Diapositive 1

Commentaires

Transcription

Diapositive 1
Les bienfaits du silicium formulés pour votre bien-être
Le silicium est un oligoélément indispensable dans l'architecture structurale de notre organisme ainsi que celui des
animaux. Une carence en silicium provoque des défauts des os, du cartilage et de nombreux autres tissus corporels.
En particulier, le collagène diminue et se déshydrate et la calcification des os ralentit. Les animaux supplémentés en
silicium sont moins sujets à des blessures lors d'un effort musculaire et la cicatrisation est améliorée. Enfin, le silicium
permet d'activer le système immunitaire des animaux et ainsi préparer leur organisme à mieux se défendre des
agressions extérieures.
Le silicium est un oligoélément qui a fait l'objet de très nombreuses études scientifiques pour mieux comprendre les
bienfaits de ce minéral dans notre alimentation et celle des animaux. Des essais expérimentaux sur divers animaux en
croissance (cailles, poulets, truites arc-en-ciel) ont montré qu'une supplémentation en silicium améliore la qualité
osseuse par mesure directe de la solidité et la densité des os [1-3]. En effet, le silicium est présent dans tous les tissus
du corps, mais les tissus les plus concentrés en silicium sont les os et les tissus conjonctifs tels que la peau, les
cheveux, les artères et les ongles. Des études sur les rats ont démontré que le silicium aide la résorption de calcium,
intervient dans son transfert et stimule la minéralisation osseuse par les ostéoblastes [4-11]. Une étude aléatoire sur
des chevaux de course a comparé les effets du silicium sur leur performance en fonction de la dose en silicium
incorporé dans leur régime alimentaire pendant 18 mois. Les résultats ont indiqué que les chevaux nourris avec une
moyenne et une grande dose de silicium sont significativement plus rapides en course et une meilleure endurance, et
leur densité minérale osseuse était aussi plus importante [12].
Le silicium est aussi un élément essentiel pour la croissance des animaux et de leur développement général. Ainsi, des
études sur des rats, des poulets et des veaux ont montré qu'une carence en silicium dans leur alimentation diminue
significativement leur croissance et peuvent provoquer des troubles du développement. A l'inverse, l'apport de
silicium augmente sa concentration dans le collagène, le sang et d'autres tissus, favorisant ainsi la croissance de
l'animal [13-15]
Des études sur des cochons et des chevaux ont montré que le silicium joue un rôle dans la stimulation immunitaire de
l'organisme [16-20].
Il existe dans la nature de nombreuses sources de silicium qui sont plus ou moins assimilables par les êtres vivants. La
source la plus assimilable est l'acide orthosilicique [21], un monomère de petite taille qui se trouve dans la nature
sous forme liquide et en petite concentration (moins de 30 mg de silicium par litre), principalement dans les eaux de
source et minérales, ou dans la sève des plantes. Lorsque la concentration de l'acide orthosilicique augmente, les
molécules réagissent entre elles pour former des molécules plus grosses. Ces molécules, appelées acide silicique ou
gel de silice sont moins solubles et sont plus difficilement assimilables par l'organisme.
Pour garder une molécule hautement assimilable en grande concentration,
l'acide orthosilicique est stabilisé par l'ajout de choline afin de
tirer tous les bienfaits du silicium biodisponible.
1/2
D'origine minérale ou végétale, il existe une autre source de silicium que
l'on appelle plus communément silice. La poudre de silice notée SiO2 est une source de silicium très peu
assimilable par les animaux mais qui possède en alimentation de nombreux intérêts technologiques et bienêtre. En effet, la silice est un additif alimentaire utilisé en tant qu'agent de support ou comme
antiagglomérant. Sous la forme de terre de diatomées, la silice est un additif alimentaire totalement naturel
qui a la forme de particules creuses qui absorbent les bactéries, les résidus de pesticides, les métaux lourds
et les diverses toxines présentes dans le système digestif. De plus, les frustules qui composent la terre de
diatomées ont des bords tranchants et une dureté importante permettant d'éliminer les parasites du tube
digestif.
[1] K. Sahin, M. Onderci, N. Sahin et al., “Dietary arginine silicate inositol complex improves bone mineralization in quail,” Poultry Science, vol. 85, no. 3, pp. 486–
492, 2006.
[2] F. Z. Küçükbay, H. Yazlak, N. Sahin et al., “Effects of dietary arginine silicate inositol complex on mineral status in rainbow trout (Oncorhynchus mykiss),”
Aquaculture Nutrition, vol. 14, no. 3, pp. 257–262, 2008.
[3] J. W. Merkley and E. R. Miller, “The effect of sodium fluoride and sodium silicate on growth and bone strength of broilers,” Poultry Science, vol. 62, no. 5, pp.
798–804, 1983.
[4] JUGDAOHSINGH, R., ‘Silicon and Bone Health’, The Journal of Nutrition, Health & Aging, 11 (2007), 99–110
[5] M. Hott, C. de Pollak, D. Modrowski, and P. J. Marie, “Short-term effects of organic silicon on trabecular bone in mature ovariectomized rats,” Calcified Tissue
International, vol. 53, no. 3, pp. 174–179, 1993.
[6] C. D. Seaborn and F. H. Nielsen, “Dietary silicon affects acid and alkaline phosphatase and 45calcium uptake in bone of rats,” Journal of Trace Elements in
Experimental Medicine, vol. 7, no. 1, pp. 11–18, 1994.
[7] H. Rico, J. L. Gallego-Lago, E. R. Hernandez, et al., “Effect of silicon supplement on osteopenia induced by ovariectomy in rats,” Calcified Tissue International,
vol. 66, no. 1, pp. 53–55, 2000.
[8] Y. J. Bae, J. Y. Kim, M. K. Choi, Y. S. Chung, and M. H. Kim, “Short-term administration of water-soluble silicon improves mineral density of the femur and tibia
in ovariectomized rats,” Biological Trace Element Research, vol. 124, no. 2, pp. 157–163, 2008.
[9] M. H. Kim, Y. J. Bae, M. K. Choi, and Y. S. Chung, “Silicon supplementation improves the bone mineral density of calcium-deficient ovariectomized rats by
reducing bone resorption,” Biological Trace Element Research, vol. 128, no. 3, pp. 239–247, 2009.
[10] M. Calomme, P. Geusens, N. Demeester et al., “Partial prevention of long-term femoral bone loss in aged ovariectomized rats supplemented with cholinestabilized orthosilicic acid,” Calcified Tissue International, vol. 78, no. 4, pp. 227–232, 2006.
[11] H. Kayongo-Male and J. L. Julson, “Effects of high levels of dietary silicon on bone development of growing rats and turkeys fed semi-purified diets,”
Biological Trace Element Research, vol. 123, no. 1–3, pp. 191–201, 2008.
[12] B. D. Nielsen, G. D. Potter, E. L. Morris et al., “Training distance to failure in young racing quarter horses fed sodium zeolite A,” Journal of Equine Veterinary
Science, vol. 13, no. 10, pp. 562–567, 1993.
[13] Calomme, M. R., and D. A. Vanden Berghe, ‘Supplementation of Calves with Stabilized Orthosilicic Acid. Effect on the Si, Ca, Mg, and P Concentrations in
Serum and the Collagen Concentration in Skin and Cartilage’, Biological Trace Element Research, 56 (1997), 153–65
[14] Schwarz, Klaus, and David B. Milne, ‘Growth-Promoting Effects of Silicon in Rats’, Nature, 239 (1972), 333–34
[15] Em, Carlisle, ‘In Vivo Requirement for Silicon in Articular Cartilage and Connective Tissue Formation in the Chick.’, The Journal of Nutrition, 106 (1976), 478–
84
[16] Antonini, J. M., H. M. Yang, J. Y. Ma, J. R. Roberts, M. W. Barger, L. Butterworth, and others, ‘Subchronic Silica Exposure Enhances Respiratory Defense
Mechanisms and the Pulmonary Clearance of Listeria Monocytogenes in Rats’, Inhalation Toxicology, 12 (2000), 1017–36
[17] Koo, HyeCheong, Seung-Ho Ryu, Hyung Jin Ahn, Woo Kyung Jung, Young Kyung Park, Nam Hoon Kwon, and others, ‘Immunostimulatory Effects of the
Anionic Alkali Mineral Complex BARODON on Equine Lymphocytes’, Clinical and Vaccine Immunology, 13 (2006), 1255–66
[18] Oner, G., S. Cirrik, and O. Bakan, ‘Effects of Silica on Mitochondrial Functions of the Proximal Tubule Cells in Rats’, Kidney & Blood Pressure Research, 28
(2005), 203–10
[19] Shin, Chang-Hoon, Ji-Hoon Cha, Samad Rahimnejad, Joon-Bum Jeong, Byung-Woo Yoo, Bo-Kyeun Lee, and others,
‘Effects of Dietary Supplementation of Barodon, an Anionic Alkali Mineral Complex, on Growth Performance,
Feed Utilization, Innate Immunity, Goblet Cell and Digestibility in Olive Flounder (Paralichthys Olivaceus)’,
Asian-Australasian Journal of Animal Sciences, 27 (2014), 383–90
[20] Yoo, B. W., S. I. Choi, S. H. Kim, S. J. Yang, H. C. Koo, S. H. Seo, and others,
‘Immunostimulatory Effects of Anionic Alkali Mineral Complex Solution Barodon in Porcine
Lymphocytes’, Journal of Veterinary Science, 2 (2001), 15–24
[21] EFSA -Autorité européenne de sécurité des aliments, ‘Acide orthosilicique
stabilisé par de la Choline, ajouté à des fins nutritionnelles à des compléments
alimentaires’, January 2009
LGB Bio Industries
9 Avenue Albipôle - 81150 TERSSAC
05.63.60.90.18
www.lgb-bio-industries.fr
2/2

Documents pareils