Informations pour votre plâtre et votre attelle

Commentaires

Transcription

Informations pour votre plâtre et votre attelle
Informations pour votre
plâtre et votre attelle
1. Pourquoi un plâtre ?
2. Pourquoi une attelle ?
3. Quelles sont les différences entre le plâtre de Paris
et le plâtre en fibre de verre ?
4. Conseils :
a. pour contrôler la douleur
b. pour contrôler l’enflure
c. pour éviter la raideur
d. pour éviter de vous blesser
e. pour ne pas endommager votre plâtre ou votre
attelle
f. pour ne pas endommager votre plâtre en fibre de
verre ou votre attelle en fibre de verre
5. La conduite automobile
6. Hygiène de vie
7. Prévenir les complications dues au port d’un plâtre
Bonjour,
À la suite de votre blessure, le docteur a fait un plâtre.
Il sert à empêcher les os ou les tissus de bouger.
1. Pourquoi un plâtre ?
Le plâtre permet de mettre votre membre au repos et
ainsi de faire vos activités.
On met un plâtre pour :
• Une fracture. Le but est de garder votre membre
brisé en bonne position à court ou moyen terme.
Ceci évite qu’il se déplace.
• Une entorse. Le but est de garder en place les
articulations lésées ou tissus mous afin de diminuer
la douleur.
2. Pourquoi une attelle ?
L’attelle est une bande de fibre de verre entourée
d’un tissu élastique. Elle permet de garder en place la
fracture ou l’entorse. Elle diminue ainsi la douleur et
l’enflure.
Il faut toujours laisser l’attelle en place pour une durée
de 4 à 6 semaines. Sinon, la douleur peut augmenter.
De plus, la guérison peut être plus longue ou ne pas
guérir du tout.
1
3. Quelles sont les différences entre le plâtre
courant (de Paris) et le plâtre en fibre de
verre ?
Le plâtre courant est gratuit, plus lourd, et sèche en
2 à 3 jours. Il ne doit pas être en contact avec l’eau.
Le plâtre en fibre de verre est coûteux* et non payé par
la R.A.M.Q.; moins lourd, il sèche en 3 heures. S’il est
fait avec du Gore-Tex® ou en Delta®-Dry (rembourrage
résistant à l’eau), il peut être en contact avec l’eau.
Pour calmer la douleur
Il est normal que vous ayez de la douleur. Cette douleur est liée à des crampes des muscles causées par
l’enflure.
Vous pouvez prendre du Tylénol® (500 mg 2 comprimés
aux 6 heures) pour une fracture ou une entorse. Au lieu
du Tylénol®, vous pouvez prendre de l’Advil® ou du
Motrin® seulement si vous avez une entorse. Au besoin,
un calmant plus fort peut être prescrit par le docteur.
Cependant, l’Advil ou le motrin peuvent être contreindiqués par votre médecin.
2
Pour diminuer l’enflure
L’enflure protège le membre et aide à guérir. Elle
diminuera d’ici 3 jours ou plus, si vous suivez les conseils suivants :
Pour la jambe, le genou, la cheville ou le pied :
• Le membre doit être placé plus haut que la hanche.
• Ne pas rester debout longtemps mais rester mobile :
plier les genoux, se lever pour aller à la la toilette.
• Mettre un oreiller sous le membre pour la nuit quand
le plâtre est sec.
Pour le bras, le coude, le poignet ou la main :
• Le membre doit être plus haut que le cœur.
• Bouger les doigts.
Pour éviter la raideur
Bougez les doigts et le coude pour un plâtre à l’avantbras ou au bras en faisant un poing.
Bouger les orteils pour un plâtre de la jambe ou du
pied.
3
Pour éviter de vous blesser
Ne pas mettre d’objet entre le plâtre et la peau. Vous
pourriez briser votre plâtre, blesser la peau et vous
infecter. Si cela vous pique, prendre un séchoir à
cheveux avec la chaleur à COOL pour pousser de l’air
frais à l’intérieur de votre plâtre. Mais, ne pas prendre un sèche-cheveux pour sécher le plâtre. Le plâtre
retient la chaleur. Des brûlures sont possibles.
Si vous n’avez pas de blessures sous le plâtre, un
produit liquide vendu en pharmacie : CAST CONFORT
peut vous aider à diminuer la démangeaison.
Petits conseils aux parents pour leur enfant
Vérifier que l’enfant ne glisse rien à l’intérieur du plâtre.
Quand on ôte le plâtre, nous découvrons parfois des
petits objets sous le plâtre. Ceux-ci peuvent blesser la
peau.
Pour ne pas endommager votre plâtre de Paris
Le plâtre sèche à l’air libre afin que l’eau s’évapore.Le
plâtre est fragile tant qu’il n’est pas sec.
Voici quelques conseils à appliquer lorsque votre
plâtre sèche :
1. Ne pas couvrir le plâtre. Cela prend 3 jours pour que
le plâtre sèche.
4
2. Ne vous appuyez pas sur votre plâtre avant qu’il soit
tout à fait sec même s’il y a un talon. Prendre plutôt
des béquilles pour marcher.
3. Ne pas mouiller le plâtre
a) Ne mouiller jamais votre plâtre car il sera mou et
se brisera. De plus, il ne pourra plus stabiliser
comme il le faut votre fracture. Si c’était le cas, il
faudrait le refaire. De même, le jersey (le tissu
placé entre la peau et le plâtre) doit rester bien
sec.
b) Si le plâtre se mouille, absorber le surplus d’eau
avec une serviette.
c) Ne lavez jamais votre plâtre car il sera mou.
d) Pour le bain ou la douche :
Prenez un bain en laissant votre membre en
dehors de la baignoire. La jambe peut être lavée
avec une débarbouillette. Pour la douche, utilisez
toujours une protection étanche pour protéger le
plâtre : un sac plastique ou des protections spécialement conçues pour les plâtres en vente dans
les pharmacies.
e) Ne vous baignez pas dans l’eau de mer (sel) ou
dans un lac (débris et sable).
5
Pour ne pas endommager votre plâtre en fibre
de verre ou votre attelle en fibre de verre
Le plâtre est fragile tant qu’il n’est pas sec. Le plâtre
sèche à l’air libre afin que l’eau s’évapore. Il prend 3
heures à sécher.
Ainsi, quelques conseils à appliquer lorsque votre
plâtre sèche :
1. Ne pas couvrir le plâtre, le laisser à l’air libre jusqu’à
ce qu’il soit sec.
2. Ne vous appuyez pas sur votre plâtre ou votre
attelle avant qu’il soit tout à fait sec même s’il y a un
talon. Prendre plutôt des béquilles.
3. Ne pas mouiller le plâtre.
a. Vous pouvez prendre un bain ou une douche, sauf
si votre rembourrage est en coton. Il reste humide
et la peau peut s’infecter.
b. Ne vous baignez pas dans l’eau de mer (sel) ou
dans un lac (débris et sable).
6
Prendre soin de son plâtre
1. Ne pas cogner ou mettre en miettes les bords.
2. Ne pas mettre de poudre ou de lotion sur la peau
près du plâtre.
3. Ne marchez jamais avec une botte plâtrée qui n’a
pas de talon. Prendre des béquilles pour tous vos
déplacements.
4. Ne pas retirer la bourrure du plâtre.
5. Si le plâtre se brise, ne pas tenter de le réparer.
6. Téléphoner à la clinique d’orthopédie si
a. Le talon du plâtre de marche est trop usé.
b. Le plâtre se fend ou se brise.
c. Le plâtre est mouillé, car le plâtre perd son efficacité et la fracture peut bouger.
5. La conduite de l’auto
Ne pas conduire l’auto si
• Vous avez un plâtre ou une attelle au bras ;
• Vous avez une auto manuelle et que vous avez un
plâtre au pied ou à la jambe.
Vous pouvez conduire si c’est votre jambe ou pied
gauche qui a un plâtre et que vous avez une auto
automatique.
7
6. Hygiène de vie
Bien manger aide l’os à guérir
• Les aliments riches en calcium sont les produits
laitiers, le lait de soya, le jus d’orange avec du
calcium, le brocoli, les amandes, le tofu, le pain et
les fèves.
• Les aliments riches en vitamine D incluent le lait,
les sardines, l’huile de foie de morue, le yogourt, le
saumon, le maquereau et les œufs.
• Les aliments riches en protéines incluent les viandes,
les poissons, les œufs, les légumineuses et les
produits laitiers.
Pour ne pas être constipé
• Boire plus de 2 litres par jour.
• Manger des aliments riches en fibres
(fruits et légumes, céréales complètes).
Ne pas fumer ou penser à ne plus fumer
• Le tabac n’aide pas à guérir les os car il diminue
l’oxygène dans les tissus.
Limiter la prise d’alcool car il n’aide pas à guérir la
fracture.
8
7. Prévenir les complications dues au port
d’un plâtre
Parfois, un problème peut se produire. Afin de l’éviter,
regarder vos doigts ou vos orteils surtout dans les 2 à 3
jours de la pose du plâtre. Si les doigts ou orteils gonflent,
sont froids, bleus, engourdis, garder le membre élevé.
Si cela ne change pas après 30 minutes, téléphoner à la
clinique d’orthopédie (de jour et sur semaine) ou aller à
l’urgence.
De plus, vérifier ces signes de complications :
• Douleur
- Douleur en un point ou au bout du membre,
- Douleur non soulagée par les médicaments et qui
va en augmentant,
- Douleur au mollet,
• Pâleur ou froideur des doigts ou des orteils,
• Doigts ou les orteils bleus,
• Picotements et perte de sensation des doigts ou des
orteils,
• Doigts ou orteils ne pouvant pas bouger,
• Sensation de brûlure à un endroit précis,
• Enflure des doigts et des orteils malgré l’élévation
du membre,
• Trop de chaleur au niveau du plâtre,
• Mauvaises odeurs venant du plâtre,
• Fièvre.
9
Ainsi, si ces signes sont présents ou si vous avez
des questions, contacter l’infirmière de la clinique
d’orthopédie entre 8 heures et 16 heures, du lundi au
vendredi, au 514 252-3400, poste 1570.
Appeler INFO-SANTÉ au 811 ou allez à l’urgence.
Il est important d’aller à votre rendez-vous afin de suivre
la guérison de votre fracture ou entorse et d’éviter les
complications.
10
Notes personnelles
Notes personnelles
Document élaboré par Réjeanne Dubeau, consultante en soins infirmiers et
Nancy Roy, infirmière clinicienne en collaboration avec Nathalie Lacroix et
Joanne Leblanc, infirmières, infirmières de la clinique d’orthopédie.
Révisé par Dr Alain Roy, chef du service en orthopédie.
Test de niveau de lecture requis : SMOG Test
Tous droits réservés
©HMR;DSI, 2013
CP-CHR-027