaxité constitutionnelle (+ recherche au niveau d’autres articulations - doigts,
coudes, épaules).
¤ + évaluation de la mobilité de la sub-talaire.
Manœuvres peu fiables : bcp de faux négatifs (Nester et al 2001, Griffith et Brockwell 2006)
Radiologique :
Radiographies statiques : recherche de signes :
- d’entorses à répétition (arrachements osseux, ossifications ligamentaires)
- de lésions associées (ostéochondrite du dôme talien, synostose du tarse)
- d’arthrose débutante.
Clichés dynamiques : bilatéraux
- De face en varus forcé : positif si > 10°:
¤ 10-15°= faisceau antérieur
¤ 20-25°= 2 faisceaux
¤ >30°= 3 faisceaux
- De profil en tiroir antérieur : positif si > 8mm.
90% des instabilités
chroniques de cheville ne
s’accompagnent pas de
laxité clinique / radiologique
Bauer et Hardy 2012.
Physiopathologie – approche orthopédique :
le pied - rôle biomécanique
Un système articulé et déformable :
- 26 os
- 16 articulations
- 107 ligaments
- 20 muscles
Organisé en 3 arches :
- interne
- externe
- transverse
=> Rend possible : (Morris 1977, Perry 1992)
- amortissement / stabilisation
- propulsion.
Le pied : rôle biomécanique
Biomécaniquement :
- il influe sur l’ensemble du corps,
- il subit son influence.
= chaîne articulaire.
(Bouisset et Maton 1996, Le Normand et Percevault 2001,
Come 2003)
Analyse vidéo HD : 8 caméras Vicon
p<0.001
p<0.001
p<0.001
Khamis S., Yizhar Z. - Effect of feet hyperpronation
on pelvic alignment in a standing position. Gait and
Posture 2007.
Approche orthopédique
Popineau
et al 2012
Approche orthopédique
Popineau et al 2012
Approche neurosensorielle :
posturale, systémique
Le SPF : un système de régulation (Massion 1994, 1997)
Entrées du système
+ Autres fonctions :
- Schéma corporel
- Stabilisation du regard
- Orientation spatiale
- Perception de la verticale
- Représentation spatiale
=> Prérequis à l’action
(Amblard 1985)
Intégration
Sortie :
chaînes musculaires :
stabilisation
La posturologie - rappels
La posture ne se limite pas à la position des segments corporels (bassin, épaules…),
c’est aussi et surtout une question de stabilité, qui reflète l’équilibre du tonus des
chaînes neuro-musculaires.
Organisation fonctionnelle
des muscles en chaînes :
- Duchenne de Boulogne 1867
- Fukuda 1959
- Struyf Denys 1978
- Mézière 1984
- Roll 1987, 1988, 1989
- Busquet 2000
Qualité de la stabilité :
oscillations du CG.
Dépend en partie de la
qualité des appuis
plantaires (base
mécanique et entrée
sensorielle)
« Seules les statues sont immobiles. »
Jean-Bernard Baron
Ceci est un capteur
•
Pas uniquement une base servant mécaniquement à la stabilité
(biomécanique passive) et à la propulsion :
Pr. Riva : « L’amputation d’un orteil pose des problèmes
d’équilibre qui dépassent de beaucoup son action
biomécanique dans la locomotion. »
Fitzpatrick et McCloskey (1994) « Les capteurs
extéroceptifs plantaires sont le moyen le plus
performant d’informer des oscillations posturales. »
Kavounoudias et al (1998) : « La sole plantaire fonctionne
comme une carte dynamométrique qui quantifie les
pressions plantaires. »
Approche neurosensorielle – problème de représentation
Pr. Michel Lazdunski 2005 : « une enveloppe sensitive dont chaque millimètre
carré est pourvu de capteurs. Une unité sensorielle multimodale. »
Approche neurosensorielle – problème de représentation
Le pied : rôle neurosensoriel
« La peau commande le muscle. » Philippe Villeneuve.
Ectoblaste !
Les récepteurs – Les exocapteurs
Identification et distribution des mécanorécepteurs
plantaires. (Kennedy et Inglis 2002)
Nocicepteurs :
Seuil d’activation + élevé.
Connexion aux fibres Aδ et C.
(conduction + lente: 5-30 et 0.5-2 m/s)
Mécanorécepteurs :
Seuil d’activation bas.
Connexion avec les
fibres Aβ (à vitesse de
Jouent aussi un rôle dans le
conduction rapide: 35-75m/s)
contrôle postural. (Blouin et al 2003,
Pradels et al 2011, Denis-Dagnas 2012)
+ densité et répartition
variable des récepteurs
sensoriels selon la zone
cutanée envisagée.
Contact avec la peau
et ses déformations
Étirement de la peau,
vibrations
30Hz
Pression, texture
300Hz
Étirement de la peau
<30Hz
<30Hz
Thoumie 1999, Macefield 2005, Weerakkody et al 2007,Perry 2006, Purves et al 2012, Soriot 2013.
Arnaud FOISY 2015 - Posturologie et Transdisciplinarité - Système Podal
=> Grande diversité anatomique et fonctionnelle des capteurs
=> Capables de coder pour les informations de douleur, de
force, de pression, de cisaillement, de discrimination, et de
qualité du support (texture, dureté…), de manière
extrêmement fine et précise.
Misery (2000) va jusqu’à comparer le capteur plantaire à
une « rétine tactile ».
Seuils de perception :
- en pression : 10 mN (= 1g) (Vedel et Roll 1982)
- en déformation : 5 microns (Wergner et al 1965, Burgess
et al 1968, Iggo et al 1969)
- en discrimination : 2 mm (Lamoulie 1980)
Sensibilité à la pression.
(Gerthofert 1982)
+ Lien fonctionnel étroit des neurones sensoriels
périphériques (notamment récepteurs SA1) avec les
kératinocytes (voir Calvino 2010 pour revue) : les
médiateurs chimiques que les kératinocytes libèrent
peuvent avoir une action pronoceptive (endothéline), ou
anti-nocicpetive (β-endorphine).
Arnaud FOISY 2015 - Posturologie et Transdisciplinarité - Système Podal
Rôle de l’extéroception plantaire
dans le contrôle postural
Mis en évidence par de nombreuses études, avec différents procédés :
Suppression des afférences :
- Simoneau et al 1995 : dégradation des performances
stabilométriques (S) chez des sujets diabétiques neuropathiques.
- Magnusson et al 1990 : par hypothermie (vitesse moyenne).
- Chiang et Wu 1997 : interposition d’une couche de mousse +
contrôle EMG des muscles tibiaux antérieurs et gastrocnémiens
=> augmentation des temps de latence.
- Weber et Gagey 1998 : interposition d’une couche de mousse =>
dégradation des performances stabilométriques (S, L, LFS, VFY).
Stimulation :
- Vibrations : Kavounoudias et al 1998, 1999, 2001 : stimulation des
mécanorécepteurs des soles plantaires => inclinaisons posturales globales
orientées, opposées à la zone plantaire vibrée.
- Relief :
. Nurse et al 2005 : le port d’une semelle texturée diminue l’activité du tibial
antérieur et du soléaire d’un sujet à la marche (EMG).
. Corbin et al 2007 : semelle texturée => diminution SURFACE et VV.
. Forth et Lane (2007, 2008) : relief au niveau du médio pied => augmentation de
l’activité du triceps sural (EMG).
. Janin et Dupui 2009 : la stimulation par EMI provoque un déplacement du
Centre des Pressions Plantaires controlatéral.
Physiopathologie : l’instabilité, cause ou
conséquence d’entorses de cheville?
L’instabilité est secondaire à la
répétition des entorses de cheville :
- Tropp 1985b, 1986 : instabilité
fréquente après entorse
- Bonnomet 2004.
- Biancarelli 2005 : 80 à 95% de bons et
très bons résultats sur l’instabilité quelle
que soit la technique chirurgicale.
Donc importance de la congruence et
de la stabilité articulaire /
ligamentaire…
- McKeon et Hertel 2008 + Wilkstrom et al 2010 (review) : le contrôle postural se
dégrade après entorse de cheville, aussi bien du coté lésé que du coté sain.
(stabilométrie unipodale) => contrôle central, boucles longues. (+ Richie 2001)
Physiopathologie : l’instabilité, cause ou
conséquence d’entorses de cheville?
Rôle du pied
Le pied et la cheville constituent un pôle essentiel de la régulation posturale.
(Tropp 1988, Fitzpatrick et McCloskey 1994, Roll 1988, 1998) :
- Rôle de la proprioception ligamentaire dans le contrôle postural.
(Clarck et al 1979,
Moberg 1983, Schultz et al 1984, Gross 1987, Burke et al 1988, Cole et la 1995, Thoumie 1999, Bonnel et al 2010, Soriot et al 2013)
- Rôle de la proprioception musculo-tendineuse podale
(Allum 1982, Beradelli 1982, Roll et Roll
1988, Bessou et al 1996, Kondrassen et al 1998, Kavounoudias et al 1999, Tropp 2002, Adamcova et Hlavacka 2006)
- Rôle de la nociception : dégradation du contrôle postural en cas de douleur au
niveau du pied. (Corbeil et al 2004, Pradels et al 2011, Denis-Dagnas et al 2012).
- Rôle de l’extéroception plantaire (cf suppra).
Plus important que la proprioception ligamentaire ! (Feuerbach et al 1994, Tropp et al 2002)
Physiopathologie : l’instabilité, cause ou
conséquence d’entorses de cheville?
L’instabilité est préalable aux entorses de cheville :
- Tropp 1984 : dans une population de footballeurs : une instabilité objectivée en
stabilométrie multiplie le risque d’entorse par 5 ! (p<0.0001).
- Foidart-Desalle 1993 : 57% des personnes instables en unipodal ont une
entorse dans l’année.
- McKeon et Hertel 2008 (review) : l’ICC est corrélée à la dégradation du contrôle
postural et s’associe à une augmentation du risque d’entorse.
- Biancarelli 2005, Bauer et Hardy 2012 : l’instabilité est multifactorielle :
. laxité (instabilité « mécanique » : Tropp 1985, 2002)
. trouble statique du pied
. trouble proprioceptif (instabilité « fonctionnelle » : Freeman 1965, Tropp 2002)
=> Syndrome de Déficience Posturale !
Le Syndrome de Déficience Posturale
Entrées du système
Sortie :
chaînes musculaires :
stabilisation
Intégration
Le Syndrome de Déficience Posturale
• Physiopathologie : (Gagey et Weber 2004)
- Défauts d’intégration neurosensorielle : les conflits sensoriels.
- Si les centres intégrateurs reçoivent des informations nociceptives,
ou contradictoires, ils donneront des ordres inappropriés.
=> symptômes du SDP.
•
-
Da Cunha 1979 : le SDP
douleurs : mécaniques de l’axe du corps. (csq)
troubles toniques (hypertonies / asymétries toniques)
=> troubles morphostatiques
déséquilibre : vertiges / chutes inexplicables
critères stabilométriques hors normes
dysperception sensorielle
mauvaise appréciation du schéma corporel
• Diagnostic : (Gagey et Weber 2004)
- Tests cliniques et stabilométriques
- A posteriori.
Physiopathologie : instabilité de cheville
ou instabilité posturale générale ?
Tropp 1985a, 1986, 1988, Gauffin et al 1988 :
Corrélation entre instabilité de cheville et :
- dégradation du contrôle postural en unipodal,
- diminution de la force des muscles pronateurs
- passage en stratégie de hanche. (+ Pintsaar et al 1996)
(stabilométrie + EMG + analyse vidéo du mouvement).
Richie 2001 : la majorité des patients avec ICC n’ont pas
d’hyperlaxité de cheville, mais une détérioration du
contrôle postural mettant en jeu des mécanismes de
contrôle central. + Sefton et al 2009.
Leblanc et Villeneuve 2005 : stabilité unipodale aggravée
(Surface et VV significativement augmentées) chez des
footballeurs avec instabilité de cheville v.s sujet sains.
Munn et al 2010 (méta analyse 53 études) :
l’ICC est corrélée à des déficits sensorimoteurs : perception de la position
articulaire active et passive, oscillations
posturales en unipodal, temps de stabilisation
après un saut, Star Excursion Balance Test.
Physiopathologie : décoordination neuro-musculaire
Löfvenberg et al 1995 : modification des temps de latence des muscles
extrinsèques de cheville en cas d’instabilité.
Tropp 1986 : corrélation entre instabilité de cheville et diminution de la force des
muscles pronateurs (fibulaires).
Konradsen et al 1997 : augmentation du temps de réponse des fibulaires suite
aux perturbations des afférences proprioceptives.
Sheth et al 1997 : modification des délais de réponse du TA et TP suite à la
rééducation proprioceptive.
Baumhauer et al 1995 :
le déséquilibre musculaire
(inverseurs / éverseurs, au
profit des éverseurs) est un
prédicteur
fiable
des
entorses de cheville.
Holmes et Delahunt 2009 :
l’instabilité chronique de cheville
est corrélée à la déficience
posturale et met surtout en jeu
des mécanismes d’anticipation
(feed forward).
Physiopathologie : décoordination neuro-musculaire
Compression / étirement des FNM, nocicepteurs et mécanorécepteurs
=> augmentation de leur fréquence de décharge (Vedel et Roll 1982, Ribot-Cisar
et al 1989, Roll et al 1989).
=> perturbation des "codes barres" neurosensoriels
propres à chaque mouvement (Roll et al 2004, 2010).
+ Nitz et al 1985, Kleinrensink et al 1994 : l’étirement d’un nerf (fibulaire profond
après entorse de cheville) => diminution de la VCN.
=> défaut d’intégration des afférences somesthésiques (Weerakkody et al
Gandevia et Phegan 1999) et hyper-excitabilité du cortex moteur (Le Pera et al 2001).
2002,
Les modalités proprioceptive et extéroceptive sont fonctionnellement
étroitement liées => somesthésie. (Roll et al 2003, Kavounoudias 2012)
Perturbations des afférences somesthésiques =>
altération des programmes moteurs => SDP et ICC.
Physiopathologie : décoordination neuro-musculaire
Tropp 2002 : cette mauvaise coordination musculaire, mise en place lors de la
phase oscillante et associée à une stratégie de hanche sont les mécanismes qui
explicitent le mieux l’instabilité chronique et les entorses de cheville.
Pope et al 1979, Thonnard 1988 : l’entorse se produit plus vite que la musculature
peut réagir (39 ms contre 115ms).
=> Mécanisme physio-pathologique en feed-forward : APA.
=> intérêt de la rééducation en FF.
=> inutilité des éléments pronateurs, intervenant trop tard.
Physiopathologie : pied varus ou valgus?
Villeneuve et al 2000, Tropp et al 2002 :
« On doit considérer le varus comme une augmentation du bras de levier luttant
contre une hypotonie musculaire à la recherche d’une adaptation posturale.
Il faut donc analyser cliniquement l’ensemble de la posture, évaluer les dystonies
neuromusculaires et ne pas se contenter de regarder passivement la
morphologie podale.
Qui est le + instable ?
Un pied qui refuse de se laisser écraser par la
pesanteur présente fréquemment une
morphologie varus :
- soit il lutte contre la gravité. (+ Pope et al 2011)
- soit il réagit à une zone nociceptive (R1)
Que penser alors des traitements orthétiques
dont les reliefs externes s’opposent en fait,
soit à un réflexe antalgique, soit aux
adaptations antigravitaires du système
d’équilibration postural ? »
Trouble statique du pied : varus ou valgus?
- Cote et al 2005, Mattacola et al 2007, Angin et al 2013 :
augmentation SS de la VV des pieds Pronateurs en unipodal
(= IFCM 2). Les pieds Supinateurs sont + stables que les pieds
Normaux
=> Stabilité : Pieds Supinateurs > Pieds Normaux > Pieds
Pronateurs.
- Hertel et al 2002, Lin et al 2006, Spink et al 2011 : augmentation
de l’instabilité (VV) en cas de diminution du contact plantaire.
- Richie 2007, Holmes et Delahunt
2009 :
Lien instabilité mécanique et
instabilité fonctionnelle : pied
valgus => perturbation des
afférences somesthésiques.
- Arangio et al 2007 SanchezRodriguez et al 2012 :
PV => augmentation des
contraintes au niveau des
rayons internes => EIAPI.
L’EIAPI : facteur favorisant neurosensoriel de l’ICC?
Diminution de
l’amplitude de
rotation cervicale
Diminution de la
mobilité
mobilité
rachidienne
Dysfonctions
d’ATM
Perturbation de
l’inté
intégration des
affé
afférences
visuelles
Straté
Stratégie de
hanche
EBM niv 1
EBM niv 2
EBM niv 3
EBM niv 4
EBM niv 5
Syndrome rotulien
Tendinopathie
du TFL
Fermeture de
l’angle du pas
Qualité
Qualité de
l’exté
extéroception
plantaire
Répartition des
appuis plantaires
(+ externe)
Posture du pied
EIAPI
Foisy 2011, 2013
IFCM 1
EBM
inconnue
(non publié
publié
ou en
attente de
publication)
IFCM 2
EIAPI
=> TTT : Déparasitage par éléments
rétrocapitaux (3mm). Janin 2002.
Traitement podologique
Orthopédique :
2 options thérapeutiques :
- Correction des troubles statiques
- Compensation / répartition des appuis : thermoformage.
=> Corriger la pronation :
Tourné et al 2010 (avis) : dans les ICC : utilisation de semelles orthopédiques, en
particulier avec éléments supinateurs, pour corriger le pied plat valgus.
Effet anti pronateur des semelles :
- Nester et al 2001 : analyse vidéo de la marche : semelles avec voûte 12mm =>
diminution de la pronation et des forces de réaction latérales.
- Telfer et al 2013 : semelles thermoformées + supinatrices => diminution de
l’éversion (+ rotation interne du MI et adduction du genou)
- Mündermann et al 2003 + Stacoff et al 2007: comparaison pas de semelles /
semelles supinatrices / thermoformage / semelles supinatrices + thermoformage.
=> Les semelles supinatrices réduisent les mouvements d’inversion / éversion
de l’arrière-pied et augmentent la rotation externe du genou.
Thermoformage + correction > thermoformage > correction seule.
- Murley et al 2009 (revue, 36 études EMG) : les semelles modifient l’activité
EMG des muscles inverseurs et éverseurs (et érecteurs du rachis).
Importance de la chaussure, importance d’une correction personnalisée :
Hertel et al 2001 : pas d’amélioration de la stabilité chez des sujets après
entorse de cheville (1er mois) avec des semelles thermoformées et/ou supinatrices
ou pronatrices, dans les chaussures et non personnalisées.
=> Effet délétère de la chaussure ? Importance d’une correction personnalisée ?
Percy et Menz 2001 : sur une population de footballeurs : des semelles plates ou
thermoformées préfabriquées n’ont pas d’effet postural.
Beaucoup de variabilité inter individuelle dans les réponses posturales, peut être
fonction du type de pied, non évalué.
=> Importance d’une correction personnalisée !
Orteza et al 1992 + Guskiewicz et al 1996 : amélioration de la stabilité et diminution
de la douleur à la course de sujets avec ATCD d’entorse de cheville avec semelles
thermoformées correctrices personnalisées v.s semelles plates et sans semelles.
Hypothèse : déparasitage somesthésique.
Correction du trouble statique => limitation des nociceptions somesthésiques
- extéroceptives (EIAPI) : répartition des appuis.
- proprioceptives : limitation des mouvements d’inversion/éversion, et donc de la
tension sur les FNM.
=> Normalisation des fréquences de décharge de ces capteurs.
Rome et al 2004 : amélioration de la stabilité médio-latérale de sujets sains avec
pieds valgus après 4 mois de port de semelles thermoformées supinatrices
rigides (EVA 70A).
+ Mattacola et al 2007 : amélioration du contrôle postural (vitesse d’oscillations
en unipodal) avec semelles chez des sujets avec ou sans dysmorphose podale.
(de la 2ème à la 6ème semaine).
=> Intérêt des semelles orthopédiques dans la prévention des entorses.
Association corrections orthopédiques / stimulations posturales :
Monthéard 1998, Capelle et Tourkia 2000 (avis) : association possible
corrections orthopédiques / stimulations posturales.
Janin 2013 : association thermoformage (= + de sollicitation des afférences
extéroceptives – Richie 2007) et stimulations posturales (barre postérieure
3mm).
=> amélioration confort ressenti, index médio-latéral,
répartition des pressions plantaires, déplacements
du COP en X et en Y. + restitue une stratégie de
cheville.
Thermoformage + stimulations > thermoformage seul > chaussures seules.
Conseil de chaussage :
- Robbins et al 1991, 1994, 1997 + Villeneuve et Villeneuve 2005 + Chiang et Wu
1997, Weber et Gagey 1998 : éviter les semelles molles ! (=> instabilité)
- Karlsson et Anderasson 1992 : le taping de la cheville chez des sportifs avec
ICC diminue le temps de réponse des fibulaires. (recrutement extéroceptif)
+ Hadadi et al 2011 : le port d’orthèses de cheville souples ou semi-rigides
améliore la stabilité de sujets avec ICC et de sujets sains.
=> chaussures montantes ?
Postural :
Rôle de l’extéroception plantaire (cf suppra).
Plus important que la proprioception ligamentaire !
(Feuerbach et al 1994, Tropp et al 2002)
2 options thérapeutiques : (Villeneuve 1996)
1/ Déparasitage des nociceptions extéroceptives plantaires (EIAPI) :
Janin 2002 : meilleure répartition des pressions d’avant-pied par EAI ou mousse
2/ Rémédiation :
Modification des afférences extéroceptives plantaires par stimulations fines
(< 4mm) en raison de la non linéarité du système postural.
(Bourdiol 1980, Bensussan et Nicolas 1983, Hayda et al 1994, Burgess et al 1996, Janin 2002, Janin
2003, Janin et Toussaint 2005, Janin et Dupui 2009, Janin 2013, Stacoff et al 2007)
1/ Déparasitage :
Leblanc et Villeneuve 2005 : chez des footballeurs, avec instabilité de cheville et
ATCD d’entorses, l’Elément Antéro-Interne (= sous diaphysaire) est celui qui
semble apporter de meilleurs résultats.
=> Déparasitage EIAPI ? (Janin 2002)
Cobb et al 2006 : semelles comprenant de la mousse sous l’avant pied chez des
sujets avec avant-pied en supination => meilleur contrôle postural après 6
semaines.
=> déparasitage EIAPI ? (Janin 2002)
2/ Rémédiation :
Janin et Toussaint 2005 : EAI ou BA de 3mm diminuent la Surface.
=> Intérêt des semelles posturales dans la prévention des entorses.
McKeon et al 2012 : la stimulation de la sole plantaire par semelles texturées a
un effet sur le contrôle postural des sujets avec une ICC ("time-to-boundary
measures" augmentées en médio-latéral).
=> Effet bénéfique de stimulations choisies ?
Conclusion
Utilité et efficacité des semelles orthopédiques et posturales démontrée : curatif /
préventif.
Questions restant à résoudre : à tester sur ICC avec ou sans ATCD d’entorse :
- Corrélation ICC et type de pied (évalué au FPI).
- Effet d’éléments anti valgus autres que l’HCI : CSP et/ou SAC? Papillon? Anneau?
- Corrélation ICC et Épine Irritative d’Appui Plantaire Inconsciente ?
- Effet de l’Élément Antéro-Interne si EIAPI ?
- Effet de stimulations posturales personnalisées ?
- Interactions avec la chaussure ? Dureté / épaisseur de la semelle ? Tige montante ?
Épisode suivant…
The foot orthosis hypothesis
Merci de votre attention
Références bibliographiques
ADAMCOVA N, HLAVACKA F. – Modification of human postural responses to soleus muscle vibration by rotation of visual scene. Gait Posture. 2007 Jan;25(1):99-105. Epub 2006 Apr 18.
ALLUM JHJ, MAURITZ KH, VOGELE H. – The mechanical effects of short latency reflexes in human triceps surae muscles revealed by ischemia and vibration. Exp Brain Res 1982, 48: 153-156.
ANGIN S, ILÇIN N, YEŞILYAPRAK SS, SIMŞEK IE. – Prediction of postural sway velocity by foot posture index, foot size and plantar pressure values in unilateral stance. Eklem Hastalik Cerrahisi. 2013;24(3):144-8.
doi: 10.5606/ehc.2013.32.
ARANGIO GA, CHOPRA V, VOLOSHIN A, SALATHE EP. – A biomechanical analysis of the effect of lateral column lengthening calcaneal osteotomy on the flat foot. Clin Biomech (Bristol, Avon). 2007 May;22(4):472-7.
Epub 2007 Jan 8.
BAUER T., HARDY P. – L'entorse de la cheville - Le Généraliste n°2592, 17/02/2012.
BAUMHAUER JF, ALOSA DM, RENSTROM P, TREVINO S, BEYNNON B. – A prospective study of ankle injury risk factors. Am J Sports Med. 1995;23: 564–570.
BENSUSSAN D., NICOLAS J. – Harmonie et dysalgie par la podothérapie. Rennes, édité par les auteurs, 1983.
BERARDELLI A., HALLET M, KAUFMAN C, FINE E., BERENBERG W, SIMON SR. – Stretch reflex of triceps surae in normal man. J Neurol Neurosurg Psychiatry 1982, 45: 513-525.
BESSOU M., DUPUI P., SEVERAC A., BESSOU P. – Le pied, organe de l’équilibration. In : Villeneuve P., 3ème journée de posturologie. Ed Frison Roche, Paris, 1996, 21-33
BIANCARELLI P. – Chirurgie des laxités chroniques latérales de cheville. Clinique Saint-Antoine BASTIA. 2005.
BONNEL F, TOULLEC E, MABIT C, TOURNE Y et la SOFCOT. – L’instabilité chronique de cheville : biomécanique et pathomécanique des lésions ligamentaires et associées. Rev Chir Orthop Traumatol. 2010 ; 96(4)
:493-502.
BONNOMET F. – Les entorses de la cheville. U. L.P.- Faculté de Médecine Strasbourg - DCEM1 2004/2005 Module 12B - Appareil Loco-Moteur1. PDF
BOUISSET S., MATON B. – Muscles, posture et mouvement. Bases et applications de la méthode électromyographique. Paris, Hermann 1996.
BOURDIOL RJ – Pied et statique. Moulins-lès-Metz : Maison-neuve. 1980.
BURGESS S., JORDAN C., BARLETT RM. – The influence of a small insert upon plantar pressure distribution. Fifth EMED User meeting. 1996
BURKE D, GANDEVIA SC, MACEFIELD G. – Responses to passive movement of receptors in joint, skin and muscle of the human hand. J Physiol. 1988 Aug;402:347-61.
CAPELLE P., TOURKIA T. – Elles étaient, elles sont, seront-elles ? In : Pied, équilibre et mouvement, Villeneuve, P., Weber B., Masson, Paris, 152-156, 2000
CHIANG JH, WU G. – The influence of foam surfaces on biomechanical variables contributing to postural control. Gait & Posture 5 (1997), 239-245.
CLARK FJ, HORCH KW, BACH SM, LARSON GF. – Contributions of cutaneous and joint receptors to static knee-position sense in man. J Neurophysiol. 1979 May;42(3):877-88.
COBB SC, TIS LL, JOHNSON JT - The effect of 6 weeks of custom-molded foot orthosis intervention on postural stability in participants with greater than 7 degrees of forefoot varus. Clin J Sports Med 16: 316, 2006.
COLE KJ, BRAND RA, DALEY BJ. – The sensitivity of joint afferents to knee translation. Iowa Orthop J. 1995;15:168-73.
CORBEIL P, BLOUIN JS, TEASDALE N – Effects of intensity and locus of painful stimulation on postural stability. Pain. 2004 Mar;108(1-2):43-50.
CORBIN DM, HART JM, MCKEON PO, INGERSOLL CD, HERTEL J. – The effect of textured insoles on postural control in double and single limb stance. J Sport Rehabil. 2007 Nov;16(4):363-72.
COTE KP, BRUNET ME, GANSNEDER BM, SHULTZ SJ. – Effects of Pronated and Supinated Foot Postures on Static and Dynamic Postural Stability. J Athl Train. 2005 Mar;40(1):41-46.
DA CUNHA HM – Syndrome de déficience posturale. Actualités en rééducation fonctionnelle et en réadaptation, n°4, 27-31, Masson, Paris, 1979.
DENIS-DAGNAS P. et al 2012 – Prise en charge en pédicurie-podologie de la personne âgée : effet sur la distribution des pressions plantaires. Congrès APE 2012.
FERNANDES N, ALLISON GT, HOPPER D. – Peroneal latency in normal and injured ankles at varying angles of pertubation. Clin Orthop. 2000;375: 193–201.
FEUERBACH JW, GRABINER MD, KOH TJ, WEIKER GG. – Effect of an ankle orthosis and ankle ligament anesthesia on ankle joint proprioception. Am J Sports Med. 1994;22:223–229.
FITZPATRICK R, MCCLOSKEY DI. – Proprioceptive, visual and vestibular thresholds for the perception of sway during standing in humans. J Physiol. 1994 Jul 1;478 ( Pt 1):173-86.
FOIDART-DESALLE M. – Bilan posturographique de jeunes sportifs victims d’une entorse de cheville de gravité moyenne et soumis à une rééducation proprioceptive. In : Pelissier J., Brun V., Enjalabert M. (Eds).
Posture, équilibration et médecine de rééducation. Paris, Masson, 1993.
FOISY A. – Quelles sont les conséquences des Epines Irritatives d’Appui Plantaire Inconscientes sur l’état de santé ? Revue de la littérature. COE, Paris, 2011.
FORTH K.E., LAYNE C.S. – Neuromuscular responses to mechanical foot stimulation: the influence of loading and postural context, Aviat. Space Environ. Med. 79 (2008) 844–851.
FREEMAN MA – Instabilities of the foot after lateral ligament injuries of the ankle. J Bone Joint Surg Br 47: 669, 1965.
FUKUDA T. – Vertical writing with eyes covered. A new test of vestibulospinal reaction. Acta Otolaryngol. (Stockh.) 50, 26-33, 1959a.
GAUFFIN H, TROPP H, ODENRICK P. – Effect of ankle disk training on postural control in patients with functional instability of the ankle joint. Int J Sports Med. 1988 Apr;9(2):141-4.
GRIFFITH JF, BROCKWELL J. – Diagnosis and imaging of ankle instability. Foot Ankle Clin N Am. 2006; 11:475-96.
GROSS MT. – Effect of recurrent lateral ankle sprains on active and passive judgement of joint position. Phys Ther. 1987; 67:1505-9.
GUSKIEWICZ KM, PERRIN DH. – Effect of orthotics on postural sway following inversion ankle sprain. J Orthop Sports Phys Ther. 1996 May;23(5):326-31.
HADADI M, MAZAHERI M, MOUSAVI ME, MAROUFI N, BAHRAMIZADEH M, FARDIPOUR S. – Effects of soft and semi-rigid ankle orthoses on postural sway in people with and without functional ankle instability. J Sci
Med Sport. 2011 Sep;14(5):370-5. doi: 10.1016/j.jsams.2010.12.004. Epub 2011 Jan 14.
HALASI T, KYNSBURG A, TÁLLAY A, BERKES I – Development of a new activity score for the evaluation of ankle instability. Am J Sports Med. 2004 Jun;32(4):899-908.
HAYDA R, TREMAINE MD, TREMAINE K, BANCO S, TEED K. – Effect of metatarsal pads and their positioning: a quantitative assessment. Foot Ankle Int. 1994 Oct;15(10):561-6.
HERTEL J, DENEGAR CR, BUCKLEY WE, ET AL - Effect of rearfoot orthotics on postural sway after lateral ankle sprain. Arch Phys Med Rehabil 82: 1000, 2001a.
HERTEL J, GAY MR, DENEGAR CR. – Differences in Postural Control During Single-Leg Stance Among Healthy Individuals With Different Foot Types. J Athl Train. 2002 Jun;37(2):129-132.
HERTEL J, OLMSTED-KRAMER LC. – Deficits in time-to-boundary measures of postural control with chronic ankle instability. Gait Posture. 2007 Jan;25(1):33-9. Epub 2006 Jan 30.
HOLMES A, DELAHUNT E. – Treatment of common deficits associated with chronic ankle instability. Sports Med. 2009;39(3):207-24. doi: 10.2165/00007256-200939030-00003.
HURVITZ E A – Unipedal Stance Testing as an Indicator of Fall Risk Among Older Outpatients. Arch Phys Med Rehabil, 81, 587- 591, 2000.
JANIN M. – Influence des stimulations plantaires sur l’analyse posturo-cinétique de sujets en stratégie de hanche. XXèmes Journées de Posturologie Clinique, Paris 2013.
JANIN M. – Marche athlétique : modification des pressions plantaires par des éléments d’orthèse. Cinésiologie 2002 ; 203 : 13-4.
JANIN M., TOUSSAINT L. – Change in center of pressure with stimulations via anterior orthotic devices. Gait and Posture 2005; 21: 879
JANIN. M. – Modification des critères posturaux par des éléments rétro capitaux, dits barres antérieures, d’épaisseurs varies. In : B. Weber, P. Villeneuve (Eds.), Pied, Equilibre, Traitements Posturaux. Masson Paris, 2003,
pp.146-150.
JANIN. M., DUPUI PH – The effects of unilateral medial arch support stimulation on plantar pressure and center of pressure adjustment in young gymnasts. Neuroscience Letters 461, 245-248, 2009.
JONSSON E, SEIGER A, HIRSCHFELD H. – One-leg stance in healthy young and elderly adults: a measure of postural steadiness? Clin Biomech (Bristol, Avon). 2004 Aug;19(7):688-94.
KARLSSON J, ANDERASSON GO. – The effect of external ankle support in chronic lateral ankle instability: an electromyographic study. Am J Sports Med. 1992; 20:257-61.
KAVOUNOUDIAS A, GILHODES JC, ROLL R, ROLL JP. – From balance regulation to body orientation: two goals for muscle proprioceptive information processing ? Exp Brain Res. 1999a Jan;124(1):80-8.
KAVOUNOUDIAS A, ROLL R, ROLL JP. – Foot sole and ankle muscle inputs contribute jointly to human erect posture regulation. J Physiol. 2001 May 1;532(Pt 3):869-78.
KAVOUNOUDIAS A. 2012 – Du pied à la main : complémentarité du Tact et de la Propriocetpion musculaire au service de la kinesthésie. Congrès APE 2012
KENNEDY PM, INGLIS JT. – Distribution and behaviour of glabrous cutaneous receptors in the human foot sole. J Physiol. 2002; 538: 995-1002.
KHAMIS S., YIZHAR Y. – Effect of feet hyperpronation on pelvic alignment in a standing position. Gait and posture. 2007 Jan, 25(1)
KLEINRENSINK GJ, STOECKART R, MEULSTEE J, KAULESAR SUKUL DM, VLEEMING A, SNIJDERS CJ, VAN NOORT A. – Lowered motor conduction velocity of the peroneal nerve after inversion trauma. Med Sci
Sports Exerc. 1994 Jul;26(7):877-83.
KONRADSEN L, OLESEN S, HANSEN HM. – Ankle sensorimotor control and eversion strength after acute ankle inversion injuries. Am J Sports Med. 1998; 26:72-7.
KONRADSEN L, VOIGHT M, HOJSGAARD C – Ankle inversion injuries: the role of the dynamic defense mechanism. Am J Sports Med 25: 54, 1997.
LAMOULIE M. – Cartographie de la sensibilité discriminatoire de la plante du pied chez l’adulte sain. Ann Kinesith, 1980, 7 : 9-24.
LAZDUNSKI M. – Le toucher : une histoire d'équilibre bioélectrique. Les Echos n°19474, 10 Août 2005
LE NORMAND G., PERCEVAULT S. – Semelle orthopédique proprioceptive. EMC Podologie 27-130-A25 / 27-161-A-14. 2001.
LEBLANC V., VILLENEUVE P. – L’instabilité unipodale et bipodale chez le footballeur professionnel. Bipédie, contrôle postural et représentation corticale. Solal, Marseille, 2005. p.299.
LEMAIRE, J., MORIN, D., JOYAL, C., MASSE, S. – Fidélité, sensibilité et validation clinique. In : B. Weber, P. Villeneuve (Eds.), Pied, Equilibre, Traitements Posturaux. Masson Paris. 2002.
LIN CH, LEE HY, CHEN JJ, LEE HM, KUO MD – Development of a quantitative assessment system for correlation analysis of footprint parameters to postural control in children. Physiol Meas. 2006 Feb;27(2):119-30. Epub
2005 Dec 19.
LÖFVENBERG R, KARRHOLM J, SUNDELIN G, AHLGREN O. – Prolonged reaction time in patients with chronic lateral instability of the ankle. Am J Sports Med. 1995;23:414–417.
MACEFIELD VG. – Physiological characteristics of low-threshold mechanoreceptors in joints, muscle and skin in human subjects. Clin Exp Pharmacol Physiol. 2005 Jan-Feb;32(1-2):135-44.
MAGNUSSON M., ENBOM H., JOHANSSON R., PYYKKÖ I. – The importance of somatosensory information from the feet in postural control in man. IN: DISORDER OF POSTURE AND GAIT 1990. BRANDT TH.,
PAULUS W., BLES W., GEORG THIEME, STUTTGART, 190-1993, 1990B.
MASSION J. – Cerveau et motricité. PUF, 1997.
MASSION J. – Postural control system. Curr Opin Neurobiol 1994;4:877–87.
MATTACOLA CG, DWYER MK, MILLER AK, UHL TL, MCCRORY JL, MALONE TR. – Effect of orthoses on postural stability in asymptomatic subjects with rearfoot malalignment during a 6-week acclimation period. Arch
Phys Med Rehabil. 2007 May;88(5):653-60.
MCKEON PO, HERTEL J. – Systematic review of postural control and lateral ankle instability, part I: can deficits be detected with instrumented testing. J Athl Train. 2008 May-Jun;43(3):293-304. doi: 10.4085/1062-605043.3.293.
MCKEON PO, STEIN AJ, INGERSOLL CD, HERTEL J. – Altered plantar-receptor stimulation impairs postural control in those with chronic ankle instability. J Sport Rehabil. 2012 Feb;21(1):1-6.
MÉZIÈRE F. – Originalité de la Méthode Mézières. Maloine, 1984, p.37.
MISERY L. – La peau neuronale ou les nerfs à fleur de peau. Collection Vivre et Comprendre. Eds Ellipses Marketing. 2000
MOBERG E. – The role of cutaneous afferents in position sense, kinaesthesia, and motor function of the hand. Brain. 1983 Mar;106 (Pt 1):1-19.
MONTHÉARD P. – Appui plantaire et équilibre, choix orthétique. In Philippe Villeneuve, Pied, équilibre et rachis, 188-189, 1998.
MÜNDERMANN A, NIGG BM, HUMBLE RN, STEFANYSHYN DJ. – Foot orthotics affect lower extremity kinematics and kinetics during running. Clin Biomech (Bristol, Avon). 2003 Mar;18(3):254-62.
MUNN J, SULLIVAN SJ, SCHNEIDERS AG. – Evidence of sensorimotor deficits in functional ankle instability: a systematic review with meta-analysis. J Sci Med Sport. 2010 Jan;13(1):2-12. doi:
10.1016/j.jsams.2009.03.004. Epub 2009 May 12.
MURLEY GS, LANDORF KB, MENZ HB, BIRD AR. – Effect of foot posture, foot orthoses and footwear on lower limb muscle activity during walking and running: a systematic review. Gait Posture. 2009 Feb;29(2):172-87.
doi: 10.1016/j.gaitpost.2008.08.015. Epub 2008 Oct 14.
NESTER CJ, VAN DER LINDEN ML, BOWKER P. – Effect of foot orthoses on the kinematics and kinetics of normal walking gait. Gait Posture. 2003 Apr;17(2):180-7.
NURSE MA, HULLIGER M, WAKELING JM, NIGG BM, STEFANYSHYN DJ. – Changing the texture of footwear can alter gait patterns. J Electromyogr Kinesiol. 2005 Oct;15(5):496-506. Epub 2005 Mar 16.
ORTEZA LC, VOGELBACH WD, DENEGAR CR - The effect of molded and unmolded orthotics on balance and pain while jogging following inversion ankle sprain. J Athl Train 27: 80, 1992.
PERCY ML, MENZ HB - Effects of prefabricated foot orthoses and soft insoles on postural stability in professional soccer players. JAPMA 91: 194, 2001.
PERRY D – Evaluation of age-related plantar-surface insensitivity and onset age of advanced insensitivity in older adults using vibratory and touch sensation tests. Neuroscience Letters, 392: 62-67, 2006.
PINTSAAR A, BRYNHILDSEN J, TROPP H. – Postural corrections after standardised perturbations of single limb stance: effect of training and orthotic devices in patients with ankle instability. Br J Sports Med. 1996
Jun;30(2):151-5.
POPE M, CHINN L, MULLINEAUX D, MCKEON PO, DREWES L, HERTEL J. – Spatial postural control alterations with chronic ankle instability. Gait Posture. 2011 Jun;34(2):154-8. doi: 10.1016/j.gaitpost.2011.04.012.
Epub 2011 May 20.
POPE MH, JOHNSON RJ, BROWN DW, TIGHE C. – The role of the musculature in injuries to the medial collateral ligament. J Bone Joint Surg Am. 1979 Apr;61(3):398-402.
POPINEAU C, PANDOLFI S, PIONNIER R, RIBEIRO C, DECOUFOUR N – Instabilité chronique de cheville. Unité de Médecine du Sport du Service de M2decine Physique et Réadaptation du Centre Hospitalier de la
Région de st Omer. 24/11/2012. PDF
PRADELS A., PRADON D., VUILLERME N. – Stimulation douloureuse des soles plantaires : impact sur le contrôle de la posture et de la locomotion. XVIIIèmes Journées de Posturologie Clinique, Paris 2011.
RICHIE DH Jr. – Effects of foot orthoses on patients with chronic ankle instability. J Sport Rehabil. 2012 Feb;21(1):1-6. J Am Podiatr Med Assoc. 2007 Jan-Feb;97(1):19-30.
RICHIE DH Jr. – Functional instability of the ankle and the role of neuromuscular control: a comprehensive review. J Foot Ankle Surg. 2001 Jul-Aug;40(4):240-51.
ROBBINS S, WAKED E - Balance and vertical impact in sports: role of shoe sole materials. Arch Phys Med Rehabil 78: 463, 1997.
ROBBINS S, WAKED E, ALLARD P, ET AL - Foot position awareness in younger and older men: the influence of footwear sole properties. J Am Geriatr Soc 45: 61, 1997.
ROBBINS S, WAKED E, GOUW GJ, ET AL - Athletic footwear affects balance in men. Br J Sports Med 28: 117, 1994.
ROBBINS SE, GOUW GJ - Athletic footwear: unsafe due to perceptual illusions. Med Sci Sports Exerc 23: 217, 1991.
ROLL JP, ROLL R. – Extraocular proprioception and postural references in man. In : V. Gurfinkel, ME Ioffe, J. Massion, JP and R. Roll. Stance and Motion: Facts and Concepts. Plenum Press, 1988, 23-36.
ROLL JP, ROLL R. – From eye to foot : a proprioceptive chain involved in postural control. In: B. Amblard, A. Berthoz, F. Clarac. Posture and gait: Development, adaptation and modulation, (Eds), Amsterdam, Elsevier,
1988, 155-164.
ROLL JP, ROLL R. – Kinaesthesic and motor effects of extraocular muscle vibration in man. In: JL O’Reagan and A. Lévy-Schoen. Eye Movements : From Physiology to Cognition, Elsevier Publishers, 1987, 57-68. - ROLL
JP,
ROLL JP., ROLL R., KAVOUNOUDIAS A., RIBOT-CISAR E., ALBERT F., ROMAIGUERE P. – La proprioception musculaire: sixième sens ou sens premier? In : Weber B., Villeneuve Ph., (Eds). Equilibre et traitements
posturaux, Masson, Paris, 2003, 23-34
ROLL R. – Posture régulée et posture orientée : rôle de la sensibilité musculaire. In : Pathologies, vieillissement, stratégies, mobilisation. Ed. M. Lacour, Sauramps Médical, Montpellier, 13-16, 1998.
ROME K, BROWN CL - Randomized clinical trial into the impact of rigid foot orthoses on balance parameters in excessively pronated feet. Clin Rehabil 18: 624, 2004.
SÁNCHEZ-RODRÍGUEZ R, MARTÍNEZ-NOVA A, ESCAMILLA-MARTÍNEZ E, PEDRERA-ZAMORANO JD. – Can the Foot Posture Index or their individual criteria predict dynamic plantar pressures? Gait Posture. 2012
Jul;36(3):591-5. doi: 10.1016/j.gaitpost.2012.05.024. Epub 2012 Jun 21.
SÁNCHEZ-RODRÍGUEZ R, MARTÍNEZ-NOVA A, ESCAMILLA-MARTÍNEZ E, PEDRERA-ZAMORANO JD. – Can the Foot Posture Index or their individual criteria predict dynamic plantar pressures? Gait Posture. 2012
Jul;36(3):591-5. doi: 10.1016/j.gaitpost.2012.05.024. Epub 2012 Jun 21
SCHULTZ RA, MILLER DC, KERR CS, MICHELI L. - Mechanoreceptors in human cruciate ligaments. A histological study. J Bone Joint Surg Am. 1984 Sep;66(7):1072-6.
SEFTON JM, HICKS-LITTLE CA, HUBBARD TJ, CLEMENS MG, YENGO CM, KOCEJA DM, CORDOVA ML. – Sensorimotor function as a predictor of chronic ankle instability. Clin Biomech (Bristol, Avon). 2009
Jun;24(5):451-8. doi: 10.1016/j.clinbiomech.2009.03.003. Epub 2009 Apr 5.
SHETH P, YU B, LASKOWSKI ER, AN KN. – Ankle disk training influences reaction times of selected muscles in a simulated ankle sprain. Am J Sports Med. 1997;25:538–543.
SIMONEAU GG, ULBRECHT JS, DERR JA, CAVANAGH PR. – Role of somatosensory input in the control of human posture. Gait & Posture Volume 3, Issue 3, September 1995, Pages 115-122SORIOT V, SORIOT-THOMAS S, GAGE L, MERTL P – Déficit sensitif et conséquences arthromotrices : intérêt de la rééducation sensitive. XXèmes Journées de Posturologie Clinique, Paris 2013.
SPINK MJ, FOTOOHABADI MR, WEE E, HILL KD, LORD SR, MENZ HB. – Foot and ankle strength, range of motion, posture, and deformity are associated with balance and functional ability in older adults. Arch Phys Med
Rehabil. 2011 Jan;92(1):68-75. doi: 10.1016/j.apmr.2010.09.024.
SPRINGER BA, MARIN R, CYHAN T, ROBERTS H, GILL NW. – Normative values for the unipedal stance test with eyes open and closed. J Geriatr Phys Ther. 2007;30(1):8-15.
STACOFF A, KRAMERS-DE QUERVAIN I, DETTWYLER M, WOLF P, LIST R, UKELO T, STÜSSI U – The Foot, Volume 17, Issue 3, September 2007, Pages 143-153 Biomechanical effects of foot orthoses during walking
Original Research Article
TELFER S, ABBOTT M, STEULTJENS MP, WOODBURN J. – Dose-response effects of customised foot orthoses on lower limb kinematics and kinetics in pronated foot type. J Biomech. 2013 May 31;46(9):1489-95. doi:
10.1016/j.jbiomech.2013.03.036. Epub 2013 Apr 28.
THOUMIE P. – Pied, posture et équilibre. Encycl Méd Chir (Elsevier, Paris), Podologie, Podologie 27-020-A-10, 1999, 8p.
TINETTI ME. – Performance-oriented assessment of mobility problems in elderly patients. J Am Geriatr Soc 1986;34:119-26.
TOURNÉ Y, BESSE JL, MABIT C; SOFCOT. – Chronic ankle instability. Which tests to assess the lesions? Which therapeutic options? Orthop Traumatol Surg Res. 2010 Jun;96(4):433-46. doi: 0.1016/j.otsr.2010.04.005.
Epub 2010 May 20.
TROPP H, ASKLING C, GILLQUIST J. – Prevention of ankle sprains. Am J Sports Med. 1985a Jul-Aug;13(4):259-62.
TROPP H, EKSTRAND J, GILLQUIST J. – Stabilometry in functional instability of the ankle and its value in predicting injury. Med Sci Sports Exerc. 1984;16(1):64-6.
TROPP H, ODENRICK P, GILLQUIST J. – Stabilometry recordings in functional and mechanical instability of the ankle joint. Int J Sports Med. 1985b Jun;6(3):180-2.
TROPP H, ODENRICK P. – Postural control in single-limb stance. J Orthop Res. 1988;6(6):833-9.
TROPP H. – Commentary: Functional Ankle Instability Revisited. J Athl Train. 2002 Dec;37(4):512-515.
TROPP H. – Pronator muscle weakness in functional instability of the ankle joint. Int J Sports Med. 1986 Oct;7(5):291-4.
VEDEL J.P., ROLL J.P. – Response to pressure and vibration of slowly adapting cutaneous mechanoreceptors in the human foot. Neurosci. Lett. 34 (1982) 289–294.
VILLENEUVE P. – Les traitements posturopodiques. In : Pied, équilibre et posture, 175-187, Villeneuve P., Frison Roche, Paris, 1996.
VILLENEUVE P., VILLENEUVE--PARPAY S. -- Traitement postural et stimulations podales. - Dossier œil, proprioception et posture. Réalité Ophtalmologique 2005 N°122 9-16.
VILLENEUVE PH, VILLENEUVE-PARPAY S, VILPERT P. Les critères morphologiques sont-ils les seuls à prendre en compte pour traiter les patients présentant des dysmorphoses podales ? “Pied équilibre et
mouvement”, Ed. Villeneuve, Ph et Weber B, Masson, Paris, 2000.
WEBER B., GAGEY P-M – Modification des critères de stabilométrie par interposition d’une mousse entre sole plantaire et plateforme. In Philippe Villeneuve, Pied, équilibre et rachis, 201-205, 1998.
WERGNER G., MOUNTCASTLE VB. – Neural activity in mechanoreceptive cutaneous afferents; stimulus response relations, Weber functions and information transmission. J Physiol, 1965, 28: 359-397.
WIKSTROM EA, NAIK S, LODHA N, CAURAUGH JH. – Bilateral balance impairments after lateral ankle trauma: a systematic review and meta-analysis. Gait Posture. 2010 Apr;31(4):407-14. doi:
0.1016/j.gaitpost.2010.02.004. Epub 2010 Mar 19.

Documents pareils