Figaro, le gîte et le couvert

Commentaires

Transcription

Figaro, le gîte et le couvert
SPÉCIAL LUBERON
Les bons coins
Toute une gastronomie conviviale,
des lieux de rendez-vous et de
partage existent dans le Luberon.
On y fait des rencontres simples et
gourmandes, à la recherche de
petits plaisirs comme de s’asseoir
à la terrasse du Café de la Poste à
Goult (déjeuner autour de 20 ¤),
l’un des derniers lieux
authentiquement provençaux de
la région disent les experts. Le
serveur est d’origine vietnamienne
et parle un anglais étrange, c’est
sans doute pour cela.
S’il fallait caractériser ce Luberon
gastronomique, il faudrait parler
d’indépendance et de liberté.
Prenons Daniel Hébet, par
exemple, le chef du Jardin du Quai
à l’lle-sur-la-Sorgue
(04.90.20.14.98). Il fait partie de
ces chefs qui ont renoncé au
grand cérémonial de la
gastronomie avec un grand « G »
pour servir simplement dans son
jardin une cuisine qui vaut bien
celle de quelques étoilés. Idem
pour le Café Véranda d’Hubert
Tarbouriech, enfant du Sud-Ouest
qui a posé ses valises à Ménerbes
(04.90.72.33.33), ou pour
l’Auberge la Fenière de Reine
Sammut à Lourmarin
(04.90.68.11.79) ou encore La
petite maison de Curcuron d’Eric
Sapet (04.90.68.21.99). On
pourrait encore citer L’arôme
(04.90.75.88.62) ou le Fournil
(04.90.75.83.62) pour sa superbe
terrasse, tous les deux à
Bonnieux. Et du côté de Gordes, le
Mas de Tourteron d’Elisabeth
Bourgeois (04.90.72.00.16) ou le
Clos de Gustave de Jean-Didier
Mathis (04.90.72.04.25). Ce chef
travaille tranquillement les
saveurs provençales sans quitter
sa ligne ni reluquer par-dessus la
table le travail de ses voisins.
Libre et indépendant.
n C.D.
LE GÎTE ET LE COUVERT
La coquillade
D
epuis son ouverture en 2008, la Coquillade ne cesse, chaque
année un peu plus, de prendre ses marques. Le décor est
léché, la terrasse et sa vue toujours aussi superbes, la piscine une vraie invitation au farniente et le hameau composé de six
demeures, une escale sobre, élégante et moderne. Déclinaison de
blanc, de gris, de beige, salles de bain en béton ciré, l’impression est
lumineuse. Née de la volonté d’un riche industriel suisse, La Coquillade a tous les atouts d’un établissement de prestige. Tout y est rodé,
précis presque précieux. Côté cuisine, côté gastro ou côté bistrot,
Christophe Renaud mêle les saveurs provençales et méditerranéennes dans des bouchées à déguster en toute simplicité. Le gros
atout de La Coquillade ? Son environnement. Le massif du Luberon
d’un côté, les vignes de l’autre. Un conseil… Prenez un verre sur la terrasse en bois aménagée au bord du vignoble. Un vrai délice.
n V.F.
VINCENT BOISOT
Chambre double à partir de 150 ¤. Menu à partir 46 ¤.
84400 Gargas (04.90.74.71.71).

Documents pareils

Visites, balades et curiosités

Visites, balades et curiosités Sisteron : Les Plats cuisinés à base d’agneau, parapente et vol à voile Sur La Route de Napoléon : Castellane , le lac de Castillon - Les gorges du Verdon : du Lac Sainte Croix au point sublime, Mo...

Plus en détail