Intérieur Immobilier et financement Energies Fermetures

Commentaires

Transcription

Intérieur Immobilier et financement Energies Fermetures
27
Intérieur
Immobilier et financement
Energies
Fermetures et isolation
Extérieur
28
Publi-information
Énergivie
L’Alsace en route vers la BBC !
La «BBC» désigne l’ensemble des Bâtiments Basse Consommation. Ce type de
bâtiment à la particularité de consommer moins d’énergie qu’un bâtiment traditionnel, c’est-à-dire maximum 65 kWh par m2 et par an en Alsace (le niveau national de 50 kWh par m2 et par an est modulé selon le climat de chaque région).
C’est aujourd’hui un niveau très facilement atteignable
pour une construction neuve et désormais réalisable
en rénovation. Toutefois, la mise en œuvre de la basse
consommation étant plus délicate en rénovation, on admet que la consommation puisse s’élever jusqu’à 104
kWh par m2 et par an en Alsace pour considérer qu’un
bâtiment est « basse consommation ».
par un logo visible sur leurs supports de communication
et panneaux de chantier. Une véritable reconnaissance
pour les professionnels et un signe distinctif pour aider
leurs clients à se repérer.
Pour en savoir plus sur les étapes d’un projet réussi,
il est recommandé de solliciter le réseau des Espaces
Info Energie soutenu par l’ADEME et la Région Alsace
(au 0 800 60 60 44).
Au crédit d’impôt de 40 % sur les intérêts d’emprunt
pendant sept ans s’ajoute une aide régionale de 3 000
euros pour tout bâtiment neuf qui s’inscrit dans le dispositif BBC de la Région Alsace. En effet, une subvention
pour 200 projets a vu le jour en 2009 et est prolongée
en 2010. Elle est destinée aux particuliers construisant
ou acquérant un logement labellisé BBC-effinergie pour
en faire leur résidence principale. Les constructeurs de
ces logements, individuels ou collectifs, doivent répondre aux performances du label BBC-effinergie validées
par une étude thermique, un test d’étanchéité à l’air et
la certification.
Etape n°1 : consulter les documentations et informations du site www.energivie.fr ou ecocitoyens.ademe.fr
rubrique particuliers
Etape n°2 : contacter un Espace Info Energie (E.I.E)
pour poser les questions relatives à une meilleure utilisation de l’énergie sur son projet de construction ou
de rénovation
Etape n°3 : rencontrer un conseiller énergie dans un
E.I.E. si les questions sont complexes
Etape n°4 : dans le cadre d’un projet de rénovation, si
des questions subsistent, faire appel à un bureau d’études indépendant qui se déplacera à domicile pour effectuer une « visite énergétique ».
Les aspects étudiés lors de la visite : les choix d’isolation des parois (combles, murs…) et des ouvrants,
le système de ventilation, les systèmes de chauffage
et de production d’eau chaude sanitaire, en particulier
ceux permettant d’utiliser les énergies renouvelables,
les consommations spécifiques d’électricité et toutes
les solutions permettant de réduire ses consommations d’énergie en visant le niveau bâtiment basse
consommation. Après la visite, une fiche de synthèse
sera remise. Elle résume les actions et investissements
à réaliser pour conférer au bâtiment une performance
énergétique située dans les Classes A ou B de l’étiquette énergie.
La Région Alsace et l’ADEME financent 400 euros sur
le coût global du conseil de 500 euros. Il reste au particulier à régler directement le solde de 100 euros au
bureau d’études sollicité.
À qui faire appel pour son chantier ?
Afin de trouver les professionnels prêts pour construire
ou rénover en basse consommation, il suffit de consulter la liste des signataires de la charte « Partenaire BBCeffinergie Alsace » sur le site www.energivie.fr. Celleci est l’assurance d’un niveau de compétences solide
validé par des formations obligatoires agréées par l’association Effinergie et par la caution d’un jury de professionnels. La sélection est opérée par un comité de
suivi régional composé de représentants de la Région
Alsace, de l’ADEME et de la Fédération Française du
Bâtiment. Les entreprises signataires sont distinguées
Les aides financières
Pour le neuf
Tous les appels à projet et les fiches techniques des
programmes en cours sont consultables sur le site
www.energivie.fr
Pour la rénovation
Des outils spécifiques ont été créés pour soutenir l’investisseur, en particulier l’éco-prêt à taux zéro disponible dans les établissements bancaires. Une avance de
30 000 euros maximum remboursable en dix ans pour
mettre en œuvre un « bouquet de travaux » : renforcement de l’isolation, fenêtres et chauffage. Trois postes
majeurs qui permettent d’améliorer l’impact écologique
du logement et d’optimiser ses performances énergétiques. Le crédit d’impôt développement durable peut
parfois s’ajouter à ces aides. Consulter les modalités
sur la fiche Alsace énergivie des aides aux particuliers.
Autre possibilité, les aides à la rénovation thermique
de logements en Alsace. L’opération « Objectif BBC »
prévoit une aide financière de 3 000 euros versée au
maître d’œuvre qui va coordonner et suivre le chantier
pour le compte du particulier et une subvention de
10 000 euros de la Région Alsace pour les travaux réalisés. Ces rénovations doivent diviser par quatre l’impact
de l’habitation sur son environnement (consommation
d’énergie et émissions de gaz à effet de serre inclus).
Pour participer à cette nouvelle opération lancée courant 2010, il faut consulter les modalités sur le site
www.energivie.fr ou appeler un Espace Info Energie au
0 800 60 44 44.
L’ensemble des aides disponibles pour les particuliers (crédit d’impôt, subventions régionales) est
consultable sur le site www.energivie.fr
29
"MTBDF
*TPMFSDµFTUCJFO
JTPMFS##$ DµFTUNJFVY
#iUJNFOU#BTTF$POTPNNBUJPO
*/'04
N°Vert 0 800 60 60 44
APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE
www.citeasen.fr
5SPVWFSVOQSPGFTTJPOOFM
mmm$[d[h]_l_[$\h
Préfecture
de la région Alsace
30
Intérieur
Immobilier et financement
Energies
Fermetures et isolation
Extérieur
e
é
b
m
a
fl
e
Un
e qu’efficace
l
b
a
é
r
g
a
i
s
s
au
Double vision
du feu de part
ramic, mise
eminée Eurocé
tte ch
et d’autre de ce
Écologique et convivial, le bois est en passe de devenir
l’un des modes de chauffage les plus économiques. Et
il suscite créativité et inventions.
Rien ne remplace le plaisir d’un bon feu de bois, mais tous les appareils
de chauffage ne se valent pas. Alors qu’une cheminée ouverte n’offre
qu’un rendement de 15 %, les foyers fermés atteignent les 70 %, et le
rendement des poêles s’élève à plus de 85 %. La différence de rendement dépend de la qualité de la combustion. La meilleure combustion
est obtenue au-delà de 800°C. Elle permet de faire brûler tous les gaz
et de ne laisser s’échapper que la vapeur d’eau. Pour y parvenir la chambre de combustion doit être équipée d’une seconde arrivée d’air qui
permet d’apporter l’oxygène nécessaire. Seuls les foyers clos parviennent à une telle température. Outre cette caractéristique technique, les
meilleurs rendements sont obtenus à plein régime. Un chauffage utilisé
au ralenti a toujours tendance à s’encrasser. Veillez également à utiliser
un bois bien sec.
e.
ntre de la pièc
en valeur au ce
31
Pour choisir votre poêle ou
votre cheminée, il est essentiel :
- d’adapter sa puissance et son rendement
à la surface à chauffer…
Éco A
- de définir vos besoins… chauffe d’appoint
le soir ou chaleur continue toute la journée ?
vous pourrez ainsi choisir les matériaux
adaptés (fonte, pierre ollaire, acier…).
Poêle Nyland de Cheminées de Chazelles.
Surchauffer n’est pas la solution ;
mieux vaut cibler et être efficace
pour réduire sa facture.
tti
tu d e
LE BOIS : PROTEGEONS NOTRE ENVIRONNEMENT
Poêle en faïence de
conception autrichienne
(grande autonomie,
économie de bois, chaleur
douce et rayonnante)
Poêle en faïence
à foyer fonte
à l’étage ou au sous-sol
Cheminée en faïence
Cheminée FABRILOR
pierres ou marbres
Poêles CASHIN et autres
poêles type scandinave
Tubage, conduits isolés
INOX
(346750)
7, route d’Altkirch
68720 ILLFURTH
Tél. 03 89 25 49 40
Fax 03 89 25 55 57
(346731)
Version tout chocolat pour l’acier et les deux plateaux en céramique
artisanale de ce poêle Kairo de Hase. S’adaptant à tous les intérieurs,
les céramiques existent en 13 teintes et l’acier se décline en 3 coloris.
32
Intérieur
Immobilier et financement
Energies
Fermetures et isolation
Extérieur
Foyer recto-verso frontal pour cette réalisation Art et Faïence.
Chauffage par convection
Consommation réduite, autonomie accrue, les inserts ne manquent pas
d’arguments pour s’intégrer dans une cheminée classique. Cette chambre de combustion métallique présente l’avantage de laisser apparaître
le feu à travers les vitres tout en diffusant la chaleur par convection. Les
poêles classiques en acier diffusent la chaleur de la même façon. Ils brûlent des bûches ou, pour certains, des granulés de bois ou pellets. De
nouveaux modèles disposent d’un foyer volcan qui optimise la combustion des granulés et dont la technologie est issue des chaudières à bois.
Cette chaudière de salon peut être dotée d’un four ou être installée
dans une cheminée. Choisissez toujours un appareil labellisé Flamme
Verte qui vous permettra non seulement de bénéficier des avantages
fiscaux, mais vous garantira également la qualité du rendement et donc
de réelles économies.
La chaleur du rayonnement
Pour bénéficier d’un chauffage par rayonnement qui réchauffe les corps
et les objets, il faut opter pour un matériau très réfractaire offrant une
remarquable inertie. Un poêle à inertie est le plus souvent fabriqué sur
mesure, car il peut exiger de renforcer le sol du fait de son poids et de
sa taille. Son poids détermine la durée d’accumulation de la chaleur et
donc sa capacité de restitution, tandis que de son volume de surface dépend sa puissance. D’autres paramètres entrent en jeu parmi lesquels
la disposition des canaux internes, sa place dans la pièce et, bien sûr,
les matériaux qui le composent.
Un foyer réfractaire est fabriqué avec des briques ou des bétons réfractaires capables de supporter de très hautes températures. Sa paroi
extérieure peut être en brique, en céramique ou en pierre volcanique
comme la stéatite. Sa couleur grise évoque celle des volcans et présente la particularité de battre tous les records en matière d’accumulation
et de conductibilité thermique.
Une à trois heures de combustion quotidienne suffisent pour profiter
d’une émission de chaleur jusqu’à 24 heures selon la taille du poêle.
La température extérieure du poêle est généralement de l’ordre de 60
à 80°C, il convient donc d’être prudent. Ces poêles sont alimentés au
bois, avec des briquettes de sciure compactée ou des granulés. Les
versions les plus élaborées peuvent être utilisées comme un chauffage
central relié à un réseau de radiateurs ou à l’eau chaude sanitaire. Certains disposent également d’un four pour la cuisine.
33
Chaudières à condensation
Pompes à chaleur
Systèmes solaires
Chaudières bois
Systèmes multi-énergies.
La solution chauffage
de chacun.
SONT L’AVENIR DE
Advance
Easylife
www.dedietrich-thermique.fr
Disponible également avec option bouilleur.
Catalogue 2009-2010 sur demande
www.cashin-france.com
ZA Les Grands Prés - 68370 ORBEY - Tél. 03 89 71 26 67 - Fax 03 89 71 26 62
34
Intérieur
Immobilier et financement
Energies
Fermetures et isolation
Extérieur
Cheminée centrale Cordéac en acier avec plateau en verre réalisée par Cheminées
Philippe, et dont l’écran vitré se remonte pour être en prise directe avec les flammes.
La souplesse de la chaudière
Les chaudières automatiques à plaquettes ou à granulés concurrencent
désormais les modèles à tirage naturel, alimentés par des bûches. Elles
permettent de régler la puissance, comme pour une chaudière au fioul
ou au gaz et rivalisent en termes de rendement. Celui-ci peut approcher
les 95 % selon les versions. Elles assurent à la fois le chauffage et la
production d’eau chaude sanitaire en toute autonomie. Ces chaudières
sont alimentées automatiquement grâce à une vis sans fin ou un système d’aspiration qui relie le foyer au silo enterré.
Les chaudières à bois ne sont plus à réserver aux seules grandes maisons. Elles existent désormais en version compacte ou murale avec un
rendement comparable. Ce type de chaudière qui ne pèse que 160 kg
est alimenté aux granulés et grâce à une excellente combustion, son
cendrier n’est à vider que 3 fois par an. (Azactu)
Chaudière à granulés de bois à alimentation automatique CF230 De Dietrich.
35
e
2
érienc
s d’exp n de 250 m
n
a
9
2
io
s
it
o
s
n
o
exp
z de
Profiteouvrez notre
es
c
é
d
t
e
us styl
re
(418208)
ai
rre oll
to
e
e
i
é
p
n
,
i
e
c
t Chem bois - faïen
eà
t Poêl
nule
e
e à gra mée / tubag
l
ê
o
P
t
fu
uit de
d
n
o
C
t
Aux lignes contemporaines et à l’habillage noir granité et vert, le modèle
Loane de Oliger s’intègre parfaitement à un intérieur moderne. Existe en 3
puissances de 6 à 17 kW.
CHAUFFAGE AU BOIS
Energie économique et renouvelable
Profitez du crédit d’impôt de 25% à 40%*
* suivant législation en vigueur
de
Demandez
VIS
suite un DE
GRATUIT
Cuisinière en faïence sur mesure
POUR UNE ÉTUDE GRATUITE
retournez vite ce bon à l’adresse ci-dessous
Nom .........................................Prénom ............................
Adresse.............................................................................
Cheminée en faïence sur mesure
................................................. Tél. ..................................
Etude personnalisée adaptée à vos besoins,
Pose par nos techniciens spécialisés
Venez découvrir notre exposition
Poêlier atrier depuis 1978
3, rue de Belfort - DANNEMARIE
03 89 25 03 52 - www.bremon.com
(333790)
BREMON
CHAUFFAGE TOUTES ENERGIES (GAZ, BOIS, FIOUL)
GEOTHERMIE ET AEROTHERMIE (POMPES A CHALEUR)
SOLAIRE THERMIQUE
SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE
SANITAIRE
VENTILATION
CLIMATISATION
+ DE 30
ANS
36
Intérieur
Immobilier et financement
Energies
Fermetures et isolation
Extérieur
Quoi de neuf
tout feu, tout flamme !
1
1. Comme en apesanteur…
Pour créer Zéphyr, Salim Haïdar a travaillé sur un design aérien avec ce poêle à l’éthanol suspendu entre
sol et plafond grâce à une fine tige d’acier qui permet
de régler sa hauteur (de 2.40 à 2.70 m), et lui offre également une rotation à 360°. Les produits au bioéthanol
Brisach répondent à toutes les exigences (et plus encore) de la nouvelle norme NF D 35-386, homologuée
le 1er Juillet 2009, et protégeant l’utilisateur des dangers potentiels de ce combustible.
Brisach, Zéphyr, 3390 €
2. Double combustion
Technologie brevetée, le TwinFire assure une double
combustion, permettant de chauffer de manière optimale (rendement supérieur à 90%), tout en réduisant
considérablement les émissions nocives (monoxyde
de carbone) pour l’environnement. Les bûches brûlent
dans le foyer du haut ; les gaz émis sont envoyés dans
le foyer du bas, où ils subissent une post-combustion.
Ce recyclage des gaz réduit les besoins de combustible de 40% et produit moins de cendres. Au final un
excellent bilan écologique sublimé par le double jeu de
flammes et une esthétique contemporaine.
Xeoos, X8 Elegance, 4 à 12 kW, à partir de 6720 €
2
3. Sur mesure
Fonctionnalité et sécurité caractérisent les poêles à
bois Storch, dont les formes se déclinent en quantité
de couleurs et de matériaux ; possibilité de combiner
au choix l’acier, l’inox, le verre, la céramique, la pierre
Himalaya et la pierre ollaire pour les amateurs de finitions personnalisées ! Sobriété des lignes et modernité pour ce modèle Nemo en acier et dont le haut est
équipé de pierre ollaire à fort pouvoir d’accumulation.
Storch, Nemo, 3 à 11 kW, à partir de 3245 €
3
4. Grand esprit du feu
Baptisé Tipi, ce nouveau poêle a une forme largement
inspirée de l’habitation traditionnelle des indiens des
plaines d’Amérique du Nord. Simple et élancé, tout en
fonte, il fonctionne parfaitement porte ouverte pour célébrer le culte du feu. Et par grand froid, porte fermée,
c’est une formidable source de chaleur renouvelable.
Invicta, Tipi, 10 kW, 1795 €
5. Plaisir des yeux
Ce modèle séduit par son caractère affirmé et l’audace
de son concept. Déjà primé plusieurs fois pour son design visionnaire, le modèle Modena a une ligne très
contemporaine avec sa forme rectangulaire. Ce poêle
offre un beau rendement de 79%, et cerise sur le gâteau… le feu y est sublimé par une vision possible sur
trois côtés.
Hase, Modena, 4.1 à 8.2 kW, à partir de 4371 €
4
5
37
CHAUFFAGE BOIS, TELLEMENT MOINS CHER !
®
Ligne contemporaine 2010
Choix de modèles et coloris
Les exclusivités du Caloritube :
GARANTIE
30 ANS
SUR LE FOYER
TUBE
PRIX
DIRECTS
D’USINE
FABRICATION
FRANÇAISE
Foyer tube
Faïence : brevet Cerapâte
Plateaux culinaires
Bi-énergie
Chauffage central
Un choix immense
Poêles spéciaux sur plan
Plus de 100 modèles existants en 3 puissances et de nombreux coloris à découvrir dans notre merveilleux catalogue de 160 pages.
par tél. au 03 87 07 96 96
par fax au 03 87 07 97 97
par internet www.oliger.com
Nom ..........................................................................................................................................................
Prénom ...................................................................................................................................................
ou en renvoyant le bon ci-joint à : Adresse ...................................................................................................................................................
Oliger - Inventeur fabricant
......................................................................................................................................................................
40, rue du stade
57820 SAINT-LOUIS
Tél. ..................................................................................................................... Réf. 7 DN 10 03
38
Intérieur
Immobilier et financement
Energies
Fermetures et isolation
Extérieur
t
r
o
f
n
o
c
u
D
ler l’énergie
sans gaspil
kstock 2010
Photos : ©Thin
Les ménages consomment 47 % de l’énergie
produite en France, pour leurs besoins domestiques. En modifiant son comportement ou ses
choix d’investissements, chacun d’entre nous
possède une vraie marge de manœuvre pour
réduire sa consommation d’énergie : quelques
habitudes qui évoluent et des dépenses judicieuses permettent, à confort égal, une efficacité énergétique bien meilleure à la maison et
une facture allégée.
L’énergie la moins chère, c’est celle qu’on ne dépense pas
Un poste gourmand : chauffage et eau chaude sanitaire
Qui ne rêve pas de voir fondre sa facture de chauffage et d’eau chaude ? Pour y
parvenir, inutile de faire de sa maison une banquise, ni de se laver à l’eau froide,
il suffit d’adopter quelques gestes malins…
Surveiller les radiateurs
19 °C dans les pièces à vivre, 16 °C dans les chambres, c’est bon pour la santé,
le porte-monnaie et l’environnement. Un degré de moins, c’est peut-être un pull
en plus, mais c’est surtout 7 % de consommation en moins. Vos convecteurs
électriques ne chaufferont pas plus vite si vous les poussez à fond. En revanche, ils ne s’arrêteront pas une fois la pièce à la bonne température et vous
surchaufferez.
Régler la température de l’eau chaude
55 à 60 °C pour l’eau chaude sanitaire, c’est assez pour limiter le développement de bactéries pathogènes, mais pas trop, pour éviter l’entartrage du
chauffe-eau.
Entretenir la chaudière
C’est nécessaire pour votre sécurité, pour la « santé » de votre chaudière (moins
de risques de panne, longévité accrue du matériel) et celle de vos finances
(une chaudière régulièrement entretenue : 8 à 12 % d’énergie consommée en
moins). Et c’est obligatoire tous les ans...
Améliorer les radiateurs existants
Pour que vos radiateurs consomment moins d’énergie sans les changer, équipez-les d’un robinet thermostatique qui va les maintenir à la température choisie, compte tenu du type d’occupation de la pièce (chambre ou séjour) et des
apports gratuits de chaleur (exposition sud…).
39
...les Experts EnR
vous apportent la solution
(333789)
Votre expert EnR fait partie d’un
réseau d’installateurs professionnels
indépendants spécialisés dans les
énergies renouvelables. Il saura
vous proposer la solution efficace
et réaliste adaptée à vos besoins
face à la compléxité de l’offre. Il
vous guidera vers des solutions pour
optimiser votre confort et réduire
votre facture de chauffage.
Ets
ROSENBLATT
Fernand
Ets
MEYER
J.P. ET Fils
DACC EURL
Ets
GRETER
Sàrl
Ets
BATO
Ets
MEINRAD
et Fils
Ets
Ets
KRAFT François DELLA NEGRA
Sàrl
SAS
TRAVAUX
DIFFUSION
MUHLBACH
OTTMARSHEIM ROGGENHOUSE MERXHEIM
UEBERSTRASS SUR MUNSTER
HOLTZWIHR
URBES
WITTELSHEIM
ENSISHEIM
03 89 26 17 36 03 89 81 27 15 03 89 76 53 21 03 89 25 73 69 03 89 77 61 94 03 89 47 43 31 03 89 38 71 86 03 89 55 35 06 03 89 26 30 93
40
Cheminée Applilight®, Fondis.
Empêcher la chaleur de s’échapper...
... c’est une façon économique de se chauffer : en isolant le toit ou les murs de
la maison (10 à 20 % d’énergie épargnée), les planchers bas (5 à 10 %), en optant pour des fenêtres à double vitrage (un double vitrage à isolation renforcée
améliore votre confort et permet des économies de chauffage de l’ordre de 10
%) et en veillant à l’étanchéité de leur bâti. Attention ! Une maison bien isolée
doit aussi être bien ventilée pour éviter les problèmes d’humidité.
Et l’eau chaude ? Ne la laissez pas refroidir dans les tuyaux, calorifugez-les.
Acheter une chaudière performante
Votre chaudière a 20 ans ? Changez-la ! Vous économiserez au moins 15 % de
votre consommation, et jusqu’à 30 ou 40 % en optant pour un modèle « basse
température » ou « à condensation ». En plus, votre installation polluera moins
et produira moins de gaz à effet de serre : en France, le remplacement de toutes
les chaudières qui ont plus de 20 ans économiserait le rejet de plus de 7 millions
de tonnes de CO2 !
Réguler et programmer le chauffage
Un chauffage intelligent qui vous fasse faire des économies ? C’est possible :
vous consommerez jusqu’à 10 % de moins avec un système de régulation (qui
commande le chauffage en fonction d’une température choisie) et moins encore
avec une horloge de programmation (qui réduit automatiquement la température la nuit ou quand la maison est vide).
Renseignez-vous sur les aides financières (crédit d’impôt en particulier) qui peuvent accompagner les achats de matériaux d’isolation, de chaudières performantes ou d’équipements de régulation et de programmation du chauffage.
Le bois : la combustion sans l’effet de serre
Le bois est une source d’énergie neutre par rapport à l’effet de serre, puisqu’en
brûlant, il libère le gaz carbonique qu’il avait fixé lors de sa croissance. C’est
aussi une source d’énergie renouvelable (à condition d’entretenir et de régénérer les forêts dont il provient).
Brûler le bon bois
Les bois humides ou de récupération polluent d’avantage en brûlant et encrassent plus le matériel que le bois de chauffage bien sec. La marque « NF Bois de
chauffage » garantit un bon niveau de performance du combustible.
Utiliser la cheminée en demi-saison
Vous diversifiez les énergies utilisées. C’est aussi un appoint intéressant quand
les besoins de chauffage sont moins importants et plus ponctuels.
Remplacer la cheminée par un insert, un foyer fermé ou un poêle pour une
même qualité de chauffage, ils consomment moins de bois. Le bois, brûlé plus
complètement, dégage moins de polluants. Des aides financières (crédit d’impôt,…) peuvent vous aider à vous équiper
Choisir la bonne chaudière à bois
Les constructeurs ayant signé la charte de qualité « Flamme Verte » s’engagent
à commercialiser des matériels de qualité : performants, économes, sûrs et
peu polluants. Des aides financières (crédit d’impôt,…) peuvent vous aider à
vous équiper.
Source : Ademe
Pour plus de détails, rendez-vous sur le site www.ademe.fr
41
Viaenergies
le salon des
économies d’énergie
Chauffage • Isolation • Eco-construction • Transport
ENTRÉE
GRATUITE
BLOTZHEIM (Saint-Louis)
24 au 26 septembre 2010
STRASBOURG
Palais Beau Bourg
23 au 25 avril 2010
CERNAY
Palais des Congrès
5 au 7 novembre 2010
COLMAR
Complexe sportif Daniel Eck
17 au 19 septembre 2010
SELESTAT
Parc des expositions
26 au 28 novembre 2010
Les Tanzmatten
www.via-energies.fr
gie
ruedelen.ceomr
42
Intérieur
Immobilier et financement
Energies
Fermetures et isolation
Extérieur
Habitat éco, comme «écologique» bien sûr,
mais aussi «économique» : le souci de préserver
les ressources de la planète, notamment en matière
d’énergie, est désormais indissociable du désir de réaliser des économies
substantielles. Faire du bien à l’environnement en diminuant ses factures
et en créant de nouveaux emplois, c’est là tout l’enjeu du «développement
durable» : le temps est venu pour «monsieur tout le monde» de changer ses
habitudes de consommation…
Le granulé de bois en questions…
A l’heure des «bilans carbone», économies d’énergie et autres réductions de
CO2, le «bois-énergie» suscite à nouveau toutes les attentions. Certaines technologies sont arrivées à maturité, comme le granulé de bois, ou pellet, qui
ajoute aux qualités naturelles du bois, des avantages supplémentaires intéressants pour l’environnement, et aussi pour le porte-monnaie ! Explications…
Qu’est-ce qu’un granulé de bois ?
Il s’agit d’un petit cylindre de quelque
6 mm de diamètre et de 10 à 30 mm de
longueur, constitué de bois naturel sous
forme de copeaux et de sciure compressés. Cette matière première, issue essentiellement de scieries industrielles qui
transforment des résineux, est broyée,
déshydratée puis pressée pour obtenir
de petits cylindres calibrés. Certains fabricants peuvent ajouter un additif, comme
l’amidon de maïs. La livraison peut se faire
en sacs de 15 à 25 kg ou en vrac, par «camion-souffleur».
Quels sont ses avantages ?
Le granulé a une très bonne densité énergétique, comparé au «bois bûche» ou à
la plaquette forestière. Son vrai point fort
tient dans sa facilité de stockage et dans
l’automatisation possible de son utilisation. Ainsi les chaudières à granulé sont
entièrement automatiques, et équipées de
systèmes de régulation ; seule contrainte :
la nécessité d’un silo de stockage répondant à des normes précises. Plusieurs
solutions existent : du silo enterré au silo
en toile ou plastique, en passant par le silo
maçonné ou en bois. Les normes à respecter concernent notamment l’étanchéité, la
ventilation et l’aspiration des poussières
ou encore l’épaisseur des parois…
Quant aux poêles à granulé, ils présentent
une autonomie de 12 à 72 heures, bien supérieure en tout cas aux poêles à bûche,
et leur rendement peut atteindre 80% (les
chaudières à granulé à condensation peuvent dépasser les 100% de rendement !).
Autres avantages du granulé, la faible
émission de poussières lors de la combustion, comme une moindre émission de
monoxyde d’azote et de CO2.
Quelles normes, quels prix ?
Sur le marché français, la norme Din+,
combinaison des normes autrichienne et
allemande, côtoie la marque NF Granulés
Bois Qualité Haute Performance. Elles garantissent le taux d’humidité, le pouvoir
calorifique et la qualité du bois. À ces deux
normes s’ajoute la charte française Pellet
Club, qui distingue 4 catégories de granulés pour poêle, chaudière, chaufferie collective, ou incinérateur. Des granulés de
bonne qualité doivent être calibrés, avoir
une bonne consistance, une surface lisse
et brillante, et être mélangés à peu de
poussière.
Côté prix, le vrac livré variait en 2009 entre
180 et 250 € TTC/t, le sac de 15 kg entre
210 et 295 € TTC/t hors livraison. Dernier
conseil : préférer les granulés produits au
plus près de son domicile, pour des raisons
évidentes de surcoût de transport.
Granulé de bois
Pour en savoir plus…
Stockage
A lire sur le sujet, la fiche technique
«Stockage des granulés de bois,
mode d’emploi», téléchargeable sur
le site : www.energivie.fr
Dossier
«Granulé de bois, un condensé
d’énergie», un dossier à lire dans le
dernier numéro du magazine «La
Maison écologique», n°55, févriermars 2010.
Achat groupé
Voici un site qui «centralise les besoins en granulés de bois afin d’obtenir de meilleurs prix… Partant du
principe que les possesseurs de
chaudières à granulés bois sont encore peu nombreux et souvent éloignés les uns des autres, ce site est
destiné à regrouper les besoins des
particuliers résidant dans un rayon
géographique proche. Le but final est
de pouvoir négocier de gros volumes
auprès des fabricants et fournisseurs
pour obtenir de meilleurs prix. Seuls
les granulés bois DIN+ 6mm livrés
en vrac par camions souffleurs sont
pour le moment concernés. Cette
démarche est pour l’instant mise en
oeuvre sur la région Alsace… »
www.achatgranulesbois.fr
Pour comparer les prix
http://merome.net/granules
Bois-énergie
Le portail de la Fédération Interprofessionnelle Forêt Bois Alsace.
www.fibois-alsace.com
Poêle à granulé Advance - Doc. Harmann
Pour Sandrine et Pascal Charvet,
changer l’énergie,
ça commence par améliorer
l’isolation chez eux.
Sandrine et Pascal viennent d’acheter une maison
à rénover. « Avant d’attaquer nos travaux, nous avions besoin
de conseils en matière de chauffage et d’isolation pour
faire des économies. Nous avons donc appelé
un conseiller EDF Bleu Ciel. Celui-ci nous a aidés
à faire les bons choix pour nos travaux .»
Si vous aussi, vous souhaitez bénéficier
de conseils pour vos projets de rénovation
votre
conseiller EDF Bleu Ciel
au 39 29* ou
consultez edf.fr
* Prix d’un appel local sauf surcoût imposé par votre opérateur de téléphonie.
ou de construction, contactez
EDF SA au capital de 911 085 545 € – 552 081 317 RCS PARIS – Siège social : 22-30, avenue de Wagram 75008 Paris – © G. de Boismenu –
43
L’énergie est notre avenir, économisons-la !
44
Les échos d’Habitat éco...
Nouveaux matériaux, évolution des réglementations, manifestations,
salons, sites internet… voici quelques échos glanés dans l’univers très
dynamique de l’éco-construction et du développement durable…
Bambou très actif !
Dev
Devenu
très tendance
le bambou est désormais utilisé pour
so
purifier et dépolluer
pu
l’air
l’ de nos maisons,
sous la forme de
«charbon actif de
bambou». «Couette
b
et Nature» propose ainsi toute une gamme
de sachets Pur Bambou, aux nombreuses
vertus : régulation de l’humidité de l’air, neutralisation des odeurs, élimination des émanations de substances chimiques présentes
dans notre intérieur. Pur Bambou est conditionné en sachets de 25 grammes (4 € les
4), 40 g (2 €) et même 1 kg (7 €), pour l’utiliser partout dans la maison : chambres, salle
de bains, cuisine, cave, penderie, tiroirs…
Les sachets se régénèrent par une simple
exposition au soleil et restent actifs de 3 à 6
mois, avant d’être recyclés comme engrais
pour vos plantes ou combustible pour la cheminée.
www.couetteetnature.com
Un matériau Eco
E
Eco,
c’est le
nom d’un noun
vveau matériau
présenté
par
p
Cosentino, proC
ducteur et disd
ttributeur international de surfaces de quartz et d’autres
pierres naturelles. Destiné à la décoration
et à la construction, «Eco by Cosentino» se
compose de 75 % de matériaux recyclés,
comme la porcelaine, le verre, les glaces de
miroir ou les cendres vitrifiées. Ce nouveau
matériau contient aussi des chutes de pierre
naturelle. Ce sont ainsi quelque 65 millions
de bouteilles de verre qui seraient réutilisées
par an pour sa production, ainsi que plus de
50 000 m2 de carreaux de céramique et plus
de 2 millions de m2 de miroirs ! Eco est hautement résistant aux taches, aux rayures et
à la chaleur, et est 100 % recyclable.
www.cosentinogroup.net
La Semaine du développement
durable
Pour sa 8e édition, la Semaine du développement durable se tiendra du 1er au 7 avril 2010
; elle s’attachera, à travers de nombreuses
initiatives, à expliquer aux Français comment
passer durablement à un comportement
éco-responsable. Selon un récent sondage,
76% des Français déclarent mieux prendre
en compte le développement durable. Les
Français ont généralement une bonne appré-
hension des enjeux du développement durable et adhèrent aux actions individuelles :
économies d’eau, tri des déchets, consommation de produits bio, économies d’énergie…
Cette année encore, entreprises, associations, services publics, collectivités locales
et établissements scolaires organiseront,
partout en France, une multitude de manifestations : parcours pédagogiques, visites
de sites, conférences débats, projections de
films, expositions, ateliers... Pour participer
à l’appel à projets et s’inscrire :
www.semainedudeveloppementdurable.gouv.fr
La «bulle» photovoltaïque
«L’annonce
d’un
projet
d’arrêté
fixant les nouveaux
tarifs de rachat de
l’électricité
photovoltaïque a déclenché une bulle
spéculative en novembre et décembre 2009
dans ce secteur. Le gouvernement a décidé
de prendre des mesures pour supprimer
les effets d’aubaine et protéger le pouvoir
d’achat des français : le nouvel arrêté tarifaire du 12 janvier 2010 assure une plus
juste rémunération aux projets dans l’énergie solaire, quel que soit le secteur (habitat,
agriculture, commerce, bureaux, fermes au
sol…). Les projets peu avancés devront faire
l’objet d’une nouvelle demande d’achat de
l’électricité aux nouvelles conditions tarifaires.» (source ministérielle)
Le nouveau dispositif doit être fixé par arrêté
pour une publication du texte en mars 2010
(date non précisée au moment où nous mettions sous presse). Retrouvez toute l’actualité du photovoltaïque sur :
www.photovoltaique.info
www.developpement-durable.gouv.fr
Toilettes sèches et phytoépuration
La loi française daigne enfin jeter un regard
sur les toilettes sèches et, implicitement, sur
la phytoépuration, c’est-à-dire le traitement
par les plantes, en surface et à l’air libre des
eaux usées. Il s’agit d’un arrêté du 7/09/2009
sur l’assainissement non collectif. Ainsi les
toilettes sèches sont-elles autorisées, toutefois sous condition : «…qu’elles ne génèrent
aucune nuisance pour le voisinage ni rejet
liquide en dehors de la parcelle ni pollution
des eaux superficielles ou souterraines…».
Reste à savoir si l’Etat ne deviendra pas trop
«normatif» en excluant des installations «faites maison». Par contre, si la phytoépuration
n’est plus illégale, elle n’est pas encore réellement validée par les autorités. A suivre…
Magazine
La Maison écologique
Eco-construction,
auto-construction,
énergies renouvelables, habitat sain,
préservation des ressources... le bimestriel «La Maison écologique» est
vite devenu un incontournable : actualités, reportages, dossiers, rencontres,
conseils pratiques, agenda... (disponible
en kiosque et par abonnement). A noter
dans le dernier numéro (n°55-février/
mars), le dossier «S’isoler du bruit»,
complet et très concret, qui présente
notamment les solutions écologiques à
la «pollution sonore».
www.la-maison-ecologique.com
Salons
NNORD HABITAT ALSACE
9 au 11 avril 2010 - Seebach Salle des Fêtes
Ce salon régional dédié à l’habitat
et aux énergies renouvelables aura
cette année pour thème la construction bois.
Expo événement / Geispolsheim
Tél. : 03 88 55 40 45
www.expos-events.fr
NVIA ENERGIES
23 au 25 avril 2010 - Strasbourg Palais des Congrès
Après le succès remporté l’an dernier
à Colmar, le salon des économies
d’énergies débarque à Strasbourg
le mois prochain : chauffage, écoconstruction, isolation, et même
transports, tous les grands thèmes
liés aux économies d’énergies sont
concernés par cette manifestation.
Selon les organisateurs, qui privilégient la proximité des exposants et la
«taille humaine» de la manifestation,
«tout visiteur doit pouvoir trouver
des solutions personnalisées pour
optimiser ses dépenses en matière
d’énergie». L’objectif est bien de
proposer les solutions à tout projet
de construction, de rénovation ou
d’équipement en matière d’économie d’énergie et de développement
durable. A noter également les
prochains salons à Colmar (2e édition)
du 17 au 19 septembre, à Cernay
(1ère édition) du 5 au 7 novembre, et
à Sélestat (1ère édition) du 26 au 28
novembre.