Génération Boum boum : 30 ans que ça tape

Commentaires

Transcription

Génération Boum boum : 30 ans que ça tape
Génération Boum boum : 30 ans que ça tape
Mercredi, 04 Mai 2016 09:00
Et ce n’est que le début ! Alors que l’electro a plus que jamais le vent en poupe, le lieu
alternatif L’Envers s’est saisi d’une date anniversaire virtuelle pour retracer 30 ans de
“Générations Boum Boum”. Un événement au long cours, à la fois didactique et festif.
« Une déclaration d’amour aux musiques électroniques » et « une ouverture sur ce monde
foisonnant », rien de moins. C’est, en substance, ce que promet ce festival pas comme les
autres qui veut s’adresser à tous, initiés comme béotiens. « C’est une sorte de piqûre de rappel
pour le public electro et une découverte pour les plus jeunes ou ceux qui sont passés à côté de
cette scène », précise Julien Cottret, de L’Envers. Deux points d’orgue pour cette manifestation. D’abord la “Zone sonore temporaire”, énorme
jour-nuit au Rocher de Palmer samedi 14 mai (14h-5h) où, sur fond de VJing intensif, officieront
aux platines et machines pas mal de vétérans de l’electro... au sens très large – « nous ne
sommes pas les porteurs de drapeau d’un genre ou d’un autre » dixit Cottret. Ici, un Juan Trip
passé par l’écurie techno F-Com de Laurent Garnier, là une Anne KGB revivaliste des années
acid, là encore de hauts représentants des free parties des débuts, comme Stalker des
Teknokrates ou Crystal Distortion des SP23 (les ex-Spiral Tribe). Ateliers, créations, lives et expos
1/2
Génération Boum boum : 30 ans que ça tape
Mercredi, 04 Mai 2016 09:00
En journée, le même Crystal Distortion (photo de Une) sera l’un des intervenants des ateliers
pédagogiques pour les trois ans et plus (sur inscription). Tout autour, pour les plus grands, une
expo photo, du son, des projections et des tables rondes. Les kids pourront aussi trouver leur
bonheur l’après-midi du 11 mai à l’I.Boat où les attendent ateliers et dancefloor interdit aux plus
de 12 ans.
Second temps fort, la clôture du 4 juin au Void, où le label marseillais I.O.T. Records
débarquera avec le live tribal/ethnique « Maghreb Expedisound » de Loan versus Otisto23 créé
en février au Mucem, le musée de la Méditerranée de la Cité phocéenne.
Mais tout le mois de mai sera constellé de petites formes plus expérimentales. À L’Envers (19,
rue Leyteire), le duo Utterworld, la DJette/VJette Alice Keller (fin mai) ou encore Müca Özer et
sa team (ce samedi). Au Laboratoire Bx (4 bis, rue Buhan), l’expo « Future Iz Past » de <++,
des “rotoreliefs”/machines cinétiques issus de la scène tekno underground des années 90,
sonorisé par l’artiste sonore 1KA pour l’ouverture, demain de 17h à 21h. •
Tout à prix libre (générosité acceptée). Photo © DR
2/2