Feuille d`information

Commentaires

Transcription

Feuille d`information
FRANÇAIS
Feuille d’information
Maladie professionnelle
Prévenir la dermatite de contact professionnelle :
maintenir des lieux de travail sains en Ontario
La dermatite de contact professionnelle (caractérisée par des rougeurs douloureuses, des démangeaisons,
des enflures et des cloques) affecte des travailleurs de tout âge de nombreuses catégories d’emplois. Elle est
causée par le contact avec des produits chimiques, des détergents ou des nettoyants et peut être contractée
dans de nombreux lieux de travail. La dermatite de contact professionnelle n’est pas une infection et n’est pas
contagieuse.
Elle affecte les travailleurs et nuit à l’entreprise :
•
Les travailleurs peuvent être atteints d’invalidité permanente.
•
Ils peuvent devenir moins productifs.
Prévenir la dermatite de contact professionnelle
Pour prévenir cette maladie, la collaboration des personnes suivantes est nécessaire :
•
l’employeur;
•
les travailleurs;
•
le comité mixte sur la santé et la sécurité au
travail ou le délégué à la santé et à la sécurité.
Mesures de contrôle à la source
Comme pour tous les types de dangers dans un lieu de travail, la meilleure mesure de contrôle est à la source
du problème. Habituellement, la collaboration d’une équipe est nécessaire pour prévenir la dermatite.
L’équipe devrait comprendre des spécialistes de la santé et de la sécurité, des ingénieurs de production, des
cadres et des travailleurs.
Avec l’aide du comité mixte sur la santé et la sécurité au travail ou du délégué à la santé et à la sécurité,
l’équipe devrait examiner les fiches signalétiques. et trouver tout ce qui pourrait causer la dermatite. Les
fiches signalétiques sont requises aux termes du Système d'information sur les matières dangereuses
utilisées au travail (SIMDUT).
Les fiches signalétiques ne mentionnent pas nécessairement l’ingrédient précis qui provoque les symptômes.
Communiquez avec le fabricant pour obtenir ces renseignements. C’est l’employeur qui en a la responsabilité.
Si vous avez la possibilité de trouver la cause de la dermatite, trouvez un moyen de :
•
utiliser un produit plus sécuritaire;
•
modifier le procédé de travail pour éliminer la cause du problème. Par exemple :
o
automatisez le procédé;
o
achetez un équipement plus sécuritaire;
o
nettoyer la machinerie avant qu’un mécanicien
n’en fasse l’entretien.
o
éliminez une étape dangereuse du
procédé;
Preventing workplace contact dermatitis
French 1006B (09/04)
Page 1 de 5 © CSPAAT Ontario
Mesures de contrôle entre la source et le travailleur
Il est également efficace d’utiliser des mesures de contrôle pour empêcher le danger d’atteindre le travailleur.
Par exemple :
•
isolez le procédé ou choisissez la même substance sous une autre forme (par exemple, utilisez une
substance en granules plutôt qu’en poudre ou en liquide);
•
installez un système de ventilation local et général pour maintenir la plus faible concentration aérienne
possible de produits chimiques, d’émanations liées au travail des métaux, de vapeurs, de produits en
aérosol, de poussière, de fibres de verre et de vapeurs de solvants :
•
o
une ventilation locale par aspiration peut réduire la concentration de ces substances entrant en
contact avec les poumons et la peau;
o
même si la quantité de ces substances est bien au-dessous de la limite imposée par la loi, elles
peuvent affecter la peau;
fournissez des cabines d’isolement aux travailleurs.
Mesures de contrôle auprès du travailleur
En dernier recours, les travailleurs doivent prendre des précautions supplémentaires. Ces précautions
peuvent consister en :
•
la façon de manipuler l’équipement;
•
une bonne hygiène personnelle;
•
l’équipement de protection personnelle;
•
un bon entretien.
Ces mesures de contrôle comprennent aussi :
•
l’orientation et la formation;
•
les inspections;
•
l’examen des nouveaux matériaux
Manipulation de l’équipement
Utilisez l’équipement pour manipuler les substances dangereuses. L’employeur doit fournir l’équipement et
s’assurer que les travailleurs l’utilisent de façon appropriée. Par exemple, pour dégraisser un article, déposezle dans un panier en treillis métallique avec de longs manches et submergez-le dans un réservoir de solvant.
Équipement de protection personnelle (ÉPP)
Utilisez l’ÉPP seulement lorsque aucune autre mesure de contrôle n’est possible. Voici des exemples de ce
genre de situation :
•
un danger d’exposition très occasionnel, à court terme (pendant l’entretien);
•
en cas d’urgence;
•
lorsque la tâche pose un faible danger, comme le lavage de la vaisselle.
Lisez les renseignements du fabricant pour déterminer le type de protection qui convient. L’équipement peut
comprendre des gants, des visières, des lunettes-masque, un tablier, des bottines et des agents de protection
qui empêchent le contact avec la peau.
Preventing Workplace Contact Dermatitis
French 1006B (09/04)
Page 2 de 5 © CSPAAT Ontario
Vêtements protecteurs
Choisissez des vêtements protecteurs :
•
qui résistent aux produits
chimiques et aux dangers
physiques;
•
•
assez souples pour permettre
d’effectuer le travail;
confortables.
Choisissez des gants conçus pour protéger les mains contre le produit chimique utilisé. Veillez à l’entretien
des vêtements et gants de protection :
•
nettoyez-les régulièrement;
•
vérifiez-les régulièrement;
•
jetez ceux qui sont trouvés ou déchirés.
Parfois, des vêtements de protection causent la dermatite de contact au lieu de la prévenir. Par exemple :
•
l’irritation causée par la sueur ou par le frottement du vêtement contre la
peau;
•
l’absorption accrue de la substance irritante ou allergène par la peau
causée par une accumulation accidentelle sous le vêtement;
•
une allergie de contact peut se produire en raison des additifs présents
dans le vêtement de protection.
Vous pouvez porter une
doublure de coton sous
vos gants pour réduire
ou prévenir l’irritation.
Agents de protection
Un agent de protection est une crème, une lotion ou un onguent fourni par l’employeur. Lorsqu’on l’applique
sur la peau, il forme une couche protectrice contre les dangers. Les
Il n’y a pas de crème protectrice
crèmes de protection…
tout usage. Différents types de
• sont faciles à appliquer et à enlever;
crèmes offrent une protection
contre différents types de dangers.
• sont relativement confortables;
•
peuvent faciliter l’élimination d’huiles collantes, de graisse et de
résines sur la peau, diminuant ainsi l’usage de nettoyants irritants, abrasifs et sans eau.
Les crèmes de protection ne sont pas aussi efficaces que d’autres types d’ÉPP. Ne considérez l’usage d’une
crème de protection que si l’usage de gants…
•
diminuerait la dextérité manuelle des travailleurs.
•
pourrait s’avérer dangereux, par exemple en utilisant des machines.
Voici quelques problèmes que les crèmes de protection peuvent présenter :
•
Elles ne sont pas toujours appliquées de façon appropriée : de nombreux endroits, comme la partie entre
les doigts, sont négligés.
•
Elles ne fournissent pas une protection totale.
•
Elles sont conçues pour une peau normale et peuvent aggraver la dermatite si la peau est douloureuse ou
sensible.
Preventing Workplace Contact Dermatitis
French 1006B (09/04)
Page 3 de 5 © CSPAAT Ontario
Hygiène personnelle
L’employeur doit favoriser une bonne hygiène personnelle en
fournissant :
•
des endroits où changer de vêtements, se laver et manger;
•
des savons doux qui n’enlèvent pas les huiles protectrices
naturelles de la peau.
Entretien
L’employeur devrait favoriser les bonnes pratiques d’entretien.
Par exemple :
Au sujet du lavage des mains…
•
Si vous utilisez un savon irritant, ne
savonnez que la paume des mains, où la
peau est plus épaisse et moins irritable.
•
Ensuite, utilisez un savon à mains sans eau.
•
Essuyez-vous les mains à fond, puis
appliquez une crème hydratante.
•
maintenir l’équipement et les aires de travail
sans poussière, saletés et dégoulinades;
•
entreposer les produits chimiques de façon
appropriée;
•
jeter les déchets régulièrement;
•
•
nettoyer les déversements immédiatement;
utilisez une vadrouille humide ou un aspirateur
pour enlever la poussière et les fibres.
Orientation et formation
La sensibilisation aux dangers commence dès l’orientation. Elle se poursuit en s’assurant que les travailleurs
possèdent les renseignements dont ils ont besoin pour commencer et continuer à travailler de façon
sécuritaire.
Les employeurs devraient s’assurer que tous les
travailleurs connaissent…
Les employeurs devraient s’assurer que tous les
travailleurs et les superviseurs savent…
•
les dangers qui menacent leur peau et leur
santé;
•
reconnaître les premiers signes d’une dermatite
de contact;
•
les tâches qui peuvent les exposer à des
substances allergènes ou irritantes;
•
comment obtenir le diagnostic et le traitement
appropriés;
•
les directives pour rester propre et utiliser
l’équipement de sécurité, dont les vêtements de
protection.
•
utiliser les vêtements de protection, les crèmes
protectrices et les bonnes pratiques d’hygiène.
L’employeur doit :
•
établir des politiques concernant la formation des travailleurs sur les méthodes de travail sécuritaires,
notamment sur le SIMDUT et l’ÉPP;;
•
mettre à jour et répéter la formation régulièrement, et en faire une partie intégrante du programme de
santé et sécurité;
•
avoir recours à diverses techniques de formation, dont l’instruction individuelle, les séances
d’information, le matériel écrit (affiches, dépliants), les vidéos et les directives écrites.
Inspections
Veillez à ce que des vérifications soient effectuées régulièrement pour s’assurer que les mesures de contrôle
sont appliquées. Ces vérifications peuvent être effectuées au cours des inspections régulières (pour plus de
Preventing Workplace Contact Dermatitis
French 1006B (09/04)
Page 4 de 5 © CSPAAT Ontario
renseignements sur les inspections de sécurité, lisez la feuille d’information de la CSPAAT intitulée Élaborer
un plan d’inspection).
Examen des nouveaux matériaux
Demandez au comité mixte sur la santé et la sécurité au travail ou au délégué à la santé et à la sécurité
d’examiner les nouveaux matériaux avant qu’ils ne soient envoyés au lieu de travail.
Retour au travail après un diagnostic de dermatite de contact contractée au travail
Si le travailleur peut retourner au travail, il devrait le faire en utilisant de bonnes méthodes de travail pour
éviter tout contact avec des substances dangereuses. Le travailleur peut continuer à travailler ou non selon le
type de dermatite, sa gravité et la nature du traitement. Le médecin du travailleur doit décider :
•
si le travailleur peut retourner à son emploi, et si oui, quand il peut le faire;
•
si le travailleur a besoin d’un travail modifié ou de restrictions médicales.
Après une demande d’indemnisation à la CSPAAT pour une dermatite de contact professionnelle, l’agent
d’indemnisation collabore avec un consultant en médecine du travail de la CSPAAT. Ensemble, ils…
•
s’assurent que le diagnostic est exact;
•
déterminent si le travailleur est atteint d’une déficience permanente;
•
déterminent si des restrictions médicales s’appliquent au travail.
Pour plus de renseignements sur le traitement de la dermatite de contact professionnelle et le retour au
travail, lisez la feuille d’information de la CSPAAT intitulée Dermatite de contact professionnelle :
Renseignements pour les travailleurs de l'Ontario (0451).
Vous désirez plus de renseignements sur la prévention de la dermatite de contact professionnelle?
• Appelez le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (CCHST) au 1-800-668-4284 ou visitez le
site www.cchst.ca
•
Visitez le site Web des Centers for Disease Control and Prevention, à
www.cdc.gov/ncidod/dbmd/diseaseinfo (en anglais seulement)
•
Lisez la Feuille de ressources sur la santé et la sécurité au travail (Feuille d’information 3686B) que vous
pouvez commander au numéro 1-800-663-6639.
•
Obtenez plus de précisions en ligne sur la Loi sur la santé et la sécurité au travail, à
www.gov.on.ca/LAB/ohs
Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail
La Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail de l’Ontario (CSPAAT)
joue un rôle de premier plan au sein du système de santé et sécurité au travail de la province. Financée par les
employeurs, elle se classe parmi les dix principaux assureurs invalidité en Amérique du Nord. En plus de remplir un
mandat fortement axé sur la prévention, elle fournit aux travailleuses et travailleurs une assurance contre les
lésions et les maladies qui surviennent dans les lieux de travail couverts aux termes de la Loi sur la sécurité
professionnelle et l'assurance contre les accidents du travail, et elle favorise le retour au travail rapide et
sécuritaire.
Vous pouvez obtenir la présente feuille d'information en plusieurs langues en composant le
416-344-4999 ou, sans frais, le 1-800-465-5606. Appareil de télécommunications pour sourds :
1-800-87-0050 To obtain a copy in English, dial 1-800-465-5606.
Preventing Workplace Contact Dermatitis
French 1006B (09/04)
Page 5 de 5 © CSPAAT Ontario