DP Visite d`Etat au Mexique - Présidence de la République

Commentaires

Transcription

DP Visite d`Etat au Mexique - Présidence de la République
DOSSIER DE PRESSE
DÉPLACEMENT
DU
PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE
-----
AUX ÉTATS-UNIS DU MEXIQUE
MEXICO – QUERETARO
10 - 11 avril 2014
SOMMAIRE
Programme
p.3
Note de brief
p.4
Relations économiques
p.5
Coopération culturelle, scientifique et technique
p.7
Autel de la Patrie
p.8
Biographie du président Enrique PENA NIETO
p.9
Le Conseil Stratégique Franco-mexicain
p.11
Communauté Française
p.13
Biographie du professeur Mario MOLINA
p14
Présentation du Sénat des Etats Unis du Mexique
p.15
Hôtel de Ville de Mexico
p.17
Biographie du Chef de gouvernement du district fédéral
p.18
Le Forum économique
p.19
Inauguration du parcours sculptural en hommage à Carlos FUENTES
p.20
Visite de la cité préhispanique de Teotihuacan
p.21
Présentation du campus franco mexicain UNAQ
p.22
Biographie du gouverneur de l’Etat de Queretaro
p.23
Visite de l’Usine Safran
p.24
Visite de l’usine Airbus Helicopters
p.25
Annexes
p.26
Programme des ministres
p.27
Chiffres clés
p.28
Composition du gouvernement
p.29
Carte
p.30
2
PROGRAMME
JEUDI 10 AVRIL
MEXICO
9h30
Cérémonie de dépôt de gerbe à l’Autel de la Patrie
10h00
Cérémonie officielle d’accueil au Champ de Mars
11h15
Entretien des deux Chefs d’Etat, déclarations conjointes à la presse et
signatures d’accords.
13h00
Session de travail avec les membres du Conseil stratégique franco-mexicain
14h30
Allocution devant la communauté française.
Remise des insignes de Chevalier de la légion d’Honneur au Professeur Mario
Molina, prix Nobel de chimie.
16h30
Allocution du Président devant le Sénat
20h00
Dîner d’Etat offert par le Président Enrique PEŇA NIETO.
VENDREDI 11 AVRIL
09h10
Cérémonie de remise des clés de la ville de Mexico. Allocution du Président de
la République, signature du livre d’or et signature d’accords.
10h50
Clôture par les deux chefs d’Etat du Forum économique franco-mexicain
11h40
Inauguration du parcours sculptural en hommage à Carlos Fuentes
TEOTIHUACAN
13h30
Visite par les deux chefs d’Etat du site de Teotihuacan
QUERETARO
16h00
Inauguration par les deux chefs d’Etat du Campus aéronautique francomexicain de l’UNAQ (université aéronautique de Queretaro)
17h30
Visite de l’usine SAFRAN
18h10
Visite de l’usine Airbus helicopters
3
NOTE DE BRIEF
Après les difficultés rencontrées entre la France et le Mexique, la visite d’Etat des 10 et 11
avril marquera une relance du partenariat stratégique entre les deux pays, s’inscrivant dans la
durée. La visite d’Etat du président Francois Hollande est la seule prévue par le Mexique en
2014 et la seconde depuis l’élection du Président PEŇA NIETO en 2012 (Président chinois).
Dès leur premier entretien le 17 octobre 2012 à Paris, le Président de la République et le
Président Peña Nieto, à peine élu et avant même son investiture, ont voulu donner une
nouvelle impulsion, et intensifier les relations entre les deux pays dans tous les domaines.
Cette visite rappelle aussi le 50ème anniversaire de la visite historique du général de GAULLE.
Deuxième économie d’Amérique latine et membre du G20, le Mexique est une puissance
émergente qui s’impose aussi comme un acteur important de la scène internationale.
Sur les principaux sujets internationaux (lutte contre le changement climatique, coopération
au sein des Nations Unies), les relations de travail entre la France et le Mexique sont
excellentes. Le Mexique a soutenu la candidature de la France pour l’accueil, en 2015, de la
Conférence des parties à la convention climat (COP21).
L’objectif est désormais de développer une coopération, plus efficace qui réponde à la
diversité et à la densité des relations entre les deux pays, notamment dans trois axes :
⋅
Sur le plan économique, à l’heure où le Mexique a engagé des réformes structurelles
d’ampleur et s’est lancé dans la réalisation d’importants projets d’infrastructures, il est
important que la France puisse se positionner comme un partenaire économique
privilégié, dans un contexte concurrentiel très vif. La progression des échanges
commerciaux peut être accélérée. D’un montant de 3,9 Md€ cette année, ils sont déjà
en augmentation de 14% (soit + 14% en 1 an), le commerce est en excédent pour la
France, avec des exportations de 2,4 milliards, mais qui peuvent encore se développer
dans l’intérêt des deux pays.
Le Président PEŇA NIETO a par ailleurs lancé des réformes structurelles dans les
domaines de l’énergie, des grandes infrastructures et de la santé.
Sur ces chantiers, les entreprises françaises ont un véritable potentiel, que ce soit dans
l’aéronautique, les transports, la sécurité, la santé, le tourisme.
⋅
Sur le plan universitaire et scientifique, le partenariat franco-mexicain devrait être
renforcé.
En marge d’un grand symposium des recteurs et présidents d’universités français et
mexicains, des accords seront signés sur la reconnaissance mutuelle des diplômes et
les échanges d’étudiants. L’université de Mexico (UNAM) a prévu d’installer son
siège européen à Paris. Le CNES devrait aussi passer un accord avec l’Agence spatiale
mexicaine.
⋅
Sur le plan culturel, la France et le Mexique vont travailler sur deux priorités :
l’organisation de grands évènements et la coopération dans le domaine audiovisuel et
cinématographique (4ème mondial en termes de nombre de salles et de billets).
La France et le Mexique ont des industries et des créateurs reconnus, au plan
international, dans ces domaines. Ils s’appuieront sur ces forces communes pour
défendre ensemble leur diversité culturelle.
Ce déplacement correspond enfin à la volonté du Président de la République d’être plus
présent sur le continent latino-américain.
4
RELATIONS ECONOMIQUES
Quatorzième économie mondiale, membre de l’OCDE, le Mexique est la deuxième
puissance économique en Amérique Latine.
Le pays est lié par des accords de libre-échange avec une quarantaine de pays, dont les EtatsUnis et le Canada (accord de l’ALENA), ainsi qu’avec l’Union européenne.
L’économie mexicaine repose sur trois piliers :
⋅
⋅
⋅
la production pétrolière (5ème producteur mondial, les recettes pétrolières représentent
40 % des ressources totales de l’Etat mexicain en 2012).
le secteur industriel (36 % du PIB et 24 % de la population active) : industrie
automobile (8ème producteur mondial en 2012), agroalimentaire, industrie lourde
(Cemex occupe le 1er rang mondial pour la production de béton) et nouvelles
technologies (en fort développement au Mexique et en particulier dans la région de
Guadalajara)
le secteur tertiaire (60 % du PIB et 52 % de la population active) : tourisme (8 % du
PIB et plus de 5 millions d’emplois), audiovisuel et télécommunications.
Le Mexique a connu à partir de 2010 un net redressement de son activité économique, tout en
maintenant un taux de croissance autour de 3% (prévision 2014).
La France et le Mexique ont renforcé leurs échanges bilatéraux (Année record en 2013 avec
3,9 milliards d’euros) et les investissements croisés. Un Représentant spécial pour le
Mexique a été nommé à cet effet. Les autorités des deux pays ont fixé l’objectif de doubler les
échanges commerciaux bilatéraux à l’horizon 2017 (la France est actuellement le 14ème
fournisseur mondial du Mexique et son 5ème fournisseur européen).
Environ 400 entreprises françaises sont implantées au Mexique, dont la plupart des grands
groupes, sur une large gamme de secteurs (aéronautique, industrie pharmaceutique,
équipementiers automobiles, matériel de transport, chimie, parfums et cosmétiques,
équipements industriels, agro-alimentaire etc.).
Le développement de la présence des grands groupes s’observe à travers de nouvelles
implantations :
⋅ Usine de production de colorants de L’Oréal dans l’Etat de San Luis Potosí, inaugurée en
décembre 2012.
⋅ Usine d’Airbus Helicopters de fabrication de queues d’hélicoptères et portes d’A320, dans
l’Etat de Querétaro (130 M € d’investissements, jusqu’à 660 M € à terme).
⋅ Centre de développement de Schneider Electric dans le Nuevo Leon en septembre 2013
(investissement de 85 M €).
⋅ Air Liquide : investissements de 330M € depuis son arrivée au Mexique en 2011 (7 usines
de séparation des gaz de l’air pour l’industrie sidérurgique).
⋅ Sanofi Pasteur : doublement prévu en 2014 de la capacité de production de l’usine de
vaccins contre la grippe située dans l’Etat de Mexico.
5
Et à travers de nouvelles acquisitions :
⋅
⋅
⋅
⋅
Eutelsat a finalisé en décembre 2013 l’acquisition de l’opérateur mexicain de satellites
Satmex, pour 1,5 Md €, soit le principal investissement français au Mexique depuis
des années.
Acquisition de 85 % d’Eumex, groupe mexicain spécialisé dans le mobilier urbain sur
le continent latino-américain, par JCDecaux en Novembre 2013.
Acquisition de Servi-Bonos (acteur majeur des chèques de restauration au Mexique)
par Sodexo en 2012
Acquisition en 2012 des activités d’assurance dommage de la filiale mexicaine du
groupe HSBC par Axa.
Les entreprises françaises ont déjà remporté de nombreux contrats :
⋅
Airbus : les commandes fermes d’A320 ont atteint des records historiques avec celles
des 3 principales compagnies low cost, Volaris (44 A320), Interjet (40 A320) et
Vivaaerobus (52 A320), soit plus de 10 Mds€.
⋅
Extension de 7000 caméras supplémentaires du projet Ciudad Segura (Ville sûre),
système unique au monde de vidéosurveillance urbaine, remportée par Thales en
partenariat avec Telmex. La part de Thales s’élève à 108 M€.
⋅
Participation de GDF-Suez au projet de gazoduc Los Ramones de plus de 1000 km de
long. GDF-Suez a remporté environ un tiers du projet, soit près de 300 km pour
environ 400 M€.
⋅
Alstom a remporté près de 400 M€ de contrats en 2013, avec plusieurs dans le secteur
énergétique (éolien, géothermie, cycle combiné) et 2 dans les transports (système
électromécanique pour la ligne 3 du métro de Monterrey et extension de la ligne 12 du
métro de Mexico).
⋅
Eutelsat a finalisé début 2014 le rachat de l’opérateur privé de Satmex pour environ
850 M€ (principal investissement français depuis plusieurs années).
Valoriser l’offre française sur les grands projets en cours au Mexique, dans les secteurs des
transports, de l’énergie et des communications :
Dans le secteur des transports, les nombreux projets ferroviaires annoncés par les autorités
mexicaines intéressent nos entreprises qui disposent déjà de références au Mexique (Alstom a
remporté l’année dernière des contrats pour la ligne 3 du métro de Monterrey et l’extension de
la ligne 12 du métro de Mexico).
Dans le secteur énergétique, Areva et EDF suivent la possible relance d’un programme
nucléaire au Mexique.
Dans le secteur des hydrocarbures, Total suit de près la réforme énergétique en cours qui
ouvrira la possibilité aux grands groupes pétroliers mondiaux d’entrer sur le marché mexicain
(exploration et production). GDF Suez, pourrait profiter de l’ouverture du marché de
l’électricité.
Dans le secteur des communications, nos entreprises ont remporté plusieurs succès
récemment. (Eutelsat, Thales, Alcatel-Lucent).
6
COOPERATIONS CULTURELLES, SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES
La coopération dans les domaines universitaire, scientifique, de la formation professionnelle
et des échanges artistiques s’appuie sur un vaste réseau : l’Institut Français d’Amérique Latine
(IFAL), la Casa de Francia (médiathèque et centre d’information sur la France
contemporaine), le réseau des Alliances françaises (38), le Centre d’Etudes Mexicaines et
Centraméricaines (CEMCA), une antenne de l’Institut de Recherche pour le Développement
(IRD), et trois établissements scolaires relevant de l’AEFE (rassemblant plus de 4500 élèves
dont 40% de Français).
⋅
Développement de la coopération scientifique et universitaire
Le « Forum franco-mexicain de la recherche et de l’innovation », qui a réuni, du 10 au 13
juin 2013, 500 personnes dont les principaux acteurs de la recherche en France et au Mexique
a ouvert la voie à de nombreux accords qui seront signés au cours de la visite d’Etat.
La France est la troisième destination des étudiants mexicains et les français constituent le
contingent le plus important d’étudiants étrangers au Mexique. L’objectif est de faire évoluer
ces échanges en qualité, en favorisant des séjours plus longs et à des niveaux d’étude plus
élevés.
L’autre but recherché est de promouvoir entre universités mexicaines et françaises des
partenariats plus étroits débouchant sur des formations partagées, des doubles diplômes ou des
co-tutelles de thèse. C’est dans cette perspective de nouer de nouvelles collaborations qu’est
organisé, en marge de la visite présidentielle, un symposium qui réunira recteurs mexicains et
présidents d’universités françaises.
.
Symposium franco-mexicain sur l’Enseignement supérieur et la Recherche
Environ 250 présidents d’universités, directeurs d’établissements d’enseignement supérieur et
de recherche, recteurs, responsables de relations internationales français et mexicain
participeront. Plusieurs accords seront signés en ouverture du Forum. Trois tables rondes sont
notamment prévues sur les sujets suivants :
- Formations délocalisées et conjointes – quel intérêt pour la France et le
Mexique ?
- Quelles priorités pour la recherche en France et au Mexique ?
- La relation entre l’enseignement supérieur et les entreprises – regards croisés
⋅
Consolider la coopération dans le domaine de la formation technologique et
professionnelle
Les autorités mexicaines ont fait de l’articulation entre formation et entreprises l’une de leurs
priorités, d’où l’importance de poursuivre et de développer la coopération en matière de
formation technologique et professionnelle:
⋅
⋅
En renforçant Mexprotec, qui permet à des étudiants mexicains de passer un an en
France pour compléter leur formation de techniciens supérieurs (ce programme
passera, dès 2014/2015 de 150 à 200 étudiants)
En favorisant la création de centres de formation en relation avec les entreprises
françaises, sur le modèle de ce qui s’est fait avec Peugeot en entretien automobile,
avec Accor en tourisme, avec Safran et Eurocopter en aéronautique.
7
Jeudi 10 avril – Mexico
09h30 – Cérémonie de dépôt de gerbe à l’Autel de la Patrie
LE “MONUMENTO A LOS NIÑOS HEROES” (MONUMENT DES ENFANTS
HEROS), OU “ALTAR A LA PATRIA” (AUTEL DE LA PATRIE)
Ce monument, construit par l’architecte Enrique Aragon E., est composé de six colonnes de
marbre couronnées par des aigles, œuvre du sculpteur Ernesto Tamariz. Il fut inauguré le 27
septembre 1952 par le Président Miguel Aleman Valdes.
Il représente la Patrie soutenant dans ses bras un des cadets tombés au combat. Il abrite les
restes des six cadets militaires qui défendirent l’ancien Collège Militaire, ainsi que les restes
du Général Felipe Santiago Xicoténcatl. Il fait référence à la résistance historique des cadets
de l’Académie militaire qui défendirent le château de Chapultepec, ce dernier gardant
l'approche ouest de la ville de Mexico, durant la guerre américano-mexicaine en 1846-1847.
Depuis 1947 et la visite du président des Etats-Unis d’Amérique Harry S. Truman au
Mexique, chaque visite d’Etat fait l’objet du dépôt d’une gerbe de fleurs au pied de
l’obélisque par les chefs de gouvernement afin de rendre hommage aux morts de la Bataille de
Chapultepec.
8
Jeudi 10 avril – Mexico
10h00 Cérémonie officielle d’accueil
PENA NIETO ENRIQUE
PRÉSIDENT DU MEXIQUE
Né le 20 juillet 1966 à Atlacomulco, dans l’Etat de Mexico.
Formation :
Master en Droit de l’Université Panaméricaine (UP).
Master en Gestion d’Entreprise de l’Institut technologique d’Etudes Supérieures de Monterrey
(ITESM).
Parcours politique :
1990 : Début de sa carrière politique.
1999-2003 : Vice-ministre de l’Intérieur sous le mandat du Gouverneur Arturo Montiel (Etat
de Mexico).
2003-2004 : Elu député à l’Assemblée locale de l’Etat de Mexico, président du bureau de
coordination politique de l’Assemblée locale.
2005-2011 : Gouverneur de l’Etat de Mexico, élu avec 49% des voix.
2012 : Elu Président du Mexique avec 38,21% des suffrages, il prend ses fonctions le 1er
décembre 2012.
Enrique Peña Nieto, candidat du Parti Révolutionnaire Institutionnel a succédé en 2012 au
Président Calderón pour un mandat de 6 ans. Son gouvernement a dû composer avec les deux
grands partis d’opposition (PAN et PRD).
Il a négocié et signé avec eux le « Pacte pour le Mexique » grâce auquel des réformes
structurelles ont pu être adoptées alors qu’elles étaient bloquées depuis plusieurs années.
Une série de réformes, importantes pour la modernisation du pays, la redynamisation de son
économie et l’accroissement de la compétitivité, ont été adoptées. Parmi elles, celle du secteur
énergétique représente un pas décisif dans la mesure où, autorisant la participation
d’entreprises privées en matière d’exploitation des hydrocarbures et de production
d’électricité, elle devrait générer une forte augmentation des investissements, attiser la
concurrence et susciter le développement de nouvelles technologies.
9
Jeudi 10 avril – Mexico
11h15 Entretien des deux Chefs d’Etats, déclarations conjointes à la presse
et signature d’accords
“LOS PINOS” - RESIDENCE OFFICIELLE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Los Pinos (« les pins » en espagnol) est la résidence officielle du président du Mexique depuis
l'installation dans les lieux du Président Lázaro Cárdenas en 1935.
Au Mexique, le nom est utilisé de manière métonymique pour désigner la présidence.
Elle succède ainsi au château de Chapultepec, résidence des présidents du Mexique instituée
après la défaite de Maximilien de Habsbourg. La résidence « los Pinos » est située à Mexico
dans le bois de Chapultepec.
Lors de son investiture, en 1934, le Président Lazaro Cardenas refusa d’utiliser le Château de
Chapultepec comme résidence officielle. Il se vit offrir le « Rancho la Hormiga » et accepta
de convertir la propriété en résidence officielle du Président. Il changea le nom en « Los
Pinos » en honneur du ranch de l’Etat de Michoacán où il avait rencontré sa femme, qui
portait ce même nom.
10
Jeudi 10 avril – Mexico
13h00 Session de travail avec les membres du Conseil stratégique franco-mexicain
LE CONSEIL STRATEGIQUE FRANCO MEXICAIN
Lors de leur rencontre d’octobre 2012, le Président du Mexique, M. Enrique Peña Nieto, et le
Président de la République Française, M. François Hollande, sont convenus de donner un
nouvel élan aux relations franco-mexicaines, marquées par une amitié historique profonde,
dans l’intérêt mutuel des peuples des deux pays.
Dans ce cadre, ils ont décidé de créer un Conseil stratégique franco-mexicain (CSFM) confié
à des personnalités éminentes des secteurs public et privé. Ce Conseil a pour objectif d’être un
espace de dialogue et une source de propositions au service du renforcement des liens entre
les deux pays.
Dans le domaine économique, les échanges bilatéraux se situent en-dessous du potentiel des
deux pays. Il revient aux membres du Conseil stratégique franco-mexicain d’identifier les
secteurs qui doivent faire l’objet d’un approfondissement de nos échanges ou qui offrent de
nouvelles opportunités, dans une optique d’association à long terme.
Le Conseil est établi comme un forum de consultation, composé d’éminentes personnalités
disposant d’une connaissance étendue du monde des entreprises et du monde intellectuel des
deux pays. Il a pour mission de formuler des recommandations spécifiques aux
gouvernements pour relancer et renforcer les relations économiques et d’investissements entre
le Mexique et la France, ainsi que la coopération dans les domaines de l’éducation, de la
formation, de la culture, de la recherche et de l’innovation.
La réunion du Conseil stratégique franco-mexicain permettra de présenter les premières
propositions du conseil notamment dans le secteur aéronautique : création d’un fonds
d’investissement aéronautique pour soutenir le développement au Mexique de PME et ETI,
développement d’une industrie des drones au Mexique, projet de « green taxiing » (système
de roulage au sol des avions par un moteur électrique).
Sous la coprésidence du Dr. Jorge Castañeda pour la partie mexicaine et, pour la partie
française, de l’Ambassadeur de France Philippe Faure, représentant spécial du Ministre
français des affaires étrangères pour le Mexique, le Conseil stratégique franco-mexicain est
composé des personnalités suivantes :
Composition :
Membres français :
-
Co-président : M. Philippe Faure
Mme Véronique Cayla, Présidente d’Arte
M. Régis Debray, écrivain
Mme Mireille Faugère, Directeur Général de l’Assistance Publique- Hôpitaux de Paris
(AP-HP)
M. Jean-Paul Herteman, Président Directeur Général de Safran
M. Henri Lachmann, Président du Conseil de surveillance de Schneider Electric
M. Henri Loyrette, ancien Président du Musée du Louvre
11
-
M. Gérard Mestrallet, Président Directeur Général de GDF Suez
M. Pierre Mongin, Président de la RATP
M. Christophe Navarre, Président Directeur Général du groupe Moët Hennessy
M. Jean-Noël Jeanneney, historien, ancien Secrétaire d’Etat à la Communication,
ancien Président de Radio-France
M. Denis Ranque, Président du Conseil d’administration d’EADS
M. Frank Riboud, Président Directeur Général du groupe Danone
M. Michel Vauzelle, Président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président du
Groupe d’amitié France-Mexique à l’Assemblée Nationale
Membres mexicains :
-
Co-président : M. Jorge Castañeda Gutman
M. Miguel Alemán Velasco, Président d’Interjet
M. Emilio Azcárraga Jean, Président de Televisa
M. Eloy Cantú Segovia, Député de la LXIIe Législature
M. Fernando Chico Pardo, Président d’Aeropuertos del Sureste
Mme Gabriela Cuevas Barrón, présidente de la Commission des Relations extérieures
du Sénat
M. Luis de la Calle, Président de Dela Calle, Madrazo, Mancera S.C.
M. Carlos Elizondo Mayer-Serra, ex-Représentant permanent du Mexique à l’OCDE
M. Juan Gallardo Thurlow, Président du Groupe GEPP
M. Armando Garza Sada, Président du Conseil d’administration d’ALFA
Mme Salma Hayek Pinault, actrice reconnue et entrepreneur de cinéma au niveau
mondial
M. Alberto Ruy Sánchez Lacy, Artes de México
M. Eduardo Tricio Haro, Président d’Aeroméxico et de Grupo Lala
Il revient au Conseil stratégique d’établir la fréquence de ses réunions qui se tiendront
alternativement au Mexique et en France. Le Conseil se réunira en session plénière lors des
visites présidentielles. Il disposera de tout le soutien des administrations compétentes pour
l’organisation de ses rencontres.
Le Conseil remettra un premier rapport à l’occasion de la visite du Président de la République
Française, M. François Hollande, au Mexique en 2014.
Il rédigera par la suite un rapport annuel de suivi, qui sera porté à la connaissance des
Présidents des deux pays par l’intermédiaire des Ministres des Affaires Etrangères.
12
Jeudi 10 avril – Mexico
14h30 Allocution du Président de la République devant la communauté française
COMMUNAUTE FRANCAISE AU MEXIQUE
Au 31 décembre 2013, 17 690 Français étaient inscrits au registre des Français établis au
Mexique. 66,1 % d’entre eux sont double-nationaux.
Le Consulat général évalue à un total de 30 000 personnes la présence française dans le pays.
La communauté française est l’une des plus importantes communautés étrangères au
Mexique (deuxième européenne derrière l’Espagne) et la deuxième en Amérique latine (après
celle du Brésil). Elle se place au 22ème rang mondial. Elle est une des plus anciennes.
Elle est constituée de trois groupes distincts : d’une part, les descendants des immigrants
arrivés dès la première moitié du 19ème siècle, puis ceux arrivés peu avant et après la
deuxième guerre mondiale, et enfin, les nouveaux expatriés.
Les Français nouvellement expatriés sont souvent des cadres travaillant dans le secteur
tertiaire et industriel, installés principalement à Mexico et ses environs immédiats, à
Guadalajara, à Puebla, à Querétaro et dans une moindre mesure à Monterrey.
On note un flux important de personnes tentant, notamment dans les zones touristiques
côtière, de créer une entreprise ou un commerce (création de restaurants, d’hôtels, d’agences
de sports nautiques…)
On compte près de 400 établissements français à capital français présents au Mexique dans
tous les secteurs d’activité : industrie pharmaceutique et cosmétique, métallurgie, chimie et
pétrochimie, fabrication du matériel électrique, télécommunications, aéronautique,
agroalimentaire et secteur automobile.
13
Jeudi 10 avril – Mexico
14h30 Remise des insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur à
M. le Professeur Mario MOLINA, Prix Nobel de Chimie
MOLINA PASQUEL Y HENRIQUEZ MARIO, PRIX NOBEL DE CHIMIE (1995)
PRESIDENT DU CENTRE MARIO MOLINA
Né le 19 mars 1943 à Mexico.
Formation:
1960-1965 : Licence en Chimie à l’Université Nationale Autonome
du Mexique (UNAM)
1965 : Spécialisation en Cinétique des Polymères à l’Université de
Fribourg (Allemagne)
1967-1968 : Etudes à la Sorbonne
1968-1972 : Doctorat en physique-chimique à l’Université de
Berkeley (Californie)
Parcours professionnel :
1967-1968 : Enseignant chercheur à l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM).
1973-1989 : Enseignant chercheur associé à l’Université d’Irvine (Californie), aux côtés du
Professeur F.Sherwood Rowland.
1982-1989 : Il travaille pour Jet Propulsion Laboratory, au sein du groupe dédié à la physique
et la chimie moléculaire.
1989-2003 : Professeur de chimie à l’Institut Technologique du Massachussetts (MIT), il
acquiert la nationalité américaine.
Depuis 2003 : Professeur à l’Université de Californie, à San Diego (UCSD), où il est membre
du Département de chimie et de biochimie et de l’Institut océanique SCRIPPS.
Depuis 2005: Président du Centre Mario Molina (CMM), à Mexico, centre d’études et de
recherches sur le développement durable et le changement climatique.
Parcours politique :
2008 : élu conseiller de l’équipe de transition politique du président des Etats-Unis, Barack
Obama, en tant que spécialiste des questions sur l’environnement.
Depuis avril 2011: l’un des 21 scientifiques formant le Conseil en Sciences et Technologies
(PCAST sigles en anglais) du Président Barack Obama.
Distinctions et décorations :
1983 : Prix Tyler de l’Energie et de l’Ecologie.
1989 : NASA - Exceptional Scientific Achievement Medal.
1995 : Prix Nobel de Chimie pour sa contribution aux problèmes environnementaux : travaux
sur les mécanismes conduisant à la formation du trou de la couche d’ozone.
1999 : Prix Sasakawa des Nations Unies.
2008 : Grande Croix de l’Ordre Isabel la Catolica.
2013 : Molina a été décoré de la Presidential Medal of Freedom par Barack Obama
Il a par ailleurs reçu plus de trente Doctorats Honoris Causa.
14
Jeudi 10 avril – Mexico
16h30 Allocution du Président de la République devant le Sénat des Etats-Unis du Mexique
EL SENADO DE LA REPÚBLICA (LE SÉNAT DE LA RÉPUBLIQUE)
Le pouvoir législatif mexicain revient au Congrès, divisé en deux chambres : la Chambre des
députés (500 représentants élus au suffrage universel direct tous les 3 ans) et le Sénat (128
membres, soit 4 sénateurs par entité fédérative).
La Constitution mexicaine a défini un système de bicaméralisme strictement égalitaire qui
connait cependant deux exceptions : la politique étrangère (la Constitution attribue au Sénat
une compétence exclusive) et la loi de Finances (la partie consacrée aux recettes est étudiée en
première lecture par la Chambre des Députés alors que la partie des dépenses (est de la
compétence exclusive du Sénat).
Les élections au Sénat fonctionnent selon un système mixte qui combine les principes de la
majorité et de la proportionnelle. Chacun des 32 Etats se voit attribuer 3 sièges (donc 96
sièges sur 128) : 2 pour le parti qui a obtenu le plus de voix et 1 pour le parti arrivé en
seconde position. Les 32 sièges restants sont assignés sur le principe de la proportionnelle aux
différents partis qui présentent chacun une liste nationale et fermée.
Le Sénat est actuellement présidé par Raúl Cervantes Andrade, membre du Parti
Révolutionnaire Institutionnel (PRI) qui détient 52 des 128 sièges de cette assemblée.
Viennent ensuite le Parti Action Nationale (PAN) avec 38 sièges, le Parti de la Révolution
Démocratique (PRD) avec 22 sièges, le Parti Vert Ecologiste du Mexique avec 9 sièges, le
Parti des Travailleurs avec 5 sièges et le Mouvement Citoyen et la Nouvelle Alliance qui
possèdent 1 siège chacun.
15
Jeudi 10 avril – Mexico
20h00 Diner d’Etat offert par le Président Enrique PEŇA NIETO
EL PALACIO NACIONAL (LE PALAIS NATIONAL)
Le Palais National tire ses origines de la conquête de l’Empire Aztèque quand Hernan Cortés
décida, en 1523, de le construire sur les ruines du palais de l’ancien Empereur Moctezuma.
Il devint ensuite la résidence des vice-rois d’Espagne puis des Présidents de la République des
Etats Unis Mexicains. S’il est aujourd’hui encore officiellement le siège du pouvoir exécutif
fédéral mexicain, il n’est plus la demeure des Présidents qui se sont installés plus à l’ouest
dans la résidence de los Pinos.
16
Vendredi 11 avril – Mexico
09h10 Cérémonie de remise des clés de la ville de Mexico
EL ANTIGUO PALACIO DEL AYUNTAMIENTO (ANCIEN HÔTEL DE VILLE)
Le Palais, dont la construction fut achevée entre 1527 et 1532, a été conçu comme un espace
pour héberger les fonctions administratives de la ville.
L’ancien Hôtel de Ville possède un style éclectique, mélange de baroque péninsulaire,
d’éléments néogothiques sur une structure sobre proche de celle d’une de fortification faite
pour contenir ou résister aux possibles frondes indigènes.
L’édifice, considéré comme l’un des bâtiments les plus emblématiques du centre historique,
fait aujourd’hui partie du patrimoine historique de la ville et est le siège du Gouvernement du
District Fédéral.
PARIS/MEXICO : CAPITALES DE L’EXIL (GDF)
Un point commun fort unit Paris et Mexico : elles ont été toutes deux, tout au long du XXème
siècle, des villes d’accueil pour des exilés du monde entier, intellectuels, artistes ou
anonymes.
La Casa Refugio de Mexico, dirigée par l’éditeur et écrivain français, Philippe Ollé-Laprune,
et le Fondo de Cultura Economica (principale maison d’édition mexicaine) vont publier deux
livres en version bilingue, réunis dans un même coffret, qui à travers des portraits et des textes
originaux signés par des auteurs de renom mexicains et français, évoqueront Paris et Mexico
comme capitales de l’exil.
De cet ouvrage a été tirée une exposition qui sera présentée lors de la visite du Président de la
République.
17
Vendredi 11 avril – Mexico
09h10 Cérémonie de remise des clés de la ville de Mexico
MANCERA MIGUEL ÁNGEL
CHEF DE GOUVERNEMENT DU DISTRICT FEDERAL
Né le 16 janvier 1966 à Mexico.
Formation :
1985-1989 : Etudes de Droit à l’Université de l’UNAM, cours à l’ITAM et à l’Inacipe
(Sciences pénales) et à l’Université de Salamanca (Espagne).
2000 : Master International, à l’Université de Barcelone et Doctorat en Droit Pénal, à
l’UNAM.
Parcours professionnel :
Professeur dans les universités suivantes: UNAM, ITAM, Universidad del Valle de Mexico,
Instituto Nacional de Xienca Penales, Universidad Panamericana, Universidad
Latinoamericana et Universidad Autonoma de Baja California et de Aguascalientes.
1991-1995 : Avocat au sein du cabinet juridique Leon, Moreno, Mancera y Asoc., S.C
1995-2000 : Avocat au sein du cabinet juridique Garcia Cordero y Asoc., A.C
Parcours politique:
2000 : Conseiller auprès de la Commission de justice dans l’Assemblée Législative du DF.
2002-2003: Différents postes de direction au sein du Ministère de la Sécurité Publique du DF
(dont Directeur chargé des enquêtes et procès).
2004 : Conseiller du Ministre de la Sécurité Publique du DF.
2005 : Directeur juridique du Ministère du Développement Social du Gouvernement du DF
ainsi que Conseiller de la Magistrature du DF.
2006 : Procureur adjoint au Ministère de la Justice du DF.
2008 : Procureur Général du Ministère de la Justice du DF et Directeur du Conseil de Sécurité
Publique du DF.
2012-2018 : Elu Chef du Gouvernement de la Ville de Mexico, avec 63,56% des voix.
18
Vendredi 11 avril – Mexico
10h50 Clôture du Forum économique par les deux Chefs d’Etat
Un forum économique se tiendra ainsi à l’occasion du déplacement présidentiel et permettra
d’évoquer les perspectives de coopération industrielle entre la France et le Mexique, sur le
thème : « La France et le Mexique, des acteurs complémentaires dans les chaines de valeur
mondiales : comment construire ensemble les filières industrielles de demain ? ».
A l’heure où le Mexique a engagé des réformes structurelles d’ampleur et s’est lancé dans la
réalisation d’importants projets d’infrastructures, il est important que la France puisse se
positionner comme un partenaire économique privilégié, dans un contexte concurrentiel
important.
La relation économique France-Mexique peut s’appuyer sur un acquis important, avec
notamment un succès visible dans le secteur aéronautique, où l’arrivée des industriels
français et de Safran en particulier, a amorcé le développement de cette filière industrielle
mexicaine. Ce constat vaut également pour le secteur automobile (de nombreuses grandes
ETI, telles que Faurecia, Valeo, Saint-Gobain, Plastic Omnium, ont massivement investi au
Mexique et emploient des milliers de personnes). Le secteur de la santé constitue également
un exemple remarquable de « coopération » réussie entre la France et le Mexique : la plupart
des grands laboratoires pharmaceutiques français sont très actifs et plusieurs d’entre eux ont
noué des relations privilégiées avec les donneurs d’ordres publics et les laboratoires privés
mexicains (notamment Sanofi Pasteur les vaccins).
Ceci a été rendu possible par des liens forts entre entreprises, centres de formation et centres
de recherche. La densité de la coopération bilatérale France-Mexique a permis d’accompagner
efficacement les besoins des acteurs économiques des deux pays, et le campus aéronautique à
Querétaro en est un parfait exemple.
La France et le Mexique ont la capacité de renforcer leurs partenariats économiques, en
particulier pour construire ensemble de grandes filières du futur. Le Gouvernement français a
notamment adopté des plans stratégiques (la « Nouvelle France industrielle » lancée en
septembre 2013 et l’installation de la Commission « Innovation 2030 » qui a remis son
rapport en octobre 2013) qui sont autant de pistes d’action concrètes sur lesquelles la France
et le Mexique peuvent travailler ensemble.
19
Vendredi 11 avril – Mexico
11h40 Inauguration du parcours sculptural en hommage à Carlos Fuentes
INAUGURATION D’UNE ŒUVRE DE L’ARTISTE
VICENTE ROJO EN HOMMAGE A CARLOS FUENTES
Carlos Fuentes
Le Président de la république inaugurera un parcours sculptural en hommage à Carlos
Fuentes.
L’écrivain et diplomate Carlos Fuentes est mort en mai 2012 à Mexico. Ses liens avec la
France sont majeurs : nombreux séjours à Paris (notamment en tant qu’ambassadeur du
Mexique, de 1975 à 1977), nombreuses amitiés littéraires et politiques avec des Français.
L’artiste Vicente Rojo (né en 1932) va concevoir un « parcours sculptural » en hommage à
Fuentes, parcours qui sera installé sur une allée piétonne dans le quartier de Polanco.
Jorge Castañeda, président mexicain du Conseil Stratégique franco-mexicain, et la veuve de
Carlos Fuentes, Silvia Lemus, ont appuyé très fortement ce projet qui a reçu le soutien de la
Présidence de la République mexicaine et du Gouvernement du DF.
20
Vendredi 11 avril – Mexico
13h30 Visite du site archéologique de Teotihuacan
LA CITE PREHISPANIQUE DE TEOTIHUACAN
Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, la cité préhispanique de Teotihuacan est située à
une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Mexico. Edifiée entre le Ier et le VIIème siècle,
Teotihuacán est l'un des plus anciens et majestueux sites archéologiques connus du Mexique.
Sa redécouverte remonte à 1864 et ses premières fouilles à 1884.
Signifiant littéralement « lieu où sont créés les dieux », Teotihuacan se caractérise par les très
grandes dimensions de ses monuments dont les plus célèbres sont le temple de Quetzalcóatl et
les pyramides du Soleil et de la Lune. Il fut l'un des plus puissants foyers culturels mésoaméricains et imposa son élan culturel et artistique dans toute la région, du centre du Mexique
jusqu’à la Péninsule du Yucatán et le Guatemala.
Depuis 1962, la recherche archéologique a été coordonnée par l'Institut National
d’Anthropologie et d’Histoire (INAH) qui a mis en œuvre une politique plus rigoureuse de
localisation des vestiges et de supervision des fouilles dans les environs immédiats de la zone
cérémonielle.
21
Vendredi 11 avril – Querétaro
16h00 Inauguration du Campus aéronautique de l’UNAQ
CAMPUS FRANCO- MEXICAIN
DES FORMATIONS EN MAINTENANCE AERONAUTIQUE
Le site du « Campus Franco-mexicain aux métiers de l’aéronautique » sera inauguré par le
Président de la République..
Le 9 mars 2009, le Président de la République mexicaine et le Président de la République
française ont signé une lettre d’intention prévoyant la construction d’un Campus francomexicain des métiers de l’aéronautique, en partenariat avec les Groupes SAFRAN et EADSEurocopter.
L’objectif de ce projet est de permettre au système éducatif mexicain de disposer de capacités
de formation pour répondre aux exigences en termes d’emplois qualifiés du secteur
aéronautique mexicain et franco-mexicain.
Deux missions du Ministère de l’Education Nationale conduites par l’Inspection Générale de
l’Education Nationale se sont déroulées en 2009 et ont permis de fixer les grandes lignes du
projet. Il a été notamment décidé que le programme obéirait aux normes fixées par, à la fois,
les autorités de l’aviation civile mexicaine (Direction Générale de l’Aviation Civil mexicaine)
et les autorités européennes (EASA).
Une troisième mission a eu pour objet la préparation de la mise en œuvre du Campus sur le
site de Querétaro, à l’université aéronautique à Querétaro (UNAQ).
22
Vendredi 11 avril – Querétaro
16h00 Inauguration du Campus aéronautique de l’UNAQ
CALZADA ROVIROSA
JOSE EDUARDO
GOUVERNEUR DE L’ETAT DE QUERETARO
Né le 21 Août 1964.
Formation :
Licence en Administration, Université Nouveau Monde.
Master en Administration des Entreprises, Université Nouveau Mexique, Etats-Unis.
Parcours professionnel :
M. Calzada Rovirosa a commencé sa carrière en occupant différentes fonctions dans
l’enseignement (Professeur de Traités Internationaux au sein de l’Institut Technologique et
d’Etudes Supérieures de Monterrey –ITESM) et dans l’administration locale (Administrateur
des Douanes dans les Etats de Basse-Californie et de Chihuahua).
2000 : Conseiller pour les Affaires de Pêche et d’Environnement au sein de l’Ambassade du
Mexique aux Etats-Unis
2003 : Administrateur Central de la Planification Douanière au sein du Ministère des Finances
et du Crédit Public
2005 : Délégué fédéral du Ministère du Travail et de la Prévision Sociale au sein de l’Etat de
Querétaro.
Parcours politique :
2006: élu Sénateur de la République.
2009-2015 : élu Gouverneur de l’Etat de Querétaro, Président de la Conférence Nationale des
Gouverneurs (CONAGO) en 2012.
23
Vendredi 11 avril – Querétaro
17h30 Visite de l’usine Safran
SAFRAN
Safran est le premier employeur privé du secteur aéronautique au Mexique, avec plus de 5000
employés répartis sur 10 implantations industrielles via 5 filiales (Snecma, Turbomeca,
Morpho, Messier-Bugatti-Dowty et Labinal).
La croissance du groupe est d’environ 20% par an.
Il s’agit d’un des premiers investisseurs français au Mexique, avec 1 Md€ investis en 10 ans.
Le Mexique est un pays clé pour le succès de l’avion moyen-courrier Soukhoï Superjet 100
auquel participe Safran (moteur Powerjet Sam 146 construit en partenariat avec le russe NPO
Saturn, nacelle, train et système de train d’atterrissage, FADEC moteur) ; la compagnie
mexicaine Interjet est l’une des premières compagnies au monde à exploiter cet avion (mise
en service en septembre 2013). La compagnie a commandé 20 avions et émis une option pour
10 autres, et elle a reçu livraison à ce jour de 6 appareils.
Le groupe est fortement engagé dans la création du campus aéronautique franco-mexicain
hébergé par l’UNAQ (Université Aéronautique de Querétaro). Le groupe a ainsi mis à
disposition un moteur CFM-56 et deux trains d’atterrissage. Le groupe accueille des étudiants
mexicains en stage en France et a mis en place un partenariat avec le lycée français de México
(cycle de formation en alternance pour l´obtention d´une licence professionnelle délivrée par
une université française).
Safran contribue également au projet stratégique de développement de la supply chain de
l’industrie aéronautique au Mexique.
24
Vendredi 11 avril – Querétaro
18h10 Visite de l’usine Airbus Helicopters
AIRBUS HELICOPTERS / EUROCOPTER MEXICO
ENTITE INDUSTRIELLE QUERETARO
La nouvelle usine d’Airbus Helicopters/Eurocopter, inaugurée le 13 février 2013 en présence
du Président Enrique Peña Nieto est située sur le parc Aerotech, à proximité immédiate de
l’aéroport de Querétaro. Elle est située sur un terrain de 44000 m2 comprenant une entité de
fabrication de 12000 m2, d’un centre MRO de 1000 m2 et d’un héliport de 1800 m2.
Dans la phase actuelle du projet industriel, l’usine de Querétaro produit des portes d’avions
Airbus pour l’ensemble de la famille A320, couvrant les besoins mondiaux d’Airbus. L’usine
emploie actuellement une centaine de personnes. La fabrication de ces portes, de très haute
technicité a fait l’objet d’un transfert de technologie significatif d’ d’Airbus
Helicopters/Eurocopter au Mexique, conduisant à la quasi autonomie de l’entité industrielle et
permettant une augmentation progressive de la cadence de production.
L’investissement global (formation, parc machines, infrastructures…) est de près de 100
MUSD pour cette phase 1. La coopération entre Airbus Helicopters/Eurocopter, l’Etat de
Querétaro et l’UNAQ (Université Aéronautique de Querétaro) est exemplaire.
Cette usine est conçue pour absorber une charge supplémentaire d’activité, compte tenu du
parc
existant (machines, moyens industriels, traitement de surface, compétences,
infrastructures) en fonction du développement de la coopération entre la société et le
Mexique.
25
ANNEXES
26
PROGRAMME DES MINISTRES
Programme Mme Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture
Le jeudi 10 avril 2014 à 18h, au Palais des Beaux-Arts (Bellas-Artes) de Mexico, deux
inaugurations d’expositions :
-
« Picasso revelado por David Douglas Duncan » (« Picasso dans l’objectif de David
Douglas Duncan »). Duncan, photographe américain, a pris de très nombreuses photos
de Picasso au travail, entre 1956 et 1973. Cette exposition permet de mettre en regard
les œuvres réalisées par Picasso avec les photos le représentant en train de les
accomplir : toiles, sculptures, céramiques, gravures.
« Robert Doisneau, la belleza de lo cotidiano » (« Doisneau, la beauté du quotidien »).
Première rétrospective de l’œuvre de Doisneau au Mexique, avec près de 80 tirages
d’époque (dont certains réalisés par Doisneau lui-même). Cette exposition ouvre le
cycle « Mano à mano », une année d’expositions sur les liens France-Mexique dans le
champ de la photographie.
Ces deux expositions seront conjointement inaugurées par Rafael Tovar y de Teresa, président
de Conaculta (Conseil national pour la culture et les arts, équivalent du ministère de la Culture
au Mexique), et Aurélie Filippetti, ministre française de la Culture.
-
Programme pour Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales
Participation au Premier Forum franco-mexicain d'échanges de bonnes pratiques pour la lutte
contre l'Obésité, organisée jeudi 10 avril au Centre médical national " SIGLO XXI" de
l'IMSS.
L’évènement sera inauguré à 8h30 par Mme Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales,
M. Martin HIRSCH, Directeur général des HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) du côté français,
et par Dra Mercedes JUAN, Secrétaire à la santé de Mexico, Lic Sebastian Lerdo de Tejada,
Directeur général de l'ISSSTE, et le Dr Jose Antonio Gonzalez Anaya, Directeur général de
l'IMSS, pour le côté mexicain.
Présentation : Les problèmes de l'Obésité et du surpoids sont en France, au Mexique et dans le
monde entier, depuis les dernières 30 années, du domaine des priorités de Santé publique. En
France, en 2001 a été élaboré et appliqué le " programme national de nutrition santé" PNNS
et reconduit en 2006. Il considère l'amélioration de l'état nutritionnel de la population,
l'activité physique et la prévention comme éléments principaux de la protection de la santé.
La relation franco-mexicaine sur ce thème a commencé en 2009. Mme Marisol Touraine et M
Martin Hirsch sont là pour soutenir cette coopération bilatérale de lutte contre l'Obésité et
encourager les projets de prévention et recherche ainsi qu'une réplique au Mexique du PNNS,
étendu à tous les Etats de la république des Etats-Unis Mexicains.
27
DONNEES GENERALES
Nom officiel : Etats-Unis du Mexique
Nature du régime : Présidentiel
Chef de l’Etat et du Gouvernement: Président Enrique PEÑA NIETO, élu en 2012.
Fête nationale : 16 septembre (commémoration du début du soulèvement du 16 septembre
1810 qui conduira à la proclamation de l’Indépendance en 1821).
Données géographiques
Superficie : 1 972 547 km²
Capitale : Mexico
Villes principales : Mexico (20 M hab), Guadalajara (4,3 M hab), Monterrey (3,5 M hab),
Puebla (2,1 M hab).
Langue officielle : espagnol
Monnaie : 1 peso mexicain = 0,0560 euro (taux de chancellerie au 1er janvier 2014).
Données démographiques
Population : 118,226 M hab (2013)
Densité : 58 hab/km²
Croissance démographique : 1,08 % (2012)
Espérance de vie : 77 ans
Taux d’alphabétisation : 93 %
Religions : 84% catholiques, 10% protestants.
Indice de développement humain (IDH) : 0,775 - 61e rang mondial (2012)
Données économiques
PIB (2013) : 1 327 Mds USD
PIB par habitant (2013) : 11 224 USD
Taux de croissance (2013) : 1,3 %
Taux de chômage (2013) : 5,2 %
Taux d’inflation (2013) : 3,6 %
Déficit budgétaire en % du PIB: 2,4 %
Principaux clients (2012) : 1- États-Unis (80 % des exportations), 2- Canada (3 %), 3Espagne (2 %), 4- Chine (1,5 %)
Principaux fournisseurs (2012) : 1- États-Unis (50 %), 2- Chine (15 %) 3- Japon (4,76 %).
La France est le 11e exportateur (0,93%)
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :
• Agriculture : 4%
• Industrie : 36%
• Services : 60 %
28
COMPOSITION DU GOUVERNEMENT
Président des États-Unis mexicains, M. Enrique PEÑA NIETO
Ministre de l’Intérieur, M. Miguel Ángel Osorio Chong
Ministre des Relations extérieures, M. José Antonio Meade Kuribreña
Ministre des Finances et de la Dette publique, M. Luis Videgaray Casco
Ministre de la Défense nationale, General Salvador Cienfuegos Zepeda
Ministre de la Marine, Almirante Vidal Francisco Soberón Sanz
Ministre de l’Économie, M. Ildefonso Guajardo Villarreal
Ministre du Tourisme, Mme Claudia Ruiz Massieu Salinas
Ministre du Développement social, Mme Rosario Robles Berlanga
Ministre des Communications et des Transports, M. Gerardo Ruiz Esparza
Ministre du Travail et de la Prévision sociale, M. Alfonso Navarrete Prida
Ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles, M. Juan José Guerra Abud
Ministre de l’Énergie, M. Pedro Joaquín Coldwell
Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage, du Développement rural, de la Pêche et de
l’Alimentation, M. Enrique Martínez y Martínez
Ministre de l’Éducation publique, M. Emilio Chuayffet Chemor
Ministre de la Santé, Mme Mercedes Juan López
Ministre de la Réforme agraire et du Développement territorial et urbain, M. Jorge
Ramírez Marín
Ministre délégué à la Fonction publique, M. Julián Alfonso Olivas Ugalde
Ministre délégué à la Sécurité publique, M. Manuel Mondragón y Kalb
Conseiller juridique de l’Exécutif fédéral, M. Humberto CASTILLEJOS CERVANTES
Procureur général de la République, M. Jesús Murillo Karam
Maire de Mexico, M. Miguel Angel Mancera
Président du Conseil national pour la Culture et les Arts (Conaculta), M. Rafael TOVAR
29
CARTE
30
Service de presse
[email protected]
01 42 92 84 12
elysee.fr
31

Documents pareils