Un jeune entrepreneur aixois au G20 des entreprises

Commentaires

Transcription

Un jeune entrepreneur aixois au G20 des entreprises
mercredi 24 juin 2015
Édition(s) : Aix-en-Provence
Page 4
756 mots
LOCALE
Un jeune entrepreneur aixois au G20 des entreprises
François Pacot, créateur de « Royal Cactus », start-up qui développe des jeux vidéo sur
mobile, va participer au sommet international, au mois de septembre en Turquie
E
n novembre prochain, le G20,
qui réunit les chefs d'État des 20
premières puissances mondiales, va
se réunir à Antalya, en Turquie. Mais
avant, en septembre, un autre sommet aura lieu : le G20 YEA (Young
entrepreneur's alliance, alliance des
jeunes entrepreneurs en français) qui
l'entreprise a rapidement connu le
succès : l'année dernière, son chiffre
d'affaires s'élevait à 1,5 million
d'euros, avec une croissance annuelle
de plus de 30 %. Ses jeux comptent
pas
moins
de
30
millions
d'utilisateurs dans le monde, les deux
titres principaux sont « Sleepy
vail et la fiscalité ». S'il trouve que les
récentes mesures prises par le gouvernement pour les entreprises
(pacte de responsabilité, loi Ma-
rassemble 400 chefs d'entreprises issus des 20 pays membres du sommet.
wings » et « Jelly gluton ». La jeune
start-up emploie une quinzaine de
personnes.
concrets. » Le problème majeur pour
lui réside dans la rigidité du marché
Et François Pacot, entrepreneur
aixois de 29 ans, fait partie de la délégation française. Fondateur de Royal
Cactus, start-up qui développe des
jeux vidéo pour mobile, basée à La
Duranne à Aix, il a été sélectionné
par le jury du G20 YEA pour représenter la France.
cron…) vont « dans le bon sens », il
juge qu'il y a encore trop
d'incertitudes sur la pérennité de ces
mesures : « On attend des actes plus
du travail : « Le CDI est très sécurisé et
on hésite à embaucher, car on ne sait
L'objectif de ce sommet ? « Améliorer
pas si on pourra conserver un emploi
et favoriser l'entrepreneuriat,
voir
dans six mois à cause des fluctuations
quelles sont les approches sur les en-
du marché. » Il s'est aussi implanté à
Montréal , où il y a plus de gens formés aux métiers du développement
informatique. Et le marché du travail
y est plus flexible.
trepreneurs dans les différents pays »,
déclare François Pacot. Selon lui,
l'entrepreneur n'a "pas vraiment une
bonne image en France, je voudrais la
redorer avec ce sommet. Les cadres des
La délégation comporte des chefs
d'entreprises de toutes les tailles et
de tous les secteurs. François Pacot
a été choisi avec d'autres parmi des
grandes entreprises sont mieux vus ! " Il
pense qu'un des meilleurs atouts de
la France est son système éducatif :
« On a du mal à trouver des graphistes
« On a de très bonnes formations, ac-
saie de créer « un cadre très favorable :
centaines de candidats : « Je repré-
cessibles à tous et très réputées. Moi
les employés ont nourriture et boissons
sente les start-up dans le domaine des
j'ai fait une école d'ingénieurs en étant
accessibles gratuitement, on leur paie
nouvelles technologies, on est un des
boursier. Je ne pense pas que j'aurais
un abonnement en salle de sport et ils
seuls acteurs des jeux en ligne dans le
pu faire le même cursus dans tous les
ont la possibilité de faire du télétravail
pays d'Aix, je pense que cela fait partie
pays. »
certains jours. On est très flexible ! »
Un coût du travail « pas excessif »
Parisien d'origine, il a choisi Aix pour
des raisons de mon choix », déclare le
jeune chef d'entreprise. Sa société
développe des jeux disponibles sur
les plateformes Apple, Android et sur
Facebook.
30 % de croissance par an
« sa qualité de vie exceptionnelle, son
Concernant le coût du travail en
France, que le Medef juge toujours
trop élevé, le jeune entrepreneur ne
le trouve « pas excessif ».« Il y a beaucoup d'aides pour les petites entre-
Créée en 2011 par François Pacot
seul, alors fraîchement diplômé
d'une école d'ingénieurs en Bretagne,
ou des développeurs à Aix », expliquet-il. Pour attirer des candidats, il es-
environnement et sa proximité avec
l'aéroport et la gare TGV », ce qui lui
permet de se déplacer facilement. Il
sera présent à Antalya, le 7 septembre au G20 YEA. ■
prises et les start-up. » En revanche,
il aimerait « plus de stabilité dans les
dispositifs légaux, sur le droit du tra-
Parution : Quotidienne
Tous droits réservés La Provence 2015
Diffusion : 113 641 ex. (Diff. payée Fr.) - © OJD DSH 2014
835EF93A546a8D0450D00AA22002510D5862CA62A509661D5E42D6D
Audience : 596 000 lect. - © AudiPresse One 2014
1