cinébauges 134 - Les Amis des Bauges

Commentaires

Transcription

cinébauges 134 - Les Amis des Bauges
CINEBAUGES
134
Des nouvelles
Mardi 20
septembre
Au Châtelard
L’éternelle quête de Scrat pour
attraper son insaisissable gland le
catapulte dans l’espace, où il
déclenche accidentellement une
série d’événements cosmiques qui
vont transformer et menacer le
monde de l’Âge de Glace. Pour
survivre, Sid, Manny, Diego et le
reste de la bande vont devoir
quitter leur foyer et se lancer dans
une nouvelle aventure pleine
d’humour au cours de laquelle ils
vont
traverser
d’incroyables
paysages exotiques et rencontrer
des personnages tous plus
étonnants les uns que les autres.
A 20h30
A 17h30
L’AGE DE
GLACE,
LES LOIS de
L’UNIVERS
De Mike Thurmeier, Galen T. Chu
Avec Film d'animation
USA 2016 Durée 1h34
TOUT PUBLIC à partir de 5 ans
L’EFFET
AQUATIQUE
De Solveig Anspach
Avec Florence Loiret-Caille,
Guesmi, Didda Jonsdottir
Samir
France, Islande 2016 Durée 1h23
Prix SACD - Quinzaine des réalisateurs Cannes 2016
A Montreuil, Samir travaille
comme grutier et aperçoit Agathe,
une jeune veuve qui ne se laisse
pas faire, dans un bar. Il découvre
qu'elle est maître-nageur à la
piscine municipale. Bien qu'il
sache nager, il s'inscrit à ses cours
afin de la rencontrer. Au fil du
temps, ils amorcent une relation
avant qu'Agathe ne se rende
compte
que
Samir
sait
parfaitement nager. Comme elle
déteste le mensonge, elle le quitte
sur-le-champ. La jeune femme est
envoyée
en
Islande
pour
représenter la France lors d'un
congrès de maîtres-nageurs. Très
amoureux, Samir décide de la
suivre et se fait passer pour un
conférencier israélien...
Sólveig Anspach nous a quittés il y a
près d'un an. Son tout dernier film
est d'autant plus émouvant qu'il
célèbre avec grâce la joie d'une
nouvelle vie, l'élan d'une rencontre.
Le prix décerné lors de la Quinzaine
des réalisateurs de Cannes ne doit
rien à un hommage posthume : c'est
la récompense méritée d'un talent
vif, d'un regard chaleureux, mais
aiguisé, et dont l'aboutissement est
cette comédie romantique originale
et réussie. « L'effet aquatique »,
c'est l'autre nom du coup de foudre
que l'on éprouve pour une sirène,
même pour la plus bourrue de
toutes. Agathe, garçonne et gracile,
est maître-nageur. Samir, lui, est
grutier et très amoureux. Comme la
belle
a
coutume
d'envoyer
vertement
balader
tous
les
soupirants qui passent, il imagine un
ingénieux
stratagème
pour
l'approcher en douceur : faire
semblant d'apprendre à nager.
Voilà donc ce grand type doux, et
plutôt digne, qui patauge comme
un gosse dans le petit bassin de la
piscine municipale de Montreuil,
serré dans un affreux slip de bain
orange orné de palmiers... Cette
première partie du film, les pieds
dans l'eau et les yeux dans le chlore,
est un cocktail de délicatesse et
d'humour. Côté fous rires, on peut
compter sur les équipements
défectueux et le personnel un peu
foufou de l'établissement de bains.
Les nombreux obstacles rencontrés
par le pauvre Samir dans sa quête
sentimentale en milieu flottant sont
désopilants. On retrouve la même
légèreté délicieuse, la même poésie
fantasque lorsque le film déménage
: Samir piste Agathe jusqu'en
Islande, où se tient un improbable
congrès international des maîtresnageurs. On troque les carreaux de
la piscine française contre de beaux
paysages nordiques, on échange
des farfelus banlieusards pour leurs
homologues internationaux, mais la
réalisatrice continue à filer avec
malice toutes les métaphores de
l'amour : se jeter à l'eau, perdre pied
et, enfin, se laisser porter... Ainsi
progressent Samir et Agathe, dans
le grand bain de leurs sentiments,
en
dépit
des
contretemps
prévisibles (sa maladresse à lui, sa
méfiance à elle) ou inattendus (un
plongeon mal venu, une cafetière
agressive, une amnésie bizarre)...
Ce festival de loufoquerie rêveuse
est un cadeau pour les comédiens :
entre Samir Guesmi et Florence
Loiret-Caille, que Sólveig Anspach
avait déjà réunis dans Queen of
Montreuil,
l'alchimie
est
exceptionnelle. Un pur concentré de
charme : « effet aquatique » garanti.
Cécile Mury
Les
Les prochains
prochains
films
films
Au Châtelard
-mardi 4 octobre à 17h30 pour le
jeune public, « IQBAL, l’enfant qui
n’a pas peur » puis à 20h30
« SIMSHAR »
-mardi 28 octobre à 17h30
« comme des bêtes » et à 20h30
« VICTORIA »
Pour plus de détails sur les
programmes et les autres salles du
circuit, consultez www.cinebus.fr
Et sur votre
agenda
cinéphilique
cinéphilique
Chaque mois, dans les Bauges, de
septembre à juin, un film
documentaire et un débat
présenté par
La Halte du Doc
Voilà. C’est tout pout aujourd’hui.
A mardi !
Françoise Laurent

Documents pareils