RAPPORT de la campagne « Le droit à la vie

Commentaires

Transcription

RAPPORT de la campagne « Le droit à la vie
RAPPORT
de la campagne « Le droit à la vie »
pour la promotion des services de
de CDV, ARV, PTME à Abidjan et San Pedro
du 1er Mars au 30 Avril 2007
Abidjan, 11 Juillet 2007
Table des matières
Liste des sigles
3
1ère partie : PRESENTATION DE LA CAMPAGNE Le Droit à la vie
Introduction
1. Problèmes et objectifs de la campagne
2. Cibles
3. Slogan « Ta santé, c’est toi : choisis la vie »
4. Déroulement de la campagne
5
5
5
6
7
2ème partie : RESULTATS DE LA CAMPAGNE Le Droit à la vie dans les sites pilotes
1. Matériel diffusé ou distribué
2. Campagne des radios de proximité
3. Fréquentation des sites avant et pendant la campagne
3.1. Fréquentation des sites avant la campagne, au mois de février 20073.2. Fréquentation des sites pendant la campagne, au mois de mars 2007
3.3. Fréquentation des sites pendant la campagne, au mois d’avril 2007
3.4. Comparaison de la fréquentation des sites avant et pendant la campagne
8
9
10
10
11
12
13
CONCLUSION
1. Leçons apprises
2. Difficultés
3. Recommandations
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
15
15
16
2
LISTE DES SIGLES
AIMAS
APROSAM
ARV
CDV
EGPAF
ESTHER
FHI
FSU
JHU/CCP
PAIVIH
PNPEC
PTME
REPMASCI
RIP +
UNICEF
Agence Ivoirienne de Marketing Social
Association pour la PROmotion de la SAnté Mère-enfant
Antirétroviral
Conseil et Dépistage Volontaire
Elizabeth Glazer Pediatrics Aids Foundation
Ensemble pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière en Réseau
Family Health International
Formation Sanitaire Urbaine
Johns Hopkins University/ Center for Communication Programs
Personne Affectée ou Infectée par le VIH
Programme National de Prise en Charge des PVVIH
Prévention de la Transmission du VIH de la Mère à l’Enfant
Réseau des Professionnels des Médias, des Arts et des Sports engagés dans
la lutte contre le sida et les autres pandémies en Côte d’Ivoire
Réseau Ivoirien des Personnes vivant avec le VIH
Fonds des Nations Unies pour l’Enfance
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
3
1ère partie
PRÉSENTATION
DE LA CAMPAGNE « Le Droit à la vie »
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
4
Introduction
Du 1er Mars au 30 avril 2007, le Centre des Programmes de Communication de l’Université John
Hopkins (JHU/CCP) a mené une campagne de promotion des services de CDV, ARV et PTME,
campagne dénommée « Le Droit à la vie », à Abidjan et San Pedro.
Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la stratégie de communication nationale pour la prise en
charge des PAIVIH, élaborée par le Programme National de Prise en Charge médicale – PNPEC –
en juillet 2006 lors d’un atelier consensuel organisé avec le soutien financier du PEPFAR, et
l’appui technique de JHU/CCP. Au cours de cet atelier, il a été établi la nécessité urgente d’assurer
la promotion des services de CDV, ARV et PTME méconnus de la population.
Le PNPEC a, par la suite, organisé un atelier de développement de messages et de matériel en août
2006, avec l’appui technique de JHU/CCP, et la participation de partenaires divers : RIP+, Lumière
Action, Amepouh, REPMASCI, EGPAF, UNICEF, AIMAS. Ces messages et matériels ont donc
été opérationnalisés par JHU/CCP au cours de la campagne « Le Droit à la vie ».
1. PROBLÈMES et OBJECTIFS DE LA CAMPAGNE
Au cours de l’atelier d’élaboration de la stratégie nationale de communication pour la PEC des
PAIVIH, les problèmes ci-après ont été identifiés :
- faible utilisation des services de CDV, ARV et PTME,
- méconnaissance de l’existence de ces services,
- méconnaissance des avantages de ces services,
- méconnaissance des conditions d’accès au traitement ARV,
- et stigmatisation et discrimination des PVVIH au sein de leur couple, de leur famille et de
leur communauté.
En conséquence, la campagne « Droit à la vie » avait pour objectifs de :
- faire connaître l’existence et les avantages des services de CDV, ARV et PTME,
- favoriser une attitude positive vis-à-vis des services de CDV, ARV et PTME,
- et de favoriser le recours aux services de CDV, ARV et PTME .
2. CIBLES
Le public cible primaire était le suivant :
- concernant le CDV : les femmes jeunes citadines -18 à 30 ans - célibataires sans enfant
ayant un partenaire, alphabétisée, à faibles revenus.
- Concernant les ARV: les femmes jeunes d’environ 30 ans, résidant en zone urbaine et
périurbaine, vivant en couple, ayant au moins un enfant, faiblement instruite et ayant une
activité génératrice de revenus.
- Concernant la PTME : les femmes jeunes citadines – 18 à 35 ans – portant une première
grossesse de 4 mois, ayant un niveau de scolarisation primaire et un revenu moyen.
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
5
Quant aux cibles secondaires, elles étaient les suivantes :
- concernant le CDV : les hommes jeunes citadins– 18 à 45 ans – vivant en couple,
partenaire de la cible primaire, ayant un niveau d’éducation secondaire, exerçant dans le
secteur formel et ayant un revenu moyen.
- Concernant les ARV : les proches des cibles primaires, composantes de la famille élargie à
revenu moyen ou faible.
- Concernant la PTME : les hommes jeunes citadins de 35 ans vivant en couple et ayant un
revenu moyen.
3. SLOGAN « TA SANTÉ, C’EST TOI : CHOISIS LA VIE »
La campagne « Le Droit à la vie » a été conçue pour être résolument positive, optimiste, rassurante
d’où le titre « Le Droit à la vie », et le slogan « Ta santé, c’est toi : choisis la vie ». Ainsi la
campagne était axée sur le thème de la bonne santé et les bénéfices des services de CDV, ARV et
PTME :
- être rassuré pour mieux planifier sa vie grâce au CDV,
- se maintenir en bonne santé et vivre longtemps grâce au traitement ARV,
- avoir des enfants en bonne santé grâce à la PTME.
4. DÉROULEMENT DE LA CAMPAGNE
Au cours de la campagne, les opportunités suivantes ont été exploitées :
- l’existence de nombreuses radios de proximité,
- la couverture nationale des médias d’Etat, radiodiffusion et télévision,
- existence de services privés et publics de CDV, ARV et PTME,
- existence d’associations de soutien et de prise en charge des PVVIH.
C’est ainsi que la campagne a été menée à deux niveaux :
- au niveau national avec la diffusion de spots radio et TV,
- relayé par une campagne à travers les radios de proximité avec jeux-concours, distribution
de gadgets et diffusion des spots dans les communes des sites retenus. Les sites, quant à
eux, ont organisé des journées Portes ouvertes pour informer le public des avantages des
services de CDV, ARV et PTME, journées au cours desquelles des gadgets ont été
également distribués.
Trois sites à Abidjan et un à San Pedro ont été retenus pour cette campagne :
- Abidjan :
• site de l’ONG Lumière Action à Abobo, quartier populaire : ce centre propose des
services de CDV et prise en charge ARV mais pas de PTME.
• Site intégré de la Formation Sanitaire Urbaine – FSU – relevant du ministère de la
santé et de l’hygiène publique, de Koumassi, quartier populaire. Ce site offre les
trois services : CDV, ARV, PTME.
• Site intégré de la Formation Sanitaire Urbaine – FSU - relevant du ministère de la
santé et de l’hygiène publique, de Treichville, quartier populaire, offrant des
services de CDV et PTME mais pas de prise en charge ARV.
- et à San Pedro, ville du sud-ouest de la Côte d’Ivoire, le site de l’ONG APROSAM qui
offre également les trois services : CDV, ARV, PTME.
Ces activités ont pu être menées grâce à un financement de JHU/CCP d’un montant de 20
millions de FCFA.
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
6
2ème partie
RÉSULTATS
de la
CAMPAGNE « Le Droit à la vie »
dans 4 sites pilotes
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
7
1. MATERIEL DIFFUSÉ ou DISTRIBUÉ
Pour cette campagne de promotion des services de CDV, ARV et PTME, JHU/CCP a produit :
- 3 affiches : 1 par thème ; CDV, ARV et PTME, 1500 exemplaires de chaque,
- 2 dépliants : 1 CDV et 1 PTME, 20 000 exemplaires de chaque,
- 1 brochure ARV, 20 000 exemplaires,
- 5 spots radio en français, baoulé et dioula :
• 2 spots CDV,
• 2 spots ARV,
• 1 spot PTME.
- U spot TV sur le thème des ARV.
- Un spot TV sur le thème de la PTME.
- Des gadgets : porte-clés et tee-shirts.
La campagne Média à l’échelle nationale s’est déroulée sur 2 mois, du 24 janvier au 24 mars 2007,
avec la diffusion des spots radio en français et TV sur la 1ère chaîne de télévision et sur Radio Côte
d’Ivoire. Les spots radio en baoulé et dioula ont, quant à eux, été diffusés par Radio Côte d’Ivoire
peu après, toujours durant 2 mois, du 19 février au 18 avril 2007.
Cette diffusion nationale a été renforcée par une diffusion sur Abidjan à travers les radios privées
JAM-FM, Nostalgie, Radio Espoir et Radio Bonne Santé, et sur ONUCI FM à titre gratuit, et un
affichage sur 8 panneaux routiers durant un mois pour le thème de la PTME. dans 7 communes à
Abidjan et à San Pedro. L’affichage à Abidjan a concerné 7 communes d’Abidjan - Abobo,
Adjamé, Cocody, Koumassi, Marcory, Treichville et Yopougon – et la ville de San Pedro.
Par ailleurs, les imprimés ont été distribués aux institutions et au Ministère de la Santé et de
l’Hygiène Publique à travers les districts sanitaires selon le récapitulatif ci-après :
- 219 affiches et 3 950 dépliants CDV, 219 affiches et 3 950 dépliants PTME, 219 affiches et
3 950 brochures ARV aux 82 districts sanitaires de Côte d’Ivoire.
- Ce matériel a également été remis à 4 ONG gérant de nombreux sites de prise en charge sur
l’ensemble du territoire national, Alliance International, EGPAF, FHI et ESTHER notamment, aux
partenaires nationaux et internationaux, et au PNPEC.
Au total 3 222 affiches et 50 502 dépliants et brochures ont été remis à divers partenaires,. Dans
l’hypothèse où ces 50 502 dépliants et brochures seront entièrement distribués au public d’ici
décembre 2007, et qu’un dépliant est lu ou consulté en moyenne par 10 personnes, environ
500 000 personnes auront été exposées aux messages de ces imprimés d’ici décembre 2007.
Pour mieux évaluer l’impact de la campagne, 4 Sites pilotes, associés à des ONG intervenant sur
ces sites ont été choisis :
•
•
•
•
Abidjan : ONG Lumière Action, Abobo (CDV)
Abidjan : FSU Koumassi (site intégré)/ ONG AMEPOUH
Abidjan : FSU Delafosse Treichville (site intégré)
San Pedro : Centre Espérance ( CDV, ARV, PTME) / ONG APROSAM
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
8
2. CAMPAGNE DES RADIOS DE PROXIMITÉ
Afin d’inciter les cibles visées à recourir aux services de CDV, ARV et PTME, la campagne
d’information menée sur les sites retenus a été accompagnée d’une campagne de promotion de ces
services diffusée par les radios de proximité des communes hébergeant ces sites. Il s’est agi de Radio
San Pedro, Radio Arc-en-ciel à Abobo, Radio N’Gowa à Koumassi, et City FM à Treichville. Seuls
les résultats figurant effectivement dans les rapports des radios d’Abidjan seront présentés ici, le
rapport d’activités de Radio San Pedro n’étant pas encore disponible au moment de la rédaction de ce
rapport.
Sur Radio Arc-en-ciel à Abobo, il y a eu 104 diffusions des spots radio au cours des deux mois
consacrés à la campagne « Droit à la vie » – 1er mars au 30 avril 2005. En outre, une émission de
jeux « Le Challenger » a été diffusée du lundi au vendredi de 15 à 16h. Parallèlement le magazine
hebdomadaire « Ta santé, c’est toi » de 30 mn, diffusé le samedi de 9h30 à 10h, a été produit dans le
cadre de la campagne. Il était animé par les membres de l’ONG Lumière Action pour vulgariser des
informations sur le VIH/sida. Ainsi durant la campagne du lundi au samedi, soit 6 jours sur 7, 1h du
lundi au vendredi, et 30 mn le samedi étaient entièrement consacrée à l’information et aux jeuxconcours sur le sida.
Durant la campagne, 813 auditeurs ont participé aux 43 émissions du jeu-concours de Radio Arc-enciel. Selon les animateurs de Radio Arc-en-ciel, les auditeurs de toutes les communes d’Abidjan se
sont manifestés et certains se sont illustrés « en très bons agents de sensibilisation à travers les
exhortations au dépistage volontaire. Et chaque participant au jeu-concours achevait son intervention
en prenant, devant les auditeurs l’engagement de faire son test de dépistage. 1» Certains même ont
témoigné, sans requérir l’anonymat, de leur vécu de la maladie en réaction à des propos d’auditeurs
niant l’existence de la maladie.
Sur Radio N’Gowa à Koumassi, les spots radio de la campagne ont également été diffusés 104 fois.
En outre, une émission hebdomadaire intitulée « Sans sida », diffusée le lundi de 9h à 11h, animée
par le Dr Ehui de l’hôpital général de Koumassi, a permis de mettre à la disposition des auditeurs des
informations fiables sur le VIH/Sida. Le jeu-concours inséré à cette émission a, selon les animateurs
de la radio, accru l’exposition des auditeurs à cette émission et leur participation.
La radio City FM de Treichville a conçu une émission spéciale intitulée « Sida Mag » au cours de
laquelle des reportages sur la PTME et les journées Portes Ouvertes du centre Delafosse, des
témoignages de PVVIH ont été diffusés. Le jeu-concours a également été organisé.
Les auditeurs de ces trois radios – Abobo, Koumassi et Treichville – ont exprimé leur satisfaction
quant au contenu des émissions. Quant aux responsables des radios, ils recommandent, vu la
réception positive des auditeurs, de poursuivre ce type d’action afin d’inciter les individus à effectuer
le test de dépistage du VIH et à « dédramatiser la maladie »2.
Mais qu’en fut-il en réalité des intentions d’effectuer ce test chez les auditeurs de ces différentes
radios ? L’analyse des résultats de la fréquentation des sites retenus avant et pendant la campagne
permettra de répondre avec des données précises à cette question importante sur les effets de la
campagne menée sur les radios de proximité.
1
Radio Ar-en-ciel, Abidjan, 15 juin 2007, Rapport de la campagne médiatique JHU/CCP, édition mars-avril 2007,
p. 2.
2
Idem, p. 3.
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
9
3. FRÉQUENTATION DES SITES AVANT ET PENDANT LA CAMPAGNE
3.1.
FRÉQUENTATION DES SITES AVANT LA CAMPAGNE, AU MOIS DE FÉVRIER
2007
Données du mois de Février 2007
Désignation
Février 2007
APROSAM
San Pedro
FSU Koumassi
Lumière Action
Abobo
Delafosse
Treichville
TOTAL
Test de dépistage
70
100
394
NA
564
Test PTME
346
215
NA
84
645
Prise en charge ARV
23
NA
36
NA
59
Graphique 1
500
400
300
200
100
0
Tests de
dépistage
DELAFOSS
E
Lumière
Action
FSU KMSSI
Test PTME
APROSAM
Population
Répartition du mois de Février 2007
Prise en
charge ARV
Structures
Au cours du mois de Février 2007, avant le lancement de la campagne Droit à la vie :
- 564 personnes sur les trois sites ont effectué un test de dépistage du VIH, dont 394 pour le
seul site de Lumière Action à Abobo.
- Concernant la PTME, 645 femmes ont été enregistrées sur 3 des 4 sites, APROSAM,
FSU Koumassi et Centre Delafosse à Treichville. Sur ces 645 femmes, 216 ont été reçues
sur le site de Koumassi.
- et 59 patients seulement sur 2sites – APROSAM San Pedro et Lumière Action à Abobo- ont
reçu sous traitement ARV.
Les lettres NA – Non Applicable – indiquent soit que le site n’a pas de service PTME - Lumière
Action – soit que le site n’assure pas de prise en charge ARV, centre Delafosse. Par ailleurs, le
centre DELAFOSSE ne possédait pas d’intrants pour réaliser les tests de dépistage au mois de
février 2007 tout comme la formation sanitaire de Koumassi avait un stock insuffisant de réactifs et
d’intrants.
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
10
3.2.
FRÉQUENTATION DES SITES PENDANT LA CAMPAGNE, AU MOIS DE MARS
2007
Données du mois de Mars 2007
Désignation
Mars 2007
APROSAM
FSU Koumassi
San Pedro
Lumière Action
Delafosse
Abobo
Treichville
TOTAL
Tests de dépistage
256
173
809
NA
1 238
Test PTME
411
309
NA
36
756
Prise en charge ARV
17
23
36
NA
76
Graphique 2
900
800
700
600
500
400
300
200
100
0
SS
E
AF
O
io
n
Ac
t
D
EL
iè
re
KM
Lu
m
FS
U
AP
R
SS
I
Tests de
dépistage
O
SA
M
Population
Données du mois de Mars 2007
Test PTME
Prise en
charge ARV
Structures
Au mois de mars 2007, pendant la campagne Droit à la vie, 1 238 personnes on effectué un test
de dépistage du VIH sur l’ensemble des trois sites suivants, APROSAM San Pedro, FSU
Koumassi, et Lumière Action Abobo. Le site de Lumière Action à Abobo totalisant à lui seul 809
tests effectués, soit 65% des tests effectués sur les trois sites en mars 2007.
Suite à une rupture de stock, le centre Delafosse de Treichville n’a pas effectué de test de dépistage
au mois de mars 2007.
756 femmes ont bénéficié des services de PTME dans sur 3 sites : d’APROSAM à San Pedro,
FSU Koumassi et Delafosse Treichville. Le nombre le plus faible est enregistré sur le site de
Treichville, 36 femmes sur 756, soit 5%. Ce nombre est inférieur à celui du mois de février - 84
femmes - également du fait de la rupture de stock pour le test de dépistage.
Par contre 411 femmes, soit 54% du total, sur le site d’APROSAM à San Pedro, et 309 sur le site
de Koumassi, soit 41% du total, ont été enregistrées pour les services de PTME.
Enfin, 76 personnes ont bénéficié de la prise en charge ARV sur3 sites, APROSAM, FSU de
Koumassi et Lumière Action à Abobo.
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
11
3.3.
FRÉQUENTATION DES SITES PENDANT LA CAMPAGNE, AU MOIS D’AVRIL
2007
Données du mois d’Avril 2007
Désignation
Avril 2007
APROSAM
San Pedro
FSU Koumassi
Lumière Action Delafosse
Abobo
Treichville
Total
Tests de dépistage
158
199
486
255
1 098
PTME
295
252
NA
211
758
Prise en charge ARV
15
NA
52
NA
67
Graphique 3
Tests de
dépistage
600
500
400
300
200
100
0
DELAFOSS
E
Lumière
Action
FSU KMSSI
Test PTME
APROSAM
Population
Répartition du mois d'Avril 2007
Prise en
charge ARV
Structures
Au cours du mois d’Avril 2007, second mois de la campagne Le Droit à la vie :
- 1 098 ont effectué le test de dépistage du VIH dans les quatre sites,
- 758 femmes ont bénéficié des services de PTME sur 3 sites, APROSAM San Pedro, FSU
Koumassi et Delafosse Treichville. Avec une augmentation notable à Treichville – 36
femmes en mars 2007 contre 211 en avril 2007. Pour les deux autres sites, le nombre de
femmes ayant bénéficié de la PTME au mois d’avril a baissé par rapport à celui de mars
2007.
- Et 67 personnes ont reçu un traitement ARV sur 2 sites, APROSAM San Pedro et
Lumière Action Abobo.
On note des variations de l’activité au cours des deux mois de la campagne Le Droit à la vie :
- Ainsi Lumière Action connaît une baisse de 40% de son activité de dépistage en avril 2007 :
809 tests de dépistages ont été pratiqués en mars 2007 sur ce site contre 486 en avril 2007.
- Le centre Delafosse, lui, ne disposait pas d’intrants en mars 2007. Ce centre est passé de 0 test en
mars 2007 à 255 tests de dépistage du VIH effectués en avril 2007.
- Et de façon générale, on constate, par rapport au mois de mars 2007, une légère baisse de la
fréquentation des sites en avril 2007 : soit une variation de - 6% pour le test de dépistage, de
- 0.13 % pour la PTME, et de - 6.30% pour la prise en charge ARV.
Cette baisse s’explique, pour la prise en charge ARV, par une rupture de stock concernant la FSU
de Koumassi.
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
12
3.4. COMPARAISON DE LA FRÉQUENTATION DES SITES AVANT ET PENDANT
CAMPAGNE
Données des mois de février, mars et avril 2007
Activités
Période
Février 2007 Mars 2007
Avril 2007
TOTAL
Tests de dépistage
564
1238
1098 (+6%)
2 900
PTME
645
756
758
2 159
Prise en charge ARV
59
76
67 (+6.3%)
202
Graphique 4
Taux de fréquentation des services
Pourcentage
50
40
Depistage
30
PTME
20
ARV
10
0
fev
mars
avril
Services
L’analyse comparative des données de fréquentation des différents services permet de tirer les
conclusions suivantes – voir graphique 4 plus haut:
- avant la campagne, le nombre de personnes ayant eu accès aux services de CDV,
PTME et ARV était peu élevé dans l’ensemble des sites. Ce nombre a augmenté de
façon significative pendant la campagne. En effet, sur l’ensemble de l’activité des sites,
les services de dépistage représentaient 19.45%, ceux des services PTME 29.87%, ceux des
services de prise en charge ARV 29.21%. Contre respectivement 42.68% pour le CDV,
35.01% pour la PTME, 37.62% pour les ARV en mars 2007, et en avril 2007 37.86%
pour le CDV, 35.10% pour la PTME, 33.17% pour les ARV.
- Cependant on note une légère baisse des taux de fréquentation des services au cours de
la campagne, du mois de mars 2007 au mois d’avril 2007; soit -6% pour les services de
dépistage et -6,3% pour la prise en charge ARV.
Pour ce qui est des ARV, cette baisse s’explique par une rupture de stock sur le site de
Koumassi.
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
13
-
Quant à la baisse générale du nombre de tests de dépistage effectués, elle est imputable à
une baisse significative au niveau du site de Lumière Action, 809 tests de dépistages en
mars 2007 contre 486 en avril 2007. Cette baisse s’explique probablement par le
changement de stratégie de Lumière Action de mars à avril 2007. Ainsi en mars 2007,
Lumière Action a renforcé les actions de la radio de proximité Arc-en-ciel par des actions
sur le terrain. En effet, sept équipes de bénévoles, soit 21 personnes, ont été mobilisées en
plus du personnel du centre. Une partie des bénévoles a sillonné la commune d’Abobo pour
délivrer des messages sur les bénéfices du test du dépistage du VIH à l’aide d’un
mégaphone. Les autres bénévoles étaient postés à l’entrée du centre pour informer les
clients et les inciter à faire le test de dépistage du VIH.
Les données désagrégées par sexe et tranches d’âge de l’ONG Lumière Action – site
d’Abobo – ne permettent pas de dégager une tendance nette quant à un impact différencié
de cette campagne selon le sexe des individus.
En effet, en février 2007, avant la campagne, 200 hommes et 188 femmes avaient effectué
le test de dépistage du VIH dans ce centre, les plus de 24 ans représentaient 55% des
personnes dépistées. En mars 2007, durant le premier mois de la campagne, 490 hommes et
316 femmes se sont faits dépistés dont 49% de plus de 24 ans. Enfin en avril 2007, 221
hommes et 257 femmes ont effectué le test de dépistage du VIH, 49% d’entre eux avaient
plus de 24 ans.
En février 2007 donc, moins de femmes que d’hommes ont été dépistés mais l’écart n’est
pas significatif (200 hommes/ 188 femmes), en mars, l’écart est plus prononcé en défaveur
des femmes (490 hommes/316 femmes), mais en avril, on revient au niveau du mois de
février : 221 hommes pour 257 femmes avec un écart en faveur des femmes.
Si l’on en juge par ces seuls résultats, on peut conclure qu’à Abobo, sur le site de Lumière
Action, la campagne a profité autant aux hommes qu’aux femmes, autant aux 15-24
ans qu’aux 25 ans et plus.
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
14
CONCLUSION
1. LEÇONS APPRISES
Les données qui précèdent permettent d’affirmer que la campagne Le Droit à la vie, à l’échelle des
4 sites retenus à Abidjan et à San Pedro, a permis d’accroître le recours aux services de CDV,
PTME et ARV auprès des populations des communes abritant ces centres. Coupler une
communication média de proximité - spots radio et émissions radio - et du counseling s’avère donc
une stratégie payante.
Il semble même qu’associer à cette stratégie à de la mobilisation communautaire – l’exemple de
Lumière Action à Abobo – est un atout supplémentaire mais cela reste à être vérifié à travers
d’autres exemples.
Cependant, le déroulement de cette campagne révèle également que la non disponibilité des
services peut ruiner les efforts de communication. En effet communiquer sur les bénéfices du test
du dépistage quand un site est en rupture de stock pour assurer ce service n’est d’aucun effet. Si
une telle campagne est dupliquée à l’échelle nationale, il serait souhaitable que, en préalable, le
PNPEC veille à ce que les centres concernés disposent d’un stock suffisant de matériels pour faire
face à un afflux important de clients.
2. DIFFICULTÉS
Tous les organisateurs sur les sites recommandent de renouveler cette promotion des services de
CDV, ARV et PTME. Néanmoins en plus des ruptures de stock de réactifs et d’intrants pendant la
mise en œuvre de la campagne, les organisateurs sur les sites retenus ont recensé les difficultés
suivantes :
- trois sites - sauf celui de Treichville qui n’a pas pu distribuer tous les gadgets - ainsi que les
radios déclarent avoir reçu un nombre insuffisant de gadgets eu égard à l’affluence,
- le personnel des sites aurait souhaité bénéficier d’un intéressement. Pour certains sites, FSU
Koumassi et Delafosse Treichville, l’absence de motivation financière pour cette activité
explique la faible implication du personnel dans la campagne, selon les rapporteurs.
Effectivement l’augmentation des taux de fréquentation de la FSU de Koumassi est plus
faible que celle de Lumière Action, qui de sa propre initiative, a mis en œuvre des activités
de mobilisation communautaire.
Pour JHU/CCP, la principale difficulté réside au niveau de l’évaluation. Malgré les consignes
données, les rapports des radios mais aussi des sites ne permettent pas de déterminer avec précision
si les cibles visées – en dehors du nombre de femmes ayant bénéficié de la PTME – ont été
effectivement exposées aux différents messages, les données des sites n’étant pas désagrégées par
sexe. Seule Lumière Action a fourni des données désagrégées par sexe et tranche d’âge. Et le
centre Delafosse est le seul à avoir communiqué le nombre de conjoints de femmes ayant bénéficié
de la PTME qui ont accepté d’effectuer le test de dépistage du VIH : 5 conjoints pour 255 femmes
conseillées dont 211 femmes ayant accepté le test. C’est le seul indicateur précis dont on dispose
en matière de cibles secondaires pour la PTME !
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
15
3. RECOMMANDATIONS
En conséquence, JHU/CCP recommande pour une prochaine campagne de promotion du CDV, des
ARV et de la PTME :
- de reconduire la campagne mais avec un plus grand nombre de sites pilotes,
- d’inviter les partenaires bénéficiant d’un financement PEPFAR à répliquer cette campagne,
- de solliciter le PNPEC dès la phase préparatoire de la campagne pour qu’il veille à une
dotation conséquente en réactifs et intrants divers des sites sélectionnés pour anticiper toute
rupture de stock durant la campagne,
- de sensibiliser les responsables des sites et des radios de proximité à l’importance de la
qualité de leur rapport final pour une évaluation efficace de la campagne.
Rapport de la campagne Le Droit à la vie, mars-avril 2007
16