Pour télécharger une copie de notre étude, cliquez-ici

Commentaires

Transcription

Pour télécharger une copie de notre étude, cliquez-ici
Distribution d’articles
de sport
Printemps 2016
Le secteur de la distribution d'articles de sport poursuit sa
croissance et reste très favorable aux opérations de M&A
Alors que la croissance mondiale s’essouffle, le marché de la distribution d'articles de sport
maintient sa bonne santé, bénéficiant d'une croissance bien supérieure à celle du PIB mondial.
Porté par la consolidation d’un secteur très fragmenté dans lequel les 50 plus grands acteurs
ne représentent qu’un tiers du marché, les industriels et les fonds de Private Equity entendent
profiter de cette conjoncture favorable et l'activité M&A devrait rester importante en 2016.
Principales conclusions de notre étude :
 Le secteur de la distribution d'articles de sport a enregistré une
croissance de 5% en 2014, très supérieure à celle du PIB mondial
à 2,4%. Au cours des cinq prochaines années, le taux de
croissance devrait se maintenir au-dessus de 4%.
 Plusieurs raisons expliquent cette bonne performance : la
tendance du casual dans l'habillement, le nombre croissant de
nouveaux consommateurs de la classe-moyenne dans les
marchés émergents, l'augmentation de la pratique féminine dans
le sport, et les initiatives du gouvernement en faveur de la santé et
du bien-être. De façon générale, le secteur profite de l'intérêt
grandissant porté à la santé et au bien-être.
 L'activité de M&A a également enregistré de bons résultats porté
par l’e-commerce, qui compte pour près de la moitié des
transactions opérées, et aux acteurs spécialisés, qui ont misé sur
leur expertise et leur base clients pour améliorer leur performance.
 Les fonds de Private Equity sont particulièrement actifs sur ce
secteur (un tiers des transactions), tant sur des opérations
d'acquisition que sur des prises de participations minoritaires. Les
besoins en fonds propres sont aussi en hausse, les distributeurs
investissant notamment dans leur expansion géographique.
 Les valorisations restent élevées : les multiples d'EBITDA à deux
chiffres sont devenus la norme. La moyenne pour les transactions
concernant l'e-commerce s'établit à 11x EBITDA et augmente
d'autant plus lorsque les promesses de croissance sont élevées.
“Le marché de la distribution
d'articles de sport continue de
croître, malgré les soubresauts
de l'économie mondiale. Les
valorisations restent élevées et
l'intérêt pour ce marché ne faiblit
pas de la part des acquéreurs,
qu'il s'agisse des acheteurs
professionnels ou des
investisseurs financiers. Les
opportunités sont nombreuses
pour des acteurs agiles et
ingénieux dans un marché très
favorable aux vendeurs.”
Alexandre Ebin
Associé
[email protected]
+33 (0) 148 246 297
Distribution d’articles de sport
Points-clés
Croissance
Le secteur connaît une croissance supérieure à celle du PIB mondial
Bigger is better
Les plus grands acteurs du secteur sont ceux qui enregistrent les meilleurs
résultats du marché
Avantage compétitif
Les distributeurs qui profitent d'une intégration verticale, du e-commerce,
d'une spécialisation et d'une exposition aux marchés émergents
surperforment le marché
Fragmentation
© Capitalmind Corporate Finance Advisory
Les opportunités de consolidation sont nombreuses, le secteur étant très
fragmenté au delà des 50 plus grands acteurs
page 2
Distribution d’articles de sport
Taille et
Croissance du
marché
Le secteur de la distribution d'articles de sport
surperforme l'économie mondiale, mais il faut s'attendre à
des taux de croissance légèrement plus faibles à partir de
2019 avec l'arrivée à maturité des marchés émergents et
de l'e-commerce
Graphique 1 : Le marché de la distribution d'articles de sport comparé à
la croissance mondiale (en pourcentage)
Prévisions
Croissance du
marché de la
distribution
d’articles de
sport
5,30
5,00
4,00
4,00
2,90
Croissance
du PIB
mondial
2,60
2,40
13
Ventilation par
pays
14
4,00
4,00
3,10
3,10
17
18
2,40
15
16
Les Etats-Unis dominent le marché, mais l'écart se comble
en termes de parts de marché grâce à la forte croissance
des marchés émergents, et notamment la Chine
Graphique 2: Ventilation des ventes d'articles de sport par pays (2014)
Autres
36%
Etats-Unis
30%
Mexique
2%
Chine
6%
Corée du Sud
2%
Canada
2%
Italie
2%
France
4%
Allemagne
4%
Sources : Groupe NPD, Banque Mondiale, Capitalmind
page 3
© Capitalmind Corporate Finance Advisory
Japon
10%
Royaume-Uni
2%
Distribution d’articles de sport
Top 50 des distributeurs d’articles de sport








+1
-1
+1

-1





+1

-1



+3

















-2
+1
+4
-6
+1
-1
+1
+4
-2
+8
-3
-3


-2










1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50

-2
+2
-3
+3
-1
-1
+1
-2
Siège social Catégorie
Intersport Intl
Décathlon
Sport 2000 Intl
Foot Locker
Dick's Sporting Goods
Nike
Adidas
Academy Sports
Bass Pro Shops
Sports Direct Intl. (sport retail only)
The Sports Authority
Cabela's
VF Corp
Belle International (sportsw ear only)
Canadian Tire/Forzani
Genesco
R.E.I.
Alpen
Xebio (incl. Victoria)
Pou Sheng
JD Sports Fashion
The Finish Line
Lululemon
L.L. Bean
Sportmaster
Gander Mountain
Super Retail Group (form. Ascendia)
Fanatics
Big 5 Sporting Goods
Hibbett
Grupo SBF (Centauro etc.)
Groupe Go Sport
XXL Sport
Pacific Sunw ear
Puma
Vestis Retail Group
Zumiez
Stadium
Modell's
Himaraya
Sportsman's Warehouse
Karstadt Sport
Gresvig
Dunham's - est.
Ochsner/Doesnbach
Hervis Sport
Metro-Kaufhof - rest.
Sw ire Group
El Corte Inglés
Tilly's
Distributeurs
page 4
Suisse
France
Allemagne
Etats-Unis
Etats-Unis
Etats-Unis
Allemagne
Etats-Unis
Etats-Unis
Royaume-Uni
Etats-Unis
Etats-Unis
Etats-Unis
Chine
Canada
Etats-Unis
Etats-Unis
Japon
Japon
Chine
Royaume-Uni
Etats-Unis
Canada
Etats-Unis
Russie
Etats-Unis
Australie
Etats-Unis
Etats-Unis
Etats-Unis
Brésil
France
Norvège
Etats-Unis
Allemagne
Etats-Unis
Etats-Unis
Suède
Etats-Unis
Japon
Etats-Unis
Allemagne
Norvège
Etats-Unis
Suisse
Autriche
Allemagne
Royaume-Uni
Espagne
Etats-Unis
Marques
CA en $ millions
2014
2013
13 949
10 893
8 322
7 151
6 814
5 304
5 104
4 100
4 050
3 952
3 650
3 200
3 193
2 754
2 708
2 489
2 217
2 074
1 995
1 981
1 969
1 821
1 797
1 610
1 578
1 450
1 243
1 100
978
913
884
870
830
827
821
815
812
737
710
685
660
639
638
600
572
565
558
549
542
518
Coopérative / Groupement
13 680
9 828
7 901
6 505
6 213
4 326
4 577
3 695
3 950
3 558
3 500
3 206
2 558
2 355
2 524
2 268
2 018
2 079
2 100
1 777
1 514
1 670
1 591
1 560
2 036
1 300
1 224
950
993
852
780
853
682
798
828
806
724
743
705
708
643
653
687
570
522
563
558
511
529
496
Variation
monnaie
locale
1.9 %
10.8 %
5.3 %
9.9 %
9.7 %
22.6 %
11.5 %
11.0 %
2.5 %
5.5 %
4.3 %
(0.2)%
24.8 %
17.2 %
15.0 %
9.7 %
9.9 %
8.0 %
2.9 %
11.5 %
23.5 %
9.0 %
12.9 %
3.2 %
(22.5)%
11.5 %
8.9 %
15.8 %
(1.5)%
7.2 %
23.8 %
2.0 %
30.0 %
3.6 %
(0.9)%
1.1 %
12.2 %
4.3 %
0.7 %
4.8 %
2.6 %
(2.2)%
(0.8)%
5.3 %
8.1 %
0.2 %
7.5 %
2.5 %
4.4 %
Sources : Capitalmind,
SGI, sociétés
© Capitalmind Corporate Finance Advisory
Classement
Distributeur
2014
Distribution d’articles de sport
‘Bigger is better’ : le Top 50 a profité d'une croissance de
8% en 2014, contre 5% pour l'ensemble du marché. Cette
performance s'explique notamment par une stratégie
d'expansion géographique, une intégration verticale, le
développement du segment femmes et une exposition aux
marchés émergents
 L'importance de la Chine continue de
croître. Selon une enquête de Nielsen,
la classe moyenne est de plus en plus
soucieuse de sa santé : 80% d'entre
eux ont acheté des chaussures de
sport au cours de l'année passée
tandis que 30% se sont inscrits dans
une salle de sport et que 60% ont
téléchargé une application de fitness.
Un article du Financial Times évoque
la « mania des marathons » en Chine
où face à l'explosion des inscriptions,
des tirages au sort sont organisés pour
attribuer les dossards. Il s'agit donc
d'un marché à surveiller de près, tout
comme les autres marchés émergents.
 Le segment femmes enregistre une
croissance supérieure à la tendance
comme le prouve le succès de la
marque Lululemon, spécialiste des
vêtements de yoga et classée 23e. Les
ventes du détaillant canadien ont
progressé de 25% en 2014, il faut donc
s'attendre à ce que la marque
progresse dans le classement de
l’année prochaine. Adidas et Nike ont
aussi fait état d'une croissance
particulièrement forte sur ce segment
de marché.
Croissance du
marché de 5%
 Les grandes marques intègrent de plus
en plus leur réseau de distribution.
Ainsi, Nike, Adidas et VF Corp
(Timberland, North Face), qui ne
figuraient pas parmi les leaders du
secteurs il y a encore quelques
années, font maintenant partie des plus
grands distributeurs d'articles de sport
au monde, se classant respectivement
aux 6e, 7e et 13e places de notre Top
50. Les autres distributeurs ne sont pas
en reste et profitent d'une stratégie
d'intégration
verticale
à
l'autre
extrémité de la chaîne de valeur
comme Décathlon qui se sert de ses
marques maison pour prendre des
parts de marché aux grandes marques.
Si les grandes marques et les
distributeurs ont encore besoin les uns
des autres aujourd'hui, cette situation
pourrait être amenée à changer dans
les années à venir.
 Les distributeurs trop petits pour
réaliser des économies d'échelles ou
pour créer des marques maison sont
les plus vulnérables. Le contexte
géographique joue aussi un rôle
primordial. Ainsi, les mauvais résultats
de Sportmaster ne sont pas étonnants
compte
tenu
des
difficultés
économiques en Russie.
 Les taux de change des monnaies ont
aussi un impact sur les bénéfices,
selon l'exposition de la société et sa
politique de couverture. La récente
faiblesse de l'euro-dollar risque ainsi
d'être
défavorable
aux
acteurs
européens comme Décathlon, qui
paient en dollars la plupart de leurs
produits et reçoivent la majorité de leur
revenus en euros.
Croissance Top 50 des acteurs de 8%
page 5
© Capitalmind Corporate Finance Advisory
 Le secteur est dominé par de gros
acteurs : les 50 plus grands acteurs du
secteur pèsent presque un tiers des
378 milliards d'euros que représente le
marché
mondial
en
2014
et
enregistrent par ailleurs un taux de
croissance supérieur, en moyenne 8%
contre 5% pour le reste du marché.
Les leaders
Distribution d’articles de sport
Liste des principales opérations réalisées sur 2015
CA
( €m )
A c qué re ur
Ro y.-Uni Distributeur d'articles de spo rt en ligne
81
Fanatics, Inc.
France
Spécialiste des équipements fitness et nutritio n
32
Stéphane Viscuso and management
PE
France
Ventes privées d'articles de spo rt en ligne
28
P echel Industries P artenaires
PE
USA
Ventes privées d'articles de spo rt en ligne
45
LeftLane Spo rts
No v-15 Cabesto SA S
France
Distributeur d'équipements de spo rts
acquatiques
29
Cabesto M anagement + lo cal private investo rs
No v-15 Surf Hardware Int.
A ustralie M agasin en ligne d'articles de surf
20
SurfStitch Gro up Limited
Distributeur d'équipements de fitness
22
Spo rt-Tiedje GmbH
Distributeur américain d'équipements de fitness
106
Jo hnso n Health Tech Co .
Distributeur d'équipements po ur les spo rts
Outdo o r
50
P ublic (IP O)
IPO
90
J.P . M o rgan/UB S A G
PE
141
SGN Gro up
27
Spo rts Direct Internatio nal plc
C ible
P a ys
Fév-16
Kitbag Limited
Fév-16
Jan-16
Jan-16
Netquattro SA S
(Fitnessbo utique)
P rivate Spo rt Sho p
SA S
Retail Inno vatio n
Gro up
Laidir Leisure
No v-15
Ro y.-Uni
(P o werho use Fitness)
2nd Wind Exercise
No v-15
USA
Equipment
B eijing Sanfo
No v-15
Chine
Outdo o rs P ro ducts
No v-15 SurfStitch Gro up
No v-15 Spo rtringen A B
A ustralie M agasin en ligne d'articles de surf
Distributeur de vêtements et équipements
Suède
spo rtifs en ligne
Clubs de go lf, équipements et vêtements en
Ro y.-Uni
ligne
Oct-15
Direct Go lf UK
Jui-15
Kanui Co mercio
Varejista LTDA .
B résil
Distributeur d'articles de surf et skate en ligne
30
Glo bal Fashio n Gro up
Jui-15
3balls.co m, Inc.
USA
Distributeur d'articles de go lf en ligne
75
Glo bal Value Co mmerce, Inc.
22
A uthentic B rands Gro up LLC
C a t é go rie
Juin-15
Treto rn Sweden A B
Suède
P ro ducteur et distributeur de vêtements de
spo rt
Juin-15
P layer's B ench
Co rpo ratio n
USA
Distributeur en ligne d'équipements de ho ckey
17
To tal Ho ckey
Juin-15
Sheplers, Inc.
USA
Distributeur d'équipements de Co w-bo y en ligne
144
B o o tB arn Inc.
Juin-15
Interspo rt Sverige
Suède
Distributeur d'articles de spo rt en Suède
30
A delis Equity P artners
PE
Juin-15
Summit Spo rts Inc.
USA
Distributeur d'articles de spo rt Outdo o r
16
Digital Fuel Capital, o ther P E firms
PE
M ai-15
Sno w + Ro ck Gro up
Distributeur de vêtements et d'équipements de
Ro y.-Uni
ski
98
A .S.A dventure n.v.
M ai-15
Chullanka
France
15
Co mpagnie d'anjo u, No tus techno lo gies, M anagers
M ai-15
Evans Cycles Limited
Ro y.-Uni Distributeur de vélo s en ligne
163
ECI P artners LLP
M ai-15
To p-Spo rt Oy
Finlande Chaine de magasins de spo rts
32
L-Fashio n Gro up
M ar-15 Do ver Saddlery, Inc.
USA
Distributeur en ligne d'équipements d'équitatio n
84
Webster Capital
M ar-15 Netsho es
B résil
Distributeur en ligne d'articles de spo rt
460
Riverwo o d Capital, Internatio nal Finance Co rp.
M ar-15 JackRabbit Spo rts
USA
Distributeur d'articles techniques de spo rt
3
Finish Line
PE
PE
Distributeur d'articles de spo rt et de vélo s
PE
PE
Fév-15
Sweaty B etty Ho ldings Ro y.-Uni
Distributeur d'articles de fitness po ur les
femmes
31
Catterto n P artners Co rp.
Fév-15
Go Run Wichita
Distributeur d'articles de running et de marche
34
Fleet Feet Spo rts
360
P A I P artners
PE
28
No rdic Capital
PE
80
21spo rtsgro up
28
Ixo P E, B pifrance
PE
34
Riverside
PE
35
M anagement/Co mpagnie de P halsbo urg
PE
USA
Distributeur d'équipements po ur les spo rts
B elgique
Outdo o r
P latefo rme d'e-co mmerce spécialisée dans le
Suède
fo o tball
Fév-15
A S A dventure
Jan-15
Unispo rt
Jan-15
P lanet Spo rts
A llemag. Distributeur en ligne d'articles de spo rt
Jan-15
I-Run
France
Jan-15
B ike24
A llemag. Distributeur en ligne de vélo s et d'accesso ires
Jan-15
Terres & Eaux SA S
France
Acquéreur stratégique
page 6
D e s c ript io n de l'a c t iv it é
Distributeur en ligne d'équipements po ur le
running
Distributeur d'articles de chasse, pêche et
équitatio n
PE Fonds d’investissement
IPO
IPO
E-commerce
Retournement
© Capitalmind Corporate Finance Advisory
D ate
Distribution d’articles de sport
Le volume des transactions en 2016 devrait rester élevé en
raison des perspectives macroéconomiques favorables et
de la nécessaire consolidation du marché.
Le fait que de nombreux sports outdoor
peuvent être pratiqués par des débutants
contribue aussi à la croissance du segment
sur les marchés émergents où les locaux
profitent souvent de ces sports pour la
première
fois.
Les
investisseurs
le
confirment
: l'introduction en bourse du
spécialiste chinois de l'outdoor Sanfo a été
sursouscrite 674 fois et son cours a été
multiplié par dix peu après son introduction
tandis que l'acquisition de AS Adventure par
un fonds de Private Equity pour 400 millions
d'euros a représenté la plus grosse transaction
de l'année.
Leader du marché, Décathlon a toutefois cédé
trois de ses filiales outdoor (Cabesto,
Chullanka, Terres & Eaux), poursuivant une
stratégie de recentrage sur sa marque. Ce
coup d'arrêt s'explique par sa stratégie
d'expansion du format Décathlon sur les
marchés émergents, notamment en Chine.
Les ventes de la plus grande enseigne
intégrée de la distribution d'articles de sport
ont grimpé de 11% l'année dernière et de
10,8% l'année précédente.
 Les enseignes spécialisées sont des cibles
prisées
En 2015, près des trois quarts des opérations
M&A concernaient des distributeurs spécialisés.
Le secteur comptant un grand nombre de PME
parmi eux, il s'agit généralement de petites
opérations dont les perspectives de rendement
sont élevées.
Notons que les spécialistes concernés par ces
opérations sont souvent ceux qui enregistrent
les meilleures performances. Les valorisations
sont donc élevées du fait de leurs perspectives
de croissance et de leurs profits supérieurs.
Nous nous attendons à ce que cette tendance
se poursuive, la proportion de spécialistes sur le  Les valorisations sur la base de multiples
secteur étant amenée à augmenter.
d'EBITDA à deux chiffres se généralisent
La valorisation des distributeurs en ligne a
 Le segment outdoor est très favorable aux
tendance à être plus élevées comparée aux
investisseurs
distributeurs
traditionnels
du
fait
de
Le segment outdoor recouvre un large éventail
perspectives de croissance plus importantes et
d'activités : randonnée, pêche, camping et
d'ajustements stratégiques dans la chaîne de
montagne. Sa croissance sur les marchés
valeur. Les premium sont d'autant plus élevés
établis et émergents en fait un thème
quand l'entreprise a éprouvé son business
d'investissement incontournable.
model.
Nous observons une croissance exponentielle
Les distributeurs spécialisés sont très
en Chine de près de 50%. Le marché est
recherchés, à la fois par les sponsors
également dynamique aux Etats-Unis et en
financiers et par les acquéreurs stratégiques,
Europe : la génération Instagram s’inscrit dans
car les spécialistes sont plus susceptibles
la pratique des sports outdoor et les seniors
d'avoir une base de clients fidèles et des
sont actifs plus longtemps.
perspectives de croissance forte.
page 7
© Capitalmind Corporate Finance Advisory
 Près de la moitié des opérations réalisées en
2015 concerne des acteurs du e-commerce
La part des ventes en ligne d'articles de sport ne
cesse de croître, obligeant les acteurs brick and
mortar à réagir. Les grandes entreprises ont été
les plus promptes à s'adapter, et sont très
actives dans l'achat de plateformes e-commerce
établies qu'elles peuvent rapidement intégrer et
développer.
Les
fonds
d’investissement
s'intéressent aussi à ce type de transactions
dans le cadre d'une stratégie de build-up.
Perspectives
M&A
Distribution d’articles de sport
Point de vue
Fabrice Fouletier, associé chez PAI Partners, donne à Capitalmind
son point de vue sur AS Adventure, le spécialiste outdoor acquis
pour 400 millions d'euros. Cette transaction reste la plus importante
réalisée en 2015 sur le marché de la distribution d’articles de sport.
AS Adventure est le plus gros distributeur d’articles de sports de plein air en Europe,
exploitant un réseau de 151 magasins au Benelux, au Royaume-Uni et en France.
Qu'est-ce qui a motivé PAI Partners à s'intéresser au segment outdoor et à AS Adventure en particulier ?
L'outdoor est un segment intéressant en ce moment. Les gens veulent sortir davantage et se préoccupent plus de leur
santé, il y a beaucoup d'éléments positifs qui poussent dans ce sens. Nous sommes de plus persuadés qu'il y a
actuellement une convergence entre la mode et l'outdoor. Vous n'achetez pas une veste North Face parce que vous
voulez aller escalader la face Nord, vous l'achetez parce que c’est à la mode. Acquérir le plus gros détaillant dans
l'outdoor d'Europe était également le moyen pour nous de pénétrer ce segment.
Quels sont les axes d’amélioration que vous avez identifies pour les magasins ?
Le conseil à la vente est pour nous primordial. Par exemple, lorsqu'un client achète des chaussures de randonnée, nos
employés passent entre 20 et 30 minutes avec chacun. Si en l'espace de 20 ou 30 minutes ils ne sont pas capables de
vendre autre chose de plus que des chaussures de randonnée, alors franchement, il faut changer de carrière. La
formation et le recrutement sont évidemment aussi essentiels.
AS Adventure est un distributeur multimarques. C'est un investissement plutôt inhabituel pour vous. Pourquoi ?
Oui, c'est en effet inhabituel. Nous préférons généralement des entreprises verticalement intégrées, mais il se passe des
choses intéressantes sur l'outdoor et c'est ce qui fait d'AS un cas à part. Tout d'abord, il y a beaucoup de marques
outdoor qui offrent une large gamme d'articles, ce qui est un vrai plus. Ensuite, ces marques sont plutôt petites. AS réalise
environ 500 millions d'euros de chiffre d'affaires, et est jusqu'à dix fois plus gros que ses fournisseurs. C'est rare d'être
plus gros que vos fournisseurs. Cela signifie que vous pouvez obtenir de bonnes marges et que votre avis compte
vraiment. AS peut décider des spécificités techniques des produits qu’il propose, de l’emplacement de boutons jusqu‘à la
taille des fermetures éclair. Cela lui permet, en orientant leur production, d'aider les marques à se développer.
Le e-commerce est-il un axe stratégique ?
L'omnicanal est pour nous une priorité au Benelux, qui est très en retard dans la vente en ligne. Seulement 7% de nos
ventes en Belgique proviennent du e-commerce, contre 25% dans le reste de l'Europe, ce qui est plutôt élevé. La
Belgique est un marché important pour nous, le deuxième après le Royaume-Uni, et nous pensons qu'il y a encore
beaucoup à y faire.
Quels sont vos projets en terme de croissance et de développement ?
Nous avons repéré des zones blanches en Belgique où il est possible d'ouvrir des magasins supplémentaires mais notre
principal moteur de croissance reste le Royaume-Uni où nous avons actuellement 70 magasins et où nous prévoyons
d'en ouvrir encore 70 autres, au rythme de 7 à 10 magasins par an. La France n'est pas un marché prioritaire. Dans
l'ensemble, les perspectives de croissance sont très positives, bien que comme tous les distributeurs outdoor, nous
sommes soumis aux aléas climatiques.
page 8
© Capitalmind Corporate Finance Advisory
AS Adventure a un prix de vente moyen plus élevé que la moyenne du segment outdoor, les discounters vous
inquiètent-ils ?
Nous sommes là pour servir l'image de marque de nos fournisseurs. Nous vendons des produits de grande qualité dans
une ambiance agréable et avec un excellent service client. Si vous voulez vendre des produits aux prix le plus bas
possible, ne venez pas nous voir. Allez sur Amazon ou chez un discounter, c'est très bien ! Par exemple, nous ne
considérons pas Décathlon comme un concurrent. Nous avons réalisé une étude à ce sujet et elle montre que nos
revenus sont en fait plus élevés dans les magasins situés tout près de magasins Décathlon. Notre positionnement est
différent. Notre grille de prix débute là où la leur s'arrête.
Distribution d’articles de sport
A propos de Capitalmind :
Cabinet européen de corporate finance fondé en 1999, nous accompagnons les grands groupes, les entrepreneurs
et les fonds d’investissement dans leurs projets d'acquisition et de cession, de MBO, et de financement en capitaldéveloppement et en dette. Nous sommes l'un des leaders sur le segment des mid cap en France, au Benelux et en
Scandinavie (plus de 150 transactions au cours des cinq dernières années) et disposons d'un accès aux acteurs
stratégiques et financiers internationaux grâce à notre partenariat avec Mergers Alliance (plus de 350 professionnels
dans le monde)
Expertise sur le marché des articles de sport : Nous avons conseillé plusieurs sociétés et acteurs du Private
Equity de premier plan dans les secteurs du commerce de détail et des biens de consommation. Notre équipe
d'experts est dirigée par Alexandre Ebin et Bart Jonkman, qui, ensemble, ont réalisé plus de 60 opérations.
Alexandre possède une expérience approfondie dans le domaine de la distribution des articles de sport.
Pour discuter de ce rapport plus en détail ou pour tout autre sujet concernant votre entreprise, contactez :
Alexandre EBIN
Associé – France
Responsable du secteur
Bart JONKMAN
Associé gérant – Benelux
Responsable du secteur
+33 148 24 61 40
[email protected]
+31 73 623 8774
[email protected]
Alexandre a 18 ans d'expérience en
M&A, Private Equity et audit financier.
Avant de rejoindre Capitalmind, il était
directeur des fusions-acquisitions du
groupe Décathlon avec un fort tropisme
sur les marchés émergents. Après 5 années chez Arthur
Andersen, Alexandre est devenu Directeur de fusionsacquisitions de Genairgy, holding d'investissement créée
par le fondateur du Groupe Décathlon.
Bart a 25 ans d'expérience en M&A et
dans le secteur bancaire. Il a fondé
Capitalmind Benelux en 1999, et dirigeait
auparavant une équipe de financement
structuré chez ING Barings. Son équipe
au sein d' ING s'est vue décerner le titre de «World's Best
Structured Commodity Financier » par le magazine Trade
Finance en 1997 et 1998. Avant cela, il a exercé la fonction
d'avocat chez Baker & McKenzie.
Sélection d'opérations de Capitalmind dans le retail et les biens de consommation
Levée de fonds
a réalisé une levée
de fonds auprès de
auprès de
a été vendu par ses
fondateurs au fonds
OBO et
augmentation de
capital auprès de
Chaîne de galeries d'art
photographique
Chaîne de magasins de
produits d'occasion
Chaîne de centres de
fitness
Investissement dans
a été cédé à
a été cédé à
prise de participation
majoritaire dans
par
Distributeur en ligne de
biens de consommation
de luxe
page 9
Chaîne d'opticiens au
Benelux et en
Allemagne
Chaîne de restaurants
Concepteur de poufs et
coussins de haute
qualité
© Capitalmind Corporate Finance Advisory
Distributeur en ligne
d'articles de sport
Distribution d’articles de sport
Smart advice, by your side, worldwide
Australia
Japan
Spain
Brazil
Mexico
Switzerland
Canada
Peru
Thailand
China
Poland
Turkey
India
Russia
UK
Italy
Slovenia
USA
South Africa






BENELUX
Amsterdam
Vreelandseweg 7
1216 CG Hilversum
The Netherlands
page 10
BENELUX
‘s-Hertogenbosch
Europalaan 6
5232 BC ‘s-Hertogenbosch
The Netherlands
Cabinet indépendant de corporate finance depuis 1999, avec un
focus sur les opérations de mid cap (jusqu'à 200M€)
Une équipe européenne de plus de 50 professionnels
expérimentés
5 bureaux en Europe : Amsterdam, ‘s-Hertogenbosch, Paris
Francfort, Copenhague
Une équipe primée : plus de 200 opérations réalisées au cours
des 5 dernières années
Principaux secteurs couverts : services professionnels, biens de
consommation (dont agroalimentaire), industries, TMT et santé
Un accès aux acteurs stratégiques et financiers internationaux à
travers un partenariat avec Mergers Alliance (350 professionnels
dans le monde)
FRANCE
Paris
62, rue la Boétie
75008 Paris
France
www.capitalmind.com
GERMANY
Frankfurt / Main
Mainzer Strasse 19
65185 Wiesbaden
Germany
NORDICS
Copenhagen
Lyngsø Allé 3
2970 Hørsholm
Denmark
© Capitalmind Corporate Finance Advisory
Capitalmind conseille l'ensemble des acteurs
présents sur le marché mid cap (grands
groupes, entrepreneurs et investisseurs du
Private Equity) dans leurs opérations
d'acquisition, de cession, de MBO, et de
financement en capital-développement et en
dette