télécharger le catalogue en PDF, ici

Commentaires

Transcription

télécharger le catalogue en PDF, ici
>>>
Sortir
LE MAGAZINE CULTUREL DE
FÉV - MARS 2008 - N° 180
Croisements artistiques
p.8
Interview : Deportivo
p.10
Jo Vargas
Exposition au Théâtre des Arts
Maudite pièce écossaise !
p.16
p.4
Boisemont•Cergy•Courdimanche•Eragny-sur-Oise•Jouy-le-Moutier•Menucourt•Neuville-sur-Oise•Osny•Pontoise•Puiseux-Pontoise•Saint-Ouen-l’Aumône•Vauréal
sommaire
REGARDS
> Expos > Découvertes
p.4
scope
p.6
Le rock s’affiche
Evénement : Peindre la complexité
L’art du recyclage
UNISSON
> Musique > Concerts > Spectacles
p.8
La relève du rock
Croisements artistiques
scope
p.12
Vive les Bretons !
Interview : Deportivo
e -TOILES
p.16
> Ciné > Multimédia
scope
p.17
Ciné-club
Max and Co
Les coups de cœur de L’Antarès
Sortir
N°ISSN : 1251 – 7658
AVA N T S C È N E
p.18
Journal culturel mensuel gratuit de
l’agglomération de Cergy-Pontoise
> Théâtre > Spectacles vivants
scope
Dépôt légal à parution
Directeur de la publication :
Dominique Lefebvre
Maudite pièce écossaise !
Conception graphique : Direction de
la communication / Emma Dautriat
Deux monstres sacrés du cirque
Conception éditoriale / Réalisation :
Mission Spectacles et événements /
Florence Machu-Dumond
Rédaction : Guillaume Gesret,
Paula Gonçalvès,
Florence Machu-Dumond,
Jean-Michel Masqué
Photographie : Lionel Pagès
p.20
Le spectacle vivant avant tout
REPÈRES
p.15
> Carnet d’adresses
Tél : 01 34 41 92 91
Fax : 01 34 41 92 72
Flashage / impression : Imaye Graphic
Tirage : 85 000 exemplaires
Cette revue est imprimée
par Imaye Graphic,
entreprise d'Agir Graphic,
certifiée Qualité "ISO 9001"
et labellisée Environnement "Imprim'Vert".
Les papiers utilisés sont des supports
fabriqués dans des usines certifiées
Environnement "ISO 14001" avec des fibres
vierges issues de forêts gérées durablement.
COUP D’ŒIL
p.22
> Vos rendez-vous culturels du mois
REGARDS
> Expos > Découvertes
>> En bref
>> En bref
Peindre la complexité
➔ Le Forum à Vauréal
Entrée libre
Renseignements : 01 34 30 99 52
> 6 au 30 mars
>> Balade rock à travers les affiches sérigraphiées de différents artistes
Jo Vargas expose au théâtre des
Arts sa peinture allégorique, sortie
du brouillard laiteux de sa mémoire.
S
on nom vous dit
peut-être quelque
chose. Elle est la
sœur jumelle de Fred Vargas,
auteur de romans policiers
à succès. Jo n’écrit pas, elle
peint. Si vous fréquentez le
Théâtre des Arts, vous
connaissez déjà un peu son
travail : Jo Vargas a réalisé
la fresque dans le café du
théâtre. Sur ses toiles, de
préférence des grands formats, elle démultiplie des
images récurrentes qui
fonctionnent comme des
allégories : un cerveau, des
chaussures délacées, une
main tendue vers le ciel, un
bout du Radeau de la
Méduse, des visages, celui de
Cesare Battisti, de Virginia
Woolf, d’Eugène Delacroix…
“La peinture est une
galère souffreteuse”
Ses tableaux semblent sortir
tout droit de ses souvenirs
en désordre ; Jo Vargas
explique que “la mémoire
Un jeu avec le clair et
l’obscur
Galère, pour elle, mais plaisir
pour ceux qui regardent ses
toiles. Jean-Joël Le Chapelain,
directeur de L’apostrophe, a
G.G.
➔ 18 mars au 30 juin
L’apostrophe – Théâtre
des Arts à Cergy
Entrée libre
Renseignements :
01 34 20 14 14
>> La Grande
Parade de
Franck Mercky
> 10 mars au 30 juin
L’art du recyclage
Le sculpteur Franck Mercky aime donner une
deuxième vie aux vieux objets.
Franck Mercky a déjà marqué de son empreinte un
des lieux de vie de notre agglomération : devant
le récent bâtiment “femmes-enfants” de l’hôpital
de Pontoise, plusieurs de ses sculptures en
métal coloré, réalisées à partir de dessins
d’enfants, saluent l’arrivée des visiteurs.
Professeur d'arts plastiques dans la banlieue sud
de Paris où il réside, Franck Mercky multiplie les
créations. Sa fascination pour le métal l’a conduit
à une formation en gravure sur médaille à l’Ecole
Boulle et aux Beaux-Arts. En préparant son
diplôme, il est tombé dans le chaudron de la
récupération où il puise son inspiration pour forger
ses sculptures. “Alors que le recyclage est dans
l’air du temps, il me suffit de mon poste à souder,
des bouts de ferraille et des objets récupérés,
pour faire naître de nouvelles formes délirantes
aux couleurs et graphismes bien différents”.
L’installation qui sera présentée à Cergy-Pontoise
réunit environ 80 pièces, toutes créées à partir de
vieux objets (des passoires, des abats jours, des
pots d’échappement, des poêles, des casseroles,
des cocottes minute, des aspirateurs, des fers à
repasser…). “La Grande Parade raconte une
grande histoire sur l’être humain, mais chaque
pièce a son propre nom, sa propre histoire,
comme Saintexupex qui est un clin d'oeil à
Saint-Exupéry”. Dès votre arrivée, laissez-vous
surprendre par la Machine à…, un assemblage
de bois, d’une peau de vache, d’une hélice, d’un
casque de moto et d’un compresseur !
P.G.
➔ L’apostrophe – Théâtre des Louvrais
à Pontoise
Entrée libre
Renseignements : 01 34 20 14 14
S O RT I R
S O RT I R
■
4
L’esprit rock souffle au Forum, et pas seulement
à travers les concerts ! Les expositions d’arts
visuels renouvellent aussi notre vision de la
scène et de l’imaginaire rock, comme cette prochaine expo Rock typography, le rock à travers
les affiches sérigraphiées qui rassemble trois
artistes ou collectifs inspirés par cette culture.
Tanxxx (Mathilde Arnaud de son nom de baptême)
s’est déjà fait un nom à Bordeaux à travers
affiches et flyers, mais aussi dans le monde de
la BD avec ses albums Rock Zombie et Double
Trouble, ce qui lui vaut d’être considérée à la
fois comme une “riot-dessinatrice” et la “seule
véritable représentante en France du mouvement
américain poster-rock”. Le collectif “Arrache-toi
un œil !” est plutôt parisien, organisateur de
concerts “Do It Yourself” mais aussi créateur de
flyers et affiches. Stefanie Delisée, la “régionale
de l’étape” puisqu’elle est Jocassienne, rend
hommage aux icônes rock des sixties au destin
souvent foudroyé, comme Janis Joplin ou Jimi
Hendrix, à travers des sérigraphies en noir et
blanc. Plus près de nous, l’artiste voue une véritable affection au groupe New Model Army dont
elle ne semble rater aucune prestation scénique.
Car son inspiration émane largement des concerts
où elle prend de nombreuses photos qui nourrissent sa veine créatrice. Trois mondes artistiques
pour le même univers rock rassemblés l’espace
d’une expo-événement au Forum.
J.-M.M.
découvert son travail il y a
dix ans. En 2000, quand il
prend son poste à CergyPontoise, il lui demande de
portraiturer une vingtaine
de Cergy-pontains. L’année
suivante, il lui commande la
fresque du café du Théâtre
des Arts. Avant d’être peintre
à plein temps, Jo Vargas
réalisait les décors de
l’Opéra de Paris. “Je suis
passionnée de musique
classique, c’était le rêve de
peindre les décors de l’Opéra
Garnier”. Elle a tout abandonné pour se consacrer
entièrement à son art.
“J’avais peur de devenir un
peintre du dimanche”. Jo
Vargas, c’est certain, n’est
pas un peintre du dimanche.
Les toiles qu’elle expose ce
printemps à la scène nationale sont comme des puzzles
déconstruits qui jouent avec
le clair et l’obscur, avec ses
doutes et ses convictions. ■
■
fait ce qu’elle veut”. Elle
raconte que son père, un
intellectuel proche des surréalistes, l’emmenait tous les
mois au musée du Louvre.
“J’ai à la fois une culture
classique et celle du désordre
des surréalistes. Petite, j’étais
aussi excitée devant un
tableau de Greco que devant
une oeuvre de Chirico”.
Aujourd’hui, elle vénère le
peintre Francis Bacon, l’écrivain Dashiell Hammett, le
compositeur Igor Stravinsky.
“Stravinsky incarne le rêve
contemporain, dit-elle. Être
romantique primaire, compliqué, narratif, puis dissonant, triste, redevenir léger,
baroque”. Elle se sent parfois impuissante à réaliser
ce qu’elle voudrait. “Pour
moi, l’angoisse est beaucoup
plus forte que l’envie de
peindre. Mais je ne désire pas
faire autre chose. Alors je
peins toutes les nuits en
écoutant de la musique, mais
c’est une galère souffreteuse”.
Encore une belle expo au Forum de Vauréal, qui
aborde le rock de manière originale et créative.
© Loïc Loeiz Hamon
Le rock s’affiche
5
REGARDS
Université de Cergy-Pontoise
Site Saint Martin à Pontoise
EXPOSITIONS
> Jusqu'au 25 février
> Jusqu’au 27 juin
Musée départemental de l’Éducation
à Saint-Ouen-l’Aumône
JE, TU, IL, ELLES : QUESTIONS
D’ÉDUCATION
> Jeudi 21 février
AIDE TOI, TON CORPS T'AIDERA
> Jusqu’au 23 février
Abbaye de Maubuisson
à Saint-Ouen-l'Aumône
Université de Cergy-Pontoise
Site des Chênes à Cergy
Par Anne-Marie Filliozat, psychologue
clinicienne et psychanalyste.
Le Forum à Vauréal
DOUCE FRANCE
LES FEMMES OISEAUX
Exposition personnelle d'Olga Kisseleva.
L’ACCÈS À L’ÉNERGIE DANS LES
PAYS EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT :
Entrée : 12 €, 8 €
Réservations : 06 62 85 58 99
à 20h30
ET AVEC QUELS ACTEURS ?
Par Christine Heuraux, directrice du
pôle Accès à l’énergie à la direction de
la prospective et des relations internationales d’EDF.
Complexe Marcel Paul à Vauréal
NICOLAS POUSSIN
6
Entrée : 3 €, 2,50 €, libre – de 18 ans
Renseignements : 01 34 64 08 74
Mercredi, jeudi, vendredi et le 1er weekend de chaque mois, de 14h à 18h
RENDEZ-VOUS
> Tous les dimanches
Entrée : 4 € et abonnement annuel
Renseignements : 01 34 25 63 79
à 18h
> Jusqu'au 3 mars
Office de Tourisme de Pontoise
Galerie du Château de Grouchy à Osny
CIRCUIT VISITE : PONTOISE
ET SES SOUTERRAINS
PHILIPPE GENTILS
➔ Dans le cadre du cycle Université
Ouverte
Entrée : 5 €, 3 €
Réservations : 01 30 38 24 45
à 14h30
> Samedi 8 mars
> Le 2e dimanche de chaque mois
Société historique de Pontoise
Office de Tourisme de Pontoise
LES 120 ANS DU BARREAU DE
PONTOISE
Par Robert Dupâquier, bâtonnier de
l'ordre des avocats de Pontoise.
Entrée libre
Renseignements : 01 30 38 24 45
à 15h
> Mercredi 12 mars
Théâtre 95 à Cergy
PEUT-ON PROPOSER UNE ALTERNATIVE RÉELLE AU LIBÉRALISME ?
Par Pierre Larrouturou, ingénieur agronome et diplômé de l’Institut d’études
politiques de Paris.
Entrée : 5 €, 4 € et Passe conférences
Réservations : 01 30 38 11 99
à 21h
➔ Dans le cadre du cycle “Penser
peut-il encore changer le monde ?”
Par Sylvie Testamarck, artiste plasticienne et conférencière.
Entrée libre
Renseignements : 01 34 43 15 15
à 18h
Exposition personnelle de Sacchis.
Entrée libre
Renseignements : 01 34 30 99 50
> Jeudi 13 mars
> Jusqu’au 24 février
Université de Cergy-Pontoise
Site des Chênes à Cergy
Hôtel de ville de Saint-Ouen-l'Aumône
JEAN-LUC GUIN'AMANT
L’ART ENGAGÉ A-T-IL ENCORE
DE L’AVENIR ?
ART ET POLITIQUE : QUAND L’ART BAT LE PAVÉ
Par l’association Connaissance de l’art
contemporain.
Entrée libre
Renseignement : 01 34 41 91 39
à 18h
➔ Dans le cadre du cycle 2007/2008 :
Parlez d'art autrement
CIRCUIT PROMENADE :
EN SUIVANT PISSARRO
Entrée : 6 €, 4 €
Réservations : 01 30 38 24 45
à 14h30
> Dimanche 24 février
Office de tourisme de Pontoise
Entrée libre
Renseignements : 01 34 25 42 65
Lundi et jeudi de 13h30 à 17h, mardi,
mercredi et vendredi de 9h à 12h et
de 13h30 à 17h, samedi de 9h à 12h
FEMMES DANS L’ART CONTEMPORAIN
Par Sabrina Leroy Kowalk
Des dalles funéraires de la cathédrale
Saint-Maclou au cimetière actuel en
passant par le tombeau de SaintGauthier dans l’église Notre-Dame,
seront évoqués les nombreux lieux de
sépultures de Pontoise : leur histoire,
leur art, leur intérêt.
Entrée libre sur rendez-vous :
01 34 41 74 20
De 9h à 18h du lundi au vendredi
Entrée : 6 €, 4 €
Réservations : 01 30 38 24 45
à 14h30
> Jusqu’au 18 avril
eRoA du lycée Galilée à Cergy
TELLES QU’ELLES
Peintures, sculptures, gravures et
performances.
Entrée libre
Renseignements : 01 34 21 25 70
CIRCUIT À THÈME : MÉMOIRE
ÉCRITE DANS LA PIERRE
S O RT I R
QUELS MODÈLES, POUR QUELS BESOINS
Entrée : 3,80 €, 3 €, libre – de 25 ans
Renseignements : 01 34 64 36 10
Lundi, mercredi, jeudi et vendredi de
13h à 18h, week-ends et jours fériés
de 14h à 18h
➔ Visite commentée le samedi 16
février à 15h30
■
CONFÉRENCES
■
S O RT I R
scope
> Expos > Découvertes
7
UNISSON
> Musique > Concerts > Spectacles
>> En bref
Croisements artistiques
>> En bref
La relève du rock
8
J.-M.M.
➔ à 18h
Le Forum à Vauréal
Entrée : 15 €, 13 €, 11 €
Réservations : 01 34 30 99 50
> Dimanche 17 février
>> BB Brunes,
un groupe de
teenagers
promis à un
bel avenir
C
réée en 1876, la
pièce de théâtre
Peer Gynt du dramaturge norvégien Henrik
Ibsen est illustrée par un
accompagnement musical
signé du compositeur et
pianiste Edvard Grieg, son
compatriote. Tiré d’un conte
norvégien, le texte raconte
l’histoire de Peer Gynt, un
paysan paresseux et menteur
qui part à la recherche
d’aventure et d’amour.
Au cours de ses voyages,
d’abord dans le monde
légendaire des trolls puis
des années plus tard en
Afrique du Nord et en Arabie,
il rencontre plusieurs femmes
et connaît mille et une
péripéties. À la fin de sa
vie, il revient dans son pays
natal, la Norvège où il meurt
dans les bras de Solveig,
celle qui lui est toujours
restée fidèle et dont l’amour
lui permettra de se racheter.
Le public cergypontain est
invité à voir Peer Gynt présenté par les étudiants et
professeurs du Conservatoire
à Rayonnement Régional.
Les suites de Grieg, qui ont
valu à la pièce une notoriété
mondiale, sont interprétées
par l’orchestre symphonique,
sous la baguette d’AndréeClaude Brayer et les chœurs,
sous la direction de Caroline
Gaulon et Marine Fribourg,
accompagnés de deux
solistes. Deux danseuses
évoluent sur des chorégraphies
de Dominique Poustoly,
professeur de jazz, tandis
que les étudiants de la
classe d’art dramatique sont
en charge de la lecture du
texte. Inscrit dans un cadre
partenarial avec le Théâtre
95, le travail de mise en
espace a été confié à Joël
Dragutin, son directeur,
metteur en scène et auteur.
“Nous considérons Peer Gynt
comme un magnifique projet
d’école qui offre la possibilité
de croiser différentes disciplines
enseignées au conservatoire :
la musique, la danse et le
théâtre, explique AndréeClaude Brayer, chef d’orchestre
et directrice du CRR. Il s’agit
d’un très bon exercice pour
les étudiants de 3e cycle, en
voie de professionnalisation,
qui réalisent un tel travail
>> À L’imprévu,
venez danser au son
de la cornemuse...
> Samedi 15 mars
Vive les Bretons !
Venez tournoyer et battre des pieds, main dans
la main, dans le fest-noz organisé à Saint-Ouenl’Aumône.
>> Les chœurs du CRR interprètent Peer Gynt sous la direction de Caroline Gaulon
dans des conditions professionnelles et le jouent trois
fois devant le public. C’est
un excellent tremplin pour
leur future carrière !”
Afin de contribuer à la
réussite de ce projet ambitieux le Théâtre de Jouy,
qui accueille le spectacle,
met ses locaux à disposition
du CRR pour des répétitions
intensives pendant les deux
semaines précédant les
représentations. Depuis l’ouverture du théâtre jocassien
en 1995, il existe entre les
deux lieux de l’agglomération
un étroit partenariat qui se
consolide d’année en année.
“Les spectacles proposés par
le CRR se situent entre les
spectacles professionnels
achetés et ceux réalisés par
des amateurs. J’ai pleinement
confiance en leur qualité, qui
correspond à celle de notre
accueil et au professionnalisme de notre personnel,
souligne Valérie Lennes,
directrice du Théâtre de
Jouy. Cet échange enrichit
notre programmation et
permet de développer notre
public dans une complémentarité intelligente de nos
deux structures.” ■
P.G.
Dans la vallée de Dana, la li la la ! Un refrain qui
enflamme une soirée. La salle de L’imprévu
accueille tous ceux qui veulent s’amuser au son
du biniou et de la bombarde. Le fest-noz est la
fête traditionnelle bretonne qui réunit encore
aujourd’hui toutes les générations dans les villages. Ces bals populaires sont l’occasion de
danser en ronde en se tenant par la main. On
compte plusieurs styles de danses : les gavottes,
l’an dro, la scottish… Autrefois ces danses, qui
ont en commun le battement des pieds, avaient
pour but de tasser la terre d’une surface où l’on
allait bâtir une maison. L’histoire nous explique
également pourquoi elles se pratiquent en groupe : la religion, alors très présente en Bretagne,
interdisait les danses en couple. Les mœurs ont
changé, mais le fest-noz reste ! La ville de SaintOuen-l’Aumône organise un grand fest-noz et
invite les formations Kérouézée et Dormegan pour
l’enflammer. Ces deux groupes d’Île-de-France
perpétuent la tradition bretonne en jouant de la
cornemuse, de la bombarde, de la vielle, de la
flûte, de l’accordéon… À deux jours de la SaintPatrick, ce fest-noz vous donne la possibilité de
vous initier aux danses et aux chants bretons. Et
aussi à ses recettes : la fameuse galette-saucisse,
la crêpe, le kouign amann et le cidre, bien sûr !
G.G.
➔ Mardi 11, vendredi 14
et samedi 15 mars à 21h
Théâtre de Jouy
Entrée :11 €, 8 €
et tarifs abonnements
Réservations :
01 34 41 42 53 /
01 34 43 38 00
➔ à 21h
L’imprévu à Saint-Ouen-l’Aumône
Entrée : 8 €, 5 € et tarif abonnement
Réservations : 01 34 21 25 70
S O RT I R
“Ni vieux ni jeune ni contenté / Ni fou ni sage
mal apprivoisé / J’trouve pas ma place parmi
vous, oh yeah !” C’est simple et direct, c’est
jeune, c’est du rock’n’roll ! Comme on en fait
aujourd’hui sur des modèles d’hier mais avec la
fougue de cette musique éternellement jeune.
Parmi les groupes “teenagers” parisiens, éclos
au Gibus ces dernières années, BB Brunes
(pour “Initials BB” de Gainsbourg et boulevard
Brune près duquel vivent Adrien et Karim, deux
des trois membres du groupe avec Félix) est
sans conteste un des plus originaux, nerveux et,
ce qui ne gâte rien, avec des paroles en français.
Avec leur premier disque, Blonde comme moi,
sorti il y a à peine un an, les BB Brunes parlent
aux adolescents des vertiges de l’amour et des
dérives nocturnes, mais aussi à tous ceux qui
n’ont pas laissé tomber leur jeunesse comme une
vieille peau honteuse... Et dans notre pays, souvent
un peu trop complexé vis-à-vis du rock anglosaxon qui ne cesse de se renouveler, l’émergence
d’un jeune groupe qui souffre la comparaison
avec leurs compères d’outre-Manche ou d’outreAtlantique est plutôt exaltante à voir. Et à vivre
sur scène au Forum, où BB Brunes sera précédé
de The Mantis, un duo guitare-batterie soutenu
par le dispositif Starter du Combo 95 l’an dernier,
qui fait plus de bruit que le tonnerre dans un
style très original. Comme chantait ce bon vieux
Neil Young : “Rock’n’roll can never die...”
Le chef d’œuvre lyrique
Peer Gynt tisse des
liens entre la musique,
la danse et le théâtre.
À découvrir à CergyPontoise grâce à un
partenariat entre le CRR
et le Théâtre de Jouy,
avec la complicité de Joël Dragutin,
le directeur du Théâtre 95.
■
■
S O RT I R
BB Brunes ou les lionceaux du rock français, au
Forum de Vauréal le 17 février.
9
UNISSON
Le groupe existait déjà ?
Vers l’âge de 15 ans, on a commencé à faire de la musique
avec cinq ou six copains. Richard et Julien étaient déjà
dans le coup. Ensuite, on a arrêté puis repris, arrêté puis
repris. On s’est finalement retrouvé à trois. On voulait faire
des concerts, mais personne ne voulait de nous dans la
région.
On revendait les disques que les maisons
de disques nous donnaient
Comment avez-vous réussi à percer ?
Vers l’âge de 25 ans, on s’est décidé à envoyer des démos
aux maisons de disques. Et là, on a reçu plusieurs propositions. C’était cool, on nous invitait dans des supers restos
à Paris, on nous donnait des dizaines de disques qu’on
revendait ensuite à Gibert Jeune pour se faire de l’argent.
On a choisi le label Le village Vert car ils nous offrent une
grande liberté.
■
10
Louise Attaque nous invite à faire sa première
partie sur la tournée au Canada
Le trio
inrockuptible
Pour ceux qui ne connaissent pas Deportivo, comment
décris-tu ton groupe ?
En deux albums, Deportivo est un
des groupes de rock français les plus
estimés. Le trio est en concert à
l’Observatoire le 23 février.
Rencontre avec Jérôme, le chanteur.
Deportivo, ce sont trois personnes qui font de la musique
par amour du rock. On se connaît depuis l’âge de sept ans,
on s’est rencontré à l’école car on habitait dans le même
quartier de Bois d’Arcy.
Ça facilite la vie du groupe d’être des amis d’enfance ?
Je ne peux pas comparer car je n’ai jamais été dans un
autre groupe. Disons qu’on a découvert pas mal de choses
ensemble, qu’on a les mêmes goûts musicaux. Nos parcours
sont liés et aujourd’hui on a 30 ans et on a encore envie
d’aller dans la même direction. Et pour l’argent, on divise
par trois, comme ça, pas de jaloux.
Le premier album, sorti en 2004, vous a valu de très bonnes
critiques, cette reconnaissance vous a fait plaisir ?
Au début, oui. Mais on a très vite compris que ce n’est pas
l’essentiel d’avoir un bon papier dans Les Inrocks. On n’est
pas dupe, on s’est concentré sur les concerts. La vraie
reconnaissance vient d’un groupe comme Louise Attaque,
qui nous invite à faire sa première partie sur la tournée au
Canada.
Oui, il a apporté sa touche. C’était rigolo
de bosser avec lui. Arnaud, le violon de
Louise Attaque participe aussi à l’album.
On ne fait pas Taratata parce qu’on
n’aime pas qu’on impose des choses
À cet instant de l’interview, Jérôme reçoit un texto.
Il le lit et nous dit :
Tu vois, on nous a invité à l’émission Taratata. On
était content. On voulait chanter notre reprise de
Miossec, Les bières aujourd’hui s’ouvrent manuellement,
mais on nous a répondu que cette chanson n’était pas
assez connue, ils préféraient un truc comme Satisfaction
des Stones. On a refusé, du coup on ne fera pas Taratata.
On n’a pas envie d’être soumis, on a choisi la musique
pour être libre. On est conscient qu’on se tire peut-être
une balle dans le pied, car la télé, ça fait vendre des
disques. Mais on s’en fout !
L’essentiel est de remplir les salles de concerts ?
C’est clair ! On a rempli La Cigale en décembre, on
espère faire la même chose à Cergy puis au Bataclan en
mai. On continue la tournée en Allemagne, en Italie,
en Espagne et en Belgique…
Ça ressemble à quoi un concert de Deportivo ?
Un énorme show ! (rires) C’est un concert de rock !
Un chanteur qui chante en français et en anglais
avec sa guitare, un bassiste et un mec à la
batterie. ■
G.G.
➔ Samedi 23 février
L'Observatoire à Cergy
➔ En premières parties :
Les membres des groupes Luke et Kaolin portent le t-shirt
Deportivo en concert, ça vous fait plaisir ?
Oui, c’est marrant.
Le deuxième album est sorti en octobre dernier. Quels sont
les points communs et les différences avec le premier Parmi
eux ?
Il y a une certaine continuité, mais on ne l’a pas cherchée
quand on a conçu l’album. On voulait faire des chansons
qui nous plaisent, qu’on ait envie de défendre dans les
concerts.
Dominique Sonic + Ina-Ich
Entrée : 10 €, 8 €, 5 €
Réservations : 01 34 33 43 57
à 20h30
S O RT I R
On traînait sur les bancs après que la MJC ne brûle. À
l’époque, on écoutait les Doors, le Velvet Underground,
Noir Désir, Manu Chao… Dans une ville-dortoir comme Bois
d’Arcy, on était coupé de Paris. On faisait de temps en
temps l’effort d’aller au concert au Bataclan ou à l’Elysée
Montmartre.
Une nouveauté quand
même, vous avez travaillé à
Londres avec Gordon Raphael, le
producteur des Strokes.
■
À quoi a ressemblé votre adolescence en banlieue ?
S O RT I R
interview
> Musique > Concerts > Spectacles
11
UNISSON
COCOON + ALEXANDRE KINN
Entrée : 10 €, 8 €, 5 €
Réservations : 01 34 33 43 57
à 20h30
> Samedi 15 mars
Le Forum à Vauréal
MASS HYSTERIA + TWAGE
> Samedi 23 février
L'Observatoire à Cergy
© Christophe Mc Pherson
DEPORTIVO + DOMINIC SONIC
+ INA-ICH
>> Cocoon
>> Ina-Ich
Après des débuts classiques au piano,
Ina-Ich est passée par le jazz et
l’électro pour construire une musique
qui lui ressemble : heurtée, sophistiquée, violente et romantique.
Deportivo est un power trio soudé
autour d’une idée fixe : un rock
intransigeant, filant vers un idéal
sonique. Ils entrent sur scène avec la
ferme intention de démontrer par A+B
que le rock a su conserver ses valeurs
d’urgence, de révolte, de combativité
sociale et existentielle. (Lire l'interview
de Jérôme, le chanteur, page 10).
Entrée : 10 €, 8 €, 5 €
Réservations : 01 34 33 43 57
à 20h30
Depuis 10 ans et cela se confirme à
chaque tournée, Mass Hysteria est LA
référence scénique en matière de rock
énervé. Leur 5e album est un opus
lumineux façonné par un parcours
sincère et exemplaire.
Twage n’hésite pas à passer de la
ballade acoustique aux chorus aériens.
C’est bien de rock qu’il s’agit !
Entrée : 14 €, 12 €, 10 €
Réservations : 01 34 30 99 50
à 20h30
>> Mass Hysteria
13
> Samedi 8 mars
© Julien Bourgeois
Glissant avec superbe et discrétion sur
folk, noirceur, pop et humour, Cocoon
compose des mélodies envoûtantes et
délicates, dans une tradition de songwritting épuré et poétique à la fois.
© Markito
12
Entrée : 7 €, 5 €, 3 €
Réservations : 01 34 30 99 50
à 20h30
Le Forum à Vauréal
CARTE BLANCHE À SPARK GAP
En résidence au Forum cette saison,
Spark Gap pratique un punk rock californien aux rythmes déjantés et aux
mélodies accrocheuses. Leur son, frais
et insolent, respire la jeunesse mais
>> Twage
>> Dominic Sonic
Artiste incontournable de la scène
hexagonale des années 90, Dominic
Sonic a trouvé son inspiration chez les
plus grands, des Stooges à Lennon, de
Suicide à Noir Désir et a arpenté les
plus grandes scènes, des Transmusicales
aux Vieilles Charrues. Après quelques
années dans l’ombre, il revient avec
une inspiration et une énergie
intactes.
>> Alexandre Kinn
>> Spark Gap
S O RT I R
L'Observatoire à Cergy
aussi une révolte joyeuse qui ne se
prend jamais au sérieux.
■
> Samedi 16 février
Jouant sur les mots, les sonorités et
oscillant entre folk, pop, blues voire
rock, Alexandre Kinn nous conte en
français des histoires d'un jour, des
anecdotes de vie.
© Vincent Bouchard
MUSIQUES ACTUELLES
■
S O RT I R
scope
> Musique > Concerts > Spectacles
■
14
CLASSIQUE
L'Observatoire à Cergy
JAH MASON + LUTAN FYAH
Issu d'une famille qui baigne dans la
scène musicale jamaïcaine, Jah Mason
s’avère dès son plus jeune âge doté
d’un extraordinaire talent pour la
musique. Quant à Lutan Fyah, il a
collaboré avec les plus grands noms
du reggae d’aujourd’hui.
Entrée : 10 €, 8 €, 5 €
Réservations : 01 34 33 43 57
à 20h30
Le Dôme à Pontoise
> Vendredi 14 mars
L’apostrophe – Théâtre des Arts à Cergy
QUATUOR DE GUITARES ARCAS
Au programme : Telemann, Debussy,
Guridi, Toldra, Bach, Pujol, Ravel…
Entrée libre
Réservations : 01 34 20 14 14
à 20h30
RENDEZ-VOUS
> Samedi 16 février
MR ROUX
Campus de l’ESSEC à Cergy
Du musicien mégaloraté au petit rasta
imbécile, du bouffon de la cité au
brave homme ordinaire, l'univers de
Mr Roux est un monde merveilleux
peuplé de loosers magnifiques.
LA NUIT DE L’ESSEC
Au programme : Martin Solveig,
Keziah Jones, DJ Goldfingers, Yelle,
In The Club...
> Carnet d’adresses
> Théâtre
> Spectacles vivants
> Danse
> Musique
> Concerts
> Spectacles
• L’APOSTROPHE - SCÈNE NATIONALE
DE CERGY-PONTOISE ET DU VAL D’OISE
Place des Arts à Cergy Centre
Place de la Paix à Pontoise
01 34 20 14 14
• AUDITORIUM
Conservatoire National de Région
de Cergy-Pontoise
Rue Haute/Place des Arts à Cergy Centre
01 34 41 42 53
• THÉÂTRE 95
Allée du Théâtre à Cergy Centre
01 30 38 11 99
• L’OBSERVATOIRE
12 allée des Petits Pains
à Cergy l’Horloge
01 34 33 43 57
• THÉÂTRE DE L’USINE
Rue de la Papeterie à Eragny-sur-Oise
01 30 37 01 11
• THÉÂTRE DE JOUY
Centre culturel
96 avenue des Bruzacques
à Jouy-le-Moutier
01 34 43 38 00
Entrée : 15 €, 12 €, 6 €
Réservations : 01 34 43 34 87
à 20h30
• THÉÂTRE EN STOCK
Maison de quartier des Linandes
à Cergy Centre
01 30 75 08 89
> Samedi 23 février
• THÉÂTRE UVOL
Maison de quartier de Chennevières
2 place Louise Michel
à Saint-Ouen-l’Aumône
01 34 21 85 79
JEUNE PUBLIC
Auditorium du CRR à Cergy
POUCETTE
D’après Hans Christian Andersen.
Entrée : 11 €, 8 €, 5 €
Réservations : 01 34 41 42 53
à 15h et 17h
➔ Dans le cadre de l’opération “Pas
de vacances pour le spectacle vivant”
>> Keziah Jones
Entrée : 30 €, 25 €
Renseignements : 01 30 30 43 69
www.nuitdelessec.com
à partir de 20h
• THÉÂTRE SAINT-VINCENT
44 Grande rue à Jouy-le-Moutier
01 30 38 06 00
• COMPLEXE MARCEL PAUL
Avenue Gavroche à Vauréal
01 34 43 15 15
• L’ANTARÈS
1 place du Cœur Battant à Vauréal
01 34 24 71 15
• L’IMPRÉVU
Rue du Général Leclerc
à Saint-Ouen-l’Aumône
01 34 21 25 00
• LE DÔME
Place de l’Hôtel de Ville à Pontoise
01 34 43 35 21
>> Jah Mason
• LE NAUTILUS
Centre culturel
96 avenue des Bruzacques
à Jouy-le-Moutier
01 34 43 38 27
• MAISON DE QUARTIER DE LA CHALLE
Place de la Challe à Eragny-sur-Oise
01 34 48 35 75
• STUDIOS DE L’USINE
Chemin d’Andrésy à Eragny-sur-Oise
01 30 37 35 03
• LE FORUM
Boulevard de l’Oise à Vauréal
01 34 30 99 50
• UNIVERSITÉ DE CERGY-PONTOISE
Amphithéâtre Saint-Martin
Avenue François Mitterand à Pontoise
01 34 25 65 00
> Cinéma
> Multimédia
• CINÉMA ROYAL UTOPIA
14 rue Alexandre Prachay à Pontoise
01 30 32 02 21
• CINÉMA UTOPIA
Place Mendès France
à Saint-Ouen-l’Aumône
01 30 37 75 52
• L’ANTARÈS
1 place du Cœur Battant à Vauréal
01 34 24 71 15
> Expos
> Découvertes
• SALLE HUBERT RENAUD
Hôtel d’Agglomération
Rue Haute/Place des Arts à Cergy Centre
01 34 41 42 43
• ABBAYE DE MAUBUISSON
Rue Richard de Tour
à Saint-Ouen-l’Aumône
01 34 64 36 10
• MUSÉE TAVET-DELACOUR
Rue Lemercier à Pontoise
01 30 38 02 40
• MUSÉE PISSARRO
Rue du Château à Pontoise
01 30 38 02 40
• MUSÉE DE L’ÉDUCATION
2 rue des Ecoles à Saint-Ouen-l’Aumône
01 34 64 08 74
• CARREAU DE CERGY
Rue aux herbes à Cergy Centre
01 30 17 19 35
• ESPACE THORNLEY
Château de Grouchy à Osny
01 34 25 42 00
• ESPACE DES CALANDRES
Rue de la Papeterie à Eragny-sur-Oise
01 34 48 35 00
• FOYER COMMUNAL
65 rue Cornudet à Neuville-sur-Oise
01 34 24 09 17
• MAISON GÉRARD PHILIPE
Rue du Bac de Gency à Cergy Axe Majeur
01 34 33 46 62
• LYCÉE GALILÉE
11 avenue du jour à Cergy Axe Majeur
01 34 41 74 20
• HÔTEL DE VILLE
2 place Mendès-France
à Saint-Ouen-l’Aumône
01 34 21 25 00
• UNIVERSITÉ DE CERGY-PONTOISE
Site des Chênes 1 - Salle de conférences
Boulevard de l’Oise à Cergy Centre
01 34 25 60 00
• ÉCOLE NATIONALE D’ART
2 rue des Italiens à Cergy Centre
01 30 30 54 44
S O RT I R
S O RT I R
scope
> Musique > Concerts > Spectacles
REPÈRES
■
UNISSON
15
e -TOILES
e -TOILES
> Ciné > Multimédia
■
S O RT I R
MAX AND CO
16
C
hez Bzz & Co, fabrique de
tapettes à mouches, les
➔ Film d’animation de Samuel
affaires ne sont pas au beau
et Frédéric Guillaume
fixe : il n’y a plus assez de mouches,
France/Belgique - 2007 - 1h15
les ventes de tapettes sont à la baisse,
Scénario d’Emmanuel Sallinger
c’est fatal, c’est mathématique, c’est
et Christine Dory
économique. Le patron de l’entreprise,
Avec les voix de Lorànt Deutsch, Sanseverino,
un fils de famille dégénéré et fêtard
Patrick Bouchitey, Micheline Dax, Virginie
invétéré qui s’est retrouvé parachuté
Efira, Denis Podalydes, Amélie Lerma...
à ce poste sans vraiment l’avoir voulu,
À partir de 6 ans
est bien le seul à ne pas se faire de
mouron : c’est le branle-bas chez les
actionnaires qui voient leurs profits
s’émousser, c’est l’inquiétude noire
chez les ouvriers de l’usine, et donc
chez tous les habitants de la ville,
puisque Bzz & Co est l’employeur
quasi-unique...
Tandis que le conseil d’administration
décide de rationaliser le fonctionnement
de l’usine, un savant fou se penche
en douce sur un projet de mouches
mutantes qui pourraient se reproduire
à vitesse accélérée et donc faire
remonter les ventes de tapettes d’une
façon tout ce qu’il y a de plus
machiavélique et cynique.
C’est sur ces entrefaites que
débarque Max, un jeune
Goûter
gars à la recherche de
son père, le célèbre
au ciné le
troubadour Johnny
mardi 26 février
Bigoude, qui a dispaà 14h30 au Royal
ru peu après sa naisUtopia de
sance.
Pontoise
La séance du
jeudi 21 février à
20h30 à Pontoise sera
suivie d’une rencontre
avec les réalisateurs,
Samuel et Frédéric
Guillaume
CINÉ-CLUB
> Mardi 19 février
Théâtre de Jouy
MARDI AU CINÉMA :
IT’S A FREE WORLD
➔ À partir du 13 février
➔ Royal Utopia Pontoise :
14 rue Alexandre Prachay
➔ Utopia Saint-Ouen-l'Aumône :
1 Place de la Mairie
Dates, horaires et programme :
voir la gazette Utopia
Tarifs : 5,50 € la place/ Carnet de
10 tickets : 43 € (non nominatif/
temps illimité)/ sur présentation de
justificatif : étudiants, lycéens, collégiens : 4 €/ Passe culture : 3 €
Renseignements : 01 30 37 75 52
http://salles.cinemas-utopia.fr/saintouen/
Policier de Jacques Maillot, avec François
Cluzet, Guillaume Canet, Clotilde Hesme...
Théâtre de Jouy
SWEENEY TODD, LE DIABOLIQUE
BARBIER DE FLEET STREET
MARDI AU CINÉMA :
LE RENARD ET L’ENFANT
Thriller de Tim Burton, avec Johnny Depp,
Helena Bonham Carter, Alan Rickman...
> Mardi 4 mars
> 27 février au 4 mars
ENFIN VEUVE
Comédie d’Isabelle Mergault, avec
Michèle Laroque, Jacques Gamblin...
LES CONTES DE TERREMER
Film d’animation de Goro Miyazaki,
avec Armelle Gallaud, Georges Claisse...
MAX AND CO
Film d'aventure de Luc Jacquet, avec
Bertille Noël-Bruneau, Isabelle Carré…
Entrée : 4 €, 3 €
Renseignements : 01 34 43 38 00
à 21h
LES COUPS DE CŒUR
DE L'ANTARÈS
L’Antarès à Vauréal
> 13 au 19 février
INTO THE WILD
Film d’animation de Samuel et Frédéric
Guillaume, avec Lorànt Deutsch...
IL ÉTAIT UNE FOIS
Film d’animation fantastique de Kevin
Lima, avec Amy Adams, Patrick Dempsey...
CLOVERFIELD
Film de science fiction de Matt Reeves,
avec Michael Stahl-David, Lizzy Caplan...
Entrée : 5 €, 4 €
Renseignements : 01 34 24 53 53
CINÉ-CLUB ENFANTS
Drame de Sean Penn, avec Emile Hirsch,
Marcia Gay Harden, William Hurt…
> Mercredi 20 février
REVIENS-MOI
L’INDIEN DU PLACARD
Drame de Joe Wright, avec Keira Knightley,
James McAvoy, Saoirse Ronan...
Film fantastique de Franz Oz, avec Hal
Scardino, Litefoot, Lindsay Crouse...
LIVE
Comédie dramatique de Bill Guttentag,
avec Eva Mendes, David Krumholtz...
Entrée : 3 €
Renseignements : 01 34 43 38 00
à 14h15
LES NOCES FUNÈBRES DE TIM
BURTON
> Samedi 1er mars
Film fantastique de Mike Johnson et
Tim Burton, avec Johnny Depp, Helena
Bonham Carter, Emily Watson...
CINÉ-GOÛTER :
LES TROIS BRIGANDS
> 20 au 26 février
CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE
Drame de Ken Loach, avec Kierston
Wareing, Juliet Ellis…
Comédie fantastique de Tim Burton,
avec Johnny Depp, Freddie Highmore...
Entrée : 4 €, 3 €
Renseignements : 01 34 43 38 00
à 21h
CORTEX
Thriller de Nicolas Boukhrief, avec André
Dussollier, Marthe Keller, Julien Boisselier...
Théâtre de Jouy
Théâtre de Jouy
Film d’animation de Hayo Freitag,
Bettine et Achim von Borries, avec Tomi
Ungerer, Said Amadis, Francois Siener…
Entrée : 4 €, 3 €
Renseignements : 01 34 43 38 00
à 15h
➔ Dans le cadre du festival Image
par Image
S O RT I R
Dans le cadre du festival
de cinéma d'animation
Image par Image, les
cinémas Utopia proposent
Max and Co, Prix du
Public au Festival du film
d’animation d’Annecy 2007.
LES LIENS DU SANG
■
Max and Co
scope
> Ciné > Multimédia
17
Le spectacle
vivant avant tout !
■
S O RT I R
Deux spectacles “jeune public” pour bien
commencer les vacances.
18
Aux prochaines vacances de février, deux spectacles “jeune public” seront à l’honneur dans le
cadre de l’opération Pas de vacances… pour le
spectacle vivant menée par les quatre structures
culturelles soutenues par la Communauté d’agglomération (L’apostrophe - scène nationale, le Théâtre
95, le Théâtre de l’Usine et le Conservatoire à
Rayonnement Régional) afin d’assurer la continuité
de leur programmation pendant les petites
vacances scolaires.
Au Théâtre de l’Usine, on pourra (re)découvrir
le célèbre Malade imaginaire de Molière dans
une mise en scène pour marionnettes signée
Hubert Jappelle. C’est avec beaucoup de finesse
et de talent que les comédiens de la compagnie
éragnienne donnent vie aux personnages et au
texte de Molière en manipulant des marionnettes
stylisées en mousse et tissu.
Pour les plus petits, rendez-vous au CRR où un
merveilleux conte musical les attend. Écrit par le
fameux auteur danois Hans Christian Andersen,
Poucette raconte les aventures d’une toute petite
fille qui va grandir en maturité au gré de ses
rencontres avec toutes sortes d’animaux. Sur une
musique originale de Raymond Alessandrini,
l’histoire est interprétée par deux musiciens narrateurs, le pianiste Bruno Belthoise et le flûtiste
Sébastien Marcq. “Il est assez inhabituel d’associer
le piano à la flûte à bec. Dans cette création,
chacune des différentes flûtes proposées correspond à un événement particulier du conte,
explique Bruno Belthoise. Les concerts narratifs
invitent les enfants à écouter la musique par le
biais d’une belle histoire”.
P.G.
➔ Informations pratiques pages 14 et 20
© Audrey Debruyne
> Vacances scolaires
>> Le malade
imaginaire,
version
marionnettes
Quand
Xavier Maurel
met en scène
Jean-Francis
Maurel...
Rencontre entre
un fils et un père
autour de
Macbeth, des
démons
du théâtre
et de la vie.
Maudite pièce
écossaise !
I
l ne serait sans doute
pas incongru de placer
en épigraphe de la nouvelle pièce de Xavier Maurel
cet extrait du Macbeth de
Shakespeare : “La vie n’est
qu’une ombre qui passe, un
pauvre acteur / Qui parade
et s’agite pendant son
temps sur scène / Et puis
qu’on n’entend plus. C’est
un récit conté / Par un
idiot, rempli de bruit et de
fureur / Qui ne signifie
rien”(*). Ne serait-ce que
parce que Xavier Maurel,
auteur-metteur en scène,
aujourd’hui conseiller artistique au Théâtre 95, s’inspire
explicitement de la célèbre
pièce de Shakespeare, “cette
œuvre mystérieuse, insondable, inépuisable...”, qui
hante sa propre pièce, That
Scottish Play, tel un fantôme
de malheur.
Car pour les Britanniques
Macbeth, qui commence par
un dialogue de sorcières,
porterait malheur, nombre
de ses représentations ayant
été accompagnées au fil des
siècles d’événements tragiques
scène. Mais ce dernier a
insisté pour être mis en
scène par son fils. Macbeth
est aussi une pièce que
Jean-Francis Maurel a toujours voulu jouer ou monter
sans encore avoir pu le faire.
D’où That Scottish Play qui
mêle Macbeth à des éléments
plus personnels sur le théâtre,
le métier de comédien et la
biographie du père-acteur,
Sir Albert dans la pièce.
Ce vieil acteur écossais
malade, qui vit seul dans
son château et a joué
Macbeth toute sa vie, attend
une troupe de comédiens
qui doit venir en donner
une ultime représentation.
Mais la troupe n’arrive pas
et s’engage alors un monologue à deux voix entre Sir
Albert et l’ombre de Gersistre,
une actrice morte interprète
de Lady Macbeth que le vieil
acteur a aimée et peut-être
tuée. “Cette pièce joue avec
les degrés de la réalité, avoue
Xavier Maurel, comme une
sorte de mise en abyme
théâtrale.” En tout cas une
création originale à l’écriture
très poétique, entre lumière
et ombre, une expérience
unique pour trois soirs à
Cergy-Pontoise avant
Colombes, Levallois et
Paris. ■
J.-M.M.
>> Jean-Francis et Xavier Maurel,
une complicité à la scène
comme à la ville
pour les théâtres, les comédiens ou le public (listés p.21
de la plaquette de saison du
Théâtre 95). À tel point
qu’ils ne l’appellent plus que
“cette pièce écossaise”, “that
scottish play”... On en serait
presque à se demander si
l’incendie du Théâtre 95 en
mai dernier et l’accident
qui a immobilisé pendant
deux ans le principal acteur
pressenti pour jouer cette
pièce, à savoir le propre
père de Xavier Maurel,
n’auraient pas été des
effets de cette ancestrale
malédiction !
Entre lumière et ombre
D’abord réticent à le mettre
en scène, Xavier Maurel
porte ce texte en lui depuis
plusieurs années, l’ayant
écrit comme un hommage
au théâtre et à son père
Jean-Francis, lui-même
comédien et metteur en
➔ Jeudi 6, vendredi 7
et samedi 8 mars à 21h
Théâtre 95 à Cergy
Entrée : 16 €, 13 €, 10 €,
8 € et tarifs abonnements
Réservations :
01 30 38 11 99
(*)
p.717, TII des Tragédies
de Shakespeare, traduction
de Jean-Claude Sallé, éditions
Robert Laffont, collection Bouquins
>> Victoria
Chaplin,
artiste du
Cirque Invisible
> 21 au 23 février
Deux monstres
sacrés du cirque
Un des pères du nouveau cirque et la fille de
Charlie Chaplin unis sur la scène du Théâtre
des Louvrais.
Jean-Baptiste Thiérrée et Victoria Chaplin forment
un couple sur scène comme à la ville. Lui a été
comédien d’Alain Resnais, de Peter Brook, de
Federico Fellini, elle est la dernière fille de l’illustre
Charlot. Sacré name-dropping ! En 1969, après
avoir lu dans une interview que Victoria Chaplin
aimait le cirque, Jean-Baptiste Thiérrée lui écrit…
La rencontre, la magie, le mariage, deux enfants
(James et Aurelia qui s’illustrent aujourd’hui au
théâtre). Le couple crée le Cirque Bonjour, puis
le Cirque Imaginaire et enfin le Cirque Invisible
en 1990. Depuis plus de 30 ans, ils inventent un
cirque moderne qui se résume en un mot : féerie.
Ils ont présenté leurs spectacles partout dans le
monde et sont actuellement en tournée en France.
Les deux artistes se transforment à l’infini durant
le spectacle : clown illusionniste, femme-oiseau,
acrobate caméléon, cafetière humaine, lapin géant,
peloton cycliste… Ces apparitions magiques
sont surréalistes et provoquent un émerveillement
constant pendant près de deux heures. Les
spectateurs oublient leur âge, la rationalité du
monde extérieur et se laissent transporter par la
légèreté du couple. Le Cirque Invisible est un
cirque rêvé, où tout s’enchaîne naturellement,
un cirque teinté d’irréel, fait de bric et de broc.
Un spectacle hors des normes et du temps.
G.G.
➔ Jeudi 21 février à 19h30, vendredi 22
à 20h30 et samedi 23 à 17h
L’apostrophe – Théâtre des Louvrais
à Pontoise
Entrée : 20 €, 16 €, 9 € et tarifs abonnements
Réservations : 01 34 20 14 14
S O RT I R
>> En bref
>> En bref
■
> Théâtre > Spectacles vivants
© Simon Friedemann
AVA N T S C È N E
19
AVA N T S C È N E
20
> Dimanche 17 février
L’Antarès à Vauréal
PEPONE SE PREND AU JEU
> Mercredi 5 mars
Entrée : 4 €, 2 €
Réservations : 09 54 12 56 52
à 15h
CONTES ET CAQUETS DU POULAILLER
Théâtre de l’Usine à Eragny
LE MALADE IMAGINAIRE
à partir de 9 ans
Entrée : 15 €, 12 €, 8 €, 5 €
Réservations : 01 30 37 01 11
Vendredi 22 et samedi 23 février
à 21h, dimanche 24 à 16h
➔ Dans le cadre de l’opération “Pas
de vacances pour le spectacle vivant”
> 3 au 5 mars
L’Observatoire à Cergy / Maison de la
Challe à Eragny
TOC – TOQUE
De José Pedrosa et Jean-Christophe
Luçon
Mise en scène : Marc Brazey
Par la compagnie du Petit Monde
>> Silence la violence - Illustration d’Hubert Jappelle
Maison de la Challe à Eragny :
Mercredi 5 mars à 15h
Entrée : 3,50 €, 1,60 €
Réservations : 01 34 48 35 55
Par les Zigonez
De et avec Laurent Oliviéro
à partir de 5 ans
> 22 au 24 février
Ce spectacle visuel nous promène
dans le quotidien d’une cuisine où les
ustensiles familiers vont devenir les
héros d’une journée. Le langage musical est interprété par deux musiciens
manipulateurs qui nous entraînent
dans un monde où le banal devient
extraordinaire.
à partir de 5 ans
L’Observatoire à Cergy :
Lundi 3 mars à 15h et mardi 4 à 10h
Entrée : 2 €, 1 € à partir de la 4e
personne d’une même famille
HUMOUR
Réservations : 01 34 33 43 46
> Jusqu’au 22 février
Théâtre 95 à Cergy
COLÈRES
De François Rollin et Joël Dragutin
Maison de quartier des Linandes à Cergy
COCODI
Par Enfance et Musique
Mise en scène : Guy Prunier
La petite poule sur son mur a picoré son
pain dur puis a quitté son poulailler,
a beaucoup marché et de voyage en
voyage a rencontré cane, poussin, œuf
étrange, renard rusé, poulettes malicieuses… Ces histoires de trois petites
poules nous parlent de nous : nous
les mères poules, nous les petits poussins, nous les coqs en pâte…
à partir de 3 ans
Entrée : 2 €, 1 € à partir de la 4e
personne d’une même famille
Réservations : 01 34 33 43 46
à 10h et 15h
> 12, 15 et 16 mars
Théâtre de l’Usine à Eragny
SILENCE LA VIOLENCE
D’après le livre de Sylvie Girardet
et Puig Raosado
Mise en scène et manipulation :
Anny-Claude Navarro
et Sylvie Weissenbacher
À travers des fables illustrées avec
humour, des animaux démontrent par
leur comportement que, face à des
situations difficiles ou conflictuelles, il
y a toujours une alternative à la violence.
à partir de 4 ans
Entrée : 5 €
Réservations : 01 30 37 01 11
Mercredi 12 et samedi 15 mars à 15h,
dimanche 16 à 16h
Lorca, qui n'a pas eu le temps de
l'achever lorsque quelques semaines
après l´éruption de la guerre en
Espagne, il est arrêté et fusillé par les
fascistes à l´aube du 19 août 1936.
On retrouve dans cette pièce toute la
puissance et l'imagination théâtrale
de Lorca, qui mixe fantaisie et réalisme sans jamais cesser d´étonner,
d´amuser, de provoquer le spectateur.
Par les élèves de dernière année de
la classe d’art dramatique du CRR
Entrée : 16 €, 13 €, 10 €, 8 €
et tarifs abonnements
Réservations : 01 30 38 11 99
à 21h
> Lundi 25 février
> 13 au 22 mars
Théâtre Uvol à Saint-Ouen-l’Aumône
DUO T’EN BAS !
De Genséric Maingreaud
et Wafik Sadaoui
Mise en scène : Didier Delcroix
Dix ans après sa création, François
Rollin reprend au Théâtre 95 ce spectacle culte pour de nombreux fans du
Professeur.
Entrée : 16 €, 13 €, 10 €, 8 €
et tarifs abonnements
Réservations : 01 30 38 11 99
Mardi au samedi à 21h, dimanche à 16h
THÉÂTRE
> Jeudi 13 mars
Théâtre 95 à Cergy
COMÉDIE SANS TITRE
De Federico Garcia Lorca
Prologue, épilogue et mise en scène :
Michael Batz
Totalement interdite en Espagne
jusqu´à la mort de Franco, Comédie
sans titre est la dernière pièce de
Sur fond de réalité sociale qui ressemble étrangement à notre monde
d’aujourd’hui, les deux protagonistes
de “Don Quichotte de la Manche”,
présenté au Théâtre Uvol au printemps 2006, se retrouvent à l'origine
de leur rencontre. Le rire et l’émotion
sauront surprendre les spectateurs aux
dépens, bien sûr, de nos héros
“mythiques”.
La pièce retrace un épisode de l’histoire
de Tlemcen, capitale du Maghreb central de 1236 à 1556.
Entrée : 12 €, 8 €, 5 €
Réservations : 01 30 37 01 11
Vendredi 15 et samedi 16 février
à 21h, dimanche 17 à 16h
Théâtre 95 à Cergy
1 TOUCHE 2 SLAM
Entrée libre
Renseignements : 01 30 38 11 99
à 20h30
CIRQUE
> Samedi 15 mars
Complexe Marcel Paul à Vauréal
TROIS-QUATRE PETITES PIÈCES
POUR VÉLO
Par la compagnie 3.6/3.4
Mise en scène : Pierre-Jean Carrus
Entrée : 12 €, 8 €, 5 €
Réservations : 01 34 21 85 79
Jeudi 13 mars, vendredis 14 et 21,
samedis 15 et 22, à 20h45
RENDEZ-VOUS
> 15 au 17 février
Théâtre de l’Usine à Eragny
SAOUT ENNISSA : LA VOIX DES
FEMMES
De Kateb Yacine
Mise en espace : Hubert Jappelle
Un vélo sur une scène… ce pourrait
être absurde… c'est ici un spectacle
d'acrobatie empreint de poésie, de
musicalité et de mouvement.
Entrée : 14 €, 10 €, 8 € et tarifs
abonnements
Réservations : 01 34 43 15 15
à 20h30
S O RT I R
JEUNE PUBLIC
■
■
S O RT I R
scope
> Théâtre > Spectacles vivants
21
>> Coup d’œil
CULTURELS DU MOIS
> Tous les dimanches
> Jusqu’au 27 juin
> 22 au 24 février
> 6 au 30 mars
> Jeudi 13 mars
CIRCUIT VISITE : PONTOISE
ET SES SOUTERRAINS
JE, TU, IL, ELLES : QUESTIONS
D’ÉDUCATION
LE MALADE IMAGINAIRE
ROCK TYPOGRAPHY
Théâtre de l’Usine à Eragny
Le Forum à Vauréal
L’ART ENGAGÉ A-T-IL ENCORE
DE L’AVENIR ?
Office de Tourisme de Pontoise
Musée départemental de l’Éducation
à Saint-Ouen-l’Aumône
> Samedi 23 février
> Samedi 8 mars
> 15 au 17 février
DEPORTIVO + DOMINIQUE SONIC
+ INA-ICH
LES 120 ANS DU BARREAU DE PONTOISE
SAOUT ENNISSA : LA VOIX DES FEMMES
L'Observatoire à Cergy
CIRCUIT PROMENADE :
EN SUIVANT PISSARRO
Office de Tourisme de Pontoise
Théâtre de l’Usine à Eragny
POUCETTE
Société historique de Pontoise
Théâtre 95 à Cergy
CARTE BLANCHE À SPARK GAP
> 13 au 22 mars
Le Forum à Vauréal
DUO T’EN BAS !
Auditorium du CRR à Cergy
> Jusqu’au 22 février
> Samedi 16 février
COLÈRES
COCOON + ALEXANDRE KINN
Théâtre 95 à Cergy
L'Observatoire à Cergy
LA NUIT DE L’ESSEC
CIRCUIT À THÈME : MÉMOIRE ÉCRITE
DANS LA PIERRE
Campus de l’ESSEC à Cergy
Office de tourisme de Pontoise
S O RT I R
> Dimanche 17 février
> Lundi 25 février
BB BRUNES + THE MANTIS
1 TOUCHE 2 SLAM
> Jusqu’au 24 février
Le Forum à Vauréal
Théâtre 95 à Cergy
JEAN-LUC GUIN'AMANT
PEPONE SE PREND AU JEU
Hôtel de ville de Saint-Ouen-l'Aumône
L’Antarès à Vauréal
22
Le Forum à Vauréal
> Jusqu'au 25 février
> Jeudi 21 février
DOUCE FRANCE
L’ACCÈS À L’ÉNERGIE DANS LES PAYS EN
VOIE DE DÉVELOPPEMENT : QUELS MODÈLES,
Abbaye de Maubuisson à Saint-Ouen-l'Aumône
POUR QUELS BESOINS ET AVEC QUELS ACTEURS ?
> Jusqu'au 3 mars
Université de Cergy-Pontoise
Site des Chênes à Cergy
PHILIPPE GENTILS
Galerie du Château de Grouchy à Osny
> 10 mars au 30 juin
Théâtre Uvol à Saint-Ouen-l’Aumône
LA GRANDE PARADE
> Vendredi 14 mars
L’apostrophe – Théâtre des Louvrais
à Pontoise
QUATUOR DE GUITARES ARCAS
L’apostrophe – Théâtre des Arts à Cergy
> 11, 14 et 15 mars
LES FEMMES OISEAUX
■
> Jusqu’au 23 février
> Dimanche 24 février
COMÉDIE SANS TITRE
MAX AND CO
Cinéma Royal Utopia à Pontoise
> Jusqu’au 18 avril
> 21 au 23 février
TELLES QU’ELLES
FEMMES DANS L’ART CONTEMPORAIN
LE CIRQUE INVISIBLE
eRoA du lycée Galilée à Cergy
L’apostrophe – Théâtre des Louvrais
à Pontoise
PEER GYNT
Théâtre de Jouy
> Samedi 15 mars
MASS HYSTERIA + TWAGE
Le Forum à Vauréal
23
> Mercredi 12 mars
JAH MASON + LUTAN FYAH
PEUT-ON PROPOSER UNE ALTERNATIVE
RÉELLE AU LIBÉRALISME ?
L'Observatoire à Cergy
TOC – TOQUE
L’Observatoire à Cergy
Théâtre 95 à Cergy
Le Dôme à Pontoise
AIDE TOI, TON CORPS T'AIDERA
DORNEGAN ET KEROUEZEE
Université de Cergy-Pontoise
Site Saint Martin à Pontoise
L’imprévu à Saint-Ouen-l’Aumône
NICOLAS POUSSIN
TROIS-QUATRE PETITES PIÈCES POUR
VÉLO
Complexe Marcel Paul à Vauréal
Complexe Marcel Paul à Vauréal
> Lundi 3 et mardi 4 mars
> Mercredi 5 mars
COCODI
Maison de quartier des Linandes à Cergy
TOC – TOQUE
MR ROUX
Maison de la Challe à Eragny
> 12, 15 et 16 mars
> 6 au 8 mars
THAT SCOTTISH PLAY
Théâtre 95 à Cergy
S O RT I R
> Le 2e dimanche de chaque mois
Université de Cergy-Pontoise
Site des Chênes à Cergy
■
VOS RENDEZ-VOUS
> 18 mars au 30 juin
SILENCE LA VIOLENCE
JO VARGAS
Théâtre de l’Usine à Eragny
L’apostrophe – Théâtre des Arts à Cergy