restitution du voyage - Lycée Jean Prouvé de Lomme

Commentaires

Transcription

restitution du voyage - Lycée Jean Prouvé de Lomme
PROJET : « Le Lycée Jean Prouvé dans les Carpates – BTS EEC »
(Voyage en Roumanie – Octobre 2013)
RESTITUTION DU VOYAGE
Ce voyage était prévu depuis mai 2013 avec les
étudiants ( Promotion 2012 / 2014 - Techniciens Supérieurs en
Etudes et Economie de la Construction ), mais une grande
équation restait à résoudre : Etudiants en stage + Budget
Financier + Vacances scolaires + Rentrée de septembre 2013 =
Incertitude de la date de Départ, voir même de la faisabilité du
projet.
Mi-septembre, le coût du vol Bruxelles-Charleroi /
Cluj Napoca aiguise tous les espoirs. Quarante-huit heures plus
tard, dix-huit étudiants s’engagent dans la croisade. L’achat du
billet servira de locomotive pour tirer le projet vers sa
concrétisation. Les étudiants fébriles et galvanisés par l’idée que
ce voyage peut prendre forme s’attèlent alors avec beaucoup
d’enthousiasme et m’aident à mettre bout à bout de multiples
tâches. Quatre-vingt-dix courriels envoyés et reçus. Programme ,
budget et sac-à-dos sont ficelés. Trois semaines plus tard, la
bonne humeur exulte des bagages. Baptême de l’air en prime
pour bon nombre d’entre nous.
Cluj Napoca est une ville universitaire importante de
Transylvanie, moderne et dynamique. Hôtel Beta, trois étudiants
par chambre. Deux repas par jour sont compris dans le budget.
Mic dejun copieux (petit déjeuner) dans une pâtisserie. Chaque
matin, notre petite classe est largement à l’heure. Comme pour le
repas du soir, chacun est libre de commander ce qu’il souhaite
sans dépasser une certaine somme. La consigne est respectée. Le
comportement des étudiants fut exemplaire pendant tout le
séjour.
Si vous avez lu le programme joint, vous avez
compris que nous avons réservé un bus pendant cinq jours pour
nos transferts et déplacements. Pour chaque transport, je suis
« maître à bord », orchestrant les visites prévues sur le trajet,
entre le point de départ et de retour.
Le Maramureș est le « Pays du Bois ». C’est une des
plus belles régions de moyenne montagne du nord de la
Roumanie. Ses forêts protégeaient jadis les Daces des invasions.
Dotée d’une flore et d’une faune encore préservées, d’une subtile
potion de tradition et de modernité, d’un bassin culturel et
ethnographique remarquables, c’est toute une vie rurale et
paisible qui s’écoule dans la vallée de l’Iza, pour le plus grand
plaisir des visiteurs. À Poienile Izei, nous étions hébergés chez
l’habitant, francophone en général. Répartis dans trois maisons
confortables, nous nous retrouvions tous, chaque matin, chez Ion
et Ana. Après chaque journée bien remplie, diner traditionnel et
soirée endiablée aux sons des ceteră , zongură et dobă (violon,
guitare tenue droite à cinq cordes, tambour et disque métal),
rehaussée des voix envoûtantes d’Ana et Ancuța.
J’ai découvert la Roumanie en 2004, avec ma Mère.
Mon Père est né à Sighișoara, en Transylvanie. Petit coup de
cœur aussi pour le Delta du Danube. Partager tous ces trésors
accumulés lors de mes voyages reste un grand bonheur.
Je remercie l’équipe de direction du lycée Jean
Prouvé et mes collègues qui ont permis ce voyage, et en
particulier Pascale Looten qui m’a aidé à encadrer les étudiants
pendant le séjour. Je remercie aussi mes élèves pour la confiance
qu’ils m’ont accordée, l’agence Flibco, Wizzair, les bus Jan de
Șieu, l’Hôtel Beta de Cluj, les enseignants et Octavian Goșa de
l’Université Technique de Cluj qui nous ont accueillis, Simona
Gișa de la Bibliothèque Universitaire Lucian Blaga pour la
qualité de son intervention, Ion et Ana de la Cruce de Poienile
Izei et leurs voisins, et bien sûr, toutes ces personnes rencontrées
avec qui nous avons partagé quelques menus instants, ou tout
simplement un sourire.
Tous ces chaleureux et truculents hôtes ont été le meilleur
rempart contre les préjugés, mettant à mal nombre de clichés
délétères concernant trop injustement la Roumanie et ses
habitants. Ce voyage deviendra aussi une « Croisade des Jeunes
Étudiants » pour une meilleure compréhension, une plus grande
ouverture au métissage de « cultures » différentes et pourtant si
proches.
Je n’oublierai jamais cette dernière soirée durant
laquelle chaque jeune a spontanément et fièrement arboré le
costume traditionnel du Maramureș pour danser la ronde
effrénée de la Hora. J’ai été profondément ému par le texte
chanté que mes élèves avaient composé et répété « en catimini »
pour garder l’effet de surprise. Le plus précieux cadeau fût le
souhait exprimé par chacun d’entre eux d’y retourner le plus
rapidement possible.
Non, la Roumanie, petite sœur latine, si proche et
méconnue, n’est pas en retard de cinquante ans, elle est en
avance d’une heure … Elle recèle encore de multiples trésors,
une myriade de petites merveilles qu’il nous reste à découvrir.
Rédacteur et initiateur du projet : Jean-Eric THEIL - 22/10/2013

Documents pareils

PROJET : « Le Lycée Jean Prouvé dans les Carpates – BTS EEC

PROJET : « Le Lycée Jean Prouvé dans les Carpates – BTS EEC 2ième nuit à Poienile Izei chez l’habitant. Jour 6 – lun. 14 oct. : Découverte le matin du marché de Bogdan Voda (Bus Jan de Șieu ) Randonnée et découverte in situ, les constructions bois et le pat...

Plus en détail